predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Lovely reckless baby [PV Kamyl]




Partagez | 
 


 Lovely reckless baby [PV Kamyl]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Dim 13 Aoû 2017 - 22:57
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aucun
Féminin Personnage sur l'avatar : Fujioka Haruhi deOuran High School Host Club
Âge, classe & année : 19 ans, classe B, 8ème année

Prism' : 217

Messages : 35
Date d'inscription : 26/07/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Lovely reckless baby

Kamyl & Colombe

Aujourd’hui tout allait bien.

Vraiment. Depuis ton réveille tout se passe tranquillement et sûrement. L’eau de la douche avait eu rapidement la température idéal et ton nouveau gel douche sentait une vraiment bon sur ta peau encore maintenant. Senteur chocolat noir, avec une touche de coco, merci ton shampooing.  Le thé au fruit rouge de ce matin n’avait pas été trop infusé, ni trop chaud, un pur délice à prendre avant de sortir. Même pas besoin d’ajouté de citron ou de sucre pour qu’il soit agréable. Faires tes devoirs avait rapide aussi, rien de compliqué en vue. Il faisait même beau dehors. Pas trop chaud et juste beau.

Franchement, tout allait bien.

Tu as déjà eu plein de jours comme ça, à aller bien. À n’avoir personne qui te touche, la vie qui se déroule sans encombre, voir même parler avec une personne de façon polis et sans souci.  Des journées banales, mais plaisantes. Aujourd’hui aurait dû en être une comme tous les autres. Il n’y avait rien pour faire que ça ne soit pas le cas. Pas un seul grain de sable dans l’engrenage, absolument aucun nuage à l’horizon. La confiance en cette journée régnait en maitre.

C’est con alors que tout ne reste pas ainsi.

C’est de ta faute aussi. Pourquoi es-tu aller trainer dans les couloirs du 4ème étage ? Ah, oui. La salle de cour des B est là-bas et tu voulais vérifier si la carte de tarot que tu as perdu il y a peu n’étais pas là-bas. Rien de mauvais n’aurait dû arriver. Au pire tu n’aurais rien trouvé, mais ce n’étais pas grave, pas important, une carte ça se rachète. Franchement peut-être que ça aurai été mieux que tu restes dans ta chambre. Quoi que. Est-ce que ça aurait changé ce moment-là ? Certainement pas. Il aurait été juste plus loin, plus douloureux peut-être aussi.

Tout allait bien. Avant. Puis tu as vus Kamyl.

Là. Devant toi. Salement amoché. Parce que voir Kamyl de manière général te plaisait bien. Enfin quand tu n’avais pas à la gronder, ni à le soigné et qu’il ne tentait pas de te toucher juste pour s’amuser. Bon ok, même si tu grogne là-dessus tu aimes bien avoir l’impression d’être une maman avec son enfant. Franchement c’est sympa, mais là ça fait quand même mal de le voir ainsi. Parce que maintenant t’aurais voulu que la journée soit pourris pour toi, mais que Kamyl aille bien. Qu’il ne soit pas comme là. Parce que là tout de suite tout allait mal du coup.

Tu t’approches doucement de lui. Secoue un peu ta main devant lui comme pour vérifier que ce n’était pas une illusion quelque part. T’aurais préféré mille fois ça. Avant de soupirer doucement et d’une boule au ventre lui demander.

« Hey. Tu peux marcher jusqu’à mon bungalow où je dois aller chercher de quoi te soigner ? Qu’est-ce que t’a fait pour être dans cet état ? »

Tes yeux cherchent quelque chose pour le toucher indirectement, quoi que ce soit pour l’aidé là, seulement t’es dans un putain de couloir Cole. Un simple couloir où il n’a rien pour les cas comme ça.

« Parle pas si ça te fait mal. Bordel. Tu fais chier. »

Oui, il fait chié, mais tu tiens à lui tout de même. C’est con. La journée avait vraiment bien commencé. Dommage que ça soit fini.

Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Dim 13 Aoû 2017 - 23:51
K1000 pr T yeu
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Andy
Masculin Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!
Âge, classe & année : 17 ans - 6E

Prism' : 20397

Messages : 143
Date d'inscription : 23/03/2017

K1000 pr T yeu
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Cole ♦ Colombe V. Spam

Lovely Reckless Baby

Voilà presque une heure que Kamyl se trouvait appuyé contre le mur du couloir. À quoi faire ? Attendre. À simplement attendre. Attendre de reprendre ses esprits. Attendre que le temps passe. Attendre de trouver la force de bouger. Attendre que la douleur diminue. Ressasser cette putain de bagarre. Voir toutes les erreurs qu'il a commises. Revivre tous les coups qu'il s'est pris. Parce que putain oui, il s'en est pris. Trop. Trop pour son ego. Trop pour sa fierté. Trop pour sa maîtrise dans l'art de la bagarre. Trop pour son corps. Trop pour qu'il n'ait pas encore la rage de défoncer la gueule de cette blondinette de merde. Qui forcément traîne toujours avec sa cour. Ce serait un outrage de le croiser sans tous ses petits toutous obéissants. Putain ! Un jour, il aura sa peau. Et il s'en servira comme tapis dans son entrée.

Ce n'est que lorsqu'il vit une main fine passer devant ses yeux qu'il remarqua qu'il n'était plus seul. Sa rage et sa haine se calmèrent sensiblement. C'était elle. Forcément. Ce ne pouvait qu'être elle. N'importe qui d'autre aurait passé son chemin ou l'aurait charrié sur son état. N'importe qui aurait eu peur et se serait lâchement enfui. Pas elle. Elle n'était en rien responsable de ça. Ce n'est pas sur elle que Kamyl devait hurler sa frustration et son échec. Oh bien sûr, Jack n'est pas repartis sans dommage. Mais finir dans cet état, peu importe si l'autre est pire, est un échec. Cuisant.

L'inquiétude dans la voix de Cole, puisque ce ne peut être qu'elle, parvenait très nettement à ses oreilles. Il esquissa un faible sourire. Et même ça, c'est putain de douloureux. « Hey.. » Kam ne devrait vraiment pas parler. Il a de vilaines traces sur la gorge qui laissent penser qu'il s'est à moitié fait étrangler. Plus qu'à moitié. Sa voix est encore plus rauque que d'habitude. Ça aussi, il va en avoir pour des jours...

Voyant que sa sauveuse cherchait désespérément quelque chose du regard, il lui épargna une longue séance de réflexion inutile et de désagrément pour elle. Il la connaissait à force. « J'peux marcher. » Horrible mensonge que voilà. Néanmoins, Kamyl ne joue pas les gros durs. Il cherche juste à la préserver elle. Parce qu'aujourd'hui n'est pas un bon jour. Pas pour la taquiner. Il en est de toute façon incapable. Sa peau le lance à peu près partout. Même pour lui, un contact physique sera désagréable. Il va finir avec plus que quelques bleus...

Il brûlait de lui demander si elle venait faire quelque chose de particulier ici. Avant de le croiser. Avant qu'il ne change radicalement la tournure de sa journée. Cependant, la petite voix de la prudence et de l'auto-préservation, qu'il développait à l'allure d'un escargot, lui déconseilla d'ouvrir la bouche. Pas besoin de parler plus que de raison. Puis Cole ne se vexera pas pour si peu. Alors il attendait. De nouveau. Parce qu'attendre résumera parfaitement sa propre journée. Putain de journée de merde.



Kamyl joue de ses poings en PowderBlue ~


Dernière édition par Kamyl T. Wolff le Lun 14 Aoû 2017 - 22:26, édité 1 fois
Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Lun 14 Aoû 2017 - 0:55
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aucun
Féminin Personnage sur l'avatar : Fujioka Haruhi deOuran High School Host Club
Âge, classe & année : 19 ans, classe B, 8ème année

Prism' : 217

Messages : 35
Date d'inscription : 26/07/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Lovely reckless baby

Kamyl & Colombe

C’est moins pire que ça en a l’air.

Tout du moins tu aimerais te convaincre de ça. Tu adorerais vraiment. Pourtant tu sais que te voiler la face ne sert à rien. Ni pour lui, ni pour toi. Ça ne soignera pas ses blessure, ça n’enlèvera pas le gout amer dans ta bouche. Alors ça ne sert à rien. Ce qui est inutile est à bannir pour le moment. Il y a tellement mieux à faire et le chemin pour ça va être long. Que ce soit littéralement ou non. Dans ce genre de cas tu aimerais avoir le don de guérison pour lui.

Avant ça n’avait qu’une envie fugace, plus une blague qu’autre chose, mais jamais tu ne l’avais vus aussi mal. Jamais ça t’avais fait mal comme ça à toi-même. Tu as envie de hurler tout de suite, de vraiment être fort et puissant pour détruire les responsables de ça, mais tu es toi. Tu ne fais pas ça. Tu n’as pas la force. Pas la carrure. Tu crois dans les mots et la paix dans le monde. Puis la vengeance ça se prépare, se réfléchis. Même si c’est inutile.

« Ta gueule. J’ai dit parle pas si tu as mal. On sait que t’es con, mais je pensais utiliser les bons mots pour toi. »

Les mots sont amers et froids, mais tu ne sais pas être pleine de douceur. De toute façon il n’a pas besoin que tu sois autrement que toi. T’es même presque certain que là, Kamyl a besoin de soin et de rien d’autre. Le mieux serait l’hôpital. Le plus intelligent aussi. Seulement ça ne sera pas votre destination, parce qu’il n’a pas besoin d’être tout de suite remis à terre dans son estime de lui-même. Surtout toi, Cole, de toute ta propre conscience tu as besoin de vérifier chacune de ses coutures pour le soigné de ton mieux pour te rassuré. Toi tu as besoin de parler pour ne pas entendre sa respiration qui est toute sauf douce.

« Menteur. Je vais semblant de te croire le temps du chemin. »

Menteur aussi. Ce n’est pas y croire de lui dire. De toute façon lui dire tout ça ne sert à rien. Tu ne sais même pas si vraiment il t’écoute, il a l’air complètement ailleurs. Réfléchis Cole. Il faut l’aider. Il faut bouger. Il faut le soigné. Il faut tellement de chose en fait encore. Tu pourrais utiliser ton pouvoir, lui envoyer de la sérénité, de la joie ou encore de l’extase, mais ça ne retire pas la douleur et tu seras naze et inutile en arrivant à destination. Il n’a pas besoin d’avoir ton yo-yo émotionnel en prime.

Cependant, il va falloir ce décidé à bouger. Tu t’approches encore un peu de lui et tire un peu sur son haut.

« On doit y aller. Faut soigner ça. Je t’engueulerais, après. Vraiment fort. Mais là bouge et assume ton mensonge, au moins le temps d’arriver sur place. »

Tu recule doucement pour lui laisser de l’espace. Ça ne te fait pas sentir mieux. Il n’y a pas vraiment de moyens de te sentir mieux là de toute façon. Tu te sens tellement inutile là tout de suite.

« Si tu flanches, accroche toi à moi, même si ça vas être de la merde. Ça sera mieux que le fait de finir le nez contre le sol. Flanches pas tout de même. »

Parce que pour lui tu veux bien tout de même supporter ça. Dans cette condition. Pas trop longtemps. Seulement en cas d’obligation. Mais tu peux supporter ça. Plus que sa tête contre le sol en tout cas.

Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Lun 14 Aoû 2017 - 22:26
K1000 pr T yeu
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Andy
Masculin Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!
Âge, classe & année : 17 ans - 6E

Prism' : 20397

Messages : 143
Date d'inscription : 23/03/2017

K1000 pr T yeu
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Cole ♦ Colombe V. Spam

Lovely Reckless Baby

La vulgarité dans la bouche d'une demoiselle ne devrait pas être tolérée. Ça froisse l'expression de son visage. Fut un temps, la miss aurait été châtié d'avoir ne serait-ce que pensé parler ainsi. Une époque bien révolue. En temps normal, il le lui aurait fait remarquer. Pour l'enrager un peu plus encore. La voir aussi vivante de colère est un spectacle que Kamyl ne se lasse pas de voir. En soi, il s'en fiche que Cole ait du mordant. Tant qu'elle ne le mord pas au sens premier du terme, il en survivra. Enfin, il croit.

Il poussa un soupir face à ce que venait de dire la miss. Faire semblant de le croire. À quoi ça sert de le dire si elle sait parfaitement qu'il ment.. ? Elle manque cruellement de conviction à cet instant. Pas qu'elle en ait réellement besoin. Kamyl a besoin de tout sauf d'être convaincu. Il le sait très bien qu'il a merdé. Mais en même temps, pas tant que ça. Que pouvait-il faire de plus ? Fuir ? Impossible. Pas devant... ça.

C'est légèrement surpris qu'il se penche pour suivre le mouvement de son t-shirt. En évitant le plus possible de faire une grimace de douleur quand son dos le lance. Puis il se retient de sourire devant la menace de réprimande. On dirait une maman qui prend soin de sa famille. C'en est touchant. Il choisit d'autant plus d'obéir à l'ordre implicite. Maintenant, il faut bouger. Sur une dernière recommandation, ordre, de Cole, il prend une grande inspiration et avance. Sa respiration se faisait déjà lourde. Comme s'il venait de courir un marathon. Alors qu'il venait de ne faire qu'un pas. Putain. Le pire étant de se retenir de tousser face à l'agression de l'air passant dans sa gorge. Une pastille pour la gorge ou même du sirop pour la toux ne serait pas de refus. Même si ça n'était qu'un placebo.

Ça allait encore plus être galère dans ces conditions. Quatre étages plus le chemin qui mène au bungalow de Cole. En espérant qu'aucun de ces colocataires ne soit là... C'est un parcours du combattant. Et il ne s'est jamais senti aussi loin de l'arrivée. Pauvre de lui. Néanmoins, il n'a qu'une parole. Alors il va marcher. Quitte à avoir un peu plus mal maintenant. Si ça peut lui épargner de sévère séquelles par la suite. Oui, Kam commence à penser sur le moyen terme. C'est un progrès. Très net.

Arrivé au bout du couloir, Kamyl sentit son genou faire une tentative de fuite. Tentative ratée puisqu'il se rattrapa sur le mur qui heureusement se trouvait à portée de main. Ce qui n'est absolument pas dû au hasard puisqu'il évite de trop s'en éloigner. Il faut savoir faire avec les moyens du bord. Et ces derniers se révèlent être très limités actuellement. De plus, il n'avait encore pas franchi l'étape cruciale des escaliers. Quelle plaie. Mauvais jeu de mots...

Si un jour, il se lance dans la production de méthode de torture, parce qu'il commence à en connaître un rayon en douleur, la première qu'il ajoutera, ce sera la destruction du genou à petit feu. Bien déboîter le genou en tapant dessus, puis quand la douleur est bien présente, faire descendre les escaliers à la pauvre victime. Ouais, ça peut être une idée. Putain. Voilà qu'il divague. Vague. Rien ne va plus. Même si rien n'allait déjà plus bien avant ça.



Kamyl joue de ses poings en PowderBlue ~
Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Mer 16 Aoû 2017 - 19:54
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aucun
Féminin Personnage sur l'avatar : Fujioka Haruhi deOuran High School Host Club
Âge, classe & année : 19 ans, classe B, 8ème année

Prism' : 217

Messages : 35
Date d'inscription : 26/07/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Lovely reckless baby

Kamyl & Colombe

Fausse bonne idée. Vraiment fausse bonne idée. C’est tout ce qui te tourne en tête en avançant laborieusement dans le couloir.

Enfin pas toi. Toi tu vas bien Cole. Tu avances avec aisance, rien ne te retient. Pas physiquement en tout cas. La présence de Kamyl c’est une autre histoire. Parce que lui as mal, lui c’est retenu au mur pour ne pas glisser et tu t’en veux tellement sur le moment de ne pas avoir la possibilité de le soutenir physiquement. Dans ce genre de situation ton manque de contrôle de ton don est vraiment un poison. Plus vous avancez plus tu te trouves stupide de lui proposer ta chambre qui est si loin comme lieu de soin et repos.

Tu palis visiblement en regardant les escaliers. Il ne va pas pouvoir le faire sans un coup de pouce. Tu le sens, tu le sais, pas besoin de te voilà la face avec ça plus longtemps. A vouloir croire que tu es capable de géré la situation tu t’embourbe juste encore plus dedans. Dire qu’il t’écoute, qu’il te suit, qu’il est silencieux et que ça commence à te faire stresser encore plus. C’est pourtant toi qui le lui as demandé, ordonner, mais tu ne voulais pas forcément qu’il le fasse. Parce qu’il n’est pas un garçon bien obéissant et que c’est aussi pour ça que tu l’apprécies.

Le problème reste le même de toute de même. Les escaliers face à toi. Face à vous.

Sa main contre le mur te fait te mordre la lèvre inférieure et Kit s’agite dans ta poche. Tu as envie d’hurler à l’aide. D’avoir une personne pour t’aider. De pas être seul face à la douleur du E. Seulement tu ne peux pas non plus lui imposer de montrer ses blessures à d’autres. Il est déjà assez mal en point comme ça. Il est hors de question de le trainer dans la boue en jetant sa confiance à la poubelle. Il va falloir prendre une décision. Arrêter de pensé à ta petite personne.

« Est-ce que tu veux que je demande l’aide ? Ou on reste seulement nous deux contre le reste du monde ? »


Tu as besoin de savoir. De son accord à lui. Sa décision, c’est lui qui décide et tu suivras son avis à lui. Qu’importe si c’est de rester que vous deux et qu’il te faudra utiliser ton don pour lui faire quelque peu oublier la douleur pour descendre les escaliers. Tout ça n’a pas d’importance. C’est énervant, simplement énervant. Comme ton impuissance face à tout ça.

« Je ferais rien que tu veuilles pas. »

Quelque part tu veux le rassurer avec ses mots. Finir de te décider à le suivre quel que soit la décision aussi.

Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Ven 18 Aoû 2017 - 21:31
K1000 pr T yeu
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Andy
Masculin Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!
Âge, classe & année : 17 ans - 6E

Prism' : 20397

Messages : 143
Date d'inscription : 23/03/2017

K1000 pr T yeu
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Cole ♦ Colombe V. Spam

Lovely Reckless Baby

Kamyl vit Cole perdre de la couleur en apercevant les escaliers. Il fallait se douter qu'elle ferait vite le lien entre son état et la descente vers l'enfer qui l'attendait. Ou dans son cas, l'enfer de la descente. Il se sent parfaitement cynique dans cette situation avec son humour déplacé. Heureusement qu'il est celui qui l'exprime. Une autre personne se serait déjà retrouvée encastrée dans un mur. Ou peu importe quelle surface du moment qu'elle est dure et fait bien mal. Putain.

L'idée de n'être que deux face au monde lui plaisait bien. Malgré que ça sonne comme une situation critique. Ce que c'est totalement en fait. Mais mieux vaut voir le côté positif. Il n'est pas seul. Et il souffre. Oui, c'est positif. Au moins, il sait qu'il est vivant et qu'il détient encore tous ses membres. Pas besoin d'en faire l'inventaire. Il les sent très bien.

''C'est bon ça va'' eut-il envie de lui dire. Il brûlait de laisser ces mots franchir le barrage buccal qu'il s'efforçait de maintenir. Pas que ce soit vrai. Néanmoins, ce n'était pas faux non plus. Il n'en mourrait pas. Cole ne le laisserait pas stupidement mourir de toute façon. Même contre son avis, elle irait chercher de l'aide si la situation le nécessitait vraiment. Il le savait. Le fait qu'elle ne fasse que lui demander s'il voulait qu'elle le fasse signifiait qu'il n'était pas tout à fait au bord du gouffre. À quelques pas sans doute. Mais pas juste au bord. Peut-être qu'avec un grand pas en avant, il arrivera à en toucher le fond. Cynisme du jour bonjour.

Ça allait devenir problématique s'il n'ouvrait pas la bouche pour s'exprimer. Ne serait-ce que pour donne une réponse concrète à Cole. Cependant, shame on him, il hésitait vraiment. Considérant la proposition de sa partenaire comme une possibilité et non une absurdité. Mettant déjà sa fierté de côté pour ne serait-ce qu'y penser.

La réflexion fut néanmoins rapide. C'est avec un air vaguement conquérant qu'il posa le pied sur la première marche. Kam se mordit violemment l'intérieur de la joue pour ne pas laisser son visage exprimer la douleur que lui envoyait son genou par vague. Parce que Kamyl n'est pas une mauviette. Il y va franco. Avec son genou blessé en avant-garde. Stupide. Il inspire un peu plus fort et poursuit son chemin sur la seconde marche. Ça va aller. Il peut le faire. L'essentiel, c'est de se rappeler la récompense qu'il obtiendra après l'effort. Un putain de réconfort en forme de lit, de sommeil et de médoc. « On y va comme ça. » En semblant d'adrénaline semblait circuler dans son corps. Il ne savait pas d'où elle pouvait bien provenir. Mais cette dernière était clairement la bienvenue.

À la première volée de marches, se succéda la deuxième. Puis vint l'étage inférieur. Une petite victoire sur le chemin du destin qu'il empruntait. Vraiment, la prochaine fois qu'il croise la blondinette, il le cloue sur un lit d'hôpital. À vie, lui murmurait le petit démon sur son épaule gauche. Pendant une durée indéterminée, contredisait l'ange sur la droite. Au moins, ils étaient les deux d'accord pour lui donner la raclée du siècle.



Kamyl joue de ses poings en PowderBlue ~
Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Ven 18 Aoû 2017 - 22:30
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aucun
Féminin Personnage sur l'avatar : Fujioka Haruhi deOuran High School Host Club
Âge, classe & année : 19 ans, classe B, 8ème année

Prism' : 217

Messages : 35
Date d'inscription : 26/07/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Lovely reckless baby

Kamyl & Colombe

Pourquoi avoir posé la question a quelque chose dont tu avais déjà de base la réponse ?

Sérieusement, ce n’est pas comme si tu ne le connaissais pas en plus. Pas comme si tu ne grognais pas à chaque fois sur la fierté de Kamyl quand il se mettait dans la merde. Pas comme si tu doutais vraiment de la réponse en fait. Cole, qu’est-ce que tu espérais ? Le voir courbé l’échine ? Avoué qu’il est plus bas que terre ? Non, ce n’est pas ton but. Pas avec lui. Jamais avec lui. Le voir flancher serait juste quelque chose de minable selon toi. Pas qu’il n’est pas le droit. Simplement qu’il vaut tellement mieux que d’être à terre.

Il y a une certaine fierté pour lui qui te prends quand tu le vois faire le premier pas dans l’escalier. Ça sera du coup vous deux contre le reste du monde. Vous serez plus fort que le monde, tu le sais d’avance. Tu crois en vous. En lui surtout. Ses simplement parole de laisse échappé un léger rire. Ce rire qu’on sort pour lâcher un peu la pression, celui qui est sans joie, mais sans tristesse, sans vraie émotions. Rire pour le son plus que pour autre chose.

« T’es con. »

Avec ce simple constat tu lui emboite le pas, toujours à côté de lui pour lui servir de béquille en dernier recours, les yeux attentif au moindre faux mouvement. Tu as comme l’impression d’être une mère qui surveille les premiers pas de son enfant prête à le prendre contre toi pour l’empêcher de se faire mal s’il vacille. Seulement t’es pas une maman et Kam loin, bien loin d’être un bébé a ses premiers pas. Puis il n’y a pas non plus cette petite joie qu’il aurait pu avoir suite à ce moment-là.

Inconsciemment tu lâche un soupire de soulageant quand vous arriver enfin à l’étage en dessous. Ça ne va pas être possible pour tes nerfs. Tu ne vas pas pouvoir le voir subir cette douleur en plus de son corps qui le fait souffrir sans rien faire. Pas en étant qu’une ombre qui suis et encourage de façon gauche. Prends ton courage à deux mains et avance pour lui. Prends une forte inspiration Cole, laisse toi allez, ressent Kamyl, maintenant ouvre les yeux et laisse ton don faire le travail.

Une touche d’optimiste, beaucoup de sérénité et une bonne dose de joie. Voilà le cocktail d’émotion que tu lui envoie pour faire passer un peu la douleur. En encouragement. En soutient comme tu le peux. Il a forcément du sentir ce que tu viens de lui envoyer en lui. Il n’est pas con. Même si tu le lui le dit qu’il l’est.

« Pose pas de question. Avance aussi rapidement que ton corps te le permet, on fera une pause tout en bas. »

Oui, vous ferez une pause le temps que ton contre coup t’arrive dans la gueule et lui reprenne un peu sur lui. Bonne idée. Cette fois c’est toi qui fais le premier pas pour initier la suite de votre descente. Tu espères que le responsable de tout ça en prendra plein dans sa tête quand ton idiot ira mieux. Tu as beau être pacifique il faut aussi savoir répondre au mal par le mal.

« Tu sais que la soumission ou la peur, la terreur voir le chagrin son des émotions ? Si ça peut être utile pour plus tard. »

Ta façon à toi de lui dire que ton pouvoir sera au service de sa vengeance à lui si besoin. Qui que ce soit il y a des personne à ne pas toucher pour toi. Il en fait partir.

Qui que ce soit il payera.

Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Sam 19 Aoû 2017 - 14:35
K1000 pr T yeu
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Andy
Masculin Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!
Âge, classe & année : 17 ans - 6E

Prism' : 20397

Messages : 143
Date d'inscription : 23/03/2017

K1000 pr T yeu
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




Cole ♦ Colombe V. Spam

Lovely Reckless Baby

Le rire de la miss semblait déplacé dans une telle situation. Pourtant, il réconforta Kamyl. Il ne saurait expliquer pourquoi. Parce qu'il n'était pas spécialement joyeux ni quoique ce soit. Mais il était présent. Ça mettait un peu de baume au cœur. La douce parole qui suivit le fit sourire. Si Cole peut se permettre de le traiter de la sorte sans lui grogner dessus ou le penser réellement, c'est que leur situation s'est améliorée. Kam ne voit pas trop comment ni en quoi. Mais il croit dur comme fer en sa partenaire. Et actuellement, ce qu'il ressent d'elle, de son langage corporel, c'est moins de panique. Allez savoir comment il arrive à déchiffrer ça en affrontant les marches les unes après les autres. Ou peut-être que c'est justement parce qu'il n'y pense pas qu'il y arrive. Réfléchir et penser à autre chose permet d'être dissipé. Quelque chose qu'il sait très bien faire en cours. Et être dissipé de la douleur, c'est ne plus autant la remarquer. Parce qu'il n'est pas débile au point de penser qu'elle n'est plus là. Oh non. Juste réussir à y faire abstraction jusqu'à leur destination.

Alors qu'il s'apprêtait à entamer la descente d'une nouvelle volée de marches vers l'étage inférieur, le second, Kamyl se prend une vague de sensations qui ne lui appartiennent pas en pleine face. D'un geste brusque, il tourne la tête vers Cole et écarquille les yeux. Non... Venait-elle vraiment de faire ça ? Au vu de l'optimisme, du calme et... de la joie ? qu'il ressent, il faut croire. Il s'apprêtait à demander des explications ou il ne sait quoi cependant la demoiselle lui coupa l'herbe sous le pied. Bien, il ne posera pas de question. C'est qu'il est très obéissant aujourd'hui le bougre. Et pour le prouver, il relâcha le mur et avança rapidement dans les escaliers. Doublant Cole qui avait pris la tête de leur petite expédition. Il sait ce que le don de la miss occasionne comme contre-coup. Alors il va faire vite. Ça ne tiendrait qu'à lui, il courrait. Mais son corps n'est pas d'accord avec ça. Alors il marche. Vite. Et il a mal. Mais il sent la vague d'optimisme et de joie. Avec ça, il ne peut que continuer. Même si c'est contradictoire de ressentir de la joie et de la douleur. Surtout de la joie dans la douleur. Ou plutôt à cause de la douleur... Il n'est pas maso le type. Il n'aime pas du tout ce mélange.

Surfant toujours sur cette vague, il atteint relativement rapidement le second étage. Encore deux. Le métis prit le parti de ne pas faire de pause ici. Et Cole n'en a pas besoin pour lui parler. Ce qu'elle lui dit lui plaît d'ailleurs beaucoup. Peut-être un peu trop. Kam préfère généralement régler ses problèmes lui-même. Avec ses poings et ses paroles. Néanmoins, avec Jack maintenant, il n'allait plus prendre de pincettes. Oui, parce qu'utiliser ses poings, de son point de vue, c'est prendre des pincettes. Il allait le mettre plus bas que terre. Et au diable les éventuelles conséquences qu'il aurait à subir. Ne pas se laisser faire !

Avec ça, Cole n'allait pas rester pacifique. Il voulut lui demander si elle n'allait pas regretter ses paroles. Si elle ne se rétracterait pas plus tard. Parce que ce n'est pas dans ses habitudes la violence. Car sa ligne de conduite représente la paix et le droit chemin. Kamyl ne lui en voudrait absolument pas d'abjurer au dernier moment. C'est pour ça qu'il ne lui posera aucune question. Et puis, il fallait bien qu'il économise un peu de sa si belle voix.



Kamyl joue de ses poings en PowderBlue ~
Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le Aujourd'hui à 12:16
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aucun
Féminin Personnage sur l'avatar : Fujioka Haruhi deOuran High School Host Club
Âge, classe & année : 19 ans, classe B, 8ème année

Prism' : 217

Messages : 35
Date d'inscription : 26/07/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Lovely reckless baby

Kamyl & Colombe

Prends une forte inspiration et avance.

Oublie les conséquences de ton acte pour le moment. Tant que tu gardes le contrôle sur Kamyl tout ira bien. Tout restera normal. Voilà, concentre-toi là-dessus. Ne pense pas a après. Pour son bien il faut que tu t’oublies un peu. Que tu laisses tes peurs de côté. Regarde, son pas à lui c’est accéléré et tu souris doucement de sa bonne volonté à t’écouter.

Ça réchauffe doucement le ventre de le voir ainsi. De le savoir aussi proche de toi. De savoir qu’il te fait confiance et que même en étant blesser il ne profite pas simplement de ce que tu lui offre.

Quand vous arrivez à l’étage inférieur il ne se stop même pas un peu pour laisser la douleur descendre un peu et ton ventre fait un bon face à ça. Un mélange entre le fait de se sentir heureuse qu’il pense à toi ainsi et le fait d’être anxieux qu’il force trop juste parce que tu lui as demandé de se dépêcher.

Tu es égoïste peut-être dans ta demande. Tu te le demande en tout cas. Pause toi pas autant de question Cole, ce n’est pas bon pour toi, ni pour lui. Avance simplement, réfléchit après seulement.

Il y a d’autres questions à poser là tout de suite. Qui a fait ça ? Combien est-il ? Pourquoi ? Est-ce que ça faisait longtemps qu’il était là dans le couloir à souffrir avant que tu arrives ?

Cela te brûle les lèvres. Ronge un peu ton cerveau de vouloir savoir. Comprendre. Faire quelque chose. Seulement ce n’est pas le moment. Pas alors que Kamyl est aussi mal. Pas alors que tu lui as dit de se la fermer. Il faut être cohérent. Même si c’est dur. Même siç ça brule de savoir.

Tes pas qui avance vois le dernier étage arrive avec une certaine appréhension. Il va falloir tout relâcher. Retirer les émotions que tu lui as mises et subir les tiennes. Tu prends une forte inspiration et ferme les yeux quelque secondes pour te préparer à tout ça. Dès que Kamyl a mis ses pieds au rez-de-chaussée tu relâche le tout.

Tu ne contrôle plus es émotions, ni les tiennes du coup. Une horrible vague de peur et de chagrin te prenne à la gorge. Ça remonte le long du dos et tes yeux instinctivement se remplissent de larmes alors que tu es prise de tremblement. Seulement ça ne dure pas. Dommage, même si ce n’est pas agréable, tu préférais une émotion stable.

Maintenant c’est une émotion de joie qui vient, pour ensuite laisser place à une colère sourde, qui retombe comme un souffler pour devenir un dégoût qui te retrouve les entrailles et te donne envie de vomir. C’est violent, passe de l’un a l’autre sans nuance, ça fait mal de ressentir ça sans raison et les larmes de ton début de contre coup commence à couler sur tes joues sans ne pouvoir rien y faire alors qu’une euphorie commence à te faire rire.

Tu ressembles à un fou et tu déteste ça. En plus tu ne contrôle rien et tes nerfs ont du mal. Aller une touche d’excitation pour parfaire le tableau et tu te sens encore plus mal dans ton ventre. La tristesse qui t’enveloppe n’aide visiblement pas.

« Désolé. »

Tu t’excuse parce qu’au final ton aide ça vous avance pas plus. Ça a juste facilité les escaliers, mais tu te sens toujours aussi inutile dans cette situation. Tu laisses tes larmes aller, tu as depuis longtemps appris que les contenir ne fait que rendre le moment encore plus horrible.

« Ça  vas aller. Quand tu es bon, on avance. »

La tristesse pas et c’est de nouveau la colère qui viens et qui se marque visiblement sur son visage. Tu donnes un coup de poing rageur dans le mur, te fait un peu mal au passage.

L’émotion passe et une suivant arrive. Dégout à nouveau. C’est fatiguant. Heureusement que ça ne dure que le même temps que d’utilisation de ton pouvoir et pas constamment comme au début.

Tu lèves les yeux vers Kamyl et tente un sourire alors qu’une vague euphorie te reprend à nouveau et que tes yeux sont complétement dans le vague. Toi au moins jamais tu n’auras besoin de te drogué pour partir loin.

Message Dans Re: Lovely reckless baby [PV Kamyl] | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: 4ème étage-