predefinis
mini news
05.07 Pensez à changer vos codes de LMS si vous utilisez ceux en libre-service ! www.

28.02 Déménagement de la Chatbox !

30.01 Nouveau système de récompense pour les votes aux top-sites ~
intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

nom du rp •• votre pseudo

ajouter le mien ?
à l'honneur


infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. & www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. recensements des évènements
www. top-sites
when action and intention are two separated things || Leah




Partagez|

 
when action and intention are two separated things || Leah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Dans when action and intention are two separated things || Leah | le Sam 3 Juin 2017 - 11:14
★ Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Chan & Destiny || Flore
Féminin Personnage sur l'avatar : ahri • league of legends
Âge, classe & année : 20 • 9A

Prism' : 867

Messages : 139
Date d'inscription : 15/05/2017

★ Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


If I was the sun, I'd look for shade If I was a bed, I would stay unmade If I was a river I'd run uphill


Raven.

Le mouvement aux ailes teintés de noir, aux plumes d’encre souhaitant exprimer la colère des mages et des non-mages. Un mouvement à la vision des choses un peu plus nuancée que les tendances qui se fondent en ces temps au sein du pensionnat de Prismver. Ahh… tu remercies ton meilleur ami de garder un minimum d’objectivité et de garder les pieds sur terre, car te placer dans un des camps actuels te paraît ridicule tant ils sont radicaux, naïfs… Ahh… tes doigts te démangent ces derniers temps, tu as hâte de participer aux actions prévues par le groupuscule – cela n’est pas arrivé depuis l’époque où Entropy faisait rage. Toutefois… Toutefois, en attendant Aisha, une autre information titille ta curiosité de renarde et pourrait te faire patienter un peu plus.

Une nouvelle membre fraîchement recrutée, hein ? Durant une petite soirée devant un film quelconque, Miles t’avait rapporté ce doux prénom de quatre lettres. Leah. Leah, hein ? Tu semblais curieuse vis à vis de cette demoiselle – il paraît même qu’elle ne compte que quinze petites années à son actif. Si jeune, mais si déterminée… Ton flair développé repérait quelque chose d’intriguant et d'intéressant chez cette petite. Quelque chose… que tu ne saurais l’expliquer, mais que ton intuition te garantissait.

Cela dit, tu ne pensais pas la croiser aussi vite.

Cela a commencé par une journée ensoleillée tout ce qu’il y a de plus classique ; par les doux rayons du soleil qui caressent ta peau basanée, qui l’informent que l’été approche pour la réchauffer durant de longs mois – cela te ravit. Vêtue d’une légère robe chinoise de couleur blanche, sur lequel on peut apercevoir un grand motif noir de fleurs au niveau de la taille, une robe épousant tes formes généreuses et s’arrêtant en bas des cuisses. Habillée plus légèrement maintenant que la saison le permet, et tu en es heureuse. Tu resplendissais, tu te laissais entraîner jusqu'au parc. Tu te laissais guider comme une feuille au vent, jusqu'à… jusqu'à ce que par hasard, tu la voies elle, complètement par hasard.

Tu ne saurais expliquer comment ni pourquoi le destin a souhaité l’amener en ces lieux en même temps que toi – tu ne vas guère le lui reprocher. Au contraire… Au contraire, cette surprise te ravit. Cela te ravit d’apercevoir cette chevelure noire tombant dans le dos d’une fille de petite taille, au visage de poupée et accompagnée d’un ours en peluche. La description concorde à merveille, en tout cas. Tu t’approches, doucement, mais toujours avec cette confiance qui se dégage de tes gestes. Tu ne te mets pas face à elle, simplement pour observer et étudier sa réaction.

— Eh bien ! Je ne pensais pas tomber sur notre nouvelle recrue par hasard. Leah, si je ne m’abuse ? commences-tu.

Tu étudies sa réaction et conclus aisément que tu fais face à la bonne personne. Tu souris, amusée – amusée de constater que ton approche brutale a dû l’interloquer. Malgré ton tempérament sociable, tu ne nieras pas piétiner certains codes qui te paraissent barbants, refusant de les assimiler à ta nature afin de préserver une certaine authenticité. Un ricanement t’échappe, bref, élégant, tandis que ta queue blanche de renarde s’agite lentement.

— Oh, Miles ne t’a pas parlé de moi ? Quelle tristesse. ironises-tu en laissant échapper un nouveau ricanement, puis tu adoptes un ton plus sérieux. Pourtant lui m’a parlé de toi. Il m’a dit que tu semblais déterminée pour nos activités. Je t’avoue que ça m’intrigue autant que cela m’intéresse de la part d'une jeune fille.

Cela t’intéresse même beaucoup.




HRP :
Date : Fin mai










Dernière édition par Aisha F. Khattali le Jeu 6 Juil 2017 - 14:31, édité 1 fois
Message Dans Re: when action and intention are two separated things || Leah | le Mer 5 Juil 2017 - 23:35
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Nop.
Féminin Personnage sur l'avatar : Tomoyo Daidouji.
Âge, classe & année : 15 ans, Classe B, 4ème année

Prism' : 112

Messages : 16
Date d'inscription : 18/03/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


when action and intention are two separated things
Aisha
Leah
Elle avait récemment rejoint ce fameux groupe nommé Raven, mené par ses idées de révolution et de fin de cette politique de vie pathétique et sans vrai sens. Elle qui venait de rejoindre cette manifestation allait peut-être enfin pouvoir se faire quelques vrais amis si elle pouvait dire ça ainsi. Jusqu’à maintenant, la plupart des gens de l’académie la surnomme le fantôme. Elle apparaisse ainsi dans sa classe de cours quelques minutes ou même secondes avant le début de la leçon. Et une fois que la sonnerie résonne, quiconque tournant son regard vers elle, trouvera à la place un bureau vide et froid comme si personne ne le fréquente, ou comme si un fantôme occupe cette place. Cela ne l’a pas vraiment dérangé, c’est ainsi depuis sa jeune enfance. Elle qui n’était même pas censée naître.

Depuis sa plus jeune enfance, elle avait été seule, livrée à elle-même et jamais elle n’aurait jamais pensé devoir s’aider de quelqu’un. Mais depuis son arrivée dans ce nouveau groupe, elle allait devoir s’habituer à coopérer. Et aujourd’hui était le jour de sa première fameuse rencontre.

Cet après-midi, elle n’avait aucune envie de rester à l’intérieur dans le noir à ne rien faire et à se prélasser sur son lit comme une larve. Elle s’est soudainement levée énergiquement de son matelas et a ouvert ses stores. Elle se couvrit les yeux de l’attaque ultraviolette qu’elle venait de recevoir violemment. Elle avait dormi tout l’après-midi dû à la récupération de son corps suite à la crise d’anémie qu’elle avait faite quelques jours avant. Elle se détacha les cheveux de son chignon mal fait et se les coiffa, ressemblant à un hérisson sinon. Puis elle enfila sa robe favorite, d’un tissu souple et aéré. Après avoir organisé sa chambre afin que cela ne soit pas un foutoir, elle prit dans ses mains son ourson et sortit de sa chambre. Il lui fallait de l’air frais. La chaleur régnait à l’extérieur. Quelle belle opportunité d’y aller.

Une fois dans le parc, elle observait tranquillement les oisillons chanter sur les branches d’arbres. Un ciel bleu occupait l’espace aérien. Une soudaine voix l’interpella ensuite depuis ton dos, elle se retourna soudainement. Cette personne connaissait son identité contrairement à Leah. Elle la regardait d’un air méfiant. Une demoiselle plutôt charmante mais qui surtout, possédait neuf queues. Serait cette mademoiselle un kitsune ? Elle n’en savait rien. Elle parla ensuite de son compagnon de théâtre ainsi que de la fameuse organisation Raven.

Elle en déduit qu’elle avait devant elle un des fameux contribuant secret au projet. Allait-elle rencontrer chacun des membres de cette manière ? Elle espérait que non. Etau fur à mesure de sa parole, elle apprit que la renarde en savait beaucoup sur ses convictions et au vu de ce qu’elle lui démontrait, ça l’intéressait beaucoup. Mais il fallait d’abord confirmer son identité. Elle se pencha vers l’avant, faisant sa révérence de rencontre.

« Je suis bien Leah, mademoiselle. »

Elle resserra sa prise sur son ourson avant d’apporter un petit sourire sur son visage.


« Je ne vois ce qui est de si spécial, j’ai juste mon propre avis forgé sur la condition actuelle de monde. Ce n’est pas si exceptionnel après tout. »


Mais surtout, que voulait la renarde à son sujet ?

© ASHLING POUR EPICODE




Leah ♠


Ce post est enfin terminé ! Enfin presque :P


By ZokuPengin@Epicode

Message Dans Re: when action and intention are two separated things || Leah | le Ven 14 Juil 2017 - 19:22
★ Get on your knees
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Chan & Destiny || Flore
Féminin Personnage sur l'avatar : ahri • league of legends
Âge, classe & année : 20 • 9A

Prism' : 867

Messages : 139
Date d'inscription : 15/05/2017

★ Get on your knees
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


If I was the sun, I'd look for shade If I was a bed, I would stay unmade If I was a river I'd run uphill


Révérence polie, symbole d’une salutation courtoise qui te surprend quelque peu. Peu de jeunes se donnent la peine de se montrer aussi polis, même en présence d’un aîné. Ce simple détail, bien qu’insignifiant, t’interpelle tandis qu’elle confirme son identité. Sourire triomphant émergeant sur tes lippes. Ton instinct a de nouveau tapé dans le mille et cela t’emplit d’une fierté narcissique – oh que tu aimes avoir raison, jeune renarde. Tu te contentes de ne rien ajouter pour ne pas interrompre son geste, et contempler ses prochaines réactions. Tu veux voir, tu veux voir si ce sera une timidité nerveuse qui couvrira les traits de son visage, une surprise mal dissimulée, ou bien une assurance traduisant son amour propre quant au fait qu’on s’intéresse à elle. Car tu aimes lire ces lignes directrices qui écrivent une personnalité.

Je ne vois ce qui est de si spécial, j’ai juste mon propre avis forgé sur la condition actuelle de monde. Ce n’est pas si exceptionnel après tout.

Battements de paupières, un léger voile étonnement ainsi que d’intérêt couvre ton visage habituellement souriant. Vraiment ? Tu ignores s’il s’agit de fausse modestie ou si sa potentielle logique l’interdit de se prétendre aussi exceptionnelle. Les deux cas t’attristent autant qu’ils titillent tes nerfs ; tu as toujours préféré que les gens s’énorgueillissent de leurs actions. Ceux qui assumaient chaque pensée qui leur traverse l’esprit. Ceci dit Leah est jeune : peut-être ne réalise-t-elle simplement pas son cas ou ce qui se trame autour d’elle.

— Oh ne sois pas si certaine de cela. rétorques-tu avec confiance.

Ton regard se plante malicieusement dans ses iris, un sourire chaleureux s’enracine sur tes lèvres. Tu lies tes deux mains derrière ton dos.

— Vois-tu, le pensionnat s’engouffre doucement dans la panique depuis que leur précieux secret a été dévoilé au grand jour. Et je ne t’apprends rien si je te dis que de nombreux groupuscules voient le jour. Comme je ne t’apprends rien si je te dis que les plus virulents défendent chacun une opinion si radicale qu’elle en devient ridicule. Même les plus âgés et « intelligents » de ce pensionnat croient que notre monde n’est teinté que de noir et de blanc, sans nuances, et vivent dans le déni ou se complaisent dans une vision du monde simpliste. expliques-tu, appuyant le terme « intelligent » sur un ton presque méprisant.

Ton sourire s’élargit, parce que tu te plais à t’en moquer. Tu te plais à rire de ces gens qui tranchent leurs avis de manière aussi irréfléchie sur un sujet aussi délicat. Seuls les kiwis te correspondaient, dans leur neutralité moqueuse, car aucun groupuscule ne prenait le temps d’entrevoir les différents points de vue. On préférait blâmer radicalement les non-mages et imposer une domination ridicule sans ne serait-ce prendre en compte leur supériorité en nombre. Comme on préférait parler d’une paix naïve dont la forme indéfinie ainsi que l’imprudent projet PUMA accompagnant le lot ne font que renforcer la stupidité de l’idée. Et comme on préférait s’attaquer gratuitement à des non-mages car… tu n’en as aucune idée. Oh non, toi tu souhaitais assumer ta condition de mage, tes craintes d’être rejetée, et tu souhaitais également comprendre leurs propres craintes face à un secret aussi effrayant que dangereux. C’est de cette manière que l’on peut fonder une opinion plus objective.

Tu offres à la jeune fille une expression un peu plus douce et maternelle ; pour une raison que tu ignores, les partisans de Raven gagnent assez aisément ta sympathie, peut-être parce que tu affectionnes l’esprit d’équipe plus que l’efficacité – ou plutôt, tu le juges essentiel pour le bien-être de l’organisation florissante. Rien que les membres actuels tels que Miles, Giulia, Théa et Aiden te sont précieux. Et tu espérais que Leah en ferait partie à l’avenir.

— Mais toi, tu as choisi de ne suivre pas cette triste tendance ; de ce fait, je m’interrogeais sur ta vision des choses. Je t’avoue que connaître notre nouvelle recrue m’intéresse. Même si c’est simplement connaître la personne qui se cache derrière. Pause. Mon nom est Aisha, personnellement. te présentes-tu gaiement.

On oublie souvent les politesses. Ainsi, tu lui fais signe pour l'inviter à s'asseoir avec toi sur un banc situé non loin de vous.




HRP :
Date : Fin mai










I met a fox the other day, and the fox went out on a chilly night she prayed for the moon to give him light for she had many a mile to go that night
Message Dans Re: when action and intention are two separated things || Leah | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: Extérieurs :: Parc-