predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna




Partagez | 
 


 More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Dim 3 Avr 2016 - 12:55
sinking like a siren that can't swim anymore
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Taiwan (APH) || Chloe Bennet (IRL)
Âge, classe & année : Ex-D Apprentie prof de maths (2e sup) + prof principale de PUMA ▬ 23 hivers (10/01)

Prism' : 1108

Messages : 146
Date d'inscription : 02/01/2016

sinking like a siren
that can't swim anymore
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








I'M THIRSTY, MILADY ~ LYNNA&SONG
We are wild Americana exotica Do you wanna feel a little beautiful baby? Yeah ♫♪
Soupir. Tu étais lasse et ce n’était pas normal car le vendredi soir, l’annonce de week-end te reboostait. Qu’importe les remarques de Grumpy Owl, qu’importe les plaintes de tes élèves, qu’importe les regards désapprobateurs de tes collègues… Mais cette semaine avait vraiment été merdique. Dès le lundi, il y avait eu une contamination et une destruction de la cuisine et vu le charmant message laissé, c’était plus qu’intentionnel. Tu n’étais pas autant tombée malade que certains élèves mais tu n’en étais moins énervée. Une bonne farce, tu n’es pas contre. Mais autant de personnes à l’infirmerie : la limite du rire a été dépassée… Et ça, ce n’était que le début. Puisque après – on suppose du moins – les mêmes dorés ou ceux qui se font passer pour tels ont détruit des dossiers et encore mercredi, les écrans se sont mis à afficher leur devise « chaos » sur tous les écrans. Pauvre Red Panda : tu avais de la peine pour ta sœur de cœur dont le dossier avait aussi été détruit sans raison… et qui avait même reçu des insultes via un virus alors qu’elle stoppait le fauteur de troubles électroniques.

Deux jours de pseudo-calme plus tard et tu as la mauvaise impression que ce n’est pas encore fini. Alors, t’as bien voulu aider à trier la bouffe en cuisine et aider au rachat du matos ; tu as promis de ne rien dire aux élèves curieux ce que signifiait le message au scotch à l’extérieur des bâtiments et les restes de feuilles brûlées ; tu as bien aidé à débrancher les écrans et à encourager Sully à ne pas se laisser faire… mais là, t’en as ras le bol. C’est le week-end et tu veux juste oublier. Comme toujours, en définitive. C’est la merde et tu te noies dans la musique, dans la danse, dans l’alcool. Et rien de mieux que chez Mony pour ça. Mony, en fait c’est Monoana, la barmaid et patronne malgré les apparences du Money, Money, une boîte de nuit plutôt cotée de l’île. Tu salues le videur d’un shake amical et tu sens qu'il acquiesce ta tenue du regard. Il te laisse rentrer dans l’espace confiné rempli de fumées où se reflètent les lumières, où s’amasse une foule dansante et ivre alors qu’il est plus de onze heures.

Tu ne sais pas si tu es venue trop tôt ou trop tard. Enfin, tu es là et c’est le principal. L’électro qui pulse dans les enceintes t’anime vite alors que tu vas vers le bar. Tu salues ton amie Mony qui a toujours été bien plus, l’embrasse amicalement par-dessus les verres, et lui demande les nouvelles alors que tu t’assoies sur une chaise haute. Elle joue avec ses mèches bleues jeans et malgré son éternel sourire, tu sens que les affaires ne sont pas aussi bonnes qu’elle le dit. Tu fais pivoter ta chaise, buvant une gorgée du cocktail qu’elle t’offre. Tiens… cela fait longtemps que tu n’en as pas fait. Avec l’habitude retrouvée – car tu as travaillé là au lycée – tu passes derrière le comptoir et t’empare du shaker, mélangeant de manière experte les alcools. Mony te sourit, appréciant ton aide et ta présence. Tu sers des clients, en attire pas mal mais tu sens que pour toi aussi, les affaires ne marchent pas.

Plus tard, tu penses avoir trouvé une bonne cible : un bel homme, dans les 25 ans, brun et à la barbe légère comme la majorité, le regard bleu acier mais l’air d’avoir besoin de compagnie. Tu lui tends un cocktail avec le sourire séducteur… mais il refuse. Tu gardes ton sourire mais il se fait plus crispé. Continuant de servir les autres, tu changes de technique pour avoir Lonely Shark, mais toutes tes blagues et tes approches semblent vaines. Tu regardes Mony, l’interrogeant du regard pourquoi ce mec te résiste. En plus, il n’a pris qu’un soda et a demandé une bouteille, t’empêchant de l’alcooliser. Tu ne supportes pas qu’on t’échappe, surtout un mec pareil. Et puis… finalement, il n’est pas très causant. Ennuyeux même. Tu te l’affirmes, encore plus lasse qu’en arrivant. L’envoyant paître sans qu’il semble saisir pourquoi ta voix est aussi agacée.

Tu glisses à Mony que tu vas faire un tour quand tu vois un ange approcher du bar et tu t’arrêtes. Un ange parce que cette fille est super belle. Mony aussi semble intéressée. Tu lui fais signe de s’occuper de ses clients, d’un petit geste de la main derrière le comptoir. Elle est à toi celle-ci. Tu reprends ton shaker et entame des mélanges, la dévorant du regard, ses cheveux blancs se balançant sur ses épaules alors qu’elle s’approche. « Mademoiselle… » Tu fais glisser le verre près d’elle. Un mélange de ta propre confection allant du rose au rouge passion, mêlant des framboises, du rhum et un soupçon de champagne qui mousse et risque de déborder. Tu t'es servie aussi un verre que tu portes à tes lèvres, sans détourner tes yeux bruns de ses grands yeux bleus. Tu as soif à cet instant et tu ne penses pas qu'un verre suffira. Cette fille a une innocence qui t’attire. Si les mecs ne comprennent rien, tant pis pour eux. Ce sont les filles qui auront la récompense. Et celle que tu as surnommée mentalement Pretty Swan va le comprendre vite.
vendredi 25 mars (entre étapes 4 et 5 du Projet Chaos) ~ Money Money (quartier festif) ~ steelblue
©Gau


— I can't remember the verse
Your songs remind me of swimming, Which I forgot when I started to sink Dragged further away from the shore, And deeper into the drink Sat on the bottom of the ocean, A stern and stubborn rock 'Cause your songs remind me of swimming, But somehow I forgot, I was sinking and now I'm sunk, I was drinking and now I'm drunk × code by lizzou.
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Lun 11 Avr 2016 - 20:37
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Give me some rum !
Avec Song Luli Carroll

Vendredi soir. Ce moment de libération intense. Chaque vendredi soir était un vrai moment de bonheur. Je me sentais toujours étrangement en forme, prête à sortir m’amuser, à divaguer, à boire et à danser. Avec quelques amis, nous avions décider, ce soir-là, de nous rendre en boite de nuit. Je voulais passer un bon moment et certains avaient d’autres choses en tête. Au final, tout le monde y trouverait son compte alors pourquoi se priver. Et puis, il me resterait encore tout le week-end pour me reposer et éventuellement travailler. Ne pensons pas aux choses qui fâchent alors que le week-end ne faisait que commencer !

Devant mon miroir, je réfléchissais à comment m’habiller et me coiffer. C’était un moment important pour une fille même si nous savons tous qu’à la fin de la soirée, nos efforts sont réduits à néant. Finalement, j’optai pour une robe bustier noire, resserrée sous la poitrine avec de hauts talons également noirs. J’aimais cette couleur pour la simple et bonne raison que mes cheveux, lâchés ce soir-là, ressortaient à merveille. Contente de moi, je rejoignis mes amis chez l’un d’eux pour un petit apéro.

Aux alentours de vingt-deux heures, nous décidâmes de nous mettre en route pour la boite, voulant pouvoir profiter de la musique. En réalité, nous n’avions pas du tout vu le temps passer. Ainsi, je me retrouvai aussitôt au Money, Money. À peine entrée, je me laissai rapidement imprégnée par l’ambiance et la musique électro. Je dansais et buvais quelques verres en compagnie de mes amis.

Quasiment une heure plus tard, la plupart se retrouvèrent à draguer et danser avec diverses personnes. Je me dirigeai vers le bar, m’octroyant une petite pause bien méritée. Je passai mes doigts dans mes cheveux afin de les recoiffer un minimum. Lorsque j’approchai du bar, il me sembla entendre un « Mademoiselle ». Cela se confirma rapidement quand je vis un verre glisser vers moi. Il oscillait entre du rose et du rouge, de belles couleurs. Je m’en saisis et en bus une gorgée tout en regardant la barmaid, qui m’avait servie, en boire un aussi. Je profitai du somptueux mélange, fermant les yeux l’espace d’un instant et le faisant rouler sur ma langue avant de l’avaler.

Délicieux ! Le rhum est un de mes alcools préférés, vous êtes tombée juste !

Je lui souris tout en m’installant sur une chaise haute. J’en repris immédiatement une gorgée. Je me résonnai à le reposer pour ne pas le finir trop vite, ne voulant pas qu’il me monte rapidement à la tête. J’avais tendance à ne pas savoir me retenir de boire quand quelque chose me plaisait. Ces cocktails sont bien trompeurs après tout.

© Jibunnie pour  Epicode
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Mar 19 Avr 2016 - 20:05
sinking like a siren that can't swim anymore
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Taiwan (APH) || Chloe Bennet (IRL)
Âge, classe & année : Ex-D Apprentie prof de maths (2e sup) + prof principale de PUMA ▬ 23 hivers (10/01)

Prism' : 1108

Messages : 146
Date d'inscription : 02/01/2016

sinking like a siren
that can't swim anymore
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








I'M THIRSTY, MILADY ~ LYNNA&SONG
We are wild Americana exotica Do you wanna feel a little beautiful baby? Yeah ♫♪
Ivresse. C’est ça, que tu recherchais. Être ivre de liquide, de chair, de sens. Oui, ressentir trop fort pour ne plus du tout ressentir. Tu n’y arrivais pas toujours mais tu n’avais trouvé que ça pour t’échapper du réel, délaisser les sentiers de ton passé au risque de t’égarer dans la forêt sombre. Oui, dans la jungle de danseurs et alcooliques que tu côtoyais tous les week-ends, assourdie par l’électro qui pulsait à tes oreilles et aveuglée par les fumées colorées. Enfin, pas tout à fait aveugle et heureusement : la vue est le meilleur atout du chasseur.

Pretty Swan s’empara de ton appas et en but une gorgée. Tu souris de plus belle. Sourire fier qu’elle apprécie ta création – c’est toujours flatteur de ne pas avoir perdu la main dans un domaine où l’on est autodidacte. Mais sourire dominateur aussi – l’alcool si aisé à offrir, si aisé à manipuler… et voilà que cela venait à nouveau de fonctionner. Elle t’apprend qu’elle aime le rhum et tu la félicites silencieusement de son choix : tu as les mêmes goûts. Même si, il est vrai, tu ne sembles pas faire la difficile tant qu’on te sert quelques grammes sous forme liquide. Elle s’assoie sur la chaise haute et tu laisses ton regard glisser sur elle, comme une caresse sur ce corps décidément désirable. Cette robe noire la sied à merveilles… mais tu ne t’empêches pas d’imaginer ton Cygne sans son plumage protecteur.

« Contente que ma création vous plaise, commentes-tu avec chaleur, cessant un temps de te mordre la lèvre derrière ton verre. Il me faudrait un nom à présent… Et, tenez, pourquoi pas le vôtre ? En vous voyant arriver, vous m’avez inspirée… Je ne doute pas que votre prénom sera de même. » Tu ris doucement. Pretty Swan restera ainsi nommée dans ton esprit, mais tu sais que les rencontres débutent toujours par les noms. Tu te penches quelque peu sur le comptoir : la musique est trop forte pour bien s’entendre et puis, tu es bien mieux ainsi, intime avec tes clients.

Surtout avec cette cliente dont la chevelure blanche sur son bustier noir ne te laisse pas indifférente. « En tous cas, je ne peux donner le mien : il a déjà été bien employé. À moins que vous ne soyez une des rares ici à n'avoir jamais goûté de Song Luli ? » Tu as un ton amusé et tranquille. Et puis, tu ne mens pas tant que ça : Mony a gardé ta recette ici même si tu n’es pas sûre qu’elle ait gardé le nom… « Oui, c’est un nom atypique… Beaucoup pensent que je suis une chanson… Alors qu’en réalité, je suis un Bois de pin… Couvert de Jasmin tout droit venue de Chine… » Tu continues de rire comme tu n’as jamais vraiment cessé de le faire, comme un vieux réflexe protecteur.

Pour te protéger de quoi au juste ? Hum, peut-être de ces origines que tu affiches sans vraiment les connaître… Trouver la signification de tes prénoms a tellement été simple… Mais trouver la raison pour laquelle tu n’as pu le demander à ta mère disparue reste un mystère... Tu veux savoir mais en même temps, comme toujours avec toi, tu fuis. Inconsciemment, tu le révèles encore : « Mais… plus que mes origines, ce sont les vôtres qui m'intéressent : quel pays a hérité d’une telle beauté ? » Tu es beaucoup moins subtile que d’habitude, alors que la vague des souvenirs quitte ton esprit et que tu reviens sur le rivage de la réalité.

Tu ne t’inquiètes pas pour autant de cette prise de position plus assurée : ce n’est qu’un défi plus intéressant… et un jeu plus sincère. Car en réalité, tu ne t’es jamais cachée, ni de ta personnalité ni ton orientation. À Prismver, il ne faut pas longtemps te côtoyer pour le savoir… Sauf en cours peut-être, ta posture sérieuse contenant – évidemment – celle dragueuse, même si les élèves l’oublient parfois. Doucement, la pensée d’avoir une élève face à toi t’apparait. Tu ne bouges pas pour autant : tu es hors des horaires et de l’école et puis, elle te semble suffisamment grande – de par son physique et sa présence ici – aucune raison de quitter ta chasse. Ta proie, tu as envie de l’avoir et ne la laisseras pas pour un petit doute.
vendredi 25 mars (entre étapes 4 et 5 du Projet Chaos) ~ Money Money (quartier festif) ~ steelblue
©Gau


— I can't remember the verse
Your songs remind me of swimming, Which I forgot when I started to sink Dragged further away from the shore, And deeper into the drink Sat on the bottom of the ocean, A stern and stubborn rock 'Cause your songs remind me of swimming, But somehow I forgot, I was sinking and now I'm sunk, I was drinking and now I'm drunk × code by lizzou.


Dernière édition par Song Luli Carroll le Ven 6 Mai 2016 - 11:48, édité 3 fois
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Lun 25 Avr 2016 - 22:46
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Give me some rum !
Avec Song Luli Carroll

Je sentais le regard de la barmaid poser sur moi. Elle m’observait, elle me scrutait sous toutes les coutures. Avait-elle tendance à faire cela avec chaque client ? Je l’observai se pencher sur le comptoir, rentrer dans mon cercle d’intimité. Elle semblait si proche. Je détournai les yeux, à la recherche de potentiels autres demandeurs d’alcool. Mais je ne vis qu’une autre barmaid déjà en train de s’en occuper. Je me résignai à la laisser pénétrer à l’intérieur, sachant que les boites de nuits ne sont pas des endroits appropriés à l’espace privé.

Je crains que mon prénom ne soit pas adapté à votre création. Elle est trop rouge pour coller avec moi-même, répondis-je en haussant la voix afin de me faire entendre.

Je m’interrompis et réfléchis quelques secondes. Je n’étais pas souvent venue dans cette boite de nuit et je ne me souvenais pas avoir déjà goûté à une quelconque boisson portant le nom de Song Luli.

À mon souvenir, je ne me rappelle pas d’un tel nom. Comme vous le dites, c’est un nom atypique, je pense que je m’en souviendrais ! À moins que cette nuit-là, j’ai légèrement abusé sur l’alcool, fis-je en riant doucement. En tout cas, c’est joli. Que ça soit votre prénom ou bien sa signification.

Je prenais un malin plaisir à ne pas révéler mon propre nom. Il n’avait rien d’atypique, rien de particulier, mais je sentais l’envie de cette femme d’y avoir accès. Parfois, nous sentons ces choses-là. Nous sentons quand quelqu’un s’intéresse à nous, que cela soit par notre physique ou bien plus. En l’occurrence, je me doutais que seul mon physique avait pu la marquer pour le moment.

Sa question ne put m’empêcher de sourire. Il représentait un partage entre la flatterie mais également une sorte de gêne. Sa technique d’approche me semblait directe et évidente, me faisant émettre un petit rire.

Je viens d’Angleterre. C’est sûrement très différent de la Chine. J’avoue ne pas pouvoir comparer, n’y étant jamais allée, avouai-je.

Néanmoins, je me sentais flattée. Je plaisais, j’intéressais. Et pour une fille, c’est toujours glorifiant. J’aime plaire aux hommes et aux femmes, les deux me plaisent également. D’habitude, je ne pense pas ainsi, je m’en fiche même. Je profite de ce que la vie m’offre sans me poser de questions. Mais l’alcool dans mon sang, présent depuis le début de la soirée, me montait à la tête, me faisant penser à des choses inhabituelles.

© Jibunnie pour  Epicode
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Ven 6 Mai 2016 - 13:16
sinking like a siren that can't swim anymore
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Taiwan (APH) || Chloe Bennet (IRL)
Âge, classe & année : Ex-D Apprentie prof de maths (2e sup) + prof principale de PUMA ▬ 23 hivers (10/01)

Prism' : 1108

Messages : 146
Date d'inscription : 02/01/2016

sinking like a siren
that can't swim anymore
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








I'M THIRSTY, MILADY ~ LYNNA&SONG
We are wild Americana exotica Do you wanna feel a little beautiful baby? Yeah ♫♪
Regard. Tout passe par là. Toute notre âme révélée jusqu’à la moindre pensée. Soit vous tentez de mettre un voile de mensonge et de contrôle, soit vous laissez la vérité éclairer vos pupilles. Ou les dilater de plaisir dans le cas présent. Tu es comédienne, tu es manipulatrice, tu es menteuse, tu es farceuse… Mais tu es toi, toujours. Tu es plus spontanée qu’on ne le croit… qu’on ne le craint. Si tu aimes quelqu’un, tu le montres et il le saura. Si tu ne l’aimes pas en revanche, il le découvrira malgré lui après un petit stratagème rarement direct. Encore que, il peut mériter d’être nié en public mais c’est rare.

Quoi qu’il en soit, tu es joueuse et là, tu as envie de jouer. La jolie cygne est une énigme et tu es encore en quête de signes pour la comprendre. *Pas de nom alors ? Trop de rouge pour elle… Si blanche, si pure… loin du rouge de la passion ?* Tu te questionnes mentalement mais tu sais que tu finiras par avoir tes réponses. Elle a certes regardé Mony et d’autres clients, son attention revient toujours sur toi et elle ne t’ignore pas. C’est même mieux que cela : elle joue avec toi et ton sourire s’accentue à cette pensée. Petite proie, se cachant pour mieux qu’on la voit. Qu’elle ne s’inquiète pas, tu la dévores déjà des yeux.

Song Luli. Tu aimes ce prénom composé et si particulier… et tu apprécies qu’on l’aime. Qu’on t’aime en un sens. « Merci beaucoup », susurres-tu bien que tu souhaiterais lui retourner le compliment mais… tu ne peux pas. C’est quelque peu agaçant mais ta joie continue de briller dans tes yeux et ton sourire. Tu notes qu’elle a déjà dû venir ici et que l’alcool ne lui est pas inhabituel : c’est très bien cela, qu’elle continue. Qu’elle reste et qu’elle boive, que tu la capture et l’ensorcelle. Et non l’inverse, comme cela semble se passer. C’est toi qui chasse mais la proie a tout pour te détourner.

Ce rire par exemple. Il est tellement bon d’entendre cette mélodie voleter dans l’air, disparaissant trop vite dans la musique qui pulse autour de vous. Bien sûr, c’est sa beauté angélique qui t’a attirée. Mais ce sont toujours les sincères éclats qui ont raison de toi. L’anglaise te répond et tu as envie de lui répondre du tac-au-tac que toi non plus. La chinoise que tu es n’a fait qu’y naître et craint d’y vivre. Non, pas d’y vivre. Plutôt d’y rencontrer un passé que tu ignores peut-être pour une raison. Tu as appris la langue, l’histoire, la géographie, le fonctionnement, la culture… tout sur la Chine, mais tu es américaine. Voilà, ce que tu es et resteras. Mieux vaut ne pas épiloguer ce sujet…

« Oh une anglaise !, t’exclames-tu. Cet accent n’est donc pas venu en côtoyant les Prismvériens : c’est vrai qu’il est bien trop classy pour ça. » Tu es amusée car tu as une image stéréotypée d’anglais levant le petit doigt en prenant leur thé à 17h alors que tu te vois avec ton café de Seattle en chantant du Nirvana. Oh, tu sais bien que c’est réducteur mais tu imagines Pretty Swan à la Jane Austen et cela te change un temps de la boîte de nuit qui assourdit tes sens. Tu as finis ton cocktail et tu en fais un autre avec les mêmes ingrédients. Tu sers deux verres et tu en lèves un. Tu déclares de ton meilleur accent, telle une patriote devant l’Union Flag : « Long live the Queen ! »

Tu bois une longue gorgée : tu devrais vraiment le nommer celui-là, il te plait bien. Tu as envie d’être heureuse, tu as envie d’ignorer les problèmes, tu as juste envie de profiter de cette jolie fille. Alors tu laisses l’alcool se répandre et s’agiter en toi, refusant la sobriété que permet ton don. « Mais… la Couronne est loin d’ici. Quel bon vent a poussé vos voiles, chère m’lady, sur notre île abandonnée ? Est-ce la nature ? La peinture ? L’architecture ? Il y a bien quelque chose, j’en suis sûre ! » Peut-être un peu trop d’alcool d’un coup : tu le sais mais cela t’enchante en réalité. Discuter avec cette fille te plaît et parler de l’île, c’est une bonne idée. Tu as dit « notre île » avec facilité car c’est vrai que depuis sept ans, Prismver est devenu ta maison. La Chine et l’Amérique peuvent bien t’appeler : tu ne peux pas encore t’en aller alors que tu continues d’y faire des rencontres et expériences nouvelles. Comme celle de Pretty Swan et c’est loin d’être un regret pour le moment !
vendredi 25 mars (entre étapes 4 et 5 du Projet Chaos) ~ Money Money (quartier festif) ~ steelblue
©Gau


— I can't remember the verse
Your songs remind me of swimming, Which I forgot when I started to sink Dragged further away from the shore, And deeper into the drink Sat on the bottom of the ocean, A stern and stubborn rock 'Cause your songs remind me of swimming, But somehow I forgot, I was sinking and now I'm sunk, I was drinking and now I'm drunk × code by lizzou.
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Dim 5 Juin 2016 - 18:32
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Give me some rum !
Avec Song Luli Carroll

Je souris. Je n’arrêtai pas de lui sourire, de la regarder. Song Luli est une belle femme, c’est certain. L’ambiance est propice aux nouvelles rencontres alors j’en profite. Je me plaisais à flirter avec elle.

L’accent anglais vous plaît-il ? demandai-je d’un joli sourire. Je ne décèle pas d’accent chinois de votre côté, vous l’avez perdu au fur et à mesure de vos années ici ?

Je suis curieuse. Je souhaite toujours en apprendre plus sur mes interlocuteurs. Certes, je ne connais pas réellement l’accent chinois, pourtant, Song Luli ne semble pas en avoir. Peut-être est-ce le volume dévorant de la musique qui me le cache. En attrapant le deuxième verre, je me rendis compte que le premier était déjà descendu trop rapidement à mon goût. Je savais par avance que les effets de l’alcool dans mon sang n’allaient pas tarder à se faire ressentir. Et cela n’ira pas en s’arrangeant si je commençais un nouveau verre. Néanmoins, dans la continuité de la barmaid, je le soulevai et répétai :

Long live the Queen !

Je bus une gorgée en pensant que ce cocktail était définitivement très bon. J’en profitai quelques secondes quelques secondes avant de le laisser glisser dans ma gorge. Je reposai doucement mon verre, m’obligeant à patienter avant de le continuer. Je reportai mon regard sur elle, la dévorant des yeux.

Cela fait maintenant huit ans que je me trouve sur cette île. J’y suis venue pour l’école, elle est très réputée ! répondis-je. Et vous ?

Je ne savais pas exactement si je devais rester vague ou non. Après tout, les habitants de l’île ne sont pas au courant de notre magie. Ou du moins, ils ne sont pas censés l’être. Je ne connaissais pas encore assez bien ma chère interlocutrice pour savoir si elle avait un lien quelconque ou non avec le pensionnat. La tête me tourna. Je fermai un instant les yeux, écoutant la musique et essayant de me remettre correctement les idées en place.

© Jibunnie pour  Epicode
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Sam 11 Juin 2016 - 23:38
sinking like a siren that can't swim anymore
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Taiwan (APH) || Chloe Bennet (IRL)
Âge, classe & année : Ex-D Apprentie prof de maths (2e sup) + prof principale de PUMA ▬ 23 hivers (10/01)

Prism' : 1108

Messages : 146
Date d'inscription : 02/01/2016

sinking like a siren
that can't swim anymore
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








I'M THIRSTY, MILADY ~ LYNNA&SONG
We are wild Americana exotica Do you wanna feel a little beautiful baby? Yeah ♫♪
Flirt. Des deux côtés, que c’était agréable pour toi. Tu avais besoin de ça, tu t’en rendais compte. De cette relation, de ces sourires, de ces sous-entendus, de ces regards, de ces pensées, de ce corps qu’on te présente et de cette voix qui t’enchante. L’anglaise te questionne de nouveau : elle n’abandonne pas sa curiosité et continue de te chercher. Tu as beau parler et jouer souvent, inventant et créant tout un mythe autour de ta personne, tu ne veux pas qu’on te trouve. La vraie. Derrière le voile des faux-semblants. Pourtant… là tu joues et tu risques de te dévoiler à force de changer de masques. Et rien n’est pire pour une comédienne que le fait qu’on la reconnaisse. Sauf si le spectateur n’est pas n’importe qui.

« Beaucoup ! affirmes-tu, avant de lancer, telle l’évidence : Qui n’a jamais envié un tel accent ? Rêvé de le posséder ? Et puis… un accent anglais, ça fait rêver toutes les filles… » Oui, tu aimais les anglais. Et les anglaises tout autant. Surtout avec un tel charme, une telle classe, une telle aura, une telle grâce. Et sur cette île, tu avais été agréablement servie. Même si les paroles, furent-elles avec un accent si tentant, n’étaient souvent que les prémices de tes soirées… Pas à négliger mais rapidement éloignées pour éviter le danger. Celui de te révéler.

« 如果你知道我的故事,你就会知道这是我曾经有一个损失。我永远不会知道填写… » Tu t’exprimes avec naturel dans cette langue que tu as appris avec une rigueur que beaucoup ignorent de toi. Mais tes yeux bruns se portent sur elle avec la tristesse que tu exprimes. « Si vous saviez mon histoire, vous sauriez que c'est une perte que j'ai toujours eu. Et que je ne saurai jamais combler… » Ton sourire, ton rire te font fermer les yeux, chassant les souvenirs et l’honnêteté de ce regard si transparent. Il n’y a bien qu’en chinois où tu te révèles spontanée, ma chère Song… Tu reprends : « Je peux avoir l’accent, si je parle la langue… Mais en effet, je peux parler sans. J’ai beaucoup vécu aux États-Unis en réalité… avant d’échouer ici… »

Sans question, pas de mensonge. Mais s’il y a questions… Mais tu t’en sors toujours. Des mensonges blancs qui omettent des détails si importants. L’important est que tu sois là, à cet instant. Sur cette île que tu aimes tant. Et malgré le sens de ton dernier mot, il ne faudrait pas le confondre avec un autre : venir à Prismver a été une réussite même si elle semblait hasardeuse à tes seize ans. Ah… si longtemps déjà. Et si peu, en réalité car le temps passe si vite quand on se laisse dériver. Vous trinquez, vous buvez, vous vous regardez de ce même regard. Appétit partagé. Enfin je veux dire : curiosité. Pretty Swan reprend la parole et ce que tu craignais arrive. Enfin « craignais »… pas tout à fait. Le pensionnat est si loin pour toi à cet instant : seule le fait que ce soit une jeune femme séduisante te préoccupes.

« Un an de moins pour ma part… dans cette même école. » Tu ris doucement. Si ça se trouve vous avez été dans les mêmes couloirs… Mais pas aux mêmes cours. Ta mémoire n’est pas si défaillante… hum ? Tu te penches comme pour prendre son verre et tes doigts glissent sur sa main jusqu’à son poignet. Cela fait presque vampire cette envie de capter les veines des gens, Songli… Tu enclenches doucement ton don : elle te semble raisonnable avec la boisson. Toi : tu ne l’as jamais été et tu as toujours voulu que personne ne le soit. Un peu d’ivresse… rien qu’un peu de tendresse… « Dommage que nous ne nous sommes pas croisées plus tôt… J’aurais pu vous proposer quelques cours particuliers… » Tu n’avoues pas clairement ton poste, refuse – malgré ton amour de la matière – parler mathématiques et ne laisses place qu’à ce genre de répliques. Car quand tu l’as vue, ton désir a été attisé et tu es encore enflammée. Et là, tu es trop décidée pour laisser cette opportunité partir en fumée…
vendredi 25 mars (entre étapes 4 et 5 du Projet Chaos) ~ Money Money (quartier festif) ~ steelblue
©Gau


— I can't remember the verse
Your songs remind me of swimming, Which I forgot when I started to sink Dragged further away from the shore, And deeper into the drink Sat on the bottom of the ocean, A stern and stubborn rock 'Cause your songs remind me of swimming, But somehow I forgot, I was sinking and now I'm sunk, I was drinking and now I'm drunk × code by lizzou.
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Dim 12 Juin 2016 - 22:10
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Give me some rum !
Avec Song Luli Carroll

Je n’aurais jamais pensé faire une telle rencontre cette nuit-là. Ma journée n’avait pas été des meilleures et je m’imaginais déjà la soirée dans la même continuité. Pourtant, contre toute attente, une discussion entre barmaid et cliente s’était entamée, tournant rapidement à une attirance mutuelle. Discuter et flirter me faisait le plus grand bien. Je me vidais la tête, j’oubliais ma journée. Je n’avais pas apprécié être poussée à rendre visite à une psychologue de l’école. J’avais passé toute l’heure à penser à ce soir, à mes amis ayant été libéré bien avant moi. Je m’étais empressée de les rejoindre. Et puis maintenant, j’en oublie ce rendez-vous, concentrée sur mon interlocutrice.

Ravie qu’il vous plaise en tout cas ! lançais-je dans un sourire. J’aime beaucoup l’accent français, il me fait rêver. Il a du charme je trouve ! Et puis, c’est plutôt sexy.

J’avais déjà rencontré des étudiants venant de France. Leur accent a toujours eu un petit effet sur moi. Sûrement préférons-nous l’accent d’autres pays aussi. La nouveauté nous rend curieux et parfois admiratifs. Nous nous extasions devant des choses pouvant être banales simplement car elles sont nouvelles à nos yeux. Je suppose que notre préférence pour un accent étranger s’en rapproche.

J’avoue ne pas avoir tout compris ! dis-je en riant. Les Etats-Unis ? Quel grand pays. Vous habitiez dans quel coin ? Je n’y suis jamais allée non plus. Mais j’aimerais un jour.

J’avais beaucoup de retard à rattraper dans mes voyages. À vrai dire, étant partie lors de mes douze ans d’Angleterre, je n’avais malheureusement pas eu l’opportunité de voyager. Je me suis alors promis de découvrir le monde. D’écrire sur ces belles cultures, ces beaux paysages, cette belle nature. Toute seule, à deux ou à plusieurs, peu m’importait. Je souhaitais simplement accomplir un rêve.

Je fus rassurée d’apprendre que nous sommes toutes deux dans la même école. Je réfléchis. Cela faisait presque autant d’années que nous côtoyions ce lieu. Je l’avais peut-être déjà croisée. Je ne me souvenais pas d’un tel visage, si joli soit-il. Je sentis soudain un contact sur ma peau qui me sortit de ma rêverie. Mon regard se posa sur ses doigts glissant jusqu’à mon poignet. Un léger frisson me parcourût.

Quel genre de cours particuliers... ? demandai-je avec un sourire en coin tout en posant mes doigts sur son propre poignet.

L’alcool me montait petit à petit à la tête. J’étais pourtant persuadée d’avoir fait attention à ma consommation. Mais visiblement pas assez. Encore une fois, l’alcool emporta mes dernières volontés qui s’envolèrent aussi vite qu’elles étaient arrivées.

© Jibunnie pour  Epicode
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Mar 14 Juin 2016 - 21:57
sinking like a siren that can't swim anymore
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Taiwan (APH) || Chloe Bennet (IRL)
Âge, classe & année : Ex-D Apprentie prof de maths (2e sup) + prof principale de PUMA ▬ 23 hivers (10/01)

Prism' : 1108

Messages : 146
Date d'inscription : 02/01/2016

sinking like a siren
that can't swim anymore
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








I'M THIRSTY, MILADY ~ LYNNA&SONG
We are wild Americana exotica Do you wanna feel a little beautiful baby? Yeah ♫♪
Ravie. Oui, tu l’es. Ton accent ne fait pas rêver mais ce n’est pas grave : ton attention n’est fixée que sur elle. Oh et puis ces français… Tellement clichés, ces charmeurs et dragueurs parfaits. Mais en réalité… pfff. Enfin, au-delà de leur accent, ta mauvaise expérience avec un français t’as rendu plus subjective que tu ne le voudrais. Plutôt que tenter le français – tu sais dire quoi au fond ? « Ponchour, marciii, dassoley » ? – tu t’exprimes dans ta langue natale… et malgré toi, tu es rassurée qu’elle n’ait rien compris. Imagine si elle avait saisi, imagine si elle avait capté ta mélancolie : tu aurais fait quoi, hum ? Mais son innocence est toujours entière et elle continue joyeusement. Son rire est vraiment un régal pour tes yeux et tes oreilles. Et les États-Unis dont elle te parle sont un territoire conquis, rassurant.

C’est chez toi alors tu peux répondre naturellement : « Oh mais il faudrait ! Les États-Unis sont tellement vastes ! Tellement de choses à voir ! D’un état à l’autre… Haha, un monde différent ! Et les gens… Ah, les gens sont d’un chaleureux, d’une ouverture ! J’y crois tellement à notre démocratie, la plus grande du monde ! » Tu ris doucement à ton patriotisme. Tu aimes vraiment bien les States et tu te rends compte que ça te manque parfois. Tu ne vas quasiment plus à Seattle… et même plus au Texas depuis que Sully et Luke ont débarqué sur l’île. Tu te dis qu’il faudrait remédier à ça aux prochaines vacances, aller voir ton père qui part régulièrement en missions malgré son âge, juste pour ne pas être seul.

Tu reprends avec assurance : « Mais venez à Seattle un jour : je vous montrerai toute la beauté et l’activité de la cité d’émeraude ! On ira prendre un vrai bon café – vraiment meilleur que tous les Starbucks. On écoutera de la musique grunge, de la musique rock voire même de l’opéra – notre ville est super réputée pour ça et vous trouverez votre bonheur ! Je vous montrerai le fameux Space Needle et il y aura sûrement pleins de spectacles vivants là-bas ! Et il faut absolument que vous veniez en été : on célèbre beaucoup de fêtes amérindiennes, on profite bien du port, il y a de la musique partout ! Ha… Tes yeux bruns brillent de nostalgie… d’envie. Et tu souris. Sincèrement, tu souris comme jamais. Si vous y allez, je vous montrerai. »

Tu te sens proche de Pretty Swan : tu as envie de lui montrer tout ça, de l’embarquer maintenant et qu’elle découvre ta ville où tu as grandi et que tu n’as jamais vraiment réussi à quitter… malgré ce qui s’est passé. Elle te questionne et tu te penches vers elle, tu lui réponds et elle te questionne de nouveau alors que ton don à agit. Tu passes doucement de l’autre côté du comptoir, te plaçant près d’elle, vos mains et poignées liés. L’alcool monte en toi et en elle. Elle te sourit en coin car elle sait. Tu te mords la lèvre : tu la désires bien trop ainsi. Tu glisses ta main libre sur ses cheveux jusqu’à sa nuque que tu caresses du bout des doigts avec une douceur calculée. Ton don agit de nouveau.

Tu penches ton visage pour lui murmurer tout près de l’oreille, passant dans la sphère intime : « Joli cygne, je pourrais t’apprendre bien des choses… Tu lui embrasses l’épaule. Et cela n’aura rien à voir avec mes cours… Tes lèvres glissent sur sa peau de nacre jusqu’à la base de son cou. Tu l’embrasses, tu la mords tendrement même. Et cela te fera oublier tout le reste… » Tu oublies toi-même le reste. Les gens qui vous entourent, la musique qui vous assourdie, les lumières qui vous aveuglent. Si près l’une de l’autre, ton désir n’a fait que grandir, l’alcool dans tes veines accentué par ton don ne te pousse qu’à agir plus encore. Tu veux ta proie, la dévorer au moins une fois.
vendredi 25 mars (entre étapes 4 et 5 du Projet Chaos) ~ Money Money (quartier festif) ~ steelblue
©Gau


— I can't remember the verse
Your songs remind me of swimming, Which I forgot when I started to sink Dragged further away from the shore, And deeper into the drink Sat on the bottom of the ocean, A stern and stubborn rock 'Cause your songs remind me of swimming, But somehow I forgot, I was sinking and now I'm sunk, I was drinking and now I'm drunk × code by lizzou.
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Jeu 16 Juin 2016 - 11:18
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Give me some rum !
Avec Song Luli Carroll

Une main sous mon menton, je l’écoutai attentivement me parler des Etats-Unis. Elle semblait réellement aimer son pays, certainement autant que j’aime l’Angleterre. Je la dévorai du regard, souriante. Je n’avais jamais lu de livres sur des voyages aux States. Je notai dans un coin de ma tête de penser à en acheter un à l’occasion. J’étais persuadée que beaucoup de destinations m’attendaient, toutes plus belles les unes que les autres. De grandes villes telles que New York et Las Vegas ou bien de magnifiques paysages tels que le Grand Canyon, les Everglades, les Chutes du Niagara. Autant de belles choses que je rêvais de voir. Elle continua en me parlant de Seattle. Elle décrivait sa ville avec tant de passion que mon envie de m’y rendre grandissait de plus en plus.  

Vous me donnez réellement envie de m’y rendre ! Et j’aimerais beaucoup que vous me montriez votre ville. Lorsque j’aurai quelques économies de côté, cela sera une de mes destinations phares ! Vos yeux brillent et transmettent cette passion dévorante. Vous vendez vraiment bien Seattle. Pour être honnête, je ne pense pas pouvoir vous vantez aussi bien Oxford. L’Angleterre est principalement connue pour sa capitale mais Oxford est une chic ville pleine de culture et d’architecture. Je pourrai également vous faire visiter avec grande joie !

Parler de ma ville natale me rendit soudain nostalgique. Je baissai les yeux et repensai à ma famille. Cela faisait longtemps que je n’étais pas allée les voir. Pour être honnête, je m’étais vraiment faite à ma vie ici. Certes, mes parents me manquent, l’Angleterre me manque mais j’avais Hestia sous ma responsabilité. Partir est souvent délicat puisque je ne peux pas l’emmener. Je dois donc la faire garder et son absence crée toujours un vide au fond de moi. Je secouai doucement la tête, me sortant de ces idées. En relevant les yeux, j’aperçus la belle barmaid faire le tour du comptoir et s’approcher de moi. Je la dévorai du regard. Puis un agréable frisson vint me parcourir la nuque. Nous étions dans notre bulle, coupées de la musique et des gens. Je l’écoutai, buvant ses paroles et dégustant la chaleur de ses lèvres sur ma peau. Je penchai légèrement la tête afin de lui libérer mon cou, espérant encore et encore de doux baisers. Je la désirai. En ce moment même, je la désirai plus que tout.

Alors apprends-moi ce que tu sais. Fais-moi oublier tout le reste.

L’alcool faisait de moi une proie facile, je n’en doutais pas. J’agissais en étant dictée par mes désirs inavouables enfouis au fond de moi. Les doigts de ma main libre caressèrent doucement son dos, commençant par sa nuque en passant par ses omoplates et glissant le long de sa colonne vertébrale jusqu’au bas de son dos. Je m’abandonnai complètement à cette femme. J’étais dans l’impossibilité de lui résister. 

© Jibunnie pour  Epicode
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Jeu 30 Juin 2016 - 16:49
sinking like a siren that can't swim anymore
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Taiwan (APH) || Chloe Bennet (IRL)
Âge, classe & année : Ex-D Apprentie prof de maths (2e sup) + prof principale de PUMA ▬ 23 hivers (10/01)

Prism' : 1108

Messages : 146
Date d'inscription : 02/01/2016

sinking like a siren
that can't swim anymore
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








I'M THIRSTY, MILADY ~ LYNNA&SONG
We are wild Americana exotica Do you wanna feel a little beautiful baby? Yeah ♫♪
Seattle. Bientôt, tu y seras ; tu y retourneras ; tu y vivras…peut-être. Juste, tu espères ne pas le faire seule. Comme tout le reste : jamais seule. Et en entendant sa réponse, ton excitation n’est que plus grande. Oui, tes yeux brillent. Oui, tu veux y aller avec elle. Oui, tu veux bien lui offrir le voyage s’il le faut. Ton envie de fuite, tu l’as toujours eu. Tu l’as à cet instant : allez-y maintenant. Allez aux États-Unis. Et avant… un petit tour à Oxford. Ce programme te va bien. Tu n’y es jamais allé : ce serait l’occasion. Oui, visiter ensemble. La voir sourire, et rire, et que ses yeux brillent, et que ses cheveux volent dans le vent. Mais avant ça, oui, avant ça… tu la veux. Et elle te veut aussi. Elle s’abandonne à toi. Tu n’attendais que ça. Tes lèvres ont peu à peu remonté de son épaule, à sa nuque, à son oreille… à ses lèvres. Tu l’embrasses avec désir, avec passion, avec fougue.  Tu sens ses doigts qui glissent dans ton dos. Un frisson te parcourt alors que tu as trop chaud. Tu l’attires près de toi alors que vos lèvres sont liées. Ta main glisse de sa main à sa hanche et tu la serres contre toi. Tu la possèdes. Elle est à toi. Elle va l’être pleinement dans si peu de temps.

Ton autre main caresse ses cheveux blancs et soyeux, frôle sa peau si claire si douce. Tu t’écartes quelque peu, alors que tes doigts se glissent entre les siens et que tu l’attires vers une porte à côté du bar. Un simple écriteau dessus. « Privé. » Cela te convient bien. Tu ignores le regard mi-amusé mi-agacé de Monoana et pousses la porte du dos, les yeux bruns plongés dans les bleus de ta proie, l’attirant dans ton antre. Vous montez un petit escalier. Vous mettez du temps car tu l’embrasses, tu l’enlaces, tu l’adosses à un mur avant de monter encore quelques marches. Tu pousses la porte de droite à l’étage. Chambre miteuse qui aurait pu être soignée si Mony y dormait plus souvent. C’est la sienne, après tout. C’est un peu la tienne alors, non ? Tu embrasses de nouveau Pretty Swan et l’allonges sur le lit confortable bien qu’il semble avoir connu trop de propriétaires. C’est le cas. Vous roulez ensemble sur la couverture et tu sais qu’à présent, tu vas entamer ton « cours particulier ».

*******************

Des rectangles de lumière jaunâtre traversent les vieux stores, éclairant les poussières qui flottent dans la chambre. Tu l’observes alors qu’elle est encore endormie à côté de toi. Tu caresses du bout des doigts sa peau si douce et si tentante encore. Peau de nacre et peau d’or qui n’ont fait qu’un. Ses cheveux blancs la recouvrent comme une couche de neige matinale. Ils se sont mêlés à tes cheveux noirs lors de vos ébats. Tu la regardes avec tendresse. Tu ne le regrettes pas. Mais tu ne veux pas attendre qu’elle se réveille. Tu le sais que tu l’as manipulée. Que tu l’as poussée à te désirer. Ha… c’est une élève en plus. Comment peux-tu être ainsi ? Si possessive et manipulatrice ? Le savoir et en vouloir encore. Doux rêves de Seattle et même d’Oxford que vous ne réaliserez jamais… car tu possèdes peut-être, mais ne garde jamais en réalité. Tu dévores tes proies mais les laisses quand même libres.

Tu te lèves et te rhabilles rapidement. Tu hésites un temps et lui embrasses du bout des lèvres son épaule dénudée au-dessus de la couverture. Tu ouvres la porte, la regarde encore. Peut-être la verras au pensionnat ? Ce sera drôle… ou pas, tout dépendra de son émotion au réveil. Tu souris et murmures : « À bientôt, Pretty Swan. » Et tu refermes la porte et redescend les escaliers. Ta marche est chancelante. Ta vue trouble. Ta faim immense. Ta soif tout autant. Tu essayes de te souvenir de la veille. Ce sont des flashs et des envies. Tu le sais : ton don fait que tu oublies. Tu pousses la porte du bas et découvres que tout est vide. Sauf le bar. Mony te salue d’un sourire en coin alors qu’elle essuie des verres. Les derniers clients ont dû partir il y a peu. Tu t’adosses un temps au comptoir, soutenant ta tête lourde. Ton regard et ton esprit se portent vers l’étage. Tu pourrais rester mais ce ne serait pas sage… pas prudent. Mony te tend un doliprane et un grand verre d’eau. Tu souris un remerciement et le prend goulûment. Tu reposes le verre, lui fait un salut militaire peu réglementaire et tourne les talons. Direction Prism. Si ça se trouve, même en croyant t’envoler sans elle, tu vas retrouver ton cygne.
vendredi 25 mars (entre étapes 4 et 5 du Projet Chaos) ~ Money Money (quartier festif) ~ steelblue
©Gau


— I can't remember the verse
Your songs remind me of swimming, Which I forgot when I started to sink Dragged further away from the shore, And deeper into the drink Sat on the bottom of the ocean, A stern and stubborn rock 'Cause your songs remind me of swimming, But somehow I forgot, I was sinking and now I'm sunk, I was drinking and now I'm drunk × code by lizzou.
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le Lun 15 Aoû 2016 - 19:15
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Give me some rum !
Avec Song Luli Carroll

Ses lèvres montèrent petit à petit sur mon cou jusqu’à atteindre les miennes. C’était un baiser empli d’envie, de frénésie, d’excitation. Elle m’attire à elle, me faisant sentir son corps chaud de désir. Le mien me semblait brûlant. Mes mains se crispèrent dans son dos. L’alcool m’empêchait tout contrôle sur mon propre corps. Je ne voulais et ne pouvais plus attendre, je la convoitais pour moi toute seule. Mon impatience ne dura pas longtemps puisque sa main me guida jusqu’à une porte. Je montai des escaliers tout en savourant des baisers et des caresses, ralentissant notre route. L’ascension s’en fit plus longue mais le désir plus intense. Une chambre apparut devant mes yeux bien que je ne m’y attardai pas plus que cela. Quelque chose d’autre retenait mon attention. La jolie brune m’allongea sur le lit et je l’attirai aussitôt à moi, n’y tenant plus.

____________________

Je fus tirée de mon sommeil par les doux rayons du soleil glissant sur mon visage. Mes yeux essayèrent de s’ouvrir doucement. Immédiatement, je sentis un marteau tambouriner dans ma tête et grimaçai en plissant mes paupières et frottant mes tempes. Je ne compris pas sur l’instant, mais lorsque mon regard se rouvrit, je me rendis compte que je n’étais pas dans ma chambre. Sur le moment, je me demandais vraiment où j’étais et qu’est-ce que j’avais bien pu faire la veille afin de me retrouver ici. En me redressant lentement, je vis mon corps entièrement nu. Une légère panique s’empara de moi. Puis des flashs apparurent. Des baisers, des caresses, du plaisir, de la sensualité, un visage. Je secouai doucement la tête. Cela me revenait. Tout me revenait ou… quasiment tout. L’alcool est vraiment le mal incarné. Mais ce moment n'arrêtait pas de ressurgir devant mes yeux. Song Luli… Je tournai la tête et remarquai son absence. Elle avait dû s’enfuir avant que je ne me réveille. Pourquoi ? J’avouai ne pas vouloir y réfléchir sur le moment. En soit, je n’avais aucun moyen de la contacter. Est-ce que je devais l’oublier ? Je rougis en me souvenant qu’il s’agissait tout de même d’une apprentie professeur. Je n’avais en principe pas le droit. Et puis, lorsque je me laissais embarquer dans des petites histoires d’une nuit, je n’en apprenais pas tant sur la personne. Je n’en avais peut-être pas beaucoup appris mais suffisamment pour penser à elle. Je me sentais légèrement perdue. Mais pour le moment trop de questions me secouaient et ma tête me faisait beaucoup trop mal pour y penser.

Je réenfilai ma robe, récupérai mon sac et descendis prudemment. J’avais l’impression que mes jambes s’apprêtaient à lâcher à tout moment. Je me tenais aux murs. Pour être honnête, marcher en talons dans cet état n’est pas des plus évident. Je n’avais qu’une hâte, me plonger dans un bain, boire de l’eau et manger un petit quelque chose. Je ressentais également de petits haut-le-cœur. En me rendant dans la pièce principale, je n’aperçus qu’une barmaid. Je lui souris timidement, extrêmement gênée. Je fus toutefois déçue de ne pas apercevoir la jolie brune de la veille. Je m’approchai tant bien que mal du comptoir. La jeune femme me tendit un verre d’eau accompagné d’un petit doliprane. Elle m’informa que Song Luli était déjà partie. Elle remarqua sûrement mon air triste confondu à ma gêne mais n’en dit rien. Je bus rapidement et m’éclipsai. Le chemin du retour risquait d’être long. Je m’obligeai à ne pas penser à hier soir me disant que j’aurai tout mon temps une fois reposée. En revanche, une pensée ne pouvait s’empêcher de traverser mon esprit : « La reverrai-je un jour ? »

© Jibunnie pour  Epicode
Message Dans Re: More than the half-empty, always look for the half-full bottle! •• Lynna | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «ville & monde :: Quartiers :: Quartier festif :: Fiat Lux-