predefinis
mini news
05.07 Pensez à changer vos codes de LMS si vous utilisez ceux en libre-service ! www.

28.02 Déménagement de la Chatbox !

30.01 Nouveau système de récompense pour les votes aux top-sites ~
intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

nom du rp •• votre pseudo

ajouter le mien ?
à l'honneur


infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. & www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. recensements des évènements
www. top-sites
Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais...




Partagez|

 
Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Dans Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Lun 18 Nov 2013 - 18:46
avatar
Invité
Invité



Pourquoi on m'embêtes ? J'ai rien fais....

Feat : Rigane Goltraigue

Aujourd'hui, tu avais comme une envie d'aller prendre l'air. Il faisait beau et tu voulais sentir le vent sur ton visage. Parce que la journée avait été épuisante pour toi : deux heures de cours où tu as dû lutter pour ne pas t'endormir et où tu pensais à autre chose. Oui, Max, au lieu d'être concentré, tu pensais à la prochaine aventure que tu pourrais faire et, évidemment, tu demanderais à Noëlle, ta meilleure amie, de t'accompagner.
Cependant, tu ne pouvais pas tout simplement parce que la petite fille n'était pas dans ta classe. Vous étiez bien en C tous les deux mais tu avais un an de plus qu'elle donc vous ne pouviez pas vous retrouver dans la même salle, à ton grand désespoir d'ailleurs. Tu te sentais bien seul sans la petite fille à tes cotés. Heureusement qu'il y avait Maxi, ton doudou en forme de lapin bleu que tu emmenais partout avec toi !
Évidemment, pour éviter de trop te faire moquer par les gens de ta classe, Maxi se faisait discret dans ton petit sac à dos et tu ne le sortais que lorsque tu étais hors des salles de classes. Enfin bon, revenons à nos moutons et au fait que tu avais envie de prendre l'air. Heureusement, la dernière heure de cours ne tarda pas à filer et te voilà livré à toi même dans les couloirs :

Max : « Qu'est ce que t'en dis Maxi ? Si on allait voir Noëlle pour jouer avec elle ? »

à la simple idée d'aller dire un coucou à ta meilleure amie, ton sourire se fit plus joyeux. Évidemment, tu n'obtins aucune réponse de la part de ta peluche qui n'était, malheureusement pas douée de parole. D'ailleurs, tu trouvais ça bien dommage parce que tu aurais aimé lui parler et que Maxi te réponde quelques fois mais bon... ça te faisait quand même une compagnie quand il n'y avait personne n'est ce pas ?
Hochant la tête d'un air déterminé, tu te mis en tête d'aller trouver Noëlle mais quand tu osas demandé des renseignements aux élèves de première année, ceux ci te répondirent que la petite fille était déjà descendue, sûrement au rez de chaussé, au réfectoire. Un peu tristounet, tu remercia timidement les camarades de classe de Noëlle et tu allais toi aussi descendre lorsque un groupe d'élève t'accosta au deuxième étage :

Leader groupe d'élèves de Classe E : « Tiens tiens, regardez moi ça les gars. Hey le mioche ! On peut savoir ce que tu fous là ? Tu t'es perdu ? »
Elève de Classe E : « Oh mais qu'est ce que tu tiens contre toi ? Une peluche ! Le gamin, j'y crois pas ! »


Aussitôt tu commenças à trembler mais tu fis tout ton possible pour maîtriser ton pouvoir et ne pas te transformer en rossignol sous le coup de la peur car, oui, tu t'étais bien fait accoster par un groupe d'élèves de Classe E qui, apparemment, avaient envie de t'embêter et, malheureusement pour toi, tu étais arrivé juste là, autant dire au mauvais endroit au mauvais moment.
Les quatre garçons s'avancèrent alors méchamment vers toi et, pour te protéger, tu te reculas. Le soucis c'était que tu te trouvais au deuxième étage, sur le balcon plus exactement et que, si tu reculais encore, tu risquerais de tomber. Enfin, peut être que la peur et le réflexe te ferais te transformer mais tu voulais éviter ce genre de chose.
Soudain, alors que tu reculais – lentement car encore tétanisé par la peur – un des élèves de Classe E te rattrapa pour kidnapper Maxi. Aussitôt tu t'écrias :

Max : « Non ! Rendez moi Maxi ! Lui faites pas de mal ! »
Elève de Classe E : « Hey ! Du calme le mioche ! C'est qu'une peluche ! Et puis un lapin bleu c'est ridicule ! »
Max : « Mais c'est... C'est mon Maxi... »

Et voilà, ce qui dû arriver arriva même si tu ne le voulais pas. Tu sentais des petites larmes couler autour de tes yeux et tu priais pour que quelqu'un vienne rapidement sauver Maxi
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Lun 18 Nov 2013 - 20:08
avatar
Invité
Invité


Tu te sentais mieux, après une heure de sport a courire autour d'un stade. Tu avais la tête enfin libre, plus de soucis, plus de problème. Les cours était terminé pour toi et tu te rendis directement a ton cabanon pour enlever ton uniforme et te mettre une tenu plus à ton gout. En effet, tu détestais les jupes et plus encore tes longues jambes squelettiques. Tu enfilas ton habituelle sweet shirt a capuche, un pantalon gris et des rangeurs. Tu avais plusieurs papiers a amener al'administration et tu voulais t'en débarrasser au plus vite. En moins de deux tu te retrouvas devant le bureau de la secrétaire qui était en train de siroter une tasse de thé. Les papiers vérifier elle te congédia. Tu te retrouvas dans le couloirs et ne sachant pas trop quoi faire tu laissas tes pas te guider. Tu savais qu'ils allait te conduire quelque par où on aurait besoins de toi, c'était peut-être a cause de ton pouvoir après tout il est fait pour rendre service. Il y a deux jours tu avais aider une jeune fille qui pleurait dans le jardin, elle détestait son pouvoir et elle avait souhaiter ne plus l’avoir, mais tu l'avais dissuader en lui expliquant qu'il était plus intelligent de te demander de savoir l'utiliser et après réflexion la demoiselle avait accepter. Tu l'avais vu en sport avec sa classe, elle avait retrouver son sourire. Tu aimais rendre service, tu avais l'impression d'être utile quant tu le faisais. Tu entendis des bruits, des voix qui provenaient du balcon. Tu savais qu'a cette heure où normalement les élèves étaient en cours, il s'agissait sans doute d'un groupe de E qui n'avait rien d'autre à faire qu'a tyranniser quelqu'un ou a s'amuser a faire des bêtises. Tu te déplaça avec une grande discrétion pour les prendre en flagrant délit. Et tu ne fus pas surprise de trouver un petit garçon en pleure entouré par un groupe de E. Ah que tu pouvais détester ses garçon ils n'avaient rien de mieux a faire que de martyriser un petit garçon que tu trouvais vraiment trop mignon pour qu'on lui fasse du mal. On te connaissait bien ici, après un an tu t'étais fait une réputation en béton. On avait même peur de toi, mais pas ce qui n'avait rien a se reprocher, plutôt les petites brutes comme ceux que tu avais en ce moment devant toi. Tu restas derrière eux les bras croisés, tu émis un petit raclement de voix pour te faire remarquer de ses inarghumaines. Ils se retournèrent surpris de trouver derrière eux une grande fille, capuche sur la tête qui les regardais a avec colère. Ils se mirent d’abord a rigoler.

Leader groupe d'élèves de Classe E : Et bien l’asperge tu fais quoi ici, dégage avant qu'on te réduise en purer !

Tu en avait rencontrer des plus effrayant que lui et ses avertissements ne te faisais pas peur, a vrais dire peu, très peu de chose pouvait te faire peur et lui n'en faisait absolument pas partie. Tu le regardas droit dans les yeux.

- Tu n'a pas honte de t'attaquer aux plus faibles, tu n'es qu'un minable petit lâche et si tu veux te montrer un peu plus intelligent que la moyenne de ton espèce tu devrais dégager avant que je m'énerve !

Un grand sourire sadique s'afficha sur sa figure, tu le trouvais ridicule. Un des membres du groupe te reconnu et toi aussi tu l'avait attraper en train de racketter un D.

Élève de Classe E : Merde ! C'est la fille qui est en A ! On devrait partir chef, j'ai passer un salle quart d'heur avec elle la dernière fois...


Leader groupe d'élèves de Classe E : Tu m'agaces je ne vais pas me faire battre par une fille surtout avec mon pouvoir.

Il fit apparaître deux boules de feu dans ses mains. Tu te mis a rire, c'était plus fort que toi.

- Tu sais quoi j'en ai ras le bol de toujours tomber sur ce type de gars. Je souhaite que tes pouvoir soit inactif pendant une semaine et que tu ne puisses faire que de bonnes actions ! Tu vas voire c'est plus gratifiant que ce que tu fais. Alors maintenant tu te barres avant que je ne souhaite quelque chose de beaucoup plus méchant !

Le gars avait compris, ses petites boules de feu avaient subitement disparus et il ne tarda pas a partir la queue entre les jambes avec son groupe. Tu étais soulager que ce débile n'est pas continuer, tu aurais pu en venir aux mains. Tu regardas le petit gars qui se trouvais coller contre les barreaux du balcon. Il avait de grosses larmes sur les joues. Tu ramassas une peluche que les E avaient laisser tomber en partant et tu lui tandis.

- Ça va maintenant ils ne viendront plus t’embêter. Moi je m'appel Rigane et toi ?

Tu ne comprenais pas comment on pouvait s'attaquer un petit garçon si mignon et inoffensif. Quel belle bande de sadique pouvait être ses E quant ils si mettaient. Tu te baissas a sa hauteur pour le rassurer.
Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Lun 18 Nov 2013 - 21:17
avatar
Invité
Invité



Maxi est sauvé !

Feat : Rigane Goltraigue

Tu avais peur et tu ne comprenais pas pourquoi ces élèves t'embêtaient. Tu n'avais rien fait de mal, si ? Tu voulais simplement descendre voir ta meilleure amie mais, pour cela, il avait fallu que tu passes par la case « deuxième étage donc territoire de la classe E » et apparemment, ça ne leur avait pas plus mais... Ce n'était pas une raison pour qu'ils t'embêtent autant sans raison, si ?
Quoi qu'il en soit, tu regardais la scène d'un air terrifié. Ton pauvre Maxi aux mains de ces garçons. Tu avais beau les supplier de ne pas faire de mal à ta peluche, ils continuaient de se moquer de toi, te traitant de gamin, disant même qu'un lapin bleu c'était ridicule mais tu n'y pouvais rien : c'était le cadeau de ta grande sœur, Lola et tu aimais cette peluche plus que tout.
Soudain, tu entendis une voix féminine et tu te retournas : apparemment, quelqu'un d'autre était venu. Était ce un gentil ou un méchant ? Tu l'ignorais puisque l'inconnu portait une capuche qui couvrait son visage. L'avantage était que les méchants garçons semblaient te laisser tranquille prenant ton « sauveur » à partie. Tu devais avouer que tu ne comprenais pas vraiment leur conversation puisque tu t'étais reculé jusqu'au balcon, essayant à grand peine de retenir tes larmes.
Soudain, une odeur de brûlé se fit sentir et tu relevas vivement la tête comme paniqué. Un des garçons avait des boules de feu dans les mains. C'était ça son pouvoir alors ?! Ça n'allait pas le brûler ? En plus, il ne semblait pas être très ami avec ton « sauveur » qui, étrangement, n'avait pas l'air d'avoir si peur que ça. Cependant, tu ne tardas pas à mettre tes mains devant tes yeux, accroupi au sol, priant pour que tout s'arrête.
Toujours les yeux fermés, tu pouvais entendre des pas rapides, comme si quelqu'un courait, puis une voix féminine et rassurante te dire que tout allait aller bien maintenant, qu'il n'y avait plus rien à craindre. Timidement donc, tu ouvris les yeux et demanda, d'une petite voix, à ton « sauveur » :

Max : « Ils sont pa... Partis... Pou... Pour de... Vrai ?... Tu es sûre que.... Qu'ils ne vont pas... Revenir m'embêter...»

Disons que cette affaire t'avais un peu traumatisé pour le coup mais tu arrivas tout de même à regarder l'inconnu et à lui montrer ton visage aux joues humides de larmes. D'ailleurs, non, maintenant tu connaissais son nom puisqu'elle te l'avais donné parce que, et bien oui, il s'agissait d'une fille. Rigane ?! Tu trouvais qu'elle avait un drôle de nom, surtout pour une fille mais tu étais encore un peu trop sous le choc pour lui faire remarquer ce genre de chose.
Enfin, une chose était sûre : d'après cette madame, ils ne reviendront plus t'embêter alors tu essayas de sourire à travers tes yeux encore humide pour tendre les mains vers la peluche que la jeune fille avait ramassé. Maxi était donc sauvé ? Tu serras alors fortement ton lapin bleu contre toi :

M ax : « Me... Merci de... D'avoir sauvé... Maxi ! Je... J'avais vraiment peur qu'ils... Qu'ils lui fasse du mal... »

Sous le coup du stress, tu te mis à rire nerveusement un instant avant de relever la tête et de sourire franchement à la jeune fille. Tu l'avais remercié mais n'avais tu pas oublié de faire quelque chose d'autre ? Elle t'avais donné son nom, non ? Même si tu le trouvais bizarre, ce serait bien que tu te présentes également, tu ne crois pas ?
Maxi tout contre ta poitrine, tu pris alors la parole, toujours aussi timidement :

Max : « Je... Moi je... Je m'appelle... Max... Noé... Macwell mais... Max tout court... C'est mieux... Et lui c'est... Maxi... C'est mon... Lapin... Et c'est... C'est un cadeau de... De ma sœur... »

Tu trouvais que cette madame était gentille même si elle avait un nom et des vêtements bizarres mais, encore une fois, tu n'allais pas le lui faire remarquer tout de suite
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Lun 18 Nov 2013 - 22:09
avatar
Invité
Invité


Tu le trouvais trop craquant, ton cœur de jeune fille ne pouvait plus se cacher sous derrière ton coter dure a cuire. Tu lui avait rendu sa peluche Maxi, il était encore sous le coup de l'émotion et tu aurais tout fait pour le rassurer. Tu savais qu'il s'appelait Max et que se lapin bleu qu'il serrait fort était un cadeau de sa sœur. Il te rappelait un peu ton petit frère en moins sensible.

- Ne t'en fait pas plus personne ne viendra t’embêter ! Je te le promets. Et comment tu es arriver ici, tu n'es sans doute pas un E ?

Tu le savais parce que les E avait un peu près tous un coté un peu brute ou qui ne se laissait pas faire. C'est grand yeux bleus et sa tignasse blonde te donnais envie de le prendre dans tes bras et de lui murmurer une vielle berceuse que ton père te chantait lorsque tu étais petite, mais tu te retins, tu ne voulais pas lui faire peur. Tu ne savais pas trop comment y prendre et tu ne voulais surtout pas lui donner trois vœu, c'était bien trop dangereux pour son age. Il ne saurait pas comment correctement le formuler, mais ton cœur de génie ne pouvais pas lui en refuser un. Tu voulais faire plus ample connaissance avant de lui proposer. Tu regardas ta montre, il était presque quatre heures et tu avais faim.

- Si tu n'as rien d'important a faire on pourrait aller prendre quelque chose, disons ici. Tu aimes quoi dit moi. Pour ma part, un bon chocolat chaud avec un chausson au pomme me ferais du bien e toi ?

Tu souhaitas intérieurement voire apparaître une table sur laquelle serais poser une bonne tasse de chocolat chaud et un chausson aux pommes sans oublier deux chaises, une pour ton inviter et l'autre pour toi. Tu avais peur que ça ne lui plaise pas, mais après sa mésaventure il aurait peut-être envie de quelque chose pour le réconforter. Ton apparence était plutôt comment te décrire, étrange et spéciale pour un bout de chou comme lui, même si tu amenais très bien les gens a te faire confiance avec les bons mots et ton sourire.
Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Mar 19 Nov 2013 - 10:55
avatar
Invité
Invité



Bien sûr que je ne suis pas un E !

Feat : Rigane Goltraigue

Bonne question : pourquoi te trouvais tu à cet étage au juste ? Alors qu'il était réputé pour appartenir à la classe E ? D'ailleurs, la « madame aux allures de monsieur » te posas la question à savoir, justement, si tu étais dans cette classe. Bien sûr que non ! En plus tu portais une cravate verte signifiant ton appartenance à la classe C, non ?
Enfin.... D'accord, elle n'était pas très visible donc oui, la madame pouvait avoir un doute sur ta classe donc tu levas la tête et tu lui répondis, assez fièrement d'ailleurs, comme si tu étais fier d'appartenir à cette classe même si, au fond de toi, tu savais que tu avais toujours voulu être en B :

Max : « Non, je ne suis pas un E ! Je suis en deuxième année, j'ai 13 ans et je suis en C ! Et toi, tu es en quelle classe ? Je voulais descendre pour retrouver ma meilleure amie. Elle s'appelle Noëlle, tu la connait ? Elle a un trop joli prénom ! Le tien il fait bizarre je trouve... Surtout pour une madame... »

Tu n'avais pas remarqué que, pendant son affrontement avec les élèves de E, un des garçons l'avait reconnu en tant qu'élève de classe A et...Oups... Tu venais de comparer le nom de ta meilleure amie, Noëlle, avec le sien que tu trouvais, en effet, bizarre, sinon tu ne le lui aurais pas dit aussi sincèrement. Le problème c'est que tu n'avais pas conscience de la porter de ton honnêteté : peut être que la jeune fille allait se vexer parce que tu lui avais dit que son nom était bizarre ? Peut être allait elle te bouder et partir en regrettant t'avoir sauvé ?
Si c'était le cas, bien sûr que tu t'excuserais mais, en même temps, c'était vrai que Rigane était un nom bizarre pour une madame. D'ailleurs, tu tentas de t'excuser par tes propres mots :

Max : « Tu as peut être un nom bizarre mais tu as sauvé Maxi donc t'es une gentille ! »

Et voilà, selon toi, tu avais rattrapé le coup et peut être que la madame te pardonnera d'avoir relevé que son nom était bizarre. Soudain, tu la vis regarder sa montre et dire que si tu n'avais rien à faire vous pourriez prendre quelque chose ici. Pour elle apparemment, se serait un bon chocolat chaud et un chausson aux pommes. Elle te demandais ensuite ce que toi, tu voulais.
Tu la regardais avec de grands yeux ? De quoi ?! Elle avait un chocolat chaud dans son sac ? On pouvait lire toute l'interrogation dans ton regard alors que tu demandais :

Max : « Tu peux porter un bol de chocolat chaud dans ton sac sans le renverser  sur tes livres et tes cahiers de cours ?! C'est vraiment vrai ?! C'est pas trop lourd ?! Ça prend pas trop de place ?! Tu devrais rapidement le boire avant qu'il ne soit froid »

Et oui, parce que tu étais persuadé que cette madame portait un bol rempli de chocolat chaud dans son sac alors que c'était impossible mais bon... Enfin, tu n'avais pas répondu à sa question. Que voulais tu manger ou boire ? Franchement, tu n'en avais aucune idée mais tu fis quand même l'effort de réfléchir sérieusement. D'ailleurs, ça tombait bien que la madame te propose ça parce que tu allais justement voir ta meilleure amie qui était certainement entrain de manger au réfectoire.
Un doigt sous le menton, tu te mis donc à réfléchir et... Après quelques minutes de réflexion intense, tu finis par lui répondre dans un grand sourire :

Max : « Alors moi je veux... Un grand gâteau au chocolat avec tout plein de bonbons tout autour ! Tu sais comme les gâteaux d'anniversaire ! Sans les bougies parce que... Et ba... C'est pas mon anniversaire... »

Tu baissas la tête, Maxi toujours entre tes bras, comme si tu étais déçu que ce ne soit pas ton anniversaire justement. Tu voulais tellement grandir pour être plus fort en fait...
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Mar 19 Nov 2013 - 15:00
avatar
Invité
Invité


Depuis que tu étais arriver ici, beaucoup de monde avait fait une réflexion sur ton nom bizarre. Toi tu le trouvais normal, même s'il serait sans doute mieux pour un garçon. Tu fis apparaître su la table ce que Max avait demandé. Il te faisait sourire se gamins naïf et trop gentil pour se retrouver dans un endroit pareille. C'était ces petites lueur dans les ténèbres. Des petites innocences, qui tôt ou tard se ferons avoir par la vit qui jusqu'à la leur paraissait belle et sans difficulté. Toi a dix ans tu avais perdu cette naïveté qui rendait si magique les enfants, a dix ans tu te battais avec les filles qui te traitaient de garçon et d'autre termes peut sympatrique.

- Mais non, je n'ais pas de chocolat chaud dans mon sac, je peux simplement réaliser les souhaits. Je suis comme un génie, sans la lampe bien sure. Assis toi, ton gâteau est sur la table.

Tu t'assis et enleva ta capuche, tes longs cheveux châtain se déroulèrent sur ton dos. C'était peut-être la seule chose que tu entretenais vraiment et pour lesquels tu étais fière. Tu attendis que Max s'installe pour continuer.

- Moi je suis en A, j'ai 18 ans, je sais mon nom est bizarre mais ce n'est pas moi qui l'ai choisi. Donc tu te trouvais a cette étage pour aller voire ton amie Noëlle quand ses E sont venu t’embêter.

Il avait fait référence à Maxi, c’était sans doute le nom de sa peluche.

- Ta peluche s’appelle Maxi c'est ça ?

Tu essayais tant bien que mal de lancer une discussion, ne sachant plus trop quoi dire tu bus une gorgée de chocolat et pris une boucher de ton chausson.

Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Mar 19 Nov 2013 - 17:39
avatar
Invité
Invité



Un génie ?! Comme dans Aladdin ?

Feat : Rigane Goltraigue

Quelle surprise ! En plus de t'avoir sauvé, cette madame de classe A te disais qu'elle était comme un génie, c'est à dire qu'elle pouvait réaliser des souhaits ? Tu étais émerveillé ! Déja ta meilleure amie, Noëlle était trop gentille et pouvait donner des cadeaux alors là ! En plus tu lui avais dis que tu voulais un gros gâteau au chocolat avec tout pleins de bonbons autour, comme les gâteaux d'anniversaire et voilà que la madame le faisait apparaître.
Évidemment, ta tête, lorsque tu tournas la tête vers la table où était posé le gros gâteau, les bonbons, le chocolat chaud de la madame et son chausson aux pommes, tu fis une tête semblable à celle là :

Max : « Waaaah ! C'est toi qui les à fait apparaître comme ça, d'un coup ?! J'ai rien vu, comment t'as fais ? Dis, comment t'as fais ?! T'es magicienne ? »

Alala... Mon cher Max, tu as oublié que tout ceux qui étudient dans ce pensionnat – et même les professeurs aussi – étaient justement là parce qu'ils étaient un peu magiciens. Toi aussi tu possédais un pouvoir donc, logiquement, toi aussi tu pouvais être considéré comme un magicien mais tu savais que tu ne pouvais pas faire apparaître de gâteaux au chocolat et des bonbons comme la madame.
Aussitôt, tu te précipita vers la table – puisqu'elle avait également fait apparaître une table – mais tu n'osas pas toucher au gâteau tout de suite, te contentant de le regarder de tes yeux enfantins et émerveillé. Serait ce ton anniversaire après tout ? Tu en avais l'impression même si c'était faut. La jeune fille te rejoignis donc, semblant attendre que tu t'installe pour répondre à ta question : elle était en A, elle avait 18 ans – c'était donc une grande madame – et elle n'avait pas choisi son nom. Aussitôt, tu pris la parole :

Max : « Moi aussi j'ai pas choisi mon prénom ! C'est ma sœur, Lola, qui l'a choisi ! C'est parce que ma maman et mon papa hésitaient entre Maxime et Maxence et elle leur  à demander pourquoi ils choisiraient pas Max tout simplement et c'est comme ça que je m'appelle ! »

Tu te tus un instant, chipant un bonbon sur la table – en plus c'était un de tes bonbons préférés, chouette ! - pour reprendre ensuite la parole au sujet de ta présence sur le « territoire » de la classe E :

Max : « Oui. En fait Noëlle, elle est dans la même classe que moi mais elle est en première année. Donc je suis plus grand qu'elle ! Et c'est pas seulement mon amie, c'est ma meilleure copine ! J'ai demandé aux gens de sa classe, ils m'ont dis qu'elle était déjà descendue au réfectoire alors j'ai voulu la rejoindre mais... C'est là que je me suis fais... Embêté... En plus je comprends pas... J'ai rien fais de mal alors... Pourquoi est ce qu'ils étaient aussi méchants avec moi ?... »

Non, décidément, tu ne comprenais pas pourquoi ces élèves de la classe E t'avaient embêté alors que tu ne faisais que passer par le deuxième étage pour descendre jusqu'au réfectoire et rejoindre ta meilleure amie Noëlle. D'ailleurs, en parlant d'elle, tu t'étais empressé de corriger la madame en disant que ce n'était pas simplement une amie quelconque mais bien ta meilleure copine et ça, tu en étais fier !
Tu lorgnais toujours sur le gâteau. Il avait l'air tellement tentant mais il y avait quelque chose qui n'allait pas. Pourquoi n'en prenais tu pas une part ? Que se passait il donc ? Tu entendis alors la grande madame te demander si Maxi était le nom de ta peluche. Peluche ? Ah oui ! Maxi, ton lapin ! Le regardant un instant, tu le la lui tendis avec le sourire :

Max : « Oui, Maxi c'est le nom de mon lapin bleu ! C'est un cadeau de ma sœur, Lola et il me quitte jamais ! Je l'emmènes même en cours et il est toujours là quand je me sens seul c'est pour ça que j'avais tellement peur que les méchants lui fassent du mal, tout à l'heure... »

Enfin bon, maintenant que le traumatisme était passé, il était temps de passer à autre chose non ? D'ailleurs, tu te tortillais sur ta chaise, fermant les yeux un instant et serrant les poings. Prenant une grande inspiration, tu rouvris les yeux, essayant de vaincre ta timidité pour demander à la madame :

Max : « Dis... Euh... Je voudrais manger du gâteau alors... Euh... Tu pourrais m'en couper un bout... S'il te plait... »

Décidément, il fallait que tu combattes ta timidité mais là, l'effort avait été trop grand pour toi et tu avais finis par baisser la tête, en attendant tout de même la réaction de la madame
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Mar 19 Nov 2013 - 20:05
avatar
Invité
Invité


Il en avait a dire se gamin, tu lui souriais il était de plus en plus rare de trouver des être comme lui. Il te demandais de couper son gros gâteau, tu sortie donc un petit couteau que tu cachais dans la manche de ton sweet. Une vielle habitude que ton père t'avais donner. On en avait toujours besoin dans une ferme. Tu lui coupa une part et lui tandis dans une petite assiette en porcelaine blanche. Sa question te troubla, pourquoi lui voulait on du mal ? Tu ne savais pas quoi lui dire tu restas silencieuse un petit moment avant de mettre une de tes longues mèche derrière ton oreille.

- Eh bien, voie tu il y auras toujours des gens mauvais qui voudrons le mal des autres. Et cet étage en rassemble un bon nombre, mais l'étage des A aussi.

Tu fronça les sourcils, tu ne savais pas quel pouvait être son pouvoir.

- Et toi Max qu'elle est ton pouvoir ?

Tu lui souriais, un sourire qui reflétait tes inquiétudes face au danger que la vie lui réservait. Toi tu aurais voulu retrouver cette naïveté de se petit garçon. Tu te souvins d'une parole de ta chère mère, malgré l'age, malgré ce que la vie vous a fait subir il reste toujours au fond de votre cœur l'enfant que vous étiez, il ne faut jamais le perdre de vu. Il faut affronter la vie mains dans la mains avec cet enfant. Les gens qui le lâche et qui l'oublie sont les mauvaises personnes de se monde mais malgré tout leur effort il est rare que cette enfant disparaisse complètement. Tu avais se coter fort, se coter un peu brutale, mais au fond de toi tu était très sensible, tu restais une jeune fille. Tu avala d'une traite ton chocolat, tu voulais éviter de penser a ça.

- Tu sais quoi Max je t'accorde un vœu, mais attention réfléchie bien avant de me le dire a haute voix et évite d'utiliser des images c'est dangereux.

Tu ne savais pas si c'était prudent de lui accorder un vœu, tu l'avais souvent fait et la plus par du temps il arrivait le contraire de ce qui devait arriver et la personne revenait sur son vœu pour enfin le formuler correctement. Mais au fond tu savais que ce que se petit garçon allait souhaiter était quelque chose de gentil comme lui.
Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Mar 19 Nov 2013 - 22:52
avatar
Invité
Invité



Un vœu ? Mais je sais pas quoi choisir moi...

Feat : Rigane Goltraigue

Pourquoi ces garçons t'avais embêtés ? Pourquoi te voulaient ils du mal ? Bonne question que tu avais posé à la madame qui était venue te sauver et qui te disais qu'il y avait toujours des gens qui voulaient faire le mal, que ce soit en classe E mais, aussi – et cela te fis paniquer – en classe A. Tu levas alors de grands yeux vers la madame : ce que tu venais d'apprendre te faisais peur.
Oui parce que tu te souvenais que tu partageais le même cabanon qu'une élève de A qui te paraissais assez terrifiante comme ça alors si Rigane te disais qu'il y avait de fortes chances que les élèves de cette classe soient méchants et te veulent du mal... Malgré le fait qu'elle venait de te couper un morceau de gâteau et qu'elle te le servait sur une jolie assiette, tu avais l'impression de ne plus avoir très faim :

Max : « Même les... élèves de A pourraient... Pourraient me vouloir du... Du mal ?.... Je... Je partage mon... Mon cabanon a... Avec une madame de... De classe A et... Tu crois que... Qu'elle pourrait me... M'embêter elle aussi. ?... »

Malheureusement, dans ce genre de cas, tu avais tendance à prendre tout comme une généralité. Non, tous les élèves de classe A n'étaient pas méchants n'est ce pas ? Ta camarade de cabanon avait beau l'air d'être effrayante, ce n'était qu'une façade n'est ce pas ? À part ça elle devait être gentille non ? En fait, tu n'en savais rien puisque tu ne lui avais jamais vraiment parler : en toute honnêteté, tu avais trop peur d'elle.
C'est vrai qu'elle était effrayante à la première impression mais peut être que, malgré ça, elle était gentille et puis les élèves de cette classe n'étaient pas tous méchants n'est ce pas ? Regarde Rigane, elle t'a sauvé elle ! Nouvelle question : la jeune fille te demandais à présent quel était ton pouvoir. Hum... Jouant le mystère, tu pris la parole, en souriant :

Max : « Hum... Devine ! Comme tu es un génie tu peux deviner, non ?  Si tu arrives vraiment pas à deviner, je te le dirais»

Tu pris ensuite une bouchée de ta part de gâteau. Et oui, souvent, enfantin rimait avec malicieux  et, malgré ta timidité, tu pouvais tout de même faire une petite farce à ta nouvelle amie non ? Et puis tu étais sincère quand tu lui dis que tu lui dirais réellement si elle n'arrivait pas à trouver ton pouvoir. Quoi qu'il en soit, cela ne t'empêcha pas de savourer ton gâteau : hum ! Il était trop bon !
Tu la vis terminer rapidement son chocolat chaud du coin de l'oeil. Toi, tu prenais le temps de savourer la moindre bouchée de ton gâteau : tu ne voulais surtout pas en laisser la moindre miette. Non ! Ce serait du gâchis et le gâchis c'était mal ! Cependant, ce qu'elle te dis t'étonna une nouvelle fois : comme ça, elle t'accordais un vœu ? Mais qu'est ce que tu voulais réellement ? Le problème était que tu n'avais pas réfléchis.
Timidement donc, tu demandas à la jeune fille :

Max : « Euh... Je dois choisir... Tout de suite maintenant ?.... C'est obligé ?... Parce que... En fait je... Je sais pas trop... »

La demande te prenais de cours. La jeune fille t'accordais un vœu mais tu ne savais absolument pas quoi choisir. En plus elle te demandais de bien réfléchir avant de le dire à haute voix et d'éviter d'utiliser des images parce que c'était dangereux. Dangereux ?! Mais... Pourquoi ?! Comment un vœu pouvait il être dangereux ? En fait le problème était que tu avais tellement de vœux à formuler que, pour le moment, il était difficile pour toi de n'en choisir qu'un alors tu regardais la madame, la suppliant presque du regard de t'aider
[/color]
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Ven 22 Nov 2013 - 18:29
avatar
Invité
Invité


Tu souris lorsqu'il te dit qu'il avait dans son cabanon une fille qui était en A. Puis il ne répondit pas a ta question, tu devais deviener son pouvoir, un rigolo celui-là. Tu souhaita mentalement de connaitre le pouvoir de Max. Tu avais l'habitude de fermer les yeux lorsque tu faisait ça. Tu le vies se transformer en un magnifique petit rossignole puis en griffon. Tu rouvris les yeux. Il te répondi qu'il n'avait aucne idée du voeu qu'il voulait réaliser tu en fus très étonner. Jusqu'a là personne n'avait hésiter sur le voeu qu'il voulait formuler. En ton cas son gateau lui, lui plaisait beaucoup, tu le voyais engloutire cette grosse part et il regardait encore le gateau. Mais ne pas pouvoir te dire le voeu qu'il souhaite t'étonnait, n'avait-il jamais formuler un voeu intérieurement, n'avait-il pas voulu quelque chose de plus dans sa vie. Tu resa un instant silencieuse avant de répondre a ses questions.

- Tu as le pouvoir de te transformer en rossignol et en griffon, c'est ça ? Tu sais pour ton vœu, tu as le temps, mais au fond de ton cœur ne veut tu pas que je réalise quelque chose ? Je ne sais pas, devenir fort, être courage, voire ta peluche parler, pouvoir contrôler ton pouvoir mieux ? Tu sais que tu es le premier a ne pas savoir qu'elle vœu réaliser? Tu est incroyable petit.

Tu étais sincère lorsque tu lui dit cela, était-il heureux avec ce qu'il possédait déjà, alors il devait bien être le seule. Depuis un an que tu es ici, tu as réaliser un nombre incroyable de vœu et personne ne se contentait de ce qu'ils avaient, personne n'avait choisi de ne rien exaucer. Il était sans doute jeune et c'était pour çà après tout qui se contenterait de ce qu'il a ? Toi tu pouvais avoir ce que tu voulais, pas tout parce que ton pouvoir a des limites, mais tu pouvais en tout cas avoir beaucoup. Mais tu n'étais pas heureuse pour autant. Tu en étais venu a la conclusion que l'homme est un grand puit sans fond qui essaye de le remplir, mais qui n'y arrive jamais. Peut-être qu'après tout l'homme chercher là où il ne trouvera pas le bonheur. Tu rigolas intérieurement, tu ne pouvais donc pas arrêter de réfléchir et manger ton chausson au pomme et partager se petit moment de ton existence avec Max, un garçon qui te fait sourire ce qui est rare en ce moment, car depuis quelque temps tu réfléchis a ton avenir et tu ne sais pas quoi en faire et ça sa t'énerve et quant tu es énerver tu n'arrives pas a sourire.
Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Sam 23 Nov 2013 - 20:17
avatar
Invité
Invité



Un vœu ? Mais je sais pas quoi choisir moi...

Feat : Rigane Goltraigue

Apparemment, la madame semblait étonnée du fait que tu ne saches pas quel vœu formuler. En même temps ce n'était pas facile parce que tu avais envie de tellement de chose et que la madame ne t'accordais qu'un vœu alors... Tu avais beau réfléchir, tu ne savais pas quoi choisir. Faire en sorte que tout le monde soit ami avec tout le monde et qu'ils n'y ai plus de méchants ? Autre chose ?
Faire en sorte que même les grands puissent jouer avec toi et qu'ils arrêtent de te moquer de toi parce que tu passais tout ton temps avec une peluche en forme de lapin bleu dans les bras ? Franchement, le choix était vraiment difficile et tu ne savais pas. Heureusement, la madame te mettais quand même sur quelques pistes : devenir fort ? Devenir courageux ? Mieux  contrôler ton pouvoir ? D'ailleurs, tu te mis à rire lorsqu'elle essaya de deviner ton pouvoir. Te transformer en rossignol et en griffon ?! C'était possible de se transformer en les deux ? Mais au moins, elle avait deviné toute seule :

Max : « Non je me transforme pas en les deux, c'est pas possible ! Moi je suis juste un Griffon ! Mais comme je suis encore petit, je suis pas vraiment impressionnant alors... C'est vrai que je voudrais... Devenir plus fort et... Plus courageux et que je veux aussi... Savoir mieux contrôler mon pouvoir mais... ça ne fait pas qu'un vœu tout ça... Et tu pourras pas tout faire, si ? »

Après tout peut être que si, si elle te le proposais. Après tout, un génie pouvait réaliser beaucoup de vœux alors peut être qu'elle pouvait réaliser tous ceux là en même temps ? Alors pourquoi elle t'avais dis de n'en choisir qu'un ? Et puis, d'après ce qu'un des garçons de la classe E avait dit avant de s'enfuir, Rigane était en A donc ça voulait dire qu'elle maîtrisait super bien son pouvoir non ?
Tu repris une troisième part de gâteau que tu mangeas cependant difficilement puisque tu n'avais plus trop faim et que ta maman t'avais bien dit de pas trop manger au risque d'être malade. Finissant cependant ta part, tu poussas ensuite l'assiette sur la table avant de reprendre la parole :

Max : « Mais on a des professeurs qui nous apprennent à maîtriser nos pouvoirs, non ? Et puis c'est pas marrant de se faire embêter mais ils disent que c'est parce que je suis petit... Tu crois que c'est normal de se faire embêter parce qu'on est petit et que ça s'arrête quand on devient plus grand ? Est ce que toi tu t'es déjà fait embêté, avant ? Parce que t'as quel âge maintenant, madame la Génie? »

Et c'était repartit pour tes questions d'interrogatoire digne d'un grand inspecteur de police. Enfin, en même temps, peut être qu'elle allait te pardonner parce que tu étais petit et qu'à cet âge là, tu étais curieux de tout et, surtout, tu posais des questions sur tout et puis tu préférais l'appeler « Madame la Génie » parce que son vrai prénom était vraiment trop bizarre pour toi.
D'ailleurs, en parlant de questions à poser, tu te rassis sur ta chaise puis tu repris la parole, demandant, pour changer :

Max : « Dis madame la Génie ? Est ce que tu peux réaliser tes vœux à toi ? Parce que c'est trop bien de vouloir réaliser les vœux des autres mais... Pour toi... Comment ça marche ? »

Maintenant, il fallait peut être que tu laisse le temps à « madame la Génie » de te répondre, non ?
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Lun 25 Nov 2013 - 20:21
avatar
Invité
Invité


Tu ne savais pas comment réagir, après tout, tu te sentais bête et idiote, croire qu'il n'aurait aucun vœu a exaucer. Tu t'étais lourdement tromper, c'était tout l'inverse de cela, le petit avait trop de vœu a réaliser. Mais qu'elle idée tu as eu en lui proposant d'éxaucer un de ses vœux. Tu fis disparaître la table et tout ce qu'il y avait dessus. Ton sourire disparut en même temps.

- Debout petit, il est temps d'y aller ça va sonner dans cinq minutes et je pense qu'on serait plus en sécurité en bas.

Tu fis disparaître ta chaise et celle du petit après qu'il se soit levée. Tu n'avais répondu a aucune de ses questions, mais tu avais changer du tout. Pouvais-tu réaliser tes vœux, bien sure que tu le pouvais, et tu en profitais bien. A vrai dire c'étais ça le problème, tu pouvais avoir tout en un claquement de doigt, alors pourquoi chercherait tu as faire quoi que se soit pour ton avenir. Travailler, avoir un métier dans quel but, tu pouvais faire tout ce que tu voulais sans un sous. Tu soufflas tu te calma, et tu regardas Max.

- Tu sais quoi, je peux réaliser tout mes vœux, mais je ne te laisse qu'un vœu et réfléchit bien a ce que tu ne pourras jamais avoir. La force et le courage viens avec le temps, contrôler ton pouvoir aussi, puis je ne peux pas réaliser tous les vœux possible et imaginable. J'ai mes limites comme tout le monde. Si tu n'arrive pas a te décider tant pis, il y a beaucoup de personne qui aimerais me rencontrer pour réaliser un de leur vœu, alors ne me fait pas perdre mon temps !

C'était ça le problème avec toi, tu n'avais aucune patience et même si tu trouvais Max très gentil et mignon tu en avais un peu marre, ça ne te ressemblait pas pourtant de t'énerver sur un gamin.

- Alors mon petit Max décide toi vite.

Tu avais pris une voix plus douce et rassurante, tu t'en voulais de lui avoir parler trop violemment juste avant. Tu étais en réaliter une personne bien compliquer qui malgré tout ce que tu as arrive a se plaindre et surtout a s’ennuyer. Tu adorais les bagarres, le spot parce que tu te sentais vivante, alors rester assise sur une chaise a parler avec un petit garçon qui n'arrivait pas a se décider te faisait mourir d'ennuie. Après tout, tu as toujours vécu dans l'action, tu ne t’arrête jamais, même pas pour te reposer.
Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Mar 26 Nov 2013 - 12:49
avatar
Invité
Invité



Qu'est ce que t'as ?.. T'es fâchée ?...

Feat : Rigane Goltraigue

Alors là, tu devais avouer que tu ne comprenais pas trop son attitude. En effet, elle semblait se mettre un peu en colère – ou en tout cas être agacée – par ton comportement quand tu lui avouas que tu ne savais pas quel vœu choisir pour être  réalisé. Aussitôt, tout disparu : la table, les chaises, le gâteau et les bonbons, plus rien ne restait.
La jeune fille te dis aussi qu'il fallait te dépêcher parce que les cours reprendront et d'après elle, vous serez plus en sécurité en bas mais... Tu avais beau être d'accord avec elle, c'était son attitude envers toi qui te rendais un peu triste. Pourquoi se comportait elle comme ça tout d'un coup ? Avais tu fait quelque chose de mal ?
Elle te répondis qu'elle pouvait réaliser tous les vœux mais qu'elle ne t'en laissais qu'un et que, si tu ne pouvais pas choisir, elle trouverait certainement d'autre personnes pour réaliser leurs vœux. Une nouvelle fois, tu sentis des larmes te monter aux yeux mais tu fis l'effort de ne pas pleurer. Qu'est ce qu'il se passait ? Pourquoi tous les gens de la classe A finissait par se comporter comme ça avec toi ? Tout d'abord la madame qui partageait ton cabanon puis « Madame la Génie » aussi. D'une petite voix, tu demandas :

Max : « ça va pas ?... On dirait que t'es fâchée... J'ai fais quelque chose de mal ?... »

Non pas que tu savais lire dans les émotions mais tu étais doué d'une grande sensibilité et, de plus, tu pouvais te transformer en animal ce qui augmentait considérablement tes sensations. En effet, tu pouvais sentir quand quelque chose n'allait pas même si tu ne comprenais pas encore de quoi il s'agissait. Quoi qu'il en soit, tu fis comme elle avait dit : tu rassemblais tes affaires et t'apprêtais à descendre les escaliers.
Cependant, toi qui étais d'un naturel joyeux, tu avais l'air un peu triste, voire coupable. Après tout, si la madame avait changé de comportement c'était peut être à cause de toi et ton incapacité à choisir un vœu à exaucer ? La tête baissée, tu demandas de nouveau :

Max : « Si jamais je... Je trouve ce que je veux je... Tu seras plus fâchée contre moi ?... »

Tu disais cela avait un petit espoir dans la voix : peut être que si tu arrêtais d'hésiter, la madame pourrait réaliser ton vœu et ne plus être fâchée ? Mais le problème était que tu avais tellement de choses à vouloir réaliser qu'en choisir un était difficile... Allez réfléchis Max ! Que voulais tu le plus au monde ! Qu'est ce que tu voulais vraiment ?
Avoir plus d'amis ? Que les gens soient plus gentils avec toi ? Soudain, une idée germa dans ta tête. Une sorte de petit tilt : mais bien sûr ! Relevant la tête vers Rigane, tu lui offris un joyeux sourire pour prendre ensuite la parole :

Max : « Voilà ! J'ai trouvé le vœu que je veux que tu réalise ! Que tu ne sois plus fâchée ! C'est un bon vœu ça, hein ? »

Pauvre petit, elle t'avais demandé de choisir quelque chose que tu voulais vraiment et tu avais choisi qu'elle ne soit plus fâchée contre toi comme si c'était quelque chose de vraiment très important pour toi. Pour l'instant, oui, on pouvait dire que c'était vrai même si tu avais d'autres vœux à penser
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le Mar 26 Nov 2013 - 21:00
avatar
Invité
Invité


Tu n'en croyais pas a tes oreilles, tu stoppas net. C'étais bien la première fois qu'on faisait un voeu pour toi. Le pauvre garçon s'en voulais de te voire facher ainsi. Il souhaitait que tu ne le sois plus. Tu retrouva ton sourire.

- Merci petit, mais pour ça, il n'y a pas besoins de voeu. Je ne suis pas facher contre toi, j'ai juste perdu patience, en ce moment je suis un peu inquiète. Ne t'en fait pas pour moi.

Tu te baissas a sa hauteur, tu le pris par les épaules. Tu lui souris, regarda son lapin bleu, Maxi et eu une idée. Pour le remercier, pour lui rendre son bonne acte.

- Je vais réaliser a mon tour un voeu en guise de remerciment pour ce que tu viens de faire pour moi. Je souhaite que cette peluche soit comme un gardien pour toi, qu'il te protège chaque fois que tu en as besoin, qu'il reste a tes coters jusqu'a que tu sois assez fort assez grand pour pouvoir te défendre seule. Et je souhaite que tu puisse trouver en lui un plus grand réconfort qu'avant. Voilà mon voeu pour toi.

Tu savais au fond de toi que seule les bons voeux se réalise sans trop de problème. Tu vis la peluche remuer d'un coup. Ses yeux jusqu'a lors vide de vie, s'allumèrent. Le lapin leva la tête pour regarder Max. Tu regardas le lapin.

- Maxi tu me promet de le protéger ?

Le lapin te regardas.

- Oui, jusqu’à ce qu'il puisse se défendre tout seule.

- Tu me promet d'être toujours là lorsqu’il a besoin de quelqu'un avec qui il peu confier tout ses secrets, ses craintes, ses joies ?

- Oui, jusqu’à ce qu'il puisse être assez fort pour ne plus avoir besoins de moi.

- Alors Maxi, ne le déçois jamais et garde le sur le bon chemin. Tu seras comme ça conscience, tu ne pourras jamais faire quelque chose de mal. Tu me le promet ?

- Oui, je serais toujours une peluche irréprochable.

Tu regardas Max, retiras tes mains des ses épaules.

- Eh bien mon garçon, voilà un compagnon, un ami. J'ai vu a quel point tu étais attacher a lui et je vais te confier un secret. Moi aussi j'avais un doudou et j'aurais voulu qu'il puisse me parler lorsque j'en avais besoin. Un jour viendra où tu en auras plus besoin parce que tu auras trouver quelque chose d'autre pour t'aider, se jours là Maxi perdra toute faculté de protection et de parole. Ce jours là, tu auras un petit pincement au cœur, mais il faut malheureusement laisser l'enfant, sans jamais l'oublier. Je ne sais même pas si tu comprends ce que je dis, mais un jours ses mots auront un sens pour toi.

Tu te relevas, tu avais peut-être réaliser le plus beau vœu que tu pouvais réaliser. Tu descendis les escaliers avec lui, vous aviez quitter le deuxième étage et vous vous retrouviez dans le hall.
Message Dans Re: Pourquoi on m'embête ? J'ai rien fais... | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: Poubelle ! :: RPs :: Fini m'dame-