» prédéfinis

» mini news
15.06 N'importe quel adulte peut maintenant avoir en filleul un élève de D ou E.

07.05 Prismver a 6 ans ! Le temps file ♥
» intrigue

» rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Ne jamais déranger une pirate en pleine activité ♦️ Ashley Mera

Ballon prisonnier ♦️ Amélie Langevin

ajouter le mien ?
» à l'honneur

Amélie Langevin
www.

» infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Were you dazzled by the same constellation? - VladyChan







Partagez | 
 


 Were you dazzled by the same constellation? - VladyChan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Were you dazzled by the same constellation? - VladyChan | le Ven 19 Fév 2016 - 9:49
avatar
Pseudo du joueur : Narratroll
Autre(s) compte(s) ? : Casimir le héros, Merlin l'emmerdeur, Hamlet le relou ( RIP Vlad & Faust. )
Personnage sur l'avatar : Oreki Houtarou @ Hyouka, Alex Lawther IRL

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 16C5
Prism' : 10671

Messages : 444
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


I think you and the Moon and Neptune got it right

'Cause now I'm shining bright



- Alors, comment j'suis ?
- Tu es très bien comme ça, Vlad.

Warren souriait doucement. Le paysan, lui, ne semblait pas convaincu et, tout en continuant de faire les 100 pas, exprima ses craintes en gueulant comme un putois :

- J'VEUX PAS ÊTRE "TRÈS BIEN", J'VEUX QU'ELLE M'BOUFFE DU REGARD, TU PERCUTES BRO ?!
- C'est... c'est Chan, elle devrait te trouver beau quoi que tu por-
- NE CHERCHE PAS M'EMBROUILLER WARREN !!! J'SUIS CANON OU MERDE ?
- ... Tu poses des questions étranges, Vl-
- OUI OU NON BRO ?!
- Oui ! Tu l'es Bro !!!!
- Bien.

Un sourire fier se dessina sur le visage du A, qui bombait le torse devant la glace. Il fixa ensuite son poto et le reluqua de la tête au pied, le regard vicieux.

- T'es pas mal non plus, Bro.
- ... Tu vas être en retard si tu continues à faire l'imbécile.
- J'fais pas l'imbécile Warren, c'est la fête des amoureux ! J'dois t'déclarer ma flamme et t'faire sauvagement l'amour dans un lit d'pétales de roses ! Pour le travail !
- ... Vladimir.
- Oui Bro ?
- Tu es un idiot.
- Je sais.
- Et... Déjà en retard de 5 minutes par rapport à ton planning.
- PUTAIN MAIS TU SERS À RIEN TU POUVAIS PAS ME LE DIRE PLUTÔT QUE DE ME DRAGUER ?!
- C'est toi qui me drague !
- C'EST PAS LA QUESTION WARREN !!!
- C'est quand même toi !!! Ne fais pas l'innocent !
- FERME-LA, LE PETIT UKE QUE TU ES N'A PAS LE DROIT DE ME CONTREDIRE !!!!

... Bref. Vlad prit la poudre d'escampette peu après d'autres mots d'amour entre Bro et usa de ses portails pour se déplacer le plus rapidement possible usqu'aux portes de l'école. Une fois cette limite franchie, il employa la méthode " ok c'est surprenant mais y a rien de magique on est safe " afin d'arriver rapidement au point de rendez-vous. Autrement dit, il traça la route à fond les ballons avec son skate à turbo réaction. Beau gosse t'as vu si si.

Mais pour quoi donc est-ce ? Eh bien ce soir, Vladilol disait merde à tout ce qu'il se passait à Prismver. Même qu'il allait faire en sorte de ne pas péter un câble comme si souvent ces derniers temps. Mais je te comprends mon Draculito. T'y peux rien si t'as la haine mon petit père, c'est ça d'être sous l'effet d'une magie et de ne pas le remarquer. Ou du moins, d'être dans le déni. Toi, si calme et positif, tu étais maintenant le premier à menacer les perturbateurs ou à engueuler tes proches pour peu qu'ils se emttent en danger. Mais pouvait-on t'en vouloir, toi avais vu la cabane de ton meilleur ami ( ainsi que d'une amie pour qui tu avais eu le béguin dans le passé, tiens. ) ravagée par le même type qui avait expédié l'un de tes protégés à la clinique ? Même sans pouvoir affectant ta mentalité, tu aurais sûrement perdu ton sang froid.

Et pour couronner le tout, il avait fallu que tout ce foutoir apparaisse lors de ton second rencard avec Chan... Rencard qui s'était terminé avec toi, mon petit paysan, lui passant un savon pour ne pas lui t'avoir parlé du plan foireux des délégués, avant de partir, furieux, voir comment allait Casimir à l'hôpital. Et ce savon, tu le passas plus tard à Warren pour les mêmes raisons. Depuis, tu avais revu la belle asiatique, mais ce n'était pas des rendez-vous à proprement parler. Juste des soirées jv ou films, comme lorsque vous étiez amis et "rien de plus". Tu sais, Vlad, quand tu faisais l'autruche, à ne pas te rendre compte qu'elle avait tout pour te plaire. Quelle buse tu peux être quand tu t'y mets.

Fort heureusement, malgré ta personnalité semblant jouer au yo-yo entre le hippie et le vengeur, tu t'étais décidé à tout lui dire ce soir. Alors oui, tu ne pourrais pas faire aussi fort que Orion et son TARDIS, vu que, pas de bol, tu l'avais justement aidé à construire son cadeau de ST.Valentin, mais tu pouvais au moins faire en sorte de, toi aussi, taper dans ce qu'aime la fille foutant le bordel dans ton esprit afin de la faire tomber dans tes bras d'homme viril. ( *Tousse* ) Et là, je peux te dire que tu es vraiment un crétin, car en bon mec pas doué, t'avais même pas capté qu'elle avait le béguin pour toi bien avant que tu ne réalises que tu ne la voyais pas juste comme ta pote.

Bref, tu lui avais fait savoir que tout se déroulerait au planétarium, en précisant bien que la date n'était pas un hasard - au cas où quelqu'un pourrait en douter. Oui, elle devait connaître l'endroit par cœur, mais tu ne voyais pas un meilleur coin pour faire craquer une fan d'astrologie comme elle. Il y aurait bien eu la ferme pour un petit pique-nique sous les étoiles mais... Disons que si tu pouvais éviter de marcher dans une bouse de vache au moment de lâcher le morceau ( Vous êtes vraiment dégueulasse, Paul. ), ça t’arrangeait. Surtout que pour l'occasion, tu avais fait un effort niveau vestimentaire. Ta tenue n'était pas aussi classieuse que lors du Bal, mais au moins, tu avais évité ton pull trop grand ( Et offert par ton ex, ce qui aurait été un tue l'amour violent. ) ou tes sweats à capuches verts.

Tu avais même demandé à Warren de t'aider, dans le doute. Même si vestimentairement parlant, pas sûr que ses goûts soient supérieur aux tiens. Il avait au moins réussi à discipliner un minimum ta saloperie de tignasse, c'était déjà ça. Concernant tes fringues, tu avais enfilé un jean noir ( Comme ton âme. ), bien ajusté, un t-shirt vert ( Of course. ) arborant le Screwdriver du 11th Doctor ( Of course bis. ), une veste marron foncée en croûte de cuir et enfin ta fidèle paire de Docs 1460 Aztec. Oh, et ta besace à l'effigie du Tardis pleine de bidules et trucs, aussi. En gros, tu arborais un espèce de look geeko-rockeur pas trop dégueu... Certes, tu donnais l'impression de te rendre à un concert de hard rock, faut bien l'admettre, mais au moins t'avais la classe et tu restais toi-même Pas si mal pour un péquenot de ton espèce.

* Elle ne devrait plus tarder. Respire mec. Ce soir, tu sors le grand jeu, ok ? Le Planétarium n'est pas super blindé malgré la St.Valentin, c'est déjà une victoire. Quant à la bouffe, si on doit se faire une une pose miam... Il ouvre son sac, concentré. Check. La réserve de billets pour acheter des souvenirs au quartier de minuit ? Check aussi. Et enfin, le cadeau. ... Le cadeau... ....*

- ... Oplizgaude Kilminau.


Dépité, déprimé même, le Vladeg se laissa tomber le cul au sol et commença à réfléchir au sens de la vie, de la mort et tous ces bidules en faisant tourner machinalement les roues de son skate du bout des doigts. Soudain, illumination. Il avait une solution pour résoudre ce "petit" problème.

- Crapule III, par le pacte qui nous lie, je t'invoque !!! Le gecko "poppa" aussitôt ( Ne me jugez pas sur mon langage fleurant bon le mmorpg, tas d'merdeux. ), sortant de on ne sait où. Peut-être bien d'vos culs, pour ce qu'on en sait. Ta mission, si tu l'acceptes, est d'me ram'ner l'paquet oublié sur mon lit. Tu t'en sens capable, mon brave Pertwee ? Le lézard fixa le paysan de ses yeux vides d'expression, pensant intérieurement " Non va te faire j't'emmerde sale boloss". Afin de se faire comprendre, la saloperie verte frappa son maître au visage avec sa langue à ressort de petit bâtard. Ok. J'vais donc devoir m'débarrasser d'toi. D'puis le temps que j'veux m'trouver un Crapule IV pour avoir mon Baker, hé !

Pertwee se figea. Vladimir le menaçait de la sorte seulement lorsque la situation était "grave" et même s'il n'était jamais passé à l'acte, il s'était toujours arrangé pour faire regretter ses actes d’insubordination à Crapule troisième du nom. Le message arrivant à son petit cerveau, le gecko s'empressa alors de partir en quête du paquet afin de le ramener à son tortionnaire de maître.

- J'préfère ça ouais.

Et là, de nulle part, une main vint tapoter l'épaule du paysan. Avec des ongles manucurés et tout. Une femelle. Holy Shit ce timing de merde.

- Bonsoir Vladimir !

Tu te figes comme une statue et je te comprends mon cher Holmes. C'était la voix de Chan. Mais... T'étais en avance, non ? Comment se fait-ce donc qui quoi où quand comment ?! Wait... Était-elle en avance elle aussi ? Ou alors, c'est toi qui était en retard à cause d'une montre déréglée ? Non, t'étais sûr d'être à l'heure. Et quand bien même tu te serais planté, Warren était là aussi pour vérifier l'horloge. L'échec était impossible. Qu'importe, t'es un mec confiant Vlad, tu vas la jouer cool, voilà tout. Alors tu te redresses rapidement et tu te retournes pour poser tes yeux verts sur la chinoise. Ta chinoise.

- ...

Bah alors mon gaillard ? Te dégonfle pas ! C'est quoi le problème ? Ouais elle te sort un sourire de 3 kilomètres de long, et alors ? T'es plus à ça près, c'est pas la première fois. Du nerf mec ! Le Pays de Galles est avec toi !

- .....................

Allô, la terre à Vladimir ? Tu vas lui faire peur si tu restes comme ça. Non mais allez, bouge-toi, ça fait déjà 5 secondes que ton programme Brain.exe ne répond plus. Et j'ai aucune envie de reboot, tu sais à quel point c'est long et compliqué dans ton cas.

- Je...

Oui, tu ?

- T'avais pas besoin de t'faire aussi belle pour moi, t'sais ? J'veux dire... C'est la St.Valentin mais...

Je le sens pas Vlad. Ferme-la.

- Les gens vont penser qu'on est un couple, non ?

C'est pas possible d'être aussi con. Nom de dieu. Mais la situation n'est pas encore perdue ! Là, tu vois ses yeux ronds ( Je dosi bien admettre que c'est dur à visualiser vu qu'ils sont bridés, mais faites un effort, tas de stalkers. )  ? C'est la brèche dans laquelle t'engouffrer pour sauver la face ! Go go go !

