Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockSam 28 Juin 2014 - 23:40

 
 
ARE YOU LOOKING FOR ME MY DEAR ?


Les journées se suivent et se ressemblent.
Parfois j’ai même du mal à savoir quel jour on est.
Puis après je réfléchis deux secondes et je me rappelle.
Vous m’avez compris, je perds un peu la notion du temps.
Il faut dire que je fais toujours la même chose.

Je reçois des chouineuses, des rebelles, des génies incompris, très peu de tarés - il manquerait plus que ça d’ailleurs - et bien évidemment, quelques professeurs qui me souhaitent la bienvenue à tour de rôle. Parfois je rode un peu dans les couloirs et certains surveillants m’accostent en me demandant ce que je fais ici… c’est vraiment vexant par moment. Faudrait que je marque en gros sur mon front que je suis un newbie ou comment ça se passe ? Prochain gugus qui me demande je sors le mégaphone et je lui explose les tympans. Ah… j’oubliais un petit détail, je n’ai pas de mégaphone. Bon en tout cas vous avez compris l’idée générale, c’est tout ce qu’il me faut. J’ai eu la bêtise de ne pas me présenter auprès des professeurs également, du coup je me fais parfois accoster par eux également… je n’ai rien de spécial pourtant, il me semble ? À part un charisme certain sans doute… et je suis mignon également. Oui je me fais des éloges, il n’y a personne d’autre pour le faire pour le moment de toute façon. Bref, me voilà encore à déambuler dans les couloirs, me rendant pas à pas vers mon poste de travail. À savoir mon bureau.

J’en profitais pour jeter des regards un peu partout, ne me doutant pas pour un sou de ce qui se tramait derrière moi. Car après quelques minutes de marche, je me rendais soudainement compte que j’avais été pris en filature. Comment ? Le reflet de la personne dans la vitre, que j’avais vu plusieurs fois… et dès que je me retournais, bizarrement il n’y avait plus personne. Il y a encore des gens qui tentent des espionnages aussi bidon ? Non dîtes-moi que j’ai tort par pitié. Je veux dire… elle pense vraiment que depuis tout à l’heure elle est invisible à mes yeux ou quoi ? Oui visiblement à en juger par la silhouette féminine, j’avais bien à faire à une demoiselle. Je ne peux malheureusement pas vous dire si elle est mignonne ou pas, je ne jetais que des regards de quelques petites secondes aux reflets. Dans le doute on va dire que oui soyons sympas. Mais plus le temps passe… plus ça commence à devenir pesant. Du coup, en arrivant à quelques mètres de mon bureau, au lieu de me retourner encore une fois pour lui flanquer la frousse… j’allais faire quelque chose de plus amusant.

Elle n’était qu’à quelques mètres de moi. Il me suffisait de la piéger dans ma zone, en arrêtant le temps, ne serait-ce qu’une petite minute, le temps de me glisser derrière elle. Je prenais d’ailleurs un malin plaisir à détailler ses courbes et son visage. Ah oui… très belle femme ; ce n’est pas ça qui la sauvera cela dit. Non je ne vais pas lui faire du mal… juste lui foutre la honte. Après cette petite minute de temps arrêté, je me tenais maintenant juste derrière elle. J’attendais qu’elle se rende compte qu’elle m’avait perdue de vue avant de lui susurrer à l’oreille :
     
   
 
— Bouh !

Oh je suis un méchant garçon.
Mais en même temps elle l’aura cherché.
Alors… c’est quoi ton excuse beauté ?


 
CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockDim 29 Juin 2014 - 1:05

« It's not what you think, darling. »
Ft. Nephilim. ♥

Une journée ennuyeuse. Une routine ennuyeuse. Tu ne sais plus quoi faire pour t'occuper. C'est sûrement pour ça que tu suis un parfait inconnu dans les couloirs. C'est sûrement pour ça que tu l'utilises comme un passe-temps, fouillant tranquillement sa tête en dévorant une petite barquette de cerises. Oui, tu te sens discrète, tu te sens carrément invisible. Et, si tu peux lire la mémoire, tu ne peux pas lire les pensées, même celles qui viennent du passé.

Tu portes une cerise à tes lèvres et, ce qui te semble être la seconde d'après, ton ténébreux inconnu disparaît, comme s'il s'était téléporté. Surprise, tu clignes des yeux et regardes autour de toi, dans l'espoir de comprendre qu'il avait bifurqué à une quelconque intersection de couloir. Mais non, il n'est nulle part, en un clin d'oeil il s'était tout simplement volatilisé.

« Bouh ! » Un simple murmure, soufflé dans ton oreille. En temps normal, tu n'es pas facilement impressionnable, mais là.. Tu ne peux réprimer le sursaut qui agite tes épaules alors que, dans un réflexe de survie, tu te retournes et lui envoies la barquette de fruit dans la tronche, reculant jusqu'à être collée au mur. Tu reprends ta respiration et lui lances un regard mi-surpris, mi-assassin, détestant être terrifiée comme ça par un simple tour de magie. Bon, évaluation des faits.

Il t'avait remarqué, c'est indéniable. Peut-être depuis un moment, peut-être pas. Toujours est-il que cette filature t'as permis d'apprendre quelques trucs sur lui, par exemple son nom et son prénom. Nephilim Apries, psychologue arrivé il y a peu. Génial, un mec qui joue sur la psychologie, t'aurais pas pu tomber sur pire. Tu redeviens plus ou moins calme et pleures mentalement tes cerises perdues, lâchement lancées à l'ennemi dans un geste d'auto-défense magnifique. Mais pas un bruit n'est sorti de ta bouche, et pour ça tu te félicites.

Bouche que tu ouvres enfin, te redressant dans toute ton arrogance - en bombant le torse fièrement, tout ça. « Très mature de surprendre les gens comme ça. » Vas y, fais semblant. Fais comme si tu le suivais pas en reluquant ses fesses pendant un long moment. Fais comme si t'avais pas stalké l'intérieur de sa tête. Et fais comme si tu savais pas ce qu'il s'était passé. Comme tu t'avais pas réussi à extirper l'information sur son pouvoir entre temps. Sois naturelle, surtout sois naturelle.

Un petit clin d'oeil, l'air de dire « Je sais je suis bonne donc forcément t'as voulu m'avoir » et tu croises les bras sous ta poitrine, l'accusant du regard. Prions pour que cette méthode fonctionne.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockDim 29 Juin 2014 - 2:22

 
 
WELL, LET'S SEE WHAT WE'VE GOT HERE


Maintenant, j’ai le loisir de la regarder sous toutes les coutures.
Je ne me fais pas prier d’ailleurs.
Je dessine ses courbes de mon regard, d’un air malicieux.
Je me délectais de ce petit brin de femme que j’avais devant moi.
Mais vaut mieux ne pas baisser sa garde.
Car mademoiselle me suivait.

Il me tarde d’avoir ses explications ; perturbés de bégaiement ou d’hésitations en tout genre sans doute, ce qui arrive souvent lorsqu’on est pris la main dans le sac. Je n’ai cependant pas trop apprécié recevoir ses cerises en pleine poire… oh elle est bonne celle-ci, j’ai la pêche aujourd’hui. Oui, oui j’arrête. Il lui faudra certainement un bon avocat si elle veut s’en sortir ! Désolé, fallait que je le fasse celle-là aussi. Je me demande bien comment elle va se sortir de cette situation, car elle a beau être séduisante… je n’apprécie pas vraiment ce genre de comportement suspect. Je ne sais pas d’où elle sort, mais là d’où je viens, on ne suit pas les gens sans avoir une excellente raison. Et quand bien même, c’est flippant. Elle devrait peut-être consulter… je serais ravi de l’emmener dans mon bureau ; pour discuter bien entendu. Aucune arrière-pensée. Vraiment aucune. Vraiment. Oh, mais tu peux me jeter ce regard encore longtemps ma chère, tu n’impressionnes guère. J’ai connu plus terrifiant comme œillade, essaye plutôt la manière douce, ça marche beaucoup mieux auprès des hommes ma belle. Tiens, voilà qu’elle ouvre enfin la bouche pour parler ; je commençais à m’endormir.

Pardon ? Attendez une seconde ? C’est miss jeteprendenfilature qui me parle de maturité ? Oh, mais je viens de tomber sur un spécimen intéressant. Et le pire c’est qu’elle me dit ça avec un aplomb défiant toute concurrence. Devrais-je la remettre à sa place ? Oui, sans aucun doute. Mais avant cela, je lui offrais un petit sourire en coin ; que j’esquissais rapidement avant de lui lancer un regard provocateur ; suffisamment pour lui faire comprendre que j’allais lui tenir tête autant qu’elle peut le faire avec moi. C’est alors qu’en ouvrant la bouche pour répondre, je fus surpris de tomber sur une cerise dans la poche de mon manteau. Celle-ci avait dû dégringoler le long de mon torse pour tomber dedans sans doute. Une petite veinarde, car ses semblables avaient connu un sort beaucoup plus tragique. Je la saisis alors par la tige, avant de la lever au-dessus de ma tête, l’inclinant ainsi en arrière pour contempler cette appétissante petite rescapée. Mais au lieu de la croquer, je répondais d’abord à mon interlocutrice :
   
 
— C’est vrai que prendre quelqu’un en filature… c’est tellement plus mature. Vous savez… si vous vouliez me demander mon nom ou me connaître un peu ; la prochaine fois, essayez plutôt de me demander plutôt que de me suivre incessamment. Parce que ce comportement mérite normalement une consultation chez un psy. Vous avez de la chance, vous en avez un juste en face de vous. Je n’ai certes pas encore d’expérience avec les adultes… mais je tiens là un délicieux cobaye…

Je finissais cette phrase dans un petit rire malicieux. Je croquais alors goulument la petite cerise rescapée, avant de diriger mes émeraudes vers la demoiselle ; dont je ne connais toujours pas le nom d’ailleurs. Sans doute qu’elle ne connait pas le mien non plus. Mais pourquoi elle me suivait ? Elle a peut-être a entendu parler de moi en mal et elle voulait vérifier si ce qu’on dit est vrai. Quoique… je me demande bien qui peut mal parler de moi. Je suis tout nouveau après tout. Nah… je pense que la vérité est ailleurs. Bon, je suppose que la réponse m’échappera, peu importe combien de temps je spécule dessus. Il va falloir que je lui demande.
   
 
— Nephilim, si vous cherchiez mon prénom au passage. Trêve de bavardages. Vous allez m’expliquer ce que vous faisiez ou pas ? Ou alors, venez dans mon bureau pour en parler plutôt… les murs ont des oreilles comme on dit. Enfin… vous faites ce que vous voulez après tout. En tout cas…


Je m’approchais alors d’elle.
Plantant mon regard dans le sien.
Je la jaugeais de mes émeraudes avant de reprendre :
   
 
— Il serait dans vôtre intérêt de ne plus recommencer mademoiselle ?


Non, ma mémoire ne flanche pas.
Je ne connais juste pas du tout cette femme.
Mais quelque chose me dit que je vais entendre parler du pays.
Oh j’ai hâte.
J’adore les frictions.
Fin sauf si je me prends des baffes.
Là tout de suite ça serait moins drôle.



 
CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockDim 29 Juin 2014 - 2:46

« It's not what you think, darling. »
Ft. Nephilim. ♥

Tu sens son regard sur toi et le lui rend, détaillant sans gêne tout son corps - à l'avant, il est encore mieux qu'à l'arrière, bordel. « C’est vrai que prendre quelqu’un en filature… c’est tellement plus mature. Vous savez… si vous vouliez me demander mon nom ou me connaître un peu ; la prochaine fois, essayez plutôt de me demander plutôt que de me suivre incessamment. Parce que ce comportement mérite normalement une consultation chez un psy. Vous avez de la chance, vous en avez un juste en face de vous. Je n’ai certes pas encore d’expérience avec les adultes… mais je tiens là un délicieux cobaye… » Merde, grillée. Et bordel il parle beaucoup, tellement que tu t'en endormirais. S'il avait pas ce côté mystérieux, vous savez, celui qui attire les femmes comme des papillons vers le feu. Alors tu bouges pas et tu gobes ses paroles comme une gentille fille, jusqu'à ce qu'il la ferme et te permettes de réfléchir intensément à ce comportement... On ne peut plus étrange.

Sauf que t'en oublies de respirer, parce que le bougre a réussi à sauver une cerise... Pour la mordre devant toi, avec cet élan de provocation qui te fait frémir de la tête aux pieds. Si ça te donne autant envie de le tuer que de tourner les talons et de fuir loin de lui, tu restes toujours immobile, le réécoutant raconter sa pauvre vie - ce qui est parfaitement inutile face à toi. « Nephilim, si vous cherchiez mon prénom au passage. Trêve de bavardages. Vous allez m’expliquer ce que vous faisiez ou pas ? Ou alors, venez dans mon bureau pour en parler plutôt… les murs ont des oreilles comme on dit. Enfin… vous faites ce que vous voulez après tout. En tout cas… »

Quelques pas en avant pour t'atteindre, un regard profond planté dans tes mirettes bleues. Nouveau frisson, cette fois réprimandé par simple orgueil. Finalement, peut-être qu'Antigone est un prénom qui te va bien, qui sait ? « Il serait dans vôtre intérêt de ne plus recommencer mademoiselle ? »

Tu te permets un sourire et colles presque ton visage au sien, soufflant contre sa face - tu t'es lavé les dents avant les cerises, évidemment. « Anabelle. J'aimerais dire enchantée mais je sais pas du tout comment réagir, en fait, hmm. Nephilim ? V'zêtes le nouveau psychologue ? J'en ai jamais eu besoin, merci. Si j'vous suivais j'ai mes raisons et elles vous r'gardent pas, m'fin z'avez pas l'air si... Méchant, on va dire, hein ? » Nouveau clin d'oeil, tu recules en passant une main dans tes cheveux roses.

S'il a pas l'air méchant, il a pas l'air super sympa non plus. Juste foutrement fascinant. Avec une autre personne, tu te serais barrée après ça. Avec une autre personne, t'aurais même pas donné ton prénom et t'aurais prétexté un peu de boulot. Mais là, t'as la sensation que mentir est inutile, et t'aimes pas ça du tout. Mais on fera avec.

Tu fais un minuscule pas en avant, réduisant encore l'espace qui vous sépare. Et tu appuies ton doigt sur son torse, à un endroit pris au hasard - le but principal étant d'intimider sa prise. « Mais faudrait pas jouer avec le feu, m'voyez ? Et remballe tes belles paroles, le langage raffiné de mes deux j'te le fourre où j'pense, vu ? » Ah, cette soudaine agressivité, digne de ta légendaire impulsivité. Si t'es sympa avec les élèves, tu l'es moins avec les adultes, surtout quand t'as tort. Parce que tu détestes plus que tout avoir tort, comme beaucoup de monde.

Ah, cette journée s'annonce merveilleuse. Sarcasme.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockDim 29 Juin 2014 - 3:45


OH... CALM DOWN MY DEAR ; I'M GETTING MAD RIGHT NOW


Voilà, c’est ce moment que j’adore.
Ce moment où mes émeraudes défient ses saphirs.
Ce moment où elle doit choisir entre fuir mon regard… ou le soutenir.
Et à mon grand plaisir. Elle me tient tête la demoiselle.
Et avec un aplomb certain en plus.

Elle s’octroie même ce petit sourire, avant de me souffler au visage, faisant ainsi valser quelques mèches de mes cheveux d’une part et me fit légèrement grogner également. Je suis à deux doigts de lui montrer les bonnes manières coups de baffes, mais lever la main sur une femme n’est pas dans mes habitudes… je suis beaucoup plus subtil avec la gent féminine bien entendu. En revanche… elle ne tient pas là le langage que j’imaginais pour une si belle femme. Bien au contraire même… j’avais cette impression de dialoguer avec un rappeur. Wesh bien gros tavu. Oui je caricature certes un petit peu… mais en ce moment celui qui tient les tirades les plus raffinées, c’est bien moi. Oui je suis bien le nouveau psychologue et alors ? Ma tête ne te revient pas c’est ça ? Tu préfères mater mes fesses en fait si je comprends bien ? Bah quoi ? Oh c’est bon j’ai le droit de me faire des idées, surtout que celle-ci n’est pas si saugrenue que ça. Après tout… je suis un bel homme, c’est un fait. Elle me cherche des poux en tout cas ; tu ne vas pas être déçue ma belle. J’ai toujours du répondant. Toujours.

Et c’est alors que la distance se rétrécit. J’ai le loisir de la voir de plus près, ce n’est pas pour me déplaire. Même si je sens que la discussion va finir par se corser un petit peu. Mais bon… c’est d’autant plus amusant non ? Après tout… elle ne cherche même pas à s’excuser ni à se justifier… elle ignore totalement mes mena… conseils pardon ! Elle tapote alors sur mon torse de son index, une nouvelle provocation ; décidément. Oh… mais c’est qu’elle profane des menaces là… je ne rêve pas n’est-ce pas ? Je rêve… elle tente l’intimidation sur un psychologue doublé d’un roublard de la pire espèce. Mais ma chère… tu commets là une grave erreur. Si tu crois que je vais me faire rouler dessus parce que t’es mignonne… tu te mets le doigt dans l’œil. Ou alors tu peux te le carrer dans un endroit plus approprié, sans doute celui auquel tu penses oui. D’accord ma belle… tu veux la jouer comme ça, avec plaisir. À force de jouer avec le feu, on se brûle, pas vrai ? Je vais te mettre le feu au cul moi ! Euh… ouais enfin… ouais non, oubliez ce que je viens de dire. Bref, je la fixais alors de mes émeraudes, avant de prendre la parole d’un ton sarcastique :
 

— Mais mon langage raffiné vous emmerde ma chère. Mais cela dit… vous n’avez pas tort sur un point, vaut mieux ne pas jouer avec le feu. Mais à ce compte-là… Vous feriez mieux de tenir votre langue devant moi. Simple petit conseil que je vous donne. Pas une menace comme vous venez de le faire. Désolé de vous décevoir… mais l’intimidation ne prend pas avec moi. Vous êtes trop mignonne pour tenir un tel langage ma belle. Essayez d’être plus raffinée, vous allez voir, c’est tellement plus sexy.

Je riais alors aux éclats, laissant éclater ma joie de trouver quelqu’un d’intéressant dans ce putain d’endroit à la con. Oh j’adore qu’on me tienne tête. Je déteste les gens certes, je hais la nature humaine plus que tout… mais paradoxalement, ces joutes verbales me procurent un plaisir incommensurable. Tout comme celui d’avoir une si jolie femme devant moi. J’en perdrais presque mes moyens… si j’étais adolescent ou si j’avais un phallus à la place du cerveau. Finalement, avant de reprendre mon chemin, je provoquais une dernière fois la belle, posant mes lèvres subrepticement sur sa joue. Avant de lui faire un clin d’œil. Bien entendu, quelques paroles suivirent :
 

— Enchanté de vous connaître Anabelle. Ramenez-moi quelques cerises dans mon bureau de temps en temps. Je serais doublement satisfait de vous voir.


Un léger rire s’en suivit. Je contournais alors la belle, posant une main sur son épaule et ébouriffant ses cheveux comme je le ferais avec une gamine. Oui tout n’est que provocation, un petit jeu, je ne suis certes pas le meilleur dans le domaine de la séduction, mais pour une fois là n’est pas mon but. Je m’amuse avec elle. Après tout si je l’intéresse tant… je la retrouverais dans mon bureau un jour. Peut-être plus vite que je ne le crois.

Anabelle, ma chère Anabelle.
Viens donc pester après moi dans mon bureau.
Enfin… si tu as le cran bien entendu.



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockDim 29 Juin 2014 - 15:32

« It's not what you think, darling. »
Ft. Nephilim. ♥

« Mais mon langage raffiné vous emmerde ma chère. Mais cela dit… vous n’avez pas tort sur un point, vaut mieux ne pas jouer avec le feu. Mais à ce compte-là… Vous feriez mieux de tenir votre langue devant moi. Simple petit conseil que je vous donne. Pas une menace comme vous venez de le faire. Désolé de vous décevoir… mais l’intimidation ne prend pas avec moi. Vous êtes trop mignonne pour tenir un tel langage ma belle. Essayez d’être plus raffinée, vous allez voir, c’est tellement plus sexy. »  Soupir exaspéré. En plus d'être bavard, il te complimente. Dans ce genre de moments, t'as juste l'impression de te faire draguer de la pire des façons. Oh mon chou, tu crois qu'en disant que j'suis mignonne, tu vas m'avoie dans ton pieu ? Eh bah tu peux aller te faire voir.

Son rire a le mérite d'être franc, mais rien de plus. On dirait qu'il se fout de ta gueule, mais bizarrement tu ne le prends pas mal. Parce qu'en ton for intérieur, tu profites de chaque instant de répit pour fouiller sa mémoire en profondeur, en apprenant un peu plus sur son passé... Pas si blanc, en réalité. Un psychologue qui ne semble pas des plus fréquentables, en réalité. Sexy, tu dis ? Mais j'le suis même quand j'rote chaton. Léger sourire, plein d'arrogance.

« Enchanté de vous connaître Anabelle. Ramenez-moi quelques cerises dans mon bureau de temps en temps. Je serais doublement satisfait de vous voir. » Tu meurs d'envie de lui sortir un bon gros "lol" et de partir sans réfléchir, oubliant instantanément cet individu. Mais visiblement, ton corps n'est pas de cet avis, puisqu'il suit d'un pas furieux Nephilim.

Bon, ok, tu l'avoues, son passé te fascine. Sa mémoire t'enchante. Et il est vachement bien foutu - tu te lasseras pas de la vue de sa paire de fesses, autant le dire de suite. Si c'est un psychologue, t'en as rien à foutre. Puis il avait qu'à pas sortir son « Ramenez-moi quelques cerises dans mon bureau de temps en temps », qui ressemble étrangement à une invitation immédiate. Alors tu t'engouffres dans son petit espace à sa suite et te poses sur une chaise, le fixant. Bras et jambes croisés, regard fier. Anabelle dans toute sa splendeur, tout simplement.

« J'en conclue que, même sans cerises, t'es satisfait d'me voir. » Rictus orgueilleux. Vas y Nephilim, flatte mon égo. « Et mes cerises sont en train de pourrir par terre, je doute que t'en veuilles, hmm ? »

Non, tu ne te fous pas réellement de sa gueule. Tu dis ce qui te passe par la tête, comme dans 90% du temps. Il t'a ouvertement cherché, et il t'a tout aussi bien trouvée. Si t'es pas encore sortie de tes gonds, au fond t'es persuadée qu'il saura te pousser à bout. Donc autant lui rendre la pareille.

Tu lèves les jambes et poses les pieds sur son bureau, affalée dans ton siège. Si ça lui pose un problème, tant mieux. S'il s'en fout, tant pis, t'es bien installée, comme ça. Exprime-toi Chaton. Je t'énerve ?



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockDim 29 Juin 2014 - 20:52


I'M HAPPY ONLY BECAUSE YOU'RE PRETTY NO MORE.


Ce qui m’étonne le plus en ce moment… c’est sa réaction.
Après tout, ce n’était qu’une provocation de plus ; non une proposition.
Mais voilà qu’elle finit par me rejoindre dans mon bureau.
Sans une once d’hésitation, pas un soupçon, rien.
D’ordinaire j’aurais soupiré de mécontentement.
Mais cette fois je n’en ferais rien.

Tout cela pour une raison bien précise : la curiosité. Ne vous méprenez pas cependant, je ne suis pas intéressé par elle au point de lui dire de venir dans mon bureau tout de suite pour qu’on taille la discute ; non non non. N’oubliez pas ceci : je déteste les gens. Qu’ils soient beaux, affreux, gentils, méchants ; je n’aime personne. Cependant, parfois certains piquent ma curiosité. De plus, j’ai beau être misanthrope, je n’en reste pas moins un homme. Et vous le savez pertinemment, les hommes aiment souvent les belles femmes ; celles dont les courbes donnent envie de les dessiner à l’aide de caresses ; celles qui vous donnent cette envie de parcourir leurs lèvres à l’aide des vôtres, histoire de goûter, que dis-je ; de délecter cette sensation. Anabelle pourrait bien être ce genre de femme ; diablement séduisante, bien que possédant un langage… spécial pour rester poli. Mais trêve de bavardages. La jeune femme venait de poser ses premiers pas dans mon antre. Ici, je suis Dieu le père. Je fais ce que je veux quand je veux… jusqu’à ce qu’un « haut gradé » passe, là je ferais mieux de faire profil bas. De toute façon, je ne suis pas trop théâtral enfin ça dépend des fois.

Je prenais alors mes aises, m’installant sur mon fauteuil d’un air las. Je ne vais certainement pas montrer ma satisfaction de la voir ici ; ça lui ferait trop plaisir. Non, pour le moment je feignais l’indifférence, car il n’est pas question de lui donner ne serait-ce qu’une ouverture pour prendre le dessus sur moi. Cela dit… j’ignore tout de la belle, je ne sais pas quelle capacité elle possède par exemple. Mais bon… je n’ai que faire de ces sottises. Pour le moment, je la laissais prendre ses aises, ne m’occupant même pas d’elle. Je jetais quelques regards sur mon bureau avant de finalement fouiller dans un des tiroirs, pour y sortir une simple feuille de papier. Je notais alors quelques fournitures à acheter dessus, avant de la décaler un peu vers la gauche, pour qu’elle aille côtoyer ses semblables. Et c’est alors qu’Anabelle décida de m’apostropher en me balançant une affirmation qui eut le don de me faire esquisser un sourire. Puis vint le temps de sa question à laquelle je ne pris pas le temps de répondre tout de suite. Je vais la faire un peu languir, histoire de tester un peu sa patience ; parce que je suis un emmerdeur, faut bien le dire. Je prenais alors une légère inspiration avant de planter mes émeraudes sur elle ; l’observant une nouvelle fois sous toutes les coutures, avant de répondre d’un nouveau sarcasme :
 

— De préférence… amenez-vous avec de quoi manger. Comme ça si vous n’avez rien d’intéressant à dire, ça comblera le vide ; c’est déjà ça. Et laissez donc ces pauvres petites cerises par terre, quelqu’un d’autre s’occupera de faire le ménage ; je suppose.


Je lançais alors un petit sourire provocateur à la belle. Cette petite pique que je venais de lui envoyer n’allait certainement pas lui plaire ; qu’importe, je ne suis pas là pour me faire des amis. En revanche… j’ai plein d’idées sur des activités à faire avec elle, mais je ne vais certainement pas vous vendre la mèche maintenant. Je reste modéré sur mes propos autant que sur mes envies, ça m’évite d’avoir des problèmes. Prenant alors mes aises sur mon fauteuil, j’ouvrais à nouveau le bal des provocations en tout genre :
 

— Et normalement entre adultes on utilise le vouvoiement. Formule de politesse qui vous semble étrangère je me doute, mais… nécessaire je le crains. M’enfin… je vais m’adapter. Alors… Anabelle c’est ça ? Tu comptes rester longtemps dans mon bureau à ne rien faire ? Si tu veux te rendre utile, tu peux toujours me faire un petit café... non ?


J’ai une petite machine avec moi quand j’ai la flemme de me rendre au deuxième étage.
C’est compréhensible en même temps.
Oh… je sens que cette petite provocation va encore faire son effet.
J’en salive d’avance.



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockMar 1 Juil 2014 - 15:37

« Oups ? »
Ft. Nephilim. ♥

Si y a bien un truc que t'as remarqué depuis ton arrivée à Prismver, c'est que tu t'énerves si souvent que tout le monde voit les symptômes qui précèdent tes crises. Cette veine cachée par tes cheveux qui palpite légèrement plus fort, tes poings et tes dents qui se serrent subitement et, plus que tout, ce sourire pincé sur tes lèvres. Et à chaque fois que Monsieur ouvre la bouche, t'as tout ça en même temps. Si bien que tu pourrais planter tes ongles dans tes paumes sans t'en rendre compte. « De préférence… amenez-vous avec de quoi manger. Comme ça si vous n’avez rien d’intéressant à dire, ça comblera le vide ; c’est déjà ça. Et laissez donc ces pauvres petites cerises par terre, quelqu’un d’autre s’occupera de faire le ménage ; je suppose. »

Sourcil arqué, sourire de plus en plus large. Rien d'intéressant à dire ? Mais tout ce que je dis est intéressant, mon chaton. Tu ne craches cependant rien de venimeux ; les psychologues adorent quand leurs interlocuteurs pètent les plombs. Or tu vas rester d'un calme incroyable aujourd'hui - nouvelle résolution, que tu comptes bien tenir. Pianotant sur le dossier de ton siège pour déplier tes doigts crispés, tu l'observes silencieusement, seul ton sourire trahissant tes pensées meurtrières.

« Et normalement entre adultes on utilise le vouvoiement. Formule de politesse qui vous semble étrangère je me doute, mais… nécessaire je le crains. M’enfin… je vais m’adapter. Alors… Anabelle c’est ça ? Tu comptes rester longtemps dans mon bureau à ne rien faire ? Si tu veux te rendre utile, tu peux toujours me faire un petit café... non ? »

Tu éclates de rire - signe que ton énervement atteint son paroxysme. En plus d'être désagréable, il veut que tu lui fasses du café ? Oh mais aucun soucis chaton, tu vas être servi. Te levant sèchement, tu lui fais un clin d'oeil et te diriges d'un pas modéré vers la machine. Café dans le filtre, eau dans le réservoir - plus qu'à attendre que la technologie fasse des miracles. Tu te retournes et t'adosses contre la table, bras croisés sous la poitrine.

« J'vouvoies rarement les gens, j'aime pas ça. Ca fait trop sérieux et j'l'ai jamais été. » Légère pause, le temps de tripoter entre deux doigts une mèche colorée. « J'amène pas tout le temps d'la bouffe sur moi, désolée ? » Menteuse. Ta sacoche accrochée à la chaise contient des meringues enrobées dans du papier aluminium. Mais c'est trop bon pour être partagé. « Et ouais, j'trouve ton bureau sympathique, ça change de son propriétaire. »

Puérile, toi ? Bien sûr que oui. C'est pas nouveau, t'es rarement d'une maturité exemplaire. Un léger chuintement annonce que le café est prêt, tu lui en sers une tasse et t'avances vers lui avec un rictus dangereux... Ton doigt glisse "malencontreusement" et le café se renverse sur les jambes de Nephilim. Tu prends un air faussement choqué - une mise en scène ridicule, histoire qu'il comprenne que tu te fous correctement de sa gueule d'amour - et attrapes un morceau de papier, le lui tendant sans plus de cérémonie. « Encore désolée, je suis victime d'une maladie assez étrange. Je connais plus son nom, mais elle fait que mes doigts lâchent les objets soudainement. »

Tu ne retiens pas ton rire et prends ta propre tasse, sirotant ton café.
Il ne faut pas chercher Anabelle, on la trouve facilement.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockJeu 3 Juil 2014 - 22:07


I SHOULD KICK YOUR ASS BUT I HAVE A BETTER IDEA DEAR


Je la provoque sans doute un peu trop.
Je ne sais pas pourquoi… mais je sens les représailles arriver d’ici
Anabelle semble être une femme de caractère.
En atteste sa réaction de tout à l’heure.
Je me prépare donc au pire… certainement pas au meilleur.
Mais j’ai toujours été à l’aise dans le conflit.

Ce n’est certainement pas aujourd’hui que ça va changer oh que non. Je vais donc attendre avec impatience, pour voir ce qu’elle me réserve ; je sens que je ne vais pas être déçu. Déjà rien que l’idée du café, va falloir que je commence à me montrer un peu méfiant. Sinon je pense que je vais le regretter. M’enfin… elle n’ira pas jusqu’à m’éclabousser quand même ? Auquel cas… je lui ferais regretter amèrement. Tandis que la demoiselle s’occupait donc de faire ce que je voulais, j’en profitais pour tourner légèrement la tête vers elle, l’observant une nouvelle fois sous toutes les coutures. Plus le temps passe et plus j’ai envie d’entretenir une certaine relation avec elle. Je ne vous en dis pas plus, vous seriez capable de vous imaginer des choses qui ne sont pas de votre âge. Ça va je plaisante. Bref, voilà que la belle semble avoir terminé sa petite affaire. Je la laissais donc venir à moi, ne me doutant pas un seul instant de ce qu’elle allait faire. Et malheureusement… mes jambes en payèrent le prix. C’EST CHAUD NOM DE DIEU. Je souffre certes en silence, mais je souffre quand même. J’offrais cependant à Anabelle, une certaine grimace provoquée par la douleur du contact du liquide brûlant sur mes jambes.

Je vais la buter.
Je vais la noyer dans le café.
Je vais remplir ses poumons de ce putain de breuvage.
Ensuite j’inscrirais sur sa tombe « Un petit café salope ? »
Non je déconne.


— Ça s’appelle la connerie ta maladie. Parait que ça touche uniquement les gens avec très peu de neurones dans leurs petits crânes ! Mais t’en fais pas… ce geste ne va pas rester impuni longtemps.


Tick. Tick. Tick.
Le temps s’arrête.
La belle ne bouge plus.
Dommage pour elle.

Pendant ce laps de temps, j’allais vider la cafetière vite fait avant d’aller chercher rapidement une bouteille d’eau dans un de mes compartiments de rangement. Ouais heureusement je prévois tout. Ensuite, sans que la chère petite Anabelle pût faire le moindre geste, je déversais tout le liquide sur elle, la trempant jusqu’aux os. Le temps reprit alors son cours, j’en profitais pour m’essuyer avec le papier qu’elle m’avait tendu auparavant. Je me tournais alors vers elle avant de lui dire d’une voix amusée :


— Alors… ça rafraichit pas vrai ? Ne me dis pas merci, c’est un plaisir ! La prochaine fois… tu y réfléchiras à deux fois avant de me provoquer.

Je sens que les représailles vont être… musclées.
Gare à tes fesses mon cher Nephilim.
Ça va saigner !



CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockDim 6 Juil 2014 - 16:47

« Oups ? »
Ft. Nephilim. ♥

▬ « Ça s’appelle la connerie ta maladie. Parait que ça touche uniquement les gens avec très peu de neurones dans leurs petits crânes ! Mais t’en fais pas… ce geste ne va pas rester impuni longtemps. » T'aurais voulu rétorquer. T'aurais voulu te redresser de toute ta hauteur et lui cracher une insulte merveilleusement bien placée pour qu'il la boucle cinq malheureuses minutes. Mais un truc bug. Avant même d'avoir le temps de frémir des lèvres, tu te retrouves trempée. Réellement trempée. Comme si on t'avait plongée dans une piscine, ou... Qu'on t'avait vidé une bouteille depuis le haut - ce qui n'est pas bien dur, étant donné ta petite taille.

Ta réaction se déroule en plusieurs étapes. Le choc, bien sûr. Tes yeux s'écarquillent, ta bouche s'ouvre sans qu'aucun son n'en sort, hormis ce petit gémissement étouffé. Cette surprise qui se lit dans tes gestes, dans ton regard. Tu remues piteusement les bras pour virer les gouttes glaciales de ta peau, comme si battre des ailes allait faire tout partir.

Ensuite, la colère. Non ; la rage, même. Tu fronces subitement les sourcils et pince les lèvres, lui lançant le coup d'oeil le plus assassin de ton existence. Non seulement tu es persuadée qu'un rhume va te sauter à la gorge, mais en plus... Ton sac est tout aussi mouillé que toi, ce qui annonce la mort subite de tes délicieuses meringues. Or tout le monde sait que le meilleur moyen de foutre Antigone Anabelle Heikkila en rogne, c'est de s'attaquer à sa nourriture bien aimée. Sans écouter les conneries qu'il bave, tu tords le bord de ton t-shirt pour l'essorer... Sur les papiers ornant son bureau.

Une fois, deux fois, et une dernière. Avant de passer aux cheveux, évidemment. De la même manière, tu extirpes un maximum d'eau de cette pauvre touffe rose, le plaisir de ce début de vengeance se traduisant par un semblant de sourire sur tes lippes pulpeuses. Continuant sur ta lancée, tu presses les cadavres de meringues pour les enfoncer dans son pot à crayon, l'air de dire « Je me comporte comme une gamine de dix ans et je t'emmerde profondément ». Pour finir le commencement, tu poses tes fesses trempées sur son siège et les remue gaiement, histoire de bien saloper ce joli truc en cuir.

Hairflip en te relevant, regard fier. Mais la troisième étape s'enclenche sans plus tarder. L'amusement. Oui, tu éclates de rire en t'approchant de lui. Même s'il a l'air d'être un parfait connard, il te plaît. Vraiment. Alors tu le repousses jusqu'au mur et tu plantes ton doigt dans sa poitrine, au niveau exact du coeur.

▬ « Écoute, j'ai pas envie d'abîmer ta jolie gueule simplement parce que t'as foutu en l'air mes cerises ET mes meringues. Donc c'est simple, soit on arrête là soit on continue sur cette pente. Reste à savoir si t'es prêt à perdre, quoi... »

Sourire provocateur et tu lui enfonces ton poing au même endroit, ignorant la légère douleur qui en résulta. Hors de question de se laisser dominer parce que Monsieur est psychologue. Tu reprends négligemment place sur ton siège préféré, son bureau - à vrai dire, il l'est devenu au moment où tu as marqué ton territoire avec l'eau de tes tifs. Croisant jambes et bras, tu le toises de tes yeux bleus, toujours en attendant.

Oh que oui tu vas te venger.
Oh que oui tu vas aimer.
Et oh que oui tu vas lui faire regretter.



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockVen 25 Juil 2014 - 23:10


SHOULD I STAY CALM ?


Je ne vais pas vous mentir, je suis fier de mon coup.
Je jubilais de voir sa mine se décomposer.
Elle n’avait strictement rien compris de ce qu’il s’était passé.
Pour mon plus grand plaisir.
En revanche, elle sait que je suis coupable.
L’évidence même, car nous ne sommes que deux dans cette pièce.

Je me doute donc que sa vengeance sera terrible ; mais après tout… elle a voulu jouer à ce jeu-là, elle en assume les conséquences maintenant. Cela dit j’aurais plus être plus malin et éviter les provocations à tout va ; mais non. Finalement, ma maturité a également ses limites. Maintenant il ne me reste plus qu’à l’observer, la laisser faire, voir ce qu’elle me prépare. Je sens que mon bureau va en faire les frais, mais ce n’est pas bien grave, de toute façon, je vais devoir le nettoyer un jour ou l’autre alors que ce soit pour aujourd’hui ou pour demain, ça ne change pas grand-chose. Bien évidemment, Anabelle se vengea avec ce qu’elle avait sous la main, à savoir : elle-même. S’essorant ainsi sur tout ce qui craignait l’eau, comme les papiers ou mon fauteuil. Quelle gamine. Oui je ne suis pas mieux certes, mais tout de même. Je pensais qu’elle se contenterait de se ruer sur moi pour essayer de me frapper ; faut croire que je me trompais. Cela dit, elle doit bien se douter que ça va m’énerver. Je suis un peu maniaque sur les bords, je n’aime pas ce désordre qu’elle met dans mon burlingue.

Alors je fais quoi ? Je laisse continuer son œuvre ?
De toute façon c’est trop tard pour l’arrêter maintenant.
Elle a salopé tout ce que j’avais dans cette pièce.
Et finalement, voilà le moment que j’attendais.
Voilà qu’elle fond sur moi.

Elle me pousse subitement contre le mur, planta ensuite son index sur ma poitrine. Oh, mais c’est qu’elle me cherche encore la petite. Qu’est-ce qui te fait croire que tu peux me faire quoi que ce soit ma chère ? Ce n’est pas parce que tu es une femme que je vais être clément avec toi. Je n’irais pas jusqu’aux mains bien évidemment, mais je peux faire bien pire, si jamais tu continues tes bêtises. S’arrêter là ? Mais c’est tout bonnement hors de question ma belle ! Je vais t’en faire baver, encore et encore. Parce que tu viens de me faire perdre définitivement patience en saccageant mon antre. Mais je lui laisse encore une dernière liberté de mouvement. Finalement, Anabelle décida de prendre place sur mon bureau, me toisant ainsi de ses saphirs. Bien évidemment, mes émeraudes ne vont certainement pas la quitter. Bien au contraire, celles-ci restent rivées sur elle. Je m’approchais alors d’elle, dans un sourire sournois, avant de mettre mes deux mains à côté de ses deux cuisses, que je mourrais d’envie d’attraper. Mais vaut mieux que je me retienne, je tiens pas spécialement à avoir des ennuis pour harcèlement sexuel.


— Perdre ? Ce n’est pas dans ma nature ma chère. Tu crois sérieusement que je vais te laisser faire tout ce que tu veux ? Mais essaie donc d’éclater mon joli minois, je t’en prie. Tu as bien vu ce qui vient de se passer pas vrai ? Ton coup n’aura même pas le temps de partir que je serais déjà loin de toi.

Je bluffe un petit peu cependant. Mon pouvoir est certes très pratique, mais il consomme beaucoup d’énergie surtout. Si je ne veux pas perdre connaissance, je ferais mieux d’y aller mollo. Surtout que je viens de l’utiliser deux fois en l’espace de quelques minutes. Mais je ne peux cependant pas m’empêcher de la provoquer une fois de plus. Posant finalement ma main sur sa joue, caressant celle-ci à l’aide de mon pouce, un petit moment de tendresse qui cache bien des choses. Je peux aussi la provoquer comme ça après tout. J’approchais alors mon visage du sien, de sorte à me retrouver à quelques centimètres d’elle, une proximité telle que je pouvais sentir son souffle contre ma peau. Je lui lançais alors un sourire mesquin avant de reprendre la parole d’un ton sarcastique :


— Tu me fais toute cette scène parce que tu es privée de tes petites victuailles ? Pauvre enfant. Si tu es sage, je peux toujours t’en acheter, tu sais ? Du moment que tu fous la paix à mon bureau.


Parce que bon, elle est bien jolie, tout ça, mais j’y tiens à mon bureau moi.
Mais j’ai comme l’impression que c’est trop tard.
Aie aie aie.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clockJeu 31 Juil 2014 - 13:27

« Oups ? »
Ft. Nephilim. ♥

Pendant qu'il bouge, tu fouilles sa tête, cherche une faille. Quelque chose qui te permettra de le coincer et qui t'aidera à en faire ce que tu désires. Vicieusement tu t'insinues dans sa mémoire, tu revois les moments les plus importants de sa vie sans t'y attarder. Mais ses mouvements te tirent vers la réalité, ses mains bien trop proches de ton corps t'arrachant une moue amusée. Eh bien, monsieur veut se battre d'une autre manière ? Non pas que ça te dérange réellement, mais c'est surprenant.

▬ « Perdre ? Ce n'est pas dans ma nature ma chère. Tu crois sérieusement que je vais te laisser faire tout ce que tu veux ? Mais essaie donc d'éclater mon joli minois, je t'en pris. Tu as bien vu ce qui vient de se passer pas vrai ? Ton coup n'aura même pas le temps de partir que je serais déjà loin de toi. » Tu ne sais pas si c'est vrai ou non et, à vrai dire, tu t'en fiches totalement. Ses paroles t'agacent au plus haut point, tes petites mains se serrent en même temps que tes dents, l'envie de lui prouver que tu auras tout le temps de lui décocher une droite avant qu'il puisse bouger te chatouille le bout des doigts.

Mais sa réaction te perturbe comme une pauvre adolescente encore vierge. Son visage s'approche bien trop à ton goût et sa caresse te plaît BEAUCOUP TROP. Seul son sourire parvient à te faire garder ton calme – le genre de sourire que tu voudrais lui arracher, tout simplement. Il ne bouge pas d'un millimètre et recommence à parler – inutilement.

▬ « Tu me fais toute cette scène parce que tu es privée de tes petites victuailles ? Pauvre enfant. Si tu es sage, je peux toujours t'en acheter, tu sais ? Du moment que tu fous la paix à mon bureau. » Ahaha, douce innocence que voilà. Comme si tu allais, comme il dit si bien, foutre la paix à son bureau. Non en réalité, c'est cette phrase qui déclenche tout. Tu glisses tes jambes dans son dos et le rapproche encore, bien décidée à le martyriser de la même façon. Tes mains prennent place sur le meuble, l'une d'entre elle fait carrément voler les papiers trempés par terre. Autant pousser le vice jusqu'au bout et le rendre dingue.

▬ « Tu veux que j'te montre comment je suis quand je meurs de faim ? Okay, comme tu veux chaton, mais tu vas le regretter. Et, resserrant la prise de tes jambes sur sa taille, tu dégages toute la place sur ledit bureau, jusqu'à ce que seules tes petites fesses y soient. Satisfaite par ce nettoyage éclair, tu poses ensuite tes mains sur ses épaules et te redresses pour chuchoter au creux de son oreille. Pourquoi tu persistes ? Tu veux tant la défaite ? J'ai presque l'impression d'être en face d'un vrai masochiste. »

L'avantage avec les hommes, c'est qu'ils tiennent jamais longtemps aussi proches d'une femme. Or s'il recule c'est qu'il a apprécié cette proximité et s'il reste... Tu sentiras probablement s'il aime ou non – et dans toute ton arrogance, tu ne peux qu'être sûre qu'il va bientôt craquer. Un rictus se peint sur ton visage, tu vas jusqu'à le rapprocher encore plus – autant que possible. Tu lâches un petit rire, toujours soufflé dans son oreille, avant de reculer ton visage pour effectuer sur le sien la même caresse que celle qui t'avais fait frémir tout à l'heure.

Tout ça dans l'unique but de le pousser à bout, de le rendre fou. Qui sait, peut-être fou de toi ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥   Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥ 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Le but d'une filature c'est d'être discret en fait ▲ Anabelle ♥
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En pleine filature
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Petite question sur le Mithril
» Les Trois Mousquetaires
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: