predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Let's show humanity through technology ••• Autumn




Partagez | 
 


 Let's show humanity through technology ••• Autumn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Let's show humanity through technology ••• Autumn | le Dim 24 Juil 2016 - 19:22
And I'm ready to suffer  and I'm ready to hope
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (PJ) || Emma Stone
Âge, classe & année : 9D Informatique ▬ 21 étés (01/08)

Prism' : 1826

Messages : 1323
Date d'inscription : 27/04/2015

And I'm ready to suffer
and I'm ready to hope
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


tiny and the technology
The real problem is not whether machines think but whether men do. Δ B. F. Skinner

Bruit. Mais pas du bruit dérangeant, non. Le juste milieu, qui refuse le silence qui stresse et noie et l’effervescence qui abrutie et écrase. Pas le bungalow, pas la bibliothèque, pas la salle informatique… La salle commune des verts. Voilà le lieu parfait ! La blonde finit son LMS et laissa Spidey se charger du message. Elle joua à Zelda sur sa 3DS jusqu’à 15h et se décida à sortir. Elle traversa la forêt étincelante qui était recouverte de neige. Elle prit plaisir à enfoncer ses pas dans un petit crissement sur le sol tout blanc. Elle finit par atteindre les trois cabanes appartenant aux C et, après avoir soufflé sur ses mains recouvertes par de petites mitaines, elle monta par l’échelle à l’une d’elle. Elle passa son passe et ouvrit : c’était la cuisine, où deux élèves goûtaient déjà alors qu’il n’était pas tout à fait 16h encore. Mais on pouvait comprendre qu’une bonne boisson chaude et un gâteau au chocolat, ça fait toujours du bien l’hiver.

Elle se dit qu’elle pouvait également s’accorder une petite gourmandise. Elle ouvrit un placard et trouva un paquet de raisins secs qu’elle embarqua. (Elle fournissait pas mal de vivres, elle pouvait se le permettre.) Elle glissa sa bouffe dans son sac et ressortit, allant vers la gauche de la cabane. Elle hésita mais son audace enfantine – et sa témérité suicidaire – la poussèrent à se lancer au-dessus du vide avec la liane glissante jusqu’à la cabane de détente. Elle avait eu du plaisir à le faire et ne l'avait pas caché. Un élève qui sortait la regarda ainsi bizarrement : le réglement conseillait les échelles en cas d’intempéries. Elle lui fit un signe du menton avec un sourire plein d’assurance, genre « t’as quelque chose à dire ? » mais il semblait n’avoir rien à dire et partit. Elle entra au chaud et remarqua que les matelas et poufs étaient déjà beaucoup occupés par une quinzaine d’élèves. Des lecteurs enthousiastes qui partageaient leurs aventures fictives, des élèves en pleine discutions philosophiques, d’autres jouant au Jungle Speed et une partie assez mouvementée, semble-t-il.

Elle les ignora et se dirigea directement vers la personne qu’elle voulait retrouver. « Autumn ! Elle s’approcha de la brune. Tu vas bien ? Je suis contente que l’on puisse se voir… Elle s’assit sur un matelas, le dos contre le mur de bois. Avec les derniers exams avant les vacances, c’était un peu le rush pour qu’on continue notre projet ! » Elle sortit de son sac son PC qu’elle alluma de sa technopathie alors qu’elle ouvrait le paquet de raisins secs. Elle le tendit à Tiny en demandant « Tu en veux ? », avant de piocher dedans et de s’en enfiler une petite poignée. La morfale raffolait de ça ! Malgré tout, son attention était concentrée sur son ordinateur et de son don, elle ouvrit sa session et le dossier « IA avec Tiny » qui répertoriait toutes leurs idées, hypothèses et réflexions du projet qu’elles avaient débuté l’année passée. Et qui avait tardé en fait. Entre les cours, les examens et la vie, quoi.

Bien qu’elles soient toutes les deux en C, entre 16 et 20 ans, elles ne traînaient pas toujours ensemble. Mais elles tentaient toujours un peu de se retrouver de temps à autres. Au moins en salle info où elles s'étaient rencontrées. Mais Alexis avait envie de changer et la salle commune lui plaisait bien. Elle rassembla ses mains, les tapant légèrement l’une contre l’autre : « Bon ! On attaque direct la IA ou tu veux qu’on discute ? Le bal de Noël approche – tout le monde en parle de plus en plus… – tu penses y aller toi ? » Il aurait lieu le mercredi suivant et Alexis était à la fois heureuse et inquiète de ce que la soirée avec Orest allait donner… Elle avait un peu la flemme aussi et sa chambre l’appelait déjà… Elle s’accordait donc juste cette plaisante discutions sur les technologies avec Autumn en ce tout début de vacances et après… Ouais, peut-être sortir courir ce week-end mais c’est tout. Elle avait décidé de se lancer plus dans ses propres projets alors il fallait qu’elle se concentre plus dessus ! Elle regarda la petite brune et lui sourit. *J’espère que je pourrai encore discuter machines avec toi Tiny… après… après tu verras…* Mais elle ne voulait pas penser à ça et écouta donc son amie. Parler IA ou même Asie, avec sa petite Tiny.
19 december 2015 Δ ft. Autumn Δ © GASMASK


— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.