- 'Fin, j'veux dire, c'est que notre troisième rencard, pas besoin de s'presser.

Oui, voilà, joue-la posé. ... Quoi que. vu comment elle est à fond sur toi, ça va peut-être un poil la vexer. Bah, avec un peu de bol elle se dira que tu es un mec mature ne s'enflammant pas pour des amourettes incertaines. ... Mais qu'est-ce que je raconte moi ? C'est une jeune fille amoureuse espèce de crétinus maximus, bien sûr qu'elle veut te voir perdre la tête pour ses beaux yeux en amande !!! DIS-LUI TOUT MERDE !!!

- Tu connais bien les lieux ? J'suis jamais passé ici moi. Et j'connais que pouic aux astres... Teach me Chan sensei.

... Vladimir, je te déteste plus fort de jour en jour. Tu es indigne d'être mon premier personnage sur ce forum. Je retourne tuer tout le monde avec Faust, voilà.

- Si j'arrive à retenir quelque chose grâce à toi, je t'enseignerai quelque chose à mon tour. Deal ?

Tiens, tu réveilles soudainement mon intérêt, petit paysan.
Même si te connaissant, ça sent le plan foireux à des kilomètres.

Code par Gau' ©




hrp : j'ai dit que je posterai ce truc dans une période allant de 3 jours à une semaine ? j'ai menti.
edit du soir : j'ai corrigé les fautes et cie. faut dire que lorsque j'ai rédigé tout ça, j'étais en état de mort cérébrale.



All we are is an isle of flightless birds

Message Dans Re: Were you dazzled by the same constellation? - VladyChan | le Mer 29 Juin 2016 - 23:16
avatar
Invité
Invité


VALENTINE DAY

Tu te regardes une dernière fois devant le miroir, tournant sur toi-même pour vérifier que tout soit impeccable cette fois. Un sourire satisfait se trace sur tes fines lèvres : tout semble parfait. Tout semble parfait pour se rendre à un rendez-vous galant avec Vladimir — le troisième, pour être précis. Ça semble bien se passer en tout cas, Chan, tu ne trouves pas ? Hein ? Tu ne trouves pas...? À en juger par le visage que tu tires, tu as l'air de ne pas en être parfaitement convaincue. Il est vrai que le dernier rencard ne s'est pas très bien passé ; c'était le 5 janvier dernier, le jour où la cabane de ta meilleure amie a été détruite par Faust — et par la même occasion, celle du meilleur ami de Vladimir. La colère était telle que tu prévoyais déjà de venger Min, ainsi que les blessés. Mais bien évidemment, cela n'avait pas plu à Vladimir, surtout qu'il t'en avait voulu, mais voulu d'avoir caché le plan des délégués. Oui, celui auquel tu avais fièrement participé. Depuis là, gagner le cœur du Gallois semble plutôt compromis, surtout que maintenant vos rendez-vous se résument à des soirées jeux vidéo, entre amis. Oui exactement, la Friendzone, celle que tu as voulu à tout prix quitter mais dans laquelle tu es retournée en toute beauté.

Frustrant, non ?

Oh, mais aujourd'hui ça ne se passera pas comme ça, n'est-ce pas Chan ? Aujourd'hui, ce sera différent. C'est la St-Valentin, et la date n'est certainement pas choisie au hasard. Aujourd'hui, il est temps d'accomplir ce que tu n'es pas parvenue à faire la dernière fois.
Tu es vêtue d'une blouse mignonne à manches longues de couleur blanc, ainsi que d'une jupe noire t'arrivant avant les genoux. Tes jambes sont, quant à elles, couvertes par des collants noirs. Tes pieds, eux, ne chaussent pas de talons, mais plutôt de longues bottines blanches à cause de la saison. Et bien sûr, ton écharpe rouge reste fidèle à ton cou — surtout en hiver. Quant à ta coiffure, tu te l'es bouclée, et as joints quelques mèches en une demi-queue de cheval, attachée par un petit nœud papillon blanc. Tu t'es maquillée un peu plus que d'habitude, et as pris soin de bien te manucurer.

Oui, tu dois vraiment gérer le coup, cette fois. Tu prends une petite sacoche noire dans lequel tu déposes un sachet lui étant destiné. Ainsi que ta Loupe d'Orion. Qui sait ? Peut-être que cet objet servira au Planétarium. Tu n'y as pas été tant de fois malgré ta filière — ton entrée dans cette classe coïncidant avec la période du Chaos, tu n'as pas pu t'y rendre très souvent. C'est ainsi que tu quittes ta demeure, à peu près en même temps que Min, pour aller à ton rendez-vous. En avance, pour le coup. Il faut dire que tu es particulièrement enthousiaste, pas vrai ? La Saint-Valentin. Vladimir. Un rendez-vous. C'est comme si, d'une certaine manière, l'avenir était déjà parfaitement tracé. Alors, oui, tu as hâte. Vraiment hâte. Et tu quittes ton dortoir avec ce sourire béat de jouvencelle amoureuse.

Tu arrives au lieu de rendez-vous, repérant facilement Vladimir — habillé d'une manière plus classe que d'habitude. Souriante, tu poses ta main sur son épaule.

— Bonsoir Vladimir ! commences-tu avec enthousiasme.

Tu le vois ainsi se redresser et se mettre face à toi. Sauf qu'il ne dit rien, ne répond rien, pas même une salutation conventionnelle. Et tu le connais, Vladimir. Tu sais que c'est un garçon sociable et fort sympathique, et qu'il n'a d'ordinaire aucune difficulté à parler. Oui, oui. Tu sembles deviner ce qui se passe, et cela ne fait qu'élargir ton sourire radieux. Il finit par supposer que les gens vont penser que vous formez un couple, tous les deux. Et alors ? De ton côté, ça ne te dérangerait pas du tout. Enfin, il faudrait rectifier : ça te ferait grandement plaisir de ressembler à un couple avec Vladimir. Et même plus que ressembler, à vrai dire. Ainsi, tu fronces un sourcil en écarquillant un peu les yeux. Il poursuit alors en disant que vous n'avez pas besoin de vous presser.
Oui... c'est vrai, ce n'est que le troisième rendez-vous, et s'il veut que ça se passe ainsi... Enfin, ton visage prend un air neutre, voire quelque peu résigné.

— Si tu le dis... murmures-tu, déçue.

Il continue la discussion sur un ton plus blagueur, moins sérieux, et tu te contentes de l'écouter calmement. Tu as toujours beaucoup apprécié Vladimir pour son tempérament comique et sympathique. Cette pointe de bonne humeur si rare parmi les A. Ceci dit, aujourd'hui, tu n'as pas envie qu'il se comporte avec toi comme avec une amie. Aujourd'hui, tu souhaites devenir plus qu'une simple amie. C'est pour cette raison que tu affiches cet air si déçu. Cette situation t'agace presque. Jusqu'à... jusqu'à ce qu'il éveille ton intérêt avec sa dernière phrase. D'un coup, tes yeux s'illuminent.

— Personnellement, je ne suis pas venue ici très souvent. Je ne suis les cours d'astronomie que depuis la rentrée, et comme l'accès à la ville était interdite... je n'ai pas pu venir très souvent. Même avec ma classe. expliques-tu en souriant.

Bon, c'est une introduction plutôt conventionnelle. Une manière d'amener la discussion. Un moyen d'en venir au véritable sujet qui t'intéresse. N'est-ce pas, Chan ?

— Mais je suis sûre que je peux quand même t'apprendre quelque chose. Ton idée m'intéresse, je l'avoue. Qu'as-tu à me proposer, en échange, pour me motiver ? poursuis-tu en le regardant dans les yeux d'un air intéressé.

Et là, tes lèvres dessinent un sourire malicieux.

*  *  *

14 février ; HRP SORRY D'AVANCE ÇA FAIT UN MOMENT QUE JE L'AI ÉCRIT SANS LE FINIR DONC J'AI PAS VRAIMENT RELU. SI Y A UN BUG DIS-MOI

Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-