predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
RP CONTINU




Partagez | 
 


 RP CONTINU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans RP CONTINU | le Sam 26 Avr 2014 - 0:51
avatar
Invité
Invité




Il marche dans l’allée des bungalows, plan en main, l’allure désinvolte. Jean noir déchiré aux genoux, tee-shirt rouge et veste en cuir noir, il secoue sa main régulièrement, le vent faisant plier le papier dans sa main. Il finit par s’arrêter, poussant un juron pour lâcher sa valise et saisir le plan correctement de ses deux mains. ... Il hésite, et le tourne, le tourne dans tout les sens - c’est qu’il a pas à lire de plans, d’habitude. Jamais. Il a des chauffeurs pour suivre un gps, des gens pour le guider, toujours, où qu’il aille. Mais là il est planté du côté des cabanons, paumé. Il finit par aller toquer au numéro 3, se disant que ça doit être ça, et tombe sur une gamine de quoi... 12 ans ?

- .... T’ES L’ACTEUR ?! ERNEST BABYLONN ??? HIIIII !
- Non, Robert, 25 ans, pédophile, j’viens te violer.


... Quelques minutes plus tard, il est en route vers les cabanes cette fois-ci. Si il a bien pigé, y’a les gosses d’un côté, les 17-18 de l’autre, puis enfin les 19-21. Sacré bordel. Mais bon, d’un autre côté, il a l’habitude de ce genre d’installations cheloues: pendant les tournages, ils vivent dans un cortège de caravanes. ... Mais y’a toujours une nenette pour le guider jusqu’au sien.

Ah, bingo, voila les bungalows. Stylés. Heureusement qu’il est au numéro trois, il en a déja marre de marcher. ... Pourquoi ils mettent pas à disposition des petites voiturettes, comme au golf... ? Il ira suggérer ça à l’administration demain. Pour l’heure, il est 19h, et il a faim.

Il ouvre la porte du bungalow numéro 3 sans prendre la peine de toquer, et lève la main, sourire de filou aux lèvres, saluant les trois personnes présentes dans le salon. Un blond, une brune, une rousse. Y’en a pour tout les goûts.

- YOSH


Et sans attendre, il traîne sa valise à l’intérieur et part en vadrouille dans ce qui a l’air d’être le couloir qui mènent aux chambres. Il attend pas qu’on vienne lui faire la visite, c’est un grand garçon - ou pas. Alors sans gène il ouvre chaque porte, jetant un oeil à l’intérieur. Les trois premières sont visiblement occupées, ce n’est qu’à la quatrième qu’il constate que ça a l’air vide. Néanmoins ça sent la clope à plein nez, et quelque chose lui dit que le dernier occupant est parti il y a peu (et pour cause, Drew a quitté Prismver seulement deux jours avant).

- WOW CA SENT LE MORT ICI.


Il lâche sa valise près du lit, pose ses mains sur ses hanches et observe la pièce un instant. Cool. Cool cool cool. Il tape dans ses mains, les frotte, souriant, et retourne dans le salon, content.

- M’appelle Ern.


Il ne s’arrête pas, trace à la cuisine pour ouvrir le frigo. Du Sprite, il ouvre la bouteille et boit au goulot de longues gorgées. Une fois le liquide avalé, il manifeste son contentement avec un rot tout en subtilité - ou pas - et pose les yeux sur les trois autres.

- On mange quoi ?

Message Dans Re: RP CONTINU | le Sam 26 Avr 2014 - 17:46
avatar
Invité
Invité



well.. welcome?



Drew est partie, ça fait deux jours. Il lui manque un peu, que dire, il lui manque beaucoup. Ulysse ne lui a jamais vraiment dit qu’il comptait beaucoup pour elle, lui et ses démons, et ses parts d’ombres. Lui et son envie de toujours la voir briller et elle s’était un peu relevée Ulysse. Elle avait commencé à reprendre confiance en elle et ça l’embêtait un peu de voir qu’il n’était plus là pour la voir s’élever. Néanmoins elle était heureuse pour lui. Légèrement.

Et dans le bungalow il y avait une place vaquante. Un vide. Les trois autres étaient dans le salon. Ulysse était assise sur le canapé au côté de Morgan, Sarah était allongée sur eux deux. La tête sur les genoux d’Ulysse, la rousse passait une main affective dans les cheveux d’une Sarah qui lisait un bouquin, tandis qu’elle feuilletait une revue d’histoire de l’autre. Ça n’avait pas été facile pour Sarah ces derniers temps mais avec Orwenn et le départ de Drew la noirceur avait l’air de quitter ses traits, un peu.

C’était calme, c’était paisible, c’était doux.

YOSH

Mais visiblement plus pour très longtemps. Ulysse sursaute, elle détourne alors le regard vers la tête brune qui venait faire son apparition. Elle hausse un sourcil. Son visage lui dit quelque chose, ses yeux se baissent sur une Sarah tout aussi surprise mais bien plus rossisante. Serait-ce l’élève dont tout le monde parle ? Le fameux Ernest Babylonn ? Ulysse lève les yeux vers lui. Il se dirige déjà vers la chambre, ouvre les portes sans aucunes retenues. Elle plisse les yeux, la politesse n’est-elle pas de rigueur chez les starlettes hollywoodiennes?

Elle ne parvient à retenir un tss tandis qu’il entre enfin dans la chambre de Drew. Et voilà, à peine deux jours et voilà que tout ce qu’il lui reste de son meilleur ami s’envole à l’instar de la fumée de ses affreuses cigarettes qu’il adorait fumée partout mais surtout dans sa chambre. Petite pointe de nostalgie qui se fait sentir.

WOW CA SENT LE MORT ICI.
...Il ne croit pas si bien dire.

Oeillade vers Morgan, petit sourire en coin. Ulysse tapote sur la tête de Sarah pour lui intimer gentillement l’ordre de se relever.

M’appelle Ern.
Enchan..

Et le voilà déjà partie, Ulysse soupire, sert légèrement les poings. Elle époussière sa jupe, passe une main dans ses cheveux et s’approche de la cuisine pour accueillir ce nouvel arrivant. Ce n’est pas parce qu’il a les manières d’un bovin qu’il faut en faire autant, elle a été bien élevé, miss perfection. Seulement toute sa bonne volonté s’envole quand elle le voit poser ses lèvres sur le goulot de la bouteille et quand le charmant son du rot vient se glisser jusqu’à ses oreilles. Elle s’approche se pose à côté du bar et tente vainement de garder son sourire.

On mange quoi ?

Elle se crispe, et un frisson désagréable lui parcoure l’échine. Et dans sa tête c’est son poing qu’il se mange en pleine figure. Mais ce serait lui donner trop de satisfaction alors elle remet son masque de gentille et elle sourit.

Tout d’abord bienvenue chez nous. Ravis de voir que tu t’appropries déjà les lieux.

Coup d’oeil vers la bouteille, sourire entendu. Nareuse au possible elle ne buvera plus jamais dedans c’est certain. Elle s’approche un peu et tend une main gracieuse et plonge son regard atypique dans ses pupilles à lui, beau regard pour une personne aussi antipathique.

Je suis Ulysse, enchantée.

hrp : cc. #ff6699

Message Dans Re: RP CONTINU | le Sam 26 Avr 2014 - 20:41
avatar
Invité
Invité





OH MY GOD OH MY GOD
I SPOKE TO YOU
I CAN NEVER LIVE IT DOWN
I CAN NEVER LIVE IT DOWN

Accroche toi aux lignes, noies-toi, coule toi dans ce silence. Les doigts d’Ulysse caressent mes cheveux et m’apaisent alors que je continue de tourner les pages de mon livre, soufflant doucement entre mes lèvres.

Calme. Si calme. Trop calme.

La vérité, c’est que je bous de rage. Parce que ma vengeance, ma superbe vengeance s’est enfuie en même temps que Drew, et m’a plantée là, encore trop pleine de ces envies de violence. J’ai encore la fureur dans la peau et la haine aux bords de mes doigts qui caressent le papier – mais je ravale tout ça.  Je serre ma mâchoire, et me concentre sur autre chose que la douleur qui plane toujours sur la moitié de mon visage – antalgiques aidant.

Je pense à cette marquise de Merteuil qui se révèle être une véritable catin, et à la démarche que j’essaie de m’imposer depuis que je me suis promise de changer. Depuis que j’ai promis à Orwenn de changer. La démarche en question ? Arrêter quand ça devient douloureux. Principe de base qu’apparemment je ne possédais pas – et que je dois ré-apprendre.
Et par application de cette démarche, penser à Drew  = chose douloureuse = arrêt immédiat.

Such a genius.

YOSH

Je sursaute en même temps qu’Ulysse, faisant tomber mon exemplaire des Liaisons Dangereuses sur le sol, et relevant la tête. Deux jours à peine, et déjà un nouveau colocataire ? Ils ne perdaient pas de temps. Lascivement, mon regard vient se poser sur l’intrus – et c’est alors que mes lèvres s’entr’ouvrent un peu plus.

Sa putain de mère la pute.

C’était Ernest. Oh putain. Non mais non, calme toi Sarah – tu  fais vraiment trop conne là, la période où t’étais fan de ce type – si c’est vraiment lui – est révolue. Tu t’en bats les steaks, hein ? Au final, t’y connais rien à ce mec. Tu sais juste que sa couleur préférée est le vert un peu pâle, que son plat préféré c’est les nouilles à l’ananas-caramel chinoises, qu’il aime Paloma Faith et que …

Ok, ça craint. Je crains. Moi qui pensais avoir tout oublié de cette période sombre qu’était mon adolescence, voilà que je revois l’image de cette page de magazine pour minette fluorée par mes soins et criblée d’annotations en tout genre. Voilà que je revois cet infâme poster accroché au mur de ma chambre. Voilà que je revois cet autographe pour lequel j’avais littéralement cassé les burnes de mon Père – étant donné qu’il avait eu la ‘chance’ d’aller l’interviewer une fois où il passait à Londres.

Je croise les yeux d’Ulysse, et comprends que j’ai l’air d’une parfaite idiote. Respiration, je reprends contenance, enterrant la honte au fond de mon ventre. Faisant disparaître toute trace de couleur sur mes joues – bleus non inclus.
On a une star à Prismver et comme d’habitude je suis la dernière au courant – super utile mon don dis donc.

WOW CA SENT LE MORT ICI.


Et je me crispe par réflexe, la situation me revenant en pleine face. Monsieur la célébrité va prendre la place de Drew. Remplacer Drew. Et quelque chose au fond de moi m’empêche de trouver ça juste, et quelque chose en moi a envie de le faire partir, ce riche. J’offre un sourire sans joie en réponse à la blague d’Ulysse, et me pousse pour la laisser le rejoindre, restant un instant sur le canapé. Je regarde Morgan, avant de commenter avec un air blasé.

« Je le sens pas, mais alors là, pas du tout. »

Pas que je suis pessimiste, mais je commence à savoir sentir les problèmes quand ils arrivent, et là mon gars, c’est du gros calibre je te le dis. Néanmoins, je me lève pour aller rejoindre Ulysse que je trouve en plein meurtre intérieur. Il aura mis moins de deux minutes pour lui donner envie de le tuer gg boy, ça c’est du talent, une vraie star !

Je rigole doucement, avant de passer un bras autour de l’épaule de miss Perfection, allant moi aussi regarder notre nouveau coloc’.

Avec insistance.

Peut être un peu trop d’insistance mais …
Oh putain, c’est vraiment lui. Mais vraiment vraiment. Je cligne des yeux, un instant perdue avant de rapidement remettre une expression neutre sur mon visage si peu présentable – et de planter mon regard dans le sien.

« Et moi c’est Sarah. Enchantée aussi. » Léger signe de main, je glisse à mon tour jusqu’au frigo afin d’y choper une cannette de bière qui y traîne, l’ouvrant dans un bruit métallique. Sans le quitter des yeux, je la porte à mes lèvres, buvant une longue gorgée.

« Et sinon, c’est quoi ton don, monsieur la star ? »

Car ce n'est pas tes sourires factices et tes beaux yeux qui feront que nous t'accepterons.
Message Dans Re: RP CONTINU | le Mer 4 Juin 2014 - 20:14
avatar
Invité
Invité


lololololo
On ne lui répondit pas. Parce-que, chez les gens civilisés, il s’agissait d’abord d’échanger quelques politesses; aussi, c’est la rouquine qui lui souhaita la bienvenue, allant même lui tendre la main - inutile de préciser qu’elle prenait des risques, on ne savait jamais trop où traînaient les mains d’Ernest. Celui-ci haussa un sourcil mais la lui saisi tout de même, et joua le jeu, s’amusant de toutes ces manières; il se pencha en avant pour déposer sur le dos de sa main un baiser, ses yeux verts plongés dans le sien, et le Sprite sucré autour de ses lèvres se déposant sur la belle peau de la rouquine.

- Enchanté.

Quel charmeur. Il la lâcha, adressa un signe de tête à la brunette, ne manquant pas un regard sur son décolleté. Il ne prit pas la peine de dire son prénom, c’est qu’en général on le reconnaissait. En général, on l’invitait. Il eu néanmoins la confirmation que « Sarah » le connaissait lorsqu’elle le surnomma « la star » ; il était peu attentif sur le moment, occupé à constater que la blonde sur le canapé n’avait pas fait l’effort de se déplacer. Sourire carnassier. Il avait une gueule à ce qu’Ernest l’emmerde. Ca allait être drôle.

- Mon pouvoir...

Ses yeux verts glissèrent sur Sarah, et étendant un sourire, il haussa les sourcils deux fois, en mode séducteur-blaireau, et se mordit la lèvre inférieur en reportant son attention sur le blond du canapé. Alors, il étendit subitement son bras vers le salon, et un espèce de truc s’envola pour passer près de Morgan sans néanmoins le toucher. On aurait dit une espèce de... pâte blanche informe.

- Hem.

Nouvel essai, concluant, cette fois: Une toile d’araignée vint s’accrocher à l’épaule de Morgan, reliée jusqu’au poignet d’Ernest, dans lequel elle semblait s’infiltrer. Il la maintenait avec sa main, désormais relié à Morgan. Il ricanait. Alors, il tira avec force dessus: le but était de ramener Morgan jusqu’ici, comme le faisait Spiderman avec les méchants braqueurs. ... Mais la réalité fut tout autre.

Réalisant un grand geste pour attirer le blond à lui, son coude vint renverser derrière lui tout ce qui se trouvait posé sur le micro-ondes. Avec l’élan, il renversa du Sprite par terre sur lequel il glissa, basculant de tout son corps en arrière - la toile s’étendit et Morgan ne fut nullement délogé de son canapé. Ernest termina allongé par terre, aux pieds de Sarah et Ulysse, se débattant dans une toile qui s’était tellement agrandie qu’ilen était emmêlé dedans.

- ... SPIDERMAN A PAS GÉRÉ CA EN UN JOUR HEIN.

Se débattant frénétiquement comme un moucheron dans une toile d’araignée, renversant du Sprite partout y compris sur lui, il fini par cesser de bouger, soupirant.

- ... Z’avez un ciseaux ?

Message Dans Re: RP CONTINU | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: Poubelle ! :: RPs :: R.I.P-