Dernière édition par Alexis W. Lewis le Dim 28 Aoû 2016 - 18:43, édité 1 fois
Message Dans Re: Let's show humanity through technology ••• Autumn | le Ven 5 Aoû 2016 - 19:29
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Shanilae / Aiden / Min Jee / Autumn / Robin / Shannon / Aaron
Féminin Personnage sur l'avatar : Akemi Homura de Puella madoka magical
Âge, classe & année : 17 ans, C, 6ème

Prism' : 215

Messages : 475
Date d'inscription : 17/05/2015

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


« Feat Alexis W. Lewis
Let's show humanity through technology
Ennuie. J'étais entrain de mourir d’ennui quand j'avais reçu le lms d'Alexis du coup je m'étais empressée de griffonner une réponse sur un bout de brouillon et de confier ce dernier a Spidey. Pour une fois je m'étais préparée en un temps record, n'enfilant qu'une paire de guêtre par dessus mes grandes chaussettes, ma veste, ma paire de bottes préférée ainsi que mon bonnet panda et une écharpe. Ce bonnet était tellement parfait, c'était le genre de bonnet super long sur les côtés pour qu'on puisse mettre les mains dedans. Bon fallait pas courir comme ça non plus au risque de se crouter méchamment. Même préparer mon sac avec mon ordi, quelques câbles et un beau bordel sans nom avait été simple. En revanche trouver un truc potable a grignoter à amener, ça ça avait été plus long et après avoir cherché pendant 5 bonne minutes des cookies sans en trouvé j'avais opté pour un paquet de chips et quelques lingettes histoire d'éviter de faire des traces grasse sur le pc. Ou pour le nettoyer au choix.
A la base je m'étais dis que je pouvais aller tranquillement à la salle commune des C vu que j'avais pas mal d'avance et que même s'il faisait froid et que tout était recouvert de neige, avec tout ce que j'avais mis je risquais rien. Eh ben c'était raté il faisait un froid de canard, comment c'était possible ? En tout cas c'était définitivement pas le moment de s'attarder dehors, c'était pas avec une veste qu'il fallait sortir mais avec une combi de ski sérieux. Du coup forcément je m'étais pressée sur le chemin pour au final arriver plus tôt que prévu à la salle commune. J'aimais beaucoup cet endroit c'était douillet, c'était bien fournis et en plus c'était fun ! Je me dépêchais de grimper à l'échelle et passait mon passe pour arriver dans la cabane cuisine. Une bonne odeur de chocolat chaud, de thé et de café se dégageait et le mélange des 3 odeurs n'était pas désagréable, ça donnait même faim. Après avoir enlever ma veste, mon bonnet et mon écharpe j'entrepris de me préparer un chocolat chaud que je bu tranquillement assise sur la table. Un coup d'oeil a mon collier montre me rassura, j'avais encore au moins 10 minutes avant qu'Alexis arrive. Après avoir lavée ma tasse, je remis tout mon attirail pour rejoindre la cabane détente, m'éclatant à passer de l'une à l'autre via la liane, tout en criant de bonheur. Maintenant il ne manquait plus qu'a se débarasser du surplus de vêtements, à sortir le pc pour jouer un peu en attendant qu'Alexis arrive ce qui ne tarda pas.

« Heyy ! Ouais moi aussi je suis super contente et ouais c'était un peu la galére j'ai cru qu'on arriverait jamais à se voir un peu. »

J’acquiesçais et piochais quelques raisins secs dans le paquet. C'est fou combien c'était bon ces machins. Tout comme Alexis j'entrepris d'ouvrir le dossier que j'avais créé sur mon pc ainsi que les fichiers word qu'on avait écrit et je me rendis compte que c'était vraiment le bordel et que j'avais intérêt à mettre de l'ordre se soir si je ne voulais pas m'y perdre.

« Ouaip ! C'est certain j'irais après reste la question de avec qui vu que j'ai toujours pas de cavalier mais au pire j'aurais qu'a en kidnapper un pour qu'il vienne avec moi ! Et toi ? Tu y vas avec qui ? »

C'était hors de question de rater le bal de noël, mais je n'aurais cru que trouver un cavalier serait aussi compliqué. M'enfin j'étais sure que je finirais par trouver quelqu'un.

« Tiens en parlant de cavalier ça me fait penser à un drama japonais que j'ai vu ou la meuf se retrouve a devoir "tester" si on peut dire un nouveau robot humain créé par une compagnie. Tu crois qu'on en arrivera la un jour ? Ça serait vraiment trop chelou, j'ai beau être fan de robot et d'intelligence artificielle j'en voudrais pas un en copain. » Je m'arrêtais quelque seconde de parler, le temps d'ouvrir le paquet de chips et de le tendre a Alexis « Après de la a ce qu'on arrive a faire un robot comme ça y a la marge mais sans parler du but du robot qui est discutable, c'est une bonne idée un robot à l'apparence humaine, c'est juste plus compliqué je pense. On pourrait commencer par faire un prototype sans se soucier de l'apparence extérieure et après une fois que ça fonctionnera, s'occuper de le rendre plus jolie ? »

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Autumn parle en MediumSeaGreen

Sometimes a smile can hide tears
code par Summer's Desire pour Epicode
Message Dans Re: Let's show humanity through technology ••• Autumn | le Dim 28 Aoû 2016 - 19:41
And I'm ready to suffer  and I'm ready to hope
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (PJ) || Emma Stone
Âge, classe & année : 9D Informatique ▬ 21 étés (01/08)

Prism' : 1826

Messages : 1323
Date d'inscription : 27/04/2015

And I'm ready to suffer
and I'm ready to hope
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Défis:
 

tiny and the technology
The danger of the past was that men became slaves. The danger of the future is that men may become robots. Δ Erich Fromm

Rire. La blonde était amusée et se permit de l’exprimer avec spontanéité. Autumn était une fille sociable, bon vivant et sympathique et, même Alexis, qui passait souvent en mode ermite, appréciait sa compagnie. La brune avait ce petit don pour la détendre en parlant de tout et de rien. Alors oui, ce n’était pas toujours facile de se voir mais ça aurait été dommage de ne pas se trouver un créneau pour ! Alex ria de plus belle quand Tiny lui annonça son projet de kidnapping pour ne pas finir seule au bal. Et elle riait autant de l’idée que du fait qu’elle l’imaginait très bien le faire : « Haha, ça ne m’étonne pas de toi ça ! Me demande qui sera l’heureux élu ! » Alexis ne connaissait pas tout à fait l’entourage de sa jeune amie mais elle se disait qu’une jolie fille aussi réfléchie trouverait sans peine son cavalier.

Elle reprit en parlant du sien : « C’est Orest  qui m’a invité ! Il y a un mois, dans un LMS écrit en ancien anglais, c’était très drôle ! Je ne sais pas si tu vois qui c’est… Un grand, du club de boxe et basket, il rappe tout le temps… Le meilleur pote qui soit pour s’amuser à ce genre de soirées ! » Elle savait qu’elle serait entourée de couples au bal mais n’avait pas envie d’y aller dans cet optique niaise et inutile. De toute manière, avec qui serait-elle allée ? Elle pensa un court instant qu’Orion aurait pu également débarquer pour lui proposer de venir avec lui. Mais, tiens, c’est vrai : il était aux abonnés absents en ce moment. Elle se mit un post-it mental pour réfléchir sur la question plus tard. Elle laissa cette pensée s’envoler quand elle revint sur les propos de son amie.

Elle ne connaissait pas le drama en question mais elle réfuta, dans un neuneument, c’est-à-dire une négation assez appuyée de sa main, de sa tête et de sa parole, de manière ridicule… et voulue : « Nan nan ! Faut pas, haha ! Même si les intelligences artificielles avec des corps humanoïdes sont une bonne idée en soit, il faut encore avoir de l’humain. Car sans humain, pas de machine. On courrait à notre perte… » Il n’y avait pas de trop de livres, films ou séries à ce sujet pour ne pas avoir déjà témoigné cette conclusion. Pourtant, elle en était persuadée, il y avait sûrement des gens dans le monde prêts à créer ce genre de futur. Et ça craignait pas mal. Même si Alexis avait parfois rêvé de devenir une machine et n’être entourée que de machines – ne plus rien ressentir et que les autres aient toujours la bonne réponse/réaction envers elle – ; en vrai, elle savait que ce n’était pas la solution. Un monde de machines pouvait sembler parfait mais il empêcherait le nouveau, la création, le sentiment… L’humain était perfectible : c’était en se trompant qu’il pouvait avancer. Et les machines en ne se trompant pas, s’annihilaient à terme.

La blonde piocha deux chips dans le paquet de la brune et les croqua avec appréciation. Le mélange raisons secs/chips passait très bien au goût. Elle écouta son amie reprendre et poursuivit la réflexion : « Tout à fait ! Comme avec les livres, la couverture est importante car elle permet d’attirer le potentiel lecteur – ici, l’utilisateur – mais sans le texte – les lignes de codes et toute la mécanique – on n’arrivera à rien ! Mais, on y arrivera nous, ma Tiny ! Puisque, justement, on bosse sur l’intérieur même si on oublie pas aussi l’extérieur… Elle ouvrit technopatiquement, soit mentalement en usant de sa technopathie pour que ça aille soit disant plus vite, ses pages words et continua : Et je crois que nous nous étions arrêtées à la question : est-ce qu’on développe une personnalité de base qui pourra être recalculée par la suite selon un besoin réel ou un programme qui se construit peu à peu, tel un enfant humain ? Je t’avoue que je trouve bien d’avoir une personnalité de base car je crains qu’entre de mauvaises mains, l’IA tourne mal. Comme un gosse pourrait le faire si ses parents ne veillent pas… » Ou si ses parents ne sont pas de très charmantes personnes d’ailleurs. Tant qu’à créer une bonne machine, qui aiderait au mieux les humains, il serait bien d’assurer son épanouissement moral en plus d’intellectuel. Alexis se demanda si un logiciel « empathie » serait envisageable… et s'il serait possible de le transmettre aussi aux hommes.
19 december 2015 Δ ft. Autumn Δ © GASMASK


— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.
Message Dans Re: Let's show humanity through technology ••• Autumn | le Jeu 1 Sep 2016 - 22:54
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Shanilae / Aiden / Min Jee / Autumn / Robin / Shannon / Aaron
Féminin Personnage sur l'avatar : Akemi Homura de Puella madoka magical
Âge, classe & année : 17 ans, C, 6ème

Prism' : 215

Messages : 475
Date d'inscription : 17/05/2015

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


« Feat Alexis W. Lewis
Let's show humanity through technology
L'heureux élue, ça me plaisait comme désignation. En revanche, savoir qui serait l'élue était une toute autre histoire. Bien sur j'avais des amis avec qui j'aurais pu y aller mais ils avaient déjà des cavalières/cavaliers ou en avaient en vu du coup c'était plutôt compliqué. Dans le pire des cas je pourrais toujours kidnapper un camarade de classe ou quelqu'un qui avait l'air sympa. Après tout le but du bal c'était de s'amuser et c'était une occasion parfaite pour faire connaissance en plus.

« Oui je vois qui c'est ! C'est géant ça comme invitation ! »

J'approuvais d'un signe de la tête les paroles d'Alexis. Les robots c'était cool mais vivre c'était mieux et si c'était pour se retrouver dans un espèce de remix de i-robot c'était pas la peine. La robotique et les robots surtout avaient un côté assez effrayant en fait. Sans parler de l'apparence physique qui parfois était... pas raté mais flippante parce que reproduire un visage humain était déjà pas facile alors reproduire un visage humain avec toute les expressions qui vont avec ça l'était encore moins du coup forcément les résultats, bien que techniquement réussit, était digne de figurer dans un film d'horreur.

« Ouaip ! Puis au pire même si il est moche on pourra s'en servir pour faire des farces et faire flipper les gens. »

Si elles arrivaient à faire un robot à l'allure de cybermen ou de Dalek ça pouvait être vraiment génial. Ça serait plus simple a faire qu'un visage humain et beaucoup plus fun ! Après elles pourraient le faire avancer sans bruit dans la chambre de Casimir, de préférence quand il dort et le faire gueuler Exterminate ! Exterminate ! God il fallait qu'elle réussisse à faire ça ! Bon l'inconvénient c'est que ça réveillerait toute le cabanon et tout le cabanon serait en colère contre elle mais la crise de fou rire qu'elles pouvaient avoir !

« Oui j'approuve, vaut mieux avoir une base solide qu'on puisse améliorer après. Surtout qu'on est a Prismver, les gens qui craignent y en a beaucoup alors si on fait une IA y a 9 chances sur 10 qu'un guignol s'en serve pour faire n'importe quoi après. »

Et se faire attaquer par sa propre création c'était craignos et si en plus on en mourrait c'était vraiment mais vraiment stupide comme façon de mourir. Et puis imaginons qu'on arrive avec Alexis a faire ce qu'on voulait, a créer une IA jeune, on risquait de mourir jeune et ça encore c'était très peu pour moi. Peut être que quand je serais vieille et que je passerais mes journées à m’ennuyer, peut être que la je me pencherais sérieusement sur ça, que j'élèverais mon IA.

« Au final une IA c'est vraiment comme élever un enfant, je suis pas sûre d'être prête pour ça » J'avais terminé ma phrase en grimaçant et en rigolant « En plus, vu qu'on se préoccupera pas de l'apparence finale pour l'instant, ça sera facile de recalculer, modifier, faire évoluer notre robot. Et puis si on fait une IA sans se soucier de son apparence physique, elle va nous faire sérieusement flipper. »

Je jetais un oeil au fichiers word ouvert, piquant au passage quelques chips dans le paquet.

« Et on en vient à la question 2 : par quoi on commence ? Je pense qu'il va falloir qu'on se trouve un après pour aller chercher tout ce qu'on aura besoin niveau matériel ensemble et faire une liste pour s'y retrouver. Voir même étiqueter et ranger le matériel dans des petites boites comme ça ça serait plus facile a transporter. »


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Autumn parle en MediumSeaGreen

Sometimes a smile can hide tears
code par Summer's Desire pour Epicode
Message Dans Re: Let's show humanity through technology ••• Autumn | le Mar 18 Oct 2016 - 23:20
And I'm ready to suffer  and I'm ready to hope
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (PJ) || Emma Stone
Âge, classe & année : 9D Informatique ▬ 21 étés (01/08)

Prism' : 1826

Messages : 1323
Date d'inscription : 27/04/2015

And I'm ready to suffer
and I'm ready to hope
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


tiny and the technology
Human behavior flows from three main sources: desire, emotion, and knowledge. Δ Plato

Rire. Léger et spontané, petit haussement d’épaules décontracté. Autumn avait toujours cet optimisme rayonnant et quelque peu naïf, cette capacité à toujours voir le meilleur dans tout. La blonde lui enviait un peu cela, voulant l’imiter parfois. Parfois. Quand elle y arrivait, en somme. Elle se contentait majoritairement de lâcher ce léger éclat de joie, pensant par exemple qu’un robot moche pourrait faire fureur à Halloween, surtout à Prismver. L’année prochaine, peut-être ? Ou même avant, après tout. Le nombre d’élèves qui pourraient être victimes de leurs farces ! Un rire machiavélique résonna en elle. Enfin… c’était encore loin tout ça. L’apparence extérieure se révélait comique car elle était aussi secondaire.

Tiny acquiesça la réserve de Blondie, soulignant le taux de connerie/ dangerosité/incrontrôlabilité de la population de Prismver, groupe d’individus assez représentants de la population mondiale selon Alexis… mais en tout cas, taux assurément trop élevé pour tenter quoi que ce soit de risqué à proximité. Bref : la base solide en priorité. « Tu as des idées, des envies importantes à installer dans notre programme ? Quelque chose à privilégier avant tout ?, questionna la blonde avant de préciser personnellement : Je pense qu’il faut lui donner de la connaissance, évidemment, mais pas juste ça. Sinon, mathématiquement… fatalement… elle va tout détruire en pensant que notre espèce est nuisible. ‘fin… c’est souvent ça dans les films. »

Alexis se redressa et pianota sur son clavier en continuant : « Non. Ce qu’il faudrait c’est lui donner des limites, des enjeux précis. Une morale en somme. Si on lui donne l’Histoire, il faut qu’elle voie les erreurs à ne plus commettre. Si on lui donne la Littérature, il faut qu’elle y trouve l’imagination. Sourire. Ce serait bien de lui donner l’empathie. Enfin… quelque chose qui lui permette d’avoir de l’affection pour l’espèce humaine. Pour qu’elle ait plus envie de nous aider… voire nous sauver que de nous buter quoi ! » Ce serait une meilleure idée en effet. Si leur projet pouvait éviter de tourner au film catastrophe ou film d’horreur, ça arrangeait tout le monde. Après… comment faire ça ? Les émotions humaines n'étaient pas encore pleinement comprises... Alors les recréer et les implanter dans des machines, ce n'était pas à l'ordre du jour ! Même si certains robots savaient déjà reconnaître les émotions grâce aux expressions du visage, tout cela restait très factuel...

Alexis pensa un instant aux « mood patches » de Doctor Who dans la troisième saison : est-ce qu’à terme les hommes comprendraient les émotions au point de les domestiquer et de se les injecter de force ? Ce n’était pas l’avenir le plus réjouissant qui soit… Elle ajouta donc : « Tant que ça reste naturel et pas forcé, évidemment ! Faudrait juste lui procurer un panel d’émotions et que l’environnement puisse l’influencer peut-être – histoire de la calmer au besoin – mais pas de l’injecter en masse et de force. Sinon : hop, tu mets la colère et on est tous dans la merde… » D’un autre côté, l’éducation de certaines personnes donnait un peu cet effet-là. Dans certaines familles, une émotion est souvent plus mise en valeur que d’autres… et ça ne donne pas toujours des bonnes choses. Autumn souligna la comparaison entre élever une IA et élever un gosse. Comme elle, Alexis fit la grimace en riant : un peu jeunes pour être parents, ces deux-là.

Elle revint au sujet de l’apparence mais la blonde n’avait toujours aucune idée de ce que cela pourrait être… Manquerait plus que le robot ressemble à un enfant et l’illusion serait totale. D’un autre côté, la brune avait raison de souligner que rien n’était codé à jamais et qu’elles pourraient apporter des modifications au fur à mesure, s’adaptant aux réactions, évolutions et besoins de la machine. Lexi hocha donc vivement la tête à ce sujet. Comme dans beaucoup de domaines, Alexis Willow Lewis avait tendance à oublier que rien n’était figé dans le marbre et que chacun avait le pouvoir de changer les choses. Il n’était donc pas de trop de le lui rappeler, même de manière indirecte.

Elle finit sa bouchée de raisins secs en entendant Autumn attaquer le vif du sujet. Par rapport à elle, la jeune verte semblait avoir un esprit pratique des plus… pratiques, enfin dirons-nous utiles, pour ce genre de projets. En effet, il suffisait de relire les words de la blonde pour saisir que l’organisation n’était pas son fort. Mais elle se retrouvait dans son bordel. Du moins, selon ses propres dires. Elle fit une pause pensive en jetant un regard général sur ses notes, les faisant défiler sur l’écran grâce à son don. Elle en conclut : « Je suis d’accord pour les boîtes et il nous faudra sûrement des listes de matos qui vont grandir avec le temps… Et sûrement certains éléments vont être remplacés par d’autres quand on constatera que la pratique ne suit pas toujours l’efficacité de la théorie !

Elle posa à plat ses mains froides sur son PC qui réchauffait déjà agréablement ses genoux. Mais à ta question 2… Je dirai qu’on devrait commencer par construire la machine – même brouillonne, même moche – avant d’attaquer le physique ou les lignes de codes. Ou alors… au lieu de construire tout – même si c’est quand même bien fun ! – on se prend un PC et on le bidouille pour développer notre IA, partant d’un outil avec beaucoup de mémoire et une capacité de faire « Recherche » dans sa mémoire… Et on développera le reste plus tard. » Le reste étant tout l’enjeu de leur projet mais il ne fallait pas brûler les étapes. À vouloir aller vite, elles ne pourraient profiter de leur parcours pour saisir les enjeux et possibilités de la machine, testant certains aspects à petite puis moyenne puis grande échelle ; et même, elles risqueraient d’oublier des éléments importants nécessaire à leur IA. Il ne fallait donc pas s'empresser et risquer de se perdre.
19 december 2015 Δ ft. Autumn Δ © GASMASK


— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.


Dernière édition par Alexis W. Lewis le Lun 24 Avr 2017 - 18:12, édité 2 fois
Message Dans Re: Let's show humanity through technology ••• Autumn | le Mar 22 Nov 2016 - 9:41
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Shanilae / Aiden / Min Jee / Autumn / Robin / Shannon / Aaron
Féminin Personnage sur l'avatar : Akemi Homura de Puella madoka magical
Âge, classe & année : 17 ans, C, 6ème

Prism' : 215

Messages : 475
Date d'inscription : 17/05/2015

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


« Feat Alexis W. Lewis
Let's show humanity through technology
Bonne idée, vraiment bonne idée. Après tout le but c'était de créer une IA qui serait 'utile', on faisait pas ça pour qu'elle serve de déco alors lui permettre d'analyser l'histoire, de comprendre ou sont les problèmes et comment les éviter serait très utile. Surtout que si c'était bien fait la machine verrait peut être des choses que l'humain n'a pas vu, elle permettrait peut être d'appréhender le monde sous un angle différent. C'était vraiment une bonne idée. Et pour ce qui était de l'imagination aussi c'était une bonne idée c'était juste plus abstrait, plus compliquer à développer. L'imagination c'était pas vraiment un truc qu'on pouvait créer comme ça, l'imagination c'était humain, l'imagination ça ne s'apprenait pas.

« Oui ! Pour l'imagination je pense qu'on va galérer mais si c'était facile ça serait pas fun. Et t'as raison elle a besoin de nous comprendre en fait, elle a besoin d'être capable d'apprendre des humains en fait. Il faut qu'on fasse ça progressivement je pense. Qu'on teste qu'on lui fasse faire de exercices, des test à chaque palier. Mais ouais d'abord faut qu'on définisse les limites. Qu'elle soit capable de comprendre et s'adapter mais pas de se modifier complètement, qu'elle ne soit pas capable d'altérer nos programmations surtout. »

Effectivement. Théorie et pratique étaient deux choses totalement différentes et on allait avoir des ratés aussi, on allait utiliser beaucoup de matériel aussi comme le souligner Alexis et ça me faisait pensait que tout ce matériel avait un coût. Un coût qui allait être vraiment énorme et ni moi ni Alexis n'avaient des moyens illimités comme Isalynn donc on allait devoir dans un premier temps trouver comment se fournir le matériel, ou se le fournir. Parce que si on avait pas le matériels pour construire notre IA, commencer à la programmer ne servirait à rien. Le problème c'est que trouver de bon matériaux pour pas cher, c'était pas si facile que ça, surtout si on voulait de grandes quantités pour pouvoir tester tranquillement sans se stresser à mort. Peut être que dans une décharge on trouverait de bon morceau ? Peut être qu'acheter de grosses pièces et ensuite les couper serait un bon moyen de faire des économies aussi ?
Hmm. Je regrettais dans ces moments la d'être encore mineure parce que si j'avais pu j'aurais essayé de trouver un boulot pour pouvoir financer une partie du matériel mais j'étais mineure donc je pouvais faire une croix sur cette option. Il restait mes économies mais c'était pas la folie non plus donc ça ne suffirait pas. Et Alexis devait probablement être dans la même situation que moi niveau argent donc ça risquait d'être difficile pour elle aussi. La  meilleure chose qui pouvait nous arriver serait qu'on trouve un sponsor, quelqu'un qui financerait nos recherches comme ferait un adulte pour son boulot mais ça voulait dire que ce sponsor allait attendre quelque chose en retour et je n'avais pas la moindre envie de vendre notre IA a qui que se soit une fois fini. Ni d'en créer plusieurs d'ailleurs. C'était de la recherche pour nous, pas une marchandise.

Mais d'un autre côté on était dans une école non ? L'école était la pour permettre aux jeunes d'apprendre non ? En plus y avait un cursus justement qui correspondait parfaitement à nous recherches. Peut être qui avait moyen de demander à l'école de nous aider ? Après tout même si c'était un projet ambitieux, ce projet nous permettrait d'apprendre, de mettre en pratique ce qu'on apprenait à l'école alors peut être qu'ils pouvaient nous aider a financer les matériaux ? Et même si le fait d'avoir l'école pour nous 'surveiller' ne me plaisait pas ça pouvait être une bonne idée. Je piquais une nouvelle chips dans le paquet. Les idées, ça on en avait, et beaucoup, le soucis c'était l'application comme toujours parce que c'était la que ça allait coincer, c'était la qu'on allait devoir s'adapter à ce qu'on pouvait faire même si ça divergeait un peu de nos idées principale.

« Hmm oui. Je pense qu'on pourrait commencer par peut être construire un bras ou un jambe et s'attaquer ensuite à la programmation du membre. Comme ça si on commence à programmer partie par partie et construire parties par parties pour tester, on aura une base solide pour pouvoir ensuite s'attaquer à la programmation de l'IA et pour pouvoir la tester surtout. Parce que si on reste trop dans la théorie et qu'on teste pas au fur et a mesure on s'en sortira pas et on a besoin d'adapter l'IA aussi à ce qu'on va pouvoir être capable de construire dans un premier temps. » Je m'arrêtais quelques secondes, continuant à prendre des notes de tout ce qu'on venait de dire. « Et pour en revenir aux matériaux et même pour notre projet on va avoir un gros problème de financement donc j'ai pensé, même si ça ne me plaît pas trop c'est la seule idée que j'ai pour l'instant, si on demandait à l'école de nous aider ? Après tout c'est un projet qui permet d'utiliser ce qu'on a apprit en cours, d'approfondir nos connaissances alors peut être qu'a ce titre Prismver pourrait nous aider et fournir les matériaux pour notre projet ? Le côté négatif c'est que ça rend les choses vraiment officielle et on risque d'avoir un prof sur le dos ce qui peut être et bon et mauvais à la fois. »



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


HRP : Vraiment désolée du temps de réponse ! Je vais essayer d'être plus régulière !


Autumn parle en MediumSeaGreen

Sometimes a smile can hide tears
code par Summer's Desire pour Epicode
Message Dans Re: Let's show humanity through technology ••• Autumn | le Lun 24 Avr 2017 - 22:06
And I'm ready to suffer  and I'm ready to hope
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Songli, Wolfy, Lily † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Annabeth Chase (PJ) || Emma Stone
Âge, classe & année : 9D Informatique ▬ 21 étés (01/08)

Prism' : 1826

Messages : 1323
Date d'inscription : 27/04/2015

And I'm ready to suffer
and I'm ready to hope
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Humanity
and technology
Lexi & Tiny
Ability is what you're capable of doing. Motivation determines what you do. Attitude determines how well you do it. Δ Lou Holtz

Imaginer. Préparer. Théoriser. Pratiquer. Contrôler. Tester. Dépasser. Développer. Une ribambelle de verbes flottait peu à peu dans l’esprit de la blonde alors qu’elle voyait leur projet s’éveiller, avec toutes ses possibilités mais aussi ses limites. Il était important de réfléchir à cela en amont, pour poser une base d’éthique et de valeurs communes. Trop de travaux en groupes risquaient de mal tourner en étant trop précipités ou pas assez pensés. Bien sûr, la new-yorkaise avait peu d’inquiétude en coopérant avec la jeune angelo : elles étaient proches, tant dans leur relation que leurs opinions et, quand il s’agissait des machines, toujours sur la même longueur d’ondes. Ce travail préparatoire avait donc un but constructif et non de simple recherche : elles avaient dépassé cette étape depuis longtemps.

Elles se souriaient, amusées par leur réflexion, encouragées par le défi de leur action. Peut-être qu’elles ne réussiraient pas tout mais elles iraient jusqu’au bout ! Commençant sur un bout de machine, à monter la partie robotique, puis en ajoutant des commandes toujours plus complexes via le codage. Alexis se réjouissait de ce partenariat également pour cela : la blonde offrait sa connaissance en codes et la brune celle en ingénierie. Les deux geeks sauraient ainsi développer au mieux une machine complexe et innovante… mais aussi apprendre et découvrir de nouvelles choses à travers ce projet. Malgré l’avantage certain que permettait la technopathie, la plus âgée des deux savait être humble et curieuse à l’égard du savoir-faire de la plus jeune. Et on pouvait déjà remarquer de nombreuses notes fidèles et précises à ce propos dans son fichier word.

Ecoutant ses retours, la blonde ajoutaient ainsi quelques lignes en plus à la suite de la date du jour, pour être sûre de ne rien oublier quand elles se seraient envolées plus loin dans leur réflexion. Elle acquiesça « C’est vrai que l’éthique est important mais la mécanique, c’est la base de notre travail. Je pense qu’en plus, programmer de manière régulière assura d’une part notre surveillance de l’évolution du projet… mais aussi simplement assurera sa mise en œuvre. Je nous vois mal développer toute l’IA avec nos cours et clubs et tout à côté… » Même l’asociale concédait que passer toute sa vie à un projet – fut-il si passionnant – n’était pas viable. Comme ne semblait pas l’être l’accès aux ressources. La blonde commença à sourire, levant doucement sa main du clavier mais laissant finir sa camarade avant de lui expliquer : « Avoir de l’aide de l’école ne serait pas une mauvaise idée : autant profiter du matos et de l’expertise des filières SI et Info. Je suis déjà allée voir les profs d’Ingé et ils sont plutôt cool… et puis, ils ne résisteront pas à ta bouille de geek ! »

Elle rit doucement mais sans aucune moquerie : elle le pense sincèrement. Elle reprend plus sérieusement : « Merlin – je veux dire Pratchett – consentira à nous donner accès aux meilleurs PC… En tous cas, plus aisément que la O’Meara vu que… comme tu sais… elle ne m’aime pas trop… C’est une euphémisme. Et sinon, j’ai un moyen de nous émanciper de Prismver. Petite pause à suspense, avec un éclat de malice. Je ne sais pas si tu sais mais je travaille au centre-ville depuis l’été dernier dans un magasin d’électronique. Bon, à la base, c’était surtout un coup de pouce qui est devenu des après-midis d’aide, puis un boulot d’été qui a trainé… Mais je crois que je vais finir par me faire officiellement embaucher par le patron. Il est cool et apprécie mes capacités… tant techniques que magiques. Et comme il m’aime bien et ne voudrait pas trop se débarrasser d’une technopathe, je pense qu’il sera opé pour nous passer des vieilles – et moins vieilles – pièces. Peut-être qu’on devra en acheter certaines mais avec le salaire qu’il me file, je pense qu’il y a une possibilité de se fournir chez lui ! »

La blonde est plutôt fière d’elle-même. Elle a travaillé tous les étés depuis sa majorité mais elle trainait à véritablement prendre un boulot étudiant. Poussé par ses parents au final peu présent – et le manque d’argent – elle s’est mise en quête d’un taf sur l’île qui pourrait lui convenir. Elle avait tenté la restauration mais elle a fini par se rendre à l’évidence que la boutique d’électronique où elle squattait et aidait serait un meilleur lieu de travail. Quitter sa flemme pour un peu d’activité était payante et pas seulement en billets au final ! Tu conclues donc « Peut-être que si on développe notre truc ici, on aura un prof sur le dos… Mais si on assure notre indépendance au moins par les ressources, ce sera une liberté non négligeable ! C’est notre projet, Tiny, et on va devoir le gérer du début à la fin. Pour le meilleur comme pour le pire ! » Elle finit sa tirade en sortant son travel mug de son sac et en buvant une gorgée de thé. Il y avait plus cérémoniel mais… au milieu des C bruyants, assis sur des poufs et réchauffées par leur ordinateur portable… ça ne rendait pas vraiment le tableau du Grand Projet d'Intelligence Artificielle. Au final, le plus important était la force de leur motivation et de leurs convictions, non l’environnement où elles évoluaient. Et même plus encore : réussir ce projet dans ces conditions ne serait que plus méritoire !


19 december 2015 Δ ft. Autumn Δ © Gasmask


HRP:
 


— She ran away in her sleep
When she was just a girl She expected the world But it flew away from her reach And the bullets catch in her teeth Life goes on, it gets so heavy The wheel breaks the butterfly Every tear a waterfall In the night the stormy night she'll close her eyes In the night the stormy night away she'd fly And dreams of paradise × code by lizzou.
Message Dans Re: Let's show humanity through technology ••• Autumn | le Mer 24 Mai 2017 - 9:16
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Shanilae / Aiden / Min Jee / Autumn / Robin / Shannon / Aaron
Féminin Personnage sur l'avatar : Akemi Homura de Puella madoka magical
Âge, classe & année : 17 ans, C, 6ème

Prism' : 215

Messages : 475
Date d'inscription : 17/05/2015

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


« Feat Alexis W. Lewis
Let's show humanity through technology
Le temps, j’avais tendance à oublier ce léger detail qui allait beaucoup nous limiter dans nos actions. Il allait falloir prendre des notes si je ne voulais pas oublier d’une fois sur l’autre ce que j’avais fait et ce que je voulais faire. Mais écrire était chiant surtout quand, comme moi, on rélféchissait a beaucoup de choses en même temps et partait facilement dans toute une ribambelle de raisonnement que je serais incapable de noter mot à mot sur papier. Et de toute façon j’aurais très certainement la flemme de passer 1 heure à relire toute mes notes et encore plus la flemme de déchiffrer ce que j’aurais écris. Parce que autant sur le moment les choses paraissaient très logique, très facile à comprendre, autant quelques jours après les choses étaient un peu plus compliqués. Il restait donc 2 solutions : m’enregistrer vocalement ou carrément faire une vidéo et la deuxième option me paraissait préférable. Comme ça j’aurais tout mon raisonnement du début à la fin, je n’aurais en plus pas besoin de me retenir de parler à voix haute et en plus comme ça je pourrais voir ce que j’avais fait et surtout comment. Il me fallait donc investir dans une caméra ou voir avec mes frangins si l’un d’eux pouvait m’en prêter une, à condition qu’ils en aient une. Mais en acheter une à moi me semblait être la meilleure option. Parce que j’étais incapable de savoir combien de temps ce projet allait nous prendre.

Je souris à la réplique d’Alexis, c’est vrai que je n’avais pas pensé au facteur matériel en réfléchissant pour demander l’aide de l’école. Et ça pouvait être un atout effectivement. Et pour en avoir eu un de prof d’ingénierie en option, je ne pouvais que confirmer qu’ils étaient cool. En plus j’étais une élève très sérieuse dans cette matière et volontaire alors j’étais quasi certaine que si j’allais leur demander de l’aide ils seraient enchantés de me voir m’investir dans un projet de la sorte. Si au moins on avait les profs d’ingé de notre côté c’était déjà ça.

« Vraiment ? Super ! Mais ouais les appareils invendables parce qu'ils ont tout petit défaut, les appareils cassés ou trop vieux il n'en fera rien et nous on peut lui reprendre pour gratuit ! Parce qui aura forcément des parties récupérables et comme ça non seulement il ne polluera pas la planète mais en plus il aura fait une bonne action ! »

Quitte à se débarrasser des appareils invendables de façon définitive autant s’en débarrasser de façon utile en les donnant à deux gentilles élèves qui en auraient besoin pour une projet important non ? Et vu qu’il appréciait Alexis il pouvait bien faire ça pour nous non ? Après tout il n’aurait rien à perdre et au contraire tout à gagner. Parce qu’on avait toujours besoin d’appareils électronique. Et j’avais 2 frères que je pouvais convaincre de venir acheter leurs appareils ici et non pas ailleurs. Ce qui lui ferait +3 clients.

« Oui ! A la vie à la mort. Faut qu'on prenne toute l'aide qu'on peut avoir. Et puis j’y avais pas pensée mais les professeurs pourront nous orienter sur des livres intéressants, des études ou nous conseiller si jamais on bug vraiment et c'est pas plus mal au final. »


Nous avions donc une réponse au ou trouver le matériel, nous avions aussi de l’aide en cas de problèmes. Au final on avait réussi à trouver une solution à quasiment tous les problèmes qu’il s’était posé. Seul un dernier restait. Où ? Parce que même si on pouvait squatter la salle commune des C ou bien les salles informatiques, on allait avoir besoin d’un QG plus définitif et sûr ou on pourrait laisser ce que l’on fabriquerait mais également le matériel. Non parce que si on était obligés de se trimballer tout ce bordel de partout ça risquait d’être très vite chiant. Et dans mon cabanon, comme je n’avais pas de chambre séparée il nous serait impossible d’y bosser. Il restait la chambre d’Alexis qui devait être dans un bungalow mais une chambre était un lieu personnel, ce n’était pas un endroit où on avait envie que quelqu’un squatte avec son bordel pour un certain temps. Et puis il fallait qu’elle ait de la place aussi.

« Par contre il va nous falloir un QG ou monter notre IA. D’une part pour ne pas avoir des relou qui viennent voir ce qu’on fait par curiosité et qui vont nous déranger. Mais aussi parce que ça serait plus pratique pour nous d’avoir tout notre matériel là où on bosse sans avoir à le trimballer avec nous à chaque fois au risque de l’abîmer. Mais la question c’est où ? Si on était dans Harry Potter on aurait qu’a squatter la salle sur demande mais ici ça n’existe pas. Après on peut toujours voir pour squatter une salle de cours pas utiliser ou une remise ? Y aurait bien eu la salle abandonnée dans la tour ou y à la bibliothèque mais je suis pas sûre qu’il y ai l’électricité là-bas si ? Après ça serait près de la bibliothèque. Mais niveau sécurité c’est zéro. »


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia


Autumn parle en MediumSeaGreen

Sometimes a smile can hide tears
code par Summer's Desire pour Epicode
Message Dans Re: Let's show humanity through technology ••• Autumn | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «ville & monde :: Forêt & ruines :: Salle commune des C-