Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra }

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra }   Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra } 1400359500-clockLun 27 Juin 2016 - 4:32
Laurel s'impatientait. Depuis un moment, elle attendait dans sa salle de classe sans rien faire. Le must du must de l'ennui, quoi. On l'avait convoquée ici pour la simple et bonne raison qu'on devait lui choisir un parrain. Depuis presque un an, elle avant expérimenté de nombreuses personnes, mais chacune d'entre elles abandonnaient bien rapidement. La plupart ne supportaient pas le tempérament désagréable et l'entrain constant de la jeune fille. Cela était compréhensible, peu de personnes encore aujourd'hui ne la trouvent pas tout simplement lourde dans ses propos.

Quand on lui avait envoyé un message lui donnant rendez-vous dans sa salle de classe quand ceux-ci seraient terminés, la réaction de la jouvencelle fut plus que violente. Elle avait fait un bordel monstre dans la chambre qu'elle habitait, ce qu'un certain colocataire lui reprocha directement. Prise d'une honte sans pareille, la jeune fille avait décidé de se pointer un peu en avance au regroupement, sachant qu'il n'y aurait personne pour la déranger dans sa classe.

Bien que peu propre, la salle d'enseignement des E était toujours en ordre. Comment se fait-il ? Et bien, la réponse était simple. Les fauteurs de trouble les moins productifs ne daignaient point se présenter aux cours, alors l'entretien était plus simple. Au moins, le bordel ambiant n'était pas endurci. Et oui, si, physiquement, tout était correct, les jacassements incessants de toutes ces racailles en faisait dormir plus d'un. C'était difficile d'apprendre dans cet état, en plus de se retrouver dans le fond.

Laurel se prélassait sur son bureau. Ses deux couettes y étaient collées, tout comme sin visage, et comptaient bien y rester jusqu'au moment qui signerait l'arrivée de l'inconnue qui viendrait aborder la demoiselle. Les deux jambes de l'adolescente changeaient constamment de position. Son esprit tournoyait dans tous les sens. Si la situation ne changeait pas, le désespoir le plus total envahirait la victime de service.

Le soleil se couchait. Enfin, pas vraiment, mais le ciel prenait une teinte sombre qui ne laissait pas passer beaucoup de rayons lumineux. Les rares traces de chaleur qui passaient les vitres s'étalaient sur les tables les plus proches d'elles. Il faisait relativement froid et les cliquetis continus de la tuyauterie qui, d'habitude, se faisaient compter comme les bruits d'une horloge, devenaient dérangeants.

L'idée de tout simplement partir pris l'esprit de la jeune fille qui aurait bien posé un lapin au professeur qui souhaitait la prendre sous son aile. Ce n'était pas grave du tout, personne ne réussissait ce devoir. Pourquoi cette personne en particulier l'aurait fait ?

Le peu d'informations que la demoiselle avait sur la personne qui l'avait convoquée la dérangeait fortement. Pour commencer, c'était une femme. Ensuite, c'était une enseignante. Pour finir... Ah non, c'est tout. N'étant pas ancienne dans l'établissement, il n'était pas étonnant que l'entourage de la gamine se résume aux deux classes qu'elle avait eues, bien que leurs membres étaient presque identiques. Il n'y avait eu que quelques nouveaux en plus, en vérité.

Prise d'un ennui plus que palpable, tout ce que la jeune fille put faire, c'est soupirer avec leuteur et force. En y repensant un peu, elle put établir que c'était bel et bien de sa faute qu'elle s'endormait sur cette surface solide. Comment se fait-il ? Croyant partir un peu en avance, tout ce que fit Laurel était de se diriger vers sont point de rendez-vous une heure et demi avant celui-ci. Bref, une attente un peu trop longue pour au final rien que le mélodrame d'une enfant en manque d'attention.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra }   Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra } 1400359500-clockLun 27 Juin 2016 - 19:04




CASSANDRA & LAUREL
Tu étais à Prismver depuis son ouverture, et jamais tu avais accepté un filleul. Bien que tu faisais de ton mieux pour avoir l'air souriante et optimiste, tu ne voulais t'attacher à personne. Tu avais tendance à beaucoup t'occuper de jeunes personnes, et tu t'attachais à eux tellement facilement. Hors de question de revoir quelqu'un que tu considères comme l'un de tes enfants mourir avant toi... Tu ne voulais plus vivre ça. Mais, ton empathie en avait décidé autrement. Tu avais entendu parler d'une jeune fille qui se faisait abandonner par tous ses parrains. Elle avait probablement mauvais caractère. Toutefois cela ne te dérangeait pas le moins du monde. Tu étais gentille, maternelle, mais tu savais aussi remettre les gens dans le droit chemins. Sauf quand ils étaient entêtés comme Hadès. Enfin, dame empathie avait décidé que tu ne pouvais pas laisser la jeune élève livrée à elle-même, toi qui savait à quel point la solitude pouvait ronger.

Tu avais donc envoyé un LMS à Laurel, une élève en E, en lui donnant rendez-vous dans sa salle de classe. Tu avais hâte de voir à quoi elle ressemblait. Comme d'habitude, la journée passa très vite. Tu rassemblas tes affaires après ta dernière de cours, avant de partir vers le lieu du rendez-vous. Tu traversas rapidement les couloirs, tu préférais être en avance. Une fois arrivée, tu posas tes affaires sur le bureau, tout en regardant la fillette avachie sur sa table. Tu laissas s'échapper un petit rire :

- Bonjour Laurel, je suis Cassandra. Ta marraine. Enchantée.

Et oui Laurel, ta marraine avait l'air d'avoir le même âge que toi, pas croyable hein ? Tu n'allais probablement pas la prendre au sérieux, malgré l'aura particulière qui se dégager d'elle...

- Excuse moi si je t'ai fais attendre, mon cours a duré un peu plus de temps que prévu... Tu lui fis un léger sourire. Mais j'ai un cadeau, pour me faire pardonner.

Tu fouillas dans ton sac avant de sortir plusieurs pâtisseries. De la corruption ? Comment ça ? Tu posas les gâteaux sur la table sur laquelle était avachie ta filleule, avant d'attraper une chaise et de t’asseoir à l'envers, face à Laurel. Tu n'avais pas l'air d'un professeur ainsi. Tu attrapas un chou à la crème, puis tu n'en fis qu'une bouchée. Qu'est que la jeune fille allait bien penser de toi...

- Je suis professeur d'astronomie... Alors comme ça, tu veux devenir astronaute ? Tu as de l’ambition, c'est bien, ça me plaît !

Tu lui souris toujours, tu comptais bien l'aider à réaliser son rêve. Surtout ce genre de songes. Comme il était beau de rêver.

- Je t'aiderais, c'est mon domaine après tout. On pourra aller voir les étoiles ce soir si tu veux...

Tu croisas son regard :

- Mais tu sors peut être avec des amis ? Sinon, on peut prévoir ça une autre fois, j'ai tout mon temps.

Ah oui, ça, tu l'avais tout ton temps.
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra }   Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra } 1400359500-clockLun 27 Juin 2016 - 20:12
La porte s'ouvrit brusquement. La personne qui entra dans la salle était une jeune fille blonde qui avait l'air d'avoir autant de vécu que Laurel, ce qui l'étonna. Qui était-elle, mais, surtout, comment se faisait-il que sa marraine était si jeune ? Elle posa ses effets sur la table. Ce fut l'action qui fit se relever le visage de la demoiselle, autrefois posé confortablement sur la table. Un petit rire se fit entendre, doux et cristallin, comme on pouvait s'y attendre de la part de quelqu'un de si chaleureux en apparence.

«  Bonjour Laurel, je suis Cassandra. Ta marraine. Enchantée.  » , dit-elle.

La concernée n'eut aucune véritable réaction. Se présenter serait inutile vu que son interlocutrice savait qui elle était. La gamine haussa un sourcil devant ces mots chaleureux. De un, pourquoi avoir accepté de l'encadrer ? Mais, surtout, Laurel croyait qu'elle savait qui était cette dame. Certainement l'enseignante la plus jeune de l'établissement, celle dont plusieurs parlaient et dont les étudiants radotaient dans son dos. Bah oui, quand on a une bombe comme professeur, les voyous et les voyeurs ne voient pas pourquoi ils se retiendraient.

«  Excuse moi si je t'ai fais attendre, mon cours a duré un peu plus de temps que prévu...  Mais j'ai un cadeau, pour me faire pardonner  » , renchérit-elle.

Sur ces mots, la vieille sortit un nombre incroyable de desserts en tout genres. Oui, c'était évident que c'était de la corruption. Pourtant, elles avaient l'air délicieuses. Pour cette raison, la jeune fille en prit une et y planta ses dents. Elle mastiqua un peu, profitant de la saveur de la chose, puis avala. Elle se rendit compte que, pendant ce temps, la blonde avait pris place devant elle et était en train de manger un chou, et cela en une seule bouchée. Magnifique.

«  C'est ... Pas si mal. Bon, ou presque. », avoua la victime.

Sur ces mots, la jouvencelle se retourna et tenta plus ou moins bien d'éviter le regard de sa supérieure.

«  Je suis professeur d'astronomie... Alors comme ça, tu veux devenir astronaute ? Tu as de l’ambition, c'est bien, ça me plaît !  » hurla presque Cassandra.

Laurel afficha un petit sourire. Elle était maintenant plus intéressée par la blonde qui se tenait devant elle, bien qu'elle ait fait une petite erreur quant aux objectifs de la demoiselle. Celle-ci n'avait point le souhait d'explorer le ciel, mais de le regarder bien confortablement depuis la Terre.

«  Astronome. Je veux devenir astronome. Astronaute, c'est un peu flippant, faire plein d'exercices sous l'eau pour s'envoler dans un fusée qui peut exploser ou s'écraser  », marmonna la gamine.

Pour une fois, l'adolescente avait osé parler et non seulement écouter le monologue de la femme. En vérité, en plus de ne pas savoir quoi lui dire, la jouvencelle avait un petit peu peur d'elle. Une aura étonnante s'émanait d'elle, ce genre de force qui impose le respect, concept presque inconnu au clown des E, la risée des nuls et des cassos.

«  Je t'aiderais, c'est mon domaine après tout. On pourra aller voir les étoiles ce soir si tu veux... Mais tu sors peut être avec des amis ? Sinon, on peut prévoir ça une autre fois, j'ai tout mon temps  », s'exclama la gente dame.

La jeune fille attendit qu'elle eut terminé de parler avant de répondre. Son interlocutrice avait vraiment l'air d'une gamine, bien qu'elle soit certainement plus mature que ceux-ci. Plus la conversation passait, plus la fauteuse de trouble pensait ne pas avoir affaire au petit prodige qu'elle pensait voir au départ.

«  J'ai rien de prévu. Et puis, pour sortir avec des amis, il faut en avoir pour le faire non ? Mais, petite question, comment se fait-il qu'une personne aussi jeune que vous a obtenu le poste de prof' ? C'est pas interdit normalement ? » affirma Laurel, une pointe d'ironie dans la voix.

Bien que la situation de l'adolescente ne semblait pas rigolote, elle afficha un sourire sarcastique. Elle était totalement pour cette excursion nocturne qui lui changerait bien les idées. En plus, elle pourrait en apprendre un peu plus sur elle et tenter de manipuler un petit peu l'immortelle pour qu'elle la laisse tranquille. Ne sachant pas trop comment réagir, elle attendit que sa nouvelle marraine ait une quelconque réaction. Le respect des adultes, tout cela. C'était la base, mais l'esprit violent et dérangé de Laurel la reprenait souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra }   Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra } 1400359500-clockVen 1 Juil 2016 - 20:23




CASSANDRA & LAUREL
Comme tu t'en doutais, Laurel fut surprise de voir que sa marraine semblait aussi jeune qu'elle. Mais, tu ne t'en préoccupas pas plus que ça. Tu avais l'habitude. Enfin, tu espérais que ta filleule allait tout de même te considérer comme une adulte. Si elle avait entendue toutes les rumeurs qui couraient sur toi, il n'y avait aucune chance. Tu n'aimais pas les personnes trop familières, tu te sentais toujours obligée de les sermonner, afin de les remettre dans le droit chemin. Tu avais cette faculté, celle de pouvoir aller facilement vers les autres. Pourtant, tu refusais de t'attacher à qui que ce soit, ironie du sort. Mais tu le faisais, parce que tu aimais le contact humain. La passivité de Laurel quant à tes présentations ne t’étonna guère, cela n'était guère intéressant. Ces choses étaient résiduelles en matière de relations, il fallait toujours y passer. Tu l’intéressas tout de suite un peu plus lorsque tu sortis les pâtisseries que tu avais faites ce matin. Tu la regardas en mangr une, un sourire aux lèvres :

- Pas si mal ? Ben, je ferais mieux la prochaine fois alors...

Astronome hein ? C'était un beau métier. Il est vrai qu'il était difficile de devenir astronaute, cela demandait une trop bonne condition physique. Condition physique que tout le monde n'avait pas.

- Tu as raison, c'est un métier dangereux, astronaute, et difficile aussi. Regarder le ciel est plus intéressant. Chercher de nouvelles galaxies, de nouvelles planètes et qui sait ? Une nouvelle forme de vie ?

Tu souris légèrement à Laurel. Comment tu étais devenue professeur aussi jeune hein ? Ce n'était pas bien compliquée. Ce qui t’intrigua le plus, et te fit légèrement mal au cœur, fut de savoir qu'elle n'avait personne avec qui s’amuser. Elle semblait pourtant être une jeune fille sympathique :

- Alors allons voir les étoiles alors.

Tu lui attrapas le poignet, avant de la traîner vers l'observatoire. Tu lui parlerais en temps voulu. Une fois arrivées, une pointa une étoile :

- Ça c'est l'étoile de mon défunt mari.

Tu lui jettes un regard triste, avant de passer tes mains dans ton dos :

- Je ne suis pas si jeune, au contraire. Je suis vieille terriblement vieille... Je suis juste immortelle. Cela fait des années que je ne grandis plus. Je ne suis pas le prodige des rumeurs.

Tu vins ensuite t’asseoir dans l'herbe :

- Bref, on n'est pas ici pour parler de ça, n'est-ce pas ? Fis-tu en souriant. Peux-tu me nommer le nom des étoiles que tu connais ?

Cela ressemblait presque à un cour, tu espérais ne pas effrayer la fillette :

- Ne t'en fais pas si tu en connais aucune, je t'apprendrais tous ce que tu as besoin de savoir.
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra }   Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra } 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Mélodrame et chaudes larmes - { Laurel & Cassandra }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cries aveugles et les larmes sourdes d'une enfant [Cassie]
» Chris Laurel (en cours: 85%)
» Cassandra
» x Des larmes perlées
» Toutes les larmes ne sont pas un mal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: