predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Bullshit ─ Merlin




Partagez | 
 


 Bullshit ─ Merlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Bullshit ─ Merlin | le Mer 17 Fév 2016 - 21:47
Just let it rocks
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Linnou / Mirssou / Matiou
Féminin Personnage sur l'avatar : Mary Jane Watson @ Spiderman / Nadia Esra
Âge, classe & année : 18 ans / 7D Journalisme

Prism' : 335

Messages : 113
Date d'inscription : 04/02/2015

Just let it rocks
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Bullshit ─ Merlin
Vice-directrice. C'était encore une histoire à dormir debout, ça. Retour de Ruthel, règles plus strictes, politique de menace, pour toi, l'administration de Prismver ressemblait de plus en plus à une mauvaise blague. Pourtant, rien, ou presque, n'avait filtré ici sur ce qui avait réellement pu se passer à l'extérieur. Le gouvernement britannique avait même revendiqué l'île. Tu peux pas t'empêché de te demander si on va pas finir par te demander un visa ou quelque chose d'encore plus ridicule. D'un côté, t'avais envie d'avoir confiance en cette nouvelle administration. De te dire que tu n'aurais plus jamais à cacher ton pouvoir à qui que ça soit. Peut-être que tu pourrais aller à Livingston et en parler à ton père, retrouver une vie familiale normale. Depuis que t'avais appris ce que tu savais faire, t'avais passé plus de temps chez les Parkers que dans ta propre exploitation. Pourtant, tu savais, au fond de toi, que ça ne marcherait pas. Tu savais au fond de toi que les gens en dehors de Prismver ne l'accepterait pas.

La vice-présidente qui arrivait ici et imposait ses lois sans rien y connaitre, c'était l'évidence que ça ne se passerait pas bien. Bien sûre, en tant que professeur, tu te devais d'obéir aux nouvelles règles. Et tu le faisais, comme tout le monde. T'avais juste ce sal pressentiment en permanence que ça allait mal se passer, à un moment ou à un autre. Que ça soit les E ou n'importe quels autres élèves. Ton tas de copies avançait lentement. Pourtant, le contrôle était presque infaisable, pour décourager les élèves de recommencer à tricher en volant le sujet, ça aurait dû aller vite. Mais impossible de rester concentrée. De temps en temps, tu animais une feuille pour qu'elle rejoigne le tas de ton collègue en toute discrétion. Puis au bout d'un moment, tu as craqué. Dans un cri d'énervement, t'as fait rouler ta chaise jusqu'au plus loin du bureau.

- Merlou! Toi. Moi. Machine à café. Maintenant.

Depuis toujours, t'avais eu cette proximité verbale avec le brun que tu n'avais pas avec tout le monde. Probablement parce qu'il faisait partie de ton cercle d'amis le plus proche. Même section, parfois même classe, puis il était sorti avec Song, t'amenant à le fréquenter un peu plus souvent. Ça ne plaisait pas toujours à Luke cela dit, mais il n'y avait pourtant aucune arrières pensées dans tes propos.

- Ou autre, je t'avoue que j'en ai pas grand-chose à battre, mais j'en peux vraiment plus de ces âneries.

Tu te levais violement et rejoignais ton collègue à son bureau, accoudée à sa chaise, t'amusant à le remuer dans tous les sens. Le but étant qu'il ne refuse pas pour la seule raison qu'il en avait déjà un face à lui.

- Alleeer, il y en a même un qui m'a fait un mélange de PHP et de Python, vraiment, j'suis à bout, me laisse pas toute seule.



I speak in plum
Message Dans Re: Bullshit ─ Merlin | le Mer 17 Fév 2016 - 23:40
I am almost the law.
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Vladimir le A / Faust le S / Casimir le C / Hamlet le E
Masculin Personnage sur l'avatar : Akira Kurusu/Joker @ Persona 5, IRL Ben Whishaw
Âge, classe & année : 24 ans, Apprenti prof d'Informatique, ex-ACDC

Prism' : 229

Messages : 168
Date d'inscription : 25/12/2015

I am almost the law.
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Le contrôle de la mort imposé par Sully avait fait des ravages sur le cerveau des étudiants, il faut dire qu'entre la difficulté de la chose, grandement augmentée suite au petit stratagème de Orion, suivi de la menace du Corbac d'activer son pouvoir pour les rendre plus sérieux, avait eu pour effet d'en faire stresser plus d'un, même parmi les A. Mais s'il n'y avait que ça. Voilà que le monde entier savait pour la magie et, ô surprise, les gouvernements voulaient maintenant tous s’approprier Prismver. Comme si l'établissement n'avait pas assez de problèmes à régler avec les S... S'il n'était pas aussi sadique, Merlin se sentirait presque coupable d'en rajouter une couche. La seule bonne nouvelle était le retour de Ruthel au bercail. Pas trop tôt, tiens.

Par contre, s'il avait pu ne pas ramener dans ses bagages une vieille bique n'y connaissant rien... Sérieusement, expédier en E tous les élèves s'exprimant contre le système ? Donc, on jugeait maintenant les élèves à leurs idées et non leurs résultats ? Cela n'allait-il pas, justement, complètement à l'encontre du dit système, basé sur le mérite ? Merlin avait beau ne pas s'intéresser à la GdC et ne jamais avoir été vraiment pour le délire élitiste, quelque chose en lui trouvait l'idée d'expédier un bon élève chez les E, avec pour seul crime de les soutenir, plus que répugnant.

Quitte à faire dans la menace, rétrograder de seulement une classe serait déjà abusif, mais plus juste. De plus, le simple fait d'imaginer ce que ferait l'autre cinglé de Lion pour peu qu'on le menace de rejoindre les rouges n'enthousiasmait pas Merlin : déjà qu'il faisait exploser une cabane entière pour une simple "invasion" et un vol de cravate... Alors le menacer de rejoindre la classe qu'il méprise par-dessus tout alors qu'il est l'incarnation même du Pro-A... Ouais, ça refoule sévèrement du cul cette histoire. Fort heureusement, Sully semblait elle aussi en avoir assez de réfléchir tout en corrigeant les copies de leurs protégés et c'est après un cri sentant bon la frustration qu'elle extirpa le myope de ses pensées.

- Merlou! Toi. Moi. Machine à café. Maintenant.

Le programmeur quitte la feuille pleine de ratures indiquant les doutes de son rédacteur afin de mieux se concentrer sur la rousse. Ou blonde vénitienne. On va dire la rousse hein, c'est moins long à écrire et j'ai la flemme. Surtout qu'au fond, blond vénitien n'est qu'un terme pour faire croire à ces gens qu'ils ont une âme. Et ouais ma gueule. Mais laissons-là mes tergiversations capillaires et concentrons-nous sur notre tandem. Le visage du nerd ascendant gamer ne laissait donc aucun doute quant à l'état de son sommeil, toujours autant à la ramasse. Un bel exemple de ce qu'il ne faut pas devenir pour la génération à venir. Après un soupir confirmant son état d'éveil, il rétorqua dans un ton des plus taciturne :

- Tu devrais mieux choisir tes mots. Pas surprenant que Luke s'imagine des choses si on lui rapporte ce genre de propos.

Qu'importe, Sully n'en faisait qu'à sa tête et, après avoir sous-entendu qu'elle se fichait du lieu de la discussion à venir, vint remuer l'hypersomniaque dans tous les sens. Merlin resta de marbre plusieurs secondes, limite blasé, son regard - aujourd'hui jaune - traduisant pour lui sa pensée : " Et dire que cette gamine est censée être ma supérieure. ", avant de naturellement dévier vers la poitrine de la rouquine - tant qu'à faire.

- Alleeer, il y en a même un qui m'a fait un mélange de PHP et de Python, vraiment, j'suis à bout, me laisse pas toute seule.
- Si c'était pour des causes purement sexuelles, ce serait plus intéressant, mais va pour le café. À ce rythme je m'écroulais d'ici 5 minutes, autant recharger ma barre d'énergie.

Le sourire de Sully indiquait qu'elle était fière de sa victoire. Une victoire assez facile, à vrai dire, son collègue brun n'ayant jamais été du genre à dire non face à une clope ou un café. Ou à poser ses yeux sur le corps de la madame pour peu que Luke ne soit pas dans les parages. Mais ne vous faites pas d'idées : il avait beau trouver son amie charmante, Merlin avait beaucoup trop d'admiration pour le couple Parker-O'Meara pour ne serait-ce que s'imaginer flirter avec le panda roux. Aussi, le fait qu'elle soit la meilleure amie de l'une de ses plus longues relations "amoureuse" était un énorme frein.

Et enfin, le point le plus important : Lucifer ne pourrait jamais survivre dans un environnement peuplé d'un tas d'objets tapant la causette. Il faut dire que la fois où Sully s'était amusé à donner la vie à l'une des anciennes paire de lunettes de Merlin ne faisait pas partie des expériences que ce dernier souhaitait renouvelé. Enfin. C'est donc une fois face à la machine à café salvatrice que l'enchanteur, ni une ni deux, mis au travail celle-ci afin de s'abreuver de sa drogue à la teinte marron-noir.

- Entre dans le vif du sujet : ce n'est pas pour me parler de ta St.Valentin, de Song ou des cours que tu m'as attiré jusqu'ici.

Bon, elle n'allait pas tourner autour du pot quoi qu'il arrive, mais autant ne pas s'embêter avec les formalités et annoncer la couleur. Une fois une gorgée de son café de type Robusta ( Là de suite, il se fichait du goût et voulait avant tout sa dose de caféïne, m'voyez ? ), Lucifer se rapprocha de sa collègue et lâcha la bombe à voix basse, son ton calme et son visage neutre donnant à ses paroles une certaine désinvolture :

- Tu souhaites tenter quelque chose pour remettre cette vieille harpie de Helena Staunton à sa place ?

Et là, on se dit que même si les murs ont des oreilles, c'est une bonne chose que ceux-ci soient à la botte de Sully. Merlin se redressa et rapporta le gobelet à ses lèvres, son regard jaune vif planté dans les yeux noisettes de sa collègue.

- Si c'est ça, t'as intérêt à avoir un plan solide en tête, Red Panda. J'ai beau être un oiseau de mauvais augure, je n'ai jamais été un grand fan des kamikaze.

¡ Viva la Revolución !
©Gau


None of this counts, a few dreams, plowed up

Message Dans Re: Bullshit ─ Merlin | le Jeu 18 Fév 2016 - 21:47
Just let it rocks
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Linnou / Mirssou / Matiou
Féminin Personnage sur l'avatar : Mary Jane Watson @ Spiderman / Nadia Esra
Âge, classe & année : 18 ans / 7D Journalisme

Prism' : 335

Messages : 113
Date d'inscription : 04/02/2015

Just let it rocks
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Bullshit ─ Merlin
Merlin posa son regard jaune pikachu sur ton visage suppliant, te conseillant de mieux choisir tes mots si tu voulais que ton mari cesse sa jalousie envers ton collègue. Quelques secondes plus tard, il commençait déjà les allusions sexuelles.

- Et c'est moi qui doit vérifier mon langage?

Tu levais les yeux aux ciel et sortais de la salle suivi de près par le binoclard qui te servait d'ami. La machine à café n'était pas loin, permettant aux professeurs de satisfaire leurs besoins primaires, la seule chose que l'administration avait réellement compris sur le corps enseignant. Tu sortais une pièce de la poche arrière de ton short en jean beige porté avec une paire de collant châtaigne et la fit glisser dans la fente de la machine à la suite du brun, attendant patiemment ma boisson chaude pendant que Merlin avalait la sienne à toute vitesse. Il supposa alors qu'il y avait une raison particulière à sa présence ici. Sûrement qu'il n'avait pas totalement tors et qu'au fond de toi, tu cherchais une excuse pour en discuter, malgré l'air anodin de la conversation du tu avais lancé. Lentement, tu attrapais ton gobelet en plastique pendant que l'informaticien brisait le silence d'un air parfaitement désintéressé. Se débarrasser de la vice.  C'était peut-être un peu extrême.

- Si c'est ça, t'as intérêt à avoir un plan solide en tête, Red Panda. J'ai beau être un oiseau de mauvais augure, je n'ai jamais été un grand fan des kamikaze.


Ton café dans la main droite, tu t'adossais au mur dans le plus grand calme, signifiant à ton collègue de se taire en posant un doigt sur ta bouche et donnais deux petits coups sur la cloisons  du bout de la phalange de ton index gauche.

- Hello Mur, quelqu'un nous écoute?
- Personne…
- Thank's dude.

Tes échanges avec les murs étaient toujours très court : un objet de cette taille, même si ce n'était que pour le faire parler, ça demandait énormément d'énergie. Puis fallait avouer qu'un mur qui parle, ça faisait peur à tout le monde. Ils avaient cette particularité commune d'avoir des voix incroyablement lentes et graves à donner des frissons dans le dos. Tu fis glisser tes iris noisettes jusqu'à ton interlocuteur avec un sourire tout ce qu'il y avait de plus fier sur le visage. Fallait avouer que ça en jetait un peu, non? Avalant une gorgé de ton café, tu plaçais ton autre bras sous ta poitrine.

- Non, voyons Potter, ton sang-chaud de Griffondor t'emporte, lâches-tu avec un rire spontané. Plus sérieusement, je pense qu'il va falloir observer de très près ce qu'il se trame.

Absorbant le contenu de ta tasse, tu essayais de réfléchir à ce que vous pourriez faire en tant que professeur sans vous attirer les foudre de Mme Stauton. Et tu avais déjà une idée en tête.

- Ca te dirait qu'on se retrouve tous les deux dans une salle sombre et exigüe?

Tu laissais volontairement un long silence, sourcils légèrement relevé et grand sourire sur le visage. Les blagues du genre étaient un classique chez toi.

- La salle du serveur, bien sûr. Avec un laptop et un câble droit, il doit y avoir moyen de changer les Access List et de se renseigner sur notre chère supérieure en consultant sa page wikipédia…  ou n'importe quel autre page internet.

T'avais pas fait ça depuis que t'avais quitté Total, mais il te restait encore des bases en réseau suffisamment solide pour gérer ça.



I speak in plum
Message Dans Re: Bullshit ─ Merlin | le Ven 19 Fév 2016 - 3:10
I am almost the law.
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Vladimir le A / Faust le S / Casimir le C / Hamlet le E
Masculin Personnage sur l'avatar : Akira Kurusu/Joker @ Persona 5, IRL Ben Whishaw
Âge, classe & année : 24 ans, Apprenti prof d'Informatique, ex-ACDC

Prism' : 229

Messages : 168
Date d'inscription : 25/12/2015

I am almost the law.
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Merlin ne dit rien , comprenant où sa collègue souhaitait en venir en se rapprochant ainsi du Mur. Aussi, il ne montra pas vraiment de surprise en entendant le dit Mur rétorquer à Sully que personne n'écoutait la conversation des deux pros de l'informatique. Depuis le temps, ce paumé de binoclard s'était habitué à voir la rouquine user de son pouvoir sur tout et n'importe quoi... Et à vrai dire, même la première fois qu'elle avait utilisé sa magie devant un Merlin beaucoup plus jeune, ce dernier ne s'était pas montré plus surpris que cela - ce qui avait un poil vexé la belle à l'époque. C'est alors que, malgré une poitrine attirant l'attention, le Corbac tiqua plutôt sur les dires de Sulloutre et laissa parler la part agressive sommeillant en lui :

- Harry Potter a les yeux verts dans les romans. Et je n'ai rien d'un foutu Gryffindor. J'ai toujours été un Ravenclaw. Tu le sais, je le sais, nous le savons, alors arrête avec ce surnom idiot, résidu de capote trouée lors d'un rapport consanguin entre Weasley dégénérés.

Oui, c'était puéril, mais l'enchanteur n'avait jamais apprécié ce surnom de Potter et, comme toujours depuis sa plus tendre adolescence, rectifiait quiconque osait dire de lui qu'il est un Gryffindor. Ça la ferait kiffer de se faire surnommer Ginny et de se retrouver ship avec le nerd ? Non. Alors qu'elle ferme sa gueule, la rouquine. Non mais. Enfin, outre l'insulte faite en usant du nom du binoclard à la cicatrice devant Merlin, le panda roux avait raison quant au fait de devoir surveiller de très près ce qui était actuellement en train de se tramer à Prismver. Si Lucififou avait décidé de rester sur l'île ce n'était certainement pas pour voir le monde extérieur l'envahir.

- Ça te dirait qu'on se retrouve tous les deux dans une salle sombre et exigüe?

Elle souleva un sourcil tout en souriant. S'il n'était pas actuellement dans le brouillard, Merlin aurait très sûrement sourit à son tour devant le sous-entendu de la damoiselle. Mais comme vous l'avez compris, mes chers lecteurs, le renard noir n'était pas d'humeur, ou du moins pas assez réveillé pour s'amuser à jouer le jeu de sa comparse. Blasé, il se contenta de répondre ceci :

- Tu veux vraiment que Luke m'arrache la pompe à sang me servant de cœur, hein ?

Sully ne releva pas et révéla son plan.

- La salle du serveur, bien sûr. Avec un laptop et un câble droit, il doit y avoir moyen de changer les Access List et de se renseigner sur notre chère supérieure en consultant sa page wikipédia…  ou n'importe quel autre page internet.

L'enchanteur la fixa quelques secondes tout en engloutissant le reste de son café. Se renseigner en traînant sur internet malgré le fait que l'île soit théoriquement coupée du monde ? Oui, ça devait être faisable en détournant la protection. Néanmoins, si Soulelit était l'expert réseau de l'école, Merlin était plus versé dans la programmation pure et dure et tout ce qui était matériel informatique. Il avait beau paraître doué pour certains, il n'en restait pas moins un apprenti...

- Et tu n'as pas peur que l'on se fasse repérer en essayant de nous connecter à l'extérieur ? Il activa à nouveau la machine à café, les yeux dans le vague. Admettons que nous réussissons surfer sur le web, rien ne dit que des informations courent sur cette Staunton. D'ailleurs, même si j'extrapole, rien ne prouve que ce n'est pas un pseudonyme et que seuls les résidents de l'île la connaissent sous cette identité, auquel cas faire une recherche sur elle nous exposerait d'autant plus facilement.

Son nouveau café prêt, Merloup en tira aussitôt un trait tout en s'adossant à son tour contre le mur. Maintenant à côté de Sulhuitre, il lui donna un léger coup de coude et une fois qu'elle tourna la tête vers lui, Merlin lui offrit un sourire paisible et une légère excitation pouvait se lire à travers ses lentilles jaunes.

- Heureusement pour vous, Madame O'Meara-Parker, Lucifer ne recule jamais devant un défi.

Il détourna ensuite son regard vers le plafond, toujours pensif. Lui qui aimait rester en retrait, voulait-il réellement se mettre en danger et s'opposer contre le gouvernement ? Rien n'était moins sûr. Enfin, il verrait ben le moment venu. En attendant, il n'avait pas mieux à faire, alors pour quoi pas ? Ce n'était de toute façon pas interdit de se renseigner sur la nouvelle gérante.

- Néanmoins, ce serait peut-être moins risqué de nous rendre en Angleterre afin de commencer nos recherches ? Ne serait-ce que pour voir ce qu'il se dit sur nous chez les non-mages ? Nous ne sommes pas en quarantaine, que je sache.

Son regard redevint las et, à nouveau, c'est son aspect taciturne qui prit le dessus. C'est donc sans grande émotion qu'il ajouta :

- Tout du moins, pour le moment. Autant en profiter avant que nos nouveaux amis ne se mettent en tête de faire de nôtre école une foire à monstres. Il soupira tout en se grattant les cheveux, comme à l'époque où il faisait ce geste dès que la gêne pointait chez lui. Après... Si tu veux te compliquer la tâche et que le besoin de te retrouver avec moi dans une pièce sombre te démange tant, je veux bien te suivre jusque dans la salle des serveurs. Tu pourras toujours essayer de leur donner la vie pour les rendre coopératif.

Se dégageant du mur, le roi des enfers termina son café et s'étira avec flegme, un long bâillement accompagnant le geste. Plus qu'un renard, un loup ou un corbeau, c'est peut-être avec le loir que le brun partage le plus de points commun. Mais est-ce que Merloir sonne bien ? Je me questionne. C'est difficile le boulot de Narratroll.
©Gau


None of this counts, a few dreams, plowed up



Dernière édition par Merlin L. Pratchett le Lun 14 Mar 2016 - 18:01, édité 2 fois
Message Dans Re: Bullshit ─ Merlin | le Ven 11 Mar 2016 - 21:04
Just let it rocks
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Linnou / Mirssou / Matiou
Féminin Personnage sur l'avatar : Mary Jane Watson @ Spiderman / Nadia Esra
Âge, classe & année : 18 ans / 7D Journalisme

Prism' : 335

Messages : 113
Date d'inscription : 04/02/2015

Just let it rocks
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


[quote="Sully J. O'Meara"]
Bullshit ─ Merlin
Tu ne relèves pas son insultes, gardant ta vengeance bien au chaud pour plus tard. Si ce n'est pas dans tes habitudes de ne pas réagir au quart de tour, rien n'empêche que tu ne laisseras pas ceci impuni. Tu préfères te focaliser sur ce qui est important dans cette histoire, c’est-à-dire son avis sur ta proposition d'aller chercher quelques informations sur votre Ombrage wannabe. Une identité secrète, un pseudonyme, tout ceci te paraît un peu gros. Un agent gouvernemental n'avait aucun intérêt à se présenter sous une fausse identité, sauf si elle craignait que l'un de vos monstre s'avère être un Kira en puissance. Cependant, le risque d'être repéré n'était pas négligeable, et sa proposition dessina une grimace sur ton visage de Weasley consanguine, comme ton collègue le disait. Un réseau oignon pourrait régler l'affaire, mais il valait mieux éviter les risques inutiles.

- C'est peut-être pas le MI5 qu'on nous envoie donc bien qu'elle y ressemble, je pense que la vieille s'appelle bien Helena et pas Dolores…

Cependant, Merlin avait plutôt bien accepté l'idée de partir à la recherche d'information sur votre nouvelle dictatrice et proposait, plutôt que de nous exposer à d'éventuelles complications liées à notre présence sur le réseau, d'aller directement sur les lieux. Ce n'était pas un mauvais plan, bien que tu t'imagines mal avoir l'autorisation de quitter les lieux. Ce n'était pas officiel, mais les bruits de couloir laissaient entendre qu'aucun élève ne serait renvoyé, quel que soit  la gravité de son acte car le "monde" n'était pas prêt. Si on ne laissait même pas les enfants retourner auprès de leur famille, les vacances des adultes risquaient d'être très sérieusement compromises.

- Je ne suis pas contre cette idée de petit trip à Londres, mais crois-tu qu'on nous laissera y aller? Je veux dire, même si on admet que mon mari ne tire pas trop la gueule parce que nous fassions tous les deux partie de l'expédition, je pense que niveau administratif, on risque d'être un poil restreint. En supposant qu'on nous laisse y aller, on peut être sûr d'être suivi à la trace.


Mains dans les poches, tu as du mal à imaginer une bonne méthode pour passer outre toutes les protections qui risquaient d'être mises en œuvre. Le simple fait qu'on ait envoyé quelqu'un jusqu'ici, à Prismver, était déjà un choc suffisant. Il y avait fort à parier que d'ici quelques mois, des tensions politiques se fassent ressentir d'un peu partout pour récupérer notre petit havre de paix.

- Autant en profiter avant que nos nouveaux amis ne se mettent en tête de faire de notre école une foire à monstres.


Ca, ça serait inévitable. A part si nous arrivions à nous débarrasser de toutes traces sur les élèves et déportions tant l'école que tous les habitants sur une nouvelle île abandonnée, il était évident que nous serions traqués jusqu'à la fin de nos jours. Il était même plutôt étranger à tes yeux que des tests n'aient pas d'ores et déjà eu lieux  sur le personnel. La curiosité scientifique faisait-elle pour une fois preuve d'un peu d'éthique?

En se dégageant du mur, ton collège enfonça un peu le clou sur ta petite blague de tout à l'heure. Tu souris, rejoignant le brun d'un pas dynamique sans vraiment connaître sa destination. De toute façon, vous n'aviez pas fini votre discussion.

- Je ne voudrais pas rendre Song jalouse… Vous aviez l'air plutôt proche à la réunion, si je ne m'abuse. Puis je dois avouer que l'idée d'un petit tour en Angleterre me tente bien. Malgré le fait que Luke risque d'être plutôt retissant, même s'il y est convié.


Tu lances le sujet, pas tout à fait sûr de ton affirmation. S'ils avaient en effet eu cette petite accolade, ces petits échanges de regards inquiets, tu n'avais pas la moindre idée de leur signification ni des intentions de tes deux anciens camarades. Leur histoire remontait à un moment.

-  Cela dit, on a un peu raté le coche, les vacances viennent de passer et il y a peu de chances que l'on soit aussi libre qu'aujourd'hui dans six semaines… Peut-être que t'as intérêt y aller seul… ou que j'y aille seule, je ne sais pas. Ca attirera moins l'attention et un de nous deux pourrait s'occuper d'assurer les cours de l'autre.




I speak in plum
Message Dans Re: Bullshit ─ Merlin | le Lun 14 Mar 2016 - 19:54
I am almost the law.
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Vladimir le A / Faust le S / Casimir le C / Hamlet le E
Masculin Personnage sur l'avatar : Akira Kurusu/Joker @ Persona 5, IRL Ben Whishaw
Âge, classe & année : 24 ans, Apprenti prof d'Informatique, ex-ACDC

Prism' : 229

Messages : 168
Date d'inscription : 25/12/2015

I am almost the law.
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Le myope était lui-même sceptique quant à son idée d'une fausse identité mise en place pour tromper les résidents de l'île, mais au vu du flou dans lequel il nageait avec ses collègues, mieux valait rester prudent, aussi grosse l'idée puisse être. Vint alors la réponse de la rouquine concernant le "road trip" vers Londres. Merlin fixa à nouveau le plafond. Il y avait des solutions pour prendre la poudre d'escampette discrètement, comme faire appel à quelqu'un capable de se téléporter, mais inclure plus de monde dans ce projet n'était pas le meilleur des choix...

Après tout, si pour le moment ils n'étaient que deux, Sully envisageait déjà d'y inclure son mari. Certes, on pouvait lui faire confiance, mais ce n'était pas le cas de tout le monde. L'autre solution serait de se rebondir sur l'idée de la fausse identité en s'en créant - ou volant - une afin de se faire passer pour un habitant ou voyageur lambda, mais si cela suffirait pour le départ, le programmeur était convaincu que le retour serait plus compliqué. Ainsi, le loir en arriva à la conclusion que la solution la plus safe était de jouer au professeur ne se posant pas de question et désirant tout simplement faire une course chez les rosbifs.

-  S'ils veulent nous suivre, qu'ils le fassent. Tant que l'on trouve un réseau wifi, libre ou non, rien ne nous interdit de jeter un coup d’œil sur la page wikipédia de notre nouvelle amie et de croiser les informations avec les articles d'autres sites.

De toute façon, quoi de plus logique que de se renseigner sur le nouveau patron - quoi qu'en dise Ruthel - de Prismver ? Ce n'était pas spécialement suspect et quand bien même, les information disponibles devant être contrôlées, Merlin ne s'attendait pas à trouver grand chose d'intéressant. Non, pour ça, il faudrait creuser et se mettre en danger en flirtant avec l'illégalité... Ce qui était plus dans le domaine de la damoiselle : n'est pas expert en réseau qui veut. Bon, l'autre cas social pouvait se débrouiller, ouaip, mais quitte à se la jouer pirate des internets, mieux valait laisser la chose à celle qui aime ça et se trouve être un génie dans le domaine. Vint alors un sujet que Merloir n'avait pas vu venir.

- Je ne voudrais pas rendre Song jalouse… Vous aviez l'air plutôt proches à la réunion, si je ne m'abuse. Puis je dois avouer que l'idée d'un petit tour en Angleterre me tente bien. Malgré le fait que Luke risque d'être plutôt retissant, même s'il y est convié.

Lucifer reporte ses yeux jaunes sur sa collègue. Que venait faire Song dans le schéma ? Et pour quoi serait-elle jalouse ? Leur histoire était terminée depuis un moment et rien n'indiquait que l'asiatique couve encore des sentiments amoureux pour le nerd ambulant qu'est Merlin. Ce dernier soupira, Sully avait-elle quelque chose ne tête concernant sa meilleure amie et son "apprenti" ?

- Nous ne sommes plus un couple, mais il est normal que je m'inquiète pour elle au vu de son train de vie encore plus déplorable que le mien. Il imita sa collègue et glissa ses mains dans les poches de son jean. Et franchement, je l'imagine mal être jalouse d'une fille avec qui je pourrais flirter. Elle la plaindrait plus qu'autre chose.

En effet, tomber amoureuse d'un homme incapable de vous rendre la pareille mais possédant la capacité innée de s'endormir même pendant l'acte n'était pas le meilleur des plans. Merlin sourit en se remémorant le nombre de fois où il a pu frustré Song malgré lui.

En plus, ce n'est pas si rare que nous nous amusions à chasser la même proie, quitte à la partager ensemble dans la nuit... Pour être franc, ce n'est pas la romance qui nous caractérise. Ni maintenant, ni avant. De là, c'est plutôt la jalousie de Luke qui me ferait peur... Ou la tienne pour peu qu'il reluque les fesses d'une belle anglaise.

La partie relationnelle étant close, le jeune professeur étudia par la suite la proposition du panda roux servant d'emblème au navigateur Firefox ( Car oui, pour les deux incultes du coin, Firefox est un surnom donné aux pandas roux, ainsi ce que vous pensez être un renard de feu depuis des années n'en est pas un. Comment ça j'étale ma science ? ). En envoyer un à la pêche aux scoops pendant que l'autre assure les cours ? C'était une idée comme une autre, mais...

- Tu veux donc abandonner ton ami Potter - le ton qu'il employa se révéla particulièrement sarcastique à l'évocation de ce nom maudit - et jouer sur les deux fronts, Weasley ? Oui, pour quoi pas. Cependant, je doute que faire cette recherche soit particulièrement long... Et pour peu qu'il y ait finalement beaucoup à lire, une simple sauvegarde ou capture des pages web pour y jeter un coup d’œil plus tard suffirait.

Le bigleux s'arrête net et affiche un grand sourire malicieux, sourire qui par ailleurs n'aidait pas à le dépêtrer de son âge d'élève déguisé en professeur. Un élément pouvant se révéler aussi utile que contraignant selon la situation.

Pas besoin de prendre en charge le cours de l'autre si je pars tout de suite jouer au Reporter et de te laisse ma pile de copies à corriger.

Merlin s'amuse alors à remuer ses sourcils, en bon petit provocateur qu'il est. Il sort alors ses mains de ses poches et croise les bras avant de s'appuyer à nouveau contre le mur et de jeter un coup d’œil à la porte la proche.

- À moins que tu ne souhaites revenir à ton plan initial et me traîner dans cette salle sombre et étroite qu'est la salle du serveur. Ça tombe bien, elle est juste en face de nous. C'est comme si mes pieds nous avaient emmenés ici directement, quel heureux hasard !

Ouais, bon. Je pense que l'on va laisser de côté l'idée du loir. Troll Raven c'est très bien comme ça. Restait donc à voir la décision de Sully quant au stratagème à employer maintenant que plusieurs idées avaient été lancées.
©Gau


None of this counts, a few dreams, plowed up

Message Dans Re: Bullshit ─ Merlin | le Sam 24 Sep 2016 - 11:15
Just let it rocks
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Linnou / Mirssou / Matiou
Féminin Personnage sur l'avatar : Mary Jane Watson @ Spiderman / Nadia Esra
Âge, classe & année : 18 ans / 7D Journalisme

Prism' : 335

Messages : 113
Date d'inscription : 04/02/2015

Just let it rocks
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Bullshit ─ Merlin
- Je t'interdis de sous-entendre que mon cul est moins bien que celui d'une anglaise.

