Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Nightmare & NBA | Gautier

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Nightmare & NBA | Gautier   Nightmare & NBA | Gautier 1400359500-clockDim 9 Fév 2014 - 22:52

Les couloirs du pensionnat sont vides à cette heure tardive de la soirée, pourtant tu y progresses rapidement, le regard rivé sur ton objectif. Une lueur étrange au bout du chemin, une salle encore éclairée, doute. Curiosité. Tu te demandes ce qu'il s'y passe, bien décidée à envoyer tout le monde dormir. Parce qu'il était quatre heures du matin et que ce lms envoyé pour te demander de rejoindre la classe des E t'énervait vraiment, tu détestais être réveillée la nuit. Tu accélères un peu la cadence alors que tu perçois quelques éclats de rire au loin, et d'autres bruits sourds que tu n'arrives pas à déterminer. Etrange, vraiment. Seulement plus tu approches, plus tu comprends. Et lorsque tu ouvres la porte, le regard à la fois coléreux et de plus en plus inquiet, la muraille tombe. Tu te figes devant l'horrible spectacle qui se déroulait sous tes yeux. Des mots. Traître, fumier, salopard, menteur.. De qui parlait-il ? Tout était flou, terriblement flou. Ton esprit divague quelques instants, tu es prise de vertiges et d'une faible douleur à la poitrine, tu t'appuies contre la porte, tentant d'apercevoir la personne qui gisait au sol tel un vulgaire cadavre. Ils l'avaient tabassé, presque défiguré. Gautier. Ton cœur loupe un battement lorsque tu reconnais la chevelure de ton ami, et sans un mot, prise de panique, tu te précipites dans cette foule qui s'amasse autour de vous. Et ils te frappent toi aussi, ils te frappent à sang, à la seule force de leurs poings. Ça fait mal.. Salope, crève, connasse. Qu'est-ce qui se passe ici ? Te voici recroquevillée sur le corps de ton ami, prenant les coups à sa place. Tu veux leur hurler d'arrêter, leur demander pourquoi mais les mots ne sortent pas. Tu as la gorge nouée et le coeur serré.

Et tu souffres atrocement alors que les Enfers s'emparent de toi. Tu sombres lentement de le néant, bien incapable de vous défendre.

Tes yeux s'ouvrent soudain alors que tu te redresses sur ton lit, haletante. Tu as cru mourir et pourtant tu ne réalises pas encore. Les images te restent en tête, Gautier agonisant dans son sang sur le sol, cette foule grandissante qui vous insulte et vous frappe.. Tu ne comprends pas. Pourquoi tu as si peur ? Etait-ce un mauvais rêve ? Regard vers tes bras, sur tes mains et tes jambes. Tu te tâtes le corps entier afin de voir si tu ne saignes pas, juste pour te prouver que tout cela n'était qu'un simple cauchemar. Simple.. Non. Horrible.

Bon dieu.. Souffles-tu en te laissant tomber la tête sur le coussin, une main sur ton front.

Et tu laisses le temps s'écouler, les minutes s'effacer. Tu essaies de t'endormir, seulement à chaque paupière que tu clos, tu le revois, ton ami, inconscient sur le sol. C'est plus fort que toi, tu t'inquiètes. Et c'est après quelques minutes passées ainsi, à réguler au mieux ta respiration et les battements de ton palpitant, que tu réalises le besoin que tu as de le voir. Pour te rassurer, te dire que ça n'était définitivement qu'un putain de mauvais rêve. Tu te lèves, silencieuse, avançant à pas de loup jusque la porte de ton cabanon où tu enfiles pantoufles et veste pour sortir dans la pénombre de la nuit.

Toc, toc, toc. Trois simples coups portés sur la porte de bois avant que celle-ci ne s'ouvre quelques instants plus tard. C'est le visage endormi de Gautier qui t’apparaît doucement alors que ton cœur loupe un nouveau battement. Analyse rapide, pas de blessure, ni de griffure, ni quoi que ce soit. Un soulagement sans nom s'empare de toi, tu soupires avant de le serrer tendrement dans tes bras en esquissant un léger sourire. Il ne doit pas comprendre, et sans doute qu'il pensera que tu es folle mais tu t'en fou. Gautier est l'une des personnes les plus importantes pour toi ici et tu ne cesseras jamais de te faire du soucis pour lui à la moindre occasion.

Finalement tu te recules, glissant une main derrière tes cheveux alors que que tes traits se font gênés.

Excuse-moi pour ça, c'est juste que.. J'ai eu un mauvais pressentiment et j'me suis fais un soucis monstre alors j'voulais me prouver que j'avais tort..

À trois heures du matin, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Nightmare & NBA | Gautier   Nightmare & NBA | Gautier 1400359500-clockMar 11 Fév 2014 - 17:07

Nightmare & NBA