predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
crossed fates — killiam - Page 2




Partagez | 
 


 crossed fates — killiam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Lun 18 Sep 2017 - 18:13
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4383

Messages : 416
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Crossed fates
feat. Finn O. Norgaard - date. 10 septembre






Tu acquiesces à sa question, oui, évidemment que tu pourras lui montrer le chemin, tu es là pour ça, après tout, c'est ton rôle et un point c'est tout. Le silence s'installe et tu en profites pour finir tes dernières gorgées de café, ton regard glissant ensuite sur tes mains liées sur la table. Tu n'es pas très sûr de ce que tu fais, et tu n'es pas très sûr de ne pas l'avoir poussé dans une voie dans laquelle il ne trouvera pas sa place. Tu te sens mal à l'aise, d'un coup, avec cette impression d'avoir foiré quelque chose, avec cette impression d'avoir dit quelque chose qu'il ne fallait pas et, oui, sûrement n'aurais-tu pas dû lui dire que oui, il pouvait aider les autres. Qui es-tu pour juger, après tout, Killiam ?

Tu sursautes presque quand il prend la parole, brisant le silence et tes pensées vagabondes. Tu mets un moment pour réfléchir à sa question, jouant avec le gobelet entre tes doigts, faisant glisser la fine couche de liquide qui reste sur les parois. Tu réfléchis vraiment à sa question... est-ce que tu serais prêt à donner de toi-même pour améliorer le monde ?

Non.

Tes paupières se soulèvent un peu, en même temps que ton regard et tu l'observes un instant, glissant dans ses yeux vairons. Non, Killiam, tu ne serais pas prêt à donner de toi-même pour améliorer le monde, ou même pour le sauver. Tu ne seras jamais ce genre de héros qui se sacrifie pour une cause plus grande que lui, sauf si c'est la seule façon de sauver tes proches. Car tu es de cet égoïsme impressionnant, ou rien ne compte à part tes proches, et seulement eux. Si tu devais sauver un proche ou dix étrangers d'un immeuble en feu... le choix est vite fait ; et tu le ferais sans honte, sans hésitation, sans même ciller, tu pourrais même leur marcher dessus si c'était pour sauver Ezéchiel ou Théa. Tu n'es clairement pas ce genre de héros sans faille, au contraire.

J'suis du genre... à donner de moi-même pour mes proches, mais pour personne d'autres. 'Fin, j'vais pas rester les bras croisés si j'vois quelqu'un se faire tabasser par exemple. Mais, non, j'suis pas du genre à donner de moi-même pour améliorer le monde si ça n'améliore pas la vie de mes proches... Ça te déçoit un peu, peut-être non ?

Tu admirais les gens qui pouvaient donner d'eux-mêmes sans broncher, ceux altruistes à n'en plus pouvoir, à s'en mordre les doigts, à s'en tuer. Tu les admirais et les respectais vraiment... mais toi ? Non, jamais. Et peut-être devrais-tu travailler sur ça, en fin de compte, mais si ce n'est pas pour les gens que l'on aime... à quoi ça sert de changer le monde ?



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Lun 18 Sep 2017 - 21:11
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Hadès, Amelia, Loki
Masculin Personnage sur l'avatar : Todoroki Shouto - Boku no Hero Academia
Âge, classe & année : 7ème année C

Prism' : 728

Messages : 55
Date d'inscription : 02/09/2017

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








crossed fates


C'est un non qui surprend. C'est un non auquel je ne m'attendais pas et qui me laisse coi, un nom qui sort de n'importe où et qui ne colle pas du tout avec la vision que je m'étais faite de Killiam. Un non paradoxal, qui semble faire tâche au milieu de toute la gentillesse dont il m'a témoigné alors que notre seul lien était le parrainage. Me considère-t-il avec pitié du fait de ma maladie, finalement ? Je ne sais pas quoi dire.

Je reste immobile à l'observer, laissant mon thé me chauffer les mains tandis qu'il cherche ses mots. Mes émotions se mélangent et mon esprit tourne en rond sous tant de conclusions aussi paradoxales qu'elles manquent de sens. Que devrais-je penser de Killiam ? Ai-je seulement le droit de juger ses normes simplement parce que les miens sont plus honorables, bien que sans doute bousculées par un côté utopique bien présent ? Je ne pense pas que quiconque soit dans ce droit.

Je suis même persuadé qu'il ne vaut pas moins bien que moi ; on ne force pas son caractère de la même façon que sa façon de penser est toute aussi humaine. Tout le monde, à un certain point, agirait comme lui. Est-il hypocrite de penser que l'on peut sauver davantage de choses, et d'essayer de le faire tout en évitant de penser à de pires situations où des choix seront à faire ? Je préfère ne pas y penser. Cette simple hypothèse laisse un frisson glacial parcourir ma colonne vertébral - car je n'ai pas plus la réponse qu'un autre. Et quelque part, plus que ma maladie, ça me fait peur.

"Je ne suis pas déçu. C'est ta façon d'être."

Et c'est honnête, vraiment. Car je ne suis pas déçu - surpris, sans doute, puisque je ne m'attendais pas à cette réponse, d'autant que la plupart des gens sont malhonnêtes à ce sujet. Et je ne m'attendais pas non plus à ce que Killiam me mente mais à vrai dire, je l'imaginais différent. Ce n'est pas forcément un idéal mais je ne pensais pas qu'il avait une telle vision des choses. Quelque part, ça ne change rien. Je ne veux pas d'aide dans ma "quête" - cette vision de la justice est l'une des rares qualités dont je suis fier et de fait, je veux la combler par mes propres moyens.

"Je n'ai jamais pu me mêler au monde aussi bien que les autres alors c'est peut-être pour ça que je l'aime autant, lui et ses habitants. Je pense que... moi aussi, j'aiderais mes amis en priorité. Mais malgré ça, j'aimerais aider autant que gens que je peux. C'est sans doute utopique mais je veux croire que c'est possible."

electric bird.


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Mar 19 Sep 2017 - 17:43
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4383

Messages : 416
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Crossed fates
feat. Finn O. Norgaard - date. 10 septembre






Il n'est pas déçu, et ça te surprend. Parce que pas tout le monde répondait non à ce genre de question, parce que normalement, tu aurais dû te faire bien voir, et ui dire oui, prôner une vie où tu dédierais la tienne aux autres et tout le reste. Mais tu n'es pas comme ça, Killiam, et ça fait longtemps que tu as décidé d'arrêter de mentir à ceux qui t'entourent et surtout, arrêter de mentir à toi-même.

Il reprend la parole et tu continues de jouer avec la dernière goutte de ton café que tu fais couler sur les parois de ton gobelet. Tu relèves la tête quand il parle d'utopie et tu la secoues légèrement, accompagnant ton geste d'un léger rire :

Non non, je pense pas que ce soit utopique. Plein de gens le font tous les jours, j'vois pas pourquoi toi tu pourrais pas, d'un, et en plus, j'veux dire, c'est pas si utopique que ça de penser qu'on peut faire quelque chose pour changer le monde, tu vois ? Genre, on peut tous le faire. On fait juste ça chacun à notre échelle ? Enfin j'sais pas, c'est compliqué. Mais j'trouve pas ça utopique de vouloir aider autant de gens que possible. Enfin, je trouve pas, perso.

Tu te racles la gorge, fais glisser ton regard sur ton gobelet de nouveau. C'était des discussions bien philosophiques d'un coup que vous aviez, et tu ne te sentais pas tout à fait à l'aise avec tout ça. Tu as peur de dire quelque chose qu'il ne faut pas, de le guider là où il ne doit pas aller, et que tu ne t'en rendes compte bien trop tard.

Enfin bref. Il y a quelque chose de spécifique que tu veux voir aujourd'hui ?

A part la visite classique des bâtiments et des dortoirs, ainsi que du pensionnat en général, tu n'avais pas trop d'idées sur quoi lui présenter.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Mer 20 Sep 2017 - 21:17
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Hadès, Amelia, Loki
Masculin Personnage sur l'avatar : Todoroki Shouto - Boku no Hero Academia
Âge, classe & année : 7ème année C

Prism' : 728

Messages : 55
Date d'inscription : 02/09/2017

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








crossed fates


Il y a quelque chose d'indéniable, ma situation dont il ne sert à rien de parler. Il y a mes problèmes, évidents, que je n'ai plus qu'à assumer. Il y a tant de choses que j'aimerais faire, ne serait-ce qu'essayer et que j'ai appris à ne pas regretter. Je suis assez mature pour que tout cela me passe au-dessus. Je suis assez grand pour que rien de cela ne compte - mais l'avis de Killiam compte alors je ne peux m'empêcher de tendre l'oreille. L'avis de Killiam, c'est quelque chose d'important, un idéal alors que nous nous rencontrons tout juste - et mon respect pour lui est l'égal de l'affection qu'il semble avoir pour moi. Est-ce que cette idéalisation est l'idéal de son respect de la maladie ? Je ne sais que dire. Et je n'ai jamais su quoi penser de cette peur que je prends pour du respect, mais cette fois, j'ai envie de croire que je peux me fier à lui.

J'ai envie de croire que je peux réaliser quelque chose, et si ce n'est pas ce que je voulais au départ alors peu importe. Je veux au moins essayer. Je veux être moi. Je veux être ce dont j'ai toujours rêvé, ne serait-ce que pour un instant, ne serait-ce que dans ma tête, ne serait-ce que pour moi-même.
Je veux partager avec lui des choses. Je veux pouvoir lui faire confiance et me reposer sur lui, même si ce n'est plus de la façon dont je l'avais pensé au départ.

"Je veux bien. Voir quelque chose, je veux dire. Si ça t'intéresse."

Alors je me lève et le temps se rallonge, les rues s'élargissent, mes pas me semblent lourds. Alors que j'avance, que je traverse les pavés presque vides, alors que je m'avance, petit à petit, que j'emprunte ces petites voies pour éviter les foules, je repense à mon enfance. Je repense à mon frère qui m'a fait ainsi. Je repense à mes parents qui m'ont parfaitement élevé, à cette brûlure, unique erreur de mon existence. Je repense à l'enfant parfait que j'aurai pu être. Je repense à tout ça, je repense à Thilda, à l'adorable petite sœur qu'elle a toujours été. Je repense à Isaac qui vit loin d'ici, de tout problème et je me sens en colère - alors que je ne lui en ai jamais voulu, aujourd'hui est différent. Je veux avancer par moi-même et non plus être spectateur d'une demi-vie. Je ne veux plus qu'être le résultat de mes propres aménagements.

Aussi, je m'avance, pénètre dans la clinique, salue l'accueil d'un bref bonjour et me dirige directement vers les chambres. Je connais déjà le chemin. Je m'avance, prudent, respectueux, pousse doucement la porte de la chambre silencieuse de ma petite sœur toujours dans le coma. Son visage semble paisible alors qu'elle ne mérite rien de tout ça, alors qu'elle a tout perdu sans jamais avoir pu avoir quoi que ce soit.

"Je te présente Thilda. C'est ma sœur."
electric bird.


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Mer 20 Sep 2017 - 22:28
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4383

Messages : 416
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Crossed fates
feat. Finn O. Norgaard - date. 10 septembre






Il prend la parole, et tu hoches la tête, vas pour lui demander ce qu'il veut que tu lui montres, mais il se lève déjà et tu attrapes ton sac rapidement, abandonnant les gobelets sur la table, ne pensant même pas à les jeter dans la poubelle la plus proche. Et c'est lui qui te guide, non pas le contraire. C'est lui qui te guide, et non pas toi, il te guide jusqu'à la sortie du pensionnant, marchant légèrement devant toi, à un ou deux pas devant, sur ta gauche, et tu observes ce que tu peux observer de lui : ses mèches de cheveux bicolores, son regard qui semble perdu dans le vague. Et sans t'en rendre compte, Killiam, tu reconnais l'endroit, tu sais où vous allez, parce que c'est ce chemin que tu empruntais pour aller voir Laurent.

Tu as emprunté ce chemin des dizaines de fois, mais tu n'as pu rentrer que quelques fois, les autres, tu as fais demi-tour, avec l'estomac si noué que tu as eu l'impression de vomir sur le coup. Ce chemin, Killiam, tu as eu peur de l'emprunter pendant longtemps, tu l'as détesté, haï, fui. Tu en as été terrifié, terrifié de devoir l'emprunter pour Théa, et tu es terrifié de l'emprunter pour Ezéchiel, aussi. Et ce bâtiment ? Ce bâtiment te donne envie de vomir, il te ferait presque trembler de la tête aux pieds tellement tu l'exècres.

Tu ne veux pas entrer.
Tu ne veux pas y entrer.

Et pourtant, quand il passe les portes, tu te sens obligé de le suivre, la tête basse, le cœur battant à tout rompre. Il connaît le chemin, il le connaît bien trop et tu te sens horriblement mal, Killiam. Tu as toujours haï les hôpitaux, ils te foutent des frissons, et la clinique te fout les mêmes. Après Laurent, tu as espéré ne plus jamais devoir y mettre les pieds si ce n'est pour toi-même... et pourtant, tu es là. Tu es là, pénétrant dans cette chambre, avec toute cette ambiance morbide, avec ce blanc si impur qui vient te tuer les rétines, avec ces bruits incessants que tu ne reconnais que trop bien.

Tu as envie de vomir, Killiam.
Tu vas vomir.

Et alors, il ouvre la bouche, te la présente. Ton cœur rate un battement alors que tu détailles à peine, un peu en retrait de cette scène. Elle est belle, Thilda, malgré son teint un peu pâle, malgré toutes ces machines autour d'elle, elle te semble belle, paisible. Et bordel, c'est sa sœur, Killiam. Sa sœur. Tu ne pourrais pas te battre pour les autres à sa place. Tu ne voudrais pas avoir envie de sauver le plus de monde possible, tu ne voudrais que la sauver elle, elle et personne d'autre. Au diable les autres, qu'ils aillent tous se faire foutre, les autres.

Tes mains sont moites, et tremblantes. Tu les caches dans les poches de ta veste trop large, et avec du mal, tu tentes de calmer ta respiration. Une fois fait, tu avances d'un pas, te mettant à sa hauteur, et tu lui jettes un regard en biais, l'observes un instant avant de reporter tes yeux sur Thilda. Thilda. Thilda. Thilda. Théa. Thilda. Thilda. Thilda. Ce n'est pas le moment de penser à Théa, non, bien-sûr que non. Mais bordel, comment fait-il pour être si... lui ? Tu crierais à la vengeance, tu ne ferais que ça, toujours, encore et encore, chercher ta vengeance, essayer de... tu ne sais pas, tu ne sais pas.

Ta petite sœur ?

Tes mots écorchent ta gorge tellement elle est sèche et tu te racles la gorge avant d'inspirer doucement et d'expirer avec lenteur. Tu te sens si mal, d'un coup, sans savoir quoi dire, ou quoi faire. A sa place, tu n'aimerais voir personne, alors tu ne sais pas quoi dire, ou quoi faire.

Et d'un certain côté, tu te sens ému qu'il t'ait ouvert cette partie de son monde, de son être. Pour toi, ça représente beaucoup plus qu'il ne pourrait le penser.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Mer 20 Sep 2017 - 22:53
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Hadès, Amelia, Loki
Masculin Personnage sur l'avatar : Todoroki Shouto - Boku no Hero Academia
Âge, classe & année : 7ème année C

Prism' : 728

Messages : 55
Date d'inscription : 02/09/2017

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








crossed fates


Ouais, ma petite sœur. Ma vie toute blanche, mes parents protecteurs, mes os faciles à briser. C'est ça Killiam, tu comprends mieux ? La vie en blanc, la vie transparente, la vie de verre. Ça n'a rien d'un conte de fée et je n'ai rien d'un enfant. Ce n'est pas le bonheur, et je ne suis pas plus facile à protéger qu'à comprendre. J'admire tes efforts, ton envie, j'aime ton caractère, ta franchise, tes méthodes directes. Je ne pense pas que j'aurai pu rêver mieux mais la vie a quelques problèmes qui ne se résolvent pas avec un peu de bonne volonté. Il y a des problèmes que ma vision utopique ne suffit pas à éclairer et c'est bien pour ça qu'elle n'est pas si puissante que j'aime à le croire. Il y a des problèmes qu'un parrain ne peut aider à résoudre et c'est pour ça que je t'ai emmené là. Je ne veux pas te voir te surmener, je ne veux pas te voir t'inquiéter - je veux que tu baignes, cruellement, dans la réalité de ma vie.

Je veux que tu comprennes pour te libérer d'un poids. Je veux que tu comprennes pour ne pas te laisser ensuite aller dans cette désillusion cruelle. Je veux que tu réalises à quel point le bonheur est loin. Je veux que tu saches que ma décision est prise, même si j'ai bien compris que c'était futile. Mon corps est prêt à subir, à se relever, mon esprit à encaisser. Je sens déjà la déception de ton regard futur. Je sens déjà l'inquiétude des yeux de ma mère présente, les réflexions qu'elle réservera à l'administration qu'elle n'a pas attendu pour se méfier. Je vois déjà tout ça parce que c'est ainsi que sont les gens - parce qu'une fois cernés, c'est tout ce qu'ils sont.
Parce qu'après des années à observer, je sais comment les humains fonctionnent.
Parce que je suis ainsi, moi aussi, que nous ne sommes que des pantins humanisés, des débris qui ne mériteront jamais autant qu'elle a mérité. Parce que je veux que tu comprennes, toi avant tout autre, qu'il n'y a pas de remède secret. Ouais, ma petite sœur. Mais je n'ai pas les épaules pour porter cette colère alors cette phrase ne sera jamais rien de plus, nouée dans ma gorge comme la plainte d'un héros jamais né.

"Oui. C'est ma petite sœur."

Et il y aurait eu ce côté protecteur si j'en avais possédé. C'est peut-être ça le plus cruel dans l'histoire, le fait d'être si faible que je n'ai même pas regretté de n'avoir pu agir. C'est sans doute pour ça que je m'en veux, l'idée d'une telle nonchalance que je pensais échapper à la culpabilité. T'es ridicule Finn - et je le sais, maintenant que la réalité me frappe, comme à chaque fois. T'es ridicule, et je le sais, c'est pour ça que je viens ici, pour me rappeler, comme un caprice, une drogue qui te fait redescendre. Je suis venu ici, comme un caprice, sans me douter que je n'étais pas celui qui en avait le plus besoin. Je suis venu ici, la souffrance au pied du lit, masquant mes envies héroïques derrière le désir de partager tout cela à Killiam.
Je suis venu ici comme une confirmation en sachant très bien comment je finirai - en sachant que très bien que le lit de la chambre à côté me serait réservé.

"Je viens ici souvent. Il y a eu un incident il y a quelques années et..."
Un soupir. Ma respiration, coupée, repart doucement.
"Tu as été honnête alors je tenais à te rendre la pareille. Tu connais ma vie, maintenant. Cette maladie, ma sœur... Je ne veux plus me plaindre de tout ça. J'aimerais devenir une vraie personne et arrêter de compter sur les autres."
electric bird.


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Mer 20 Sep 2017 - 23:25
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4383

Messages : 416
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Crossed fates
feat. Finn O. Norgaard - date. 10 septembre






Oui. Oui, il acquiesce Killiam. C'est sa petite sœur, et tu as l'impression que tu pourrais crever à sa place, tellement ça te fait mal de le savoir, tellement tu te mets à sa place et tellement tu as mal, tellement tu ne fais que frôler l'idée et qu'elle te détruit. Et il t'explique rapidement, en quelques mots, et tu as l'impression que ton cœur va exploser dans ta cage thoracique. Un accident. Comment n'en as-tu pas entendu parlé ? Était-ce lors de cette guerre incessante entre les classes ? Peut-être que c'est passé dans ton esprit, que tu l'as vite oublié... tout ce qui ne concernait pas Théa à l'époque était futile, ça l'a été pendant des années.

Il y a quelques années, Killiam. Quel âge avait-elle ? Est-ce que ça avait été voulu ? Pensé, réfléchis ? Est-ce que... tu chasses toutes ces questions de ton esprit, les chasses le plus rapidement possible car tu penses beaucoup trop à Théa en ce moment, et tu ne devrais pas. Tu ne devrais pas penser à ta sœur, c'est irrespectueux. Pour Finn, pour Thilda. Respire, Killiam, c'est tout ce qu'il faut. Il faut juste que tu n'oublies pas d'inspirer, et d'expirer. D'inspirer de nouveau, et d'expirer encore. Tu ne sais même pas quoi lui dire, Killiam. Tu ne sais même pas si tu peux ouvrir la bouche sans avoir cette impression que ta gorge est enserrée entre des griffes froides et brûlantes à la fois.

Tu déglutis.
Et tu es toujours autant incapable de parler.

Je...

Tu te racles la gorge, soupires, passes une main tremblante dans tes cheveux qui frotte ensuite ta nuque. Tu lui jettes un regard et alors, tu lui avoues, parce que c'est vrai, parce que tu n'arrives pas à trouver les bons mots, comme s'ils n'étaient pas assez fort, pas assez puissants :

Les mots me manquent...

Pour décrire cette horreur, pour dire à quel point tu es désolé, pour dire que tu ne le comprends pas, que tu le respectes, que tu admires cette façon qu'il a de rester calme, d'être si posé, d'être si altruiste là où toi tu serais égoïste. Tu inspires de nouveau, expires encore, et ton regard gris se pose sur le visage si calme de Thilda. Elle semble presque dormir. Et ça te tue. Ça te tue tellement. Et pendant un court instant encore, tu vois Théa à sa place, et tu as juste envie de t'effondrer.

Et les yeux toujours fixés sur le corps immobile de Thilda, tu murmures alors :

Tu es déjà plus une vraie personne que je ne le suis moi...



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Mer 20 Sep 2017 - 23:42
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Hadès, Amelia, Loki
Masculin Personnage sur l'avatar : Todoroki Shouto - Boku no Hero Academia
Âge, classe & année : 7ème année C

Prism' : 728

Messages : 55
Date d'inscription : 02/09/2017

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:








crossed fates


Ça fait du bien, un bien fou, un bien inégalé, inégalable, ça fait du bien et je comprends, ça fait du bien et je suis certain d'être incapable de détester. Et je comprends alors, tout paraît clair, tout semble limpide, correspondant parfaitement à qui je suis. Je ne peux pas rester en colère parce que ce n'est pas mon genre. Je ne peux pas être égoïste parce que ce n'est pas mon genre et je sens bien que Killiam est différent, je sens bien qu'il appréhende, se recherche, tente de comprendre ce qui me pousse à avancer. Je n'ai pas le mérite d'être fort, j'ai souvent été aidé. Je n'ai pas l'arrogance d'affirmer que je m'en suis sorti tout seul mais je ne me suis jamais arrêté et c'est pourquoi j'en suis là. J'ai pu me plaindre, de nombreuses fois.

J'ai hurlé, râlé, crié, commis les pires caprices en me pensant loin de cette bêtise humaine qui me touchait tant en passant des comportements hypocrites aux critiques franches et directes, alors que tout ce dont j'avais besoin était un peu d'honnêteté. Tout ce dont j'avais besoin c'était ça, quelqu'un pour m'aider, me guider, la roue de secours sans m'empêcher pour autant de marcher par moi-même. C'était l'équilibre parfait, l'association à trouver et je me sens revivre sans pour autant voler, je me sens plus en paix sans pour autant être heureux, je me sens moi-même, dans cet entre-deux interminable, infini, cette humeur normale, grise, qui a fini par devenir le meilleur que je pouvais donner.
Et j'ai appris à vivre avec. Parce que c'est comme ça que je suis, parce que je n'ai pas à en avoir honte, à le rejeter, à pleurer sur mon sort ; parce que nous sommes tous différents, que je le suis et que j'aurai aimé le réaliser il y a longtemps.

"Merci d'être venu."

Et je m'avance. C'est censé être déconseillé, interdit, dangereux mais je m'en moque. Je le prends dans mes bras avec cette délicatesse qui me caractérise et reste ainsi durant quelques instants, immobile et silencieux, m'offrant le plaisir égoïste de ce à quoi je n'ai que rarement le droit, mais que je sais qu'il respectera. Parce que c'est ainsi qu'il est. Qui sait, j'aurai peut-être pu profiter de sa gentillesse, de son discours, rester dans mon confort de vie sans avoir à venir ici, revivre cette douleur, sans avoir à prendre la moindre responsabilité. J'aurai pu rester moi-même, enfermé, égoïste, loin de tout, existant sans arriver à vivre - mais ce n'est pas ce que je voulais être.

Alors, le pas léger, sans un mot de plus, je m'écarte pour lui indiquer la porte et, menant la marche, sors de l'hôpital. Je m'arrête un long instant pour adresser un dernier regard à Thilda tout en lui murmurant un au revoir parce que c'est l'une des rares choses que je peux encore lui offrir. Je m'en vais, loin de ça, de ce malaise, cette maladie, de ce bâtiment triste dont la pureté n'a d'égal que la cruauté de sa nécessité. Je quitte le bâtiment parce que je sais qu'il en déteste la simple existence - et malgré tout, il est venu. Pour moi. Sans vraiment me connaître, sans avoir d'autre raison que moi - et je lui en serai toujours reconnaissant.

"Je vais rentrer. J'ai besoin de me reposer après... tout ça."

Et j'attends, immobile. Lui laissant le soin de tout conclure.
electric bird.


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le Jeu 21 Sep 2017 - 11:48
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Aslinn E. Devnet
Masculin Personnage sur l'avatar : Oikawa Tooru — Haikyuu!!
Âge, classe & année : 19 ans — 8B

Prism' : 4383

Messages : 416
Date d'inscription : 20/04/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



Crossed fates
feat. Finn O. Norgaard - date. 10 septembre






Tu te sens si mal, Killiam. Vraiment mal, terriblement mal. A vrai dire, tu ne t'es pas senti comme ça depuis quelques temps. Avoir cette impression d'être inutile, de ne pouvoir qu'être présent sans pouvoir agir, sans pouvoir faire quoique ce soit, sans pouvoir ne serait-ce que parler. Juste être et se contenter d'attendre. Tu relèves le visage vers lui, abandonnant Thilda du regard quand il te remercie, et tu ne sais même pas quoi lui dire, parce que tu pourrais lui dire que c'est rien, mais ce serait lui mentir, alors tu ne dis rien, et la surprise prend possession de ton visage quand il s'approche de toi. Ses bras t'enlacent, lentement, avec douceur, avec une délicatesse si différente de ce que tu as l'habitude d'avoir, et tes bras l'enlacent à leur tour. Doucement, tes mains frôlant à peine le tissus de son veston dans son dos. Tu ne le touches pas vraiment, le frôles à peine.

Puis il recule et tu recules aussi, détournes le regard sur Thilda de nouveau avant qu'il ne t'indique la porte, et dans un silence presque religieux, tu quittes la chambre, puis le couloir, puis le hall, respirant enfin l'air qui ne sent ni la javelle ni le détergeant. Tu as l'impression de pouvoir respirer de nouveau.

Je vais rentrer. J'ai besoin de me reposer après... tout ça.
Je te raccompagne. On va au même endroit après tout.

Finn était dans la même cabane qu'Ezéchiel. Et là, actuellement, tu avais besoin de voir Ezéchiel, d'être avec lui, juste de le voir, au moins. Cette visite à la clinique t'a plus éreintée qu'autre chose, et après ça, tu as juste besoin de te poser et d'être avec Ezéchiel. Comme l'être dépendant que tu es.

Tu ajustes la lanière de ton sac à dos sur ton épaule et tu commences à marcher, un peu en avant, le regard glissant sur les pavés. Cette visite t'a juste rappelé à quel point tu ne pourrais pas survivre s'il arrivait quelque chose à Théa. Et ça te rend malade, comme elle comme pour toi.



❝ If karma doesn't hit you

(( i fucking will ))


Message Dans Re: crossed fates — killiam | le
Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: 2ème étage :: Salle des Profs et du Personnel-