predefinis
mini news
05.07 Pensez à changer vos codes de LMS si vous utilisez ceux en libre-service ! www.

28.02 Déménagement de la Chatbox !

30.01 Nouveau système de récompense pour les votes aux top-sites ~
intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

nom du rp •• votre pseudo

ajouter le mien ?
à l'honneur


infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. & www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. recensements des évènements
www. top-sites
Crazy Noisy Bizarre Life




Partagez|

 
Crazy Noisy Bizarre Life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Dans Crazy Noisy Bizarre Life | le Lun 3 Juil 2017 - 13:02
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Non
Masculin Personnage sur l'avatar : Yusuke Kitagawa (Persona 5)
Âge, classe & année : 17, B, 6ème année

Prism' : 28

Messages : 4
Date d'inscription : 02/07/2017





Edel Friedrich

ÂGE 17 CLASSE B ANNÉE 6ème NATIONALITÉ Allemand GROUPE Pinguino

Monde de poche — Univers de poche (maîtrise parfaite): Un univers dans lequel Edel peut se téléporter comme il veut ainsi que les personnes avec lesquelles il a un contact physique. L’univers est composé de ce qu’Edel souhaite et il peut le modifier lorsqu’il est à l’intérieur, le reste étant généré aléatoirement. Edel l’utilise principalement pour créer des modèles pour ses peintures. Edel peut amener des objets à l’intérieur mais ne peut sortir de l’univers que les objets qu’il a amené. Edel peut y rester une semaine au maximum, mais à l’extérieur aucun temps n’aura passé et il réapparaîtra exactement à l’endroit d’où il disparu. Pour une seule journée resté à l’intérieur, Edel n’aura pas de séquelles particulières si ce n’est un court moment où il sera déboussolé et une légère fatigue. Toutefois, pour une semaine entière passée à l’intérieur, Edel perdra connaissance et sera frappé d’amnésie pendant une période d’au moins un mois.

i'm in love with your personality


«J’ai juste envie de vivre une vie tranquille.»

Si tout les adolescents de son âge ont des rêves et même des ambitions, Edel lui n’inspire qu’au calme. Une petite maison, pas de soucis et tout le temps du monde pour vivre tranquillement, se reposer et faire de l’art. Dans cette mesure, Edel à tout du caractère d’un octogénaire. L’aventure ce n’est pas pour lui et il cherche à l’éviter
comme la peste, tout comme l’attention et les problèmes. Une journée passée sans qu’on s’adresse directement à lui ou que l’on lui demande de faire quelque chose est une journée de réussie à ses yeux.

Mais est-il pour autant fainéant? Non, pas vraiment. Edel mettra du cœur à l’ouvrage pour faire ce qui le motive, ce qu’il aime, mais aussi ce qu’il est obligé de faire afin qu’on le laisse revenir à sa paix et son train train quotidien. C’est donc une des grandes qualités d’Edel: son efficacité presque inaperçue, une espèce de nonchalance permanente dans laquelle il effectue n’importe quelle tâche.

Si l’on se penche plus sur ses qualités, on se rends compte qu’il n’en a pas qu’une seule. Edel est quelqu’un de très compréhensif, peut-être parce qu’il aimerait que les autres le soit plus avec lui. Très sensible à l’art et à l’esthétisme exacerbé, il participera sans réfléchir au premier projet artistique que l’on lui présente, qu’importe sa nature. En parlant de nature, Edel l’adore. Pour lui, la nature est le seul endroit où personne ne viendra le déranger, une espèce d’armure anti-problèmes et aussi un magnifique modèle.

Mais bien sûr, notre jeune homme à aussi des défauts, naturellement. Tout d’abord, de son envie de passer inaperçu et de vivre une vie tranquille découle un certain manque de compétences sociales. En effet, Edel ne parlant qu’à peu de personnes pour diverses raisons, lorsqu’une nouvelle personne choisit de faire irruption dans son espace personnel, Edel ne sait pas vraiment comme gérer la situation. Ajoutons à cela qu’Edel possède une forme d’égoïsme, pensant en priorité à revenir a sa tranquillité qu’importe le coût, même si cela nuit à autrui.

Côté scolaire, Edel est un bon élève plus par contrainte que par envie: celui-ci fournit de bons résultats scolaires pour qu’on ne vienne pas lui demander de travailler plus. S’il n’est pas naturellement au-dessus de la moyenne, c’est bien sa détermination à retrouver sa quiétude qui le fait travailler si vite et efficacement. Mais si Edel à de bons résultats scolaires et une bonne maîtrise de son pouvoir pourquoi n’est-il pas en classe A? La réponse est simple: il ne supporte pas le système des classements. Loin d’être totalement égalitaire ou agissant par bonté de cœur, il pense juste que si le système de classe été radié il passerait plus facilement inaperçu. De même pour la classe PUMA, il pense que tout cela est une très bonne idée qui lui permettra de reprendre sa tranquillité plus facilement quand il repartira mais tout cela est trop de travail pour qu’il y participe. En résumé, Edel pense qu’il est vers l’échelon le plus haut et cela le dérange d’être si près des projecteurs.

Sur le sujet des projecteurs, parlons du seul endroit où Edel est extraverti: le théâtre. Si ce sont ses parents qui le forcèrent a participer à des ateliers de théâtre lorsqu’il était plus jeune, il fût instantanément conquis par ce monde. Tout, absolument tout de ces pièces étaient régie par des règles esthétiques. Que ce soit le choix des costumes, du décor, des lumières ou même de la trame dramatique, tout réponds à des critères définis et la représentation permets aux acteurs de ne faire qu’un avec l’œuvre qu’ils ont crée, la sublimant pendant le court instant que durent les scènes.

it's physical
I had a thought of you,
In solitude without rescue.
Your thoughts are in the pouring rain,
And you feel the way you did before I met you


• Taille et silouhette: Plus grand que la moyenne d’à peu près une tête avec précisement 1m87, Edel est aussi très fin, peut-être même un peu trop pour sa santé.

• Couleur de la peau: Malgré toutes ses expéditions en extérieur, Edel à réussi à garder sa peau pâle en toute circonstance. Le secret? Une application de crème solaire indice 90 avant chaque sortie prolongée.

• Couleur des yeux : Des yeux bleu gris comme un ciel de tempête ou une mer en fracas. Edel possède aussi des cils étrangement longs .

• Couleur et longueur des cheveux: Ah, une histoire bien triste aux yeux d’Edel. Edel, comme tout être humain, est né avec une couleur de cheveux qui n’est pas celle d’un personnage principal de manga, à savoir le blond, ce qui lui allait très bien. Toutefois, alors qu’il passait ses premiers jours à Prismver, il se réveilla avec les cheveux bleu foncés. Un drame pour le pauvre Edel dont la tête bleue surplombe maintenant les foules. Edel essaya de les teindre, mais il semblerait que ceux-ci rejettent toute forme de teintures ou finissent dans un état déplorable. Les cheveux d’Edel sont assez longs, arrivant des fois à ses épaules lorsqu’il ne daigne pas les couper. La raison est toute simple et même un peu idiote: Edel adore la sensation des cheveux sur sa peau et triturer une mèche de cheveux lorsqu’il réfléchit est devenu un tic trop rapidement pour qu’il puisse penser à s’en débarrasser.

• Style vestimentaire: Sobre au possible. Edel s’habille avec des couleurs peu voyantes, ou en quantité très petite. Edel s’habille avec un esthétisme clair, même s’il passe inaperçu auprès de la plupart des autres. Il prends un malin plaisir et un temps certain à trouver comment marier tel et tel vêtement, telle ou telle couleur.

• Signes distinctifs: Malheureusement, ses cheveux bleus. Si près mais pourtant si loin de ne pas en avoir.

• Regard d'autrui: Aux yeux des autres, Edel est quelqu’un de physiquement assez sobre mais surtout très maniéré. Fruit de 17 années de pratique, Edel arrive à rester au second plan, ce qui fait que la plupart des gens le considèrent comme très discret et doux. En résumé, Edel passe pour un magnifique pot de fleur pour quiconque ne lui adresse pas la parole.

• Inventaire:Edel à très souvent un sac de cuir sur son épaule, remplit du minimum pour dessiner ainsi que d’un appareil photo, de quoi manger et boire un petit peu. Tout son matériel plus précieux est rigoureusement entreposé dans sa chambre et tout ce qu’il a avec lui a donc beaucoup été utilisé.





omg omg guyyyz it's story tiiiime !


Edel est né un certain 31 Décembre il y a maintenant 17 ans, faisant rater une fête très importante à ses parents. En effet ce jour là, ses parents tout les deux cadres dans une grande société d’import export devaient passer le réveillon avec de futurs clients afin de finaliser un contrat. Dû au technique peu opportun de l’accouchement, le contrat ne fût jamais signé. Il est bon de savoir que ce contrat aurait permis aux parents d’Edel de ne plus avoir à se soucier de quelconques problèmes d’argent pour quelques générations. Cela dit, ils étaient déjà très fortunés mais que voulez-vous, la poursuite constante de l’argent force les humains à se comporter de manière terrible.

Sa famille était plutôt réduite. En effet, ses deux parents étaient tout les deux enfants uniques et certains de ses grands-parents étaient morts de vieillesse. La seule chose exubérante par rapport à sa famille fût peut-être le nombre de personnes qu’il dû appeler «parrain» et «marraine» lorsqu’il était petit. Pour faire bien, ses parents avaient choisi leurs collaborateurs les plus proches comme parrain et marraine mais avaient ajouter une liste longue comme le bras de témoin de baptême qu’ils exigeaient qu’Edel appelle comme membres de la famille.

Toutefois, l’enfance d’Edel fût plutôt calme. Il n’eut personne avec qui se disputer et des parents prêt à lui céder n’importe quoi pour compenser une absence quasi constante. En bref, Edel passa son enfance a gribouiller sur des feuilles de papier et à lire des livres. Pas beaucoup de sorties en extérieur et surtout pas beaucoup d’amis, ce qui devint problématique lorsqu’il arriva à l’école. Sachant déjà lire depuis longtemps et donc très en avance sur le reste de ses camarades, Edel fût mis encore plus sur le côté lorsqu’ils apprirent qu’il n’aimait pas jouer dehors. Dès petit, Edel conclut que rester loin des autres était une bonne idée pour avoir la paix.

Car la paix, il l’eut. En maternelle, en primaire et même au collège, tout se passa tranquillement. Il s’éclipsait à la bibliothèque lorsque l’opportunité s’offrait à lui, remplissait la dernière place vacante lors des travaux de groupe et faisait même tout le travail du groupe si on le laissait faire. Son talent continuait à se développer mais ses parents ne voyait pas ça du même œil: pour eux, il devait leur succéder et prendre le poste de cadre. Edel essaya de leur faire comprendre mais rien n’y faisait. Alors pour qu’on le laisse tranquille sur le long terme, il eut à sacrifier sa quiétude immédiate. Pendant quelques jours, Edel s’enferma dans sa chambre et peint, dessina et sculpta sans relâche. Quelques jours plus tard, il se dirigeait dans une salle d’exposition et demanda à ce que l’on expose ses travaux. La réponse fût non mais l’argent fît changer d’avis.

Sa popularité explosa rapidement et ses pères durent reconnaître son talent et son avenir. Cette tâche faite, Edel détruisit tout les travaux faits pour l’occasion, les jugeant comme de simples instruments pour se faire connaître et qu’en tant qu’artiste de telles œuvres faites pour poursuivre la gloire ne devaient pas exister. C’est ainsi qu’il disparu quasiment du monde de l’art, ne gardant quelques contacts afin de pouvoir vendre des toiles. Il détestait devoir faire de l’art pour l’argent mais ses parents ne le laissait pas tranquille s’il n’apportait pas de résultats concrets et constants.

Puis un jour, Edel découvrit le principe de l’héritage. Un jour, ses parents mourraient et il récupérerait l’argent que ses parents avaient amassés sans raison, alors cela le réconforta. S’il attendait patiemment ce jour, il pourrait se retirer dans un endroit loin des autres et passer une vie calme. Ses parents, trop concentrés sur leurs carrières n’avaient eu un enfant que très tard, donc il se fit une raison que d’attendre quelques années pour vivre le reste de sa vie dans la quiétude valait le coup. Peut-être trouvez vous cela cruel qu’Edel ne considère la mort de ses parents que comme un moyen d’arriver à son simple rêve. Mais très honnêtement, il ne tenait pas tant que ça à ses parents. Petit, il ne passa que très peu de temps avec eux, n’ayant aucun bon souvenirs avec eux. Pour lui, la mort de ses parents serait quasiment comme la mort d’inconnus. Alors il continua à faire de l’art pour l’argent occasionnellement afin qu’on arrête de lui demander de le faire à chaque fois, car il savait qu’il aurait le dernier mot éventuellement.

Puis un jour à la télé, les informations annoncèrent que certaines personnes étaient douées de capacités surnaturelles. La première pensée d’Edel fût d’être soulagé qu’il ne faisait pas partie de ces gens là car cela semblait être un problème d’avoir un pouvoir à gérer. La seconde fût que ce genre de personnes pouvaient apporter des problèmes. Alors naturellement, Edel s’en désintéressa complètement, pensa que quand il vivrait seul et loin, il n’aurait jamais à gérer ce genre de problèmes.

Mais le lendemain matin, un problème apparu. Edel se réveilla dans un genre de monde étrange. Tout était d’une couleur étrange. Le ciel était violet, la terre était jaune. Et surtout, il n’était pas chez lui, il n’y avait personne. Edel fût tout d’abord surpris mais fini par comprendre. Il était ce genre de personne qu’il était bien content de ne pas être. Alors Edel se résigna une fois de plus. Quand il habitera seul, il n’utiliserai pas son pouvoir et ce serait comme s’il n’en avait pas. Mais pour l’instant, il était bloqué dans son monde. Il n’avait pas faim, pas soif et le temps passait normalement. Alors après quelques temps qui lui parurent des jours, Edel se fit une raison. Il resterait ici, ce n’était pas bien grave. Il était seul, personne pour le déranger alors cela lui allait.

Alors qu’il pensait être seul, un être apparu de nulle part. Une espèce de chien rouge commença à aboyer. Surprise, puis irritation. Même ici, il ne pouvait pas être seul? Alors pour la première fois de sa vie, Edel fût en colère. Et cela n’améliora pas son rapport avec son monde. Des dizaines de lutins apparurent et commencèrent à danser et a faire du bruit, le monde commença à se distordre et la nuit ne tomba plus pendant ce qui semblait être une éternité. Petit à petit, Edel réussi à se calmer, à se dire que si tout ici dépendait de son pouvoir, alors il pouvait bien en faire ce qu’il voulait. Alors heures après heures, il réussit à changer le monde un petit peu plus.

Finalement, tout rentra dans l’ordre. Alors Edel s’endormit. Lorsqu’il se réveilla, il était encore dans son lit, comme si rien ne s’était passé. Au total, Edel avait passé un peu moins d’une journée à l’intérieur de son monde. Pris de tremblements, il se blottit dans son lit et se mit à pleurer, comme s’il avait été sauvagement arraché du ventre de sa mère. La premières des nombreuses crises de paniques qui agitèrent Edel avant qu’il ne maîtrise son pouvoir. Ce jour là, il n’alla pas à l’école, trop déboussolé pour faire quoi que ce soit d’autre que rester allongé dans son lit à réfléchir. Comment gérer ce nouveau don? Il avait bien pensé à l’utiliser pour son art mais pour cela il lui fallait réussir à le contrôler mieux. Et s’il le contrôlait mieux, il aurait la paix. Alors c’est ce qu’il fit. En une semaine, Edel passa à peu près un mois en plusieurs sessions dans son monde, poussant à chaque fois un peu plus ses possibilités. Son contrôle était maintenant bien meilleur et ses sorties beaucoup plus douce. Mais pour autant il ne s’arrêta pas là. Il continua pendant des semaines à plonger au moins une journée par jour dans son monde jusqu’à pouvoir en sortir avec un contrecoup le plus réduit possible. A partir de ce moment là, il arrêta quasiment d’y aller, n’y allant que pour de petites vacances.

Puis, quelques jours après, quelqu’un toqua à la porte. Un «traqueur de Prismver» qui lui expliqua ce qui allait maintenant se passer. Ses parents n’eut même pas l’air surpris et ne lui demandèrent même pas ce qu’était son pouvoir, une autre preuve d’un désintéressement total qu’Edel détestait. Mais Edel ne voyait pas ça du même œil. Alors que ses parents acceptèrent de le laisser partir et qu’Edel faisait ses affaires docilement, il attrapa le traqueur et le fit plonger avec lui dans son monde. Pendant une semaine entière, Edel demanda chaque jour à son traqueur de le laisser vivre sa vie tranquillement comme si rien ne s’était passé, d’ailleurs il pouvait bien voir qu’il contrôlait parfaitement son pouvoir. Lorsqu’il recevait un non, Edel le scellait a nouveau au plus profond de la terre et réessayait le lendemain. Il en profita pour lui demander de lui parler de Prismver, si bien qu’avant même d’y arriver il connaissait déjà très bien l’île, ses habitants et le système scolaire en général. Pendant toute la semaine, Edel étoffa son monde, le rendant le plus criant de vérité possible. Et chaque jour il forçait son traqueur à voir qu’il arrivait à se contrôler alors à quoi bon?

Mais étrangement, le traqueur ne craqua pas. Comment? Edel l’ignorait complètement. Mais à son retour dans la réalité, il prit son contrecoup et, pour la première fois, celui d’un autre. Il pensait pouvoir continuer à gérer la situation après un contre coup d’une semaine, mais un contrecoup de deux semaines fût trop lourd: Il tomba à terre, agité par les larmes et la peur avant de perdre totalement connaissance. Ses parents pensèrent qu’il faisait juste une crise, mais le traqueur en profita pour l’emmener.  

Edel se réveilla dans une clinique, celle de Prismver. Allongé dans son lit, il ne savait pas où il était. Il savait vaguement qui il était, mais la raison pour laquelle il se retrouvait dans ce lit lui était tout à fait inconnue. Il regarda tout autour de lui, affolé, un indice qui pourrait lui dire ce qu’il se passait. Alors qu’il se relevait il regarda à travers la fenêtre et s’arrêta quelques instants pour regarder le paysage. Il reste comme cela debout et un peu étourdi à regarder le paysage pendant quelques minutes alors qu’une infirmière arriva dans la salle. Edel s’assit sur le lit comme demandé et écouta tranquillement les explications de la jeune femme.

Alors, il s’appelait Edel Friedrich et avait été rapatrié après une perte de connaissance suite à un accident. On lui annonça aussi qu’un de ses parents avait été prévenu et viendrait le voir d’ici peu. Edel acquiesça et laissa l’infirmière partir. Une fois de plus happé par le paysage, Edel resta bien prostré au bord de la fenêtre une bonne heure. Inspirant tranquillement l’air pur, il était pris d’une espèce de mélancolie, comme si il avait quitté quelque chose qui lui était cher. Mais il eut beau réfléchir encore et encore, il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus, un grand mur opaque lui bloquait la route.

Finalement, la réponse lui apparu sous la forme du traqueur de Prismver l’ayant amené sur l’île. Il lui expliqua la situation, ajoutant qu’ils avaient mentis à la clinique pour éviter de faire des vagues. Le moins l’on entendait parler de l’université et de ses rapports avec l’étranger, le mieux tout le monde se porterait. Edel lui demanda combien de temps il allait rester ici et le traqueur lui répondit qu’il resterait hospitalisé jusqu’à ce qu’il ai recouvert la mémoire au moins partiellement.

Edel le remercia puis il s’en alla. Alors ses parents vivaient de l’autre côté de l’océan? Edel avait du mal à vraiment réaliser ce que cela signifiait. Il savait juste qu’il allait être forcé à aller dans cette institution. Cela de ne lui plaisait toujours pas mais, comme à son habitude, Edel se résigna. Ce n’était pas comme si un amnésique pourrait s’échapper de l’île et rentrer chez lui. Sans parler du fait qu’il se ferait instantanément attraper, la difficulté du voyage n’en valait pas le coup. Alors il patienta.

Les jours, puis les semaines passèrent. Edel recouvra sa mémoire en même temps que son goût pour l’art. Le traqueur était revenu prendre de ses nouvelles et Edel avait réussi à marchander pour avoir le minimum pour peindre. Alors il se mit à peindre encore et encore le paysage de sa fenêtre, le seul horizon qu’il avait. Des toiles s’accumulèrent dans la chambre d’hôpital et Edel pût enfin sortir. Il fût ensuite escorté jusque la salle d’examen.

Bien évidement il savait déjà ce qu’il se passait, il avait demandé au traqueur. Alors tout simplement, il demanda au délégué de classe de venir et lui fit un petit tour de son univers hyper réaliste, le tout en une petite journée. En sortant avec un peu de sueur sur le front, Edel vu envoyé directement en classe A. Là-bas, il discuta avec peu de gens, car il les jugeait trop orgueilleux et somme toute trop dérangeants. De plus, les cours de la classe A , bien qu’il arrivait à les suivre sans trop de mal, lui prenait trop de temps libre. Alors Edel avait pris pour habitude d’aller réviser dans son monde et tout allait bien. Mais la destruction de la salle de classe A et la création de la ligue du chaos le mois suivant furent la goutte qui débordait le vase. Edel désavoua le système complètement pendant une semaine, devant ses professeurs, ses camarades, toutes les personnes qu’il croisait. S’il en croyait ce qu’il avait demandé au traqueur et au délégué, la sentence serait rapide.

Et en effet, elle ne se fit pas attendre. Quelques jours plus tard, Edel était en classe B, à son plus grand bonheur. Maintenant, il était avec les pacifistes, les gens plus calmes qui ne lui poseraient possiblement pas ou moins de problèmes. Bingo. Depuis, Edel évolue tranquillement en classe B, loin de la pression de la classe A. Cela dit, Edel montre ouvertement son dédain du système de classe en ne portant quasiment jamais sa cravate. Un signe de lutte implicite mais assez fort pour Eden. Un de ses meilleurs souvenirs fut d’ailleurs la fête de l’environnement qu’il passa seul à ramasser des déchets dans la forêt et ses environs, lui permettant d’explorer l’île un peu plus.

Scolairement, Edel choisit toutes les options en rapport à l’art: arts plastiques, arts visuels, architecture, littérature et  aussi théâtre. Pour ses langues vivantes, il choisit l’italien et le japonais, le jeune homme ayant déjà appris le français lorsqu’il était en Allemagne et ne reprenant bien évidement pas l’allemand.  


sinon toi comment ça s'passe

PSEUDONYME Edel
AUTRES COMPTES ICI ? Nope
ÂGE 18
SEXE Homme
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Topsites je crois bien
PERSONNAGE SUR L'AVATAR

Code:
► [b]Kitagawa Yusuke[/b] ; [i]Persona 5[/i] ★ [url=http://prismver-rpg.forumgratuit.org/u2573]Edel Friedrich[/url]

(ne pas retirer les balises code)
PETIT MOT DE LA FIN Le forum est vachement joli. Et je me suis tappé tout le contexte mais c'était sympa
CODE DU FORUM Validée par Lily


Dernière édition par Edel Friedrich le Mar 11 Juil 2017 - 0:57, édité 11 fois
Message Dans Re: Crazy Noisy Bizarre Life | le Lun 3 Juil 2017 - 14:53
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Pas encore btw
Masculin Personnage sur l'avatar : OC de Cynthia Tedy
Âge, classe & année : 19, classe C, 8ième année

Prism' : 250

Messages : 102
Date d'inscription : 26/05/2017

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


olala j'suis first

J'te resouhaite bienvenue parmi nous bb ~



Perfection is, after all, a form of banality.

Demons stuck inside our blood
we got drugs inside our heart
Message Dans Re: Crazy Noisy Bizarre Life | le Dim 9 Juil 2017 - 22:49
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Non
Masculin Personnage sur l'avatar : Yusuke Kitagawa (Persona 5)
Âge, classe & année : 17, B, 6ème année

Prism' : 28

Messages : 4
Date d'inscription : 02/07/2017



Présentation réellement finie cette fois!
Message Dans Re: Crazy Noisy Bizarre Life | le Lun 10 Juil 2017 - 23:07
i can't remember just how to forget
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Féminin Personnage sur l'avatar : Kurisu Makise (Steins;Gate) + red head girls || Rose Leslie + Karen Gillan (IRL)
Âge, classe & année : 18 (04/07) • 7B • Astronomie

Prism' : 3319

Messages : 207
Date d'inscription : 18/07/2015

i can't remember
just how to forget
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Rebienvenue à toi~

Pouvoir : Après les échanges via mp, je pensais qu'on était arrivé à un bon équilibre entre possibilités et effets. En soit, ça m'irait... mais en lisant ton histoire, j'émets des doutes.
Premièrement : l'amnésie. Qu'Edel soit perdu à son retour, je le conçois tout à fait. Mais qu'il oublie jusqu'à son nom et quasiment tout jusqu'à ses passions... Je trouve cela abusé, surtout pour un don n'a pas de rapport avec la mémoire ._. Ne t'inflige pas tout ça, voyons ! /paf/
Je te proposerais donc un truc plus simple : il revient et a une perte de repères, reconnait moins facilement les choses plus récentes qui lui sont arrivées... Il se réhabitue doucement mais sûrement à la réalité et en voyant son environnement, ça lui revient. Au pire, il n'a qu'une semaine et non plus d'un mois de flottement par rapport à tout ça. Voire le corps un peu flagada mais rien de grave. (Pour une très bonne maîtrise, tu peux avoir comme effets secondaires : un jour ressenti = fatigue ; une semaine ressentie = évanouissement + perte de repères).
Deuxièmement : et là, c'est dans l'histoire même qu'il faudrait corriger. Que ce soit lors de sa découverte du pouvoir ou plus tard quand il commence à l'employer, la durée qu'il y passe me semble excéder la limite d'une semaine... et ne pas inclure les effets secondaires que tu as proposé. Je me dis par ailleurs qu'il ne pourrait pas enchaîner autant de sauts dans son monde sans être vraiment mal... mais je crois que tu l'as un peu évoqué donc je ne m’appesantirai pas là-dessus.
Relis juste ses passages pour que ce soit cohérent avec la présentation du don et ça ira je pense /o/

Caractère : Ça me convient ! Je le trouve très simple et logique au final, cet Edel. ET THÉÂÂTRE.

Physique : Ce n'est pas le plus important mais si tu pouvais me donner une taille précise (centimètres), ce serait cool o/
Aussi, je crois comprendre que ses cheveux bleus viennent de l'élève change-couleur (n'est-ce pas ? le coquin a encore frappé dans la nuit), mais j'aurais aimé connaître sa couleur de cheveux originelle !

Histoire : Il me manquerait un lieu de naissance (plus précis que l'Allemagne sous-entendue).
Je reprécise pour être sûre : la révélation de la magie a eu lieu en février 2016, il a donc découvert son don ce même mois ? Et il est rentré au plus tard fin février voire début mars à Primsver pour connaître la destruction de la salle des A et la League du Chaos ? Dooonc il a découvert son don à 16 ans et est à Prismver depuis 1 an ?
Bon, passons au gros truc qui ne va pas dans l'histoire : le traqueur. (Je vais consciemment ignorer l'amnésie déjà évoquée et qui l'affecte sur une trop longue période après... et en même temps que dalle quand il découvre son don.)
Donc ! Précision importante qui ne doit pas être assez claire et qui influe l'arrivée d'Edel à Prismver : personne ne force les jeunes mages à venir. Peut-être qu'effectivement, les traqueurs ont une bonne com', que depuis la révélation de la magie ça veut recruter et que si tu ne contrôles pas ton don, on va souligner le fait que tu en as besoin deary... mais ce n'est pas le cas ici. Edel a la possibilité de refuser : on ne fait pas dans le kidnapping !
Or, tu mets en place quelque chose qui y ressemble pour le pauvre traqueur qui vient juste parler de son prospectus ^^" Je ne dis pas que dans la panique/colère de se découvrir mage, Edel ne peut pas emmener plus ou moins consciemment le traqueur dans son monde... Mais de là à le séquestrer aussi longtemps et plusieurs fois ? Tu es sûr ? Parce que moi pas. Il pourrait porter plainte, le pauvre traqueur... Surtout qu'ils sont souvent deux donc le second pourrait être un peu "Euh buddy, fais pas ça à mon pote, on se barre si tu veux pas nous suivre". *Courage, fuyons.*
Donc j'aimerais que tu corriges cette partie.
Ceci + la diminution de l'amnésie, Edel doit pouvoir accepter de venir de lui-même à l'école (encore une fois, la communication des traqueurs peut être bonne et il peut être quand même désorienté suite à l'utilisation de son don et donc influençable... à toi de voir ce qui finit par le convaincre).
Il me manquerait par ailleurs son avis sur la Vice-Directrice (PUMA je l'ai saisi dans le caractère) ainsi que sa répartition chez les Pinguinos (il se veut neutre ou il n'exprime juste pas du tout son avis ?).
Enfin, à titre totalement informatif : il a quitté les A mais bon sang, que d'options il arrive à suivre /o/ *impressionnée*

Si je n'ai pas été claire sur un point et/ou que tu veux en rediscuter, n'hésite pas à me mp sur Discord ! Bon courage pour les corrections et à tout de suite~


- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Message Dans Re: Crazy Noisy Bizarre Life | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «administration :: Présentations-