» prédéfinis

» mini news
15.06 N'importe quel adulte peut maintenant avoir en filleul un élève de D ou E.

07.05 Prismver a 6 ans ! Le temps file ♥
» intrigue

» rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Ne jamais déranger une pirate en pleine activité ♦️ Ashley Mera

Ballon prisonnier ♦️ Amélie Langevin

Drinking 'til we all get sick ♦️ Cattleya A. Taylor

Sunday Afternoons ♦️ Alice K. Andel

ajouter le mien ?
» à l'honneur

Amélie Langevin
www.

» infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
[FINI] PARTY GOAL ft. aslinn







Partagez | 
 


 [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message Dans [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Dim 11 Juin 2017 - 14:46
avatar
Invité
Invité



life is
a party
Ce dortoir aurait pu rivaliser avec l'intégralité des cravates jaune tant il était toujours bondé jusqu'à on ne sait quelle heure de la nuit. Ce soir ne faisait pas exception et une fois n'est pas coutume, tout le monde avait mis la main à la patte pour apporter une bonne ambiance, entre ceux qui ramenaient de l'alcool, ceux qui mettaient de la musique, ceux qui se déhanchaient, hurlaient, s'embrassaient, tout ceux-là qui - faisant abstraction du règlement - vivaient simplement leurs vies d'ado en quatrième vitesse, sans se soucier s'ils serons pris la main dans le sac, sans se soucier d'en subir les conséquences, juste en vivant - tout simplement.

Son verre en hauteur pour éviter qu'il ne se renverse - la joie de pas dépasser le mètre soixante - il slalomait entre les personnes à la recherche d'un coin tranquille. Oh. Pourtant c'est le premier à se jeter dans la cohue, le premier à gueuler, à parler trop fort, le premier à partir en vrille mais là, à cet instant, sa seule envie était de se poser quelque part avant qu'il n'ait trop d'alcool dans le sang pour pouvoir encore être maître de ses mouvements.

Après s'être fait abordé deux fois, avoir évité la catastrophe en se prenant les pieds avec une autre personne, en ayant vaillamment protégé sa boisson au péril de sa vie, il finit par s'adosser à un mur en soufflant, épuisé par le parcourt.  Il ne pouvait s'empêcher de sourire face à tout ça, la vérité c'est que ça lui faisait un putain de bien et que l'excès pour lui, n'était pas un problème ; ça lui changeait les idées.

Actuellement il était serein, tout était un temps soit peut en ordre dans sa tête même si encore beaucoup de choses le tracassaient, il pouvait au moins se vanter que, actuellement il ne pouvait faire grand chose de plus, alors il pouvait se dire que, là, maintenant, ça irait.

Un pied contre la surface, il porta le verre à ses lèvres alors que le liquide lui réchauffait l'estomac, faisant un vague signe de main à une fille qui passait par là, ses yeux se posèrent inévitablement sur une chevelure blonde qui s'avançait vers lui. Il ne pu réfréner une grimace terrible à sa vue, trop forcée pour qu'elle soit réelle, alors qu'il lâchait - assez fort pour qu'il l'entende avant d'être trop près :

oh non, pas toi, fit-il si rapidement que ça en était comique, bordel, tu sais que je pourrais te balancer pour harcèlement mec ?! reprit-il en souriant.

et la soirée ne faisait que commencer.

_____________________________________

aah qu'est-ce qu'on disait
un malheur n'arrive jamais seul


Dernière édition par Ezéchiel Prince le Mer 19 Juil 2017 - 22:00, édité 1 fois
Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Dim 11 Juin 2017 - 15:13
avatar
Invité
Invité




Party Goal
Ezéchiel Prince


BABY YOU LOVE ME T'as le cœur qui tambourine dans ta poitrine, il chante au rythme de la musique qui t'emmène tellement loin que t'as la tête qui vibre comme le sol du salle de concert. T'as dans les oreilles ce bourdonnement si caractéristique qui te donne envie de te lancer un peu n'importe où, n'importe comment et n'importe quand. T'as l'esprit qui vole tu ne sais où, à des années lumières de là où il est censé être et ça te rend plus heureux que ça ne le devrait. L'alcool te grise, te fait trembler et tu recherches l'équilibre quand tu danses, te laissant porter au rythme de basses, te mouvant sur la mélodie que tes oreilles n'entendent presque plus, que tu ne comprends plus. Peut-être que tu as trop fumé, aussi. Ça ne doit pas aider. T'es dans cet état que tu aimes, tellement, tellement tellement. Dans cet état qui te fait rire, qui te fait sourire, qui te fait avoir mal aux abdos tellement tu ris, encore et encore.

Puis la soif t'appelle, te rappelle à l'ordre alors tu abandonnes ce petit amas de corps et d'êtres pour aller récupérer ton verre, le remplir de vodka et de schweppes et tu remarques cette tête blonde, appuyée contre le mur, qui n'est pas en train de danser, ou de boire, ou de hurler, ou de se dessaper et ça, ça te pose un problème. Alors tu vas vers lui, en trottinant et sa voix te fait rire, sa réplique te fait tirer la langue et tu te laisses tomber contre le mur à côté de lui, le bousculant un peu au passage et ton bras vient passer au-dessus de ses épaules et tu déposes un baiser appuyé sur sa joue, riant, encore.

— Tu dis ça mais je te manquerai beaucoup, beaucoup trop. Mes doux et tendres baisers sont une drogue !

Une gorgée de ton alcool, une caresse sur son épaule, tu reprends :

— Comment cela se fait-ce que tu sois pas en train de te dessaper sur la table ? J'attends mon strip-tease habituel chéri ! Je suis venu que pour ça !

Et ton regard si semblable au sien s'accroche à ses yeux. Peut-être cherches-tu pourquoi il n'est pas comme d'habitude, peut-être que t'essaies de le dérider un peu, peut-être que sa façon d'être te dérange un peu d'un coup, parce qu'il rit pas, parce qu'il danse pas, parce qu'il boit pas. Et tu le connais un peu que de cette façon, ton Ezéchiel d'amour. Tu bois une nouvelle gorgée d'alcool et fais une légère grimace à la chaleur qui coule dans ton œsophage. Ton bras ne quitte pas ses épaules, et ta tête vient se poser là où elle peut, s'appuyer sur son corps un instant parce que l'alcool fait des ravages, mais tu ris un peu, beaucoup, trop.

— J'suis déçu si t'es déjà fatigué, chéri, t'sais.

Et t'as envie de poser vos verres, et de l'emmener danser.


Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Dim 11 Juin 2017 - 18:24
avatar
Invité
Invité



life is
a party
Et il riait alors qu'il te regardait avec malice pendant que tu parlais, tout juste après t'avoir offert un air faussement dégouté au baiser. Il y encore pas si longtemps, il te l'aurait rendu sans le moindre complexe mais cette époque semblait révolue puisqu'il ne faisait que t'écouter, laissant seulement sa tête reposer contre ton bras autour de ses épaules - c'était confortable voir agréable.

ça me ferait des vacances tu veux dire et puis, une drogue, un drogue... et il levait les yeux au ciel alors que tu reprenais :

comment cela se fait-ce que tu sois pas en train de te dessaper sur la table ? j'attends mon strip-tease habituel chéri ! Je suis venu que pour ça ! disais-tu alors que tu plongeais ton regard dans le sien. Il ne pu réfréner son sourire, son corps tressautant contre le tien alors que tu t'affalais un peu contre lui - contre sa tête en l'occurrence - et alors qu'il avait l'envie de répliquer, tu lui coupas l'herbe sous le pied en reprenant :

j'suis déçu si t'es déjà fatigué, chéri, t'sais.

T'étais comme ça Aslinn, à lui courir faussement après, à l'affubler de petit nom, à être limite trop tactile avec lui. Ca ne le dérangeait pas vraiment, pas du tout même. C'était ta façon d'être, il t'avait connu comme ça et il te connaîtrais toujours comme ça, alors il n'y voyait pas le problème. Non, le problème actuel, c'est qu'il ne pouvait être aussi réceptif qu'avant, il te laissait faire mais te renvoyais pas la pareils parce que quelque chose avait changé, un nombre s'était rajouté à l'équation et l'obnubilais tellement qu'il ne pouvait le faire ; ce sentiment de loyauté s'était changé en fidélité et il n'y pouvait rien.

j'ai pas encore assez d'alcool dans le sang pour me foutre à poil et puiiiis je laisse la main ce soir, même les stars on besoin de repos, tu sais ? eeeeh, soit pas déçu
, rajouta-t-il sans pouvoir te voir mais en laissant ses yeux se balader de ton côté alors que sa tête reposait toujours sur ton épaule, j'suis pas fatigué ! j'attend que cette merde - un mouvement de sa main tenant son verre - fasse effet et t'inquiète je partirais en couille. et il riait.

Il reprit une gorgée malgré la tête penchée, la vérité c'est qu'il se sentait simplement bien ici, c'était son chez-soi dans un sens et malgré ce que tu disais, lui appréciait tout simplement l'instant avant que tout ne parte en vrille.

Il n'avait pas envie de penser au fait qu'Il n'était pas là et que ce fait l'avait légèrement calmé pour le moment - ouais, c'était ça la vérité.

faut que tu m'bourres la gueule ! fit-il finalement après cette simple pensée qui le faisait grimacer, buvant le reste de son verre, comme ça j'oublierais ta sale gueule de vieux dragueur et je dégueulerais le lendemain ! il se détacha de toi légèrement, assez pour que tu l'observes, te regardant comme un enfant, vite, vite, faut que tu me saoul ! ... même si tu me saoul déjà de base. et il regarda frénétiquement autour de lui, attrapant le verre d'une inconnue passant par là qui se mit à râler avant de l'empiler avec le sien et de boire cul sec.


dès fois fallait juste le laisser dans son trip qui le prenait dont ne sait où.

_____________________________________

sort le de ta tête
ou laisse le entrer
Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Dim 11 Juin 2017 - 22:52
avatar
Invité
Invité




Party Goal
Ezéchiel Prince


BABY YOU LOVE ME Il te répond, en prenant un peu le temps, et toi tu l'écoutes attentivement.

— J'ai pas encore assez d'alcool dans le sang pour me foutre à poil et puiiiis je laisse la main ce soir, même les stars on besoin de repos, tu sais ? Eeeeh, soit pas déçu, j'suis pas fatigué ! J'attends que cette merde fasse effet et t'inquiète je partirais en couille.

Son rire qui secoue ses épaules te fait redresser la tête et tu l'accompagnes dans son rire, ne lâchant pas ses épaules. T'attends que ça, qu'il parte en couilles, parce qu'Ezéchiel, c'était un peu beaucoup ton pote de soirée quand même, s'il se mettait à être moins lui-même en soirée, ça allait tout de suite être moins amusant. Et le voilà qu'il réplique et tu ris, ne te vexe même pas en disant que t'as une gueule de vieux dragueur.

— Vite, vite, faut que tu me saoul ! ... même si tu me saoul déjà de base. 
— Hé ! Ça c'était pas gentil !

Tu l'observes chopper le premier verre qui passe et tu ris, récupérant une bouteille de vodka qui traîne sur une table que tu lui tends ensuite, finissant ton verre quasiment cul sec. Tu récupères la bouteille de vodka, en bois une gorgée ou deux, grimaçant sous l'alcool qui te brûle la gorge malgré l'habitude et tu sautes ensuite sur Ezéchiel, tel un koala sur son dos et tu t'accroches à son cou en riant peut-être un peu trop fort.

— Bois ! que tu lui ordonnes en lui mettant la bouteille sous le nez : Bois ou je vais tout boire et te rouler la pelle du siècle, je sais que t'en crève d'envie !

Ah, Aslinn, t'es dans un sale état quand même. T'es dans un tel état que tu captes pas sa perte d'équilibre et le fait que vous vous ramassiez par terre, tu ne t'en rends compte que quand ton flanc touche le sol et que ton bras s'est élevé bien haut pour ne pas que la bouteille rencontre le sol avec la même violence que toi. Tu éclates de rire alors qu'un petit silence s'est installé autour de vous, et tu restes allongé par terre un moment avant de te redresser, assis en tailleurs sur le sol, les yeux voyant des lumières un peu partout, la tête semblant jouer au marteau piqueur.

— Oups.

Et tu portes la bouteille à tes lèvres, riant encore, toujours. Ah. T'es bien par terre.
Tu vas rester par terre un moment.


Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Dim 11 Juin 2017 - 23:23
avatar
Invité
Invité



life is
a party
Et ses yeux s'agrandissent alors que tu lui sautes dessus sans le moindre complexe, tandis que par réflexe il agrippe tes jampes alors que la bouteille lui passe sous le nez "bois ! bois ou je vais tout boire et te rouler la pelle du siècle, je sais que t'en crève d'envie ! " que tu gueulais. Et si tu n'avais pas pris tant d'élan, si tu ne l'avais pas tant surpris, si ton poids ne l'avait pas percuté, peut-être bien qu'il aurait pu tenir. Un pas en avant, ses mains qui te lâchent et il tombait en avant - oh putain, le con.

Et vous vous ramassiez au sol dans un bruit impressionnant alors que très vite le silence accompagne votre chute, devenant le centre de l'attention. Difficilement, il se redresse sur ses deux bras, les yeux plissés comme s'il allait buter un D déjà trop éméché. Il se retourna vers toi violement, se mettant un position assise alors que tu lâchais un oups  pas le moins du monde désolé. Sans réfléchir, il t'arracha la bouteille des lèvres et la porta à sa bouche, engloutissant une gorgée en trop grande quantité pour que ce soit convenable.

putain tu m'as explosé la colonne, j'aurais pu finir paraplégique avec tes conneries ! faut vite que j'oublie tout ça avant de te foutre mon poing dans la gueule... grommela-t-il en buvant à nouveau.

Il n'aimait pas spécialement la vodka mais il sentait déjà ses sens s'engluer, son visage se faire plus chaud et ses pensées se disperser.

Et il buvait encore et sa descente se faisait impressionnante.

Loin pour lui l'idée de rester au sol, il se remit sur ses jambes, titubant un peu et t'agrippa le poignet de sa main libre alors qu'il te regardait comme un enfant en colère et légèrement boudeur.

viens abruti, on va bouger tu fais beaucoup trop de conneries... alors que lui-même semblait petit à petit perdre pied.

t'es venu ici pour t'éclater ou faire atelier lecture sur le sol ? et il tira un peu plus violement, te redressant par la même occasion alors qu'il avançait on ne sait où dans le cabanon bondé de gens dont il avait déjà oublié le nom.

et t'as pas intérêt à dégueuler okay ? - ironiquement il était dans le même état - sinon j"te fous la gueule dans ton vomi et j'te le fais manger... mâcher les p'tits grumeaux et tout... marmonnait-il bêtement tout en marchant, sans te lâcher le bras.


et il commençait doucement à partir en couille.

_____________________________________

laissez-vous danser
jusqu'à oublier qui vous étiez
Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Dim 11 Juin 2017 - 23:38
avatar
Invité
Invité




Party Goal
Ezéchiel Prince


BABY YOU LOVE ME Il te gueule dessus, mais tu ne peux pas t'empêcher de rire, rire de lui, rire de toi, surtout. C'est plus fort que toi. Il te prend la bouteille des mains pour boire et tu le regardes faire, toujours assis en tailleurs sur le sol qui te semble si confortable. Mais ce n'est pas de son avis, il se lève et tu râles un peu, pour la forme, quand il attrape ton poignet pour te dire.

— Viens abruti, on va bouger tu fais beaucoup trop de conneries...
— Mais Ezéééééchieeeel, j'suis bien moi là !
— T'es venu ici pour t'éclater ou faire atelier lecture sur le sol ?
— J'suis venu pour te voir te dessaper surtout !

Il te tire un peu trop brusquement et tu te remets debout sur tes jambes un peu tremblantes d'un coup. Tu as un léger vertige que tu calmes en serrant la main d'Ezéchiel, t'appuyant sur son bras pour ne pas perdre ton équilibre quasi inexistant. Tu le suis, trottinant derrière lui au rythme de la musique et tu répliques, tel un gosse, quand il te parle de ton vomis inexistant :

— T'es dégueu Ezé. Puis passe moi la bouteille au lieu d'a garder pour toi comme un sale gosse égoïste !

Ta main ne lâche pas la sienne, elle la tient même un peu trop fort et ta main libre, elle, arrive à chopper la bouteille de vodka que tu portes à tes lèvres déjà aromatisée à toutes sortes d'alcools. T'es bien placé pour lui dire que c'est un gosse, tiens. De vous deux, c'était sûrement toi qui faisait plus gosse que lui. Et encore, peut-être pas. Ça devait dépendre des moments.

— T'es d'mauvaise humeur c'soir, t'es nul, marmonnes-tu en le tirant à ton tour vers un coin de la pièce, t'asseyant sur un meuble quelconque pour ne pas à avoir à te porter.

Finalement, tu avais bien plus bu que tu ne voulais bien le dire et il fallait que l'alcool arrête de te faire trembler, arrête de te donner des vertiges avant que tu ne puisses danser, sinon, tu allais te ramasser de nouveau comme une merde et, bien que tes fesses adoraient le sol quand tu étais assis dessus, tu n'aimais pas trop le rencontrer avec la même violence d'il y a quelques minutes à peine. Tu le regardes et lui tires la langue, lui tendant la bouteille :

— Bois, ça ira mieux.

Tu ne sais pas s'il va mal, mais c'est une impression un peu bizarre que tu as, sûrement l'alcool qui te donne cette impression bizarre. Dans tous les cas, t'as juste envie de le voir un peu plus heureux, de le voir un peu comme d'habitude, chose qu'il n'est pas vraiment là ; parce que sinon, il serait sûrement en train d'accepter tes câlins au lieu de les fuir.


Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Lun 12 Juin 2017 - 20:19
avatar
Invité
Invité



life is
a party
t'es dégueu ezé. puis passe moi la bouteille au lieu d'a garder pour toi comme un sale gosse égoïste !

Et il levait les yeux au ciel alors que tu lui broyais la main, lui arrachant la boisson sans plus de cérémonie alors qu'il n'opposait aucune résistance, trop éreinté pour répliquer. Il te traina il ne sait où, cherchant des gens - peut-être - ou quelque chose que lui-même ne savait pas vraiment. Il fut cependant tiré de ses pensées quand tu pris la marche en échangeant les rôles et, sans se poser de question, il te suivit, trainant des pieds alors que l'alcool faisait petit à petit effet.

t'es d'mauvaise humeur c'soir, t'es nul. disais-tu avant de trouver un coin où t'assoir alors que lui s'affalait de face contre le mur - à croire que ça devenait une habitude ses temps-ci - la tête tournée de ton côté. j'suis paaaaas de mauvaise humeur... répondit-il d'une voix trainante en levant à nouveau les yeux au plafond - ouais, ça aussi ça devenait une mauvaise habitude.

bois, ça ira mieux.

Il te regarda quelques secondes, semblant te juger alors que son cerveau avait déjà du mal à faire la connexion avec tout ce qui s'enchainait. Puis, après un temps, il te prit la bouteille des mains, se retourna de dos contre la surface et but une grande gorgée qui lui incendia le palais.

c'est quand même dégueulasse ce truc... commenta-t-il en regardant la vodka avec un air de dégout avant d'y re-goûter et de te la passer, se déchargeant du fardeau avant de poser ses yeux sur la fête qui battait son plein.

Il se sentait complètement out, il n'arrivait plus à réfléchir convenablement et, papillonnant des yeux, il reposa ses prunelles sur ta personne, fronçant les sourcils comme s'il était face à un problème de mathématique insoluble. Il te détailla sans véritablement te voir puis, ouvrit la bouche avant de la refermer, répétant l'opération une deuxième fois avant de lâcher en grommelant, déviant soudainement pour fixer un point fixe invisible :

et j'compte pas me mettre à poil pour toi... ni tout court, t'es venu pour rien mec, j'suis juste v'nu pour oublier qui j'suis, comme d'ab...

Il avait la subite envie de courir et de se jeter dans le tas, de danser n'importe comment sans aucune inhibition, en espérant que la musique le rendrait sourd, que l'alcool lui exploserait l'intérieur, que l'illusion bernera sa vision ; qu'il devienne juste plus rien, jusqu'au lendemain matin.

(( comme si un compte à rebours avait commencé ))

essayant vainement,
de s'y échapper


... j'suis pas d'mauvaise humeur, juste fatigué.

et c'était partiellement vrai.

_____________________________________

tic, tac, tic, tac,
profite tant qu'il est encore temps
Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Mar 13 Juin 2017 - 13:04
avatar
Invité
Invité




Party Goal
Ezéchiel Prince


BABY YOU LOVE ME Menteur, que t'as envie de lui balancer, mais ton cerveau ne réussit pas à aller assez vite pour le lui dire, à croire que l'alcool te faisait énormément d'effet ce soir. Ou que tu avais énormément bu, au choix. C'était peut-être un mélange des deux, aussi, t'avais pas mangé grand chose pour le dîner, et ton ventre commençait sincèrement à crier famine. Tu l'observes s'appuyer sur le mur alors qu'il te prend la bouteille de ta main tremblante – merci alcool – et tu ris à son commentaire, tes pupilles un peu trop dilatées se posant sur son visage.

— C'est juste parce que t'as l'habitude de boire des cocktails trop sucrés chéri.

Tu attrapes la bouteille pour boire une nouvelle gorgée – et bordel, avec un instant de lucidité, tu espères que vous n'avez pas tous fait la même chose ici, t'avais pas envie de chopper des merdes – et tu l'écoutes attentivement dire qu'il se mettra pas à poils pour toi. Qu'il se mettra pas à poil tout court et tu ris, un peu moqueur. Bien-sûr. C'est ce qu'il disait à peu prêt à chaque fois que vous vous croisiez à une soirée. Menteur.

— ... J'suis pas d'mauvaise humeur, juste fatigué.

T'as l'cœur au bord des lèvres, les poumons qui se remplissent pas assez d'air, le cerveau qui vadrouille ailleurs que là où il devrait être. Tu veux pas lui dire que tu le crois pas, parce que t'es qui pour lui dire que mdrr non lolilol je te crois pas chéri je sais que ça va pas ? Parce que t'es rien, Aslinn, t'es rien pour lui, juste un mec un peu lourd, juste un mec qui le drague, qui l'emmerde et avec qui il joue. T'es rien et ça pour un peu tout le monde, juste le mec vers qui on va quand on va pas bien, vers qui on va quand on veut s'amuser, s'éclater, oublier qui on est.

Tu t'extirpes du meuble sur lequel tu es assis et tu retombes sur tes pieds, avec un léger vertige, un rire t'échappe légèrement. Tu poses la bouteille là où tu étais assis il y a quelques secondes et tes deux mains se posent sur ses joues, tes lèvres se plaquant violemment sur les siennes un court instant, moins d'un dixième de seconde, avec un gros smack clairement surjoué. Tu ris, attrapes sa main et l'attires entre le monde, l'attires avec toi pour oublier un peu tout ce qu'il lui passe par la tête, même si tu sais pas ce que c'est. Tu l'attires vers toi, entre les gens, pour le faire rire, l'emmerder, pour qu'il râle comme à son habitude avant d'oublier. Oublier qui il est, oublier qui tu es. Et une fois au milieu de ce monde, de ces gens, de ces êtres qui vont et qui viennent, qui s'embrassent et s'embrasent, qui dansent comme si demain étaient leur dernier jour, tu te mets à danser toi aussi, l'invitant à faire de même.

Oublieux que tu ne sers pas à grand chose,
Oublieux que tu ne l'aideras pas beaucoup.
Oublieux de qui tu es, oublieux de ce que tu es.

Et la danse répare ton cœur, et tu espères qu'elle réparera le sien.


Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Jeu 6 Juil 2017 - 17:45
avatar
Invité
Invité



life is
a party
Il t'observe, une moue collée sur le visage alors qu'il hoche négativement la tête d'un air désapprobateur et pourtant son sourire ne le lâche pas ; comme si au fond, tu l'amusais plus qu'autre chose. Il se laisse entraîné bien malgré lui, alors entouré de tout ces gens, de tout ces bruits et il se rend compte bien trop tard que c'est peut-être ça qu'il fuyait plus qu'autre chose, que c'est peut-être ça qui lui refilait une nausée épouvantable. Pourtant, il ne bouge pas et te détaille alors que tu commences à bouger, à te déhancher, à vriller dans ce monde où on y vomis l'excès.

Il lâche un soupir à fendre l'âme qui se noie dans la cohue ; trop fragile, trop sensible. Puis il inspire bien fort, il se vide la tête, il ferme les yeux et finit par les reposer sur toi, laissant transparaître un sourire qui n'en était pas vraiment un.

Et alors il se bouge, il s'anime, il se déhanche à son tour, il se désinhibe, il devient fébrile, il rit, il gueule, il caresse, il danse ; il oublie. Il oublie tout ça, il oublie le reste, juste captivé par toi en essayant de ne pas sombrer, de ne pas délirer, de ne pas dégueuler.

(( au final, c'est peut-être à cet instant qu'il a accepté lui aussi ))

Il agrippe soudainement à ton dos, les deux bras posés sur tes épaules alors que ses paupières venaient de se fermer. Il sourit, plus pour la forme que pour autre chose ou peut-être parce que, maintenant, il n'a plus aussi peur qu'avant ? Peut-être que, maintenant, il pourrait faire la part des choses ? Et à cet instant il n'était avec personne d'autre que toi, malgré le monde, malgré le bruit, il était avec toi et tu étais venu à lui - c'était tout ce qui importait, tout ce qui comptait. Toi et puis personne d'autre, jusqu'à cette nuit du moins, où l'Autre reviendrait le hanter au petit matin.

- merci. souffla-t-il alors que sa tête reposait contre ta nuque, alors qu'il s’imprégnait de l'ambiance et de ce tout qui te formait, qui vous formaient, qui les formaient.

Et peut-être qu'il t'appréciais plus que tu le croyais, qu'il t'adorait plus qu'il le laissait sous entendre. Parce que t'avais été là, t'avais toujours été là, toi et ta lourdeur, toi et tout le reste et peut-être, peut-être qu'il te remerciait pas assez souvent d'être là, d'être tout simplement toi.

et il agrippa le bras, le sourire aux lèvres,
en te confiant le regard le plus complice au monde.

_____________________________________

oublions les autres
et restons qui nous sommes
Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Jeu 6 Juil 2017 - 18:21
avatar
Invité
Invité




Party Goal
Ezéchiel Prince


BABY YOU LOVE ME
Vous dansez, et vous oubliez, tous les deux qui vous êtes. Vous dansez et vous ne pensez à rien d'autre qu'à votre corps qui bouge et se déhanche au rythme de la musique. Puis ses mains se posent sur tes épaules au bout d'un long moment de danse, de rire, de cris et autres et tu tournes la tête vers lui, lui souriant de toutes tes dents, comme le gosse que tu es. Tu ne devines plus que tu n'entends le remerciement et tu souris, haussant les épaules.

— Tout le plaisir est pour moi, chéri.

Tu n'avais pas fait grand chose à part le tirer hors de sa morosité pour le faire danser. La danse répare les cœurs. Il agrippe ton bras et tu lui souris de toutes tes dents, encore, toujours, avant de le tirer hors de la foule pour que tu puisses boire de nouveau. Tu attrapes une bouteille qui traîne et tu en bois quelques gorgées avant de la lui tendre, sautillant presque sur place tellement tu as hâte de repartir danser, de repartir bouger, te déhancher.

— Oh dis dis ! Viens on fait un jeu !

Tu trépignes, te tortilles et le regardes, les yeux pétillants de joie.

— Genre, un truc genre, cap ou pas cap. Ou, action vérité ! Ou genre euh, euh... genre, un jeu drôle. Avec de l'alcool. Beaucoup d'alcool. Dis ouiiiii.

Et tu joins tes deux mains devant lui, comme pour le supplier qu'il dise oui, qu'il accepte, et qu'il se laisse aller.


Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Jeu 13 Juil 2017 - 22:00
avatar
Invité
Invité



life is
a party
Il te regarde avec cette énergie qui ne te quitte pas, avec cet entrain alors que, malgré tes yeux brouillés, voilés par l'alcool, ils pétillaient d'une lueur qui n'appartenait qu'à toi, qu'on ne pouvait saisir chez-toi que durant ces fêtes où plus rien n'avait d'importance si ce n'est à quel fréquence il faut boire, il faut danser, il faut s'amuser. C'était ton élément mais aussi le sien, cette énergie débordante est aussi la sienne et pourtant, elle se restreint étrangement avec toi, parfois elle se dévoile mais il ne sait pas pourquoi, peut-être que ça le déstabilise ? Peut-être, peut-être parce que votre amitié n'est pas la même, peut-être pas aussi profonde qu'avec les autres piles électriques qui lui servent d'amis ? Tu es un entre deux entre la connaissance et l'amitié fleurissante -- et il a du mal.

Il a du mal parce qu'avec ses connaissances, il se comporte mal - selon les autres - et peut-être que cela transparaît quand il te recale, quand il t'envoie bouler, quand il te balance des mots assez particulier. Sauf que plus ça va et plus tu deviens important, dans son estime, dans ses relations. Alors il y a ce merci qui sort, il y ce regain d'énergie qui revient et il est plus détendu, plus malléable, plus facile à vivre -- et il a du mal.

C'est pour ça qu'il roule des yeux quand tu lui propose de jouer, mais il ne dit rien, près à t'écouter alors que lui-même semble un peu plus stone avec l'alcool, le bruit, les gens, la danse ; il semble avoir tout oublié.

genre, un truc genre, cap ou pas cap. ou, action vérité ! ou genre euh, euh... genre, un jeu drôle. avec de l'alcool. beaucoup d'alcool. dis ouiiiii.

Et il grince désagréablement des dents quand il te voit réagir comme un enfant - alors que lui-même aurait pu réagir comme ça - mais là ce n'est pas pareils, c'est différent, n'est-ce pas ? Sûrement.

... ok, pourquoi pas, et il croise les bras alors qu'il te juge du regard, le sourire tout de même amusé. genre, là ? tout les deux ? ou avec d'autre gens ? j'suis partant, d'toute façon j'suis plus à ça près...

et tu lui décroches un rire.

_____________________________________

une aisance qui arrive,
doucement, lentement
Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Jeu 13 Juil 2017 - 22:27
avatar
Invité
Invité




Party Goal
Ezéchiel Prince


BABY YOU LOVE ME
Tu sais Aslinn, t'es un gosse un peu paumé, un peu perdu, un peu perturbé. Tu vis ta vie comme tu l'entends, et tu t'amuses à plaire et à emmerder les gens. Mais tu sais quand y'a un problème, quand quelque chose va pas, quand y'a un truc qui cloche dans l'algorithme. Et chez Ezéchiel, y avait un truc qui clochait, tu savais pas quoi, mais un truc clochait. Un truc te le disait. Peut-être ton don qui se manifestait autrement ? Tu sais pas, t'en sais rien.

Il accepte, et tu sautilles un peu, le regardant et lui souriant. Ton but ce soir, c'est de le faire rire, de lui faire oublier ce qui lui embrume l'esprit alors tu hausses les épaules, portant la bouteille à tes lèvres pour boire quelques gorgées de vodka pure qui te brûle l’œsophage.

— Tous les deux ! Ce sera plus drôle ! Et à chaque fois qu'on est pas cap, on boit.

Tu lui secoues la bouteille devant le nez en riant.

— Alors. Alors. Alooooors. Cap ou pas cap de... oh ! D'aller frapper le cul du mec là-bas ? lâches-tu en pointant du doigt un mec aléatoire, à quelques mètres de vous.

Et tu le regardes, tout sourire, portant de nouveau la bouteille à tes lèvres.

Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Jeu 13 Juil 2017 - 22:59
avatar
Invité
Invité



life is
a party
Son regard s'aiguise alors que tu le mets au défi. Ezéchiel ne disait jamais non à un défi et puis, la contrepartie n'était pas si terrible, une simple excuse pour boire encore plus alors que vous aviez déjà une dose considérable dans le sang. Il savait que tu tenais bien l'alcool, que tu aurais pu boire jusqu'à il ne sait quelle heure, tandis que lui, bien qu'il tenait, finissait souvent ses soirées à régurgiter le contenu de son estomac - qui, au final, ne contenait jamais bien grand chose. Puis, la vérité, c'est que même sans ça, tu continuais à boire.

Toujours est-il qu'il haussa un sourcil face à ta demande, le sourire amusé -- et il ne pensait plus à Lui, à l'Autre ; pour ce soir, il l'avait oublié.

qu'il aille se faire foutre !

ok. fit-il en redressant la tête avec son air un peu supérieur  et bravache avant de pivoter pour aller à la rencontre de la personne. C'est sans gêne aucune qu'il l'accosta, avec un de ses sourires un peu trop parfait, avec ses prunelles un peu trop grande, avec son air un peu trop - trop. La conversation fut brève mais cordiale alors que le garçon semblait être accompagné d'amis ; et peut-être même que cette jeune fille était sa copine ? Ça l'amusait.

Alors, brusquement, sans la moindre transition, il claqua sa main sur les fesses du mec dont il ne connaissait même pas le nom - à moins qu'il l'ai déjà aperçu dans les couloirs - sa réaction mêlé de choc et de surprise semblait valoir de l'or alors que les autres personnes attroupés semblaient avoir arrêté de respirer.

Sans plus attendre, il fit à nouveau volte face et revint vers toi, un petit sourire aux lèvres comme si tout ce qu'il venait de se passer était naturel.

facile. a toi. j't'en donne une facile pour toi, vu que t'es dans le genre mec disquette, montre moi tes talents en allant draguer...... le mec ou la meuf, du couple, là bas. j'te laisse le choix dans ma grande bonté.

et même s'il avait réussit, il te prit la bouteille des mains pour boire une gorgée.

_____________________________________

et boit, boit, boit,
pour oublier celui à qui tu ne fais que penser
Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Ven 14 Juil 2017 - 0:51
avatar
Invité
Invité




Party Goal
Ezéchiel Prince


BABY YOU LOVE ME
Il accepte. D'un certain côté, tu avais commencé petit et facile. Tu l'observes slalomer entre les gens pour parler au mec que tu as pointé du doigt il y a moins de trente secondes, continuant de boire quelques gorgées de vodka qui te semblait de plus en plus douce. L'effet de l'alcool. Tu ne le lâches pas des yeux, le vois parler, puis, sans prévenir... bam et tu ris, alors qu'il revient vers toi, sourire aux lèvres, et que le groupe d'amis semble sur le cul. Ta paume tapote la bouteille que tu tiens de ton autre main, comme pour applaudir.

— Facile. A toi. J't'en donne une facile pour toi, vu que t'es dans le genre mec disquette, montre moi tes talents en allant draguer...... le mec ou la meuf, du couple, là bas. J'te laisse le choix dans ma grande bonté.
Challenge Accepted ! que tu lances avant de partir, lui faisant un clin d’œil.

C'est à ton tour de slalomer entre les gens et d'arriver au couple. Tu passes ton bras sur les épaules de la fille, lui souris et tu lances un regard au mec. A vrai dire, tu n'es pas très à l'aise, parce qu'ils étaient deux, et que c'était plus facile de s'attaquer à un groupe de fille qu'à un couple... franchement les couples, c'était chiant, et dur, vraiment dur. Et tu ne sais pas trop commencer ça, alors tu lances, plutôt sérieux en fin de compte :

— Un plan à trois, ça vous tente ? Nan parce que vous êtes vraiment deux canons, tellement que ça me ferait exploser le crâne !

Celle-ci était mauvaise. Mais ça avait au moins eu le chic de les surprendre, de faire rire la fille.

— Aslinn enchanté.

Et ils se présentent aussi, et vous riez un instant, ou deux, puis ils se disent pas intéressés, et tu hausses les épaules, c'est dommage. Alors tu les laisses et retournes vers Ezéchiel avant de récupérer la bouteille pour boire deux gorgées.

—  J'ai perdu. Mais les couples c'est chiant Ezé ! Bon ! A moi. Euh. Cap ou pas cap de... euh... Oh ! Allez au milieu de la pièce, hurler t'es en manque de sexe en enlevant ton t-shirt ?

Et tu le regardes, lui souris, moqueur, portes la bouteille à tes lèvres pour boire de nouveau et lui tendre la bouteille :

— Tu peux refuser, bien-sûr. Et perdre.

Et tu savais qu'Ezéchiel détestait perdre.

Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le Ven 14 Juil 2017 - 1:22
avatar
Invité
Invité



life is
a party
Il te regarde partir avec un sourire goguenard - et peut-être que l'alcool aide, que le jeu l'emballe, car il commence à prendre ses aises. Il boit un peu sans pour autant pouvoir entendre la conversation alors qu'il détaille ton sourire, ta joie de vivre, ton peps et tes manières. Au lieu de lever les yeux au ciel, ça le fit rire, simplement rire. Imaginer ce que tu pouvais dire, surement une phrase bateau qui commençait par Ton père est. et ça le fatiguait, ça l'amusait, ça le détendait. Il vit les réactions du couple, curieux de savoir ce qu'il s'était passé et puis tu reviens et lui annonce que, non, perdu et il aurait bien voulu approfondir la discussion pour savoir comment tu t'étais fait recalé.

bon ! a moi. euh. cap ou pas cap de... euh... oh ! aller au milieu de la pièce, hurler t'es en manque de sexe en enlevant ton t-shirt ? ...tu peux refuser, bien-sûr. et perdre.

Perdre. Et le mot le fit tiquer - quelque chose qui n'avait pas sa place dans son vocabulaire. Lui ? Perdre ? Contre toi en plus ? Jamais. Quitte à perdre son âme si c'était pour te prouver qu'il ne pouvait pas perdre -- et peut-être avait-il trop bu pour avoir notion des priorités. D'ailleurs, son état lui facilitait surement les choses car c'est avec un grand sourire un peu idiot qu'il te regardait à présent, commençant de plus en plus à s'animer, à se réveiller -- et ce n'était jamais bien bon, surtout en soirée.

 no prob ! gueula-t-il un peu fort pour recouvrir la musique alors qu'il pivotait vers la foule.

Au lieu de simplement se faire recouvrir par les étudiants, il décida de s'approcher des tables avant de monter sur celle-ci, se mettant debout avec beaucoup - beaucoup - de mal, essayant de se stabiliser alors que le sang versé dans son estomac commençait de plus en plus à faire effet. Ezéchiel ne pouvait jamais rien faire sans se montrer et quand il devait le faire, il le faisait, vraiment. Quelques curieux le regardaient, soit dubitatifs soit curieux alors que lui-même déposait son regard sur la foule sans la moindre crainte. Il n'avait pas peur du regard des autres, jamais. Alors s'il fallait se dévoiler, autant le faire jusqu'au bout.

C'est dans cet état d'esprit qu'il retira son t-shirt, ni plus ni moins, sous les sifflements de quelques uns alors que, bêtement, il se disait que malgré le monde qui réchauffait la pièce, il faisait un peu froid comme ça - bonsoir les priorités.

- j'ai une annonce à vous faire. gueula-t-il, toujours contre la musique, alors que de plus en plus de monde avaient les yeux posées sur lui. Parce que, oui, quand il parlait, on devait le voir, on devait l'écouter, on devait être attentif.

- ...je suis en manque de sexe, genre, violent. articula-t-il avant de faire une moue un peu dépité, un peu triste, comme si la situation était désespérée. Il entendit quelques personnes gueuler - surement des trucs crades - d'autres applaudir, d'autres le prendre en photos, d'autres rires ; mais ça lui semblait bien égal.

adieu la réputation

Alors il reposait pied à terre, tanguant, avant de revenir vers toi le plus naturellement du monde, l'air joyeux mais fatigué sur le visage.

- alors ? j'étais comment ? tu croyais que j'allais me défiler, vraiment ? j'te met au défi de nous faire un strip tease sur cette-même table, faux frère... petit bonus si tu leurs dit ta position préférée, j'suis curieux.

et il s'amusait, vraiment.


_____________________________________

ouais, ouais,
il se sent bien, juste bien
Message Dans Re: [FINI] PARTY GOAL ft. aslinn | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-