predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl




Partagez | 
 


 Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl | le Mar 20 Juin 2017 - 0:39
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : ///
Féminin Personnage sur l'avatar : Annie Mei - DcTB
Âge, classe & année : 18 ans - B - 8ème année

Prism' : 724

Messages : 107
Date d'inscription : 12/06/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Ft. Kamyl
Un ciel gris parsemé de quelques nuages bas surplombe l'immense forêt silencieuse. Le rugissement de la kawasaki vient pourtant briser le calme olympien qui règne sur les lieux. En espérant qu'il ne se mette pas à pleuvoir ... Je me demande bien comment Kamyl va se débrouiller pour monter jusque là. Certes, on est pas si loin de la ville mais ce n'est pas comme si les voitures étaient choses courantes sur l'île, surtout par ces petites routes. Puis, de toute manière, je le vois mal faire du stop : sa légendaire flemme serait toujours plus faible que son ego surdimensionné, il saura se débrouiller sans l'aide de personne j'imagine. Au pire j'irais le chercher. Mais s'il est trop en retard je m'arrangerais pour l'accueil comme il se doit. Il le sait très bien, c'est pas moi qu'on va faire attendre. Je penche le monstre noir mat dans les virages, le moteur vrombissant de plus belle au passage de chaque vitesse. Quelle sensation délicieuse et unique ! La vitesse vibre le long de ma colonne, comme si mon pouvoir étais venu me titiller la nuque. Exquis. Encore une épingle et on y est : un renfoncement naturel dans le rideau d'arbres, quelques rochers bien placé en formes d'arc de cercles, mon petit refuge secret.  Aménager sans dénaturer le paysage. Le respect de la nature est super important, puis on sait jamais, avec tous les pouvoirs qui traînent, sa ne m’étonnerait pas qu'elle soit magique aussi. J'avance ma moto dans le cercle et coupe le contact avant de décharger le matériel. Mes doigts s'attellent sans plus attendre au profit d'une petite radio, trop vieille pour être digitale, mais pas assez pour être inutilisable. Avec un petit tournevis, je viens chatouiller ces mécanismes exigus et capricieux. Un sourire discret glisse sur le creux de mes lèvres. J'ai l'impression de parler de Kamyl. Bon peut être pas "exigu" mais "capricieux" à 200%. La mécanique c'est comme du crochetage, c'est minutieux et très intéressant. La molette roule sur la gauche, je tire l’antenne, et enfin un son daigne sortir du petit poste. Victoire ! Jp Cooper s'élance sur Birthday, un titre que j'affectionne. Je balance ma veste de treillis par dessus l'assise de la moto, dévoilant un top court rouge vif, dévoilant mon ventre plat ... Plus pour longtemps ! La faim me tiraille, je pourrais probablement manger un ours ! Fredonnant la mélodie, je pars en quête de mes délicieux sandwich au saumon qui ... ne sont dans mon sac ?! Mais .. Je ... Une moue d'un triste affligeant noie mon visage. Mais j'ai faaaaim ... Quel idiote, j'ai dut les oublier en cuisine. Au moins j'ai pensé aux bières .. Kam à intérêt à me nourrir, il a toujours un petit quelques chose avec lui, c'est obligé ! D'ailleurs s'il pouvait se dépêcher ! Impuissante face à la situation, je m'affale dans l'herbe, sous le petit carré de toile que j'ai tendu en guise de toit provisoire. Je sombre aussitôt dans un demi-sommeil
©Gau



Ces plaisirs violents
ont des fins violentes ;
Dans leurs excés, ils meurent
tel la poudre et le feu

[...]

Que leur baiser consume..



Alaska tchatche en #666600


Dernière édition par Alaska I. Bjørn le Ven 21 Juil 2017 - 12:15, édité 1 fois
Message Dans Re: Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl | le Ven 30 Juin 2017 - 23:25
K1000 pr T yeu
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Andy / Cha
Masculin Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!
Âge, classe & année : 17 ans - 6E

Prism' : 20188

Messages : 253
Date d'inscription : 23/03/2017

K1000 pr T yeu
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Supergirl ♦ Alaska I. Bjørn
Juin 2017


Don't be so rude, idiot !

Un rendez-vous au fin fond de la forêt. Enfin pas un rendez-vous galant. Juste une séance mécanique. Dehors. Avec l'air pur de la nature. Sans pollution. Sans gaz d'échappement. Tristesse intense. Kamyl aime l'odeur de la ville. Le bruit des voitures, la circulation. C'est quelque chose à laquelle il ne s'est toujours pas habitué. L'absence de klaxon, des pneus qui crissent, de l'accélérateur pour l'ivresse de la vitesse ou du frein face à une situation critique. Il se sent presque comme un camé en manque. Et il déteste cette sensation. Privé de sa passion, rien ne l'intéresse vraiment. Ou du moins, pas autant. La motivation a tendance à trop souvent le fuir.

De ce fait, il devait retrouver Alaska quelque part près de la forêt. Pour bricoler. Pas une carcasse de voiture. Malheureusement. Ni une voiture neuve d'ailleurs. Néanmoins, c'est mieux que rien. Puis au moins, il n'aura pas l'impression de parler chinois pour une fois. Il fait des efforts pourtant. Pour ne pas tout ramener à la mécanique. Pour utiliser un vocabulaire clair. Pour laisser sa clé de douze dans son sac et non dans sa poche.

En revanche, ça lui faisait clairement chier d'y aller en skate. Déjà que ce serait long, mais en plus, le chemin sera impraticable aux abords de la forêt et il va devoir finir la route à pieds. Et ça, il en est hors de question. De plus, s'il faut supporter les jérémiades de la blonde par la suite parce qu'il a trop pris son temps, ça n'a rien d'intéressant. Parce qu'elle a son caractère la miss. Insupportable quand elle s'y met. C'est donc à contrecœur qu'il enfourche un vélo, au hasard, et qu'il part en direction du lieu choisi. En espérant que le propriétaire du vélo ne se manifeste pas d'ici à ce qu'il rentre. Ce n'est pas du vol. C'est un emprunt. Et même pas longue durée puisqu'il le ramène le soir même.

Le trajet fut suffisamment éprouvant pour qu'il maudisse Al pendant des années et sur plusieurs générations. Kamyl n'eut aucun scrupule à balancer le vélo près de la moto de la miss une fois arrivé. La musique diffusée ne lui disait rien. Mais en même temps, sorti du bon rap, il ne s'y connaît pas vraiment. Il ne souhaite d'ailleurs pas apprendre. Ce serait une perte de temps. Il ne mit pas longtemps à trouver la blonde. Endormie. Faisant d'étranges bruits. D'estomac ? Apparemment, elle crevait la dalle. Le métis s'autorisa un sourire moqueur. L'idée qu'elle l'ait attendu pour manger semblait contre-nature. Ou alors il avait changé de dimension et ne s'en est toujours pas rendu compte. Mais cette attitude de la part de la blonde constituerait probablement un bon indice. Cependant, le folklore ne l'intéresse pas. Il hésita longuement à réveiller Alaska ou non. À sa décharge, elle est nettement plus calme dans son sommeil qu'éveillée. Et ça, c'est non négligeable comme argument. Néanmoins, Kam ne se voyait pas non plus attendre gentiment que la blonde ait fini son roupillon. Il posa donc son sac à côté de lui avant de s'asseoir plus ou moins agilement sur le sol. « Debout Supergirl. » Il secoua plus ou moins délicatement l'épaule de la miss. « Un terrible danger menace le monde, il a besoin d'être sauvé par ta royale personne. » Il pensa d'abord à aborder le trône sur lequel reposait son royal fessier. Mais il doutait de la manière dont sortirait sa phrase à voix haute. Autant ne pas prendre le risque. « Rassure-moi, tu ne m'attendais pas pour manger ? » Sans attendre, le métis sortit un sandwich de son sac pour se restaurer. Un jambon-beurre. Putain, ce qu'il vénère les sandwichs.

Alors qu'il allait généreusement croquer dedans, l'attitude de sa camarade le perturba. « Quoi ? » Un ''j'ai un morceau de salade entre les dents'' failli lui échapper. Avant de se souvenir qu'il ne mangeait pas de salade. Ce ne pouvait donc pas être le problème.

“Le temps passe à toute vitesse ; Roulez jeunesse.”




Kamyl joue de ses poings en PowderBlue ~
Message Dans Re: Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl | le Sam 8 Juil 2017 - 20:06
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : ///
Féminin Personnage sur l'avatar : Annie Mei - DcTB
Âge, classe & année : 18 ans - B - 8ème année

Prism' : 724

Messages : 107
Date d'inscription : 12/06/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Ft. Kamyl
"Supergirl" : un surnom héroïque pas si commun et assez ironique quand on a plutôt les pouvoirs de Flash. Je ne me rappelle même plus dans quelle circonstance nous nous étions attribuez ces pseudonymes homérique. Probablement un délire douteux lors d'une énième séance de bidouillage sur moteur. Kamyl m'observe du coin de l’œil, assis, ne m'écrasant pas une fois de plus avec son importante carrure. Il l'a bien travaillé son aire de je-m'en-foutiste/ténébreux/pas-abordable, mais en vérité, si l'on apprend à connaitre ses rouages, il est doux comme un agneau. Mais évidement, c'est un mec. Ma raison souffle d'agacement derrière ses lunettes du jugement.

Rassure-moi, tu ne m'attendais pas pour manger ?

Mon estomac gémit en arrière fond. Si seulement ... Mais rappelons nous que c'est une situation clairement impossible. Moi ? Attendre quelqu'un pour manger ? Laisser moi rire sarcastiquement haut et fort. A moins de n'être l'organisatrice d'une bouffe entre pote et que de surcroît, je soit aux fourneaux, mon garde-manger intérieur n'attend pas ! D'ailleurs ce ne serait pas un sandwich que je flaire la ? Mon odorat pour la bouffe étant décuplé lorsque j'ai faim, je serais fortement étonné d'avoir tort.

J'ai oublié mes ...

Sa dentition parfaite de beau gosse mal léché et détestable se referme sur un délicieux jambon-beurre sur son lit de mie croustillante. Mon cerveau l'a automatiquement décrété comme ennemis sachant que j'ai faim, qu'il a la nourriture et pas moi. Bon j'ai peut être fait un peu fort pour le détestable mais couvert de cambouis sous une bagnole, il aura tout l'air d'un gamin mal léché.

..sandwichs.

Mes bras se sont refermés sur mes jambes, collées contre mon ventre gargouillant de plus belle. Ou je lui pique, ou j'attend de rentrer. Mais il est hors de question que je lui demande un morceau. Il m'en tiendra redevable pour l'éternité et je me vois mal lui lécher les bottes pour son bon plaisir. Mon regard se perd dans le vide, comme si je cherchais une solution dans les brins d'herbes sauvage naissant entre les racines. On ne sait jamais, si Totoro passe par la .. Balance moi un sandwich.

En fait je n'ai pas faim.

J'ai déjà fait pire en mensonge mais celui la est vraiment tout pourris. Visiblement trop frustrée pour rester en place, je bondis et pars éteindre la radio grésillante. Bravo, tout m'énerve maintenant. Il faut que je trouve quelque chose pour m'occuper. J'attrape une bière, l'ouvre maladroitement et en tire une goulée. Amère. Je ne sais même pas pourquoi je les ai achetées. Je n'aime pas la bière. Doublement frustrée, je me plonge dans la mécanique d'un autre petit automate. Désignant mon sac d'un geste du tournevis, je lâche :

Il y en a une autre si tu veux

Mes doigts bidouilles l'engrenage complexe. Un ressort saute. J'étouffe un râlement de colère. Décidément tout s'acharne sur moi aujourd'hui ! Quelle journée exécrable, moi qui pensait pouvoir enfin me poser et passer du bon temps. Je cherche le ressort dans l'herbe, maladroitement. L'odeur du sandwich me titille encore les narines.
©Gau



Ces plaisirs violents
ont des fins violentes ;
Dans leurs excés, ils meurent
tel la poudre et le feu

[...]

Que leur baiser consume..



Alaska tchatche en #666600


Dernière édition par Alaska I. Bjørn le Ven 21 Juil 2017 - 12:13, édité 1 fois
Message Dans Re: Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl | le Sam 15 Juil 2017 - 18:26
K1000 pr T yeu
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Andy / Cha
Masculin Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!
Âge, classe & année : 17 ans - 6E

Prism' : 20188

Messages : 253
Date d'inscription : 23/03/2017

K1000 pr T yeu
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Supergirl ♦ Alaska I. Bjørn
Juin 2017


Don't be so rude, idiot !

Le ventre de la miss se manifesta de nouveau. Ce qui laissait Kamyl plus que perplexe. La demoiselle lui apporta bien vite une réponse à ses questions intérieures puisqu'elle lui avoua dans une attitude presque penaude qu'elle avait oublié ses sandwichs. Presque. Fierté quand tu nous tiens. De plus, ce n'est pas ça qui allait l'empêcher lui de savourer son jambon-beurre. Rien que la première bouchée valait tout l'or du monde tellement c'est une tuerie. Bon dieu ce qu'il vénère les sandwichs. Il pourrait ne vivre que de ça.

La position d'Al se transforma. Comme si elle se mouvait pour protéger son ventre. Ça se voit comme le nez au milieu de la figure qu'elle crève la dalle. Quelle preuve de mauvaise foi que d'affirmer le contraire. Quand il la vit se saisir d'une cannette de bière et boire cette dernière, il ne put s'empêcher de soupirer. Posant son sandwich sur ces cuisses, il se saisit de son sac pour le fouiller. Avec un nouveau soupir, il se saisit de son deuxième sandwich ainsi que d'un paquet de chips. Adieu... Alors qu'Alaska bricole un mécanisme et cherche désespérément une pièce perdue, Kam lui tend son second sandwich. « Au lieu de picoler pour passer la faim, viens manger. » Et avant qu'elle ne proteste ou refuse, il poursuivit. « Et range ta mauvaise humeur. » Déjà qu'elle n'est pas facile à vivre en temps normal, si en plus elle est de mauvais poil, Kam ne pariera pas sur sa survie. Ne voulant pas créer de conflit maintenant, il tendit la main vers la cannette. « Je prends la bière. » Fraîche de préférence. Le métis n'a aucun problème avec la bière. C'est un peu la boisson de tous les mécanos.

Avec un rictus amusé en la voyant hésiter, il s'adressa de nouveau à la miss. « Et toi, mange. » S'il faut la forcer en plus de ça, il n'est clairement pas sorti de l'auberge. Pour ne la braquer, parce que ce n'est pas le but de la journée, il se met à fouiller dans les affaires de la demoiselle pour y trouver quelque chose qui occupe ses mains. Il tombe sur un réveil. Étrange. « Tu contentes te lancer dans l'horlogerie pour ramener ça ? » Ça n'a rien à voir avec ce qu'il a l'habitude de bricoler, mais soit. Un peu de nouveauté ne fait pas de mal parfois.

Finalement, la blonde sembla céder puisqu'elle se mit à manger. Kam ne put s'empêcher un nouveau commentaire. « Alors ce jambon-beurre ? Il est à ta convenance ? » Un jour, il va devoir apprendre à filtrer ce qu'il dit. Parce que là, il n'a aucun instinct de survie. Il va surtout devoir ajouter un nouveau mot dans son vocabulaire. Auto-préservation.


“Le temps passe à toute vitesse ; Roulez jeunesse.”




HRP :
 


Kamyl joue de ses poings en PowderBlue ~


Dernière édition par Kamyl T. Wolff le Sam 12 Aoû 2017 - 17:44, édité 4 fois
Message Dans Re: Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl | le Ven 21 Juil 2017 - 12:58
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : ///
Féminin Personnage sur l'avatar : Annie Mei - DcTB
Âge, classe & année : 18 ans - B - 8ème année

Prism' : 724

Messages : 107
Date d'inscription : 12/06/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Ft. Kamyl
Au lieu de picoler pour passer la faim, viens manger.

Je lui retourne son paquet de chips.

Sa je n'en veux pas, trop gras.

Mon ton était clairement agacé. Je refuse de lui être redevable. Pas après tous les efforts que j'ai fait pour lui montrer qui est le boss.

Et range ta mauvaise humeur.

Mon sang ne fait qu'un tour. Il a touché là ou sa pique. Encore une remarque du genre, et je jure qu'il va la connaitre, ma vrai mauvaise humeur. Je piétine. Mon corps hurle à la faim mais ma fierté refuse de lui céder. Je n'ai qu'à assumer les conséquences de ma connerie point barre. Et depuis quand il est gentil avec moi lui, d’abord ? M'offrir quoique se soit n'est pas dans ses habitudes. Je me demande vraiment d'ou vient cet élan de bonté. Il est possible que je fasse vraiment pitié aussi. Fait chier.

Je prends la bière.

Et bah encore heureux qu'on fasse un échange. Je me sens déjà moins redevable. Mes yeux retombent sur le sandwich. Presque (trop) gros pour mon estomac, mais à ce stade là, j'ai l'impression que le gremlins qui siège dans mon ventre serait près à dévorer un stade entier, spectateur et joueur compris.

Et toi, mange.

Mes joues virent au rouge, tandis que je ravale une nouvelle fois mon orgueil. Il se croit malin avec sa voix grave et forte de mec à qui ont ne dit pas non. Mais il me connait bien malgré tout Kamyl. Non. C'est mort je refuse.
Ces doigts ont glissé dans mon sac, et se sont refermés sur le petit radio réveil que j'ai trouvé dernièrement en ville. Je ne savais pas qu'il s’intéressait à se genre d’engrenages, mais ses yeux impassibles en disent long sur ses intentions.

Tu contentes te lancer dans l'horlogerie pour ramener ça ?

Sa me calme, contrairement à d'autre choses.

Contrairement à toi. J'ai fini par céder. Mes canines ont plongés dans la chair farineuse du sandwich. C'est comme s'enlever une écharde du pied, sauf qu'on est rassasié en plus.

Alors ce jambon-beurre ? Il est à ta convenance ?

Je vais le tuer. Il appelle au meurtre c'est pas croyable. Très bien il veut jouer. Sans problème.

Il est passable, mais si j'étais toi, je me concentrerais sur l'horloge. Parce que tu fais n'importe quoi.

Ma langue essuie les miettes sur mes lèvres. Il faut que je trouve ce qui le mettra mal à l'aise à son tour. Je me traîne à quatre pattes, bien trop près de lui forcément sinon ce n'est pas drôle, et retiens la petite horloge entre ses doigts.

Si tu ne débloques pas l'engrenage , tu ne pourras toucher à rien. Ou pire, tu vas me le détruire.

Mon micro tournevis plat enclenche un léger déclic. Je repart m'asseoir, satisfaite de l'avoir remis au pas, mon sourire narquois figé sur mes lèvres.

Laisse tomber, tu n'es pas assez délicat pour se genre de choses..

Mes yeux brillent de malice. Et pan, dans les dents mon petit.

©Gau



Ces plaisirs violents
ont des fins violentes ;
Dans leurs excés, ils meurent
tel la poudre et le feu

[...]

Que leur baiser consume..



Alaska tchatche en #666600
Message Dans Re: Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl | le Mer 9 Aoû 2017 - 19:24
K1000 pr T yeu
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Andy / Cha
Masculin Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!
Âge, classe & année : 17 ans - 6E

Prism' : 20188

Messages : 253
Date d'inscription : 23/03/2017

K1000 pr T yeu
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Supergirl ♦ Alaska I. Bjørn
Juin 2017


Don't be so rude, idiot !

Pourtant, il devrait commencer par sympathiser avec ce terme. Ça pourrait lui être fort utile. Auto-préservation. Ou même ne serait-ce qu'en avoir conscience. Foncer dans les ennuis, si on sait que ce sont des ennuis, c'est toujours mieux que de ne rien voir venir. Du moins, de son point de vue. Ça lui permettrait une plus grande marge de manœuvre quand il doit réparer ses conneries. Pas qu'un paquet de chips soit une grande menace. Il a déjà vu pire. Même en terme de bouffe. Une tomate est plus dangereuse qu'une pauvre chips. Sa fierté pourrait mal le prendre à la limite. Mais ce ne sont que des chips. Du coup, c'est plus utile d'ouvrir le paquet et d'en manger qu'autre chose. La chance est avec lui, aujourd'hui, il se sent capable d'apprécier des chips. Surtout des natures sans parfum chimique ajouté en plus.

L'horlogerie la calme ? Grand bien lui en fasse. Kamyl ne ressent pas l'animosité de la miss comme telle. Tout au plus de l'agacement. Puis au pire, ce n'est clairement pas son problème à lui si elle ne veut pas admettre qu'elle crève la dalle. Il n'y a rien de honteux à ça en plus. Ce n'est pas comme si elle devait le supplier ou autre. Néanmoins, malgré sa franchise, le métis ne va pas aller lui dire ça. Il sent venir un ouragan s'il le fait. Le plus dévastateur que l'île n'ait jamais connu. Ce ne serait pas drôle sinon... L'orage annonciateur est déjà là après tout. Il n'ira donc pas contredire la miss. Après tout, lui est honnête, il ne s'y connaît pas spécialement en horlogerie. Il écoute donc la miss lui faire un cours sur l'art du démontage de réveil. Une fois l'engrenage débloqué par ses soins, Kam commence à démonter l'objet. De ce fait, il ne voit pas le sourire narquois ? satisfait ? de la miss. Il n'a jamais joué les machos à refuser de l'aide. Certes, il est de très mauvaise fois en pensant ça. Après tout, il ne va pas volontairement demander à ce qu'on l'aide non plus. Fierté ô grande fierté.

C'est donc concentré sur le tout petit mécanisme, d'une précision de métronome qu'il attend la prochaine réflexion à laquelle il aura droit. Bien. Sa délicatesse. Sait-elle que la cuisine demande un minimum de délicatesse ? Certes, c'est à l'opposé de la mécanique qui elle demande de la précision et de la force. Mais il sait en faire preuve. Au moins un minimum. Kam se contente donc de hausser les épaules. Ça ne changera pas grand chose au final. Il pose le tournevis dont il se servait jusque-là pour en prendre un plus petit. Il étale les différentes pièces qu'il a déjà retirées. Puis en voyant le spiral légèrement tordu, il laisse un sourire fleurir ses lèvres. Tournant la tête vers Al, il lui balança. « Je pense avoir trouvé le problème. » Chose qui n'est à son avis pas réparable avec le matériel à disposition. Mais il est prêt à laisser la miss essayer. Ainsi, si elle détruit l'objet, ce ne sera pas son manque de délicatesse à lui qui sera remis en question. « Le spiral est anormalement déformé. » Il se courbe sur lui-même. Kamyl lui tend la pièce en question pour qu'elle constate par elle-même. « Tu vois que ma délicatesse est prodigieuse. » Il n'allait définitivement pas laisser passer une occasion de lui prouver qu'il en était capable.

Après ça, il termina sa bière et s'allongea dans l'herbe. « Qu'est-ce que tu comptes en faire une fois réparé ? » Un réveil ça peut toujours être utile. Mais les jeunes de nos jours utilisent leur portable pour se faire réveiller.

“Le temps passe à toute vitesse ; Roulez jeunesse.”




Kamyl joue de ses poings en PowderBlue ~
Message Dans Re: Don't be so rude, idiot ! - ft. Kamyl | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «ville & monde :: Forêt & ruines :: Forêt étincelante-