» prédéfinis

» mini news
15.06 N'importe quel adulte peut maintenant avoir en filleul un élève de D ou E.

07.05 Prismver a 6 ans ! Le temps file ♥
» intrigue

» rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Ne jamais déranger une pirate en pleine activité ♦️ Ashley Mera

Ballon prisonnier ♦️ Amélie Langevin

Drinking 'til we all get sick ♦️ Cattleya A. Taylor

Sunday Afternoons ♦️ Alice K. Andel

ajouter le mien ?
» à l'honneur

Amélie Langevin
www.

» infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
melody of soul ▬ andrew






Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 


 melody of soul ▬ andrew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans melody of soul ▬ andrew | le Jeu 3 Mai 2018 - 19:40
I am the law ★
avatar
Pseudo du joueur : xueia
Autre(s) compte(s) ? : zelda
Personnage sur l'avatar : Kaori Miyazono

Féminin Âge, classe & année (ou poste) : professeur d'astronomie
Prism' : 781

Messages : 60
I am the law ★
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12049-a-falling-star-cassandra http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12120-listing-rp-cassandra#172833 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12122-cassandra-relations#172843 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12116-chopin-lms-cassandra#172798



melody of soul
Des fois, Cassandra voulait juste partir loin, très loin. Simplement disparaitre, les rejoindre peut-être. Ne serait-ce pas plus mal ? Un Monde sans douleur, sans immortalité, sans cette impression de se noyer dans son propre désespoir, de plus rien comprendre à ses sentiments. La blonde ne se comprenait plus, ses sentiments étaient devenus trop complexes, impossible à comprendre. Et pourtant elle essayait de faire face. Elle n’y arrivait pas mais elle essayait quand même. En se cachant, murant dans sa souffrance. Tu es si compliquée Cassandra. Tu ne te rends même pas compte que c’est ça qui te fait le plus souffrir : de se cacher. Parce qu’on n’a personne pour être réconforté, consolé. La jeune femme sait tellement bien jouer la comédie désormais, tellement bien faire semblant. Un sourire, de l’optimiste et son entourage pense que tout va bien. Mais ce n’est qu’un tissu de mensonge. Il n’y a que par ses nuits rythmées de cauchemars ou d’insomnies que Cassandra se laissait aller au désespoir. Autrement elle parvenait toujours à le cacher.

Inspiration, soupir. Cassandra ne savait plus quoi faire. Et dans ces moments-là, la seule chose capable de la réconforter était la musique. Avec le temps qu’elle avait passé au pensionnat, l’allemande savait où jouer de son instrument sans avoir peur d’être entendue. A cette heure tardive de la journée, tous les professeurs avaient déserté leur salle. La blonde pouvait donc s’y installer sans s’inquiéter. Ce n’est pas qu’elle détestait jouer en public, loin de là. C’est juste qu’elle n’y arrivait plus.

La jeune femme posa ses affaires en vrac sur l’une des tables, avant d’ouvrir délicatement l’étui de son instrument, puis de le poser sur son épaule. Ses doigts se posèrent ensuite sur le manche de son violon, et elle plaça avec le plus grand soin son archer sur les cordes de l’instrument. Ce violon – cadeau d’Ethan, était beaucoup trop précieux à ses yeux.

Ses doigts glissent avec grâce sur les cordes, tandis que l’archer leur offre une valse. Cassandra se laisse peu à peu bercer par la mélodie, alors que quelques larmes viennent perler au coin de ses yeux. Quand elle joue, on dirait une tout autre personne.

Mais la blonde fut interrompue par un claquement de porte. Sous l’effet de la surprise, elle appuya beaucoup trop fort l’archer sur les cordes, faisant retentir un bruit strident dans toute la salle. Puis, l’allemande se tourna brusquement vers l’individu qui venait d’entrer, rouge de honte :

▬ An… Andrew ? Qu’est-ce que tu fais là ?

Question un peu stupide. Mais elle ne s’attendait tout simplement pas à ce que quelqu’un la surprenne. Habituellement, il n’y a personne à cette heure si tardive.
Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Jeu 3 Mai 2018 - 21:17
★ Random and fun
avatar
Pseudo du joueur : Alice
Autre(s) compte(s) ? : Kam & Cha & Tyler
Personnage sur l'avatar : Itachi Uchiha (Lily art)

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 29 ans - Psychologue
Prism' : 20146

Messages : 153
★ Random and fun
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11329-be-patient-andy http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now#172702 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11455-inspecteur-donovan-lms-andy






Melody of Soul


À cette heure-ci, tu n'es plus censé être au pensionnat. Normalement, tu as mis les voiles depuis un petit moment déjà pour retrouver le confort de ton chez-toi. Ou alors tu fais n'importe quelle activité que tu as l'habitude de faire. Comme lire sur ton canapé en peignoir. Parce qu'il est putain de confortable ton peignoir Andrew. Cependant, aujourd'hui, tu as fait du tri dans les affaires du club. Le tissu pour la plupart provient de récupération faite à droite à gauche. Mais il y a vraiment de ces trucs des fois que trier de temps en temps, ce n'est pas si mal. C'est justement ce que tu faisais. C'est d'ailleurs pour ça que tu portes un immense carton avec toi. Encombrant, mais pas spécialement lourd. Il n'y a que des morceaux de tissu dedans. Tu as la ferme intension de les emmener dans le local à poubelle. Ce sont presque toutes des chutes dont on ne peut plus rien tirer de toute façon. Elles ne manqueront à personne. Tu sais très bien que tu ne dis ça que pour ne pas culpabiliser. Tu es faible Andrew. Face à toi-même, tu es très faible.

C'est avec ce genre de pensée que tu arrives près de la salle des professeurs. Tu n'y vas généralement pas souvent. Parfois pour embêter tes collègues, d'autres pour discuter. Ça reste tout de même assez rare. Les gens savent parfaitement où te trouver de toute façon. Et sans mentir, ton bureau est nettement plus accueillant et tes fauteuils nettement plus confortables que les chaises qu'il y a ici. Tu ne te serais pas arrêté en temps normal. Tu aurais poursuivi ta route sans te préoccuper d'autre chose que de ton carton. Cependant, dans cette salle, il y a de la musique. Du violon ? Tu ne t'y connais pas trop, mais ça y ressemble.

Tu t'apprêtes à entrer pour voir, puisqu'il ne devrait y avoir personne à cette heure là-dedans. Ton carton est abandonné à côté de la porte alors que tu franchis le seuil. Tu n'as pas le temps de retenir cette dernière qu'elle claque. Et merde. Cassandra, puisque c'est elle, semble louper une note et fait un bruit horrible avec son instrument. Néanmoins, tu en as suffisamment entendu pour dire qu'elle joue bien. À sa réaction, tu comprends vite pourquoi elle se trouve toute seule ici. La gêne, la timidité ou la honte peut-être, tu ne sais pas vraiment. Mais quelque chose semble l'empêcher de jouer devant un public. Ou peut-être est-ce juste le bruit qui l'a effrayé. « Bonsoir Cassandra. » Le tout ponctué d'un doux sourire, tu ne cherches de toute façon pas à la mettre mal à l'aise. Tu indiques de la main la porte. « Je faisais un peu de tri au club. » Même si elle ne peut pas voir ton carton, ce n'est pas pour autant qu'il a disparu. « J'ai entendu du bruit, je suis venu voir qui était là. » Après tout, il est un peu l'autorité ici. « Un très beau bruit maintenant que j'ai pu l'identifier. » Le tout ponctué d'un clin d'œil. Un peu d'humour pour détendre l'atmosphère ne fait jamais de mal. « Et toi, pourquoi joues-tu ici ? L'accoustique y est-elle meilleure ? » Tu n'y connais pas grand chose en musique, mais tu as déjà lu ça quelque part. La propagation du son diffère d'un endroit à l'autre.


568 mots - @Cassandra E. Meiller - Salle des Professeurs - Début Mai 2018


Alice


“Le souvenir de nos erreurs est notre plus fidèle compagnon.”

Indisponible pour RP
Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Sam 5 Mai 2018 - 17:45
I am the law ★
avatar
Pseudo du joueur : xueia
Autre(s) compte(s) ? : zelda
Personnage sur l'avatar : Kaori Miyazono

Féminin Âge, classe & année (ou poste) : professeur d'astronomie
Prism' : 781

Messages : 60
I am the law ★
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12049-a-falling-star-cassandra http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12120-listing-rp-cassandra#172833 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12122-cassandra-relations#172843 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12116-chopin-lms-cassandra#172798



melody of soul
Surprise, Cassandra rangea délicatement son violon dans son étui, avant d’attraper l’un de ses livres et de se cacher derrière. Elle se sentait vraiment mal maintenant. Ce n’était pas tant la présence d’Andrew qui la dérangeait, loin de là. L’allemande s’entendait plutôt bien avec lui après tout. Mais plutôt le fait qu’il l’ait entendu, et le fait qu’ils se côtoyaient n’arrangeait pas les choses. Lorsqu’il la salua, elle jeta un coup d’œil discret au-dessus de son livre. Il souriait. Comme rassurée, la blonde baissa finalement son ouvrage, sans pour autant défier le regard du psychologue :

▬ Bon… Bonsoir.

Elle tente une grande inspiration pour essayer de reprendre son calme, jetant un regard derrière la porte. Cassandra ne voit pas vraiment le carton mais peu importe. Elle écoute son collègue d’une oreille attentive, tout en jouant avec l’une de ses mèches de cheveux. Depuis combien de temps avait-elle cette mauvaise manie déjà ? Les mauvaises habitudes ne se perdent jamais, il faut croire :

▬ Hm, eh bien je jouais. Du violon, comme tu le vois, hahaha.

Rire nerveux. L’allemande n’est pas encore tout à fait à l’aise. C’est sûrement pour cela qu’elle ne relève pas l’humour d’ailleurs.

▬ Oh non, c’est pas pour l’acoustique. Elle est vraiment mauvaise ici. Non, c’est plutôt pour le calme. Et aussi parce que je sais que personne ne vient ici aussi tard. Mais on dirait que tu es l’exception.

Elle pousse un petit rire, visiblement plus détendue :

▬ En fait, je ne supporte pas qu’on m’entende jouer. Ça me met mal à l’aise, comme tu as pu le voir. Je ne sais pas trop pourquoi. En fait, c’est depuis qu’Ethan est parti.

Cassandra finit par s’assoir sur la table, balançant ses jambes dans le vide.

▬ Puis je suis assez émotive quand je joue alors c’est assez gênant. Je n’ai pas trop envie de montrer mes sentiments, même si je le fais déjà beaucoup. Enfin, ce genre de sentiments, je trouve que c’est plus personnel. Tu comprends ?

Puis elle le regarde plus intensément. Il y’a des choses qui la tracasse et elle ne sait pas vraiment à qui en parler, ni comment aborder le sujet. Et de tous ces collègues, Andrew était celui qui lui inspirait le plus confiance :

▬ Mais chose à part. Qu’est que tu penses des événements récents toi ? Tu penses vraiment qu’une paix est possible avec les non-mages ?

Parce qu’elle en a vu des époques Cassandra. Suffisamment pour savoir que ce n’était qu’une douce utopie.

Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Mer 9 Mai 2018 - 23:09
★ Random and fun
avatar
Pseudo du joueur : Alice
Autre(s) compte(s) ? : Kam & Cha & Tyler
Personnage sur l'avatar : Itachi Uchiha (Lily art)

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 29 ans - Psychologue
Prism' : 20146

Messages : 153
★ Random and fun
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11329-be-patient-andy http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now#172702 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11455-inspecteur-donovan-lms-andy






Melody of Soul


La gêne était clairement visible sur le visage de ta collègue. Surtout une fois qu'elle a retiré le livre derrière lequel elle se cachait. Pourquoi une telle timidité tout à coup ? Ce n'est pas comme si vous étiez des étrangers. Cependant, ça fait rougir son visage, ce qui le rend tout mignon. On pourrait penser que, tel un papa poule, tu parles de ta fille Andrew. Ce qui n'est chronologiquement pas possible.

Bien, si l'acoustique n'est pas bonne, tu ne peux qu'être d'accord sur le fait que c'est désert à cette heure perdue de la nuit. « Je suis exceptionnel. » Tu ris également avec elle. Tu ne le penses pas vraiment, c'est plus pour détendre totalement l'atmosphère. Ce qui a l'air de pousser Cassandra à s'ouvrir. Pour elle, comme pour beaucoup de monde, tu es à l'écoute. Et ce prénom, tu l'as déjà entendu de sa bouche. Mais tu n'as jamais poussé le vice jusqu'à l'obliger à se confier. Tu récoltes des informations au compte goutte. Comme elles viennent. Trop peu pour avoir une vue d'ensemble. Mais suffisamment pour imaginer le problème sous-jacent. Est-ce vraiment le bon moment pour en parler ? Tu n'en es pas vraiment sûr. Tu n'as cependant pas à te questionner plus longtemps. La demoiselle dévie elle-même du sujet. Sauvé.

« Être émotive, c'est signe de passion. N'est-ce pas important en musique ? » Tu ne t'y connais pas vraiment, mais pour transmettre ses émotions, il faut les vivre. « Mais oui, je comprends que ça peut te gêner. » Parce que c'est se rendre transparent. Et tout le monde n'est pas prêt à le faire. Même devant toi. Surtout devant toi en fait.

Mais là tout de suite, tu aurais préféré ne pas être qui tu es. Un psychologue oui, mais une personne lamba avant tout. Et comme tout le monde, tu vis les évènements actuels. T'es loin de vivre en marge, protégé de tout. Pourtant, tu aimerais bien. Qui donc est là pour écouter tes problèmes à toi ? Qui est là pour te préserver ? Personne. Parce que c'est à toi de donner de ta personne pour les autres. C'est à toi d'être présent. Tu passes après tout le monde. Parce que tout le monde a besoin d'aide. Mais pas toi. Nooon. Bien sûr que non. Pourquoi donc aurais-tu besoin d'une quelconque aide après tout. Tu peux t'aider toi-même Andrew. C'est ton job après tout.

Cassandra te demande ce que t'en penses. Néanmoins, c'est encore bien trop confus dans ta tête pour avoir une réponse. À vrai dire, tu évites soigneusement d'y penser. C'est plus facile d'ignorer le problème jusqu'à ce qu'il ne devienne trop gros. C'est une belle démonstration du 'fais ce que je dis, mais pas ce que je fais'. Tu fais pitié Andrew. Assume donc un peu tes pensées et tes ressentis. Tu n'es qu'humain après tout. Personne n'a le droit d'attendre de toi que tu sois un surhomme. Et le seul pour qui tu l'es n'est pas présent. Tu ne risques rien. Évacue ce que t'as sur le cœur. « Je pense que ça n'aurait pas été une utopie si notre existence était restée secrète. Ce que le monde ignore ne peut pas lui faire de tort. » Présentement, tu y crois.


545 mots - @Cassandra E. Meiller - Salle des Professeurs - Début Mai 2018


Alice


“Le souvenir de nos erreurs est notre plus fidèle compagnon.”

Indisponible pour RP
Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Mer 9 Mai 2018 - 23:44
I am the law ★
avatar
Pseudo du joueur : xueia
Autre(s) compte(s) ? : zelda
Personnage sur l'avatar : Kaori Miyazono

Féminin Âge, classe & année (ou poste) : professeur d'astronomie
Prism' : 781

Messages : 60
I am the law ★
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12049-a-falling-star-cassandra http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12120-listing-rp-cassandra#172833 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12122-cassandra-relations#172843 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12116-chopin-lms-cassandra#172798



melody of soul
Gêne visible. Pourtant ce n’est pas comme si Andrew était un simple inconnu Cassandra. Vous vous parliez depuis assez longtemps désormais. Mais c’était plus fort qu’elle. Elle ne pouvait tout simplement pas supporter que quelqu’un écoute à nouveau sa musique. Il y’avait eu Ethan, ses enfants, dont Elizabeth qui avait essayé d’apprendre le violon, puis Aiden. Il avait eu la chance de t’entendre jouer, le jour de votre rencontre. Le jour où l’allemande avait senti qu’il était comme elle, qu’il allait chambouler son destin.

Et elle ne s’était pas trompée. Aiden lui avait permis de croire en une nouvelle vie, en un nouvel espoir. Et Cassandra ne le remercierait jamais assez pour cela. Mais maintenant qu’il était parti, la blonde était totalement perdue, et ne savait plus comment faire face à l’avenir.

Vos rires se mélangent. Bien sûr qu’il est exceptionnel. Tout le monde l’est un peu de toute façon. La blonde lui sourit malicieusement :

▬ Peut-être bien que tu l’es. Tout le monde l’est un peu à sa façon. Tu ne crois pas ? .

Elle évoque toujours Ethan avec mélancholie, après tout il est le premier homme qu’elle ait vraiment aimé. Cassandra évoque souvent son nom, mais se refuse pourtant à évoquer les souvenirs qu’ils partagent. C’est pour ça que l’allemande change de sujet, pour en revenir à la musique :

▬ C’est vrai. L’intérêt de la musique c’est de transmettre quelque chose. Un sentiment, des images. .

La professeure marque une pause, caressant le bois de son instrument du bout de son index :

▬ Et ma musique ? Qu’est qu’elle t’a fait ressentir Andrew ? Qu’est que ce qu’elle t’a permis de voir ?

Est-ce que le psychologue avait ressenti sa détresse ? Cassandra ne l’espérait pas. Elle voulait transmettre des sentiments lumineux, du bonheur, réchauffer des cœurs, et non pas l’inverse. C’est peut-être ça qui la gênait au fond, de transmettre des sentiments négatifs.


Avec le temps, l’allemande savait voir lorsque quelqu’un était en difficultés. Ces longues années d’existence lui avaient appris à lire dans le cœur de son entourage, et son expérience en tant que mère n’avait pu que l’aider à développer cette compétence. Elle était un peu la maman de tout le monde au pensionnat, tentant toujours de venir en aide aux autres, se négligeant elle-même. Et aujourd’hui, Cassandra sentait que quelque chose clochait avec Andrew, bien qu’elle ne sût pas quoi.

La blonde plongea ses iris dans celles de son collègues, restant silencieuse quelques instants. Il n’a pas tort, vous pouviez pas savoir ce qui vous attendez. Peut-être que cette paix était possible au fond, et qu’il fallait juste un peu de temps. Pourtant, l’être-humain avait peur de ce qui était différent de lui. Et vous étiez différents. Perdue, la jouvencelle ne savait pas quoi penser de tout cela.

▬ J’aimerais croire à une paix Andrew, vraiment. Mes plusieurs années d’existence veulent me faire penser le contraire. .

Cassandra hausse les épaules, dans un soupir :

▬ Mais, ça serait bien, si un jour, nos enfants n’auraient pas à vivre dans la peur. Et c’est pour ça que je veux croire à un idéal. .

Elle baisse ensuite les yeux, parlant d’une voix plus basse que d’habitude :

▬ Désolée j’accapare la parole. Peut-être que toi aussi tu as envie de parler. .

Son regard se pose sur lui, plus sérieux :

▬ Tout va bien ?

Sans s’en rendre compte, la blonde pose sa main sur la sienne, avec le sourire d’une mère :

▬ Je serais là si tu veux parler, toujours.


Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Jeu 10 Mai 2018 - 11:50
★ Random and fun
avatar
Pseudo du joueur : Alice
Autre(s) compte(s) ? : Kam & Cha & Tyler
Personnage sur l'avatar : Itachi Uchiha (Lily art)

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 29 ans - Psychologue
Prism' : 20146

Messages : 153
★ Random and fun
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11329-be-patient-andy http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now#172702 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11455-inspecteur-donovan-lms-andy






Melody of Soul


Tu pouffes bien peu discrètement à son commentaire. Bien qu'elle n'ait pas tort. Chacun a sa manière d'être exceptionnel. Tu te contentes d'acquiescer.

La musique, également, est exceptionnelle. Dans chaque style, dans chaque note. Même si tu n'en saisis pas toutes les subtilités. Tu peux au moins comprendre ce point. Tu es également obligé de reconnaître que celle de Cassandra est pleine d'émotions. Tu n'as pas eu vraiment le temps d'analyser la mélodie. Cependant, tu es sûr d'une chose. « La tienne semble... mélancolique. » Venue d'un autre temps. D'une autre vie. « Je pense avoir entraperçu une autre de tes facettes. » Peut-être qu'un jour, tu en apprendras plus sur cette partie-là de la vie de ta collègue. Aujourd'hui, ne semble pourtant pas être le jour approprié pour ce genre de discussion.

Le regard que pose la blonde sur toi est presque trop intense pour que tu ne le soutiennes. Il est rare pour toi de détourner les yeux. Seulement, aujourd'hui, tu vas te montrer lâche et détourner le regard. Tu n'es pas prêt à voir certaines vérités en face. Te voiler la face est plus facile pour le moment. Alors tu vas continuer, juste encore un petit peu plus. « C'est illusoire de croire que nos enfants vivront dans la paix. » C'est vrai après tout, personne ne sait quel type de problème ils devront affronter. « Ce ne sera peut-être plus le conflit des mages et non-mages. Mais il y aura toujours un sujet de discorde. À l'échelle mondiale ou juste peut-être même juste au niveau familial. Il y aura toujours un conflit quelconque pour lequel ils devront se battre. » La paix n'existe que parce que la guerre est présente. Si l'un n'est plus là, l'autre n'a aucune raison d'être présent non plus. Tout s'équilibre. Pas forcément très rapidement, ni très équitablement selon les endroits. Mais tout est voué à s'équilibrer. Néanmoins, t'aimerais bien que ça s'équilibre un peu plus du bon côté par ici.

Tu rigoles faiblement quand Cassandra s'accuse de monopoliser la parole. Tu souris légèrement. « C'est habituel pour moi de céder la parole à mes interlocuteurs. » Le tout ponctué d'un clin d'œil. « C'est même mon métier. » Ça ne te gêne pas d'écouter. La discussion passe aussi par le langage corporel. Tout n'est pas forcément fait pour être dit à l'oral. L'être humain à bien d'autres manières de communiquer. Le fait que ni tes bras ni tes jambes ne soient croisés prouve que tu es ouvert à la conversation. Cependant, venant de toi, ce n'est pas toujours fiable. Tu sais contrôler ton langage corporel. C'est un moyen comme un autre de tromper tes patients pour les pousser à se confier. Pour qu'ils se sentent en confiance. Cette méthode se retourne un peu contre toi, quand les rôles sont inversés.

Tu hausses les épaules. « Je pense que oui. Tout pourrait être bien pire. » Tu n'as pas perdu de proche. Donc ça va. T'as un peu plus de travail, mais rien de plus handicapant que d'habitude. Ce n'est pas maintenant que tu feras un burn-out.

La caresse sur ta main ainsi que la promesse te touche profondément. Elles sont l'une comme l'autre terriblement vraies. Cassandra sait de quoi elle parle en te disant ça. Elle peut objectivement promettre d'être toujours là. Parce que ce sera le cas. Même quand toi tu seras vieux, ridé et complètement grabataire, elle sera toujours là. Fraîche, jeune, mignonne à rendre gaga n'importe quel occupant de la maison de retraite où tu logeras. Tu es presque triste pour elle à cette pensée. Tu ne sais pas si à sa place, tu supporterais de voir le monde avancer sans pourtant vraiment en faire partie. Alors, dans un geste de réconfort mutuel, tu sers sa main. Preuve tangible que vous êtes bien là l'un et l'autre. « Merci. » Merci... Que pourrais-tu dire d'autre ? Présentement tout passe par ce contact physique. Tu n'as pas envie d'utiliser des mots pour montrer ta reconnaissance.  


666 mots - @Cassandra E. Meiller - Salle des Professeurs - Début Mai 2018


Alice


“Le souvenir de nos erreurs est notre plus fidèle compagnon.”

Indisponible pour RP
Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Dim 20 Mai 2018 - 22:17
I am the law ★
avatar
Pseudo du joueur : xueia
Autre(s) compte(s) ? : zelda
Personnage sur l'avatar : Kaori Miyazono

Féminin Âge, classe & année (ou poste) : professeur d'astronomie
Prism' : 781

Messages : 60
I am the law ★
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12049-a-falling-star-cassandra http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12120-listing-rp-cassandra#172833 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12122-cassandra-relations#172843 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12116-chopin-lms-cassandra#172798



melody of soul
Andrew était une personne avec qui il était agréable de discuter. Il n’était pas rare de que Cassandra lui propose de prendre un café – ou plutôt un chocolat dans ce cas, afin de pouvoir parler avec lui. Même si l’allemande ne lui parlait pas de tous ce qu’il la tracassait, elle trouvait une forme d’apaisement en discuter de tout et de rien. Parce qu’il était compréhensif, et beaucoup trop gentil avec elle.

Le psychologue trouve ta musique mélancolique et il n’a pas tort. La blonde pensait toujours à quelqu’un ou à un vieux souvenir lorsqu’elle jouait, essayant toujours de transmettre le sentiment en émanant aux autres. Ce que voulait la professeure, c’est transmettre ses sentiments, ses émotions aux autres. Et c’est pour ça qu’elle était devenue musicienne. Elle hoche simplement la tête lorsqu’Andrew lui dit que sa musique est mélancolique, avant de sourire. C’est ce qu’elle voulait entendre. Cassandra avait réussi à lui transmettre une part d’elle.

▬ Une autre de mes facettes ?

Elle plonge ses yeux dans les siens Cassandra, l’air inquiète :

▬ Et, elle te plaît ? .

Est-ce que l’allemande avait vraiment réussi ? Est-ce qu’elle avait vraiment réussi à lui transmettre quelque chose d’autre que son désespoir ?

Puis il révèle cette vérité, celle à laquelle l’allemande refuse de croire : l’utopie d’une paix entre les mages et les humains. Parce qu’elle le sait Cassandra, toutes ses années de vie, toute sa sagesse ne peuvent que le confirmer. C’était impossible, illusoire. Cette paix n’existera jamais, il y aura toujours autre chose, un autre conflit, mêlant d’autres opinions. Et elle en sera probablement témoin, pour son plus grand désarroi. Et comme d’habitude l’allemande ne pourra rien faire, simplement observer.


▬ J’essaye d’y croire, vraiment. Mais au fond tu as raison, c’est illusoire.

La blonde hausse les épaules, l’air détachée :

▬ J’ai vu pas mal de guerres. Des gens se battre pour la paix. Et je sais que je le reverrais. La guerre ne cessera jamais. Parce qu’en vérité elle est simplement nécessaire, pour instaurer la paix. Tu ne crois pas ? Bien sûr, j’aimerais que les choses soient différentes…  

L’allemande ne peut s’empêcher d’aborder un air triste lorsqu’Andrew lui dit qu’il est normal pour lui de céder la parole. Ce n’était pas normal, pas normal du tout. A qui pouvait-il bien parler ou se confier ? Elle le savait elle-même, que tout garder pour soi n’était pas la meilleure idée. Mais elle n’en faisait rien. Ce n’était pas autant que la blonde l’abandonnerait, parce qu’elle faisait toujours passer les autres avant elle. Cassandra ne pouvait que penser que psychologue était u métier bien cruel.

▬ Mais moi je suis là.

Elle dit ça comme une vérité évidente, passant doucement sa main à la sienne. Elle le promet Cassandra, elle fera tout, tout pour le soulager de son fardeau, peut-être bien trop dur à porter pour lui seul :

▬ Si tu souhaites – ne serait-ce qu’un tout peu – te soulager de ton fardeau, je t’écouterais. Je trouve que c’est cruel. Cruel d’écouter les autres, de les aider, sans avoir personne pour nous rendre la pareille.



L’allemande continue de sourire, ne lâchant pas du regard. Elle a cette aisance avec les autres, pour toujours soutenir leur regard ainsi :

▬ Parle-moi.

C’est un murmure parce qu’elle n’est pas dupe – mais qu’elle hésite toujours. Il y’a quelque chose qui cloche. Cassandra en ait persuadée.



Dernière édition par Cassandra E. Meiller le Lun 2 Juil 2018 - 14:50, édité 1 fois
Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Dim 1 Juil 2018 - 11:57
★ Random and fun
avatar
Pseudo du joueur : Alice
Autre(s) compte(s) ? : Kam & Cha & Tyler
Personnage sur l'avatar : Itachi Uchiha (Lily art)

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 29 ans - Psychologue
Prism' : 20146

Messages : 153
★ Random and fun
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11329-be-patient-andy http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now#172702 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11455-inspecteur-donovan-lms-andy






Melody of Soul


La voix semblait bien peu sûre d'elle en te demandant si la nouvelle facette aperçue te plaisait. Cependant, le regard ne cillait pas. Attendant une réponse de ta part. Que pourrais-tu lui dire présentement. Tu as ressenti sa mélancolie, le poids des années qu'elle porte avec elle. Le chagrin des pertes qu'elle a accumulé depuis tant de temps. Quand tu la vois, tu ne peux t'empêcher de voir tout ça. Avant de voir son sourire et sa beauté enfantine. Percer la coque pour découvrir la sagesse des années et le savoir accumulé. Dans un coin de ta tête, restera toujours la vision de ce cimetière qu'elle ne peut s'empêcher de traîner avec elle. Tu ne peux définitivement pas lui avouer ça. Pas ce soir. Pas dans ces conditions. Alors tu partages un autre point. Quelque chose qui ne t'emmènera pas sur un terrain miné. Ce soir, tu n'es pas le psychologue. Ce soir, tu n'es qu'un homme. Comme tous les autres. Avec toutes ses faiblesses exposées. « J'y ai vu aussi la force de continuer. » Malgré tout le reste, Cassandra aurait largement pu abandonner. Elle ne l'a pas fait. Ne le fera probablement pas tant qu'il y aura des personnes, comme toi, tu l'espères, pour alléger le poids des années. « Beaucoup. » Oui, tu aimes voir l'humanité croire en l'avenir et aller de l'avant. Surtout aller de l'avant. Poursuivre son chemin, quels que soient les obstacles semés au gré du vent.

Tu te sens vaguement coupable de ne pouvoir affirmer que la paix dans le monde n'est pas illusoire. Mais encore une fois, tu n'es qu'un homme Andrew. Un parmi tant d'autres. Que pourrais-tu faire tout seul pour sept milliards d'humains. Strictement rien. « Il y a objectivement d'autres moyens d'instaurer, si ce n'est la paix, au moins le calme mondial. » Tu détestes ça. Tu te détestes pour le penser. « Le règne par la terreur, la privation de liberté, le contrôle de la population, la dictature en sont quelques exemples. » Si personne ne laisse la possibilité à la population d'exprimer ses opinions ou d'agir de son libre-arbitre, alors il ne risque pas d'y avoir de problème. En extrapolant, on peut même arriver jusqu'à la lobotomisation mondiale. « Ce n'est pas pour autant quelque chose d'acceptable. » Tu ne veux pas t'aventurer sur ce terrain-là plus longtemps.

Le commentaire de Cassandra te touche en plein cœur. Avais-tu bien compris ? Oui. Avec cette simple phrase, elle te propose de laisser tomber le masque. De lâcher prise sur les principes de ton métier. De ne plus être le psychologue Rosebury, d'être seulement toi, Andrew. Tu ne peux douter de sa sincérité, cette main, accrochée à la tienne, en est la preuve. La douceur dont elle fait preuve te met du baume au cœur. Sa gentillesse la perdra... Cependant, tu te jures que pour au moins la prochaine décennie, tu seras là. Pour qu'elle n'ait pas à surveiller ses arrières. Pour protéger cette belle personne de l'obscurité du monde. Ne serait-ce qu'un court moment. Parce que tu ne peux pas promettre l'éternité à une telle personne.

Un faible sourire se pose sur tes lèvres. Lui avouer tes plus sombres pensées ne se fera probablement jamais. Ce n'est pas toi de te confier. Tu accordes facilement de partager les petits tracas du quotidien. Ce qui te pèse le plus sur le cœur, ça, tu n'es pas prêt de le confesser. En ça, tu es l'homme le plus hypocrite du monde. Mais ça n'a plus d'importance pour toi. Tu l'as totalement accepté avec le temps. Tu aides les autres. C'est ton métier, ce pourquoi, tu as choisi d'exister. Néanmoins, tu refuses tout bonnement d'être aidé. Tu n'as pas besoin de chambouler l'équilibre que tu as forgé de ta personne. Tu n'en as aucune envie. « Pas ce soir. » Et tu es hypocrite ce soir Andrew. Tu te détestes pour ça. Mais tu ne peux pas lui avouer que tu ne veux pas t'ouvrir à nouveau totalement à quelqu'un. « À moins que tu acceptes de m'entendre me plaindre de l'absence d'enthousiasme que met Logan à me répondre quand je l'appelle. Quel petit frère ingrat face à l'amour inconditionnel de son grand-frère. » Parler de Logan, tu peux le faire sans crainte et sans t'en lasser. Cependant, tu n'es pas sûr que ce soit ce que désir Cassandra.


728 mots - @Cassandra E. Meiller - Salle des Professeurs - Début Mai 2018


Alice


“Le souvenir de nos erreurs est notre plus fidèle compagnon.”

Indisponible pour RP
Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Lun 2 Juil 2018 - 15:18
I am the law ★
avatar
Pseudo du joueur : xueia
Autre(s) compte(s) ? : zelda
Personnage sur l'avatar : Kaori Miyazono

Féminin Âge, classe & année (ou poste) : professeur d'astronomie
Prism' : 781

Messages : 60
I am the law ★
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12049-a-falling-star-cassandra http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12120-listing-rp-cassandra#172833 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12122-cassandra-relations#172843 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12116-chopin-lms-cassandra#172798



melody of soul

La force de continuer ?

Est-ce qu’Andrew la pensait forte au point de ne pas avoir abandonné ? Cassandra n’était pas forte, loin de là. Elle avait souvent songé à abandonner, à tout laisser tomber. Le temps lui pèse tel un fardeau, qu’elle ne parvient plus à supporter. Peu importe à quel point elle essaie, peu importe à quel point elle s’attache, le résultat sera le même. Ils partiront tous avant elle, et l’allemande restera seule, désespérément seule, regardant un monde qu’elle ne reconnaît même plus, un monde qui ne lui est plus familier changer encore et encore. La professeure pouvait se confier à Andrew, après tout elle lui faisait suffisamment confiance pour ça. Mais elle ne pouvait tout simplement pas. Il devait quitter son rôle de psychologue ce soir, n’être qu’un simple homme blessé, qu’elle serait ravie d’écouter.

Cassandra se demandait parfois comment son entourage la percevait. Est-ce qu’ils voyaient toute la sagesse, tout ce savoir qu’elle avait accumulé au fil des années ? Ou, au contraire, percevait-il cette aura de mort, cette mélancolie et cette tristesse qui lui collait à la peau ?

▬ Tu sais Andrew, je suis loin d’être aussi forte qu’il n’y parait.

Cassandra ne peut pas lui dire. Elle ne peut définitivement pas lui avouer qu’elle avait songé à la mort comme solution à tout cela. Que cette idée refusait de lui sortir de la tête, et sonnait comme une douce échappatoire à ses oreilles.

Il n’y a rien de plus désagréable pour la blonde d’entendre parle de dictature, de terreur ou privation de la liberté. Ce sont des choses qu’elle a eu le malheur de connaître, des choses qu’elle n’espère plus connaître de nouveau d’ailleurs. Personne ne mérite de vivre dans un monde comme ça. Andrew a parfaitement raison : ce n’est pas quelque chose d’acceptable. Cassandra se contente d’hocher la tête, l’air ailleurs, ne préférant pas en rajouter.

La chaleur de la main de son collègue lui fait le plus grand bien, bien que Cassandra ne l’avouera jamais. Elle la serre doucement, profitant de cette étreinte devenue bien trop rare. Puis, la jeune femme le regarde avec un sourire triste, avec cette envie de se confier, d’enfin déballer tout son sac. Mais elle ne peut pas. Elle ne peut tout simplement pas ce soir. Elle doit être là, pour lui. Parce que contrairement à son collègue, la blonde a l’éternité pour trouver la bonne personne, celle auprès de qui elle pourra se libérer de tout ce poids.

Mais il refuse ton aide, et au fond ça la blesse Cassandra. Parce qu’elle déteste l’idée de laisser quelqu’un dans le besoin. Elle fera toujours tout son possible pour les autres, quitte à ne plus s’occuper d’elle-même. Au fond, la blonde sait que ça la perdra un jour, que les personnes trop gentilles finissent toujours par le regretter. Mais elle n’y peut rien, elle ne peut lutter contre cette empathie, qui la caractérise si bien.
▬ Si tu as besoin de parler, à n’importe quel moment de la journée, je serais là… Quand tu seras prêt.

Il lui parle en revanche de son petit-frère, c’est déjà un début :

▬ Bien sûr. Je te l’ai dit Andrew, tu peux me parle de tout ce que tu veux.

Ce n’est peut-être pas ce qu’elle attendait vraiment, mais l’allemande s’en contentera, si cela permet à Andrew de se libérer ne serait-ce qu’un tout petit peu.

▬ Que âge à ton frère ?

La professeure lui sourit tendrement, attendant sa réponse.


Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le Ven 6 Juil 2018 - 23:52
★ Random and fun
avatar
Pseudo du joueur : Alice
Autre(s) compte(s) ? : Kam & Cha & Tyler
Personnage sur l'avatar : Itachi Uchiha (Lily art)

Masculin Âge, classe & année (ou poste) : 29 ans - Psychologue
Prism' : 20146

Messages : 153
★ Random and fun
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:

http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11329-be-patient-andy http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now#172702 http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12101-do-it-now http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11455-inspecteur-donovan-lms-andy






Melody of Soul


Poursuivre malgré toutes les envies d'abandon, c'est une forme de force. Ne pas lâcher totalement prise. Le fait d'être là, ce soir, en est une. Seulement Andrew, tu ne sais pas comment dire ça à une personne qui a tellement vécu. Tu ne te vois pas faire la morale à une telle personne. Tu as trop de respect pour elle. Tu ne peux pas juste te permettre de lui sortir le discours que tout psychologue donne un jour ou un autre. Le discours moralisateur de grande personne qui s'adresse à des adolescents tout juste sortis de l'enfance. Tu n'es pas légitime vis-à-vis de Cassandra.

Tu sens dans sa réponse qu'elle est déçue, blessée peut-être même. Mais tu ne peux pas. Tu n'es pas capable de te confier. Pas sur ce qui te pèse vraiment. Bien sûr, tu pourrais, parler de l'inquiétude que tu as ressenti en apprenant l'attentat. De la peur panique de perdre Tatiana. Tu pourrais parler de tout ça. Cependant, tu as déjà soulagé cette peine-là. Tu ne ressens pas le besoin d'y revenir. Tu ne te plaindras pas pour quelque chose que tu as résolu. Se faire plaindre ne fait pas partie de tes besoins. Le narcissisme ne te caractérise pas. Du tout.

En revanche, tu es presque surpris qu'elle accepte de t'écouter parler de Logan. Tu sais parfaitement que tu as tendance à trop en faire quand ça le concerne. Alors tu freines tes ardeurs quand tu en parles avec les autres. Ne jouant pas le grand-frère surprotecteur malgré que ton cœur cri face à cet outrage. Comme si ton affection pour lui ne valait rien. Ridicule. Ta famille est ce qui compte le plus pour toi. Bien que tu ne vives pas à proximité, tu appelles ta mère deux à trois fois par semaine. Et Logan tout autant voir plus. Ça te manque de ne plus vivre dans la maison familiale. Mais tu ne peux malheureusement pas tout avoir. Tu as dû faire des concessions. Le choix de travailler à Prismver implique l'éloignement familial. Ça te déprime toujours autant de ressentir cette déchirure. Mais en même temps, tu avais besoin de t'éloigner de là-bas après ce qu'il s'est passé. Tu ne peux pas rester dans le Massachusetts. Tu prends une grande bouffée d'air. Tu ne dois pas penser à ça maintenant. Les souvenirs de tes études doivent rester cadenassés dans un coin sombre de ta tête. Ne. Pas. Y. Repenser.

Pour dévier tes pensées, tu reviens vers ton petit frère. Ta faiblesse. « Il a cinq ans de moins que moi. Quatre ans et presque dix mois pour être précis. Soit actuellement vingt-quatre ans. Oh mon dieu. Il a déjà vingt-quatre ans. Bientôt le quart de siècle, je ne suis absolument pas prêt pour ça. Va falloir que je prépare une surprise pour lui. Voir même que j'organise éventuellement sa fête d'anniversaire. À voir. Il ne faudrait pas non plus que je lui mette la honte devant les autres. Je ne suis pas sûr de tous pouvoir les appeler ses amis. Il faudra que je fasse attention à ne pas inviter des gens qu'il n'apprécie pas. Il ne faut pas non plus que ça tourne en un mauvais remix de projet x. Ce ne sera pas vraiment lui le problème, il est relativement renfermé. Cependant, je crois me souvenir que son meilleur ami est plutôt un extraverti maladroit. Je ne le laisserai pas s'approcher de la préparation de la fête. C'est vraiment trop risqué. La dernière fois que je l'ai vu, il s'est stupidement cassé le poignet en faisant du skate... C'est une calamité. Qui traîne h24 avec mon pauvre petit frère. Oh mon dieu, s'il a entraîné Logan dans une situation tendue et qu'il s'est blessé... Non. Je ne dois pas partir dans cette voie-là, sinon je vais finir par prendre l'avion pour le rejoindre. Ce n'est pas la peine de le dire, j'ai déjà diagnostiqué mon cas par un attachement insécure ambivalent/anxieux. Généralement, c'est quelque chose qui se développe entre la mère et l'enfant. Je suis un frère poule, surprotecteur. Je m'y suis fait, Logan aussi apparemment. » Et là Andrew, seulement maintenant, tu respires. Parce que ton monologue est tout de même vachement long et que tu as débité ça plutôt vite. Comme quand tes patients essaient de t'expliquer une situation en phase de grand stress. Sauf qu'à la différence d'eux, tu n'es pas stressé. Juste passionné par ton sujet. C'est limite de l'obsession à ce stade. Après tout, tu ne peux pas être parfait. Définitivement.


754 mots - @Cassandra E. Meiller - Salle des Professeurs - Début Mai 2018


Alice


“Le souvenir de nos erreurs est notre plus fidèle compagnon.”

Indisponible pour RP
Message Dans Re: melody of soul ▬ andrew | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «établissement
 :: 2ème étage :: Salle des Profs et du Personnel
-