predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
✘ contexte ; we're just a falling star




Partagez | 
 


 ✘ contexte ; we're just a falling star

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans ✘ contexte ; we're just a falling star | le Ven 9 Sep 2011 - 19:34
Élève S - compte fondateur
avatar
Autre(s) compte(s) ? : /
Masculin Personnage sur l'avatar : 96Neko
Âge, classe & année : Âge mystérieux ▬ CLASSE S

Prism' : 2147483429

Messages : 1877
Date d'inscription : 29/08/2011

Élève S - compte fondateur
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

prismver c'est quoi ?

Article d'un journal, 2003

« Après huit ans de travaux, l'île du Refuge aux Sorcières, appartenant à la famille Prismver à été entièrement rénovée dans son style d'époque, en partie détruit par la seconde guerre mondiale. Ruthel Prismver, dernier fils de Karl Prismver, affirme en faire une cité scolaire réputée où il choisirait lui-même ses étudiants à travers le monde entier... »


Prismver, malheureusement, c'est un peu plus qu'une belle île où des étudiants d'élite, choisis par le directeur lui-même, font leurs études en attendant leur diplôme. Car tous ces étudiants n'ont pas été choisis pour leurs bons bulletins scolaires ou leurs capacités sportives, mais parce qu'il possèdent l'Esprit, un gène presque inconnu de la société leur donnant des pouvoirs hors du commun. Ce gêne se manifeste avec la puberté, entre dix et seize ans chez la totalité des personnes qui en sont dotées. Ils sont tous ce que l'on appelle des "monomageia", ou plus communément des "sorciers à pouvoir unique". Encore inconnus de la société, ils sont repérés et envoyés ici, afin de maîtriser leur don, et sont répartis dans une des cinq classes de l'établissement, triés par talent. Ainsi les plus talentueux avec leur don se retrouvaient en classe A et les autres en classe allant de B à E, selon leur degré de contrôle.

Mais il fut un jour un génie si doué que même la classe A n'aurait pas suffit. Il aurait pu rentrer chez lui mais, puisqu'il désirait rester, on décida de créer une classe S. Il fut le premier et le seul élève S du pensionnat. Quelques années passèrent et il ne causait de problèmes à personne, quand soudain une question toute simple émergea dans son esprit.

Qui est le plus fort après moi ?

Alors il commença à classer les élèves dans tous les domaines. Qui s'en souciait au début ? Et puis on chercha a prouver sa valeur, on se titilla, s'affronta, de façon plus ou moins modérée, et cet élève qui prit le surnom de Ranker jubilait devant ces tensions qui lui permettaient de mettre à jour ses classements plus rapidement, plus facilement, et, bientôt, le pensionnat si paisible qu'était Prismver devint un froid champ de bataille.

intrigue

Prismver possède une intrigue évolutive, c'est-à-dire qu'elle change au fil du temps.

Ce topic : http://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11094-recensement-des-evenements-importants-du-forum recense les évènements importants du forum. Ils ne sont pas à connaître - évidemment ça fait beaucoup -, il est surtout nécessaire d'avoir connaissance de la situation actuelle au pensionnat (actuellement, ce qu'il se passe en février du cycle 4).

CE QU'IL FAUT SAVOIR : l'existence des pouvoirs est connue de tous depuis février 2016. Une nouvelle vice-directrice, Helena Staunton, envoyée par le gouvernement britannique, est entrée en fonction. Elle lance en février 2017 le décret PUMA, qui consiste en une classe regroupant des élèves de tout niveaux. Hormis les membres de cette dernière, aucun élève n'a le droit de quitter l'île depuis le 8 février.
De plus, les tensions avec l'extérieur sont grandes. Des militaires ont débarqué sur l'île dans la même période pour "assurer la protection des mages".
En réaction aux derniers événements, se forment peu à peu des groupes d'opinion au nom d'oiseau : Adlers (pro-mages), Colombes (pro-paix), Voltors (usant de violence), Pinguinos (neutres) et Kiwis (trolls). Ces groupes débattent sur la relation mages et non-mages et vont même parfois jusqu'à se battre.

Il est quand même conseillé de lire le post parlant de l'acte actuel, c'est-à-dire le dernier message du topic.



Dernière édition par Ranker le Lun 3 Avr 2017 - 22:33, édité 6 fois
Message Dans classe S | le Dim 8 Sep 2013 - 16:47
Élève S - compte fondateur
avatar
Autre(s) compte(s) ? : /
Masculin Personnage sur l'avatar : 96Neko
Âge, classe & année : Âge mystérieux ▬ CLASSE S

Prism' : 2147483429

Messages : 1877
Date d'inscription : 29/08/2011

Élève S - compte fondateur
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

intrigue 2013

  Ca n'allait pas assez vite, toute sa petite affaire. Un an avait déjà passé et ses classements traînaient, traînaient ! Dans quelques années il aurait l'âge de quitter le pensionnat et il perdrait cette merveilleuse occasion de classer les monomagéia. Et puis il remarqua qu'il y avait des gens qui l'admiraient. Qu'il y avait des gens qui n'étaient pas à leur place, qui était fourbes, méchants, et possédaient des pouvoirs fort intéressants à ses yeux.
Et il eu une deuxième bonne mauvaise idée.
Et il les invita dans sa classe S.
Évidemment, cela n'avait rien d’officiel, ils n'étaient aux yeux des autres, que d'ordinaires élèves qui sèchent les cours pour rejoindre le Ranker. Et on ne les prit pas au sérieux, au début. On aurait du. La classe S devint une moisissure coriace qui détériora davantage encore les relations inter-classes, par leurs manipulations, par leurs mensonges, par leurs affrontements forcés. Et, par-dessus tout, ils décidèrent de punir quiconque cherchait la sympathie des autres classes ou insulterait leur précieux chef.
Et ce n'est que le début.



Dernière édition par Ranker le Mar 26 Jan 2016 - 10:23, édité 1 fois
Message Dans Re: ✘ contexte ; we're just a falling star | le Mer 8 Juil 2015 - 15:25
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Maija Kaalipää | anciennement Aslinn
Féminin Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki ; The Idolm@ster
Âge, classe & année : 18 ans; 7C

Prism' : 8252

Messages : 2647
Date d'inscription : 22/02/2012

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

entropy (acte I)

  Voilà un moment que les S régnaient sur Prismver, désormais. Et autant le dire, ça ne plaisait pas. Entre les A arrogants frustrés d'être écrasés, et les élèves pacifistes se fichant de la guerre des classes, peu de monde y trouvait son compte.

Et puis, un jour, un mouvement s'est élevé. On l'appelait « Entropy », et il était représenté par des élèves en cravates grises. Un Gris symbolisant l'abolition pure et simple du système de classes. Le mouvement est né chez les E, mais le but était commun à toutes les classes: briser ce système inégalitaire. Que les A, C et E aient tous les mêmes conditions de travail, qu'on aide les D et les E à progresser, au lieu de les laisser dans le chaos régnant dans leurs classes. Entropy prônait le gris, l'abolition du système, l'unification des classes et l'égalité des chances, pour tous.
De belles valeurs que les S et les A arrogants et supérieurs se sont plu à écraser, alors qu'il rencontrait un franc succès à travers les B, C, D et E.

Entropy s'est alors légèrement radicalisé: s'en prenant aux locaux, le groupe (dont le leader restait toujours anonyme) a tagué ses slogans à travers toute l'école, est allé jusqu'à démolir la salle de classe des A (pour pointer du doigt leurs privilèges) et Prudence de Boissieu, la déléguée des A, a elle-même été blessée lors d'un affrontement.

Mais le mouvement s'est essouflé face à l'ignorance de la direction de l'école, et face à la hargne des A bien décidés à ce que l'union des classes ne se fasse pas; à ce que leurs privilèges offerts par Prudence restent justement des privilèges.

L'union n'a pas fait la force, et Entropy s'est éteinte en silence.




Don’t worry about tomorrow, you did that yesterday

#EE216C
Message Dans Re: ✘ contexte ; we're just a falling star | le Mer 8 Juil 2015 - 15:26
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Maija Kaalipää | anciennement Aslinn
Féminin Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki ; The Idolm@ster
Âge, classe & année : 18 ans; 7C

Prism' : 8252

Messages : 2647
Date d'inscription : 22/02/2012

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

red (acte II)

  Plus de nouvelles d'Entropy pendant près d'un mois. Plus de tags, plus de cravates grises. Silence radio.

Et puis, un blog est apparu. On y a découvert six élèves de la classe E, se revendiquant anciens membres d'Entropy. On y apprenait même le nom du leader du mouvement, jusqu’ici anonyme. Il s’agissait un blog de menaces, un blog d'élèves en colères: les anciens Gris en voulaient aux élèves, aux A, à l'administration; à tout le monde. Entropy n'a pas marché alors qu'elle avait des valeurs égalitaires, justes, bien plus que ne l'était le système des classes Prismverien. Et malgré ça, on les avait écrasés, les Gris. Alors, désormais, les élèves étaient en colère et le faisaient savoir, menaçant de détruire l’école tant qu’on aurait pas rétabli l’égalité entre les classes.

Les conséquences ? Elles étaient écrites noires sur blanc. Ce serait le carnage. Ils ne couraient plus après de belles valeurs, non; ces élèves étaient déçus de cette école qui n'encourageait que les génies, et ces élèves étaient déçus de leurs camarades qu'ils jugeaint amorphes, qui se contentaient de subir le joug des S et des A trop arrogants. RED, c’était un groupe de six E qui ont décidé de tout casser, et de répondre aux S: le Ranker voulait la guerre des classes ? Il allait l’avoir. Et le seul but de RED désormais, était de mettre Prismver sans dessus dessous. Par vengeance, et par abandon de leurs justes idéaux. Le problème, c'est que la petite guerre qu’ils déclenchaient à l’administration touchait tout le monde, qu'on veuille prendre part à la guerre des classes, ou non.

Et il y avait des élèves qui n’étaient pas d’accord avec ça. Les S, mais également d’autres élèves, notemment en A. Quelques personnes se revendiquaient « anti-RED », tandis que d’autres s’alliaient pour essayer d’arrêter le groupe de Rouges. Un club est né, le Reckoning Tea Party. Un club se voulant plus mature, plus intelligent, plus réfléchi que ces brutes de RED. Le but d’RTP était de détruire RED. Il y a également eu un autre groupe: WIP. Comprenez Work In Progress. Leur but à eux était de réparer les dégâts de RED, ne souhaitant pas vivre dans les ruines du pensionnat.

RED, les S, WIP, RTP... la guerre des classes prenait réellement forme, certains élèves venant agrandir ces rangs, d’autres tentant simplement de vivre une scolarité normale au milieu des insultes et des (de plus en plus fréquents) actes de violences entre les groupes et les classes.

La Guerre était là. Et elle prit réellement tout son sens la nuit ou RED attaqua le Grand Hall d’entrée, véritable symbole du pensionnat. Ils cassèrent tout, à coups de massue, de batte de baseball... Dégâts des eaux, tables brisées, trous dans les murs... Un carnage complet. Des élèves de A et d’autres classes avaient tenté d’intervenir, mais leur arrogance et leurs provocations n’avaient fait qu'attiser la haine des rouges. Des adultes sont finalement intervenus, mettant fin au carnage. Mais il y avait désormais de lourdes réparations à faire dans tout le rez-de-chaussée.

C’était un véritable acte terroriste, et les six membres de RED ainsi que leurs alliés eurent de lourdes punitions. on ne pouvait cependant pas les exclure de l’école: ils étaient trop dangereux, avec leurs pouvoirs incontrôlés, et menaçaient de révéler la Magie au reste du monde.

Conscient qu’il fallait calmer les choses avant que l’école ne soit détruite, Ruthel Prismver, le Directeur, convoqua Gabriel A. Oswald (chef de RTP) et Heath D. Ackland (chef de RED) dans son bureau. Il leur promit alors d’essayer de trouver un consensus.  A la sortie de ce rendez-vous, Gabriel menaça Heath: il lui jurait de détruire sa vie si Heath continuait à mener le combat avec RED. Heath pris les menaces à la légère, et quitta le A.

Deux jours après, Heath Ackland se réveillait amnésique: il n’avait plus aucun souvenir de ses cinq dernières années. Et lorsqu’on lui apprit qu’il était le chef de RED, il ne comprit pas ce groupe, ni leur but, ni leur méthode. Alors Heath laissa tomber RED, et le groupe fut reprit par ses deux bras droit: Gautier P. Everfield et Joach N. Källström. Les deux garçons décidèrent de continuer le combat sans leur fondateur et leader, mais il était certain que c’était un véritable coup dur pour RED, le plus grand coup jamais porté. RED perdit la confiance de ses membres et alliés à cause de la “traîtrise” du leader, et bon nombre d’élèves pensaient que le groupe allait se dissoudre dans peu de temps, sans leur fondateur. RED serait bientôt de l’histoire ancienne. A moins que... ?

Quand à l’amnésie, on ne su qui avait frappé. Mais les soupçons se portèrent naturellement vers les S et RTP, les deux ennemis d’Heath et de RED. Soit, plus précisément, vers le Ranker et Gabriel A. Oswald.

La seule chose certaine, c’est qu’aucun clan n’avait l’intention d’abandonner le combat après ce coup d’éclat. La rentrée de Septembre arrivait, et avec elle, de nouveaux plans de bataille, de nouvelles missions, de nouvelles casses et manipulations.




Don’t worry about tomorrow, you did that yesterday

#EE216C
Message Dans Re: ✘ contexte ; we're just a falling star | le Mer 8 Juil 2015 - 15:26
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Maija Kaalipää | anciennement Aslinn
Féminin Personnage sur l'avatar : Hoshii Miki ; The Idolm@ster
Âge, classe & année : 18 ans; 7C

Prism' : 8252

Messages : 2647
Date d'inscription : 22/02/2012

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

renouveau de la gdc (acte III)

  Vous avez probablement entendue cette histoire auparavant. Généralement, les élèves n'en connaissent quelques bribes, la qualifiant alors de légende. Éventuellement, certains la connaissent dans son intégralité, mais plus le temps passe, plus les mémoires s'effritent. Seuls les plus anciens, des adultes travaillant à Prisvmer depuis un certain nombre d'années, en ont gardé une trace fraiche, ancré dans leurs souvenirs.
C'est un épisode sombre qui subsiste avec véhémence dans les annales de Prismver, une affaire que Ruthel aurait préféré terrer au coeur d'archives.

Il se dit qu'en 2003, durant les débuts de l'école, une guerre des classes des plus violentes déchira le pensionnat. Depuis la création de Prismver, des tensions entre les différentes classes ont toujours existé, alimentant conflits et hostilités. Cependant, cela ne fut jamais aussi vrai qu'à cette période : l'administration ne savait  pas gérer une telle discorde et lorsque cette mésentente atteignit son paroxysme, la situation devint incontrôlable. Des salles communes respectives à chaque classe naquirent à l'extérieur du pensionnat (il fallait traverser la forêt pour y parvenir), les élèves se regroupaient là-bas plutôt que dans le pensionnat. À ce moment plutôt qu'à n'importe quel autre, les classes se vouaient une haine viscérale. Pas de groupes ni de mouvements quelconques, seuls les classes s'affrontaient dans une lutte brutale et ardente.

Peu à peu, la bataille s'essouffla, mais la division était toujours présente.

On dit qu'elle marqua vraiment l'éloignement des classes. Et la guerre ? Jamais véritablement terminée. 

Aujourd'hui, les tensions sont plus fortes que jamais. Entropy, RED... les A en avaient plus qu'assez de se faire marcher dessus par des élèves qui n'avaient même pas pris la peine de passer leur examen d'entrée. De plus en plus de violets ont commencé à hausser le ton, faire montre d'agressivité à l'égard des E. Et puis, les quelques A qui étaient agressifs sont devenus plus nombreux, à tel point que la classe est devenue un rassemblement de haine et d'arrogance contre les autres classes.
Les E voulaient la guerre ? Ils l'auraient. Quelques jours seulement après, une lettre adressée à l'administration, plus particulièrement à Ruthel, fut postée sur le blog de l'école.


Ces revendications ne plurent pas aux E. Décidés à continuer leur combat pour l'égalité, ces derniers refusèrent de courber l'échine et entamèrent de nouvelles hostilités à l'encontre des A. Une partie de la classe E se mobilisa de nuit pour dégrader la salle des A avec de la peinture écarlate, une nouvelle déclaration de guerre.


Les tensions montent encore et encore. Les groupes, aujourd'hui, disparaissent. Il n'y a plus que les classes. Le pensionnat entier se trouve mêlé dans cette nouvelle Guerre des Classes. C'est vous, vous seuls qui l'avaient provoqué.

***

Plusieurs mois ont passé durant lesquels les tensions n'ont fait que grimper. Les A contre les E, les B et les D sur leur idéologies différentes, les C dans leur éternelle neutralité. Les S veillaient à garder les tensions actives. Beaucoup de E ont abandonné l'idée, d'autres sont parties - le système paraissait indestructible, et la haine entre les classes, plus présentes que jamais.
Dans ce chaos, Loïs en profita pour concocter une vengeance contre les élèves...

rédigé par Gautier P. Everfield




Don’t worry about tomorrow, you did that yesterday

#EE216C
Message Dans Re: ✘ contexte ; we're just a falling star | le Mar 26 Jan 2016 - 9:18
Élève S - compte fondateur
avatar
Autre(s) compte(s) ? : /
Masculin Personnage sur l'avatar : 96Neko
Âge, classe & année : Âge mystérieux ▬ CLASSE S

Prism' : 2147483429

Messages : 1877
Date d'inscription : 29/08/2011

Élève S - compte fondateur
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

Chaos (acte IV)

  Oh, vous le saviez, ou tout du moins, vous vous en doutiez, pas vrai ?
Surtout vous, les A - après tout, vous étiez si fier de votre contrôle que vous n'avez même pas songé un instant que votre confort puisse disparaître.

Et pourtant, c'est arrivé. Pour la majorité d'entre vous, votre pouvoir vous a échappé. Sans doute trop longtemps d'ailleurs, car il n'a pas fallu longtemps aux habitants pour s'en apercevoir.
Ils sont dangereux, ils ont commencé à penser.
Il y a eu des mesures, des précautions.
Privilégiez l'école, évitez de trop sortir, évitez les habitants. Tout le monde a fait de son mieux, allant même, pour ceux qui possédaient encore leur pouvoir sous contrôle, jusqu'à rassurer et aider les habitants.

Il n'a suffit que d'une étincelle pour tout faire exploser. Il a suffit d'un élève avec un peu de maladresse, d'inconscience et de bêtise. Je serai vite rentré, pensait-il. Mais il n'a pas été assez rapide - ou pas assez vigilant.
Il a suffit que son pouvoir lui échappa une seconde, une simple seconde, pour que tout parte en vrilles. L'incident fut grave, et deux habitants, dont un enfant, furent envoyés à la clinique.

Après ça, les habitants furent guidés par une seule pensée : la peur.
Le jour-même, les réactions furent violentes, les profs forcés de retourner dans leur studio à l'école et les élèves de rentrer dans les dortoirs. Les sorties : interdites. Ce n'était pas si grave, Ruthel pouvait tout arranger. Ruthel arrangeait toujours tout. Alors, tout le monde s'empressa - il fallait demander conseil à Ruthel.

Mais Ruthel n'était pas là Ruthel avait disparu - laissant l'école livrée à elle-même, guidée par les professeurs restants.
Les élèves étaient livrés à eux-même - et quelque soit leur classe, ils devront s'unir.

Ils devaient s'unir.
Ils le firent, mais ce ne fut pas suffisant. Pas assez rapide.

Les habitants étaient furieux.
Poussés par la peur, ils s'en prirent à tous les détenteurs de pouvoirs - et les gardes de la gare, ceux qui effaçaient la mémoire des habitants, durent quitter leur poste. Un, deux voire trois trains partirent sans contrôle des mémoires. Le secret des pouvoirs était menacé.
Le chaos avait éclaté.

Il fallait s'y attendre.

C'était comme un huis-clos explosif, les classes sans entente, entassées dans un bâtiment déjà trop petit pour leurs conflits enfantins. Privés de leur directeur, livrés à eux-même, les S ont profité de cette occasion et de la terreur des habitants pour déverser le chaos sur cette île. Ils voyaient déjà leur victoire se profiler dans l'implosion de cette petite communauté et c'est le contraire qui s'est déroulé. Parce que, livrés à eux-même, les élèves ne se sont pas laissés aller au désespoir et à l'impulsivité de leurs émotions.
Parce qu'un mélange de couleur, ça ne fait pas que du noir, ça peut aussi donner un superbe arc-en-ciel.
Ils ont fini par comprendre, chacun d'entre eux. Ce n'était qu'une question de temps pour que chacune des classes se retourne contre les investigateurs de ce chaos. Devant l'accumulation des problèmes, devant les malheurs récurrents, les larmes en flots, les accusations presque hurlées à une administration perdue sans sa tête pensante. Toutes les couleurs ont déferlé, cherchant la résolution. Et toutes les couleurs ont illuminé l'île, les élèves, faisant disparaître la peur injustifiée des habitants oppressés.

Les élèves n'avaient pas à subir les conséquences des agissements des S.
Toutes les classes se sont retournées contre eux, ces dorés, ces S, ces parias - réclamant à Kerstin la sentence qu'elle devait leur infliger, cette dernière tenant les rennes en l'absence de Ruthel.

Mais il n'y eut aucune punition.

Pour tous, ce fut un message : l'administration ne vaut rien. Kerstin, en tout cas. Les classes l'ont bien compris à présent, et ce n'est pas juste une cécité sans nom devant les actes des dorés, mais bien une sur-protection venant de la CPE. C'est un combat à tous les niveaux - toutes les classes ont trouvé un terrain d'entente dans cette volonté de démanteler les S, et les adultes ont décidé de soutenir publiquement la classe qui se rapproche le plus des valeurs qu'ils défendent. Ou leur ancienne classe, tout simplement.
Mais si Kerstin le fait, pourquoi pas eux ?

À Prismver, la Guerre des Classes s'estompe. Les rivalités s'effondrent, sans doute pas définitivement, mais au moins le temps de se débarrasser de ces insupportables S.

rédigé par Gautier P. Everfield



Dernière édition par Ranker le Mar 26 Jan 2016 - 10:24, édité 2 fois
Message Dans Re: ✘ contexte ; we're just a falling star | le Mar 26 Jan 2016 - 10:20
Élève S - compte fondateur
avatar
Autre(s) compte(s) ? : /
Masculin Personnage sur l'avatar : 96Neko
Âge, classe & année : Âge mystérieux ▬ CLASSE S

Prism' : 2147483429

Messages : 1877
Date d'inscription : 29/08/2011

Élève S - compte fondateur
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

white day (acte V)

  Tout le monde adhérait : le règne des dorés avait assez duré. Les classes devaient réagir, mais pour ce faire, elles devaient s’unir. Une réunion fut organisée par les délégués, exhortant les élèves à oublier leur rancoeur au profit d’une union. Si la majorité accepta de se plier à ces conditions, ce n’était pas le cas de tous. Une partie des A, plus particulièrement, furent réticents, persuadés de pouvoir gérer ce problème seuls - mais le reste des élèves allèrent jusqu’à réunir toute la communauté de l’école pour s’excuser publiquement des torts causés à leurs camarades.

L’entente était plus proche que jamais.
Les cravates de couleurs furent jetées ; les cravates blanches furent arrborées.

White Day. 23 Novembre 2015. Cette journée fut marquante pour Prismver. Une journée avec des élèves tout de blanc vêtus, une cravate blanche et une grève qui perdurent depuis lors. Une bonne partie de l’école accepta ce mouvement - il fallait que les tensions cessent. La pensée commune d’une paix entre classe se solidifia, appuyée par les fêtes de l’hiver qui marquèrent une pause dans les tensions.
À l’aube du Nouvel An, les délégués furent les premiers à réagir : ils lancèrent une opération à l’encontre des S, les répartissant dans des bungalows en compagnie d’élèves volontaires, leur ôtant cette fameuse « demeure des S » qui faisait leur fierté pour en faire une chambre ordinaire. Leurs cravates remplacées, ils furent privés de ce qui les rendait différents.

Cela dit, vous vous en doutez, pas vrai ? Les choses ne pouvaient continuer à aller aussi bien.
Profitez bien de ce début d'année, Prismver. La suite risque d'être difficile à supporter.

Pour les moins idiots, réfléchissez.
Cherchez le sens de ce flux de tourisme grandissant.

rédigé par Gautier P. Everfield

Message Dans Re: ✘ contexte ; we're just a falling star | le Sam 18 Fév 2017 - 17:37
Élève S - compte fondateur
avatar
Autre(s) compte(s) ? : /
Masculin Personnage sur l'avatar : 96Neko
Âge, classe & année : Âge mystérieux ▬ CLASSE S

Prism' : 2147483429

Messages : 1877
Date d'inscription : 29/08/2011

Élève S - compte fondateur
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

magie et vice (acte VI)

C'est à la moitié du mois de Février que vous vous posez la question. Ça ne semblait pas menaçant pourtant. Tous ces touristes qui venaient, toujours plus nombreux depuis le début de l’année, l’école prit d’assaut comme une vulgaire troupe de cirque. Le déclic était venu en même temps que cet homme qui se disait journaliste pour le New York Times : quelque chose clochait.
Peu après, ce fut le tour des parents. Les appels se multiplièrent venant des familles inquiètes, certains élèves furent retirés de l’école. La réponse était évidente, l’admettre, en revanche, était beaucoup moins simple.

Le secret des pouvoirs avait éclaté.

Comment ? Cette question demeurait floue. Avec la présence de tous ces dons à l’extérieur, avec tant de manifestations, avec toutes ces familles aux enfants si spéciaux - la situation avait fini par basculer. Ça n’avait toujours été qu’une question de temps. Les avis furent mitigés, certains fascinés, d’autres effrayés, mais le gouvernement anglais clama son autorité sur cette île située sur son territoire. Face aux problèmes grandissants, Ruthel fit son retour - et grâce à son autorité, permit d’améliorer la situation. Il put conserver son autorité malgré son départ - qu’il refusait d’expliquer - à une condition.

Le gouvernement envoya une vice-directrice au sein de l’école.

De là, tout le monde en était conscient : les choses n’étaient pas seulement différentes, elles allaient empirer. La politique allait changer, et ça commençait dès maintenant : tout opposant au système, quelle que soit sa classe, sera envoyé en E.

rédigé par Gautier P. Everfield

Message Dans Re: ✘ contexte ; we're just a falling star | le Sam 18 Fév 2017 - 17:38
Élève S - compte fondateur
avatar
Autre(s) compte(s) ? : /
Masculin Personnage sur l'avatar : 96Neko
Âge, classe & année : Âge mystérieux ▬ CLASSE S

Prism' : 2147483429

Messages : 1877
Date d'inscription : 29/08/2011

Élève S - compte fondateur
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:



le contexte

nouvel envol (acte VII)

L'année 2016 a été marquée par la révélation des dons. Il y a eu de multiples réactions : à la télévision, dans les journaux, sur internet. Dans les rues et les ministères. Chacun a témoigné de son avis, positif ou négatif, à l'égard de ces mages restés mystérieux malgré les explications de St John.
La tension est montée au fil des mois et une certaine discrimination à commencer à poindre. On parle d'attaques dans les rues et pas seulement sur l'île. Des rumeurs de renvois de mages ou de leurs parents commencent à se répandre. Face à cela, des fanclubs naissent chaque semaine pour rencontrer des vrais mages. Et de nombreux spécialistes tentent de calculer les bénéfices qu'apporterait la magie dans le monde.


Le 9 février, la Vice-Directrice diffuse une annonce dans l'école : il est à présent interdit de quitter l'île sans autorisation. La cause ? L'agitation dans le monde face aux mages et le besoin de se protéger le temps que les tensions s’apaisent. Les élèves ont bien tenté de quitter l'île de force, par rébellion autant que par réelle envie, mais ils ont été retenu au port et à la gare.

Il n'y a pas que le personnel de Prismver qui veille. Des militaires employés par le gouvernement sont à présent dans les rues et patrouillent. Quand on les questionne, ils insistent froidement que c'est pour assurer « la sécurité des mages ». Mais ne serait-ce pas plutôt celle des touristes ? Ces derniers se faisant de plus en plus bousculés par les élèves qui ne supportent plus cette colonisation lente mais certaine.

Le vendredi 10 février marque les esprits par le lancement de PUMA. Mûrement réfléchi après le bilan mitigé de Mrs Staunton, c'est un Décret ayant pour objectif d'apaiser les tensions et de renouer les contacts entre mages et non-mages. Mais de manière organisée.

La Vice-Directrice a expliqué tout le fonctionnement de cette nouvelle classe (surnommée Black Class) à toute l'école rassemblée dans le Grand Hall. Un entretien et un examen d'entrée, une cravate noire, et voilà que les élèves peuvent avoir accès à des cours sans niveau et distinction, et même faire des missions humanitaires. De quoi motiver certains qui veulent voir le monde... et de rendre méfiants les autres.

Selon la Vice, la volonté de PUMA est à terme de supprimer les classes qui sont à l'origine des problèmes ; mais aussi de créer du lien positif avec l'extérieur, pour que les mages ne subissent plus l'incompréhension des non-mages. Elle assure que la nouvelle génération de Prismver sera celle du dialogue face à un secret trop longtemps gardé.


L'agitation se fait le mois qui suit, alors que certains - notamment des B - rejoignent PUMA et que d'autres expriment de plus en plus fermement leur méfiance face à l'extérieur. Peu à peu, des groupes d'opinions se forment et en mars 2017 se fait une séparation quasi officielle de la population prismvérienne.

Il a suffit de quelques messages copiés des réseaux sociaux (alors que l'intranet limitait les réactions) ainsi que d'un article de Faust A. Tennant sur sa prise de position (se détachant de la Vice qui lui avait pourtant permis une protection). Les surnommés Piafs naissent et se distinguent en cinq groupes : Adlers, Colombes, Voltors, Pinguinos et Kiwis. Certains se font discrets sur leur opinion, d'autres affichent leur symbole sur des badges de manière fière voire provocante.

Les Aigles usent de diplomatie et du sourire de Mr Tennant mais témoignent clairement de la supériorité des mages.
Les Colombes réagissent par le pacifisme et sont soutenus par la Vice dans leur souhait d'unir par le dialogue.
Les Vautours sont mystérieux mais leurs actes de violence à l'égard des touristes et militaires sont célèbres sur l'île.
Les Pingouins se veulent neutres mais la non-opinion a aussi son poids dans le débat.
Et enfin... quand on croirait que les Kiwis sont des Pingouins, on se trompe car leur espièglerie est comme l'huile versée sur le feu.

Il est sûr : avec ces oiseaux-là, Prismver n'est pas près de se reposer.
rédigé par Alexis W. Lewis

Message Dans Re: ✘ contexte ; we're just a falling star | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «administration :: L'univers de Prismver :: Règlement & contexte-