Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE]

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE]   Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE] 1400359500-clockVen 26 Sep 2014 - 21:36

remember us



Mee & Zahia ? La bonne blague... ça faisait 8 années qu'elle l'appelait inlassablement "Tchang" (sauf les moments sérieux, c'est à-dire les moments où ils se disputaients, ou plutôt qu'elle le disputait) et tout le monde lui répétait qu'elle était "dégueulasse" et "abjecte" avec ce pauvre gars, elle même s'disait qu'ils avaient tous raison et ça la faisait pas mal culpabilisée, le soir, dans son lit, seule, avec sa conscience. Mee restait néanmoins le plus bel asiatique qu'il lui avait été donné de voir en ce bas-monde. Plus beau que Ken dans Vixx, plus beau que Spike dans Buffy contre les vampire, plus beau que Damon dans TVD, plus beau qu'un concert de Lana Del Rey ; Mee était extraordinairement beau et juste pour ça depuis toujours elle se considerait un peu amoureuse de lui, juste "un peu", mais assez pour lui supplier de tenter un "truc" du jour au lendemain après qu'elle se soit rendu compte qu'à 27 ans, elle n'était rien et n'avait rien. C'est en partant de ce  "petit rien" qu'ils arrivèrent en cette journée du 3 septembre devant l'autel, dix années après s'être rencontrés. Une journée qui se devait être grandiose pour qu'elle perdure dans les esprits et les magasines de longues années durant. Pour vous dire Zahia avait même conviée une ancienne camarade de classe contrôlant le temps pour s'assurer qu'il n'y ait  pas un seul nuage - aucun. Malheureusent, à son grand damn rien ne se passait comme elle le voulait aujourd'hui. Elle pouvait contrôler le temps, mais pas le reste. ils s'étaient trompé de fleurs, à la place des camélias blancs qu'elle avait longuement exigé ils servaient du muguet dans la salle du banquet. Du muguet pour son mariage et Cale qui lui hurlait aux oreilles que le muguet c'est blanc comme les camélias et qu'y avait donc pas de soucies...Sans oublier que l'une de ses demoiselles d'honneur n'était toujours pas arrivée. C'était avec une moue boudeuse qu'elle observait du coin de l'oeil la robe violette laissée par celle-ci (Alessia, toujours en retard, en mettra ça sur le fait qu'elle est une "Summers"...) c'était une catastrophe. A mesure que les minutes passaient, son stress et son envie de se jeter par la grande fênetre donnant vu sur la cérémonie, augmentait. Quand ses cousines débarquèrent en masse (elles étaient dix) pour pialler dans tous les sens et toucher ses belles boucles brunes, Zahia n'eut d'autre choix choix que de réaliser le meilleur cri de son histoire personnel avant de s'enfuir par la porte marbré, poussant par la même ocassion le troupeau confiné devant les sofas. Personne ne su trop quoi dire à part sa mère qui soupira un petit "Bha, c'est Zahia..." elle lui avait dit à sa nunuche de fille "Pas de mariage trop grand, trop étourdissant, tu vas jamais gérer" mais elle n'en avait fait qu'à sa tête - comme d'habitude et maintenant Mama Sunk n'était pas du tout surprise pas la tournure des événements, elle aurait presque pu les écrire. La mariée s'enfuyait à cet instant précis plernicher dans les bras de son futur mari, même si ça portait malheur - elle s'en battait l'oeil, elle défiait la Grande Poisse de lui ruiner son couple. Quand elle ouvrit la porte résolu à se cramponner mollement à Mee, ce fut avec stupéfaction qu'elle ne le découvra pas dans son smoking italien qu'elle lui avait choisi avec tout l'amour d'une petite ménagère. Mee n'était pas  pas en train de se préparer ou il s'était déjà préparé, dans ce cas là il devait trainer quelque part, ou dans le pire des cas il avait été kidnapper par la mafia chinoise. Son coeur se cassa la figure et son front parfaitement maquillé pour ne pas laisser entrevoir ses rides se plissa, enlevant par la même occasion sa couche de font de teint. Peu importe le scénario, elle était seule comme une conne devant le vide et ça ne lui plaisait pas, du TOUT.
hors rp ✖

NNNNNN.

(c)P4M$

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE]   Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE] 1400359500-clockSam 27 Sep 2014 - 12:29

C'était tellement étrange. Tout était passé si vite. Qui aurait dit que MEE se marierait avec l'une des plus belle bimbo de Prismver ? Qui aurait pu prévoir une catastrophe pareille ? Certainement pas Roxy de toute évidence. Et pourtant, il allait se marier. Bientôt. Jurer leur amour pour l'éternité jusqu'à ce que l'un des deux meurt dans d'étranges circonstances. Mais Mee était heureux. Horriblement heureux. Un mariage, c'est une union de deux êtres follement amoureux, prenant le risque de se séparer de toute liberté et de faire méticuleusement attention à ses actes pour ne jamais rendre malheureux l'autre. Mais un mariage, bien au delà de l'union de deux personnes, c'est surtout l'union de deux familles...Mais nous y reviendront plus tard.
Mee avait voulu un mariage tranquille, juste elle et lui, dans le cadre le plus romantique et idyllique possible. Il avait voulu aller aux Bahamas. Elle et lui. Lui et elle. Juste deux amoureux qui se serraient l'un contre l'autre devant un paysage à faire tomber des yeux. Juste ELLE et LUI, blottit l'un contre l'autre dans un lit de luxe, se murmurant des mots d'amour enflammés avant que le plaisir ne prenne le dessus et embrouille l'esprit comme une drogue aux effets délirants. Voilà ce qu'il avait voulu Mee. Un rêve. Un fantasme. Mais il avait écouté Zahia. Elle voulait un grand mariage ? Très bien, elle aurait. Tant pis pour Mee, il fallait bien faire des choix dans la vie de toute façon.
Mais si seulement il avait su.
Su que ce mariage organisé serait le plus raté et saccagé de toute l'histoire des mariages. Et qu'il méritait clairement de finir dans le top TEN des mariages les plus à chier. Si seulement il avait su, il aurait supplier Zahia de l'écouter et de faire un mariage à l'autre bout du monde. Mais il ne savait pas.
Pourtant, la journée semblait bien commencer. Il avait régler son réveil à 6h pétante, avec la sonnerie de portable la plus stridente existante pour être sur et certain de se réveiller. Malgré le réveil difficile, Mee était en pleine forme, décidé à vivre pleinement cette journée qui allait s'avérer être la plus...exceptionnelle de sa vie. Mesdames, messieurs, c'est à partir de ce moment précis du rp - de la triste journée de Mee que tout dégénère.

Il alla chercher son costume dès que la laverie fut ouverte. Mais il y a bien une chose à laquelle n'aurait jamais pu penser. La malchance. C'est avec horreur et la mine brisée qu'il découvrit son smoking. Rétréci. Fripé. Délavé. Vous la voyez la scène de cauchemar ? Mee la revoyait à l'infini en cet instant précis. Le smoking. Le beau smoking choisi par Zahia. Celui qui lui allait si bien. Il était foutu. Bon à être brulé. Il se cacha son visage sous les mains. Du calme, il fallait absolument qu'il est l'esprit calme. C'était la putain de grosse misère. C'était inutile d'insulter ou de taper du pied, il fallait se dépêcher. Il avait besoin d'aide. Et c'est dans ces moments là qu'on se rappelle soudainement qu'avoir une famille c'est bien utile.

Ses parents étaient venus tout droit de Chine rien que pour le mariage et leur fils les hébergeait gentiment. Lorsque celui-ci leur apparut tout essoufflé les cheveux partant dans tout les sens, ils comprirent l'ampleur de la catastrophe. Mais quelle idée de donner ses vêtements à laver à quelqu'un d'autre ? On n'était jamais sur de rien, et voilà que Mee en devenait la victime. Si seulement il avait laisser sa propre mère le laver, tout cela ne serait pas arriver. Ils arrivèrent dans le centre-ville - en grillant quelque feux rouges et en manquant d'écraser quelques enfants au passage - afin de pouvoir acheter un nouveau costard. Malheureusement, aucun n'était aussi beau que celui qu'avait choisi Zahia. Il n'avait d'autre choix que de choisir un smoking ordinaire, sans grande valeur, sans grande beauté. Il n'avait pas le choix et il se mordait les doigts d'avance à ce que lui dirait sa future femme.

Il arriva tant bien que mal au lieu de rendez-vous. Il s'attendait à ce que Zahia fasse un scandale pour son retard, qu'elle lui hurle dessus devant tout les invités, qu'elle le frappe, qu'elle le morde, puis qu'elle pleure, qu'elle insulte, qu'elle refrappe ensuite. Mais en arrivant, Mee remarqua que déjà rien n'allait. Les fleurs qu'avait tant voulu Zahia n'était pas les bonnes. Non mais vraiment, comment pouvait-on confondre des camélias et du muguet ?  La salle avait le mérite d’être propre au moins. Il ne put s’empêcher de jeter une grimace à sa mère qui lui répondit par le même visage. Elle avait le nez pour sentir les problèmes et au vu de l'effort qu'elle faisait pour contracter ses muscles du visage, la cérémonie allait être un fiasco total.

Il laissa sa famille s'installer et faire connaissance avec celle de Zahia et partit à la recherche de celle-ci. Comment allait-elle réagir en voyant son smoking ? Dire qu'elle avait si longuement chercher pendant des semaines pour trouver le parfait costard et voilà qu'il finissait à la poubelle...On le renseigna sur l'endroit où se trouvait la future mariée et se précipita dans la pièce. Mee avait chercher le meilleur moyen de lui expliquer la raison de son retard mais en voyant la mine décrépie de Zahia, il ravala sa salive. Il ne savait pas quoi faire. On ne lui avait pas appris à réfléchir dans ce genre de scénario apocalyptique. Il essaya en vain de sortir un quelconque mot, mais aucun son ne se fit entendre. La seule chose qu'il fut capable de faire, se fut de la prendre dans ses bras, maudissant l'infortune de leur tomber dessus un jour pareil. D'ailleurs, où était la maquilleuse ? Et la coiffeuse ?

La journée s’annonçait être joyeuse.

Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE] EVJF-rat%C3%A9
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE]   Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE] 1400359500-clockSam 27 Sep 2014 - 20:41
remember us



Elle ne voulait pas aller trainer dehors en tenue de mariée et avait donc demandé à quelques-unes de ses demoiselles d'honneur d'aller voir où son mari se trouvait. Personne ne mit la main dessus, mais un des serveurs leur informa qu'il était parti un peu plus tôt avec sa famille - l'air énervé. Assise en tailleur, Zahia plongea son visage dans ses mains - c'était un désastre et les scénarios défilaient dans sa tête. Peut-être que sa belle-mère avait tapé un scandale et s'en suivant une crise cardiaque, empêchant la cérémonie d'avoir lieu ? Mee, trop inquiétait par sa mère et ne pouvant pas dire "non" à ses beaux yeux noirs alors que celle-ci était littéralement en train de crever dans un hôpital européen par la faute de Za', aurait accepté d'épouser une jeune chinoise très riche et "bien" élévée, dans un bon milieu social. C'est sûr que les portugoarabe... C'est l'air dépitait qu'elle murmura

─ J'sens qu'il s'est passé un truc désastreux

Elle avait le flaire, c'était un chat, après tout. Toutes ses amies se ruèrent pour la rassurer et la prendre dans ses bras, alors que secrètement elles pensaient toutes que c'était vraiment la merde.

─ il a sans doute dû aller régler un truc...

Avait glissé Sammy en se pinçant les lèvres car les autres lui jetaient un regard assassin. Toutes redoutées maintenant la réaction de Zahia, mais celle-ci ne tapa pas du pied, ne crisa pas, elle n'avait tout simplement plus le moral. Elle posa sa main sous son menton et regarda le jardin, l'air lointaint

_ il m'aurait prévénu quand même

Non, c'était une urgence et à par l'fait que la mère de Tchang ait feinté un arrêt cardiaque, elle ne voyait pas quoi. Elle serra sa robe et fronça les sourcils.

_ J'avais tout prévu, tout était parfait. elle se leva pour hurler main en l'air J'comprends pas !

Finalement elle avait retrouvé sa bonne humeur, sa gniare et attendait impatiamment le retour de son mari pour savoir ce qu'il était allait faire sans elle, sa moitiée, son âme soeur - mais s'il ne revenait plus ? A cette pensée elle se rassit sagement, silecieuse, les joues gonflées, c'était juste horrible et elle ne voulait pas reprendre les préparatifs. Elle se rapprocha de la vitre avec sa petite chaise et se mit de dos ; elle ne voulait plus parler, elle boudait. On murmura derrière son dos et finalement, ses amies partirent toutes préférant la laisser un peu seule, mais surtout pour aller s'prendre un verre de champagne dans le rez-de-chaussé pour fêter comme il se doit le mariage de leur meilleure-amie... C'est au bout de quelques minutes que celle-ci entrouva les lèvres pour se plaindre, yeux plantés dans le décor

_ J'en aiii maaarrreeee

Elle secoua des pieds avant de reprendre quelques secondes après son calme : elle était toute seule, ça ne servait à rien de faire sa drama queen, elle n'avait qu'à penser à autre chose et tout irait mieux. Elle n'y arriva pas, elle pensa à comment retenir son homme. C'était bas de lui dire "Je suis enceinte" pour le garder à ses côtés, non, jamais elle ne se rabaisserait à ça alors, il ne lui restait rien, juste l'amour - elle ne comprenait même pas pourquoi Mee voulait bien d'elle. Elle cligna des yeux. Pourquoi, en effet-- ? Boarf, elle haussa les épaules, c'était un peu trop tard pour se poser ce genre de questions.

Quand il entra dans la pièce elle était en train de faire les cent pas. En le voyant, elle ne sût pas comment réagir, comment être, elle avait préféré imaginer qu'il ne revienne pas pour ne pas que son coeur s'émiette - toujours imaginer le pire, hein ? - Elle était vraiment furieuse, malheureuse, triste, elle se sentait dépossédée , trahie, abandonnée, seule et ses traits se durcissent, mais comme maintenant il était là, en train de la regarder avec ses yeux amoureux elle se sentait bien et tout s'envola en un claquement de doigt. Elle était maintenant heureuse, parfaitement heureuse et ne tenait plus en place - il vint se saisir d'elle, poser ses mains sur sa hanche et la posséder - tout finissait bien. Elle serra contre elle son fiancé, lui murmura qu'elle était heureuse, maintenant peu importe le pourquoi il était parti, caressant doucement son visage, puis l'enlaçant langoureusement à nouveau. Elle planta ses ongles méticuleusement manucurés dans le costume de celui-ci...Ce n'était absolument pas le tissu qu'elle avait choisi, voilà que ses doigts de princesse touchaient ce qui semblait être du coton - horreur. Ses yeux s'ouvrirent comme des soucoupes volantes. Elle se débarassa des bras de l'Asiatique pour prendre du recul et l'observer, la mine déconfit. Ce n'était pas son costume ! Son beau costume ! Où il était ! il l'avait jeté pour un autre ! En avait choisi un autre... ! Elle mit automatiquement ses mains dans ses cheveux pour les serrer de toute la force qu'elle pouvait pour ne pas hurler. Elle se retourna bouillonnante, posant sa main sur la table en bois avec le pot de fleur violet. Elle voulait se retenir à quelque chose au cas ou qu'elle tombe dans les vapes. Elle essaya d'articuler sans avaler sa langue

_ Tu es allé acheté un autre costume...?


Si elle a bien compris, le sien, ne lui plaisait pas ? Des brides de souvenirs lui revinrent. Celles où elle c'était battu avec cinq autres futurs mariés pour avoir ce costume Armando noir.

_  Putain de connard de merde, est-ce que tu te rends compte toutes les putain de boutiques j'ai du écumer pour avoir ce foutu ...AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH

Elle claqua la porte, puis se rappela qu'elle s'était promi de ne plus insulter son chéri, alors elle réouvrit

_ Et ne me quitte pas parce que j't'ai insulté !

Et juste pour le faire chier elle rajouta comme une peste

_ Je suis enceinte.

Avant de claquer à nouveau la porte, fière d'elle, oh oui elle était fière à présent - son mari devait être tout chamboulé, elle l'avait complètementre retourné. Elle était vengée, mais...et s'il était heureux de cette nouvelle ? à cette douce vengeance ? Elle ne se pardonnerait pas d'avoir brisé son coeur - jamais. Elle s'humecta les lèvres inspirant profondément et réouvra une énième fois la porte, un peu plus doucement... Le regard doux et les mains posés sur l'embouchure. Elle détestait se disputer avec lui et se venger comme une gamine.

_ Et c'est faux c'était juste pour t'emmerder. J'suis pas enceinte...

Elle le regarda pour voir si son stratagème avait bel et bien marché et à ce qu'elle en voyait il était bien dépité comme elle l'avait voulu, mais bizarrement ça l'agaça à un tel point que tout son corps en trembla - et si ça était été vrai, hein ?!! Elle était maintenant blessée et furieuse. il ne voulait pas d'un enfant avec elle ? Ses larmes montèrent, de toute façon elle le savait qu'il ne l'aimait pas vraiment.

_ Mais comme j'vois que ça a marché... !

En fermant la porte, elle fit trembler le mûr. Elle ne savait même pas où se cacher pour pleurer car tous les regards se posaient instanément sur elle et sa robe en tule. De toute façon elle s'interdisait de pleurer, sauf de bonheur en ce trois septembre.

hors rp ✖

NNNNNN.

(c)P4M$

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE]   Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE] 1400359500-clockVen 3 Oct 2014 - 10:56

Tu es allé acheté un autre costume...?

Ouh. OUUUH. Il la sentait venir. Il la sentait venir la colère dévastatrice de Zahia. Il la sentait venir, cette rage qui ne naissait de rien, dans le cœur de Zahia. Et il avait horreur de ça. Elle s'énervait toujours trop vite, toujours pour rien, sans lui laisser la peine de s'exprimer. Et c'était la seule chose qu'il n'aimait pas chez elle. Son impulsivité. Il ne savait pas réellement ce qu'il aimait chez Zahia, mais ce défaut là, il le connaissait par cœur. Il avait déjà droit à de pareilles scènes lorsqu'ils étaient à Prismver. Et puis, savoir énumérer les qualités qui nous font craquer chez quelqu'un, ce n'était pas une bonne chose pour Mee. Il suffisait qu'une seule de ses qualités changent pour que l'on voit son amour d'un autre œil. Mee, lui, découvrait toujours quelque chose de nouveau, quelque chose qu'il pourrait aimer, ou non.

La voilà qui l’inondait d'insultes, comme il en avait désormais l'habitude à chaque prise de tête avec elle. Il ne soupirait jamais, ne cherchait jamais à lui couper la parole. A quoi bon, hormis empirer les choses ? Il avait apprit avec le temps que les femmes de cette tempe, qui peuvent être extrêmement douce, sont dans les moments de colère de grandes dominatrices impitoyables.
Il savait bien qu'elle avait fait TOUTES les boutiques, du écraser les pieds de nombreuses personnes pour l'avoir. Mais est-ce sa faute si la femme de la laverie était une incapable ? Bien sur que non. Mais tout ça bien sur, Zahia ne le savait pas.

Et Zahia l'étonnait encore. Elle quittait la pièce furieuse, en claquant la porte comme personne, puis revenait. Comme ça. En lui demandant de ne pas le quitter. C'était normal pour Mee, mais ces moments lui chamboulaient totalement l'esprit. Comme ça devait être dur d’être dans la tête de Zahia. Ça devait fonctionner comme un moteur de formule1 à plein régime. Là où normalement n'importe quel homme aurait gifler Zahia, Mee lui était épaté par sa manière d’être.

Je suis enceinte.

....Wat. WAAT. Enceinte ? C'était sa mère qui allait être heureuse d’être grand-mère. Et lui parent. Il voyait déjà les moments de paix, à regarder le bébé dormir tranquillement, à l’élever, le chouchouter. Ces moments où ils iraient au parc jouer ensemble, pique-niquer ensemble, visiter ces infernaux musées poussiéreux. Ces instants où il pourrait l'aider à faire ces devoirs et peut-être, qui sait, la découverte d'un pouvoir lui aussi ? Deux parents détenteurs d'un pouvoir, il y avait de très fortes chances que leur enfant aussi en ait. Mais que pourrait-il avoir? Ha, tant de possibilités et aucune réponse pour l'instant.

Mais non,c'était faux. Tout ça. C'était juste une crise de Zahia. Il ne put s’empêcher de grimacer. Tant de rêves envolés. Qu'à cela ne tienne, les enfants, ça se fait facilement, hehe. Mais Zahia interpréta son visage autrement et re-claqua la porte. Ha, les femmes. Il faut avoir un sacré self-control de nos jours.

Il ne chercha pas à réfléchir et la suivit au galop. Hors de question qu'elle fiche le camp, il fallait mettre les points sur les i. Il avait beau être toujours aussi tolérant qu'avant, il avait quand même énormément murit. Il se glissa derrière son dos et lui saisit délicatement la main et lui murmura à l'oreille :

On l'aura cet enfant, je te le jure.

S'il y a bien un point positif lorsqu'une femme est malheureuse, c'est de pouvoir lui redonner le sourire. Et aux yeux de Mee, il n'y avait rien d'aussi fabuleux. Malheureusement, sa mère ne montrait jamais ses émotions, alors ,ses débuts avec les filles ont été assez compliqués. Il se plaça face à elle et la regarda amoureusement. Comme elle était belle. Vraiment trop belle. Et c'est sur ses pensées qu'il l'embrassa langoureusement devant la foule.

La journée s’annonçait être joyeuse.



(pardon c'est nul, et vraiment désolée pour l'attente chérie)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE]   Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE] 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans une autre vie, tu es mon happy ending [PV MEE]
» Demande d'affectation dans un autre Corps
» Micah Stevens & Adam dans une autre vie
» Jules - Je me vengerai, dans cette vie ou dans l'autre
» Convocation : Affectation à une équipe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: