Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockVen 4 Jan 2013 - 15:48
Nino & Elissy
« Une danse entre soeurs de ♥ »


-AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! MES SEINS ! ILS SONT OU ?! Ma voix !

Je me levais en sursaut, allant secouer Lester sur le lit. Je hurlais. On m'avait volé mes seins et changé ma voix... J'écarquillais les yeux en voyant qu'il avait des seins et une tronche de fille aujourd'hui. OMG. Lui aussi. Il avait changé ! Je me précipitais dans la salle de bain et me déshabillais à toute vitesse. J'avais... Un sexe d'homme. J'étais un HOMME. OMG. J'étais en train de pleurer en m'étalant par terre. On m'a transformé. Non non ! Ce n'est pas possible. Comment vais-je faire ce soir ? COMMENT ?! Je peux pas accueillir ma petit Nino au bal comme ça ! De plus je n'ai pas de vêtements. Sauf qu'une idée me vient et je me précipite, nu(e) vers l'armoire de Lester. J'y attrape un pantalon et un haut ainsi qu'un caleçon.

-Pique mes fringues, on échange pour aujourd'hui. lui disais-je d'un air désespéré.

Je prends ma douche, lui pique du parfum et m'habille. L'horreur, je suis un homme. De la tête aux pieds. Mes épaules sont plus carrés, j'ai des pectoraux comme il n'existe pas (sûrement le fait d'avoir des gros seins) et mon visage est différent. Mes cheveux blonds sont là, et m'arrive au niveau des épaules. C'est horrible. Je suis laide. Je ne supporte pas le fait. Alors je retourne me coucher jusqu'au soir.

Lorsque j'ouvre les yeux je fixe la pendule. Je suis seule, il va bientôt être l'heure de passer chercher ma puce. Pauvre d'elle elle va pas supporter ça. Elle qui aime toucher ma poitrine. Sniif. Tant pis elle caresseras mes pectoraux. Mon corps. Est. Déformé. Je vais mal. Mais il faut que je me dépêche alors je me lève et me fait un brin de toilette, retirant mon maquillage et mon vernis. Je me parfume et quitte la chambre, prenant les chaussures qui sont dans le coin. Putain Lester, tes fringues ont la classe en fait.

Je sors de la chambre et marche dans le couloir, avec cette envie de ma cacher, et je frappe à la porte de la chambre de Nino.

-Nini, ma petite soeur, tu es prête ? Juste une chose, ne fuis pas en ouvrant la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockSam 5 Jan 2013 - 17:06

DANSONS, JUSQU'AU BOUT DE LA NUIT !

★ BROTHERHOOD BROTHERHOOD


Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 648546NINOGARS
Toi, t’as été un peu plus longue à capter que t’étais plus la même. Oui parce que toutes les jeunes filles ont dû se réveiller et se rendre compte de leurs transformations en sentant le vide laissé par leurs boobs. Mais toi, étant donné que même sous forme féminine il te manque ce détail, tu n’as pas pu sentir la différence. C’est bien plus tard en tentant d’enfiler une culotte que tu te rendis compte que ça rentrait pas. Quelque chose clochait, tu baisses le regard et observe un nouveau bidule. Une b-. Un peu de tenu, voyons. T’es resté plus de 2 minutes en mode wtf, ça se mange ? puis t’as terminé par l’ignorer. Evidemment, tu ne t’es pas rendu compte que t’es cheveux était moins gênants, que t’es mains étaient un peu plus grande et que ta voix avait complètement changé, non bien sûr que non. Mais dis-moi, pourquoi t’as mangé un cookie étant donné que t’es allergique au chocolat ?

Quelle question idiote, tout le monde sait que t’es une goinfre mondiale qui pourrait manger tout et n’importe quoi. Jusqu’à là ça va, mais quand tu rencontres quelque chose d’impossible à manger pour toi, dans ce cas des cookies, tu fais tout pour le rendre mangeable. Et cette fois, pour assouvir ta faim, t’as enlevé, une par une, les pépites du cookie. T’es grave Nino. T’aurais pu avoir des problèmes si t’avais mangé ne serait-ce qu’une seule pépite. Heureusement que t’as une méga-chance. Heureusement que Tsel n’était pas dans le coin. Tu aurais du rester sage et ne pas tomber dans le piège. Mais non parce que mademoiselle Nino cherche toujours à se foutre dans la merde, bien sûr.

Enfin, revenons à cette scène, scène où tu finis par passer devant un miroir. Soudain, tu vois le reflet d’un jeune garçon. Il a une coupe assez étrange, un dégradé avec une teinture brune sur les côtés et une touffe blonde au centre. Enfin, mais tu remarques plusieurs petits points en communs avec toi ; il a un nez de cochon, il a la même couleur de yeux que toi, il fait les même gestes… ça va prendre encore combien de temps avant que tu te rendes compte que c’est toi ?

Yo ! Moi je m’appelle Nino ? Quoi ? Toi aussi tu t’appelles Nino ? Héhé ! Nan mais, att-, mais. Arrêtes de parler en même temps que moi ! Patates ! AOZKDEOKFORZSX ! MAIS !

Offrez-lui un psychiatre bordel. Voilà qu’elle se tape un monologue. Après plus d’un quart d’heure tu te rends enfin compte que tu t’es transformé. Mais au lieu de paniquer comme une personne censée, il y a quelque chose qui te manque. Quelque chose que tu ne changeras jamais, que tu sois un garçon, une fille, un chien ou un pingouin. Tu auras toujours cette manie d’avoir faim n’importe quand. Et voilà que tu perds une heure à bouffer comme un gros au lieu de te préparer pour le bal. D’ailleurs tu te demandes c’est dans combien de temps, tu regardes une montre de Joshua posé sur son lit, à peine le temps de lire l’heure (ce qui prend trop de temps dans ton cas) qu’un son se fit entendre.

TOC TOC TOC

ça doit être Elissy. Je me demande si elle va voir la différence. Nino, tu me fais peur là. Evidemment qu'elle va voir la différence, tu es un homme. Enfin, un jeune et pas très viril homme. Un petit gus serait plus approprié pour te décrire en fait. Ou encore petit con. Bref, revenons à Elissy. En fait, tu trouves qu'elle avait une voix un peu bizarre. Comme la tienne, sauf que la tienne faisait mille fois plus ado pré-pubère. Enfin, tu enfiles le premier smoking que tu vois. Non pas parce que t’avais comprit qu’il fallait prendre des vêtements pour gars, non, juste parce que t’avais maintenant la sale habitude de piquer les fringues de Joshua. Tu en choisis un blanc pour ne pas ressembler à tout le monde.

Nini, ma petite soeur, tu es prête ? Juste une chose, ne fuis pas en ouvrant la porte...

T’as même pas capté ce qu’elle vient de te dire. Parce que là tout de suite tu viens d’avoir un déclic. Bal » Buffet » Manger » MANGER » MAAAANGER ! Tu en baves déjà, maintenant ton envie d’aller au bal est montée de 3% à 100000000%. Tu ouvres la porte d’un coup et sort un joli sourire à Elissy.

Oh, Elissy t’es un garçon aussi ? C’est nul, ils sont où tes ballons de foot ?

Enfin, pas le temps de trop discuter, tu le prends par la main et te met à courir en direction de la grande salle. Pourvu qu’il reste de quoi bouffer. Ne t’inquiètes pas Nino, il en reste.
© valore
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockDim 6 Jan 2013 - 19:31
Et là, elle, ou il ouvre la porte. J’écarquille les yeux alors que Nino marmonne un truc que je n’entends pas, faute de ne pas écouter, et me tire la main pour se mettre à courir dans les couloirs. Je suis obligée de faire de même, essayant de cacher mon visage. Nous sommes deux hommes, merde ! Enfin, deux filles dans des corps de gars. L’horreur. Je ne peux pas m’empêcher de regarder de loin entre mes jambes, ne supportant pas qu’il y ait un truc ici, qui bouge alors que je n’ai plus de seins. J’ai envie de pleurer, mais je ne le fais pas. La seule raison est que les larmes ne veulent pas sortir. Alors je relève la tête, lâche la main de Nino et dans le mur sans le vouloir, tombant malencontreusement à terre. Je grogne des jurons. Je suis tombée par erreur. Je n’ai plus envie d’aller au bal, pas comme ça ! Je tripote mes cheveux mi- longs et soupire. Oh moins Nini a des cheveux cools, avec une crête bizarre mais blonde et le reste brun, ça lui va bien. Mais moi… J’ai du mal à supporter ce changement. Je finis par me relever et rejoindre Nino, sans me saisir de sa main. Je marche, tête baissée, en mode macho.

Elle doit avoir faim, mais moi depuis ça matin je me regarde dans le miroir, surtout en bas, terrorisée. J’aurais pu en profiter mais je ne l’ai pas fait, après tout ce ne serait pas raisonnable. Après tout, si ça se trouve j’ai échangé mon corps avec quelqu’un ? Oh non.

Nous arrivons enfin dans la salle, et commence à me rapprocher de Nino pour lui serrer la main. Je l’entraîne vers le buffet et la laisse se servir, résistant à l’envie de plonger sous le buffet pour disparaitre encore. J’ai les larmes aux yeux. Je regarde la nourriture et décide de manger le plus de trucs possible pour tenir la soirée, dit à celui ou celle qui m’accompagne de prendre une réserve avant de l’emmener vers un coin sombre et isolé. Je m’assois contre le mur et pose ma tête sur mes genoux.

-C’est horrible…

J’ai envie de vomir en entendant ma propre voix. Et dire que hier encore elle était féminine, et que j’étais bien.

-Je veux retourner dormir, et me réveiller en étant moi-même à l’aide. Que m’est-il arrivé ?

Je lève la tête pour plonger mes yeux vairons dans ceux de la petite, ou le petit, je ne sais pas comment dire. Je ne suis pas sortie de la journée, et j’ai envie de me gratter tellement cette chose qui pend dans mon slip (ou plutôt celui de Lester) me gêne. Mais je sers la main sur le sol pour m’en empêcher. Ce serait con de le faire et de m’étaler par terre en mode « Han ça fait du bien ! ». Non, ce serait débile, voire pire. Pour quoi ou pour qui me prendrait-on ?

Je soupire, me lève et vient prendre Nino dans mes bras. J’ai besoin de réconfort, et lui pique un gâteau pour l’enfourner dans ma bouche. J’ai envie de crier : « Rendez-moi mon corps ! » mais je me retiens. Il ne faut pas, sinon je serais virée de là. Oh, mais c’est cool comme idée ! Non, j’ai dit que je resterais le plus longtemps possible, alors je dois me détendre et m’amuser. Sauf que la piste de danse me fait peur. Et si je dansais comme un pied ? Je voudrais tant être invisible, mais ce n’est pas le moment de demander ça, je sers le poing et relâche mon ami(e).


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockDim 6 Jan 2013 - 21:29

DANSONS, JUSQU'AU BOUT DE LA NUIT !

★ THAT KIND OF GUY



Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] Tumblr_m74fgyUOAQ1r4cpn2o4_250Après pas mal de temps tu te rends enfin compte que quelque chose cloche. Tu vois la face d’Elissy lorsqu’il est à terre. Tu te dis que quelque chose ne va pas, tu lui tends ta main pour qu’il se relève, il a dû tomber à cause de la panique. Il la refuse, tu te demandes pourquoi. Arrivé devant la porte, tu regardes Elissy. Tu t’apprêtes à lui dire quelques mots réconfortant mais il te tire avant même qu’un son sorte de ta bouche. Elissy t’as emmené devant l’immense buffet. Le paradis est à ta portée, Nino.

OH ! ELISSY TU AS LU DANS MES PENSEES !

Et là, tu as automatiquement oublié le mal-être de ton frère de cœur. Tu ne penses qu’à une chose : t’en foutre plein la panse. Manger à en crever, jusqu’à ce que tout ça ressorte du nez. Manger un tas de truc gras et ne pas prendre un kilos. Fufu, quel futé. En pleine dégustation tu entends une voix, Elissy.

C’est horrible…

Tu avales tout ce que tu as dans la bouche d’un trait et tourne la tête en direction de ce jeune blond. Dépressif à premier vu.

Je veux retourner dormir, et me réveiller en étant moi-même à l’aide. Que m’est-il arrivé ?

Tu décides d’aller le réconforter pour de bon cette fois. Une dernière tournée de divers dessert et tu y vas. Tu manges et manges encore et encore. Mais tu ne savoures plus trop quand tu penses qu’Elissy n’est pas bien. Tu prends un gâteau pour lui emmener mais lorsque tu te tournes tu te retrouves nez à nez avec lui. Il te prend dans tes bras et prend le gâteau qui lui était réservé. Tu le câline en souriant, amusé. Il te lâche, tu le regardes pour voir s’il va mieux. Tu remarques que son regard était toujours aussi triste. Toi t’en as rien à foutre d’être devenu un garçon, du moment que tu peux manger et jouer au foot. T’es étrange comme fille.

En regardant de plus près tu vois que son regard salut la piste de danse. Il a l’air de plus en plus mal à l’aise. Tu souris à nouveau et lui prends la main. Tu poses ta seconde main sur la joue d’Elissy. Et lui sors d’une voix amusée ;

Tout va bien Elissy. T’es canon. Ça te dit de danser avec ton nouveau petit frère ?

© valore
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockLun 7 Jan 2013 - 21:13
Il me prend la main et pose l’autre sur ma joue. Ce contact me fait frissonner.

-Tout va bien Elissy. T’es canon. Ça te dit de danser avec ton nouveau petit frère ?

Je suis tellement perdu, tellement en train de pleurer de l’intérieur que j’ai envie de refuser. Mais on ne refuse rien à son frère ou à sa sœur, alors je hoche la tête positivement et me dirige avec lui vers la piste de danse. Serais-je à la hauteur ce soir ? Je l’espère, je ne veux pas le décevoir, je ne veux pas me sentir honteux. Je suis un homme désormais, et Dieu sait pour combien de temps. Alors je dois faire avec car si ça se trouve je finirais avec une meuf, marié et a jamais avec ce truc moche entre mes jambes. Comment les garçons font-ils ? Peut-être parce qu’ils sont nés avec, tout comme nous les femmes nous nous habituons à nos seins, c’est la loi de la nature, la loi de Adam et Eve. Je lâche quand même un soupire et prends ses deux mains, me rapprochant de lui. Ce qui me console et e rassure c’est que Nino a gardé la même petite taille, et qu’il est encore plus chou qu’au départ. J’aurais eu son âge, je serais tombé amoureux sur le champ.

Je me force de sourire pour lui, et commence à valser doucement. Je n’ai pas l’habitude, et bouger dans ce corps me donne l’impression de m’être réincarné dans quelqu’un d’autre qui n’avait pas besoin d’une âme en plus.

-Merci d’avoir dit que j’étais canon, toi tu es ultra mignon.

Je souris pour de vrai cette fois, j’oublie les soucis et danse avec lui. Un pas en arrière, puis deux, un tour etc. J’arrive à m’y faire, sauf quand je vois des filles ultra canon au loin. Tout de suite j’ai envie de hurler : « Dans mes bras ! » ou « Les toilettes sont là-bas ! ». Un peu de retenue voyons. Je détourne le regard et fixe désormais l’horloge. Une seule minute d’écoulée, c’est si long, si décourageant. Sauras-tu me faire oublier la contrainte mon petit poulet ? Je le souhaite de tout mon cœur, et te porte pour te serrer contre moi et te laisser fourrer ta tête contre mon torse ou mon épaule. Tu es libre de faire ce que tu veux de moi après tout. Et puis pendant l’étreinte je continue de valser, à moitié seul. Et quand je le repose, une autre musique enchaine. J’entraine aussitôt Nino vers le buffet et me sert, soudainement affamé. Je mange. Je bois. Je bouffe. J’avale. Je me sens comme vaincu. Comme heureux. C’est dur de devenir un homme, vraiment dur.

Et là, Dulcie me hante. Ça me coupe l’appétit et m’installe sur une chaise, laissant le petit dévorer tout ce qu’il veut. Ma princesse, avec qui est-elle ? Je sens la jalousie m’envahir. J’aurais aimé la voir ce soir, mais comme un con j’ai été demandé à mon petit frère de venir. Sûrement pour le protéger. Mais je ne peux pas protéger tout le monde à la fois, il faut que je me fourre ça bien dans la tête. Je ne fais pas de choix de préférence, puisque mon cœur est à cette charmante brune pour un moment dont je ne connais pas les limites. Je fouille la foule du regard mais ne voit rien, jusqu’à ce que Nini revienne me tirer vers la piste de danse. Alors je ferme les yeux un instant, va me bourrer la gueule et vient danser avec lui pour oublier la torture que je subis au fond de moi. Est-ce pareil pour lui ? Je l’ignore, il parait si heureux qu’on aurait peur de gâcher tout moment.

Enfin, dix minutes après je me laisse faire, me laisse guider par la musique et danse en rythme avec Nino. Le son dans ma tête est amplifié, je rigole pour rien, m’éclate tellement. Ce que je veux, c’est que cette soirée dure le plus long possible. Mais je fais un faux pas, tombant en arrière et entrainant mon cavalier en même temps. Je ris de nouveau, me foutant totalement de ce qu’il pense de moi. J’ai beau commencer à transpirer parce que j’ai oublié le déodorant, je suis bien, et je n’ai pas envie de me relever.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockSam 12 Jan 2013 - 17:44

DANSONS, JUSQU'AU BOUT DE LA NUIT !

★ LE TEMPS D'UNE DANSE


Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] Tumblr_m6i4eor6tQ1rpb875

Merci d’avoir dit que j’étais canon, toi tu es ultra mignon.

Elissy n’allait pas bien, tu t’en rendant compte malgré le peu de cervelle qu’il te reste. Enfin, c’est pas très dur en voyant un gars qui s’accroupit dans un côté et ne cesse de se plaindre, encore heureux que tu l’ais compris. Tu en profites d’être collé à lui pour lui souffler un minuscule « pas de quoi, frérot » à peine audible. Ou peut-être que tu pensais juste un peu trop fort. En tout cas t’es fier de toi, tu te rends compte que t’as réussit à lui donner un peu de force, même si c’est pas grand-chose, c’est déjà ça.
Tu remarquais que son sourire était sincère. Ce n’était pas qu’un faux sourire ‘pour faire plaisir à Nino’, d’ailleurs y’a un tas de gens qui te font ce faux sourire. Vous étiez en parfaite harmonie le temps d’une danse. Tu suis les pas d’Elissy parce que niveau danse, t’es pas terrible. Si encore y’avait une danse sensuelle, comme la salsa. Par contre, n’oublies pas d’attirer l’attention de ton blond de frère pour qu’elle ne retombe pas en dépression. Parce qu’un bal avec un dépressif ça doit pas être l’éclate.

Bon, actuellement tu étouffes sur le -nouveau- torse d’Elissy. Apparemment, la dépression le rend câlin celui là. Ça te gêne pas plus que ça. En y réfléchissant bien, tu te rends compte que c’est horrible cette sensation de vide au niveau de torse. Il n’y a plus de ballon, c’est comme avec Joshua. Ce n’est plus moelleux, plus confortable, le néant. Ça t’attriste un peu, parce que t’as peur que ça reste comme ça toute la vie. T’auras plus personne qui pourra te laisser toucher ses ballons, et même si quelqu’un –de complètement fou- veut bien, ça sera surement bien moins cool qu'avec ceux d’Elissy. Il te dépose enfin par terre.

D’un coup, tu te fais tirer le bras et tu t’envoles quasiment d’un coup jusqu’au buffet. Tu regardes les yeux grands ouvert Elissy se goinfrer comme un porc, se goinfrer comme toi. Evidemment, tu ne vas pas la laisser manger toute seule, donc tu manges aussi, même si ton ventre n’avait rien réclamé. Pauvre de lui. Tu te demandes quand même si elle ne va pas terminer par se bourrer la gueule comme elle a l’habitude de faire. Peut-être à la fin de la soirée, ou peut-être qu’elle se retiendra pour ce soir. Tu le vois s’assoir sur une chaise mais maintenant que t’es lancé dans la bouffe tu peux plus t’arrêter pendant un petit moment.

Puis là, tu entends enfin un son envoutant. Une musique digne d’un bon tango. La musique commence à peine que tu te précipites vers Elissy pour l’inciter à venir danser avec toi. Il n’a pas l’air très bien à nouveau, tu l’as oublié à cause de la bouffe idiote. Il boit puis vient danser avec toi, il va surement te vomir dessus si tu l’agites trop. Mais dans un tango, t’es obligée de bien bouger ton corps. Rapide et élégant, voilà comment tu dois être. Tu entames ta danse. Nino, tu voulais un tango depuis tout à l’heure mais en réalité c’est juste parce que tu t’en sors et tu connais des pas. Je ne m’attendais pas à voir que t’as retenue un truc dans ta vie à part la couleur des patates.

Puis Pouf.

Tu tombes sur Elissy. Enfin, il t’entraîne dans sa chute plutôt. Tu regardes en rigolant Elissy qui se tapait un fou-rire. Tu le trouve adorable à cette instant. Tu savais qu’il n’allait pas bien pour certaines choses mais tu voyais qu’il faisait du mieux qu’il pouvait pour profiter de cette soirée. Tu te relèves et lui tend pour la seconde fois ta main, tu espères qu’il va la prendre cette fois-ci. Une fois levé, il continua de rire. Mais toi, tu venais de remarquer quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Une fille, une jeune brune. Son visage t’es familier mais t’arrives pas à voir qui c’est. Tu le montres du doigt et demande à Elissy ;

Dis, tu la connais ?

C’est pas très poli de montrer du doigt.

© valore
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockSam 26 Jan 2013 - 15:40

Une lumière aveuglante. Un brouhaha en guise de bruit de fond, fait de rires et de paroles. Et, évidemment, des dizaines, peut-être des centaines de personnes.

Quelle plaie, ce bal. Pourquoi Dulcianna s'y était-elle rendue? Ça, elle n'en avait aucune idée. Elle était agoraphobe, clostrophobe, ochlophobe et tout le tremblement. Autant de gens réunis, autant de raisons de ne pas y aller. Mais bon. Elle préférait encore y assister que de se retrouver seule et amère dans son cabanon. Quelle horreur.

Dulcie avait donc fait comme ses camarades. Enfin, les autres élèves. Ou presque.

Lorsque elle était rentrée, elle s'était soigneusement maquillée et habillée. Elle se devait de faire bonne impression, pour l'honneur de ses camarades de A. Elle s'était donc mise sur son trente-et-un.

Elle s'y était rendue, à ce fichu bal. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle aperçut deux ou trois visages connus... Très différents. Une seule question lui vint à l'esprit: "Mais qu'est-ce que c'est que ce bazar?" Car oui, c'était pour le moins... Inhabituel.

Sa mémoire, malgré son fonctionnement pour le moins douteux, lui afficha la scène d'hier sous les yeux. Les gâteaux louches. Leur goût de poubelle, si l'en on croit certains. Elle n'en avait pas mangé, même si ils lui faisaient de l'oeil. Elle n'en avait pas mangé.

Là, elle commençait un peu tard à comprendre. Tous ceux qui auraient eu le malheur de les goûter s'était retrouvé dans la peau d'un homme ou d'une femme? C'était pour le moins amusant. Elle qui croyait qu'il ne se passait jamais rien à part ici, à part bien sûr les innombrables bagarres de cours de récréation. La jeune fille soupira, bien qu'il n'y eût aucune personne à qui le faire partager autour d'elle.

La jeune brune aperçut un miroir, et s'approcha pour se regarder plus en détail. Elle avait choisi une robe dans des tons de violet, sa couleur préférée et courte, ce qui était contraire à ses habitudes. Elle avait laissé sa longue chevelure noisette tomber sur ses épaules. Peut-être qu'on la trouverait mignonne. Enfin, après tout, elle s'en fichait. Tout ce qui comptait, c'était la beauté inconditionnelle de son âme. Mais elle se perdait en pensées inutiles, comme à son habitude.

Alors qu'elle établissait la liste d'évènements étranges des derniers jours pour déterminer la cause de cette affaire, elle aperçut, derrière l'océan de têtes, celui avec qui elle était sensée avoir rendez-vous. Ah, oui, elle avait oublié ce petit détail. Dulcianna se faufila derrière les étudiants, et attrapa la main du garçon. Lui, au moins, il n'avait pas changé d'un pouce.

- Ni-eal. Je suis là.

Elle souria doucereusement à son cavalier. Il était plutôt élégant. Même si c'était moyennement son type, il était plutôt mignon. Dulcianna avisa une table où étaient disposés des dizaines de verres parfaitement alignés et en pris deux, un pour elle et un pour Neal. En se tournant vers le garçon pour le lui donner, elle aperçut une figure familière et son coeur rata un mouvement. Oui, même si elle avait changé, c'était elle. Comment n'avait-elle pas pu la voir plus tôt?

- Pardon, je reviens immédiatement!

Elle abandonna un instant son cavalier, et courut en faisant quelques zigzags. Mon dieu, à cause de ces talons, on aurait dit qu'elle était déjà bourrée. Tant pis.
De toute façon, elle était déjà repérée; le cavalier, à moins que ce soit la cavalière de sa bien-aimée avait un doigt pointé sur elle. Bonne impression: Zéro sur vingt.

Lorsqu'elle se trouva juste derrière elle, enfin, lui, visiblement, elle l'enlaça tendrement. Elle avait énormément gagné en muscles avec sa nouvelle nature masculine. En homme, elle était presque plus séduisante.

- Je-t'ai-trou-vée! ♥

Et, sans lui laisser le temps de réagir, elle lui planta un baiser sur les lèvres puis souria amoureusement. Elle se rappela la présence de Neal, et se ravisa un peu. Elle ne pouvait pas le laisser. Aussi vite, elle revient sur ses pas le rejoindre, puis le prit par le bras et l'amena devant Elissy.

- Elly, voici mon cavalier, Neal. Neal, cet homme est une... Hmm, un de mes vieux amis. Peut-être vous connaissez-vous déjà?

Elle avait frôlé la catastrophe. Heureusement qu'elle s'était rattrapée. Dulcianna ne voulait pas vexer un des deux. Ce serait déplacé.

- Ah, et je vois que j'ai oublié quelqu'un. Veuillez m'excuser. Je suis Dulcianna, et vous?

La jeune fille s'était tournée vers le jeune garçon blond en parlant. Elle s'était mise en mode parfaite milady. En espérant que ça passe inaperçu. Finalement, peut-être allait-elle réussir à s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockDim 3 Fév 2013 - 13:39

Nino se relève et me tend la main sans hésiter. Je l’attrape et me relève tout en riant. Je frotte mes fringues pour qu’ils se remettent bien, et là, Nino casse mon rire en me montrant une personne du doigt. Je tourne légèrement la tête et je sens mes joues s’empourprer. Merde. Il me demande si je la connais cette brune. Je ressens des frissons me parcourir des pieds à la tête. Je la voyais faire des zigzags en courant vers moi, poussant quelques gens. Mon cœur se serre, et mes dents aussi. Elle m’a reconnu ! Que j’ai des seins ou non, que je sois en costard ou non elle me reconnait, ça me touche tellement.

Je n’ai pas le temps de réaliser ce qui m’arrive ensuite. Mes joues deviennent encore plus rouges et je ne sais pas où regarder lorsqu’elle vient m’enlacer, faisant courir ses mains le long de ma poitrine comme pour vérifier si je suis musclé maintenant que mes seins ont disparu. Et elle en profite et je l’entends dire :

- Je-t'ai-trou-vée!

Elle sourit, elle est heureuse. J’en suis archi-sûre rien qu’au son de sa voix. Je pose ma main sur la sienne et entrelace nos doigts un court instant avant de la lâcher, et je me retourne à moitié pour observer son doux visage, celui qui me fait craquer si rapidement que… J’ai des drôles de sensations en bas. Je grimace. C’quoi ce bordel ?! Je baisse les yeux, mais au même moment elle se pointe devant moi après m’avoir lâché et dépose un baiser rapide sur mes lèvres avant de fuir. Puis elle revient, un mec à son bras. Là, je sens mon poing se serrer. Nous nous regardons en silence. Oui, Neal, bien sûr que je le connais ! Il m’avait sauvé de la noyade dès le premier jour que j’étais arrivé à Prismver, à la piscine. Dulcia me présente comme s’il j’étais un de ses vieux amis. Je grogne. Elle a une double liaison amoureuse ou quoi ?! Elle se tourne vers Nino et lui dit s’appeler Dulcianna. Je réponds à sa place, n’hésitant pas à contredire ses paroles de tout à l’heure :

-C’est Nino, mon frangin (je lui ébouriffe gentiment les cheveux et mon regard se pose sur Dulcia) et pourquoi tu mens chérie ?

Mes yeux se plongent dans les siens. Jelui saisis vulgairement le poignet et l’attire contre moi pour plaquer mes lèvres contre les siennes et l’embrasser fougueusement, devant tout le monde. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas. Mais elle est à moi, Neal a intérêt de comprendre sinon je le dégomme, bien que ça me déprime d’y penser. Je passe une de mes mains possessive dans les cheveux de ma belle, et l’autre sur ses fesses alors qu’elle est dos à Neal. Je veux le dégoûter. Puis je cesse de l’embrasser pour la laisser respirer et picore doucement son cou. Je la retourne ensuite face à Neal et je l’attrape par la taille pour ne pas qu’elle s’enfuit. Je lance un rapide coup d’œil à Nino qui semble gêné et je dis, à l’attention du grand brun aux yeux bleus :

-Tu es peut-être seulement –et j’insiste sur ce mot- son cavalier mais moi je suis sa co… Euh, son copain. Alors si tu la touches je te défonce compris ?

J’essaie de ne pas rendre mes paroles trop féminines pour ne pas qu’il me reconnaisse, et mon étreinte autour du ventre de ma douce se resserre un peu plus pour montrer qu’elle m’appartient. Oui, je suis jalouse, ou plutôt jaloux- qu’elle soit venue avec lui. Je la soupçonne de « sortir avec » lui. Elle n’a pas intérêt de me faire ça de toute façon, je me méfie c’est tout. Je n’ignore pas le fait qu’elle veuille cacher notre relation mais je veux éviter le pire de cette soirée, qui la réduirait à néant à mes yeux. Et je pose une main sur l’épaule de Nino, mon frangin.

Neal semble comprendre que je ne le laisserai pas s'en sortir qu'il reste là alors il part, et je soupire de soulagement avant de dire:

-Bon, on fait quoi ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockMar 5 Fév 2013 - 22:48

DANSONS, JUSQU'AU BOUT DE LA NUIT !

★ UN MIGNON PETIT SERPENT



Tu voyais que la jeune brune se dirigeait vers vous comme un serpent se dirige vers sa proie. Elle se jeta sur sa cible, cible qui représente ton frère ici-présent. Tu les vois s’embrasser. Tu la regarde avec de grands yeux sans expression. Ils font l’amour de la bouche. C’est surement la femme d’Elissy.Oui, c’est ça nino. Tu voyais à côté un type aux yeux bleus. Tu voyais le serpent (Dulcianna) prendre celui-ci par le bras. Oh, elle a deux mari. N’importe quoi, tu dis, ou plutôt pense à n’importe quoi.

Je-t'ai-trou-vée ! Elly, voici mon cavalier, Neal. Neal, cet homme est une... Hmm, un de mes vieux amis. Peut-être vous connaissez-vous déjà ?

Et là, t’as un flash. Tu souris bêtement en réfléchissant. Peut-être qu’elle est comme moi et qu’elle fait des bisous à tout le monde. Non, il n’y a que toi qui embrasses tout ce que tu vois. Elle, c’est de la passion. Toi de l’amusement. Mais voici qu’elle se tourne vers toi avec son air d’ange et son radieux sourire.

Ah, et je vois que j'ai oublié quelqu'un. Veuillez m'excuser. Je suis Dulcianna, et vous?

Sur le coup, t’as pas compris à qui elle s’adressait, même si un chimpanzé Sourd et muet aurait pu voir qu’elle te parlait à toi. Elle s’était tournée vers toi, qu’est-ce que tu veux de plus. Tu te grattais la joue du bout de ton index, une goutte de sueur coulait le long de ta figure de bambin. Tu t’apprêtes à lancer un Tu parles à moi ? mais tu termines par lancer un regard à ton frangin qui pourra peut-être t’aider. Il t’ébouriffe les cheveux. Tu lui sourit discrètement.

C’est Nino, mon frangin et pourquoi tu mens chérie ?

Oh, ils refont l’amour de la bouche. C’est ça Nino, c’est ça. Enfin, tu détournes les yeux. C’est pas que ça te gêne mais tu vois pas l’intérêt de regarder deux personnes faire des trucs. Non, toi tu préfères regarder les délicieux plats que tu vois sur le buffet. Rien que de les voir te fait baver, pourtant tu t’es rempli le ventre y’a à peine 5 minutes. À croire que ton estomac n’a pas de fond. Tes joues deviennent roses, un peu de bave coule au coin de tes lèvres. Tu oublies totalement où tu es. Tu te mets à chantonner les noms des plats que tu vois tout doucement, le son de ta voix est à peine audible. D’un coup, tu te reprends. Oui, car t’as senti quelque chose sur ton épaule. En te retournant tu peux voir la main de ton bro. Tu regardes le jeune brun s’en aller. Dommage, t’aurais pu apprendre à le connaitre, mais t’avais quand même envie de manger ses yeux. Sale malade. Tu entends le soupire d’Elissy. Tu la regardes du coin de l’œil.

Bon, on fait quoi ?

C’est pas que tu voulais les laisser entre amoureux. C’est juste que t’avais la dalle et une grosse envie d’aller demander un os à Gautier. D’aller danser et d’aller boire un tas de cocktails différents. Tu as l’habitude de passer des soirées en compagnie d’Elissy. Vous vous bourrez la gueule, mais toi tu tiens contrairement à elle, donc tu joues au chien de garde en la surveillant pour qu’elle ne fasse pas de bêtise. Ça se termine d’ailleurs souvent en bagarre à cause des formes de la blonde qui envoûtent pas mal de gars aux sales pensées. Mais pour cette soirée c’est pas la même chose, parce que là elle est en compagnie de Dulcianna. Bon, même si ça te rassure pas trop tu sais qu’au moins maintenant, Elissy est un grand gaillard aux muscles bien formés. Voilà, maintenant tu peux l’être.

Mh. Moi je vais me goinfrer toute la soirée ! Tu fixes Dulcianna avec un grand sourire rassurant. Si ça va mal, appelle-moi.

© valore
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Tartiflette
Autre(s) compte(s) ? : /
Personnage sur l'avatar : ??

Féminin Âge / Classe ou Job : ??
Messages : 2076
Hello my name isTartiflette

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clockDim 7 Avr 2013 - 17:08
DING DONG les douze coups de minuits sonnent au loin les princes redeviennent les princesses et les princesses redeviennent des princes. En gardant les vêtements qu'ils portent. Oups.
(si votre personnage n'est pas une victime des cookies traversisants ce changement ne concernent pas votre personnage mais vous pouvez toujours prendre en compte le fait qu'une bonne partie des élèves participants autour de vous sont touchés par ce phénomène et que c'est la panique)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]   Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna] 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Jusqu'au bout de la nuit- Cruella-
» Les Etats que nous devons gagner Mardi, Pour que Obama aille jusqu'au bout
» La Fugue Irlandaise [PV Darren - Natasha]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: