predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Set, ready, fight ! (ft. Athena)




Partagez | 
 


 Set, ready, fight ! (ft. Athena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Set, ready, fight ! (ft. Athena) | le Dim 18 Juin 2017 - 2:39
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : ///
Féminin Personnage sur l'avatar : hana dctb
Âge, classe & année : 18 ans - B - 8ème année

Prism' : 513

Messages : 92
Date d'inscription : 12/06/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Le complexe sportif est probablement la salle ou j'ai passé la plus grande partie de mon temps depuis mon arrivée à Primsmver, il y a 3 ans. Entre les cours de maîtrise de la magie, la canalisation de mon hyperactivité débordante et ma filière spé-sport, je connais tous les recoins de cette salle, aussi grande soit elle.
La météo du jour s’annonce clémente : un ciel bleu sans l'ombre d'un nuage, une température ambiante de 23 degrés à l'ombre, de quoi pouvoir faire mon échauffement au dehors. Je dépose mon sac à l'entrée du haut bâtiment vitré et commence à courir sur place, ma nuque se balançant de droite à gauche. Mes précédents entraîneurs m'ont toujours dit que l'échauffement était l'une des parties les plus importantes d'une séance. Le moindre faux pas peut vite vous coûter une cheville, et les miennes étant particulièrement fragiles, je peux vous garantir que même une entorse c'est emmerdant pour flash. Un vent léger se lève, glisse dans ma crinière blonde mal coiffée. Se faire belle pour faire du sport est à mes yeux une pure connerie. Montée de genoux, jumping jacks, et voila maintenant les rayons d'Hélios qui viennent m’embêter. Si seulement j'avais le pouvoir d'invoquer un ventilateur géant ... Peut-être qu'il y en on à la boutique en ville ? Je devrais aller y jeter un coup d’œil, sa fait bien longtemps que je n'y suis pas retournée.  La fraîcheur du Danemark me manque dans des moments pareils .. Après avoir décris de larges cercles avec mes bras, je me dirige vers le complexe, ramassant mon sac en toile au passage.
Je règle mon chrono, jette un dernier regard sur ma fiche de séance : 3min de corde à sauté intensive, 2min de boxe sur sac de frappe, 2min squat, et 3min de chaise contre le mur. Et on recommence autant de fois que possible.
Ma corde fouette le sol à allure régulière alors que je me perds comme à chaque fois dans mes pensées. Lorsque je m’entraîne, j'essaye d'utiliser mon pouvoir le moins possible. D'une parce que c'est de la triche, puis de deux parce que je préfère acquérir des capacités physiques de la manière la moins magique possible. Qu'en serait-il si un jour je le perdais ? Je ne pourrais  compter que sur moi et mon petit corps. Alors autant le gardé en forme. Puis de toute manière c'est comme une drogue pour moi. J'y ai déjà pensé. Est-ce que nos pouvoirs apparaissent en fonction de la vie qu'on menait avant ? Comme par exemple un télékinésiste aurait été le plus grand des maladroits dans son enfance, ou alors le petit gars faible de primaire aurait pour le coup une musculature qui se développerait de manière spectaculaire. Personnellement, j'ai toujours couru. Que se soit dans les bois, à l'école, à l'athlétisme, par tous les temps possible j'ai couru. Pluie, neige, rien ne m'arrête.  Au final, mon pouvoir n'est peut être que le dépassement magiques de mes capacités ? Il faudrait que j'en discute avec un professeur, j'aurais peut être plus de réponses.
Le bip du chrono arrête ma course. Sa tombe bien, je me sens particulièrement en forme pour mettre la misère au sac aujourd'hui. Pas besoin de gants, j'enfile seulement mes bandes de combat et commence à frapper. Coups droits et crochets s’enchaînent de plus en plus rapidement. Ma concentration vacille entre la précision de mes gestes et le rythme endiablé de ma respiration. Il fait chaud. Beaucoup trop chaud. Je termine cette routine et je file ouvrir la fenêtre avant que sa ne soit intenable. Mes pieds dansent autour du sac : Crochet du gauche, coup droit, je m'avance même à envoyer les jambes. Fouetté, puis chassé du gauche. Le sang me grimpe aux tempes, rapidement calmé par le bip sonore du chrono. J'envoie malgré tout un revers fouetté latéral qui ne manque de faire valsé le sac sur sa chaîne. Dieu que j'aime faire du sport.
Les 2mins de squat me paraissent incroyablement courtes. Les cuisses à peine chaude, je m'installe en position de la chaise. Brrr je déteste sa. J'en profite pour avaler une rapide gorgée d'eau tout en observant la salle. Il n'y a vraiment que moi pour aller m’entraîner en intérieur par une aussi belle journée. Le complexe me parait désert. Ne m'en déplaise, j'aime m’entraîner seule. Je ne suis pas très bavarde quand je cours de toute manière.
©Gau





Dernière édition par Alaska I. Bjørn le Jeu 13 Juil 2017 - 12:17, édité 1 fois
Message Dans Re: Set, ready, fight ! (ft. Athena) | le Mar 4 Juil 2017 - 20:59
i can't remember just how to forget
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Kurisu Makise (Steins;Gate) + red head girls || Rose Leslie + Karen Gillan (IRL)
Âge, classe & année : 18 (04/07) • 7B • Astronomie

Prism' : 3319

Messages : 207
Date d'inscription : 18/07/2015

i can't remember
just how to forget
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Hrp : Passe la souris pour voir en français les paroles.
Le premier paragraphe n'a pas de verbe du premier groupe (défi).

Set, ready, fight!
athena & alaska
Born to run Δ une autobiographie de Bruce Springsteen

Courir. Souffrir un peu. Sentir la machine sous l’épiderme. Couvrir les kilomètres. Perdre son souffle. Maintenir la cadence. Entreprendre même une accélération. Les pas se suivent alors que je poursuis mon but. Le bâtiment paraît dans le lointain alors que j’apparais sur le chemin qui y conduit.
Lorsque l’été va survenir, les balades sont courantes mais les courses moins banales. Car le soleil défait les hommes de ses rayons et les étourdit de sa chaleur. Mais il y a toujours des courageux qui n’en font qu’à leur tête. Comme moi. Et qui battent le macadam de leurs baskets en ce samedi après-midi.
Si je m’interdis les courses en juin, comment pourrais-je m’y mettre en plein mois d’août ?
Je ris donc au nez de ceux qui disparaissent sous les arbres ou même dans les salles, en prévision des derniers examens. Et je parcours les derniers mètres jusqu’au gymnase, en franchis la porte, ralentis en atteignant les vestiaires et conclus mon heure de course en m’asseyant sur un banc.
Mon rythme cardiaque réduit peu à peu… Ma respiration est encore audible et quelque peu aiguë lors des inspirations… Et ma cage thoracique s’ouvre en écho aux poumons qui transmettent avec force le dioxygène à mon corps fatigué.

Fatigué ?

Pas tout à fait. Je me relève doucement, m’étire et me grandis, les doigts frôlant le plafond bas,  les orteils comme seuls appuis. Je souris. Malgré mon asthme – et ma consommation de nicotine – je réussis à atteindre mes objectifs.
Et je ne compte pas m’arrêter là.
Après les chorés de ce matin – la salsa c'est sympa – et avant les explorations des Aventuriers – des balades en forêt principalement –, je me dois de poursuivre mon début de week-end sportif. Et même si je prends mon énergie au contact des autres, m'accorder du temps pour me dépasser seule est nécessaire. Je ne veux compter que sur moi-même au final donc je vise toujours l'indépendance par ces séances en solitaire.
Donc à la différence d'hier en boxe où j'affronte des mecs coriaces, aujourd'hui je vais me dresser devant les sacs de frappe et me figurer qu'il y a que moi en face.

Pourtant, quand je pousse les portes de la salle principale, je comprends que je ne suis pas seule. Il y a parfois des clubs qui s'y entraînent juste avant les matchs du dimanche mais j'aurais entendu les crissements caractéristiques des baskets contre le sol en résine. J'aperçois près d'un mur une jeune femme blonde qui ne m'est pas inconnue. Pas besoin d'utiliser mon don pour retrouver son identité par bribes mentales : Alaska ; une B d'un an de plus ; va vite... c'est son don ; sportive ; cheerleader ; cool. Mon sourire s'élargit.
Oui, elle est cool cette fille dans mon souvenir.
Il manque un premier contact pour certifier cette intuition et quoi de mieux que de discuter directement avec la principale intéressée.

- Yo! You're here from a long time now?
Je suis presque devant elle, m'étant approchée en faisant une montée de genoux et tourner mes bras. Je remarque sa position et commente en français :
- Ouch! la chaise... We stay seated all the week not to do it the week-end too y'know! But i see you're especially ready for the boxing... The french one or the english one?
Je suis de plus en plus curieuse et espère que ce sera la boxe française. Même si j'aime la boxe anglaise, user de mes jambes pour attaquer est une liberté que j'apprécie. Je ressers les bandes qui entourent mes mains, similaires aux siennes, témoignant de mon envie d'en découdre.
Sans aucune méchanceté, bien entendu.
Je me demande juste de quoi la blonde est capable et, malgré mon envie de départ de m'affronter, les sacs ont étonnement moins de conversations que les humains et m'intéressent donc moins.
Alors Alaska, tu vas rester assise ou répondre à mon appel implicite ?


saturday 17 june 2017 Δ © GASMASK


- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.


Dernière édition par L. Athena Bottero le Jeu 20 Juil 2017 - 4:47, édité 3 fois
Message Dans Re: Set, ready, fight ! (ft. Athena) | le Jeu 13 Juil 2017 - 13:17
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : ///
Féminin Personnage sur l'avatar : hana dctb
Âge, classe & année : 18 ans - B - 8ème année

Prism' : 513

Messages : 92
Date d'inscription : 12/06/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Athena. Grande, crinière flamboyante, athlétique. Je l'ai déjà vu quelque fois courir le long des berges de l'île. Au moins quelqu'un qui s'active le derrière. Et sa, sa me plait. Je ne me rappelle pas lui avoir déjàadressé la parole mais derrière son attitude un peu froide, on ne m'a dit que du bien d'elle. De toute manière, je place toute personne sportive dans la case des "gens biens". Sauf les parfaits idiots. Mais ceux la, on les reconnait de loin.
Visiblement nous sommes deux à vouloir faire notre séance dans le calme. Athena c'est directement approché de moi afin d'angager la conversation. Je suppose qu'elle est venue en courrant. Quelques mèches rebelles se détache de son élatsique, ce qui ne parait pas pour autant la gênée. Elle me demande si je suis ici depuis longtemps, son accent est léger mais tout à fait mignon.

"Ouch! la chaise..."

Son français l'est tout autant. D'ailleurs je ne savais pas qu'elle le parlait, ou du moins qu'elle en connaissait quelques mots. Autant le noter dans un petit coin de ma mémoire.

[...] We stay seated all the week not to do it the week-end too y'know! But i see you're especially ready for the boxing... The french one or the english one ?"

Elle est charmante. J'esquisse un sourire en coin. En voilà une adversaire faussement innocente, les bandes déjà aux poings. Je me relève de la position de la chaise, frictionne rapidement mes cuisses chaudes.

"I still have to workout these too,(désignant mes muscles antérieurs droits) or they'll feel left out"

Mes jambes se délaient, tandis que je piétine rapidement sur place. Quelques chassés médian en shadow me remettent dans le bain. Qu'il étais bon le temps de la compétition. Cela fait bien trop longtemps que je n'ai pas combattus. Mais je ne désire pas pour autant intégré le club de boxe, loin de moi l'idée d'en réduire rapidement l'effectif mais .. Je ne suis pas du genre à m'excuser quand je combat alors autant évité des blessés inutiles.

Seems like I'm a french boxer. Which I was a thai boxer too but haven't found a teacher yet. What about you ? English ? French ? Or something else ?

Je presse la gourde au bord de mes lèvres une dernière fois avant d'enfiler ma paire de gants noir et or. Un frisson me parcours l'échine. Je suis excitée à l'idée de combattre. Et j'espère qu'elle l'ai aussi.

Like we say in France, on ne va pas faire de vieux os ! So, d'ya wanna fight ?

  
©Gau



Ces plaisirs violents
ont des fins violentes ;
Dans leurs excés, ils meurent
tel la poudre et le feu

[...]

Que leur baiser consume..



Alaska tchatche en #666600
Message Dans Re: Set, ready, fight ! (ft. Athena) | le Dim 16 Juil 2017 - 10:28
i can't remember just how to forget
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Kurisu Makise (Steins;Gate) + red head girls || Rose Leslie + Karen Gillan (IRL)
Âge, classe & année : 18 (04/07) • 7B • Astronomie

Prism' : 3319

Messages : 207
Date d'inscription : 18/07/2015

i can't remember
just how to forget
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Hrp : Tu t'es mise aussi à l'anglais, du coup x))

Set, ready, fight!
athena & alaska
Serenity: A Boxing Memoir Δ une autobiographie de Ralph Wiley

Amusée. Mon sourire en coin se reflète sur le visage de la blonde, la même curiosité dans nos regards abonde. Les yeux bleus brillent, les pensées passent sans peine et sans parole. Quand elle se lève : ma décision de l’affronter ne fait que se confirmer. Ce n’est pas qu’une question de corps, c’est une question de coeur. Et comme toujours, un simple échange oculaire et ma vision de la personne s’éclaire.
Les yeux ne mentent jamais.
J’acquiesce sa remarque, et alors qu’elle se met à piétiner, je chauffe de mon côté la partie haute du corps, des poignets aux omoplates. Qu’il est bon de sentir la tension des muscles et le déplacement des os, la chaleur et la douleur du travail interne.
À sa réponse, mon sourire se renforce : elle est de plus en plus intéressante. Et je remarque la couleur de ses gants, saisissant son niveau bien que je demande encore à voir. Je me penche sur mes gants jaunes que j’avais posé et les enfile en l’informant :

- Didn’t find a teacher eh? Well… You could find a student instead. I didn’t tried the thai me semble... could be cool. Petite pause alors que je serre le scratch de mon gant gauche et lui tend mes deux poings en signe de salut. I’m french actually. Bonjour bonjour~ So the french is my favorite… Even if the english is great for other stuff… And… – comment dire ? – I guess my best fightin’ style is the one you don’t learn. But the one you need to do.

Je laisse ma phrase en suspens, sans plus de détails. Ce serait inutile et inintéressant.
Je me mets en position face à elle, jambe gauche un peu en avant, genoux débloqués, bras en protection mais pas trop relevés. J'expire plus longuement et remarque tout dans sa position comme je tente de le faire à chaque fois que je combats. C’est nécessaire dans l’instant présent pour parer et attaquer au mieux mon adversaire… mais aussi dans le futur : toute expérience acquise est un coup d’avance pour le prochain duel.

Mon sourire n’est plus qu’une ligne de détermination.
Mon regard plus qu’éclats de glace et d’observation.
Je veux gagner, je vais gagner, je vais laisser l’animal…
Je veux me battre, je vais me battre, enfin... c’est amical.

Léger frisson dorsal jusque dans la nuque, les poings se serrent, les ongles dans la peau, petit test des appuis sur le sol, légère instabilité, peu à peu le sautillement vient, incapable de rester immobile, prête à rugir, prête à bondir… Je lâche – I wanna. Que la meilleure gagne ! – et m’élance vers elle avec agilité et célérité… Je n’y mets pas encore toute ma force mais ce n’est qu’une amorce. Plus que de la prudence, c’est de la prévoyance : je suis persévérante plus que puissante quand je lutte.
Et si je ne peux gagner, je sais que je pourrais toujours la faire perdre…
Quoique par rapport à mes combats face à des gabarits plus lourds et imposants, j’ai toutes mes chances aujourd’hui vu qu'on doit être de la même catégorie. Je m’approche donc par un direct droit et enchaîne avec un revers fouetté, visant sa hanche, avant de ramener ma garde face aux représailles.
Des bleus s’éparpillent sur mon corps, plus ou moins récents… mais je m’en passerai sur mon visage. Mais l'absence de protège-dents ou de casque, pour l'une comme pour l'autre, me fait dire que ce sera fair-play. Mais pas pour autant doux.
Allez Athe, fight like a girl.


saturday 17 june 2017 Δ © GASMASK


- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Message Dans Re: Set, ready, fight ! (ft. Athena) | le Jeu 27 Juil 2017 - 22:49
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : ///
Féminin Personnage sur l'avatar : hana dctb
Âge, classe & année : 18 ans - B - 8ème année

Prism' : 513

Messages : 92
Date d'inscription : 12/06/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Surprise. Mademoiselle la guerrière serait-elle une combattante de rue ? Elle laisse entendre qu'elle a déjà jouer des points hors du ring. Soit. Tant qu'elle reste loyale dans le combat, elle a bien le droit de cogner sur qui elle veut. Athena se positionne, jambe gauche en avant, tout comme moi. Sa position de garde est quasi parfaite. Elle se tient correctement, ces bras ne sont ni trop haut ni trop bas, elle est attentive. C'est sa aussi la boxe, le combat, savoir reconnaître les bons adversaires et copier leurs styles s'il le faut.

Ce long frisson d'excitation qui me parcours l'échine comme à chaque réapparaît. Nos sangs s'échauffent, les regards durs se braquent, calculant chaque seconde qui nous sépare du premier coup.

Je trépigne. Je connais son regard. Que le meilleur gagne ? Elle a déjà décidé qu'elle gagnerait dans sa tête. C'est dommage car moi aussi. Les premiers chocs sont douillets. On se cherche, on s'observe. Elle est agile .. Mais pas assez rapide. Je serais toujours plus rapide. C'est comme cela, c'est dans mes .. gènes ? Enfin je ne sais pas trop. Mon pouvoir de flash doit bien venir de quelque part ..

Elle m'a l'air confiante. Presque trop. Les yeux sont les miroirs de l'âme après tout. Certes je ne connais pas son passé de boxeuse, mais je ne pense pas qu'elle est toujours affronté des petits gabaries dans mon genre. Elle ne se tiens pas de cette manière. Elle est prudente. Sa garde est meilleure que ces coups. Du moins, c'est ce qu'elle laisse paraître. Je me sens presque insultée. Et dire qu'elle me considère comme un "petit gabarie". Seulement sans nos protèges dents respectif ... il va falloir se calmer. Je pare son direct du droit et esquive d'un pas en arrière son fouetté retourné.

Eurêka ! Mémoire absolue. C'est elle. C'est son regard. Mémoire absolue. Je te tiens ma belle .. Maintenant il s'agit de changer mon style, de la déstabiliser et de vite terminer le combat. Je ne connais pas sa maîtrise mais si elle est maligne, elle saura voir venir les coups avant même que je ne la touche. Et sa, c'est mauvais pour moi. Je riposte avec un chassé médian et esquive son revers fouetté d'un pas en arrière. C'est le moment parfait pour inverser ma garde. Ma jambe droite passe devant, et sans plus attendre, mon poing droit envoie un crochet suivis d'un rapide uppercut du gauche. A chaque mouvement s'accompagne un soufflement sec. J'espère bien brisé sa garde. Mais il faut que je reste concentrée. Mes jambes fouettent l'air de plus en plus sèchement. Oh je pourrais être plus tendre oui, mais son attitude m'invite à faire le contraire. Puis se ne serais pas juste de jouer la gentille. Après tout, c'est un combat, pas une réunion pour jouer au poupée.

 
©Gau



Ces plaisirs violents
ont des fins violentes ;
Dans leurs excés, ils meurent
tel la poudre et le feu

[...]

Que leur baiser consume..



Alaska tchatche en #666600
Message Dans Re: Set, ready, fight ! (ft. Athena) | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: Extérieurs :: Complexe sportif-