» prédéfinis

» mini news
15.06 N'importe quel adulte peut maintenant avoir en filleul un élève de D ou E.

07.05 Prismver a 6 ans ! Le temps file ♥
» intrigue

» rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Ne jamais déranger une pirate en pleine activité ♦️ Ashley Mera

ajouter le mien ?
» à l'honneur

Orson M. Dreemurr
www.

» infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
Soucis d'ingrédient [PV Kelly]







Partagez | 
 


 Soucis d'ingrédient [PV Kelly]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans Soucis d'ingrédient [PV Kelly] | le Mar 14 Nov 2017 - 15:51
Anything but ordinary
avatar
Pseudo du joueur : Kamino
Autre(s) compte(s) ? : S. Eros Xodo
Personnage sur l'avatar : Hitoshi Shinsou - My hero academia

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 17 ans, PUMA (C), 6 année
Prism' : 356

Messages : 37
Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11828-flower-power-tuathal-ginty http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11844-un-coeur-d-artichaut-plein-d-energie-a-revendre-rs-tuathal http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11921-onora-lms-de-tuathal

Soucis d'ingrédientsKelly & TuathalIl n’y a plus de beurre, d’œuf, de crème et de sucre. Genre, vraiment plus rien. C’est le vide complet. Complet de chez complet. Il y a pas qui planquer dans un trou dans le planche ou dans les coutures d’un matelas. Certes, il n’a pas fait le tour de là pour vérifier, mais il est certain qu’il n’en trouvera pas tout de même. Puis il est 23h30 et même si Kamyl était debout il avait aucune envie d’aller le voir lui à cette heure-ci pour lui demander cela. Pas que l’heure le dérange. Grand bien lui fasse en fait. Non, simplement pas envie. Tout serais trop simple, peut-être qu’il apprendrait qu’il avait mal regardé et que tout était dans le sac laisser à l’abandon à l’entrer ou bien que c’était possible d’en demander à la cabane d’en face.

La simplicité c’est pour les faibles ou ceux qui s’ennuie rien qu’en se regardant dans un miroir. Tuathal ne se considérais ni de l’un, ni de l’autre, du coup il avait un plan. Genre un plan de fou trop badass et plein de vie. Un qui envoie des cacahuètes explosées dans le ciel pour en faire des chocapic radioactif près à dominer le monde. Bordel, qu’est-ce que ça serait tellement classe de faire cela. Il devait bien avoir des pouvoirs permettant cela, il lui faudra voir cela. Un jour une congrégation pour la domination se devait d’être faite. C’est tout. L’idée pulse dans son esprit, quelque seconde avant de revenir à son souci premier. Il lui manque ce qu’il a besoin pour ses teste de fondant mystère au chocolat. C’était le moment parfait pour faire cela et il n’y avait rien sous les doigts pour le faire. Sa tête est pleine d’envie et rien pour les assouvir.

Oui, il aurait tellement pu attendre demain main, faire ses courses à ce moment-là et l’histoire se serait terminer là. Seulement nous sommes face au cas Tuathal, celui qui n’en fait qu’à sa tête et suivant de comment son instinct le laisse décidé pour lui. C’est ainsi qu’on se retrouve à cette situation de merde. Vraiment glauque en fait. Il est entré par la fenêtre dans la chambre de Kelly, qui dort, parce que le B dort plus facilement que lui. Aussi car c’est ce que ce que devrait faire les gens. Tuathal s’en branle complet, il a dormis hier, ce soir pas besoin, il est en pleine forme. Puis dormir c’est perdre un temps précieux à faire tellement plus. Beaucoup et mille fois plus qu’en faisant ce qui se doit d’être fait.

Du coup le voilà qui fixe Kelly qui dort. Il est au-dessus de son lit comme s’il était parfaitement normal de s’introduire comme un voleur chez quelqu’un. Les portes ce n’est pas son truc si tard ou tôt, il ne sait jamais comme définir sa façon de vivre. Il s’en contre fou complet. Avec un immense sourire il commence à doucement secouer l’épaule de son futur partenaire de crime. Tellement sûr de lui. Tellement confiant pour sa merde. Il a tellement hâte de ce qui va arriver dans ce monde, dans cette nuit plus exactement.

« Kelly, réveille-toi. Ce soir on va faire le coup du siècle pour le jour qui arrive. »

Tut comme si il a des millier de personne mieux placer que Kelly pour le suivre, mais ça manquera tellement de fis de faire ça ainsi. Oui voler les cuisines c’est tellement mieux, surtout avec un enfant aussi doux que Kelly. Il devrait avoir honte de son comportement, mais ça ne fait que le faire sourire encore plus en fait.
©️ 2981 12289 0
Message Dans Re: Soucis d'ingrédient [PV Kelly] | le Sam 18 Nov 2017 - 0:43
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Nope
Personnage sur l'avatar : personnage original

Féminin Âge, classe & année (ou poste) : 17 ans // B // 6ème année
Prism' : 749

Messages : 20
We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11798-the-most-normal-boy-that-ever-was-kelly-c-bedelia#170441

soucis d'Ingrédient
Tuathal x Kelly


Le sommeil.

Un vieil ami qui t'avait délaissé. Il avait pris ses bagages et s'était fait pousser des jambes juste pour te quitter et claquer la porte derrière lui, comme la coutume le réclamait. La rupture la plus douloureuse que t’aie vécu. La seule que t’aie vécu aussi. Ça jouait.

Ça n'empêchait que comme dans les romcom clichés, parfois il revenait. Il pointait son nez dans une soirée de faiblesse et de vulnérabilité émotionnelle (c'était censé être toi ça mais eh, pourquoi pas), et pour une nuit, ça marchait à nouveau entre vous deux.
Cette soirée-là faisait partie des rares échéances de ton ancien ami. La journée avait été rude pour toi, la nuit d'avant interminable et la dissertation dont tu n'avais pas vu le bout si longue que tu étais presque sûr que si tu l'avais publiée, elle aurait facilement pu concurrencer avec la Bible.

A 21 heures trente-deux précisément, t'avais senti la présence du sommeil. Lourd sur tes paupières. Un écran de fumée s'était propagé dans ton esprit et t'avais su baisser les armes quand il avait fallu.

Tu n'allais certainement pas grommeler pour une occurrence si rare que tu pouvais compter ses apparitions sur les doigts de tes mains.

Puis c'était marrant de dormir sans assistance médicale. Un peu bizarre sur les bords, ça déconnectait ton pilote automatique. Heure tardive, paupières qui ne se fermaient pas, dosage mesuré. Gulp. Puis tu tombais sur ton matelas, tu te laissais transporter dans un océan aussi agité que calme. Aussi mort que vivant. Tu ne sentais plus rien mais tu savais que tu existais dans ces ténèbres qui se caractérisaient si familièrement en une nuit sans rêves.

Peut-être que ça avait été une aubaine que tu tombes ce soir, comme une brique, de toi-même ; peut-être une malédiction qui sait, car à dormir de ton propre effort, t'étais plus facilement réveillé. Tiré hors de la douce couverture que représentait l'inconscience temporaire par une présence que t'avais senti jusque dans les recoins reculés de ton esprit.

Ton corps réagit dans un tressaut surpris en sentant la pression sur ton épaule, se redressant  instinctivement et manquant de cogner ton front contre celui de Tuathal – car ton cerveau en revanche, avait directement su que c'était lui. Qui d'autre cela aurait pu être ? Leysa ? Frey ? Non. Tu ne voyais pas tes deux colocataires te faire ça.  
Ton ami, en revanche...

C'était une toute autre affaire.

Et si tes connexions nerveuses daignaient encore s'alerter en sa présence, tes neurones eux, avaient capté que si Tuathal avait décidé une action, il la mènerait jusqu'au bout. Même si ça voulait dire qu'il devait traîner des civils innocents dans sa bataille folle – toi, en l’occurrence. Alors pas la peine de se mettre à paniquer, fallait juste accepter son sort.
En théorie.

Abruptement, t'arrachas une fleur qui avait poussé sur ton visage et jetas un coup d’œil à ton réveil. « Uuuuurgh. »
Ça venait du cœur.

Sans même un second regard pour Tuathal, tu te laissas retomber face contre oreiller, tes cheveux ébènes désordonnés voletant derrière toi, et pétales jetés au sol. « Va dormiiiir... Je mettrais même le feu à l'école si tu veux, mais demain matin...»

Peut-être que tu regretteras ces paroles plus tard, mais tes neurones avaient si bien appris. Pas tous réveillés ni à l'affût, ils travaillaient moins vite et la compréhension de tes propres mots se retrouvait bien ralentie. Dans quelques heures tu te les repasseras, t'auras les yeux ronds, avec une exclamation coincée dans ta gorge - entre la glotte et les cordes vocales - te disant que ta stupidité aurait pu lui donner des idées.

Et oui, dans quelques heures. Car tu seras encore réveillé, certainement habillé. Tu le savais que tu menais une bataille perdue d'avance.

Il ne lâcherait pas avant de t'avoir à ses côtés.

Et puis même, franchement, puis même s'il lâchait avant, s'il décidait « ok, je n'ai pas besoin de toi, je vais le faire », tu te serais quand même levé en panique, histoire de pouvoir empêcher le garçon de vraiment mettre le feu au bâtiment.

(peut-être aussi parce qu'au fond t'aimais bien ça
mais chut fallait pas le dire
t'avais une réputation de geignard à entretenir)

Enregistrant finalement un détail qui dans ton état, t'avais échappé, tu relevas le bras, sans redresser la tête – ta bataille serait de courte durée si tu voyais son expression aussi malicieuse qu'excitée –, connaissant assez le garçon pour savoir que la seule relation qu'il entretenait avec les portes, c'était lorsqu'il se les prenait par manque d'attention. « Et j'espère que t'as fermé la fenêtre, on est noveeembre...» Tu gémis. Car comme les fleurs que tu méprisais tant, tu te retrouvais tout fragile devant le froid d'hiver.


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Message Dans Re: Soucis d'ingrédient [PV Kelly] | le Mar 21 Nov 2017 - 19:18
Anything but ordinary
avatar
Pseudo du joueur : Kamino
Autre(s) compte(s) ? : S. Eros Xodo
Personnage sur l'avatar : Hitoshi Shinsou - My hero academia

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 17 ans, PUMA (C), 6 année
Prism' : 356

Messages : 37
Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11828-flower-power-tuathal-ginty http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11844-un-coeur-d-artichaut-plein-d-energie-a-revendre-rs-tuathal http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11921-onora-lms-de-tuathal

Soucis d'ingrédientsKelly & TuathalIl y a des sons qui viennent du cœur. Celui du réveil de Kelly vient de sa gorge. Comment pourrait-il venir du cœur alors que Tuathal vient lui proposer la sortie du soir. Celle qui allait tout changer en quelques secondes. Car tout changera forcément. Déjà, le sommeil sera loin, le danger beaucoup plus proche et les possibilités d’avoir des ennuis décuplés de manière exponentiel. C’est bien le mot sur la fin ? Certainement, pas le souci pour le moment. Là, il fallait aider Kelly à se mettre sur pied.

Sa voix lui parvient, ses grognements contre lui aussi, mais ça lui semble si stupide qu’il les met rapidement dans une corbeille direction la poubelle la plus proche dans son esprit. Comme si son camarade pouvait de toute manière lui refuser quelque chose. Encore plus quand il était motivé. Puis comment même, on pouvait ne pas vouloir aller dans les cuisines ? Impensable. Le sommeil devait simplement être beaucoup trop présent dans le B pour qu’il comprenne l’essence même de ce qu’il proposait. Ou bien, il était rabat-joie comme souvent. Dans ce cas, il saurait le faire changer d’avis. Au moins le faire suivre.

« Oh. Oh. Oh. Kelly. Oh. Je n’aurais pas pensé. Oh. Si tu veux. J’organiserais ça pour toi. Aucun souci. Oh. Je suis tellement tout ému. Je ne pensais pas que ça serait ce soir que tu m’annoncerais ce genre de chose. Olala. J’ai envie de pleurer de joie d’une telle confiance en toi et en moi. Je ne comprends pas trop pourquoi tu veux faire brûler l’école, mais je suis partant, hein. Je ne juge pas du tout. Tu sais que tu pourras toujours compter sur moi pour ce genre de plan. Ou pour d’autres plans. Tant de violence en toi au réveil, c’est tout de même bestial. Ça me donne envie de te gémir dans les oreilles mon bonheur de ton amitié avec moi. »

Bon, soyons honnête. Dès l’instant où l’ancien endormi à parler d’incendies, l’esprit du gamin à la cravate noire est partie en course folle. Comme souvent quand une idée lui passe par la tête. Sa bouche a juste enchaîné le mouvement et laisser sortir sans aucun filtre le cours de ses pensées. Pas toute, mais une partie au moins. Puis l’objectif de sortir du lit son futur partenaire de cavalcade est là. Pourquoi cavalcade ? Parce que ça donne plus classe que cavalerie ou crime, tout simplement.

Ses bras s’enroulent sans aucune difficulté autour du corps de son ami. La force de l’habitude. La force tout court aussi. L’étreinte se fait forte, mais pas douloureuse, uniquement un moyen de continuellement lui rappeler sa présence physique autour de lui si jamais sa voix ne suffisait pas. La bonne blague. Il n’y a pas que cela. Bien entendu qu’il n’y avait pas que cela. Il le lui dit même clairement.

« Mais tu ne peux pas avoir froid. Regarde. Ressens plutôt pour le moment. Tu as trop de caca dans les yeux pour le moment. Genre, tu sais que môme, j’ai fait croire pendant longtemps à mon frère que ce qu’il y avait dans les coins de ses yeux au réveil, c’était des merde de mouche. Putain l’horreur de sa tête tous les matins quand il venait me geindre dans les pieds qu’encore une fois les méchantes mouches lui avaient fait leurs besoins sur lui. Sa petite tête de rongeur triste avait quelque chose d’admirable. Bon après un jour ma mère… Bref, ce n’est pas ça le truc. Je disais que tu ne peux pas avoir froid à cause de la fenêtre, même si elle est grande ouverte, car mon corps bouillonnant est avec toi. Aérer sa chambre en cette saison est super bon pour la santé en plus. Pas quand on dort, certes, mais là, tu ne vas plus dormir alors tout vas très bien. »

Les paroles sortent de sa bouche comme de l’eau qui coule d’une source. Sans aucune hésitation et de façon des plus rapides, sans aucun accro, comme si tout le pouvait suivre ce débit de façon continue sans même se concentrer un peu. Son visage s’enfouit dans le cou de Kelly pour le lui le chatouiller du bout du nez tout en guettant les fleurs qui ne manqueraient pas d’apparaître sur lui, les doigts dégainer pour les retirer une à une et les réduire à l’état de graines.

« Mais ce soir, on ne va pas faire cramer Prismver. Ce soir, il me faut des ingrédients dans la cuisine. Genre, vraiment ce soir. Parce que voilà. Puis promis, je te fais des cookies chocolat trop bons en bonus. Puis dormir, c’est une perte de temps. Regarde ça fait deux jours que je ne dors pas et je suis en pleine forme. Toi tu es tout mou, alors que tu dors. Pas logique. Enfin si, logique. Ça prouve simplement que le sommeil ne donne pas d’énergie et te l’aspire même. Allez, enfin des fringues, on va y aller. »

Dans un geste soudain, il se détache d’un coup du corps qu’il tient entre ses bras pour attraper une tenue d’office pour l’autre homme. Grognant parfois sur certaines fringues qu’il trouvait moche pour l’expédition. Parce que oui, tout le monde sait parfaitement qu’on doit être classe quand on va enfreindre le règlement. Une fois ce qu’il a ce qu’il souhaite Tuathal les jeta à la figure du B sans aucune délicatesse.

« Regarde, j’ai même préparé tes fringues. Alors on est parti. »

Comment pourrait-il refuser une proposition quand c’est dit avec autant de douceur et d’intérêt pour sa personne ?
©️ 2981 12289 0
Message Dans Re: Soucis d'ingrédient [PV Kelly] | le Sam 9 Déc 2017 - 17:43
We got science
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Nope
Personnage sur l'avatar : personnage original

Féminin Âge, classe & année (ou poste) : 17 ans // B // 6ème année
Prism' : 749

Messages : 20
We got science
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11798-the-most-normal-boy-that-ever-was-kelly-c-bedelia#170441

soucis d'Ingrédient
Tuathal x Kelly



Oh. Oh. Oh. Voilà qu'il arrivait – c'était prévisible, et même si le soupir qui mourut hors de tes lèvres pouvait indiquer tout le contraire, tu n'étais pas surpris de ce qui s'apprêtait à te tomber dessus.

Le flot de parole ininterrompu. D'habitude tu l'adorais, ce n'était jamais ordinaire, chaque mot qui découlait de la bouche de Tuathal avait une sorte de poids que lui-même ne semblait pas vraiment connaître – il était un parolier naturel, talentueux pour sûr. Il parlait pour deux, toi qui t'exprimait la plupart du temps dans ce code si subtil qu'est le sarcasme simple et gratuit, c'était soulageant de savoir qu'il pouvait remplir une conversation à lui tout seul.

Pas vraiment de pression à l'idée que l'autre pense que tu te fichais de la discussion.  
« Oh. Oh. Oh. Kelly. Oh. Je n’aurais pas pensé. Oh. Si tu veux. J’organiserais ça pour toi. Aucun souci. Oh. Je suis tellement tout ému. »

Ouais. Bon. Peut-être que là t'aurais préféré qu'il évite de t'entendre. T'échappes un simple « Tuathaaaal... » plaintif, parce qu'avec lui, vraiment tu ne peux jamais savoir, et Dieu que tu t'en voudrais s'il mettait le feu à un endroit. T'avais l'envie si pressante de prendre tes couvertures et de te cacher dessous subitement, un peu aussi parce que tu dormais en tee-shirt et que l'air se faisait frais ; mais tu n'eus pas vraiment le temps de te laisser aller au geste lorsqu'il se colla contre toi. « Mais tu ne peux pas avoir froid. Regarde. Ressens plutôt pour le moment. » Parfois tu te demandais si son pouvoir n'était pas de lire dans les pensées.

Bon pas là en l’occurrence, là t'étais plus comme un gamin qui essayait de retenir sa respiration – voyez l'image, le visage rouge et les joues gonflés, peut-être que Kelly ne le montrait pas extérieurement, mais intérieurement c'était la guerre. Être enlacé c'était ton pêché mignon Kel', mais fallait toujours que ton ami parle avec, et ses mots dégoulinaient tellement de sucre que t'étais sûr que toutes tes artères étaient bouchées – les tressauts incontrôlés de ton palpitant pouvaient s'expliquer comment sinon ?

Peut-être à cause de son visage qui chatouillait ton cou. T'aurais bien voulu mettre ton corps en mode pause. Tellement occupé par les émotions qu'il faisait bondir en toi que tu ne relevas pas ce qu'il dit sur son petit frère ; sinon tu te serais demandé « est-ce que j'aurais été pareil si j'avais été là pour Carol ? »

En attendant, ce même visage enfuit près de ta peau, fit pousser doucement des bourgeons sur ton visage, mais qui aussitôt, se faisait arracher. En baissant les yeux, tu voyais les couleurs tomber sur les draps. Tes épaules se décrispèrent et tu soupiras. T'étais prêt à l'écouter – lui qui parlait tellement qu'à chaque seconde tu risquais de te noyer dans ses mots. Il t'empêchait de te noyer dans ta peur. Tu lui devais bien ça. Alors tu le laissas continuer.

« Mais ce soir, on ne va pas faire cramer Prismver. Ce soir, il me faut des ingrédients dans la cuisine. Genre, vraiment ce soir. Parce que voilà. Puis promis, je te fais des cookies chocolat trop bons en bonus. Puis dormir, c’est une perte de temps. Regarde ça fait deux jours que je ne dors pas et je suis en pleine forme. Toi tu es tout mou, alors que tu dors. Pas logique. Enfin si, logique. Ça prouve simplement que le sommeil ne donne pas d’énergie et te l’aspire même. Allez, enfin des fringues, on va y aller. »

Euh.
Euh.
Hein ?

Ton cerveau ralenti, rama quelques secondes, t'avais des points d'interrogations pleins le crâne, lorsque tu te retrouvas avec une tenue en plein visage.
T'étais très bien réveillé là. Attrapant le haut qu'il t'avait lancé pour le décaler de tes yeux, tu te redressas et laissas tes pieds toucher le sol, sans pour autant te lever du matelas. Tu dévisageais Tuathal avec confusion et incompréhension. T'avais écouté, tu jurais, mais là, le concept t'échappais un peu. Ou ton cerveau refusait d'intégrer l'idée. La dernière solution était la plus inquiétante.

« Euh, attends, quoi ? Répète ? Je... j'ai pas bien compris ? » Tu passas une main dans tes cheveux désordonnés. « Tu veux des ingrédients ?... » Tu plissas les yeux.
La première question ce n'était pas Tu ne peux tout simplement pas faire ta recette demain ? Car il savait que c'était peine perdue, si Tuathal voulait cuisiner, il le ferait quoi qu'il arrive.

Puis eh, t'aimais ses cookies. Genre, beaucoup.

Non la question c'était « Je veux bien mais, elle est fermée la cuisine à cette heure-là, non ? »  

Bah ouais car d'abord on pense aux trucs logiques. Lourde erreur avec Tuathal, de confondre ton raisonnement d'humain banal avec le sien. Lourde erreur.

Erreur dont tu te rendis vite compte en fixant ton ami, que tu fixais depuis tout ce temps, avant de capter son expression déterminée. Puis ça tilta.
T'écarquillas les yeux, et haussa les sourcils, la bouche en forme de "o". « Oh. »

Plus expressif tu nous fais ?
Tu tendis un bras en sa direction, doigt pointé sur lui alors que ton bassin, lui, partait en arrière. Sans t'en rendre tu prenais la position d'un de ces maîtres qui voit son chien prêt à sauter sur le canapé alors qu'il est couvert de boue - tout en sachant pertinemment que quoi qu'il dise, il va le faire quand même.
« Tuathal, non. »
T'as les même paroles en plus !


©️ ASHLING DE LIBRE GRAPH'


Message Dans Re: Soucis d'ingrédient [PV Kelly] | le Dim 14 Jan 2018 - 21:15
Anything but ordinary
avatar
Pseudo du joueur : Kamino
Autre(s) compte(s) ? : S. Eros Xodo
Personnage sur l'avatar : Hitoshi Shinsou - My hero academia

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 17 ans, PUMA (C), 6 année
Prism' : 356

Messages : 37
Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11828-flower-power-tuathal-ginty http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11844-un-coeur-d-artichaut-plein-d-energie-a-revendre-rs-tuathal http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11921-onora-lms-de-tuathal

Soucis d'ingrédient
Oh ! Kelly semble s’éveiller, prendre un peu conscience de la menace Tuathal qui plane au-dessus de ses épaules. De voir de combien tu as décidé que ce soir, le sommeil serait le dernier de tes soucis. Que tu t’en balances aussi du sien. Sérieusement, dormir ne sert à rien et il serait temps que Kelly prenne conscience de cela. Pour son bien à lui. Toi, tu as déjà remarqué cela et te voilà en pleine forme devants lui alors qu’il semble que le cerveau de ton ami soit en plein reboot.

C’est un peu triste quelque part pour lui. Heureusement que tu es là pour l’aider à voir le monde autrement. Tu devrais avoir une récompense pour être un ami aussi bien. Pour le fait d’avoir un tel potentiel dans tes chaussettes. C’est du pur génie. Bon, parce que tu es humble, tu ne diras pas que tu es le futur messie pour sauver le monde. Simplement celui de ton camarade afin de lui faire voir le monde de manière simplement parfaite. Alors quand il te demande de répéter ta bouche, s’ouvre tout naturellement pour répondre. Parce que tu es un mec comme ça. Le cœur sur la main et toujours prêt à parler plus, même pour simplement répéter.

« Tu n'as pas compris ? Mais voyons ! Kelly chéris ! Regarde ce que le sommeil fait de toi. Donc je disais qu’on n’allait pas mettre le feu à l’école aujourd’hui, car j’ai d’autre plan, mais qu’on fera ton idée une prochaine fois. Sans rancune mec. Mais que du coup, on allait en cuisine pour récupérer des ingrédients. Je t’assure il y a des recettes trop top que je dois tester, mais je n’ai absolument pas ce qui me manque pour le faire. »

Bon, tu ne sais pas te contenter de simplement répéter, mais là, c’est parce que c’est Kelly. Ce n’est pas pareil, lui, tu ne veux pas lui faire le numéro du simple perroquet, puis il ne semble pas assez réveillé encore pour rire à la plaisanterie. Laissant ton corps partir dans un simili de danse ou seul toi entends la musique et un sourire des plus grands sur le visage, tu le fixes avec l’impatience qu’il se change rapidement. Il doit bien l’avoir compris que c’est urgent ton envie. Non ? Ton ami est intelligent pourtant.

Mais non, il ne semble pas le comprendre et tu fronces les sourcils alors que ton cerveau semble chercher ce qui le dérange autant. Ce n’est pas logique. Enfin si, mais tu n'as absolument pas envie de suivre cette logique-là. C’est chiant, complétement à vomir et te donne la nausée rien qu’à y penser en plus. Complétement à jeter. Il va vraiment falloir que tu changes les standards qu’il peut avoir, sinon il ne s’amusera jamais dans sa vie et c’est la dernière chose que tu lui souhaites.

« Bien entendue qu’elle est fermée, je ne suis pas idiot, mais si elle en l’était pas cela ne serais pas du tout aussi excitant. Tu ne ressens pas ce frisson sur ta peau ? Cet appel sauvage qui te prend pour aller braver les interdit ? Et c’est tellement top que… »

Ta voix ce stop complétement en entendant le non. Il a osé te dire non. Genre, il a ouvert la bouche pour dire ce mot, et même le suivre de ton prénom pour bien indiquer qu’il te le disait à toi et personne d’autre. Il a osé le faire sans aucune considération sur le fait que tu étais complétement excité dans l’idée de faire cela avec lui, juste il a osé dire non. Ton corps s’arrête ses mouvements et ton sourire n’est plus là sur ton visage. Le sommeil est vraiment destructeur avec ton ami, il ose même penser qu’il pourrait avoir son mot à dire sur tes plans. Pathétique.

Vu qu’il ne semble pas vouloir comprendre, il va falloir bien malgré toi changer les choses. D’un geste brusque, tu le plaques à son matelas avant de lui mordre violemment le cou. Il veut te parler comme s’il réprimandait un chiot, tu le mordras comme, puis tes mains commencent ensuite avec dextérité à lui retirer ses vêtements sans aucune pudeur ou gêne. Ton visage voit se dessiner un nouveau sourire sur lui pendant qu’avec un petit rire, tu expliques un petit point important à ton ami.

« Kelly, on doit vraiment, mais genre, vraiment y aller. Je dois me dépenser et toi, tu dois enlever le balai que tu as dans le fondement-là tout de suite, mais si tu veux, on peut jouer à d’autres jeux pour le faire aussi. »

C’est faux, tu le sais, il le sait aussi sûrement, tu n’oseras pas, mais en même temps, tu ne comprends pas son refus. Bordel, c’est un simple vol de nourriture et rien de plus.

« Tu as la gastro pour ne pas avoir envie de manger ? Sérieusement, tu as vraiment quelque chose à foutre dans ton sommeil ? Oh ! Mais en fait, tu attends quelqu’un d’autre que moi et je casse tes plans, c’est cela ? Mais bordel, désolé de te le dire mec, mais ce n’est pas avec ce pyjama que tu vas faire mouiller la culotte d’une fille ou rendre dur un mec. Il va complétement falloir qu’on s’occupe de cela ensemble aussi. Mais pas ce soir. Là, on va jouer au grand bandit des temps modernes. »

C’est bon, tu es partie sur complétement autre chose et tu laisses le corps de Kelly complétement tranquille, te relevant pour simplement le laisser se changer par lui-même complétement certain que tout vas se passer comme tu le souhaites. C’est ton envie, aucune chance que cela n’arrive pas comme tu en a envie de toute manière.

   
Codage par Libella sur Graphiorum


Joli cadeau du lutin ♥:
 
Message Dans Re: Soucis d'ingrédient [PV Kelly] | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement :: Rez-de-chaussée :: Cuisines-