predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Soucis d'ingrédient [PV Kelly]




Partagez | 
 


 Soucis d'ingrédient [PV Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Soucis d'ingrédient [PV Kelly] | le Mar 14 Nov 2017 - 15:51
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Colombe V. Spam / Etienne Casanova
Masculin Personnage sur l'avatar : Satori Tendou -Haikyuu !!
Âge, classe & année : 17 ans, PUMA (C), 6 année

Prism' : 139

Messages : 12
Date d'inscription : 17/10/2017

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


Soucis d'ingrédientsKelly & TuathalIl n’y a plus de beurre, d’œuf, de crème et de sucre. Genre, vraiment plus rien. C’est le vide complet. Complet de chez complet. Il y a pas qui planquer dans un trou dans le planche ou dans les coutures d’un matelas. Certes, il n’a pas fait le tour de là pour vérifier, mais il est certain qu’il n’en trouvera pas tout de même. Puis il est 23h30 et même si Kamyl était debout il avait aucune envie d’aller le voir lui à cette heure-ci pour lui demander cela. Pas que l’heure le dérange. Grand bien lui fasse en fait. Non, simplement pas envie. Tout serais trop simple, peut-être qu’il apprendrait qu’il avait mal regardé et que tout était dans le sac laisser à l’abandon à l’entrer ou bien que c’était possible d’en demander à la cabane d’en face.

La simplicité c’est pour les faibles ou ceux qui s’ennuie rien qu’en se regardant dans un miroir. Tuathal ne se considérais ni de l’un, ni de l’autre, du coup il avait un plan. Genre un plan de fou trop badass et plein de vie. Un qui envoie des cacahuètes explosées dans le ciel pour en faire des chocapic radioactif près à dominer le monde. Bordel, qu’est-ce que ça serait tellement classe de faire cela. Il devait bien avoir des pouvoirs permettant cela, il lui faudra voir cela. Un jour une congrégation pour la domination se devait d’être faite. C’est tout. L’idée pulse dans son esprit, quelque seconde avant de revenir à son souci premier. Il lui manque ce qu’il a besoin pour ses teste de fondant mystère au chocolat. C’était le moment parfait pour faire cela et il n’y avait rien sous les doigts pour le faire. Sa tête est pleine d’envie et rien pour les assouvir.

Oui, il aurait tellement pu attendre demain main, faire ses courses à ce moment-là et l’histoire se serait terminer là. Seulement nous sommes face au cas Tuathal, celui qui n’en fait qu’à sa tête et suivant de comment son instinct le laisse décidé pour lui. C’est ainsi qu’on se retrouve à cette situation de merde. Vraiment glauque en fait. Il est entré par la fenêtre dans la chambre de Kelly, qui dort, parce que le B dort plus facilement que lui. Aussi car c’est ce que ce que devrait faire les gens. Tuathal s’en branle complet, il a dormis hier, ce soir pas besoin, il est en pleine forme. Puis dormir c’est perdre un temps précieux à faire tellement plus. Beaucoup et mille fois plus qu’en faisant ce qui se doit d’être fait.

Du coup le voilà qui fixe Kelly qui dort. Il est au-dessus de son lit comme s’il était parfaitement normal de s’introduire comme un voleur chez quelqu’un. Les portes ce n’est pas son truc si tard ou tôt, il ne sait jamais comme définir sa façon de vivre. Il s’en contre fou complet. Avec un immense sourire il commence à doucement secouer l’épaule de son futur partenaire de crime. Tellement sûr de lui. Tellement confiant pour sa merde. Il a tellement hâte de ce qui va arriver dans ce monde, dans cette nuit plus exactement.

« Kelly, réveille-toi. Ce soir on va faire le coup du siècle pour le jour qui arrive. »

Tut comme si il a des millier de personne mieux placer que Kelly pour le suivre, mais ça manquera tellement de fis de faire ça ainsi. Oui voler les cuisines c’est tellement mieux, surtout avec un enfant aussi doux que Kelly. Il devrait avoir honte de son comportement, mais ça ne fait que le faire sourire encore plus en fait.
©️ 2981 12289 0
Message Dans Re: Soucis d'ingrédient [PV Kelly] | le Sam 18 Nov 2017 - 0:43
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Nope
Féminin Personnage sur l'avatar : personnage original
Âge, classe & année : 17 ans // B // 6ème année

Prism' : 102

Messages : 13
Date d'inscription : 24/09/2017

We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
En ligne


soucis d'Ingrédient
Tuathal x Kelly


Le sommeil.

Un vieil ami qui t'avait délaissé. Il avait pris ses bagages et s'était fait pousser des jambes juste pour te quitter et claquer la porte derrière lui, comme la coutume le réclamait. La rupture la plus douloureuse que t’aie vécu. La seule que t’aie vécu aussi. Ça jouait.

Ça n'empêchait que comme dans les romcom clichés, parfois il revenait. Il pointait son nez dans une soirée de faiblesse et de vulnérabilité émotionnelle (c'était censé être toi ça mais eh, pourquoi pas), et pour une nuit, ça marchait à nouveau entre vous deux.
Cette soirée-là faisait partie des rares échéances de ton ancien ami. La journée avait été rude pour toi, la nuit d'avant interminable et la dissertation dont tu n'avais pas vu le bout si longue que tu étais presque sûr que si tu l'avais publiée, elle aurait facilement pu concurrencer avec la Bible.

A 21 heures trente-deux précisément, t'avais senti la présence du sommeil. Lourd sur tes paupières. Un écran de fumée s'était propagé dans ton esprit et t'avais su baisser les armes quand il avait fallu.

Tu n'allais certainement pas grommeler pour une occurrence si rare que tu pouvais compter ses apparitions sur les doigts de tes mains.

Puis c'était marrant de dormir sans assistance médicale. Un peu bizarre sur les bords, ça déconnectait ton pilote automatique. Heure tardive, paupières qui ne se fermaient pas, dosage mesuré. Gulp. Puis tu tombais sur ton matelas, tu te laissais transporter dans un océan aussi agité que calme. Aussi mort que vivant. Tu ne sentais plus rien mais tu savais que tu existais dans ces ténèbres qui se caractérisaient si familièrement en une nuit sans rêves.

Peut-être que ça avait été une aubaine que tu tombes ce soir, comme une brique, de toi-même ; peut-être une malédiction qui sait, car à dormir de ton propre effort, t'étais plus facilement réveillé. Tiré hors de la douce couverture que représentait l'inconscience temporaire par une présence que t'avais senti jusque dans les recoins reculés de ton esprit.

Ton corps réagit dans un tressaut surpris en sentant la pression sur ton épaule, se redressant  instinctivement et manquant de cogner ton front contre celui de Tuathal – car ton cerveau en revanche, avait directement su que c'était lui. Qui d'autre cela aurait pu être ? Leysa ? Frey ? Non. Tu ne voyais pas tes deux colocataires te faire ça.  
Ton ami, en revanche...

C'était une toute autre affaire.

Et si tes connexions nerveuses daignaient encore s'alerter en sa présence, tes neurones eux, avaient capté que si Tuathal avait décidé une action, il la mènerait jusqu'au bout. Même si ça voulait dire qu'il devait traîner des civils innocents dans sa bataille folle – toi, en l’occurrence. Alors pas la peine de se mettre à paniquer, fallait juste accepter son sort.
En théorie.

Abruptement, t'arrachas une fleur qui avait poussé sur ton visage et jetas un coup d’œil à ton réveil. « Uuuuurgh. »
Ça venait du cœur.

Sans même un second regard pour Tuathal, tu te laissas retomber face contre oreiller, tes cheveux ébènes désordonnés voletant derrière toi, et pétales jetés au sol. « Va dormiiiir... Je mettrais même le feu à l'école si tu veux, mais demain matin...»

Peut-être que tu regretteras ces paroles plus tard, mais tes neurones avaient si bien appris. Pas tous réveillés ni à l'affût, ils travaillaient moins vite et la compréhension de tes propres mots se retrouvait bien ralentie. Dans quelques heures tu te les repasseras, t'auras les yeux ronds, avec une exclamation coincée dans ta gorge - entre la glotte et les cordes vocales - te disant que ta stupidité aurait pu lui donner des idées.

Et oui, dans quelques heures. Car tu seras encore réveillé, certainement habillé. Tu le savais que tu menais une bataille perdue d'avance.

Il ne lâcherait pas avant de t'avoir à ses côtés.

Et puis même, franchement, puis même s'il lâchait avant, s'il décidait « ok, je n'ai pas besoin de toi, je vais le faire », tu te serais quand même levé en panique, histoire de pouvoir empêcher le garçon de vraiment mettre le feu au bâtiment.

(peut-être aussi parce qu'au fond t'aimais bien ça
mais chut fallait pas le dire
t'avais une réputation de geignard à entretenir)

Enregistrant finalement un détail qui dans ton état, t'avais échappé, tu relevas le bras, sans redresser la tête – ta bataille serait de courte durée si tu voyais son expression aussi malicieuse qu'excitée –, connaissant assez le garçon pour savoir que la seule relation qu'il entretenait avec les portes, c'était lorsqu'il se les prenait par manque d'attention. « Et j'espère que t'as fermé la fenêtre, on est noveeembre...» Tu gémis. Car comme les fleurs que tu méprisais tant, tu te retrouvais tout fragile devant le froid d'hiver.


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: Rez-de-chaussée :: Cuisines-