Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 [Réel] miroir, mon beau miroir...

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clockVen 28 Fév 2014 - 23:14
La salle des miroirs ? Mais pourquoi, et surtout comment a-t-on réussit à se mettre d'accord sur ce lieu. Il y a strictement rien de romantique, aucune activité et aucun truc pour draguer une complexée de nature ! Le seul lot de consolation, c'était que Kathleen devrait être bien habillée, ce qui me permettrait de l'embêter. Avant de m'y rendre, je fis un détour par ma chambre, histoire de me vêtir un peu mieux. J'optais pour un pantalon en tissu noir et une chemise blanche. Pas de la qualité, mais ça suffira. La coupe de la chemise m'allait bien et Kathleen serait, à mon avis, trop concentrée à éviter ses reflets...

Incapable de me décider sur la chance ou la malchance de cette plausible inattention à mon égard, je soupirais. Aller, il était temps de se remettre en route et je me demandais encore ce que nous pourrions faire. A part la taquiner, la seule autre chose à faire spécifiquement dans cette salle n'est pas des plus attirante, ou du moins, pas pour moi. Aller trouver ce foutu miroir du fond, celui qui révèle les vrais personnalités, ça me refroidissait. Je veux vraiment que ce qui est enfui en moi le reste. Se regarder en face comme ça, c'est un coup a devenir fou. Il n'y a rien de gratuit avec nos capacités, ça doit pas l'être plus avec ceux de cet établissement.

J'atteignis le couloir et n'y vis aucune trace de ma... valentine? Qu'importe le terme, elle n'était pas là. J'avais pris mon temps pourtant, et je lui avait ordonné de se dépêcher. Attendre ne faisait pas parti de mes plans ! Et m'y voilà réduit pendant 1 minute, puis 2, puis 3... puis environ 10. elle devait déjà m'attendre à l'intérieur. J'aurais du être plus précis quand à mes désirs. Elle me le payera, m'avoir fait attendre, une deuxième fois aujourd'hui. Oui parce qu'attendre dans les jardins ,sans savoir si elle pointerait le bout de son nez, n'avait pas été des plus agréable ! Je pénétrais donc d'un pas sûr dans le labyrinthe et m'écria légèrement :

"Kathleen, tu ne voudrais pas te montrer ?"
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clockDim 23 Mar 2014 - 14:45

Miroir, mon beau miroir...
Tell me why.

Ses talons claquent trop fort contre le carrelage. Bruyamment, trop à son goût. Elle a l'impression que tous les regards se tournent derrière ses pas. Ce n'est qu'une impression, évidement. Des tas de filles sont bien zappées pour la Saint Valentin. Mal à l'aise, mal dans sa peau. La jeune fille a dû s'habiller de façon ''féminine'' pour un rendez-vous. Une robe noire, ses cheveux emmêlés détachés, un maquillage léger. Assez simpliste. Quelque chose d'anodin pour la plupart des gens, mais Kathleen déteste ça. Se montrer sans maquillage grossier, remplacée son accoutrement vulgaire quotidien pour quelque chose de classe... C'est comme se mettre à nu pour elle. Elle n'est plus menaçante, elle ne fait plus peur. Elle a juste l'air jolie, fragile. Et elle déteste ça. Car ce n'est pas qu'une affaire d'apparence, elle le sait, mais le nie. Son assurance de fer s'envoile en parti lorsqu'elle est ainsi et elle ne sait pas croiser son reflet dans un miroir sans ciller, sans avoir de nausée.

Et elle se rend dans la salle des miroirs. Quelle idée grandiose. Cela ne peut pas bien se passer. Ça commence mal. Très mal. Baissant la tête, son regard oscille vaguement. Son ventre se met à papillonner vertigineusement. Elle ne veut pas se faire remarquer, pour une fois. Un sourire amer orne son visage alors qu'elle se hâte dans les escaliers. Elle entre dans la pièce, dans le labyrinthe de glace. Pour se cacher des autres, mais comme prévu c'est son propre reflet qui la dérange. Un léger tremblement parcours ses membres. C'est du grand n'importe quoi.

Elle le sait pertinemment.

Mais elle fonce quand même Kathleen, tête baissée.
Parce qu'elle a toujours été comme ça.
Parce qu'elle veut des réponses.

Elle avance doucement, s’enfonçant un peu plus, yeux rivés sur le sol. Presque deux mois qu'il a disparu du pensionnat. Deux mois où elle n'a pas eu de nouvelle.

Et pourquoi en aurait elle eu ?
Ils n'étaient que colocataire. Juste un A, une E ayant des chambres voisines. Ils s'entendaient comme chien et chat, se bouffant la gueule presque tous les jours, semant parfois la zizanie dans la cabane. Et pourtant. Et pourtant Kathleen s'était attachée. Elle était revenue systématiquement vers lui lorsqu'elle avait fait une bourde, elle lui avait présenté des excuses, elle s'était montrée autrement devant lui. Elle l'avait même écouté déballer ses petits problèmes de cœur.

Est-ce qu'il avait remarqué tout ça ?  La place qu'il avait dans la vie de Kathleen ? Le repère qu'il était pour elle ?

Et si oui, pourquoi ne pas l'avoir prévenu de son départ ?

Elle s'était attachée à lui et elle ne savait pas à quel point. C'est quand il est parti que Kathleen a comprit. C'était trop tard, évidement. Au début, elle a cru qu'il reviendrait vite. Elle s'est senti trahi, abandonnée aussi. Et les jours sont passés, elle s'est retrouvée dans un bungalow avec d'autres pensionnaires. Alors, elle a cru qu'il avait quitté Prismver définitivement. Du jour au lendemain. Qu'elle l'avait perdu, comme Lucia quelques semaines plus tôt. Elle a enchaîné conneries sur conneries. Et elle s'est un peu plus foutu en l'air, elle était tombée encore plus bas. Encore plus bas. Ironie, Kathleen ne pensait pas cela possible.

Et il revenait aujourd'hui, sourire aux lèvres avec une rose pour la Saint Valentin. Elle ne sait pas ce qu'il a en tête. S'il ne fait que s'amuser avec elle depuis le début, si elle compte un peu à ses yeux. Elle n'en sait rien. Elle n'est sur de rien dès que cela concernait ce type. Et ça la bouffe.

'' Kathleen, tu ne voudrais pas te montrer ? ''

Sa voix d'Ethan s'éleve et c'est toute sa rancoeur qui disparaît. Juste le manque, l'envie qui reste ancrée en elle. Depuis combien de temps il a cet effet sur elle ? Kathleen pouffe, levant les yeux au ciel alors qu'il ne l'a voit pas. C'est pathétique. Heuresement qu'il ne lit pas ses pensées, qu'il ne percoit pas ce qu'elle ressent.

Un regard derrière elle lui fait constater qu'elle ne sait plus par où elle est passé. Paumée jusque bout, mais Kathleen ne le laissera pas paraître. Laissant planer les secondes lentement, fixant le sol, elle prend d'une voix égal quelques instants plus tard :

'' Non, Ethan je ne veux pas. ''

Elle aimerait le laisser poiroter encore longtemps, comme il a fait. Le protéger, le blesser, le comprendre. L'une de ses mains vient contre une paroi et elle continue de s'enfoncer dans le labyrinthe de glace. Seul le bruit de ses talons vient perturber le silence du lieu.

Elle a envie d'être avec lui et elle s'éloigne encore plus. Contradiction. Kathleen n'a jamais été simple à comprendre.

'' On a l'air seuls ici. Personne ne donne de rendez-vous dans un lieu pareil. ''

Un reproche. Comme s'il était le seul fautif. Elle s'arrête, laissant ses cheveux dégouliner contre ses joues. Inspire, expire et elle reprend :

'' C'est ça ton plan ? Me voir déambuler en robe, malade sous tes yeux? C'est ça que tu veux Ethan ? T'amuser après tes petites vacances ? ''

Il lui a manqué horriblement. Et elle déteste ça.
L'effet qu'il lui fait, les choses qu'il arrive à lui faire faire. Ce jeu et ses belles paroles qu'il a depuis le début.

 

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clockSam 19 Avr 2014 - 0:27
Non ? Elle ne veut pas se montrer ? Quel est l'interet d'être venu ici alors ? Ses talons claquaient, mais le bruit raissonnait dans la pièce sans me le laisser la chance d'en localiser la source. Elle laisserait bien un indice, une trace sur mirroir ou que sais je, pourvu que je puisse la suivre. Ou alors, je pourrai aussi le lui ordonner

Elle avait raison, personne ne se donner rendez-vous ici. C'était un peu pour ça que j'avais choissi ce lieu. Je crois qu'amener Kathleen en robe dans un fast food, ou aux yeux de tout le pensionnat l'aurait achevée.

Stoppé net.

"Des vavances ?" Là, elle m'avait réussit à m'irrité. "Tu sais quoi de ce ... cette absence ? Rien, tu ne sais rien." Plus question d'être impuissant, ou de le montrer. Plus sèchement que je ne l'aurais voulu, je m'attaquai à elle :

"Tu crois sincèrement que je pourrais revenir comme ça sans être emmerdé par l'administration s'il n'y avait rien eu ?" Lentement je m'avançait vers elle. "Oui je reviens sans la moindre explication. Tu en veux vraiment une ? Viens ! Regarde moi ! Deman..."

der ce que tu veux. Ma voix s'était étouffée . Je ne devais pas donner cette ordre. Lui permettre de demander la raison de  mon absent était déjà me rendre trop vulnérable. Il me serait diffile de ne pas répondre sans paraitre lache, et aussi, de repondre faire paraitre mes limites.

"Laisse tomber. Si tu te sens si mal, tu peux rentré chez toi. Je ne t'embeterais plus."

Bien sûr que si. J'avais encore envie de passer du temps avec elle. Du premier regard, elle avait su me taper dans l'oeil. Ca n'avait pas changer.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clockLun 21 Avr 2014 - 17:41

Miroir, mon beau miroir...
Tell me why.

"Tu sais quoi de ce ... cette absence ? Rien, tu ne sais rien."

Non, elle ne sait rien. Et c'est justement ça qui l'emmerde.
Il est irrité. Touché. Kathleen a surement fait une gourde.
Pour ne pas changer.

''Tu crois sincèrement que je pourrais revenir comme ça sans être emmerdé par l'administration s'il n'y avait rien eu ? "

'' S'il n'y avait rien eu ? '' Voilà une phrase qui l'a fait tomber de haut. Ethan ne voulait pas partir. Quelque chose s'est passé, peut être quelque chose de grave... Rongée par la colère, elle n'y avait même pas penser. La culpabilité l'envahit un peu. Assez vite, son esprit fait la liste des choses qui pouvait entraîner un départ précipité.

Ça pue.

" Oui je reviens sans la moindre explication. Tu en veux vraiment une ? Viens ! Regarde moi ! Deman..."

Il continue agacé, sa voix prend de drôle d'accents. Ethan ne s'énervait pas ainsi d'habitude. Pas aussi vite. Ça étonne la brune, ça l’inquiète aussi. C'était Kathleen qui partait tout de suite sur les chapeaux de roues. Lui, c'était le A calme et sage qui se contentait de la faire tourner en bourrique.

- Ethan...

Son prénom à peine murmuré. L'inquiétude, la peur la rattrape davantage. Ça l'étouffe. Mal à l'aise des pieds à la tête. Forte, elle réussit à se contenir, il lui en faut plus pour fléchir.

"Laisse tomber. Si tu te sens si mal, tu peux rentrer chez toi. Je ne t’embêterais plus."
'' Tu ne m’embêteras plus ? ''

L'ironie sonne dans sa voix, elle n'y croit pas. Si ce n'était pas lui qui l'emmerderait, se serrait elle. Il répondrait, et tout ce cirque recommencerait : les piques, les scènes de ménage, les sous-entendus...
Comme une rengaine.

'' Abruti. Maintenant que je suis ici, je ne compte pas partir aussi tôt. Non, je ne sais pas ce qui t'es arrivé et visiblement je ne suis pas digne de ta confiance pour le savoir. Je suis juste digne de te servir de passe temps.'' Sec, vexée. Silence, aucune réponse, aucun bruit de pas. L'adolescente ne bouge plus. " J'en aie assez Ethan. Jch'ai pas ce qui t'es arrivé, mais je ne serais plus la fille idiote que tu fais tourner en bourrique. ''    Elle voudrait être plus que ça. '' Dis moi pourquoi je suis là. J'avais l'air de plutôt d'emmerder avant ton départ. Tu vas être content, j'ai déménagé de cabane, on ne se verra plus aussi souvent. '' Et ça va lui manquer horriblement. '' Ce que je ne comprends pas, c'est que l'une des premières personnes avec qui tu passes l'une de tes journées c'est moi. Ton jouet t'a manqué ? Tu n'as pas des nouvelles à donner à tes petits camarades de la classe A ? ... "

" Dis moi pourquoi je suis là, Ethan. ''


Qu'il dise quelque chose, n'importe quoi. Qu'elle est ce jouet qui ne fait que la divertir, qu'il veut juste un peu de compagnie, qu'elle est importante pour lui... Pour qu'au moins une fois, elle soit fixée sur ces intentions.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clockLun 28 Avr 2014 - 22:07
Abruti ... toujours aussi contradictoire, ne changerait-elle  donc jamais ? Puis la confiance n'avait rien à faire ici. Je connaissais pas tout son passé, qui, d'ailleurs, explique peut-être son manque d'amour-propre envers son côté féminin. Je n'en ferais certainement pas une montagne. Seul le résultat compte,  non ? Et le résultat est que ... rien avait changé. Aucun de nous deux ne comprenait l'autre.

Cette pensée déprimante me fit perdre le fil de la conversation et je ne repris le cours de la conversation qu'a ce qu'elle ne comprenait pas. C'était pourtant simple, on viens toujours voir les personnes qui nous sont le plus cher quand on a le temps et le choix. Et j'avais les deux.  Prêt à en découdre verbalement avec elle, je lançait cyniquement :

"Mes petits camarades de A? Justement, ce ne sont que des camarades. Contrairement à toi, pas vrai ? " C'était un peu dommage de ne pas pouvoir apercevoir sa tête. Ces mimiques et grimaces m'avaient manqué. "Pourquoi es-tu venue si tu pensais sérieusement n'être qu'un jouet ? "

Je tournais à gauche et me retrouver face à Kathleen.  Stoppé net, j'admet ne pas avoir pensé à quoi faire à ce moment là ... Un quart de seconde de plus tard, je repris ma marche d'un pas assuré et ordonna: "pas bouger". C'était un peu sec, peut-être trop ?  Mais je devais me montrer fort. Ne me l'étais-je pas juré  ? Arrivé à la hauteur de ma valentine, je l'embrassais maladroitement avant d'asséner : "C'est pour ça que tu es ici".

Et c'est pour ça que je me sentis rougir comme une pivoine. Mon dieu, ayez l'air sur avec un teint comme ça....
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clockJeu 26 Juin 2014 - 2:02

Miroir, mon beau miroir...
Tell me why.

Déclic.
Enfin face à face. Leurs regards se croisent et c'est son cœur, sa poitrine qui s'embrasent. Amour, désir, folie, hésitation. Malgré ses efforts pour ne plus se rapprocher des autres, pour ne plus s'attacher. Kathleen a encore perdu, en beauté. Ça ne sert plus à rien de lutter.

L'adolescente entrouvre les lèvres.
''Pas bouger"

Le salaud. Elle ne bougeait pas de toute façon. Elle l'observe en détail son air de garçon sage, les contours de ses joues, de son cou, sa démarche faussement assuré, son costume mal ajusté … Lui, tout simplement. Attraction inexplicable qui l'habite, qui la fait gravité vers lui. Et il n'y a plus que ça qui compte. Ethan hésite, Ethan avance. L'adolescente cille. Tout lui semble se passer extrêmement lentement. Leurs lèvres viennent se rencontrer dans un geste complètement gauche, doux aussi.

''C'est pour ça que tu es ici".
Clair, sec, précis.
Tu viens de louper une marche, de te prendre une baffe, de te faire clouer le bec Kathleen. Ton cœur s'emballe, dans ta tête c'est le bordel. Il en faut tellement peu à Ethan pour te mettre dans cet état. Ton regarde titille ses joues embrasés et un sourire en coin vient se profiler sur ton visage. Il réussit à t'attendrir, à balayer d'un revers la colère qui est toujours en toi.

- Tsss.

Soupire. Tu n'es pas habituée à être victime d'autant d'émotions à la fois. Impulsion. Une de tes mains vient s'emparer de son menton pour remettre son visage devant le tien. Vos regards se croisent une seconde fois. Mais le tien est désormais brûlant. Tu en veux plus. Tu mordilles ta lèvre inférieure avant de les reposer sur celle du A. Tes yeux se ferment. Tu lui offre une vrai baiser, plus assuré, plus long, plus passionné. L'envie t’éterniser les choses, de ne pas le lâcher. Ton baiser se termine après quelques secondes, tes dents saisissant doucement les lèvres du A.

- La prochaine fois que tu me fais ça, je te mords.

Vertige. Tu t'éloignes de lui. Tu mesures à peine la portée de tes actes. ''Tu aurais dû le repousser'' voilà ce que te dis une petite voix au fond de toi, comme un cri d'alerte. ''C'est n'importe quoi, ça ne peut pas bien finir''. ''Ça ne peut pas bien finir''...''Ça ne peut ...''
Oh, Fuck it.

- C'était ton premier vrai baiser, hein ? Tu me semblais bien timide, Ethan.

Provocante. Toujours. Kathleen n'est pas encore prête à parler sérieusement.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clockSam 5 Juil 2014 - 22:06
Elle était trop mignonne quand elle se mordillait la lèvre ainsi. C'était un peu la touche de féminité qui lui manquait parfois pour la rendre irrésistible à mes yeux. Mais la suite me surpris encore d'avantage. Démontrant l'assurance qui me faisait défaut, elle m'attira à elle. M'embrassant... passionnément ? J'étais perdu, sans repère. Tel un homme dans une tempête , je me laissais entrainer par le courant, tentant d'éviter la noyade. Puis elle me mordillât délicatement avant de parler. Je souris. Que répondre d'autre à ça ? Elle était capable de me mordre et elle savait parfaitement que je ne me laisserais pas faire.

Son nouvel éloignement me permit de respirer. Jusque là, je n'avais pas conscience de l'étouffement causé par notre agréable promiscuité. Je voulais étouffé de nouveau. Ça n'avait rien à voir avec ce que j'avais déjà connu.

- C'était ton premier vrai baiser, hein ? Tu me semblais bien timide, Ethan.

- Oui, enfin ... Non.

Hésitant, je ne savais pas si je devais parler d'Hayden.

- Je suis sorti avec une fille, Hayden. C'était un flirte léger. On ne s'est qu'embrasser, mais... jamais comme ça.

Je savais que je rougissais sur ses derniers mots. Pourquoi je lui avouais ça ? Je me tournais de honte, mais réussit à m'arrêter avant le demi tour. Exposant ainsi mon profil, je remontais ma tête et mon regard. Et merde... C'est vrai que j'avais choisi LA salle où on se voyait quoiqu'il arrive. Que j'avais l'air pathétique et surtout, impuissant. Il me fallait détourné son attention avant qu'elle ne se moque de l'innocent Ethan.

-" On fait... quoi... maintenant ?"

C'était vraiment nul comme solution. Pire que le problème. Je suis vraiment le E des relation amoureuse... Paradoxalement, c'est certainement le seul domaine où ils doivent être mieux notés que les A. Cette pensée me fit rire ... Pauvre de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clockMer 9 Juil 2014 - 21:25

Miroir, mon beau miroir...
Tell me why.

- Oui, enfin ... Non. Je suis sorti avec une fille, Hayden. C'était un flirte léger....  
- Tu m'as déjà parlé d'Hayden, andouille.  
- On ne s'est qu'embrasser, mais... jamais comme ça.


Quand elle voit la réaction du A, elle n'a pas peur un instant de cette fille. Elle veut pas vraiment en savoir plus non plus. Il n'y a que cet instant qui compte.

Kathleen pouffe, parce qu'il encore plus paumé qu'elle. Il détourne le regard, il fait fait demi tour et son reflet ricoche sur un miroir, aux yeux de la Brune. Rouge pivoine, embarrassé. A croquer pour elle. L'innocent petit Ethan et Kathleen, celle qui se refusait l'affection de quiconque depuis bientôt sept ans. Il allait avoir du boulot, elle allait être infernale.

- On fait... quoi... maintenant ?
- Ce qu'on fait ? Elle lève les yeux aux ciels et se retient de se moquer littéralement de lui. Tu veux qu'on fasse quoi, Ethan ici ? Vient, idiot. T'es trop drôle.

Elle s'avance vers lui et le frôle. L'envie de l'embrasser la reprend, et l'une de ses mains frôle sa voisine, sans aller jusqu'au bout. Hésitation. Ses premiers reflex consistaient à frapper d'ordinaire, les voilà transformer. Étrange, trop brutal pour la jeune fille.

Ses talons claquent de nouveau sur le sol, une main contre les glaces pour se guider, ses cheveux dodelinent au rythme de ses pas. Mais très vite, elle doit se rendre à l'évidence : elle ne sait plus par où elle est passer et ne sait plus où elle est. Et son propre reflet visible dans tous les coins ne l'arrange pas.  

- Fait nous sortir d'ici.




Rp terminé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Réel] miroir, mon beau miroir...   [Réel] miroir, mon beau miroir... 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
[Réel] miroir, mon beau miroir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Réel] miroir, mon beau miroir...
» [Flash Back] Miroir, mon beau miroir. Dis leur qui est le grand Jones. [PV Erwin Dog]
» [ANIM HN] Miroir mon beau miroir dis moi qui.... est qui?
» Le regard est'il le miroir de l'âme ????
» Voile Miroir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: