predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Les retrouvailles




Partagez | 
 


 Les retrouvailles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Les retrouvailles | le Mar 13 Déc 2016 - 21:25
avatar
Invité
Invité




Avec Lynna Winter


Les retrouvailles


Il faisait froid, mais j’avais chaud. La soirée battait son plein dans le côté bar de la boîte de nuit. Le volume de la musique n’y était ni trop fort, ni trop faible. Ils passaient encore les tubes de l’été, probablement par nostalgie des nuits chaudes de Juillet. J’étais arrivée depuis une heure déjà, et je dansais comme si j’étais seule sur la piste, quelques milligrammes d’alcool dans le sang.

D’un œil discret, j’avais repéré une femme à l’allure féline d’une danseuse de ballet qui me regardait. Le coin de sa lèvre me souriait. En lisant dans ses pensées, je m’aperçus que je l’attirais. Ah ce pouvoir… Parfois, il m’arrivait de repenser à mon horrible rencontre avec Lynna Winter. Je me souvenais de la sensation de malaise intense que j’avais ressentie face à elle et j’en avais des frissons. Pour chasser ce souvenir désagréable, je préférai me concentrer sur Tina, la grande brune qui se rapprochait de moi en remuant ses hanches.

Je lui susurrai quelques mots à l’oreille, et elle me les rendit, soufflant sur la peau de mon cou son haleine au Kir Royal. Ses pupilles dilatées en disaient long sur ce qu’il y avait dans sa tête, sans même que je n’aie eu besoin de fouiller les images de son cerveau.

Puis, soudain, l’horreur. Au loin, au comptoir, je crus apercevoir une chevelure blanche, longue, soyeuse… Et mon cœur se mit à battre la chamade. Je crus que j’allais m’évanouir. Même penser à mon chien ne m’apaisait pas. Mon attention se focalisait sur elle, alors que je n’étais même pas sûre de la reconnaître. Je tentai de lire dans ses pensées pour connaître son identité, mais rien. J’avais beau essayer de toutes mes forces, je ne voyais rien. Rien du tout. Comme de la neige sur un vieux téléviseur dont l’antenne était défectueuse. J’en était de plus en plus certaine : c’était Lynna Winter, la seule et unique personne au monde qui était capable de brouiller le signal de mon pouvoir.

– Qu’est-ce qui t’arrive ? s’agaça Tina qui avait remarqué que je ne faisais plus attention à elle.

Rien du tout. Ça te dirait qu’on aille boire un verre ? lui lançai-je rapidement.

– Tu me l’offres ? me demanda Tina, aguicheuse.

Avec plaisir ! répondis-je, l’esprit occupé par la jeune demoiselle aux cheveux couleur nuage.

Ma main tirant celle de Tina, alors que nous nous faufilions à travers la foule, je m’arrangeai pour m’installer tout à côté de Mlle Winter, faisant mine de ne pas l’avoir remarquée.




Message Dans Re: Les retrouvailles | le Mer 14 Déc 2016 - 11:22
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:






Les Retrouvailles
avec Avery Willis
▬ Mauvaise surprise...


Septembre… L’automne arrivait à grands pas : ma saison préférée ! Quoi que, j’hésitais avec l’hiver. Mais, il faisait bien plus froid à cette période alors l’automne restait la saison que je chérissais tant. En effet, elle rimait avec confort, thé, lecture, couverture. Je passais beaucoup de temps recroquevillée dans ma chambre, un livre dans une main, une tasse posée à côté de moi et Hestia couchée sur mes jambes. Mon autre main glissait sur son poil d’une douceur incomparable. Rien que d’y penser, cela me donnait envie de vite y être.

Des doigts claquèrent devant mon nez, me ramenant à la réalité. Je levai les yeux vers mon professeur, agacée d’avoir été dérangée. Comme toujours, il me fit la morale et m’expliqua que mes notes n’augmenteraient jamais si je continuais de rêvasser. Qu’importe. Je l’écoutais d’une oreille en hochant la tête. Je n’y pouvais rien si l’automne m’intéressait plus que son cours. Dans peu de temps, la sonnerie se déclencherait et je pourrais rentrer dans mon bungalow, retrouver mon adorable chien. De plus, le vendredi soir, je me rendais toujours en boite de nuit, seule ou accompagnée, histoire de bien marquer la fin de la semaine de cours et d’entamer le week-end de la meilleure des façons !

***

J’enfilai une robe noire comme je les aime, faisant ressortir ma longue chevelure blanche, que j’accompagnai d’une paire de talons noirs.

Comment me trouves-tu, Hestia ? fis-je en tournoyant sur moi-même.

La petite boule de poils sautilla en aboyant. Je pris son excitation pour un oui et allai chercher une petite friandise cachée dans un bocal. Avant de la lui donner, je lui demandai de s’asseoir, ce qu’elle fit immédiatement. Je n’avais pas le temps de lui faire faire ses autres tours alors je la câlinai et me dirigeai vers la salle de bain pour finir de me préparer.

Fin prête, je pris la direction de la ville pour me rendre dans le quartier festif. Je me souvenais y avoir rencontré cette fameuse Song… Après notre nuit endiablée, je ne l’avais jamais revue. De toute manière, je n’avais pas son numéro et je ne voulais pas forcément chercher à la retrouver. Certaines rencontres se doivent de rester l’histoire d’une nuit. J’avais prévu de retrouver quelques connaissances devant la boite de nuit. Ce petit groupe de personnes avec qui je sortais sans avoir plus d’affinités.

Une fois à l’intérieur, la chaleur s’empara de moi. Mes pas me menèrent aussitôt au bar. Je n’étais pas encore prête à danser, je voulais plutôt boire. Je commandai un verre et saluai le barman. Les gens autour de moi venaient et repartaient une fois servi, je ne prenais même pas la peine de les regarder. Certains me bousculaient mais j’étais plutôt concentrée sur mon verre, pensant à tout et à rien, cherchant à me vider la tête des tracas quotidiens. Quand je me retournai pour me mettre dos au comptoir et observer la foule, mes yeux s’écarquillèrent de surprise. A ma gauche se trouvait la psychologue manipulatrice. Comment s’appelait-elle déjà ? A… Av… Oui, Avery. Ce souvenir douloureux me revint à la mémoire. Je me souvins de ces jours de détresse qui avait suivi notre consultation. Je me souvins aussi de sa provocante méthode pour me déstabiliser. Une honte. Je pris mon verre à la main et me décalai sur le siège à ma droite, mettant un peu de distance entre elle et moi. Elle ne semblait pas m’avoir remarqué et tant mieux. Je me concentrai sur les danseurs en herbe devant mes yeux et tentai de faire comme si elle n’existait pas.



© YAM for Prismver





Dernière édition par Lynna Winter le Mer 21 Déc 2016 - 10:51, édité 1 fois
Message Dans Re: Les retrouvailles | le Sam 17 Déc 2016 - 23:40
avatar
Invité
Invité




Avec Lynna Winter


Un signe du destin


De temps en temps, je jetais des coups d’œil discrets dans la direction de Lynna. Je savais qu’elle n’avait pas noté que je l’avais remarquée et je jubilais intérieurement. Pour une fois, j’avais bien joué le jeu avec elle.

Elle s’était décalée d’un siège, et je m’en sentis un peu vexée, bien que je comprenais son geste. Je poussai un soupir : elle ne m’avait donc pas oubliée.

– Tu fais quoi, dans la vie ? s’enquit Tina, que j’avais à moitié oubliée.

Je suis psychologue, répondis-je.

Je n’avais pas même eu l’idée de lui retourner la question. Je sentais à son regard que je l’agaçais, mais je n’y prêtai pas le moindre intérêt.

Je préférais songer à la manière dont je pouvais aborder Lynna. En réalité, plus je m’abreuvais de verres, partagés avec Tina plutôt que Lynna, plus je me sentais assez de courage pour la saluer et engager la conversation. Peut-être devrais-je encore m’excuser ? Mais elle ne songerait jamais à prendre mes mots au sérieux. Ou peut-être valser sur un autre sujet de conversation ? Mais elle ne m’écouterait pas parce qu’elle me prenait pour la méchante de l’histoire. Au fond, c’était peut-être mieux d’oublier toute relation amicale entre elle et moi. C’était le plus simple, le plus sage, la meilleure solution pour ne plus avoir d’ennuis. L’oublier à jamais, elle qui m’empêchait d’utiliser mon pouvoir sur elle et qui me troublait depuis tout ce temps où je n’avais pourtant pas croisé sa route. C’était douloureux de l’admettre, mais la seule personne différente que j’avais rencontrée dans ma vie m’échappait et je ne pouvais rien y faire.

– Oh, tu m’écoutes ?! cria Tina en agitant son bras dans tous les sens devant mes yeux.

La danseuse de ballet n’avait rien d’aussi délicat que ce que j’avais imaginé. Elle hurlait, trop alcoolisée, et elle me faisait un peu peur, je dus l’admettre.

– Je sais très bien que tu regardes la pouf aux cheveux blancs de mémé qui est derrière toi, me souffla-t-elle plus calmement à l’oreille.

Comme je ne répondais pas, la colère s’empara de ma conquête. Elle agrippa le plateau contenant les dix shots que nous venions de commander et me le jeta presque au visage. Je me levai, choquée. Ce fut alors que la petite danseuse me poussa de tout sa maigre force. Je fus forcée de faire quelques pas en arrière, peu stable sur mes talons hauts, et tombai… contre le dossier du siège de Lynna !

L’autre éructait, elle était si saoule qu’elle n’avait pas conscience de ses actes. Ses pensées étaient floues. Elle ne tenait pas l’alcool, mais n’y avait pas songé lorsqu’elle avait commencé à boire. Le vigile fut contraint d’intervenir pour la mettre dehors et la forcer à appeler un taxi.

Désolée… dis-je à l’attention de Lynna. Elle a beaucoup trop bu.

C’était un bon point supplémentaire pour mon image de marque auprès de mon ex-patiente. Au fond, c’était peut-être la technique d’approche que j’avais tant espérée. C’était un signe du destin, j’en étais certaine.




Message Dans Re: Les retrouvailles | le Lun 19 Déc 2016 - 18:29
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:






Les Retrouvailles
avec Avery Willis
▬ La violence ne résout rien


Mes oreilles commencèrent à s’habituer à la musique forte, mes yeux aux lumières agressantes. Je distinguai diverses personnalités typiques des boîtes de nuit. A ma droite se trouvait un homme visiblement déjà bien atteint. Il racontait ses peines au barman qui l’écoutait d’une oreille. Sur la petite piste de danse du bar, un lourdaud se collait aux femmes qui s’empressaient de fuir. Je déteste ce genre d’homme qui se croit tout permis. Dans un coin, le charmeur émérite faisait déjà succomber une femme avec très certainement quelques verres d’alcool dans le sang – si ce n’est une bouteille entière. Quoi d’autre ? Un groupe de jeunes femmes, de mon âge il me semblait, remuaient des fesses et se montraient provoquantes. Pourquoi pas. Oh et, là-bas, le couple qui se dispute. Les plus divertissants je trouve ! Un tel lieu est une mine d’or d’informations sur chaque personne. Il suffit de les observer de loin et vous devinez leur caractère. Mon option en psychologie semblait parfois déteindre sur moi. A vrai dire, je m’occupai l’esprit pour éviter de penser à la personne à ma gauche.

Je portai mon verre à mes lèvres lorsque j’entendis une femme crier. Je jetai un regard et compris qu’il s’agissait de la personne qui accompagnait Avery. Elle s’agitait. Quelque chose devait la déranger. Qu’importe. Je fis pivoter mon siège et me retrouvai à nouveau face au bar. Je posai mon verre vide et en commandai un autre. J’avais besoin d’alcool, ce soir.

Soudain, j’entendis du verre se briser. Je relevai la tête en direction du bruit. Encore cette femme ! Visiblement, elle venait de jeter un plateau au visage de la psychologue. Je me demandai bien ce qui avait pu se passer entre ces deux-là. Mes yeux s’écarquillèrent lorsqu’Avery perdit l’équilibre et tomba contre mon siège. Son amie – ou connaissance – venait de la pousser ! Je n’en revenais pas. Le vigile intervint rapidement. J’entendis Avery s’adresser à moi. Je tournai la tête, encore choquée par cette scène.

Ne vous excusez pas. Je ne sais pas ce qui s’est passé entre vous mais elle n’avait pas à vous pousser !

La violence ne résout rien, je le maintiens. Je vis le barman s’afférer à ramasser les morceaux de verre avant que quelqu’un ne se blesse. Je me levai de mon siège et remarquai qu’Avery était trempée.

Excusez-moi, je pourrais avoir quelques serviettes, s’il vous plaît ? demandai-je à une barmaid venue à la rescousse de son collègue.

J’attrapai les papiers en la remerciant et pris le poignet de la psychologue.

Vous êtes trempée à cause de votre amie. Venez, nous allons nous mettre un peu à l’écart.

Je repérai une table de libre et m’y précipitai avant que d’autres individus aient la mauvaise idée de s’y installer. Je lâchai le poignet de la jeune femme lorsque nous y fûmes. Je m’assis et posai les serviettes sur la table.

Que d’émotions ! Tenez, fis-je en désignant les papiers. Désolée de dire ça mais votre amie devrait se calmer sur l’alcool si c’est pour jeter des plateaux de shots à la tête des gens. Elle aurait pu vous blesser. Et quelle idée de vous pousser aussi !

Qui aurait cru que nous nous retrouverions là, assises autour d’une table dans une boîte ?



© YAM for Prismver





Dernière édition par Lynna Winter le Mer 21 Déc 2016 - 10:51, édité 1 fois
Message Dans Re: Les retrouvailles | le Lun 19 Déc 2016 - 21:17
avatar
Invité
Invité




Avec Lynna Winter


Le verre de la paix


J’étais sonnée par l'explosion de Tina. Bien mal m’avait pris de draguer une fille en boîte de nuit. A chaque fois, c’était la même rengaine : je choisissais toujours celles qui ne tenaient pas l’alcool !

A vrai dire, la plus surprenante de toutes les réactions des gens qui m’entouraient fut celle de Lynna Winter, mon ex-patiente. Alors que j’avais pensé qu’elle allait à peine répondre à mes excuses, elle avait pris le parti de m’entraîner à une table dans le coin de la salle, sans que je n’aie été capable de prononcer un traitre mot.

Lorsqu’elle me tendit les serviettes en papier qu’elle a avait demandées à la barmaid pour moi, j’articulai enfin une phrase :

Merci… C’est très gentil de votre part.

J’essuyai (ou plutôt étalai) l’alcool et le sucre des shots sur ma chemise et ma jupe. Mes vêtements étaient collants, et j’avais une sainte horreur de me sentir sale, mais ce n’était que le début de la soirée : plus tard se mêleraient les odeurs corporelles des danseurs passionnés et ma propre sueur. Si j’avais eu l’intention de ramener quelqu’un chez moi, c’était raté.

Je venais tout juste de rencontrer cette jeune demoiselle, dis-je à moitié pour me justifier, à moitié pour maintenir un semblant de conversation. Et j’espère ne plus jamais la croiser. Elle s’est emportée parce que j’ai eu le malheur de détourner mes yeux d’elle. Je crois qu’elle est un peu égocentrique.


Tina me semblait être un excellent sujet de discussion. Il y avait beaucoup à commenter sur elle et son comportement. Et si elle permettait au malaise que je ressentais de s’éteindre, alors j’étais prête à débattre sur chaque petit recoin de sa personnalité.

Etes-vous venue seule ?

Au fond, je l’espérais. Si elle avait été accompagnée, ses amis auraient eu vite fait de la retrouver et de la ramener auprès d’eux, m’abandonnant sans état d’âme à ma soirée gâchée.

Lorsqu’un serveur passa près de nous, je lui fis signe de s’arrêter.

Deux mojitos, s’il vous plait !

Puis, je m’adressai à Lynna :

C’est le verre de la paix.




Message Dans Re: Les retrouvailles | le Sam 24 Déc 2016 - 12:36
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Yûna N. Monk
Féminin Personnage sur l'avatar : IA - Vocaloid
Âge, classe & année : 20 ans, Classe C, 9ème année

Prism' : 6746

Messages : 108
Date d'inscription : 19/03/2016

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:






Les Retrouvailles
avec Avery Willis
▬ Faisons la paix


Quelle ironie de me trouver là, avec elle. Quelles étaient les probabilités qu’il se passe un évènement nous poussant à nous parler ? Minime, j’imagine. Croiser quelqu’un est une chose, mais engager la conversation en est une autre. Jusqu’à ce soir, j’étais persuadée que je n’aurais pas pu lui adresser à nouveau la parole. Cette consultation me restait en travers de la gorge et son insistance ainsi que ses gestes – surtout son geste – m’ont terriblement vexée. Pourtant, j’étais assise à une table avec Avery. Quel drôle de destin.

C’est normal, répondis-je simplement en souriant.

J’appris que la folle de service n’était autre qu’une femme rencontrée ce soir, pas une amie. Et, visiblement, elle aurait été un plaisir d’un soir aux yeux d’Avery. Ou peut-être plus, je n’en sais rien.

Je vois. A peine rencontrée et déjà possessive, ça promet ! Peut-être qu’il valait mieux ne pas vous retrouver coincée avec elle, je suppose… fis-je. Je ne suis pas venue seule. Je suis avec quelques connaissances mais je les ai perdus de vue, qu’importe. Je les retrouverai peut-être plus tard.

Ou alors, je rentrerai chez moi sans les prévenir, comme bien souvent ! Ils étaient habitués à ce que nous venions ensemble mais nous séparions aussitôt. Nous avions juste l’impression de ne pas nous rendre seul en boite de nuit.

Je souris lorsqu’Avery commanda deux mojitos à un serveur. Je trouvai son choix excellent !

Oui, nous pouvons dire ça comme ça, dis-je en souriant. Même si je n’ai pas envie de reparler de ce qui a pu se passer la dernière fois. Pas la peine de remettre ça sur le tapis, n’est-ce pas ?

Bien vite, le serveur revint avec nos verres. Je le soulevai de ma main droite.

Le mojito est un très bon choix ! A quoi pourrions-nous trinquer ? Aux filles jalouses ? Aux coïncidences ? Je vous laisse décider ! proposai-je.

J’étais curieuse de voir quelle tournure prendrait notre discussion. Referait-elle la même erreur en essayant de me faire parler de choses que je préfère garder au fond de moi ? Vu les circonstances, je supposai que non. Difficile de jouer son rôle de psychologue manipulatrice en boite de nuit. Néanmoins, je préférai tout de même rester vigilante.



© YAM for Prismver



Message Dans Re: Les retrouvailles | le Jeu 19 Jan 2017 - 23:09
avatar
Invité
Invité




Avec Lynna Winter


Naturelle ?


Je fus soulagée par la réaction de Lynna, soulagée qu’elle semble avoir mis notre différend de côté. Elle aurait pu se contenter de m’enfoncer, de se venger de mon attitude déplacée à son égard, mais elle ne l’avait pas fait. Son humanité l’avait poussée à ne pas se montrer mesquine et pour cela, je l’en remerciais.

Cette fille est folle ! J’espère que je ne me suis pas affublée d’une psychopathe qui m’en fera voir de toutes les couleurs, m’exclamai-je. Je l’ai vécu une fois, je me refuse à endurer ça une seconde fois.

Je notai dans son regard que mon interlocutrice appréciait mon initiative concernant les mojitos. Si elle les aimait, alors elle avait d’excellents goûts. Cette boisson avait quelque chose que les autres n’avaient pas. Elle me montait à la tête en moins d’un verre, et me libérait de toutes les barrières que je m’imposais. J’osais espérer que le rhum procurait le même effet à Lynna. A nous deux sous l’emprise de l’alcool (modérément), la conversation serait d’autant plus animée qu’elle serait agréable.

Je propose que nous trinquions à toutes les choses que vous avez dites ! Oublions tout ce qui est mauvais et repartons sur de bonnes bases, au moins pour cette soirée.

Je levai mon verre, et espérai que le sien cognerait le mien, que je les entendrais s’entrechoquer en ce tintement si distinctif que j’adorais.

Je me demandais si sa langue allait se délier avec les verres, ou bien si le malaise l’emporterait et qu’elle me laisserait seule à ma table après le partage de celui-ci.

Je désirais qu’elle me parle d’elle, qu’elle me raconte une part de sa vie, n’importe quoi qui pourrait m’aider à comprendre en quoi elle était différente des autres. J’étais certaine qu’elle l’était, mais il fallait qu’elle s’ouvre à d’elle-même, sans que je ne l’y aie aucunement poussée. La moindre de mes questions un tant soit peu personnelle aurait immédiatement été perçue comme une agression. J’imaginais qu’il fallait que je l’amène naturellement à la confession… En parlant de tout, de rien… Peut-être… En était seulement moi-même ? Je ne savais pas faire ça…



Message Dans Re: Les retrouvailles | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «ville & monde :: Quartiers :: Quartier festif :: Fiat Lux-