Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockSam 1 Fév 2014 - 12:35


I NEED TO EAT MJIODJSDIF



J'AI…

FAIIIIIIM !!!!!!!!!




* Tais-toi ventre débile ! *

Ne cesse de se répéter petite Gretel, tandis que son ventre se retient d'exploser dans un hurlement de typhon. Si celui-ci éclate, il provoquera une onde de choc dans toute la salle et la pauvre petite A sera l'auteur de la mort d'une vingtaine de personnes…

Ouais, parce que là, actuellement, la jeune fille se trouve au beau milieu d'une salle de cinéma entrain de se farcir "La mutante 2". Film pourri à souhait avec des effets spéciaux complètement dépassés. En fait, Gretel ne sait même pas ce qui est le plus effrayant dans ce navet ; la tête qu'a bien pu avoir le réalisateur en imaginant un scénario pareil, ou la 3D complètement foireuse qui rend le monstre tout buggé ?... Nan mais oh là, ça devrait pas être permis de diffuser une merde pareille, et puis, qu'est-ce qu'elle fiche là d'abord Tchaïkovski ? Elle déteste les lieux publics.

Ce qu'elle fout là ? Pour un rancard bien sûr.

Ah-ah non je rigole, plus sérieusement, si elle est là, c'est tout simplement parce qu'elle s'ennuyait comme un rat mort, qu'il pleuvait des cordes dehors et que l'affiche de ce film l'a bernée. Le truc qui a joué aussi, c'est que bien évidemment, c'était la séance qui comportait le plus de places vides. Sur l'écran d'affichage, il était inscrit 20/375 personnes, ce qui allait parfaitement à Gretchou étant donné qu'elle n'aime pas être entourée de monde. Et puis dernier détail décisif : Le PRIX. Il était en promo. C'était clair qu'il y avait une arnaque, mais jamais elle aurait imaginé tomber sur une merde pareille. Bref, au bout de 5 minutes, elle s'était déjà endormie, et à son réveil, elle avait faim. Son ventre commençait à gargouiller mais heureusement, ça criait dans le film à chaque fois que son estomac se révoltait. Si elle ne bouffait pas maintenant, elle allait faire une crise d'hypoglycémie…

A côté d'elle, deux sièges plus loin, il y avait un espèce de nabot mal-coiffé, des paquets de chips tout autour de lui. A chaque fois qu'il plongeait sa main dedans, le ventre de Gretel se tordait dans tous les sens. Limite si ses intestins n'auraient pas fait comme dans le film en se propulsant hors de son  corps pour attraper la bouffe potentielle. Si elle pique un paquet discretos ? Genre dès que l'écran est noir, comme ça la salle devient sombre et Gretel invisible. Ou bien en envoyant des insectes?

Oh ! Ca va pas ou quoi ? Gretel c'est une A, une lady, une princesse. Elle s'enfonce dans son siège en se massant le ventre, ça finira bien par passer un moment ou un autre. Et l'autre qui continue de mâcher ses chips la bouche ouverte. Quelle aprèm de merde omg.

L'instant d'une minute, ce fut le calme complet. Gretel se sentit presque hors de danger, mais… ce qui devait forcément arriver, arriva. Il n'y eu plus aucun son venant du film. Les deux protagonistes s'étaient cachés dans un coin sombre, la main sur la bouche et l'oreille tendue, guettant le moindre son. Derrière, on pouvait voir la silhouette du monstre s'approcher, et au moment où celle-ci ouvrit sa bouche dentée, pleine de filaments de bave…



Le ventre de Gretel tonna à en faire trembler les sièges.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockSam 1 Fév 2014 - 13:49

Jeuner avant le ciné ? Mauvaise idée.

Pourtant, ça avait très mal commencé.
Un réveil forcé par Holly qui me tire la jambe pour me montrer l'annonce du nouveau Zelda, les cris d'une Zahia indignée de la chute de sa palette de maquillage dans le lavabo et enfin, cette saleté de réveil que j'avais oublié de désactiver la veille. Quand on doit se lever tôt pour aller en cours, on est forcés d'utiliser une connerie pareille et forcément, le vendredi soir, on oublie de l'enlever. Voilà comment on arrive à se réveiller tôt un lundi matin avec une mauvaise humeur incontestable. Après une douche, quelques heures au gymnase et un lms envoyé en trombe à Sarah pour les cigarettes retrouvées près de ma console.

Tout allait pour le mieux.

Non, tout allait mieux. Une journée qui devient parfaite en si peu de temps, ça cache forcément un truc louche. Rien de nouveau du côté d'Entropy ou des classes, aucun nouvel objet sur le marché, pas de journal de Shu ni de nouvelle initiative stupide du Ranker dont la lâcheté n'avait d'égal que son anonymat. Au final, je n'aurai su dire la source du mauvais pressentiment que j'avais depuis quelques heures. Je fis rapidement un point dans ma tête, tentant de trouver la cause.

Un Zelda sur PS3 ? Non.
Google+ maintenant sur Rutube ? Non plus.
La suppression de tous les Pokémon sur internet ? Heureusement, non.
Benzema marquait un but ? Non plus.

Les pires supputations étaient écartées. Il n'en restait qu'une, et c'est au terme d'une course jusqu'au cinéma que je vérifiais mon hypothèse. Parce qu'internet, on ne sait jamais. Et parce que lever la tête pour regarder la grosse affiche, c'est trop dur à penser - je pris la petite brochette pour faire face à la liste des films présents cette semaine. Mon sang ne fit qu'un tour, mes poings se serrèrent, mon teint se blanchit et je sentis la mort approcher... Dragon Ball Evolution 2. Ils avaient osé.

Objection numéro 1 ? Aller le regarder. Oh non, pas dans le but de profiter de cette bouse afin d'engendrer un pétage de plomb immédiat, mais seulement pour faire chier les gens. J'avais quand même honte de réserver une place pour ça - et à vrai dire, je comprenais que la salle soit aussi vide que ça. Capuche sur la tête, je réservais pour me réserver le droit de casser les couilles à l'ensemble d'une salle remplie de pigeons. On commande plein de chips - comme quoi, l'oubli du déjeuner n'est pas si mal au final.

Début du film, début de l'opération. On bouffe comme un gros porc, perturbant un max de personnes qui ne manquaient pas de traduire leur agacement par des soupirs. Au bout de vingt minutes, un gamin quitta la salle en grognant. La seule personne qui ne semblait pas perturbée, c'était la fille qui venait de se réveiller un peu à ma gauche- ce qui n'avait rien d'étonnant puisqu'elle roupillait juste avant. Finalement, en une demi-heure, j'avais torché tous les paquets. Sauf deux.

Je levais pour la première fois les yeux vers la daube pour regarder un méchant inconnu lâcher un putain de cri ventriloque sous les yeux d'un Goku aux cheveux courts et de ses alliés... non, ne parlons même pas des alliés. Enfin, il me fallut quand même une bonne dizaine de secondes pour capter que le cri n'était rien d'autre que le bruit de l'estomac de la fille quelques sièges à gauche qui semblait tout autant intéressé par le film qu'un pro-gun pour une poupée Barbie. L'occasion peut-être de faire deux fois plus de dégâts : en multipliant notre effectif. Je viens m'asseoir à côté d'elle et lui tendis l'un des paquets, en toute discrétion.

- Si jamais tu veux m'aider à faire chier les gens qui osent venir regarder un film pareil, mange-le avec le moins de discrétion possible.

J'annonce un vent international dans environ 5 secondes.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockSam 1 Fév 2014 - 15:36


MORE NOISE PLEASE ?



Ce bruit de sachet plastique, reconnaissable entre mille. Ce tintement des grains de sels. Cette douce mélodie que seul un chips paprika peut émettre… Tous les sens de Gretel s'activent. La nourriture est proche, elle peut le sentir, l'entendre, l'humer… Des chips. Ils sont là.

« Si jamais tu veux m'aider à faire chier les gens qui osent venir regarder un film pareil, mange-le avec le moins de discrétion possible. »

Aussitôt, l'écran de cinéma éclaire ces quatre lettres divines "Lays", le St Graal.

Il y avait de quoi mettre ses bonnes manières aux oubliettes et se jeter toute entière dans le sachet, mais Gretel sait tout de même se tenir et préserver  son éducation parfaite de A. Elle se contente donc d'abord de se racler la gorge, l'air austère. De l'extérieur, la jeune fille paraît calme et impassible, aucun pli ne déforme ses traits facials, mais de l'intérieur, ça bouillonne.

"Omgtumsauveslavie !" "Toi, moi, septième ciel." "DESCHIPSPOSJIOSDFIUSFDH" Son cerveau fusait à du cinq mille, passant par toutes les émotions répertoriées et non-répertoriées sur Terre, chose qui était plutôt rare vu la puissance avec laquelle ses drogues bousillent son cortex cérébral.

D'un geste maladroit et fébrile, Gretel tend le bras et effleure l'objet divin du bout des doigts avant de lancer un regard pleins de lueurs de reconnaissance au garçon du style " Anlala je peux c'est vrai ? Sans regrets ?  Trop mim's "

Lorsque sa main plonge entre les chips, le brouhaha inévitable raisonne presque dans toute la salle et bousille les répliques trop bien trouvés de Sangoku. Et lorsque la chips entre en contact avec ses dents, le craquement est tel qu'il donne l'impression que l'écran de cinéma vient de se fissurer. S'ensuit de l'orchestre des quelques courageux spectateurs de la salle, un chuchotement général parfaitement rythmé voulant la faire taire. « Chuuuut. » D'abord un peu gênée, Gretel ferme la bouche et finit de mâcher sa chips sagement, mais chaque bruissement émit par sa bouche déclenche une nouvelle vague de "chut" dans l'entièreté de la salle qui finit rapidement par l'agacer. Ce n'est pas comme si on était devant LE film de l'année non plus… Loin de là d'ailleurs.  

Après avoir vidé la moitié de son paquet sans trop de délicatesse, Gretel pensa tout de même à remercier l'inconnu-à-moitié-invisible-dans-la-pénombre. Elle se penche très légèrement pour s'assurer que le son de sa voix lui parvienne bien aux oreilles.

« Merc-… »

« Oh ! Mais taisez-vous là ! C'pas bientôt fini lààà ?! Un peu de respect hé. »

Rugit à mi-voix le spectateur de la rangée derrière, tout en balançant un grain de pop-corn sur les deux adolescents. Gretel hausse les sourcils, même si on ne peut qu'à peine l'apercevoir, entre les ombres des dossiers et l'éclat lumineux de l'écran, la jeune fille est complètement offusquée. Même pas moyen de remercier quelqu'un en paix, pas croyable ça. Combat de regard pendant 20 secondes, mais la pénombre rend le champs de bataille impraticable. Vaincue et frustrée, elle se retourne sec face à l'écran et s'enfonce dans son siège. Réfléchit, puis finit par faire un signe au msieur-à-chips pour que celui-ci se rapproche.

« A part manger bruyamment, quel genre de truc peut faire chier quelqu'un au cinéma ? »

Roter ? Péter ? Hurler ? Applaudir pour rien ? Il y en avait des tas, mais…

« Sans risquer de se faire défigurer à la sortie. J'veux dire. »

Voilà, c'était ça le dilemme. Ce gaillard-là avait l'air de s'y connaître en mauvais plans.

Elle lui désigna du menton le type de la rangée arrière pour lui expliquer de qui elle voulait parler en particulier.




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockDim 2 Fév 2014 - 22:25

Jeuner avant le ciné ? Mauvaise idée.

Elle l'avait fait.
Elle m'avait répondu. C'était d'une jouissance extrême, tellement il était rare que je ne me fasse pas snober par des inconnus. D'un côté j'y étais peut-être pour quelque chose, puisque j'étais, il fallait l'avouer, d'une subtilité affolante quand il s'agissait de parler aux gens. Il ne manquait plus qu'il s'agissait d'une fan incontestée de la série des Dragon Ball Evolution ayant juste passé une mauvaise nuit et c'est moi qui passait un sale quart d'heure. Heureusement, la probabilité pour tomber sur une personne capable de supporter cette série au point de la défendre face à une autre personne était d'environ 0,00000069%.

Première bonne nouvelle : elle prit le paquet de chips en main. À la façon dont elle le dévorait, elle semblait plus affamée qu'énervée - imaginez que vous filez une pizza à l'écureuil de l'Âge de Glace qui coure après sa bouffe depuis trois films, il va la dévorer de la même façon. Honnêtement, j'avais beau avoir une envie de folle de reprendre mon bien pour satisfaire les besoins imminents de mon estomac, il fallait faire montre d'un peu de solidarité dans la vie. Une nouvelle amie, peut-être. Je me plantais en face d'elle, l'observant et... Prismver. Je la connaissais, même. Sa tête me disait un truc - enfin c'est ce que je croyais.

- OMG je me souviens de toi. Ton nom est trop compliqué mais je m'étais incrusté au cours des A. Contrôle des pastèques. Pas mal !

En vrai ça doit pas du tout lui faire plaisir. Je suis peut-être en train de perdre ma seule alliée dans la salle, parce que les tensions commencent à monter. On parle, et les gens n'aiment pas ça - elle essaie d'en placer une, mais en vain. Un mec s'énerve, auquel elle semble avoir du mal à répondre. Je m'approche sur sa demande, écoutant ses mots. Pour moi, la réponse est déjà toute formulée. Je reste silencieux quelques secondes pour faire genre que je réfléchis mais ne peux retenir un sourire moqueur avant de répondre.

- Envoie des pastèques sous ses vêtements. Il peut être quadruple champion de boxe, personne ne résiste à quelques chatouilles. Et puis, ça va tellement le perturber qu'il va sûrement se barrer de la salle. Ou sinon, on tousse, on change de place, on se lève, on pousse des cris exagérément émotifs. Tu vois ?

Sourire. À ces mots, je lâchais un "OH PUTAIN LA GUEULE" à la vue d'un Sangoku absolument convaincant dans son rôle de gentil-surpris-par-la-génération-de-Piccolo. Sans parler des voix françaises absolument parfaites... une merveille. Décidément, cette seule vue est une torture. Il faut absolument gâcher ce film.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockLun 3 Fév 2014 - 0:03


Scream in 3... 2... 1...




« OMG je me souviens de toi. Ton nom est trop compliqué mais je m'étais incrusté au cours des A. Contrôle des pastèques. Pas mal ! »

Qui ! Qui c'était ? Ses dents se referment net sur son unique morceau de chips. D'un coup, Gretel s'était arrêtée de mâcher. La voix du gamin lui était familière, c'est clair, mais impossible de reconnaître son visage dans une telle obscurité. C'était clair qu'elle se souvenait de cette personne, mais c'en était presque douloureux à quel point elle ne pouvait plus remettre le doigt sur le nom de celle-ci, ni même le visage, ou quoique ce soit d'autres... Quoiqu'il en soit, c'était un A, et ça, ça ne pouvait être que du bon.

Elle n'eut pas vraiment le temps d'y réfléchir plus longtemps que le garçon reprit la parole et lui énuméra toute une liste de sales coups, plus tordus les uns que les autres. Visiblement, il s'y connaissait, et mieux, il était inspiré.

L'idée de pousser des cris exagérés, même si Gretel n'était pas du genre timide, c'était... Comment dire... Elle n'y voit aucun problème, mais pour nous, c'est le genre de truc tellement convaincant de sa part. J'veux dire, fermez les yeux deux secondes et imaginez Gretel faire un cri exagérément émotionnel. Ouais, voilà, vous sentez tout de suite que ça l'fait pas.

« Aaaah, oohh... Oui il a une sale gueule. C'est vrai.»

Omg Robocop...

Gretel. Qui tente s'exclamer. Pas. Crédible.

Mais le résultat était là, la rangée arrière, ainsi que celle de derrière encore, poussèrent des soupirs agacés et on commençait à sentir l'agitation monter doucement dans la salle. Et puis sans faire exprès, Gretel toussa, le genre de toux bien grasse et bien malade là. Certaines personnes ont dû croire que c'était fait exprès et lancèrent aussitôt quelques pop corn dans sa direction mais sans avoir pu atteindre leur cible.

« J'ai une idée moi aussi. »

Chuchota-t-elle à moitié au garçon-avec-les-chips.

C'qu'y a de bien avec les insectes, c'est qu'il y a l'embarras du choix. Des très méchantes jusqu'aux inoffensives. Si Gretel était cruelle, elle aurait tapé dans les tiques, les punaises ou n'importe quel autre parasite dans le genre, mais ce serait vraiment, vraiment, vraimeeent bâtard. Surtout qu'à priori, c'est eux qui foutent la merde depuis le début. Alors on va y aller soft et se la jouer coléoptère. Ca, c'est inoffensif, (du moins, si on va pas les chercher de trop loin) mais c'est tellement varié qu'on sait jamais si on a affaire à un truc dangereux ou pas.

Gretel s'enfonce le cul dans le siège, les mains jointes devant le visage, elle ferme les yeux et se concentre un peu. Phéromones, communications... Tout le tralala du rituel habituel pour leur donner l'ordre de sortir de leur trou et d'aller se frotter aux  malheureux voulaient simplement regarder Sangoku en paix.

Dans deux minutes, on va les entendre hurler. 'Fin, ptèt pas les mecs, mais les filles, ça, c'est clair.

Coup de coude à j'me-souviens-pas-de-toi-mais-je-sais-que-j'te-connais, Gretel lui fait un regard de Like A Boss avant de se redresser, satisfaite de sa petite vengeance perso (pas vraiment justifiée c'la dit en passant).

« Je mise sur celle qui est dans les bras de son copain. »

Lui souffle-t-elle calmement en désignant une jeune fille blottie contre le garçon à côté d'elle, le regard amoureux, plus préoccupée par son amoureux que par le film en lui-même. C'est elle qui allait hurler en premier, elle en donnerait sa main à couper.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockMar 4 Fév 2014 - 14:00

Jeuner avant le ciné ? Mauvaise idée.

Visiblement ma remarque sur la salle l'avait perturbée puisqu'elle s'était soudainement arrêtée de manger, sceptique. Peut-être avait-elle une soudaine indigestion alimentaire ou venait de mourir ? Non peut-être que c'est moins extrême et qu'elle a juste une crampe à la chips. J'eus envie de foutre un coup sur sa main pour lui faire tout avaler mais je me retiens en pensant aux conséquences futures - pour quelqu'un qui a la phobie des escargots, mieux vaut être ami avec cette personne. C'était plutôt bien parti, même si j'aurai réellement préféré qu'elle rit à mon éclat de mémoire... et croit réellement contrôler les pastèques. Maybe.

Dans l'attente de ce miracle inexistant, je ne manquais pas de me réagir à sa remarque. Un sourire narquois, une main pour se pincer le nez et ne pas rire - elle a parlé plus fort qu'elle ne le pensait. Un mec en fait s'est tourné, mécontent, mais un pop-corn sur sa gueule a vite ramené son attention sur la ridicule comédie projetée à l'écran. Au fond, mener un raid de bouffe et un assaut auditif restaient des idées peu discrètes et éventuelles causes de futures bagarres, mais elles étaient tellement jouissives.

Son chuchotement me fit presque sursauter, tellement je ne m'étais pas attendu à la voir prendre l'initiative. Bêtement tourmentée par le gars du rang adjacent, je la voyais mal passer à l'action et pourrir la vie des gens présents. Sourire aux lèvres, je la regardais s'enfoncer dans son siège et entrer dans sa face bouddha en restant immobile, yeux fermés. Alors elle allait utiliser son pouvoir... je me redressais, jetais un bref coup d'oeil à sous son derrière pour vérifier que les choses ne sortaient pas de là. Heureusement, non - j'espérais qu'elle le contrôlait suffisamment pour qu'ils ne m'attaquent pas. Elle était en A, c'était un bon début.

Elle finit par se redresser, m'adressant un coup de coude et commence déjà les spéculations en désignant une fille blottie dans les bras de sa tendre moitié, bien à l'aise devant cette daube. Quel beau rendez-vous : devant Dragon Ball Evolution. Les jeunes, de nos jours... je m'apprête à répliquer en montrant une fille qui me paraissait bien conne mais la cruche pointée par Maya l'abeille pousse un cri aiguë insupportable en se levant de son siège. Je lâche un "bien joué" en pouffant de rire, d'autant qu'elle était en plein milieu des rangs. Même le double du prix de la place n'équivaut pas à ce que je donnerai pour revoir ça à nouveau...

- T'es trop douée, ça va être un festival.

J'ai hésité, me rendant compte qu'au fond, je la connaissais même pas. Et puisque dans la vie, il vaut mieux toujours avoir un contrôleur d'insectes dans son côté que contre nous,

- Sinon moi c'est Gautier. Par contre, je suis en classe E. Faut croire qu'on est pas tous des génies, dis-je avec un léger sourire.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockMar 11 Fév 2014 - 16:58


Un E ?





« T'es trop douée, ça va être un festival. »

Anwai je sais, je sais ! Ih ih ih ! !

« Sinon moi c'est Gautier. Par contre, je suis en classe E. Faut croire qu'on est pas tous des génies. »

Classe...

E ?

Mais.... Il était censé être en classe A. Pourquoi il est plus en classe A là ? A moins que... Ah mais oui bien sûr hahaha, une petite blague. Comme c'est drôle. On se poile tous.

...
Bon... Soyons franc, Gretel n'est pas aussi stupide, elle a très bien compris qu'il ne blaguait pas du tout, et pire, elle venait maintenant de visualiser qui se trouvait à côté d'elle. Un E. Gautier. Celui qu'elle avait mentalement insulté de tous les noms ce jour-là. Son système nerveux fonctionne à du deux cent à l'heure, elle en a presque la chair de poule tellement elle frissonne de frustration. Partagée entre l'envie de courir aux WC se désinfecter de toutes particules E ayant pu se coller à elle et l'envie de ne rien faire du tout et de rester bugguée.

Lady Gretel, t'es une lady. Ne l'oublie pas. D'un raclement de gorge, elle s'éclaircit la voix, se redresser du mieux qu'elle peut et lisse nerveuse sa chevelure de la paume de sa main.

« Oh. » Tranche-t-elle sur un ton mi-sympathique, mi-acerbe.

Elle en avait envie, mon Dieu qu'elle en avait envie, de le snober, de le regarder de haut, de couper court à toute discussion et de s'en aller le menton levé. Les A ne fréquentent que les A, comme les princes ne marient que les princesses. Mais quelque chose l'empêchait de devenir odieuse.

« Je ne sais pas si t'es ignorant ou inconscient... »

Reprend-t-elle en se massant les tempes, extrêmement concentrée sur le choix de ses mots pour paraître supérieure et aimable à la fois.

« Mais c'est pas vraiment dans... » La mentalité ? Les mœurs ? Les habitudes ? Aahh... Bon, osef, on va laisser son côté paysanne reprendre le dessus et puis tant pis pour la tournure des mots.

Elle se tait un court instant afin de remettre au clair la situation mais... Y avait rien à mettre au clair.

« Guôtiié hmmm... » Elle répète. Avec son vieil accent de russe paysan.

Les lumières de la salle se rallument, c'est l’entracte (oui-oui c'est la version longue du film qui dure 3h) La jeune fille peut enfin voir correctement à qui elle a affaire. Un gars, pas trop grand, une étrange cicatrice sous l’œil. Certains ados en profitèrent pour s'étirer et le petit couple qui avait servi de cible pour cafards s'étaient déplacés une rangée plus loin, la fille encore un peu traumatisée.

« C'est à force de ruiner les séances de cinéma des autres ça ? » Dit-elle en désignant sa joue.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockJeu 13 Fév 2014 - 22:45

Jeuner avant le ciné ? Mauvaise idée.

Visiblement, ma présentation l'avait refroidie. En quelques secondes, mon cerveau ô combien incroyable avait envisagé plusieurs hypothèses : cette fille me connaissait de réputation - que je ne pensais pas très glorieuse, si tant est qu'elle existait, ou bien, elle était en A. Si l'on en jugeait par l'air hautain qu'elle avait abordé une demi-seconde au nom d'une appartenance à la classe E, c'était la seconde solution qui était la bonne. Ma première impression sur elle se confirma donc : elle était douée. Classe A, c'était généralement synonyme de talent. En vue de son pouvoir, je n'avais, honnêtement, aucune envie de lui chercher la merde.

Premier coup de stress. Mon espoir numéro 1, que les escargots ne soient pas comptabilisés parmi les créatures qu'elle serait en mesure de manipuler. Cette phobie qui me hantait depuis l'enfance pourrait me porter préjudice si je me laissais à nouveau aller et partais en clash avec la première personne qui avait le malheur de ne pas partager mon point de vue. Sérieusement, calme-toi. Je tente de calmer ma respiration, faire battre mon coeur à un rythme régulier et réfléchir à ses mots. Inconscient ? Sans aucun doute. Je l'écoute attentivement -ou essaie, quand on est à la limite de l'hyperactivité, c'est difficile- mais elle ne termine pas sa phrase. Je hausse les sourcils, interloqué, m'apprête à répliquer.

Non, ta gueule. Franchement ta gueule.
Je sentais que j'allais encore sortir une connerie. Elle répète mon nom à nouveau et je corrige "C'est Gautier" d'une voix hésitante, cherchant également les bons mots. La tension était palpable alors que, quelques instants plutôt, on riait des exploits communs effectués dans cette salle. Peut-être que le coup de "l'ami temporaire" marche aussi dans le cinéma, qu'on décrit pourtant comme un formidable lieu de rencontre amoureuse. La logique des lieux est définitivement inexistante. Première inspiration : j'écoute sa question, y réfléchis quelques instants et finis par marmonner.

- Non pas vraiment, plutôt d'une enfance désastreuse.

Pas vraiment envie d'en rajouter davantage. Je me découvrais un ton sérieux jusque là rarement montré, puisqu'il faut dire qu'entre les fêtes et les gens qui squattaient ma chambre, on a rarement le temps de gagner assez de crédibilité pour se faire attribuer l'adjectif sérieux plus de trois fois par ans. Pourtant, je la détaillais également, observant rapidement son visage, ses yeux, ses cheveux, ses traits, les gravant dans mon visage pour ne pas les oublier - au cas où j'aurai à trouver la cause d'un bouton en plein sur mon pif arrivé dans la nuit.
Je cherche à nouveau mes mots, histoire de relancer la conversation, mais change rapidement d'objectif : face à l'arrivée soudaine du colosse du fond dans le dos de la fille, je préfère reculer. Reculer, sérieusement ? Bon, d'accord, je vais y aller. Jusque parce que c'est une fille. J'ai un minimum de galanterie alors je me place entre elle et le gros, histoire de faire "barrage". Ou essayer, s'il me voit.

- Hey Papy, t'as perdu ta camionnette ? Tu devrais plus t'inquiéter pour toi que pour nous, y'a des insectes qui squattent ton pantalon.

Le pire c'est que c'est vrai. C'est dégueulasse.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R]   Jeuner avant le ciné ? Mau-vaise idée. [Ft. G A U T I E R] 1400359500-clockDim 16 Fév 2014 - 1:14


CÉ BON J'É PLUS FAIM MAINTENANT