predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
"It has me seeking out and searching for you" ◆ ft Aslinn - Page 2




Partagez | 
 


 "It has me seeking out and searching for you" ◆ ft Aslinn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message Dans Re: "It has me seeking out and searching for you" ◆ ft Aslinn | le Dim 24 Sep 2017 - 20:59
Just let it rocks
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Killiam Kenneth / Julian T. Blake
Masculin Personnage sur l'avatar : Kaminari Denki ☼ Boku no Hero Academia
Âge, classe & année : 18 ☼ 7D

Prism' : 859

Messages : 70
Date d'inscription : 09/06/2017

Just let it rocks
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:




It has me seeking me out
and searching for you
feat. Ambroise J. Cooper


☼ ☼ ☼


Il se lève, se met devant toi et tu as un léger mouvement de recul, d'un coup, sans vraiment comprendre, ton sourire disparaissant de ton visage et tu vas pour lui répondre, pour lui dire d'arrêter de dire n'importe quoi. Il ne voulait pas ce que vous faisiez d'habitude, alors pourquoi était-il là ? Quel est le but, s'il reste là sans vouloir plus ? Et il continue, encore. Tu ne veux pas comprendre. Et que ne veux-tu pas comprendre, Aslinn ? C'est lui, qui ne voulait pas voir la vérité en face, ironique quand on savait qu'il ne supportait pas les mensonges, qu'il pouvait les sentir à des kilomètres à la ronde. C'est lui, qui ne veut pas se rendre à l'évidence sur ce que vous étiez, sur ce que tu étais pour lui.

Tu n'es rien pour lui, Aslinn. Il ne serait pas là, s'il avait quelqu'un d'autre vers qui se tourner. Tu le sais, et il le sait aussi, il ne veut juste pas se l'avouer. Les larmes dans son regard te perturbent un peu, et pourtant, quand il reprend la parole, ton regard se fait dur, tu fronces les sourcils et ta voix se fait un peu froide, méchante, distante :

— Et à quoi on se résume, Ambroise ? Dis moi ?

Tu attends un court instant, recules d'un pas pour ne plus voir les larmes dans ses yeux, parce qu'elles te font mal. Tu aurais aimé le prendre dans tes bras, le réconforter, mais tu n'aimes pas le mensonge, tu n'aimes pas qu'il se mente à lui-même comme ça. Alors tu reprends, la voix plus douce, plus calme :

— On est quoi, à part quelques parties de jambes en l'air et des conversations sur l'oreiller le matin de temps en temps ? On est rien, Ambroise. Tu serais pas ici si t'avais quelqu'un d'autre vers qui te tourner, tu resterais pas avec moi si t'avais quelqu'un d'autre qui mentait pas dans ton entourage. Tu serais pas là, actuellement. Tu le sais, je le sais. Tu m'approcherais pas si c'était pas pour la baise et la vérité. Donc pourquoi tu te mens à toi-même ? Ça fait pas de toi un connard et moi une victime. Genre, t'es là pour la baise et le fait que quand t'es avec moi, vu que je mens pas, t'as pas la tête qui va exploser. C'est tout.

C'est tout. C'est ce que tu es, Aslinn, une sorte de pilule magique qu'on prend et qu'on oublie vite. T'es rien, t'es pas quelqu'un d'éternel, t'es éphémère, comme l'arc-en-ciel. Il apparaît un instant, quand on a besoin de soleil et que y'a que de la pluie autour de nous, et il disparaît dès que les nuages sont parti. C'est ce que tu es, Aslinn, et tu ne le vis pas mal. La plupart du temps, c'était les autres qui le vivaient mal, ne comprenaient pas, ne voulaient pas comprendre.

T'es rien de plus qu'une bonne baise qui garde les secrets, qui répare les blessures comme un médicament, et qu'on oublie très vite. Et c'est ce que tu es pour Ambroise, et il ne serait pas là, avec toi, s'il avait quelqu'un qui pour te remplacer... tu es tout ce qu'il déteste : le bruit, l'exubérance, la médiocrité, alors que lui est le calme, la réserve, l'excellence.

Vous n'étiez pas fait pour traîner ne serait-ce ensemble. Il était là seulement parce qu'il avait besoin de ce que tu représentais. Il n'avait pas besoin de toi, juste de ce que tu lui apportais.


☼ ☼ ☼





Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: 1er étage :: Salle d'art-