Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 burger & bolognaises — sonera

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: burger & bolognaises — sonera   burger & bolognaises — sonera 1400359500-clockDim 20 Déc 2015 - 11:46
burger & bolognaise

J’avais une flemme de DINGUE.
La flemme de trouver une amorce géniale, la flemme de trouver une liaison sympa qui me conduise au vif du sujet et la flemme de repartir sur une base arrogante nouvelle pour prouver que j’étais bel et bien sur le même fil d’humeur que celui qui m’avait conduit à un tel comportement. Car je l’étais. Dans la même humeur, de la même façon, tout aussi hyperactif, intéressé, amusé, et comme dans toute humeur, tout aussi impatient. Je ne prétendais pas avoir fait la meilleure invitation au bal, j’en étais simplement persuadé. Ce bref écart était une illustration parfaite de ce que j’étais en train de devenir : quelqu’un d’ouvert. Ok, ça sonnait carrément faux, ça me faisait flipper et j’avais l’impression de mériter une gifle rien qu’en évoquant la possibilité de m’intégrer à ce mécanisme sociale humain que j’avais toujours plus ou moins critiqué pour son manque d’originalité, mais d’une certaine façon, cette pensée me garantissait que je ne deviendrai pas qu’un bête mouton.
Et puis, j’étais plutôt fier du chemin accompli.
Ce qu’il fallait en retenir, pour faire court, c’est que je prenais la confiance - ce qui était une très bonne chose pour moi et une détestable pour les autres. Je vous assure que je peux être très difficile à supporter dans ce genre de cas. « HELLO FROM THE OTHER SIIIIIIIIIDE » Alors que je m’amusais à danser sur toute ma playlist de chansons pop, faute de mieux, et que j’étais en plein orgasme auditif / essor buccal, la pensée soudaine du bal me revint. D’un côté, je sortais de la douche, j’étais enroulé dans ma serviette et comme je m’ennuyais toujours le temps que mes cheveux sèchent, une technique pertinente contre l’ennui m’était venue - que voici.

Ce n’est pas comme si j’allais mettre du temps à choisir ma tenue, cette dernière étant déjà décidée depuis le jour de son achat. J’envoyais voler ma serviette, enfilais des sous-vêtements, un t-shirt blanc, une veste gris et un manteau noir. Le tout allant parfaitement avec mon pantalon gris foncé, je conclus avec une touche originale, un chapeau rond que je me posais grossièrement sur la tête, incapable de deviner la façon dont ce truc se portait. C’était juste cool. Et ce qui était cool, en général, j’aimais bien le porter. Une fois prêt, je poussais la porte de ma chambre, me dirigeais d’un pas rapide vers celle de Sonera et y frappais. Adossé au mur, les mains dans les poches, j’attendais qu’elle ouvre la porte pour me redresser d’un coup et lui faire face proprement… mais il me semblait qu’elle aussi avait tout préparé depuis un moment. C’était même certain - sa tenue était parfaite, magnifique. Elle lui allait parfaitement.
« Les américains sont plus classes. » lâchais-je avec un sourire amusé tout en lui tendant mon bras.
« Mais je dois reconnaître que c’est pas trop mal. Bon, un peu plus que pas trop mal, mais un pas trop mal a bien assez de sens venant de moi. » C’était comme ça qu’avait toujours été notre relation et ce demi-aveu avait déjà allure de beaucoup de choses. Un sourire en coin, la laissant sur cette note positive, je nous guidais tous deux vers l’entrée de la fête. La forêt étincelante n’était pas difficile à trouver, et la large clairière, encore moins ; ce qui le fut, en revanche, ce fut le sens de tout ça. Une cabane ?
Soit le tour était classique, soit la blague était nulle, mais dans les deux cas, n’ayant rien à perdre de plus étant donné que nous étions venus en tenue jusqu’ici, je m’avançais vers l’habitation dont je poussais la porte du bout des doigts une fois devant. L’intérieur, en plus d’être inattendu, échappais à tout le vocabulaire mélioratif que j’avais en tête - les insultes étaient bien plus naturelles dans mon cas, mais ça n'était pas approprié.

« Plutôt pas mal. » répétais-je avec amusement. « Je profite de notre solitude avant que toute une foule d’admirateurs ne t’entoure, te rendant inaccessible. » dis-je en me tournant vers elle. « Sonera, permets-moi ... non, permets-toi de m'accorder une danse. Bref, permets-moi de t’écraser les pieds d’une façon acceptable. » Il fallait dire la vérité.

Tenue:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
burger & bolognaises — sonera
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau débarquement de chaire fraîche || Sonera Di Gregorio x Jinora McKay
» Le grand jour est arrivé ! [Anshu, Sonera, Queen, Anarchy]
» [ASK] Sonera - Nathaniel - Kieran - Chayton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: