predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Prismver Game Show




Partagez | 
 


 Prismver Game Show

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Prismver Game Show | le Jeu 20 Avr 2017 - 22:45
Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Kei, Isa, Ezio, Fen, Rory, Giulia
Féminin Personnage sur l'avatar : Enoshima Junko, Danganronpa
Âge, classe & année : 20 ans, A, 9ème

Prism' : 20

Messages : 298
Date d'inscription : 15/09/2015

Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Prismver Game Show
Delphia x Destiny

Le Prismver Gameshow ! Cette année, la grande convention avait déménagée du bout de l’île pour venir se planter à coté de l’école. Etait ce volontaire dans le but de rameuter quelques mages qui feraient grimper la curiosité des visiteurs ? Aucune idée, mais c’était vachement cool de ne pas avoir à débourser toute sa bourse en transport pour s’y rendre. Pour changer d’air, j’avais décidé d’y aller avec Destiny avec qui j’avais plus de mal à passer du temps depuis que j’avais une vraie filleule à moi, et qu’elle avait un vrai petit copain à elle. Ils grandissent trop vite ces petits bouts…Je la dévisage avec une tendresse propre à sa mignonitude, mais pas trop longtemps parce que je sais qu’elle à horreur de ça.  Vous savez, les ados et leur habituelle gêne des compliments. Pour faire les choses en grand, j’ai revêtu le costume d’un de mes perso préférés sur le jeu en ligne du moment. Isalynn l’avait reçu en faisant la promo du même jeu, je suppose qu’elle ne dira rien en voyant que je lui ai… « emprunté ».

-C’est classe cette année non ? J’ai hâte de voir le planning des animations !

Une phrase banale mais qui ne dissimule pas mon enthousiasme, j’avais vraiment envie de changer d’air, il y a eut trop de changement récemment à Prismver, alors rien de tel qu’un retour aux sources et puis je ne perds pas de vue mon objectif secret : Faire parler ma petite Destiny au sujet du nouveau « Destimir ». Ce nom est parfait pour ma collection de photo prise en cachette au bal de noël. Si j’avais eu une petite sœur, ça n’aurait pu être qu’elle, cheveux roses, mépris des conventions sociales, désintérêt de son prochain, je vous avais déjà dit qu’elle était parfaite ? Bien sûr elle aime les jeux vidéos mais ce n’est pas forcément ce qui nous à rapprocher en premier.

Je me rappelle avec émotions nos premières journées Marraine/filleule. Ces fameux privilèges et activités réservés à ceux qui étaient liés par ce duo. J’avais voulut y participer pour je ne sais quelle raison et justement Destiny se faisait refoulée dans la file d’attente. J’étais arrivée faussement essoufflée, prétextant un retard quelconque, Destiny avait joué le jeu. Sa marraine, la vraie, était en A et avait presque mon âge c’était facilement vérifiable. Nous avons donc commencé là notre relation de fausse Marraine/filleule, et puis finalement on s’est appréciée au delà de ce que l’une apportait à l’autre. C’est étrange que deux personnes aussi peu similaires que nous se soient croisées, mais en y repensant je pense que chacune apportait quelque chose à l’autre. C’est comme ça que marche les amitiés non ?

-Ça y est on a le programme ! Alors on fait quoi en premier ? La conférence sur ton jeu ? Ou on se met déjà dans la queue pour le concours de cosplay ? Oh je sais, pourquoi pas le quizz sur les animés adaptés de jeux vidéo ?!

Parfois je me dis que mes réactions peuvent être hyper violentes pour elle, et puis je me dis qu’il faut bien la secouer un peu. Tandis qu’on s’avance vers les stands, esquivant les « free hugs » suspects et les flash, je me rends compte que je cherche quelqu’un, ou plutôt j’espère tomber sur cette personne. Je ne peux m’empêcher de balayer les allées du regard, au cas où. Peut être est elle venue dans le même but après tout ? Ou peut être n’est ce que moi, comme d’habitude. Je ne suis même pas sûre de ce que je cherche ou qui je cherche.



© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




   

I get easily bored of my personality. Like, I already got bored of my personality who get's easily bored. I have plenty of data on you guys, so it's so easy for me to know what you're all thinking. You see, my personality is like this because i'm the type who dies easily, right?
   
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Ven 21 Avr 2017 - 23:48
You've met with a terrible fate, haven't you ?
avatar
Autre(s) compte(s) ? : •• Chan & Aisha || Flore
Féminin Personnage sur l'avatar : chiaki nanami • super danganronpa 2
Âge, classe & année : 14 ans • 3A

Prism' : 36

Messages : 454
Date d'inscription : 05/10/2013

You've met with a terrible fate, haven't you ?
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Prismver Gaming show, hein… ?

Une petite convention comme l’on peut en trouver un peu partout, un peu n’importe où dans le monde. Bien modeste convention, mais tant mieux, tant mieux car Destiny n’a jamais été friande des grands rassemblements – même pour sa passion. Elle a bien accepté de faire une exception à cause de ce stress intense qu’elle emmagasine depuis sa mise en couple avec Casimir, et aussi pour toi, Delphia.

Tu sais, Delphia, on pourra dire beaucoup de choses sur toi, beaucoup, beaucoup de choses, que tu es un peu timbrée, que tu es un peu malsaine, que tu es… une fille qu’il faut éviter comme la peste. C'est pas si faux, cependant, cependant, c’est peut-être un peu à cause de tout cela que tu as attisé la sympathie de la petite rose qui t’accompagne ; parce que tu es toi et que tu ne te gênes pas à le montrer, contrairement à ce que dicterait ces conventions hypocrites, ces conventions qui t’incitent à t’affirmer que lorsque cela épouse leurs critères. Même depuis le début, lorsque tu as joué le rôle de sa marraine pour te jouer de l’administration sans honte.

Et surtout,
Surtout,
Toi tu ne la juges pas pour aimer son héros à elle.

Elle s’accroche un peu à toi comme une ventouse, un pot de colle parce que tu as beau être barge et égoïste mais tu ne la juges pas, pas vrai ? Tu lui offres ce brin d’illusion, cette illusion que tout va bien, qu’elle ne fait rien de mal, que personne ne la condamnera pour avoir suivi son cœur. C’est toujours plus facile d’être soutenu, n’est-ce pas ? Surtout par une proche, Delphia
pas comme Myrcella,
pas comme Wolfgang.
Traîtres !
Traîtres !
Traîtres !
t r a î t r e s…



C’est bon… tout va bien, avec toi son rythme cardiaque cesse de tambouriner violemment contre sa cage thoracique. Elle pense à un tas d’autres choses, comme le cosplay de Zelda de Breath of the Wild qu’elle a terminé dans les temps pour s’en vêtir aujourd’hui. Comme… à tous ces stands et animations qui vous attendent par ici. Destiny se demande qui est venu, tu sais ? Peut-être Vladimir, s’il partage pas cet après-midi avec sa copine ; ou bien peut-être Watson, s’il pense que sortir en vaut la peine ; ou bien peut-être Ashton, s’il n’a pas quitté l’île. Ou bien… Hadès… ?


Ce serait une bonne surprise, tiens.
Qu'en dis-tu Delphia ?

Tu avances d’un pas sûr devant elle qui paraît plus hésitante, arborant le cosplay d’une saga auquel elle touche à peine – les personnages sont intéressants, mais les jeux en ligne lui donnent envie de fuir, de se terrer dans un petit coin pour la laisser profiter du jeu en paix sans qu’on ne critique ses hésitations. Oui, tu as raison, elle aussi elle trouve que cette année s’annonce sympathique. Elle te voit également prendre un programme sur le stand d’information, et là, tu peux apercevoir une pointe de curiosité dans ses iris qui essaient de se glisser dans les pages du programme. Mais tu sembles plus rapide qu’elle, parce que tu as déjà repéré ce qui peut vous intéresser toutes les deux.


— On a de la marge pour le concours j’pense, surtout que y a la conférence après. Allons plutôt au quizz, je dirais. C’est dans dix minutes, on a le temps d’y arriver. te répond-elle d'un air affirmé.


Oh bien sûr, tu dois être habituée à cet air désinvolte qui exprime si mal son intérêt ; parce que dans le fond, elle s’émerveille, elle s’émerveille de voir ces personnages de jeux vidéo se mouvoir, ces écrans géants placardés au mur pour partager les parties de jeux vidéo – même si c’est Just Dance –, ces univers finalement qui sortent de leurs plateformes pour dominer, pour quelques heures seulement, le monde réel. Elle parle en te suivant de près – elle détesterait te perdre dans la foule – et repère la salle du quizz.

Tu sais, Delphia, Destiny partage la même espérance que toi : elle aussi souhaite repérer cette touffe rouge décoiffée quelque part au milieu de ces gens. Ce cadavre qui, à travers un écran, est devenu une légende. Un écran géant affiche le titre du jeu « Quizz sur les anime adaptés de jeux vidéo », et un léger sourire s’affiche alors sur son visage inexpressif.


— Bon c’est parti, on a qu’à s’asseoir là. Elle te pointe deux places du doigt, vers le deuxième rang. J’ai regardé vite-fait des anime comme ceux de Persona ou Danganronpa, mais bon je connais les jeux, j’espère que t’es plus experte que moi pour les visual novel parce que je suis pas super forte. Enfin, si on avait quelqu'un d’invincible comme Hadès dans notre équipe, on aurait sans aucun doute écrasé tout le monde, sans contestation. Non seulement il est imbattable mais il avait l’air de l’être pour tous les types de jeux – et il aimait les anime.


Elle ne se rend pas bien compte de l’impact de ses mots,
du nom interdit qu’elle vient de prononcer et qui va certainement se planter
dans ton cœur
comme une lame tranchante impitoyable.
Elle voit bien qu’il y a quelque chose sur ton visage qui a changé,
ce petit truc un peu curieux mais pas trop.
Elle se contente de prendre place et de t’attendre,
et d'attendre les questions venir en tripotant sa fleur, accessoire de son cosplay.



*  *  *


Delphia || Avril

J'avais dit que mon rythme s'était accéléré



Things are not what they used to be, missing one inside of me. Deathly lost, this can't be real, cannot stand this hell I feel. Emptiness is filling me to the point of agony. Growing darkness taking dawn, I was me, but now She's gone
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Lun 8 Mai 2017 - 11:59
Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Kei, Isa, Ezio, Fen, Rory, Giulia
Féminin Personnage sur l'avatar : Enoshima Junko, Danganronpa
Âge, classe & année : 20 ans, A, 9ème

Prism' : 20

Messages : 298
Date d'inscription : 15/09/2015

Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Prismver Game Show
Delphia x Destiny

Ni à droite, ni à gauche, j’ai  beau regarder dans toutes les allées, je ne vois pas sa silhouette dégingandées. Les rumeurs sont vraies alors ? Il a fini par quitter l’île ? Est-ce que je m’étais vraiment préparée à ça…Tout le monde fini par quitter l’île un jour ou l’autre et je pense qu’on n’est jamais vraiment prêt. Moi-même je ne savais pas où j’irais en partant, je n’avais plus de point d’ancrage, plus rien n’existait en dehors de mon micro univers Prismverien. J’ai longtemps voulut croire que Hadès était le centre de cet univers parce que je lui l’avais rapporté là, mais en fait ce n’était qu’une vision de mon esprit malade.


Son nom, ces cinq lettres étaient douloureuses, imprononçables comme si elles brulaient autant que son regard. Je suis vraiment en train de devenir folle à le garder sans arrêt dans un coin de ma tête, ça n’avait jamais été de l’amour et ça devenait une obsession sans précédent. Je reviens à la réalité quand la voix ensommeillée de Destiny m’indique deux sièges libres pour le quizz. Bien sûr que j’ai vu beaucoup d’anime adaptés de jeux vidéo, je les adore ! Steins gate, Danganronpa, Persona, Pokemon, les film Tekken et Street fighter, j’ai même tenté Inazuma Eleven mais j’ai arrêté là.


-Allons, tu as bien regardé Pokémon quand même ?


Je souris en penchant la tête sur le coté, finalement Destiny m’aide à tenir bon et à rester accroché à la réalité, cette réalité, celle du moment présent. Nous passons un bon moment, normal, divertissant comme des jeunes ordinaires. Elle continue sa phrase et soudain les cinq lettres reviennent et ravivent les braises, un coup de jus me traverse et j’écrase le programme dans ma main. Je mets un moment à me rendre compte que j’ai els deux poings crispés sur mes genoux, le regard dans le vague au niveau de mes chaussures. Je tente de faire passer la boule qui se forme dans ma gorge et répond d’une voix blanche en essayant de ricaner.


-Tu parles de lui comme s’il était mort, il n’est pas mort voyons juste…parti.


« Il aimait les animes » cet usage de l’imparfait me tue. Ma gorge s’assèche et je toussote un peu pour l’humidifier, en vain, la boule ne cesse de grossir et je fais des efforts discrets de respiration pour me calmer. Comment peut-elle utiliser un temps du passé pour parler de lui ?! Elle ne l’a sûrement pas fait exprès, à voir sa tête et son air éternellement inexpressif, je devine qu’elle à juste gaffé. Je me redresse et lisse le programme, il faut que e change de sujet, je ne veux pas qu’on prononce son nom, je ne veux pas y penser. Je calme la crise d’angoisse qui menaçait et clot ce sujet pour le moment.


-La première question est sur Pokémon tu vois ! Hmmm…Le premier Pokémon légendaire aperçu par Sacha et qui n’apparait que dans la version Or et Argent du jeu. Ce ne serait pas Ho-oh ? Ou Lugia ?


Je peux le faire, je peux me changer les idées et me concentrer sur cette journée, après tout c’est Destiny, elle ne me ferait jamais de mal volontairement, et moi non plus. C’est une des seules personnes à qui je n’ai jamais fait et ne ferait jamais de mal. Elle est ma constante.


© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




   

I get easily bored of my personality. Like, I already got bored of my personality who get's easily bored. I have plenty of data on you guys, so it's so easy for me to know what you're all thinking. You see, my personality is like this because i'm the type who dies easily, right?
   
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Lun 15 Mai 2017 - 17:18
You've met with a terrible fate, haven't you ?
avatar
Autre(s) compte(s) ? : •• Chan & Aisha || Flore
Féminin Personnage sur l'avatar : chiaki nanami • super danganronpa 2
Âge, classe & année : 14 ans • 3A

Prism' : 36

Messages : 454
Date d'inscription : 05/10/2013

You've met with a terrible fate, haven't you ?
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



— Ouais genre les premières saisons, parce que bon, au bout d’un moment suivre Sacha recommencer depuis le tout début c’est vraiment chiant. te répond-elle sur un ton un peu sec.

Oh, tu l’auras certainement remarqué, Delphia, mais Destiny ne porte pas réellement la série Pokémon dans son petit cœur, ou du moins les produits dérivés ; elle regardait cela le matin, allongée à plat ventre devant l’écran de sa télévision, balançant les jambes derrière elle ; elle appréciait voir les monstres de poche combattre les uns contre les autres, voir les artistes donner vie aux jeux qu’elle se plaisait à recommencer. C’est lorsqu’elle a compris que le dessin animé s’éloignait de la trame vidéoludique qu’elle s’est rabattue sur le manga Pokemon la Grande Aventure. Là, l’auteur faisait l’effort de parsemer son œuvre de références nostalgiques.

Oh mais ne t’en fais pas Delphia, elle va t’épargner son argumentation quant à la supériorité de la version papier de l’univers pokémon – de toute manière, il ne s’agit pas de l’un de ses jeux préférés. A la place, elle te lance une phrase un peu trop maladroite qui te transperce le cœur, non intentionnelle. Destiny n’en a que faire des émotions des autres, de cette hypocrisie politiquement correcte destinée à installer un climat plaisant ; pourtant te mettre mal à l’aise la met tout aussi mal à l’aise. Elle voit que tu te crispes, que tu écrases le papier que tu tiens entre tes doigts et elle entend l’intonation de ta voix qui se mue en une colère retenue.  

Oh non,
Non, non, bien sûr qu’elle ne pense pas qu’il est mort.
… Enfin, en réalité elle l’ignore, il a disparu si subitement que…
Peut-être…
Ou pas ?



— Ah. C’était pas ce que je voulais dire. C’est surtout que j’ignore où il est et même pourquoi il est parti. te répond-elle d’une voix monocorde, comme pour balayer le malaise.


Sûrement chez lui, bien entendu, tu t’en doutes bien. Mais la réponse que réclame la petite Destiny est plus nuancée, plus complète qu’un simple « Certainement chez lui. » Tu sais, Delphia, tu n’as pas besoin de retenir tes respirations saccadées, ni même tes muscles qui menacent de te faire fléchir. Destiny est consciente de ton fanatisme pour le Démon Rouge – mais elle n’a jamais su saisir la nature de cette obsession, son origine. Elle aussi voue une grande admiration pour la froideur logique et le talent de Hadès dans le domaine des jeux, son monde à elle. Mais le tien… lui a toujours semblé curieux, difficilement explicable tant un fossé vous sépare.

Elle se tait, jugeant que c’est le mieux à faire dans le cas présent. Elle se tait pour te laisser dominer à nouveau la conversation. La première question tombe, d’une facilité affligeante. Elle se retient de rouler des yeux devant l’évidence de cette réponse.


— C’est Ho-Oh, il avait une crète et un plumage assez similaires – et en plus il y avait un arc-en-ciel dans le décor. Je me souviens que j’avais toujours bugué sur ça, toute petite, car la série intégrait déjà la deuxième génération depuis le premier épisode. Mais Sacha avait confirmé dans une autre saison qu’il avait vu un Ho-Oh. De plus, le trailer du remake pour les 20 ans de Pokémon montre bien que c’était Ho-Oh, sans laisser place à l’ombre d’un doute avec la silhouette peu définie du premier épisode. explique-t-elle d'un air affirmé, sûre d'elle.


Il suffit juste de creuser un peu, juste un peu pour que Destiny aligne plusieurs phrases de suite au lieu de laisser planer le silence. Elle attend les prochaines questions en espérant que le niveau de difficulté augmente quelque peu, sinon le défi qu’aurait pu représenter ce questionnaire va lui laisser un arrière-goût amer dans la gorge. Et aussi pour te changer les idées... Ton air perturbé la perturbe tout autant, tu sais, elle se dit qu’il y a quelque chose chez toi qui cloche un peu mais elle est incapable de le percevoir, car elle peine à lire entre les lignes, à ressentir les émotions des autres. … Finalement, Delphia, oublie : tu n’as pas besoin de répondre à sa question implicite sur Hadès ; car Destiny a tout de même le pressentiment que le sujet du gamer légendaire pourrait violemment faire basculer le déroulement de cette journée. C'est un peu trop évident. Elle redresse donc sa perruque qui menace de tomber à l’aide de ses fins doigts, et jette un œil à l’écran affichant une nouvelle question.


— Ah, bah voilà ! Typiquement, savoir ce qu’a fait Junko Enoshima à Chiaki Nanami dans l’anime Despair. J’ai pas vu l’anime et je sais juste qu’apparemment Chiaki n’est pas une IA, donc j’en ai pas la moindre idée. Et toi ? demande-t-elle.


C’est drôle, tout de même, que tu la considères comme ta constante, car c’est aussi son cas. Elle sent que si elle te fait chuter, elle chutera aussi.

*  *  *


Delphia || Avril

J’ai pas pu m’empêcher de trigger avec DGR



Things are not what they used to be, missing one inside of me. Deathly lost, this can't be real, cannot stand this hell I feel. Emptiness is filling me to the point of agony. Growing darkness taking dawn, I was me, but now She's gone
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Jeu 8 Juin 2017 - 13:27
Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Kei, Isa, Ezio, Fen, Rory, Giulia
Féminin Personnage sur l'avatar : Enoshima Junko, Danganronpa
Âge, classe & année : 20 ans, A, 9ème

Prism' : 20

Messages : 298
Date d'inscription : 15/09/2015

Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Prismver Game Show
Delphia x Destiny

La crise fut évitée de justesse, je faisais redescendre le niveau de pression petit à petit en me concentrant sur Destiny. Je pouvais me persuader moi-même après tout, si j’étais convaincue qu’elle était mon ancre pour ne pas dériver et littéralement péter les plombs, tout irait bien. Tout allait toujours quand j’étais avec elle, pas de débordement, pas de folie passagère, juste des bons moments, rares. J’essayais de ne jamais faire le parallèle entre elle et ma potentielle jumelle pour ne pas me faire souffrir d’avantage et éprouver un peu plus mon cerveau. « Potentielle jumelle » car depuis ma dernière crise de conscience, je commence à me demander si je ne l’ai pas simplement inventée, tout comme j’aurais pu…non.

Il faut que j’arrête de divaguer vers tout ce qui est source de conflit intérieur. Je n’ai jamais inventé personne, j’ai connu tout le monde, et ils sont juste partis. Sans raison peut être…mais j’ai bien inventé cette fille dans la tête de Hadès, cette petite Zelda qui n’a jamais été que son propre fantasme de famille parfaite. Mais je n’ai pas inventé Hadès, c’est impossible, sinon on ne me parlerait pas de lui…Destiny ne l’aurais pas mentionné. Je déglutis en essayant de ranger tout ça dans un coin de ma tête, de le pousser loin dans mon inconscient. La voix de Destiny me ramène à notre jeu et comme d’ordinaire elle est très sérieuse et intarissable quand elle s‘y connait. Elle me montre la nouvelle question, je peux y répondre sans trop me fouler, j’ai adoré regardé cette animé, au moins Faust ne doublait personne dans celui là.

-Elle la tue tout simplement. Elle réalise que c’est elle qui représente l’espoir de tout le monde. Donc elle la torture, puis la massacre devant ses camarades de classe. Personnellement, je pense qu’elle est jalouse d’elle au fond, car Junko n’a jamais connu que le désespoir. Elle n’est pas attachée sentimentalement aux gens, alors que Chiaki est sa Némésis. Chiaki est heureuse et découvre les liens sociaux entourée de tous ses amis. Il fallait donc qu’elle meure pour combler l’antagoniste et permettre au désespoir d’affluer et d’empoisonner tous les héros.

J’avais dit ça d’un ton mécanique, presque trop froid. Je m’étais tellement reconnue dans ce personnage dénué de toute empathie. Destiny aurait plutôt été une Chiaki, renfermée mais qui s’ouvre un peu en croisant les bonnes personnes. Elle finira sûrement par avoir pleins d’amis à Prismver, pour moi, c’est déjà trop tard. Et puis Junko à un but, une ambition qui ne la quitte jamais, c’est pourquoi Hadès m’avait comparé à elle. Hadès est pour moi ce que le désespoir représente pour Junko. Hadès est mon désespoir. Et encore une fois tout revient à lui.

-La nouvelle question traite de Stein gate…pff j’ai ni joué ni regardé, c’est nul. Tu connais toi ? On laisse passer ou on va ailleurs ?

Il faut que je bouge pour me changer les idées, en fait, j’en ai vraiment besoin. Je veux continuer de scruter chaque allée, chaque coin de cette convention. Ça ne changera rien, mais rester assise à attendre me fait trop réfléchir. Je me rends compte seulement au bout de quelque seconde que j’ai attrapée le poignet de Destiny pour qu’on se lève, je relâche un peu ma prise, remarquant que je devais lui faire mal. Que va-t-elle penser de moi si je commence à me comporter de la sorte ? Je ne peux pas me permettre ça, je ne peux pas lui faire le moindre mal, verbal ou physique. Pas à elle, pas à l’un des seuls liens qu’il me reste.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'





   

I get easily bored of my personality. Like, I already got bored of my personality who get's easily bored. I have plenty of data on you guys, so it's so easy for me to know what you're all thinking. You see, my personality is like this because i'm the type who dies easily, right?
   
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Lun 12 Juin 2017 - 12:41
You've met with a terrible fate, haven't you ?
avatar
Autre(s) compte(s) ? : •• Chan & Aisha || Flore
Féminin Personnage sur l'avatar : chiaki nanami • super danganronpa 2
Âge, classe & année : 14 ans • 3A

Prism' : 36

Messages : 454
Date d'inscription : 05/10/2013

You've met with a terrible fate, haven't you ?
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Tu es mal à l’aise et tu le caches mal,
Tu le caches mal que tu veux dissimuler quelque chose,
Delphia.

Mal, tellement mal que même le petit robot aux cheveux couleur barbe à papa le remarque à travers tes propos anodins. Il y a un flux d’émotions qui dégouline d’entre tes lèvres, à travers ce qui aurait dû ressembler à une simple théorie sur un personnage de fiction ; elle veut bien te croire sur parole, tu sais, mais tu l’avances avec ce ton si glacial qu’il l’a presque figée sur place, pétrifiée sur le banc de bois. Tu sais, Delphia, il y a des signes qui ne trompent personne, personne, personne ni même Destiny. Même Destiny qui ne comprend pas le concept de pleurer avec ceux qui pleurent si elle-même ne ressent pas le poids d'un triste malheur.

C’est drôle tout de même, Delphia, que tu places en elle le cheminement de la gameuse de Danganronpa, une jeune fille réservée et solitaire qui s’améliore en tissant différents liens. Parce qu’elle s’est étonnamment attachée à certaines personnes, des personnes qu’elle appelle un peu en hésitant « ses amis » — c’est la première fois qu’elle parvient à s’en faire, comprends-la. Pourtant, pourtant à l’heure actuelle sa situation avec Casimir l’amène à les considérer comme des objets d’anxiété intense. Elle ne s’ouvre pas, Delphia, elle se renferme davantage ; tu sais, elle fuit même la ChatBox à présent, trop craintive à l’idée que l’on la rabaisse à ce sujet ; elle évite maladroitement le sujet de son couple avec la plupart des gens il y a… il y a juste certaines personnes comme toi, toi, toi qui semblent ravie à l’idée qu’elle se soit mise en couple avec Casimir.

Alors, elle aimerait bien éviter
si possible…
si possible…
que tu te retournes contre elle.

Tu lui demandes dans ton humeur naturellement pétillante si elle souhaite s'en aller ou bien continuer, car l'univers de Steins;Gate te paraît inconnu. Oh, elle, elle connaît, sois-en certaine. Elle serait capable de répondre avec brio à cette question qui vient de s'afficher. Son visage s'éclaire timidement.

— J’ai joué au jeu ouais, du co-

Tu la coupes. Ou plutôt, tu tires son poignet pour l'entraîner loin de ce quizz ridicule qui participe à ton tourment. Elle ne sait... Elle ne sait pas spécialement ce qu'elle doit déduire de ton comportement changeant - pourtant, tes humeurs lunatiques ne sont un secret pour personne. Ses frêles jambes manquent de trébucher à chaque mètre que vous parcourez, c'est un petit peu déstabilisant, tu sais.

— Del'. Un silence, un peu abrupte. Tu me fais mal.

Tu finis heureusement par t'arrêter net, desserrant l'emprise que tu exerçais sur son poignet fragile - fais attention tout de même de ne pas la briser...

— Où veux-tu aller, ou plutôt, qu'est-ce que tu cherches ? Elle plonge ses yeux incrédules mais dénués de jugement dans les tiens. Je suis pas aveugle, j'sais bien qu'il se passe un truc depuis tout à l'heure. C'est à propos d'Hadès, pas vrai ?

Elle ne veut pas te brusquer, chère Delphia, si chère à son coeur. Mais Destiny n'a jamais été réputée pour avoir du tact. Et elle aussi tenait à Hadès.


*  *  *


Delphia || Avril



Things are not what they used to be, missing one inside of me. Deathly lost, this can't be real, cannot stand this hell I feel. Emptiness is filling me to the point of agony. Growing darkness taking dawn, I was me, but now She's gone
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Mar 13 Juin 2017 - 10:01
Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Kei, Isa, Ezio, Fen, Rory, Giulia
Féminin Personnage sur l'avatar : Enoshima Junko, Danganronpa
Âge, classe & année : 20 ans, A, 9ème

Prism' : 20

Messages : 298
Date d'inscription : 15/09/2015

Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Prismver Game Show
Delphia x Destiny

L’air libre, enfin si on peu dire. Nous étions ressorties de l’espace clôt délimitant le quizz jeux vidéo/anime,  les murs était moins proches ici, le plafond plus haut, les gens moins présents. Etait ce de la claustrophobie ? De l’agoraphobie ? Depuis quand ressentais-je toutes ces peurs ? Mon esprit était formaté pour n’avoir peur de rien et pourtant, ces derniers temps je le sentais rongé de part en part comme le fer par la rouille. Je pris une grande inspiration pour refréner des bouffées d’angoisse, pas le temps pour ça, tant que je n’aurais pas trouvé ce que je cherchais. Je devais établir la vérité de façon sûre et rationnelle, que ce soit implacable. Je dois me prouver qu’il…qu’il…qu’il… Je cligne de l’œil droit par reflexe pendant que mon cerveau reste enrayé sur ce « IL ».


Destiny m’interrompt une première fois, sûrement lassée de me suivre partout à ma guise. Après tout elle n’est pas là pour les même raisons, elle ne chasse pas mes chimères, elle. Je veux lui répondre pour couper court au flux incessant de « IL » qui parcourt mes pensées. Mais mentir est-ce vraiment la bonne solution ? Je suis peut être une mythomane, mais seulement quand ça me chante et avec qui ça me chante. Encore une fois : Jamais avec elle. Pour quelle folle je vais passer si je lui dis que je cours après quelqu’un qui n’existe peut être pas ? Non, il existe. Elle à dit son nom plus tôt, il existe ! Sinon pourquoi je serais là ? Un doute s’ajoute à la liste : Etait-ce le but premier de ma visite à PGS ? Où avais je prévu depuis le début de le rechercher ?


--Je…il…


J’ouvre à peine la bouche pour tenter une réponse cohérant bien que désordonnée, mais la suite de sa phrase me scie en deux. En quelques mots elle sépare mon esprit de ma raison en coupant net le dernier fil qui me faisait tenir bon. Elle à redit son nom. Hadès…Hadès…Hadès… Il ne peut qu’être réel pas vrai ?! Je la bouscule un peu fort dans le vestiaire du futur défilé cosplay. Il était inscrit sur la porte « Accès interdit avant 13h » Nous avons le temps avant que ça ne se remplisse. Je ferme la porte derrière nous et fixe Destiny un instant. Amie ou ennemie ?  Voila que je n’arrive plus à la discerner réellement, à savoir qui elle est et ce qu’elle cherche, elle aussi ?


--Il existe vraiment n’est ce pas ?! Tu as dit son nom, c’est que tu le connais toi aussi ! Tu le connais hein ?!


J’essaye de faire en sorte que ma voix ne parte pas trop haut, pas trop fort, j’essaye de la contenir au maximum comme j’essaye de contenir Destiny dans cette pièce. C’est la seule qui en parle depuis…depuis ce jour où il a tout oublié. Je suis la seule à savoir pourquoi et la seule à savoir comment. Je me décale vers la porte pour être sûre de garder mon atout avec moi.


--Il s’est passé un truc ce jour là, tu sais, quand il a perdu la mémoire, il s’est passé un truc, entre son esprit et le mien. Le fait que son esprit se brise, ça a crée des répercutions sur le mien. Comme si il existait une connexion psychique, un lien, mais il ne se rappelle pas, et il ne veut pas se rappeler ! J’ai proposé pourtant. Mais il ne veut rien savoir.


J’enveloppe mes épaules de mes mains, parcourut par un frisson et une envie de vomir détestable. Pourquoi suis-je aussi malade ? Je n’arrive plus à me raccrocher à la réalité, comme si mon ancre dérivait au loin sans se raccrocher à moi. Je dérive lentement vers ce qu’il fallait à tout prit éviter…et je perds pied.  J’avance d’un pas puis deux vers Destiny. Ma voix prend une intonation suppliante, comme si je lui disais ce que je voulais entendre.


--Mais toi tu sais qu’il existe hein ?! Tu peux me le prouver ?! Tu l’as connu, tu as joué avec lui, tu as été proche, tu sais qui il est, comment il est, ce qu’il est, tu as dit deux fois son nom donc tu l’as déjà rencontré ! Dit moi que je ne suis pas folle et que je ne l’ai pas inventé ! Dit moi qu’il existe et qu’il est bien réel ! Dit moi que je ne me suis pas persuadée qu’il faisait partie de ma vie…Dit moi qu’il existe, dit moi qu’il existe…dit moi qu’il existe !


J’étais à bout de souffle, je laissais du répit à Destiny pour me répondre. Elle devait avoir peur de moi à présent, me prendre pour une folle comme tous les autres. Elle va me répudier, me maudire et m’éviter, comme les autres, comme ma propre famille. Mais tant pis je me créerais une autre amie, qui sera une autre version plus parfaite, plus… J’interromps le flot de pensées un instant. Une seule se détache du lot, une seule phrase. Elle semble se moquer de moi en résonant dans ma tête jusqu’à franchir le pas de mes lèvres. Alors je saisis Destiny par les épaules et la plaque contre le mur.


--Menteuse ! Je t’ai inventée toi aussi ! Tout ça c’est dans ma tête. Je t’ai inventée, tout comme j’ai inventé Zelda pour Hadès. C’est pour ça qu’il a tout oublié et qu’il ne voudra plus jamais de moi à ses cotés ! J’ai inventé la personne dont il rêvait pour être à la fois son amie et sa famille, et il est brisé maintenant, j’ai brisé Hadès. Je suis entrée dans sa vie, puis dans sa tête, et j’ai joué avec lui. Mais je ne voulais pas ! Je voulais juste qu’il m’aime bien, qu’il éprouve de la sympathie à mon égard !


Ma voix se brise, énoncer tout ça à voix haute c’est dur mais ça fait du bien à la fois. Je me libère de tout ce poids accumulés depuis des mois. J’accepte mes angoisses et j’y fais face. A présent j’y vois plus clair et c’est avec les larmes aux yeux que je contemple ma création. Cette petite sœur idéale que j’ai fantasmé pour moi, et moi seule. Une version assez jeune pour aller avec Casimir, qui aime les mêmes choses que moi, qui joue aux jeux vidéo, qui ne se confie qu’à moi alors qu’elle tient les autres à l’écart. Je l’ai crée pour moi, c’est la raison pour laquelle elle me montre de l’affection. Je l’ai persuadée d’exister pour moi.


--Je suis désolée…Je ne voulais pas te faire subir tout ça. J’ai même implanté Hadès dans ta tête. Comme tu dois souffrir de tout ça, tu dois souffrir  de son absence autant que moi. Pardon…pardon Destiny. Je me rends compte que je suis égoïste et si je pouvais je te libèrerais de tout ça, mais je n’en suis pas capable…


Je tombe à genoux pitoyablement. Fuis petite fille dans mon imagination. Va rejoindre Hadès. Il est temps que tout ça cesse et que j’accepte la vérité. Il est temps que je comprenne que tout mon monde n’est qu’une illusion perverse, à mon image.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




   

I get easily bored of my personality. Like, I already got bored of my personality who get's easily bored. I have plenty of data on you guys, so it's so easy for me to know what you're all thinking. You see, my personality is like this because i'm the type who dies easily, right?
   
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Mer 14 Juin 2017 - 11:49
You've met with a terrible fate, haven't you ?
avatar
Autre(s) compte(s) ? : •• Chan & Aisha || Flore
Féminin Personnage sur l'avatar : chiaki nanami • super danganronpa 2
Âge, classe & année : 14 ans • 3A

Prism' : 36

Messages : 454
Date d'inscription : 05/10/2013

You've met with a terrible fate, haven't you ?
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



En toute honnêteté, Delphia,
Si elle savait à quoi s’attendre,
elle aurait rudement préféré se taire.

Tu as commencé par deux petites syllabes sans importance, deux syllabes saccadées par le stress accompagnées d’une peine refoulée quant au départ du Démon Rouge, le symbole d’une obsession inexplicable mais pourtant bien réelle. Ta bouche entrouverte n’exprime pourtant pas le moindre son, simplement le souffle d’une réponse étouffée. Tu décides d'emmener à l’écart la petite rose, aux vestiaires du petit concours de cosplay qui doit bientôt se dérouler. Te rends-tu compte que son rythme cardiaque a accéléré, au moins, Delphia ? Le stress envahit la moindre parcelle de son corps, cela commence à tambouriner un peu trop fort dans sa poitrine ; pourtant tu ne fais rien d’autre que de refermer cette porte interdite pour isoler votre discussion. Pourquoi donc, Delphia ? Es-tu à deux doigts d’éclater en larmes ? Ta petite protégée te regarde avec un air interloquée, impatiente et légèrement effrayée à l’idée de découvrir ce que tu lui prépares. A l'idée de savoir ce que tu vas dire.

Elle se serait attendue
à n’importe quoi
mais pas à cette question...
« Il existe vraiment n’est ce pas ?! »

Le choc s'empare d'elle ; ses yeux s’écarquillent instantanément, comme frappée par la surprise d’une réelle folie absurde qu’elle ne soupçonnait aucunement jusqu'à présent. Elle aimerait croire que cette mascarade s’apparente à un déni passager, au désir que l’être qui gouverne tes pensées ne soit pas réel afin de tourner la page. Pourtant… Pourtant le son instable, presque aigu et saccadé que produisent tes cordes vocales ne fait qu’intensifier ce grand sentiment de frayeur et de malaise.

— Qu’est-ce que… murmure-t-elle.

Tu continues ta tirade, une tirade dont elle ne saisit aucunement le sens. Et... Et pourtant elle a l’affreuse impression de découvrir une odieuse vérité qu’elle aurait préféré ne pas apprendre, d'avoir les pieds au seuil d'une histoire dissimulée à en filer la nausée. Le sentiment de malaise grandit encore et encore, s’intensifie, lui aplatit le cœur de tous les côtés comme si l’on essayait de le presser fort, toujours plus fort. Pourtant elle tente de ne rien laisser paraître, aucun tremblement ; une posture toujours droite, stable et immuable sculpte son dos alors qu’elle t’observe réagir à ta propre angoisse en agrippant tes épaules à l’aide de tes mains. Non… Non n’approche pas Delphia, tes deux pas dans sa direction entraîne presque un instant de faiblesse, d’une faiblesse qu’elle veut dissimuler alors elle ne reculera pas. Non, non elle ne reculera pas.

Ton souffle saccadé, ta suffocation, tes questions suppliantes font dresser sur son visage un sourire moqueur, mais si nerveux. Le stress vient la faire grimacer, vient hausser un sourcil, le stress de ne pas savoir gérer une figure si détraquée. La véritable bombe à retardement que tu représentes.

— Hein...? La grimace vient rider ses traits si jeunes. Qu’est-ce qu’tu m’chantes ? Bien sûr qu’il existe Hadès. T’étais complètement malade de lui pour une raison que j’ignore. Je l’adorais aussi, certes mais- mais bon toi c'était quelque chose. C’était un mec froid mais rudement intelligent et rudement doué. Tellement qu'il faisait parler de lui à Prismver ! TOUT LE MONDE TE LE DIRA AU PENSIONNAT DELPHIA ! te répond-elle d'une voix allant en crescendo.

L’écoutes-tu au moins ?
Tu sembles envahie par un flot de pensées qui vient frapper chaque paroi de ton crâne ; elle espère simplement que son raisonnement empli d’une logique implacable te fera revenir à la raison. Mais tu la saisis et la plaques violemment contre le mur, le choc faisant tomber sa perruque d’or sur le sol. Mais si seulement c’était le seul dommage causé. Tu la traites de menteuse, de menteuse de menteuse, tu la traites d'invention.

Et là tu prononces quelque chose qui sonne
Comme une illumination.
Comme la réponse à toute ta folie.
La Persuasion

Elle se tait, Destiny.
Elle se tait.

Elle t’écoute simplement lui offrir la clé manquante à ce mystère, elle t’écoute tout avouer sur le sujet de cette fameuse Zelda, cette fille portant un prénom tellement référencé qu’il a toujours sonné comme une création non humaine. Et c’était vrai ? C’est vrai Delphia ? Tu t’es amusé à façonner une figure à l’image parfaite selon les préférences de la légende du jeu vidéo ? Destiny a toujours cru aux descriptions délibérées par Hadès, car lui-même y croyait ; selon lui, elle avait quitté l’île juste un peu avant l’arrivée de Destiny. Alors Destiny n’a jamais connu Zelda, et elle n’a jamais reçu la preuve qu’elle n’existait pas… Elle t’adore Delphia, pourtant à l’heure actuelle, c’est un profond mépris égoïste qui dirige ses émotions et luit dans son regard rosé. Tes excuses ne la touchent guère, elle s’en moque éperdument. Elle se relève simplement en ramassant sa perruque ainsi que le filet qui s’est retiré avant ; elle te toise, toi qui te retrouves à terre.

— Delphia. susurre-t-elle d'une voix saccadée.

Elle ne sait plus quoi penser, en vérité. Existe-t-elle seulement pour penser ? Non… Non elle existe bien sinon son pouvoir n’influencerait pas autant la réalité et et et n’importe qui au pensionnat sera capable de la remarquer n’est-ce pas ? Vladimir, Myrcella, Wolfgang, May, Malice, Casimir… … … Silence.

— Delphia, je sais que je ne suis pas le fruit de ton imagination. Du moins, elle aimerait sincèrement le croire, tu sais. Mais j’aimerais savoir ce que tu m’as persuadée d’être ou d’avoir… te répond-elle d’une voix monotone, stricte, glaciale et tremblante de rage.

Elle a bien vécu à Genève n’est-ce pas ?
Tous ces bizutages des gamins, tout ce passé
Toutes ces moqueries, tous ces coups reçus
Toutes ces aventures dans ses jeux vidéo
Tous ses amis à Prismver
Son amour pour Casimir
Casimir lui-même

Ce n’était pas ton pouvoir, hein…?

...


Elle suffoque. Elle retient de justesse ce flot de larmes provoqué par l'angoisse. Et... Elle a envie de fuir la réponse. De fuir, surtout. Une humeur paranoïaque a parlé.


*  *  *


Delphia || Avril



Things are not what they used to be, missing one inside of me. Deathly lost, this can't be real, cannot stand this hell I feel. Emptiness is filling me to the point of agony. Growing darkness taking dawn, I was me, but now She's gone
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Jeu 22 Juin 2017 - 12:51
Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Kei, Isa, Ezio, Fen, Rory, Giulia
Féminin Personnage sur l'avatar : Enoshima Junko, Danganronpa
Âge, classe & année : 20 ans, A, 9ème

Prism' : 20

Messages : 298
Date d'inscription : 15/09/2015

Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Prismver Game Show
Delphia x Destiny

Oh non mais qu’est ce que j’ai fait, qu’est ce que j’ai dit ? Je suis encore allée trop loin, beaucoup trop loin et maintenant même elle, doit me haïr. J’ai recommencé ce cercle vicieux qui m’a conduite jusqu’ici, j’ai reproduit les mêmes choses qui m’ont faites quitter la maison. J’essaye de ne pas dévisager Destiny pour ne pas lui faire d’avantage peur, si c’est possible. J’essaye de ne pas pleurer lamentablement, mais je ne fait qu’y repenser encore et encore. Je revois le visage fermé et dégouté de mes propres parents, je lis la peur dans leurs yeux quand ils voient ce que leur fille défectueuse est capable de faire. Je revois la jumelle que j’ai inventée pour eux, pour qu’ils aient une bonne fille sur les deux. Et celle que j’ai aussi inventée pour moi, pour avoir un double pour partager mon fardeau. Je leur ai infligé la peine de perdre un enfant qu’il n’avait jamais eu au final…

Je fais la même chose avec Destiny, est-ce une petite sœur fictive ? Suis-je en train de lui retirer une vie qu’elle à cru réelle ? Comment fait-elle pour ne pas devenir folle à son tour alors ? Douter de sa propre existence doit être terrible… Peut être existe-t-elle réellement après tout ? J’arrive à interagir avec elle sans avoir l’impression de dicter ses actions ou a façon d’être. Et puis elle à une relation, des relations même, avec des amis, des gens qui savent qu’elle existe. Tout comme elle, elle sait que Hadès est réel et que tous les autres le savent aussi. J’ai vraiment déconné, et je l’entends à sa voix, cette petite voix fluette qui est devenue différente à l’instant où elle à commencé à perdre pied et à me croire. Et si la persuasion, ça commençait maintenant, et si j’étais en train de modeler sa pensée à ce moment précis ? C’est à en devenir fou…

-Non, tu ne comprends pas, je pense que tu es réelle et tu devrais le penser aussi, oh non…il faut que j’arrête de parler… Je plaque une main sur ma bouche mais je ne peux m’empêcher de continuer. C’est ce pouvoir, ce foutu pouvoir, je ne sais jamais quand mes paroles vont pénétrer l’esprit des gens…

Elle va partir, elle va s’enfuir sans même que je ne puisse me rattraper, est ce que je viens de ruiner notre relation comme ça, d’un seul coup ? C’est moi et ma satanée folie, on devrait m’enfermer et me bâillonner pour que je ne nuise plus. Ça ne m’amuse pas avec les gens que j’aime, ce pouvoir n’est utile qu’a Jude, pour le protéger de lui-même, avec les autres ce n’est que du poison. Je repense soudainement au bal de noël, ce jour là, j’avais imploré Hadès de m’enfermer dans un monde parallèle où je serais seule. Ce n’était pas possible puisqu’il devait lui-même s’immerger dans ce monde pour qu’il fonctionne. On devait le trouver, il le fallait à tout prix ! Mais quand je vois où ça m’avait menée…

-Destiny, je regrette sincèrement de t’avoir fait douter de toi-même et de ta vie, mais je te jure que tu es réelle et que tu t’es façonnée seule. Si je t’avais inventée, tu ne serais pas sur le point de partir en me haïssant, avec ce mélange de peur et de mépris dans le regard. Si j’avais une emprise sur toi, je te ferais oublier tout ça, à quel point je suis défectueuse par rapport aux autres. Tu ne me pardonneras sans doute jamais pour toute cette incertitude que j’ai placée en moi et je le mérite. Mais à toi je n’ai jamais menti et je n’ai jamais voulu te faire de mal.

Je ne peux pas la regarder en disant ça, je ne mérite plus son affection ni même sa considération. Je sais qu’elle va s’effacer de ma vie comme ils le font tous, à chaque fois. C’est trop douloureux de la voir s’en aller à cause de moi, encore. Mais je ne peux pas non plus me permettre d’empoisonner encore sa vie, je dois la laisser aller, quitte à être vraiment seule. Au moins je savais que si le Hadès de Prismver existait toujours, il pouvait m’apporter la rédemption même si je ne lui ai amené que l’enfer.
© ASHLING DE LIBRE GRAPH'




   

I get easily bored of my personality. Like, I already got bored of my personality who get's easily bored. I have plenty of data on you guys, so it's so easy for me to know what you're all thinking. You see, my personality is like this because i'm the type who dies easily, right?
   
Message Dans Re: Prismver Game Show | le Mar 18 Juil 2017 - 22:49
You've met with a terrible fate, haven't you ?
avatar
Autre(s) compte(s) ? : •• Chan & Aisha || Flore
Féminin Personnage sur l'avatar : chiaki nanami • super danganronpa 2
Âge, classe & année : 14 ans • 3A

Prism' : 36

Messages : 454
Date d'inscription : 05/10/2013

You've met with a terrible fate, haven't you ?
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Elle ne sait plus réellement quoi penser, la petite Destiny. Elle est un peu perdue dans cet amalgame d’incohérences, de sauts d’humeur dont elle ne parvient à saisir le sens. Elle n’en veut pas trop de tes excuses, aussi sincères soient-elles, car elle a l’esprit trop embrumé par le stress et la colère. Trop embrumé par une petite voix malicieuse qui lui susurre que tous tes propos ne sont que mensonges et mensonges malgré ta folie dégagée. Tu n’oses pas même lui jeter un regard, tu t’inclines simplement en baissant les yeux au sol et la laissant te dominer de hauteur.

Tu ne veux pas la perdre ?
Elle non plus.

Mais elle ignore ce qu’elle devrait faire ; elle ne s’est pas attachée à toi d’un lien fragile, tu sais. Elle s’attache avec des raisons bien bâties Destiny, le genre qu’elle ne parvient à détruire dans l’indifférence. Elle apprécie ta franchise, ton culot et ta manière d’assumer chaque soupçon de tes envies. Mais aujourd’hui, elle te craint paradoxalement pour ces mêmes raisons. Elle doute autant que tu doutes de ta propre influence. Le simple fait que tu construises ton propre univers d’illusions maladroitement l’effraie encore plus que si c’était volontaire, Delphia. Tu n’aurais pas dû dire ça, car ta simple présence constitue un danger à ses yeux. Et tu sais ? Destiny est une égoïste, une égoïste paranoïaque qui pense à sa petite personne avant tout. La simple pensée que tu aies déformé son esprit inconsciemment la terrifie. Et elle aimerait, elle aimerait te croire quand tu affirmes que tu n’as jamais modifié ses souvenirs. Mais quelque part, certaines choses deviendraient logiques : tout le monde considère son couple avec Casimir comme une absurdité de la nature, mais tu figures parmi les seuls à l’encourager…



Ses doigts se crispent et son poing se serre dans un frisson ; elle se déteste à cette pensée, elle se déteste à penser que son amour pourrait ne pas être sincère, que tout ce qu’elle aime chez Casimir ne soit que dû à tes manipulations perfides. Mais l’hypothèse ne parvient guère à s’envoler de son esprit. Comme l’idée que ton affection pour Myrcella ait pu entraîner la sienne… Et, et… et beaucoup d’autres choses. Son poing tremblote, elle baisse le regard, plus sombre, toujours animé par la colère mais légèrement plus résigné. Ca s’étouffe, ça se calme mais même un grand soupire refuse d’évacuer ce lourd sentiment.

— J’ai besoin de me mettre au clair avec tout ça. murmure-t-elle.

Et elle s’en va, Destiny. Elle s’en va un peu dégoûtée de tout ce qui s’est passé parce qu’elle aimerait effacer l’existence de cette journée, faire comme si rien ne s’était passé. Elle s’en va avec un pincement à cœur, le cœur écorché comme cette amitié qu’elle chérissait. Elle s’en va parce qu’elle est lâche, qu’elle a peur et qu’elle a toujours préféré fuir les problèmes au lieu d’y faire face. Elle n’en veut pas. Et surtout, elle s’en va parce qu’en prenant cette décision elle sent une bouffée d’angoisse qui s’envole, qui s’effrite et libère son cœur oppressé. Elle tourne gentiment la poignée de la porte pour l’ouvrir, sans la franchir. Elle s’arrête, elle se stoppe mais elle refuse de te faire face.

— On se reverra. Du coup, à plus, j'imagine. dit-elle d'un ton monocorde, accompagné d'une petit geste de la main.

Et elle te laisse seule, livrée à toi-même. Elle te laisse seule avec les participants du concours de cosplay qui souhaitent intégrer leurs loges, interloqués par votre présence dans leur local. Destiny s’en moque, elle les ignore malgré leurs questions et quitte les lieux sans se retourner. Tout ce qu’elle désire c’est se mettre au clair sur ses sentiments. Voir Hadès, si un jour il revient. Et peut-être te revoir.

Mais elle sait que ce ne sera pas pareil.



*  *  *


Delphia || Avril



Things are not what they used to be, missing one inside of me. Deathly lost, this can't be real, cannot stand this hell I feel. Emptiness is filling me to the point of agony. Growing darkness taking dawn, I was me, but now She's gone
Message Dans Re: Prismver Game Show | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «ville & monde :: Quartiers :: Quartier festif-