Glissant tes doigts dans les poches arrières de ton short, tu lançais un regard faussement contrarié à ton collègue qui avait sauté droit dans ta provocation affective. Être appelée Weasley restait de bonne guerre et tu ne prenais pas la remarque à mal. Tu préfères de toute façon qu'il te donne ses idées pour récupérer au plus vite le maximum d'informations à l'extérieur que te perdre en disputes futiles.

- C'est une bonne option, j'admets. Au pire, si les infos qu'on télécharge nous mènent vers d'autres piste, on pourra y retourner.


Le sourire malin du brun t'interpella. Tu te doutais qu'il n'allait pas tarder à te sortir une connerie monumentale. Ou tout simplement à te lancer un défi n'ayant d'avantage que pour lui et que tu ne pourrais évidemment pas prendre le risque de refuser. Tu lui lançais un regard intrigué, avant qu'il explicite son idée que tu devais admettre avoir trouvée très ingénieuse.

- Pas besoin de prendre en charge le cours de l'autre si je pars tout de suite jouer au reporter et te laisse ma pile de copie à corriger.

- C'est pas moi qui me taperais des réclamation de points si les dernières questions sont corrigées à l'arrache.

Et Dieu sait qu'un E à qui pense qu'il lui manque des points peut être chiant. C'était pourtant pas ton truc de bâcler les copies, mais en toute honnêteté tu ne pensais pas pouvoir prendre le temps d'être vraiment attentive à chaque ligne de code pour toutes les copies qu'il restait à traiter. Ne serait-ce que ta moitié de pile t'avais déjà mise à bout de nerf pour la journée.

- A moins que tu ne souhaites revenir à ton plan initial et me traîner dans cette salle sombre et étroite qu'est la salle des serveurs.   Ça tombe bien, elle est juste en face de nous. C'est comme si mes pieds nous avaient emmenés ici directement, quel heureux hasard !

- Heureux hasard jusqu'à  ce que Luke apprenne ça. Il te découperait en morceaux. Et après ça me dit de faire attention à mon langage un peu tendancieux. Tu mériterais que je t'enfermes dans cette salle de serveurs jusqu'à ce que tu en ai fini avec le tas d'âneries des neuvièmes années.

Bras croisés, tu lançais un regard incitant à ton collègue. Il est vrai que les allusions pas très nettes étaient monnaie courante entre vous, et ce depuis… à peu près aussi loin que tu puisse t'en souvenir. Mais l'heure n'était pas à la nostalgie et aux blagues. Si vous aviez jusqu'à présent traité le problème Stauton à la légère, il était grand temps de reprendre un peu de sérieux.

- Enfin, quoi qu'il en soit, même si ça demande à ce que je m'occupe de ce tas de copies, il va falloir faire quelque chose, en effet. Si tu veux t'occuper de l'expédition à Londres, vas-y. Prends le temps qu'il faut, mais revient avec des trucs, et pas que des pages internet. Je vais essayer de sonder comment ça se passe avec les familles des élèves. C'est pas très éthiques, mais il y a toujours moyen de lire les mails hebdomadaires qu'ils reçoivent.

De toute façon, leur vie privée ne t'intéresserait pas assez pour que tu t'en souvienne, et au pire, tu pourrais toujours faire un petit algorithme de détection pour ne récupérer que les mails potentiellement intéressants. Tu commençais déjà à réfléchir à ce que tu pourrais faire depuis Prismvers pour gruger des informations. Peut-être qu'un petit virus pourrait se glisser dans un faux "Mail Delivery Failed" pourrait te permettre de te balader dans les données des proches des étudiants qui leurs auraient récemment envoyé du courrier électronique… Ou dans un mail généralisé sur le fait que l'existence des pouvoirs n'est plus un secret. Ca aurait plus de chance d'être ouvert par tous et il ne serait pas trop compliqué de convaincre Ruthel et Stauton du bien fondé d'un tel message d'information sur ce que compte faire l'administration. Rassurer les parents dans de telles condition, c'est la moindre des choses.

- Voir de s'infiltrer dans les boîtes mails de ceux qui les envoient… Et de contaminer tous leurs contacts pour accéder à plus de boîtes mails, plus d'infos, et de fil en aiguilles à des gens plus importants… Depuis la boîte mail des St. John's, je suis à peu près sûre qu'on peut très vite remonter à des politiques influents et leurs infos confidentielles…    





I speak in plum
Message Dans Re: Bullshit ─ Merlin | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: Poubelle ! :: RPs :: R.I.P-