Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours
Partagez
 

 Une matinée passée dans une couette - Pv Abigail Green

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Une matinée passée dans une couette - Pv Abigail Green   Une matinée passée dans une couette - Pv Abigail Green 1400359500-clockSam 9 Mar 2013 - 1:57
AU BEAU MILIEU DES FLEURS.

Une calme matinée, une légère brise et un élève jouant une douce mélodie au beau milieu des fleurs… Ce paysage et ce lieu étaient vraiment magnifiques. Quiconque s’y serait trouvé aurait déjà voulu que cet instant soit éternel. Malheureusement, à cette heure-ci, la plupart des étudiants étaient en cours, sauf quelques personnes désirant sécher. Comme ce futur musicien ou cette espèce de chose allongée sur un banc. Cette chose s’avéra être une jeune demoiselle cachée au fond d’une couette. Pourquoi une couette par cette température et pourquoi dans un lieu comme celui-ci ? Bonne question, mais il ne fallait pas chercher à savoir la réponse. La chose tomba mollement sur le sol et grogna, renversant alors la bouteille en verre qui se trouvait juste à côté. Du vin.

« - Hm… Dodo… Frantz… Zzz… » Murmura alors l’élève, sortant la tête de son cocon tout en renversant sur le sol sa chevelure verte.

A moitié en train de dormir, elle prit une pose étrange en passant son bras sous sa jambe et posant sa tête sur son genou. Là, elle ressemblait vraiment à une chose non identifiée. Une fois de plus, Laelya avait trop bu la veille ! Sûrement avec son petit ami, le dénommé Frantz, qui était aussi alcoolique qu’elle. Sauf qu’elle, bourrée ou non, elle était toujours pareille et rien ne permettait de différencier ces deux états. Finalement, elle ouvrit ses yeux, releva la tête et scruta de son regard doré le ciel. Elle admirait les nuages blancs qui passaient et sourit ; il y avait un cœur. Elle s’installa alors sur le dos, laissant ses bras le long de son corps, toujours sur la couette, qui barrait le passage. Vêtue d’un chemisier blanc et d’une jupe aux motifs écossais, elle semblait déjà prête à aller gambader comme si de rien n’était. Elle se leva soudainement, attrapant son chapeau et le posant doucement sur sa tête. Elle retrouva tout au fond de la couette son sac et en sortit deux rubans pour nouer ses cheveux en une longue tresse. La voyante respectait toujours les conseils de Frantz, même si au bout d’une journée, elle ne les appliquait plus et se promenait en sous-vêtements voire avec son pyjama. Au bout d’un temps de réflexion, elle ramassa la couette, la plia n’importe comment, la posa sur le banc et alla s’asseoir à côté d’elle. Un doux parfum de terre mouillée lui vint au nez ; quelqu’un arrosait les fleurs. Elle commença alors à suivre du regard le jardinier et sa manière de couper les roses fanées.

« - C’est… Beau… » Dit-elle, comme bouche bée en voyant de loin une fleur rouge orangé.

Elle était absorbée par sa vision mais cela ne l’empêcha pas de ramasser sa bouteille de vin et de boire une gorgée. Et la voilà devenue si absente qu’elle n’entendait même plus les bruits de pas d’une nouvelle venue, non loin de là. Laelya ne changera-t-elle donc jamais ? Sans aucun doute.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Une matinée passée dans une couette - Pv Abigail Green   Une matinée passée dans une couette - Pv Abigail Green 1400359500-clockDim 10 Mar 2013 - 19:18
Cela ne faisait que quelques jours qu'elle venait d'arriver et déjà Abigail se sentait mal. Elle n'était pas triste d'avoir quitté ses proches -enfin, un petit peu quand même- mais là n'était pas le problème. Abigail était quelqu'un de très associable, dure à aborder. Elle savait donc que ce pensionnat n'allait pas être une partie de plaisir. Non pas parce qu'elle savait qu'elle allait sûrement se retrouver seule, mais plutôt parce qu'elle savait que tout le monde l'agacerait. Enfin, ça c'est vite dit. La jeune fille à quand même su se faire quelques "amis" mais elle n'en restait pas moins une fille capricieuse et détestable. Bref, c'était la joie.

Il était encore le matin quand la jeune fille décida de se rendre à la bibliothèque, ne sachant pas quoi faire d'autre. Elle ne s'y rendait pas spécialement pour travailler, vu que de toute façon elle n'en avait pas souvent besoin, mais plutôt pour faire passer le temps. Ces journées loin de ses habitudes lui semblaient interminables. Encore à se préparer dans son dortoir, la jeune enfila son uniforme qu'elle trouvait bien évidemment affreux, passa un petit peu de temps à se peigner, se préparer, avant de prendre son sac et de décider de se mettre en route. Comme d'habitude, le "monstre répugnant", comme elle le qualifiait si bien, la suivait où qu'elle allait. Elle marchait à allure normale dans les couloirs, avec un prestance insuportable à vu d'oeil.

La jeune fille se rendait donc vers la bibliothèque, sans trop savoir où elle allait en fait. Ce n'était pas comme si ce pensionnat était grand, bien évidemment. Déjà qu'elle savait tout juste où se trouvait sa chambre, les salles de cours, et les autres lieux nécessaires...
Après quelques couloirs traversés, elle se retrouva dans un endroit assez vaste. A vue d'oeil, la végétation était "dense" si l'on peut dire ainsi. Elle en conclua donc qu'elle se trouvait dans un jardin. Cet endroit était soigneusement entretenu, on aurait dit que la personne qui s'occupait de cet endroit savait parfaitement ce qu'elle faisait. Chaque fleur semblait être à sa place, jouant son rôle dans cette beauté générale. Bien évidemment, ce n'était pas un jardin comme on peut les voir dans les châteaux, mais il fallait reconnaître que cet endroit dégageait une beauté indéniable.

La jeune fille s'était donc retrouvée là, ne sachant maintenant où aller. Cependant, un élément perturba son questionnement. Il y avait au loin, allongée sur un banc, une jeune demoiselle. Mais voilà, cette fille en question était sous une couette avec un bouteille de vin renversée à côté d'elle. Mis à part elle, aucun élève ne se trouvait dans ce lieu. Abigail soupira, elle ne voulait pas chercher à comprendre qui était cette fille, ni comment elle s'était retrouvée dans cette situation bien que ce fut facile de le deviner. Néanmoins, elle éprouva un certain mépris pour cette personne. Cette inconnue ne lui avait rien fait pourtant, mais cette situation la dévalorisait au plus haut possible. Abigail ne cherchait pas à voir au delà des apparences si quelqu'un était bien ou non, seule l'image que cette personne envoyait était nécessaire. C'est ce qui rend la jeune fille méprisable: s'arrêter à ce que l'on perçoit, et mépriser les gens.

En tout cas, elle n'avait pas le choix. Si elle voulait se rendre à la bibliothèque, Abigail devait demander son chemin à cette personne. Elle s'avant doucement, avec son air hautain. Elle s'aperçue que la jeune inconnue était éblouie par ce paysage. Mais elle interrompu ses pensées en lui demandant d'un ton méprisant:

-Hum.. Excusez-moi. Pourriez-vous m'indiquer la bibliothèque s'il vous plaît ? -Puis elle regarda la bouteille de vin et ajouta- Enfin.. Si vous êtes en état.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une matinée passée dans une couette - Pv Abigail Green
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une matinée passée dans une couette - Pv Abigail Green
» Un peu de chaleur dans tout ce froid. PV: Green BG.
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» On doit faire le deuil de sa vie passé [ Tsuki ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: