predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
It was a joke; my love..|| Drew Bolton.




Partagez | 
 


 It was a joke; my love..|| Drew Bolton.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Ven 28 Juin 2013 - 10:10
avatar
Invité
Invité



It was a joke; my love..

« Featuring Drew. »

Hier, j'ai déconné. Putain.

Avec Drew, on était dans les douches, tranquille, et là, je sais pas, je me suis laissé aller et.. je l'ai embrassé. Sa réaction m'a blessé. Un peu. Non, beaucoup. Il s'est frotté la bouche et moi, j'étais là, à le regarder. L'eau coulait encore sur ma peau alors que je prenais peu à peu conscience des choses. Il avait serré le poing, près à me frapper, et après m'avoir regardé dans les yeux, il était parti, me laissant seul sous la douche. Je m'étais laissé glisser contre le mur froid et j'avais laissé ma tête tomber en avant. Je. J'ai déconné. Je l'ai perdu ? Je sais pas. Et si.. Non. Il ne me pardonnera pas. Je le sais. Mais je ne voulais pas le perdre, non non non. J'avais soupiré et enfin daigné me lever, me sécher et me rhabiller afin de retourner dans mon cabanon, laissant la foudre me taper dessus, la tempête ne s'étant, à ce moment-là, pas calmer. Toute la nuit j'ai tourné et retourné dans mon lit, me demandant ce que je pouvais faire pour plus qu'il m'en veuille. Je me suis finalement endormi avec l'idée d'aller chez lui le lendemain. Avec quelles explications ? J'y réfléchirai une fois devant sa porte.

La nuit passée, je me suis levé tranquillement, après avoir rêvé de Drew sans le vouloir. Il est dans ma tête depuis le baiser. Depuis notre rencontre. Je soupire et je vais me préparer, tentant de me réveiller un peu. Il est quelle heure, en fait ? 13h. Ok, j'ai trop dormi je crois. Heureusement, aujourd'hui on a pas cours, et ça fait du bien une bonne nuit de sommeil. Après m'être préparé j'avale un truc vite fait avant d'aller en ville pour aller chercher un pack de bière et des pizzas. J'espère qu'à cette heure-ci Drew n'a pas encore mangé, parce que ça me ferait un peu chier d'avoir acheté ça pour rien, même pour lui. Mais bon, passons. Une fois tout ça dans mon sac, je me pointe devant le cabanon de celui que j'ai rencontré hier. Je ne sais pas avec qui il est dans la chambre, mais j'espère que là tout de suite, il sera seul. Je vais lui dire que je voulais juste essayer. Que c'était pour rire, et que.. Je sais pas vraiment. Je lui dirai que comme il était beau, j'ai pas pu résister, mais au fond, je faisais que déconner. Ça marche ? Oui. C'est bon. Je toque et je rentre sans même attendre de réponse.

« Mec c'est moi. J'ai ramené des bières et des pizzas. Et je voulais te parler, pour ce qui c'est passé hier. Je. C'était juste pour déconner, tu sais. » Apparemment la chambre était vide. Tant mieux, au moins Drew et moi on sera tranquille. Apparemment il était dans la douche puisque j'entends l'eau couler et les lits des autres sont tous fait. J'ai reconnu celui de Drew parce que je remarquais qu'il y avait ses chaussures au pied de son lit, donc c'est la déduction que j'ai eu. Je fais son lit rapidement et je pose les bières et les pizzas dessus avant de m'affaler, prenant place à côté du sac, attendant qu'il sorte de la douche. Je me rassure moi-même, en me disant que c'était vraiment pour rigoler. Rien d'autre. Juste pour rire.. Je soupire et l'attend, assez impatient.

Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Ven 28 Juin 2013 - 12:10
avatar
Invité
Invité



 ❝ After. ❞







Boule de nerfs. Bordel, c’est quoi ce type ? Ils avaient discuté, ils avaient rit, ils avaient eu des fous rires pendant le match de basket. C’était une soirée vraiment agréable, après le choc de la foudre. Ils avaient prévu d’aller boire un coup, s’aurait vraiment été une bonne soirée, comme Drew n’en vivait pas beaucoup. Le seul avec qui aimait être, c’était Hiroki, mais ce dernier était souvent occupé. Il en avait, lui, des amis. Parfois, Drew revoyait Zephy. De très rares fois, il voyait Sarah. Mais c’était délicat avec elles. Ah, y’avait Blaze aussi. Mais parfois il préférait l’éviter, pas fier de ce qui se passait entre eux.
Bref, Drew n’avait pas vraiment de potes. Et ce soir, il avait espéré beaucoup de Connor. Mais pas autant.

Il était gelé. Il était rentré du gymnase à son cabanon, pieds nus, trempé, n’ayant même pas pris la peine de de sécher. Il était sortit d’une douche brûlante et avait filé directement dehors, dans le froid, sous la pluie, à peine vêtu d’un jean mal boutonné, godasses et sac sur les épaules. Il s’était enfui. Enfui de quoi ?

De Connor. Ca salopard l’avait collé au mur pour l’embrasser. Lui. Lui qui, bon sang, jamais, jamais ne s’était intéressé de près ou de loin à un gars.  La décéption. Leur discution, leurs rires. Alors ce n’était que de la drague ? Et quoi, il a cru que ça avait marché ? N’importe quoi. Il n’avait même pas cherché à savoir si Drew était hétéro ou pas, si il avait une copine, ou même un copain. Rien. Il s’était jeté sur lui.
Pour le coup, il fallait avouer qu’il avait plus de couilles que Drew ne le pensait. Jamais il n’aurait soupçonné qu’il soit capable de ça.

“Fais chier.” Murmura t-il pour lui-même, gavé de penser à ça.  Merde, penses pas à un mec, ça craint. En moins de deux, il était dans son lit, grelottant de froid. Bref, allez, zappes. C’est qu’un gay qu’a voulu tester, c’est tout. Oublies le.
Mais le sommeil ne venait pas. Une solide barrière occupait son esprit, afin d’arrêter d’y penser. Mais les images et les sensations lui revenaient parfois, aussitôt chassées. Il se tournait. Se retournait. Soupirait. Grognait. Il finit par s’endormir, du moins, par rêver, sans vraiment comprendre si il dormait ou pas. Une nuit agitée. Des images. Rêve ou cauchemars ? Il y avait des sensations de bien être, de peur, de plaisir, d’horreur. Et puis tout s’était mélangé, rien n’avait de sens. Et puis plus rien.

Le sommeil lourd, enfin. Drew ouvrit les yeux, difficilement. Ils étaient secs. Il dû cligner des yeux plusieurs fois, bailler pour les humidifier. Il n’avait pas encore bougé. Il était complètement étendu de travers, la couette à moitié par terre, les bras au dessus du vide, la tête dans le matelas. Il se sentait épuisé. Froid. Il s’enroula rapidement dans la couette, grelottant de nouveau. Allez, par dessus le marché, il était tombé malade en plus. Il ferma les yeux, voulant se rendormir, mais il fut bien vite agacé par la lumière du jour qui lui agressait les yeux. Bordel, mais quelle heure il est ? Il finit, après un long moment, par se lever, grognant. Mauvais poil. Mal dormi. Et...
BAM. Le mal de tête. Il avait froid. Ah, il s’était endormi tel quel, en jean mouillé. Parfait. Quel con Drew, quand tu t’y met, t’es vraiment con. Il ôta son jean qu’il jeta dans la corbeille à linge. Pour le moment, il était seul dans le cabanon. Il avait donc pris la mauvaise habitude de s’y promener nu. Une douche, et un bon café noir. Mettant la machine en route, il se dirigea par la suite à la salle de bain, oubliant sur le passage de prendre un cachet pour son mal de crâne. Il éternua sous la douche. Et plus d’une fois. Il grogna de nouveau.
Bouillant. L’eau était bouillante, lui cuisait sa peau meurtrie. Qu’importe. Il aimait trop l’eau chaude pour s’en soucier, malgré les conseils de Wood.
Bien sûr, Connor occupait encore son esprit. Légèrement. Plus calme que la veille, Drew s'efforçait toujours de ne pas y penser. Pourquoi y donner de l’importance ? Bwarf. C’était le pote d’Hiro. Il serait difficile de l’éviter. Mais il l’éviterait, un temps au moins, c’était certain. BREF. N’y penses plus. L’eau s’arrêta. Il sortit de la douche, enfin réchauffé. Bwarf, il n’avait pas prévu d’habits, il allait se les gêler dans la chambre. Drew s’attarda quelques secondes devant la glace. Bordel, quelle gueule. Il enfila un peignoir blanc, s'ébouriffa les cheveux avec une serviette, la reposa et sortit tout en attachant son peignoir.

Choc. Bouche ouverte. Il se stoppa un instant sur le pas de la porte de la salle de bain, regardant Connor. Il cilla. Puis il inspira profondément avant de, en silence, le quitter des yeux pour filer vers le minuscule coin cuisine, le visage fermé. Il se servit du café, sans lait, sans sucre, et se retourna, posant ses fesses contre le plan de travail, un bras arqué derrière lui pour s’y appuyer, l’autre portant la tasse à ses lèvres. Il reposa enfin le regard sur Connor, qui était resté silencieux. Ses yeux bleus sombres glissèrent sur les pizzas et les bières. MMh. Il n’avait pas vraiment le choix.

"Café ?" Finit-il par lâcher doucement après une longue gorgée, ses yeux glissant de nouveau dans ceux du jeune homme.




© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Ven 28 Juin 2013 - 16:33
avatar
Invité
Invité



It was a joke; my love..

« Featuring Drew. »

J'ai toujours ces images en tête. Lui. Nu. Collé à moi. Mes lèvres contre les siennes. Comment oublier ce baiser ? Hein, comment je peux oublier un truc comme à moi ? J'avoue que rien que d'y penser, j'ai mal au ventre. J'aimerais tellement que ça recommence. J'ai peur. Et. Et si j'étais en train de l'aimer ? Non. C'est impensable. Connor, arrête tes conneries bordel. Mais pourquoi ? Pourquoi devrais-je arrêter ? Ça parait tellement évidemment, sinon pourquoi je penserai à lui tout le temps comme ça ? Je ferme rapidement les yeux avant de les rouvrir, et là je le vois en face de moi. En peignoir. Merde. Et voilà, tout défile encore une fois dans ma tête. Dites, vous croyez aux coups de foudre ? Ce truc là, qui vous tape d'un coup en vous laissant attendre une personne qui, apparemment, ne veut pas de vous. Je. Drew tu. Tu me plais Drew. Je fais comment moi ? J'avais pas prévu ça. C'est des conneries de toute manière. Il a entendu ce que je lui ai dit en arrivant, à propos du baiser ? Ouais, s'il était sous la douche, je me doute que non. Hum. Je secoue la tête quand il me propose un café et je sors le pack de bière.

« J'ai ce qu'il faut. Laisse tomber ton café et.. viens boire une bière avec moi ? » Ma question. Il va l'ignorer ? La détourner ? Je pense qu'il me déteste. Je crois qu'il veut que je parte là. Oui. Je pense. Je me lève, non pas en soupirant et à contrecœur, et je m'approche de lui. Drew, ne recule pas. Je ne vais rien te faire, je te jure. Je ne vais rien te faire. Je me sens mal, si tu savais. Je veux oublier ça. Je veux me dire que c'était juste pour déconner. 'fin ça je l'ai déjà dit. Mais avec l'eau qui coule, il m'a peut-être pas entendu ? Je vais lui redire ce que je lui ai dit en arrivant. Il sera peut-être moins fuyant, moins.. distant. Je veux revoir le Drew que j'ai rencontré, pas ce Drew effrayé et enragé envers moi.

« Au fait Drew, pour hier, tu te doutes que c'était juste pour déconner. Ok, je suis gay, mais c'était juste pour te faire chier t'inquiètes. Fallait pas le prendre comme ça hein.. » Mensonge. Mensonge. MENSONGE. Oui, mais il le fallait. Je n'allais pas rester comme ça, alors qu'il m'en voulait certainement. Je n'allais pas lui dire que si j'avais fait ça c'est parce que j'en crevais d'envie. Je n'allais pas lui dire que le voir nu comme ça m'avait tout simplement donné envie de l'avoir avec moi, contre moi, pour moi.. Je ferme les yeux et lui tourne le dos. Il est nu sous son peignoir, et je le supporte pas. J'ai une boule au ventre qui revient, et ça me soule. Connor, passe à autre chose. Drew, il est hétéro. Drew, il est peut-être en couple. Drew, il ne t'aime pas. Drew.. Drew il m'obsède. Voilà ce que je peux affirmer. Pourquoi ? Parce que. Il est H24 dans mes pensées.

« Bref, uh.. Hé, ça te dit qu'on se matte un film ou qu'on se fait une partie de jeux vidéos ? J'ai apporté ce qu'il fallait ! » Pour confirmer mes dires, je m'approche de mon sac que j'ouvre pour lui montrer ce que j'avais pris niveau bouffe et boisson, et aussi pour lui montre ma PS3 et quelques jeux. C'était juste histoire de détendre l'atmosphère, je trouvais qu'il y avait trop de gêne, et ce, des deux côtés. Je reste dos à lui, je soupire. Drew et toi ne serez qu'amis. Sérieux mec, mets-toi ça dans le crâne. T'as aucune chance avec lui. Je me redresse, étant toujours penché sur mon sac, et je me tourne face à lui, un grand sourire aux lèvres, dissipant tout malaise avec celui-ci.

Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Ven 28 Juin 2013 - 17:52
avatar
Invité
Invité


 ❝. ❞


Connor refusait le café. Tant mieux. Il lui proposait de la bière. Là ? Dès le matin ? “J’viens d’me lever.” Grogna t-il en détournant le regard sur sa tasse, qu’il bu. Sache-le Connor, la journée ne commence pas avant le café noir. Drew bu, comme défiant sa proposition de laisser tomber le café. Ouais, c’était stupide, mais il y tenait. A cet instant, la seule envie qu’il avait était de dire blanc si Connor disait noir, et inversement. Drew était resté immobile, ne laissant que la tasse se porter à ses lèvres à deux trois reprises. Il avait le regard fixe sur sa tasse presque vide, tête baissée, quand Connor se leva. C’est en le sentant s’approcher qu’il leva son regard océan sur lui, sans lever la tête. Il s’approchait. Il frissonna mais se tint immobile. Ne recommences pas mec.

« Au fait Drew, pour hier, tu te doutes que c'était juste pour déconner. Ok, je suis gay, mais c'était juste pour te faire chier t'inquiètes. Fallait pas le prendre comme ça hein.. » Mmmmh. Drew leva enfin la tête vers lui. Légèrement avachi sur le plan de travail, Connor le dépassait. Putain, ils faisaient genre exactement la même taille.
Drew voulu l’envoyer bouler. Lui dire qu’il ne touchait pas aux mecs. Que par conséquent, c’était certain qu’il allait le prendre “comme ça”, et qu’il aurait mieux fait de se renseigner avant. Nan, d’ailleurs, il aurait mieux fait de s’abstenir tout court.

Mais il ne pu. Il ne pu lui dire tout ça. Car de nouveau, Connor avait ce regard gentil, adorable, ce regard de cocker qui fait pitié. Bordel. Il arrivait pas à le suivre. Tantôt fragile et soumis, tantôt rebel et dominant.
Mais là, il était là, se gratant la tête, ne sachant pas où se mettre. Ouais, comme il l’avait rencontré quoi. Qui pouvait lui assurer qu’il ne profiterait pas encore ? Drew posa violemment sa tasse sur le plan de travail. Merde, c’était pas un faible. Si il recommençait, il lui fouttrai son poing dans la gueule et tchao.

Un film. Des jeux. Le voila qui s’installait. Drew grinça des dents. Mais il se décala du plan de travail. il soupira discrètement. Posa son regard sur lui. Pourquoi il n’arrivait pas simplement à l’envoyer chier ? Il soupira. “Met c’que tu veux. Ca m’ira. J’vais m’habiller.” Et sans un mot ou un regard de plus, il chopa un jean, un caleçon et fila dans la salle de bain, prenant soin de fermer la porte à clé.
il enfila son caleçon, son jean, et prit quelques minutes à s’appliquer pommade et bandages. Une fois chose faite, il posa ses mains sur le rebord du lavabo, s’observant dans la glace un instant. Il avait l’impression d’y voir un inconnu. Il souffla, énervé, et sortit.

Le torse nu, il vint s’affaler sur le lit, à côté de Connor. Et sans un mot, il ouvrit le pack de bières, s’en empara d’une et d’une part de pizza. Il se colla au fond du lit, dos contre le mur, jambes pliées et pieds sur le matelas. Ouais, c’était à Connor de tout installer. Merde hein.

“Merci pour la bouffe.” Lâcha t-il, essayant au mieux de ne pas grogner.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Sam 29 Juin 2013 - 16:58
avatar
Invité
Invité



It was a joke; my love..

« Featuring Drew. »

Je soupire à sa réaction. Il m'en veut vraiment. Je sais pas quoi faire pour me faire pardonner, et s'il continuait à être froid comme ça, genre, pour toujours ? Je secoue la tête et, pendant qu'il va s'habiller, je tente de mettre un DVD. Ouais, ok, son lecteur il marche pas. Super. Je soupire encore une fois. Décidément, tout pour me mettre de mauvaise humeur aujourd'hui. Bon. Je mets la télé, me contentant de mettre une chaine de musique le temps qu'il arrive. J'ouvre la boite de pizzas, l'étalant sur le lit, et je pose deux bières juste à côté, et je regarde Drew revenir. Il se pose dans un coin de son lit, comme s'il avait peur que je l'approche, ou que je lui saute dessus, surtout qu'il reste torse nu, alors peut-être qu'il est encore plus méfiant ? Mais merde, reste pas comme ça Connor, parle-lui, dis-lui un truc. Il prend une part de pizza et me remercie. Comme simple réponse, je hausse les épaules et soupire une nouvelle fois avant de lâcher.

« Ton lecteur marche plus. J'ai laissé la télé. » Le ton de ma voix était plus sec que d'habitude. Il devenait aussi froid que le marbre, alors merde, je ferai la même chose à partir de maintenant. Me dire que je l'entendrai peut-être plus rire comme hier pendant le match me laisse avoir une boule au ventre. Je veux pas que ça arrive. Je veux l'entendre me parler. Je veux l'entendre rire. J'ai besoin de tout ça. Et si je partais et que je laissais les choses se tasser avant de revenir vers lui ? Le lendemain, c'était beaucoup trop tôt pour faire ses excuses. C'est vrai quoi, c'est tout frais d'hier. J'aurais dû réfléchir avant de venir. Je prends à mon tour une part de pizza en regardant la télé, du moins, écoutant la musique qu'il y avait dessus. Génial, un de ces pseudo-rappeurs français à la Booba. Qu'est-ce que je déteste le rap. Je prends la télécommande et je me mets à zapper, comme si c'était logique, et je tombe sur une série que j'adore. Les Simpson. Certes, c'est débile, mais moi ça me fait rire de regarder ça. Je tourne la tête vers Drew en finissant ma part, prenant une bière que j'ouvre en silence, avant de souffler longuement.

« Drew, parle-moi. Arrête de m'en vouloir. Je t'ai dit que c'était juste pour déconner. Sache que tu m'attires pas. T'es mignon, c'est vrai, mais t'as pas ce que les mecs que j'aime ont. Aller, prends une bière et arrête de bouder, on dirait un p'tit gamin. » C'est assez ironique de dire ça, surtout quand on sait que Drew est plus vieux que moi. Je le sais parce qu'il a le même âge qu'Hiroki. Je lui tend la bière que je viens de décapsuler, la foutant finalement à côté de lui, au cas où il préférait rester méfiant envers moi et ne pas la prendre au risque de me toucher. Je pose ma tête sur le mur et j'ouvre une deuxième cannette que je garde pour moi et que je commence d'ailleurs à boire. Si seulement cette après-midi pouvait arranger les bêtises d'hier. J'espère arriver à le convaincre de ne pas me faire la gueule, je crois que sinon, je serai.. perdu. Je ne connais pas la raison de ce besoin, mais je sais qu'il me faut Drew dans ma vie. Il me le faut.

Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Dim 30 Juin 2013 - 21:41
avatar
Invité
Invité


 ❝ Ok, Dude. ❞


Ah oui, tiens, le lecteur dvd. Il haussa les épaules. Les clips lui allaient très bien, le choix d’un film aurait été une corvée de plus. Leurs regards étaient fixés sur la télé. Ils la voyaient, mais assurément, ne la regardaient pas. Enfin, Drew posait bien son regard sur les nenettes en bikini accompagnant le rappeur, mais bon. Rien de bien intéressant, et surtout, putain, quelle musiquede merde. Connor eut la décence de zapper. Bon, au moins, ils avaient les mêmes goûts sur certaines choses. Les Simpson. Une minute de silence, observant les têtes jaunes sur le téléviseur. Drew ne savait pas quoi penser. Ok, c’était pour rire, il voulait juste tester... N’empêche que, c’était gênant. Avec une nana, Drew ne se serait jamais permis ça. il était romantique, séducteur, enfin, il y avait du chemin à faire avant d’envisager quoi que ce soit... Il ne leur sautait pas dessus comme ça...
Ceci dit, d’autres le faisaient, homme ou femme. Après tout, c’était plus une question de caractère que de sexe... Connor prit la parole, Drew glissa son regard sur lui.


« Drew, parle-moi. Arrête de m'en vouloir. Je t'ai dit que c'était juste pour déconner. Sache que tu m'attires pas. T'es mignon, c'est vrai, mais t'as pas ce que les mecs que j'aime ont. Aller, prends une bière et arrête de bouder, on dirait un p'tit gamin. » Bah v’là autre chose. Comment il était sensé prendre ça ? C’était limite vexant maintenant. M’enfin, vexant, mais rassurant. Sur le moment, il eut envie de demander qu’est-ce ce que “les mecs qu’il aime ont”, mais après une seconde de réflexion, se dit qu’il préférait largement ne pas savoir. Oh, il avait l’habitude avec Hiroki. En soit, ça ne le gênait pas, mais il ne pouvait s’empêcher, lui, d’être rebuté par les hommes. Chacun son truc, et son truc à lui, c’était les nanas.

Et la bière. Il se saisit de celle que Connor lui avait décapsulé. Allez, il avait raison. Il n’allait pas rester là, apeuré comme une petite pucelle. Autant le prendre à la rigolade. Oui. Il l’aimait bien, Connor, alors autant rire de son homosexualité et de son attirance pour lui. Il soupira, portant la bouteille à ses lèvres. Il esquissa un sourire en posant le regard sur lui. “Ok. Soyons potes. Mais... NON, Connor, on ne couchera pas ensemble.” Il lui adressa un clin d’oeil charmeur avant de boire à la bouteille qui effleurait déja ses lèvres.

Drew était un séducteur. Un romantique, un adorable petit ami, certes, mais un séducteur quand même. Il n’aimait pas qu’on lui résiste, même si il ne se sentait pas attiré par la personne. Il voulait plaire. C’était peut-être ce petit côté qui attirait les hommes. Il séduisait, voulait plaire, et n’aimait pas quand ce n’était pas le cas. Ainsi, malgré toute l’étrangeté de la situation, il était flatté de plaire à Connor. Homme ou femme, qu’importe, on le désirait. Il y avait là, c’était certain, un petit plaisir sadique. Il ne pouvait rendre à Connor cette attirance. Mais il se flattait de lui plaire. Narcissique ? Peut-être un tout petit peu. Oh, allez, tout le monde aime plaire. Mais Drew en jouait. Oui, c’était un jeu. Il lui était arrivé plus d’une fois de draguer une fille qui le rejetait, juste parce-qu’elle le rejetait. Non parce-qu’elle l’attirait. Quoi qu’il en soit, sans pouvoir se l’expliquer, il avait été légèrement vexé de ne pas “attirer” Connor. Je t’attire pas plus que ça en réalité ? Ok. Challenge accepted.

Ne joue pas avec le feu, Drew.

Contradictoire, il l’était à fond. Dégages Connor, ne me touches pas ! Oh, je ne t'intéresse pas finalement ? Ok, on va voir ça. Drew se contredisait lui-même, et avait tendance à contredire tout le monde, juste comme ça, pour le plaisir, ou même instinctivement. Dis moi blanc, je dirais noir. Grandis Drew, grandis.
Le jeune homme reposa la bouteille, s’emparant d’une deuxième part de pizza. Il se leva, allant chercher une feuille plastifiée qui traînait sur un autre lit. Il lu à haute voix, mâchant. “Aleksander Von Weissman,hum... Blaze Scott et Erika Jones... C’est ceux qui doivent me rejoindre. Tu les connais ? Je connais que Blaze...” Il n’ajouta rien, reposant la feuille, s’appuyant de nouveau contre le plan de travail en enfournant la fin de sa part dans sa bouche. Il n’y avait rien de spécial à dire sur Blaze. Enfin, peut-être pas là, maintenant, à un type qui avait essayé de se le faire la veille dans la douche.

Parce-que soyons clairs, Connor, si Drew ne t’avais pas repoussé, tu te le serais déja fait.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Lun 1 Juil 2013 - 20:03
avatar
Invité
Invité



It was a joke; my love..

« Featuring Drew. »

Alors qu'il approche le culot de la bouteille à ses lèvres, il me sort cette phrase qui me fait éclater de rire. Sa façon de le dire, ou peut-être parce qu'elle sort de sa bouche ? En même temps, tout ce qui vient de lui m'amuse, ou me fait sourire. Drew, tu es tellement parfait. Je soupire, cachant ce petit malaise, et je le regarde se lever, une nouvelle part de pizza à la main. Je le vois regarder une fiche, me donnant les noms des autres occupants de la chambre. Quoi ? Blaze est dans cette chambre ? Et il la connait ? D'accord, euh, c'est mauvais signe ça, je pense. Et si Drew se la tapait aussi, je fais quoi moi ? Genre mon plan cul se tape un mec que j'apprécie un peu trop ? Ok ok, laissez-moi me redire ça une trentaine de fois avant de réagir. Alors qu'il finit de lister ses compagnons, je me mets à boire ma bière, buvant un peu plus de la moitié en une seule fois. Non, c'est pas possible. Pas Drew et Blaze.. Drew et Connor ? Oui. Blaze et Connor ? Oui. Drew et Blaze ? NON. Cette idée m'insupporte, alors je me tente, et je fronce les sourcils, avec un sourire en coin, ne laissant rien paraître de mon mal-être, puis je lui demande, me levant pour m'approcher de lui.

« Oui, je connais Blaze, et Aleksander, il me semble que c'est le petit ami d'Anshu, 'fin je suis pas sûr. Mais dis-moi, Blaze, c'est ton amie, ou..? » S'il me dit que c'est plus de ça, je crois que je reprends tout mon bordel et je retourne dans mon cabanon, je supporte pas cette idée. Vous imaginez ? Je couche avec Blaze, après qu'elle ait couché avec Drew. C'est juste dégueulasse. Pourquoi la vie elle est si injuste avec moi, hein ? Finalement je ne préfère pas me plaindre. Non. J'arrête de me plaindre. Alors que je suis en fasse de lui, je repense à hier, surtout que le fait qu'il soit torse nu m'oblige à tout me remémorer. Ce baiser. Il veut pas sortir ma tête. J'ai l'impression d'avoir encore son corps collé au mien, mes lèvres collées aux siennes. Drew, deviens gay bordel ! J'esquisse un petit sourire. Connor. T'es con. T'es vraiment con. Genre, un hétéro qui peut se taper n'importe quelle belle fille de Prismver deviendrait gay pour un type comme toi ? Ahah, t'es pathétique. Putain ouais. Je suis pathétique. Je me mets dos à lui pour soupirer, et je m'approche de son lit afin de reprendre une part de pizza, faisant semblant de rien. Ne rien lui montrer, il comprendra sinon. Tu m'entends Connor ? Ne laisse pas tes sentiments ressortir, même s'ils sont en cours de développement, ne lui montre absolument rien. Et puis, je m'acharne, mais pourquoi ? Connor. Passe à autre chose. Tout de suite.

Mon cerveau ne réagit plus, il me donne plus ces leçons de moral comme il le fait d'habitude. Je devrais peut-être envisager l'abandon, puis je me retourne, restant tout de même au pied de son lit, et je regarde son corps. Drew t'es tellement bien foutu. Et c'est là que je me dis que je peux pas abandonner. Non, je me sens incapable de faire ça, il est tellement.. il est tellement sexy que c'en est impossible. Il le sait ça, qu'il est sexy ? Bon, à mon avis oui. Je suis sûr que tout le monde lui cours après. Vraiment tout le monde. Je pousse un petit soupir. S'il me demande ce que j'ai, j'ai déjà une réponse toute faite. Lui mentir ? Oui. Je vais le faire, et de toute manière, je crois que c'est ce que je vais devoir faire à long terme. Je me laisse tomber dans le lit, finissant ma bière, la moitié de la part de pizza dans la main, que je balance finalement dans la boite, préférant boire que manger. Boire, c'est cool, ça te fait tout oublier. Ok, là c'est de la bière, alors forcément, ça va pas aider à grand chose, mais c'est toujours mieux que rien. Je regarde la télé, puis Drew. Drew. Je ne le lâche pas des yeux, je sais pas à quoi ressemble ma tête, mais je me doute que tout mon "sex-appeal", comme s'amuse à dire Léo, est parti. Je souris, et me reprends une bière. Je me redresse un minimum et je l'apporte à mes lèvres, comptant boire celle-ci moins rapidement.

Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Lun 1 Juil 2013 - 22:51
avatar
Invité
Invité


 ❝ Play with me. ❞


 
« Oui, je connais Blaze, et Aleksander, il me semble que c'est le petit ami d'Anshu, 'fin je suis pas sûr. Mais dis-moi, Blaze, c'est ton amie, ou..? »
Drew ôta brusquement le goulot d’entre ses lèvres. “Je. Heu, ouais. Plus ou moins.” il détourna le regard, reposant la fiche, faisant mine de rien. C’était peut-être pas la meilleure idée d’expliquer que Blaze, tout  comme lui, lui avait sauté dessus la première fois qu’ils s’étaient vus, mais qu’elle, il avait répondu favorablement, parce-que c’était une nana, et pas des plus froides... Il resta sur place alors que Connor  lui tournait le dos, retournant se caler sur le lit., pizzas et bière en main. Drew avait presque aussitôt tourné le regard sur la télé, tapotant d’un doigt contre le plan de travail à l’écoute de Muse, Panic Station. Il ne pu s’empêcher de fredonner, bougeant la tête en rythme.  “Tu joues d’un instrument ?” Demanda t-il sans quitter la télé du regard. Il adorait la musique. La basse et le chant, qu’il pratiquait. Il cherchait un bon guitariste avec qui jouer de temps en temps.  Parce-que bon, la basse, c’était génial, mais seul... il porta son regard sur Connor. Il y avait quelque chose en lui. Quelque chose qui plaisait à Drew. Il le voyait ici, régulièrement, prendre des bières avec lui. Il le voyait l’accompagner en duo guitare-basse. Il le voyait mater des films, faire du sport avec lui. Il ne  savait l’expliquer, mais il voyait réellement en lui un ami potentiel. un vrai ami. Une de ces relations spéciales. Il détourna le regard de nouveau sur la télé. Oui, il espérait. Il espérait aller plus loin avec Connor. Avoir, enfin, un vrai pote.

Drew posa sa bière sur la table basse et empoigna le manche de sa basse. Elle était toujours branchée sur l’ampli. Il en jouait souvent, essayant parfois de suivre les mélodies des clips à la télé. Il se mit à gratter quelques accords. Il avait le doigté agile. (8D) On sentait plusieurs années de pratique. Il tapotait le sol de son pied, en rythme. La basse lui correspondait totalement. Le fond sonore, discret, l’ombre de la guitare éléctrique. Et pourtant, l’ombre est là, et quand on tend l’oreille, quand on y prête attention, on se rend compte de son importance, de la beauté et de l’harmonie qu’elle apporte. Le bassiste est le discret que l’on entend pas, et pourtant, sans lui, c’est bien différent. Drew adorait ce son. Plus que tout autre. il reflétait la discrétion du personnage.  

Connor , le voyant faire, s’était proposé de ramener sa guitare. “Avec plaisir.” Souffla Drew, glissant un regard à Connor, jouant tranquillement, souriant. La musique allait peut-être les détendre, les aider à oublier le léger malaise qui persistait entre eux. Rien n’était plus beau que la musique, et elle permettait de tisser des liens en profondeur. Drew avait hâte que Connor ne revienne. Si il s’entendaient sur la musique, si ils formaient un beau duo, alors il aurait beaucoup de plaisir à rejouer avec lui, et, faisant confiance à la musique, à apprendre à le connaître.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Mar 2 Juil 2013 - 21:39
avatar
Invité
Invité



It was a joke; my love..

« Featuring Drew. »

J'ai eu l'impression qu'il avait été gêné quand j'ai dit que je connaissais Blaze. Quoi, ils ont le même genre de trip que nous ? Nan parce que sinon ça craint quoi. Je n'ai même pas envie d'y penser tellement ça me dégoûte. Puis là, à la télé, y'a cette fuckin' musique de Muse. Bordel, j'aime tellement ce groupe. Je connais leur chanson par cœur, et j'arrive à te les chanter et les jouer, mais en fait, solo, c'est un peu moche. Drew me demande si je sais jouer d'un instrument, au départ je comprends pas la question, puis en arrivant dans la chambre tout à l'heure, j'avais vu une basse. D'ailleurs, il prend celle-ci en se mettant à jouer, alors que je n'ai même pas encore répondu. Boarf, tant pis. Je l'écoute, assis sur son lit, et je ne le quitte pas des yeux. Même quand il joue, il est magnifique. Drew s'arrête finalement, donc je lui dis que je joue, et je me propose même d'aller chercher ma guitare, il accepte. Hum, je nous vois déjà, jouer ensemble comme si on était des potes depuis toujours. Je vais pas trop quoi faire. Je sais pas trop pourquoi je suis en route vers mon cabanon. J'ai aucune réponse à toutes ces questions que je me pose, et je ne désire pas les connaitre. Voir la vérité en face m'effraie. Je sais pas pourquoi. De quoi est-ce que je peux avoir peur ? Je soupire, et je préfère pas chercher à comprendre.

J'ouvre la porte de ma chambre, prends ma guitare et je file aussitôt. J'y retourne. Et j'arrête pas de penser à Drew, là, torse nu. Je le trouve tellement beau. Sérieusement mec, t'es trop beau pour être hétéro. Il doit bien y avoir une fail quelque part ? Je te jure Drew, je la chercherai et je la trouverai. Un jour, tu seras à moi. Je soupire, espérant voir ce jour arriver, même si je sais que ce n'est pas pour maintenant. Je suis devant le cabanon de Drew et je respire longuement avant d'ouvrir la porte, et d'aller le rejoindre, déballant par la suite ma guitare. Ma guitare ? C'est une électro-acoustique. Ma guitare ? Elle est noire, et belle. Ma guitare, c'est une putain de Fender qui roxe à mort. Ça, c'est une chose dont on peut pas me séparer, une chose que jamais personne pourra me prendre. La musique, c'est une partie de ma vie, la partie principale. C'est mon pilier, je pense, j'en sais rien. Ma chanson favorite ? Wonderwall, de Oasis. Je me mets à gratter, connaissant les accords et les paroles par cœur. Ah, ouais, Connor tu t'improvises souvent chanteur ? Je suis concentré sur ma musique. Je ne fais rien d'autre. Je ne pense à rien d'autre. Je chante. Je joue. Une fois que j'ai fini la chanson, je garde les yeux fermés un moment, et je daigne enfin regarder Drew en affichant une mine désolée.

« Désolé, mais j'ai toujours tendance à me laisser aller quand ça concerne la musique, surtout quand j'ai ma guitare entre les mains. » Je pose ma guitare contre le mur et je souris en coin en regardant le beau garçon qui m'honorer de sa présence, bien qu'en fait c'était moi qui était chez lui, et je ne le lâche pas du regard, attendant une quelconque réaction de sa part. C'est la première fois que je joue et chante devant quelqu'un, je ne suis pas à l'aise avec des gens, et c'est pour ça que j'adore quand ma chambre est vide, ça me permet de jouer comme bon me semble.

Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le Mer 3 Juil 2013 - 23:40
avatar
Invité
Invité


 ❝Together. ❞


Connor était de retour. Pendant ce temps, Drew avait refait du café. Il en buvait beaucoup trop. Il avait jeté les cadavres de bières, rassemblé les parts de pizza restantes dans un seul carton. Il ramenait d’autres bières alors que Connor revenait, une Fender en main. Drew l’observa. Elle avait du style. Une électro-acoustique. Marrant, Drew aurait imaginé Connor avec une bonne guitare électrique bien vieille. Comme quoi, il avait plus de sensibilité qu’il ne l’imaginait, et surtout, il ne le connaissait pas...

Drew se rassit à ses côtés et sourit : Connor avait commencé Wonderwall. Drew adorait cette chanson. Son ami chantait bien. Il avait le type de voix pour cette chanson. Drew, lui, avait une voix plus grave, plus raillée. Il le regardait, l’écoutait. Il avait du talent, il jouait bien, et sa voix était agréable. Au bout de quelques instants, Drew repositionna sa basse, baissa le volume et, doucement, se mit à jouer avec Connor. Tout bas. Discret. Juste pour l’accompagner. Pour créer ce fond magique que seule la basse savait créer. Connor acheva la chanson.

« Désolé, mais j'ai toujours tendance à me laisser aller quand ça concerne la musique, surtout quand j'ai ma guitare entre les mains. »  Drew sourit ,l’observant poser sa guitare et se tortiller, légèrement confus. “T’es doué mec. T’a une bonne voix aussi. Joues avec moi.” Drew chopa la télécommande et coupa le son de la télé. Saisissant la seconde télécommande, il fit tourner la chaine hi-fi, réfléchissant ou non aux chansons qui défilaient. C’est finalement le clip silencieux qui le décida : éteignant la chaine, il remonta à peine le volume de la télé tandis que Feel Good Inc. De Gorillaz commençait. Facile. Soit il savait déja la jouer, soit il pouvait assez facilement s’adapter. Drew, tenant sa basse en place, posa son regard bleu dans celui de Connor. Une seconde. Et d’un mouvement de tête, il commença à jouer, fixant toujours son guitariste. Celui-ci se mit en route quelques secondes après, prenant le temps de s’imprégner du rythme de la basse. Il y avait quelques fausses notes. Quelques écarts de synchronisation. Mais le tout restait harmonieux. Ils ne faisaient qu’un dans la mélodie. Ils se regardaient de temps à autre. Non, souvent. Tout le temps. Sourire. Drew s’était mis à chanter. Il avait la voix grave, légèrement cassée quand il forçait dessus. Sarah lui avait dit qu’il avait la voix du chanteur de VAST. Il avait soumis l’idée à Zephy, elle avait halluciné de la justesse du propos.  Selon elles, cela méritait vraiment qu’il s’y penche de plus près, sur son chant.

Le jeune homme chantait, jouait, fermait les yeux ou regardait Connor. Quelque chose naissait dans cet instant. Quelque chose de fort se tissait. ils avaient du mal à communiquer après ce qui s’était passé, mais ici, à l’unissons, ils se comprenaient. Tout deux se permettaient des variations, et l’autre suivait, s’adaptait. C’était comme si ils jouaient ensemble depuis longtemps. Drew prenait beaucoup de plaisir à s’entendre dans ce duo. Depuis longtemps, il cherchait son âme soeur musicienne. Il l’avait trouvé.

Ils passèrent des heures ensemble. A boire, jouer, discuter, rire, déconner. Le lendemain, Connor revint, et après encore. D'un mauvais départ, ils repartirent du bon pieds, et passèrent de plus en plus de temps ensemble. très vite, ils devinrent un duo inséparable. Plus personne ne pensait à Drew sans penser à Connor, et inversement. Quand aux sentiments de Connor ? Oh, quelques baisés volés par-ci par là, qui, désormais, faisait rire Drew, bien qu'il continu de rejeter son ami. Non, Connor, on ne couchera pas ensemble, répétait-il en riant.



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Message Dans Re: It was a joke; my love..|| Drew Bolton. | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: Poubelle ! :: RPs :: Fini m'dame-