predefinis
mini news
05.07 Pensez à changer vos codes de LMS si vous utilisez ceux en libre-service ! www.

28.02 Déménagement de la Chatbox !

30.01 Nouveau système de récompense pour les votes aux top-sites ~
intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

nom du rp •• votre pseudo

ajouter le mien ?
à l'honneur


infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. & www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. recensements des évènements
www. top-sites
Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis]




Partagez|

 
Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Dans Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Lun 23 Fév 2015 - 22:04
avatar
Invité
Invité



   
*Rencontre*

Myosotis Morea & Yohan K. Elarabi


   
Ce jour-là, Yohan se réveilla de mauvaise humeur. Il était onze heures, il n'avait pas assez dormi et en plus ses cours commençaient à 8h. Trois heures de retard, ça faisait mal quand même. Le jeune homme éteignit son réveil qui sonnait depuis trois heures non-stop et qu'il n'entendait jamais. Il fallait vraiment qu'il revende cette vieillerie et s'en achète un plus puissant. Peut être demanderait-il à Tony de lui donner le sien. Le pauvre garçon, qui était aussi accessoirement son filleul, était martyrisé nuit et jour par Yohan, au plus grand bonheur de celui-ci. Après un long soupir, le jeune homme parvint à se mettre debout. Bon. Il fallait qu'il se bouge un peu, quand même. Il enfila un jeans gris déchiré à deux cents euros, un tee-shirt noir banal mais coûtant tout de même soixante-dix euros, une veste de sweatshirt Abercrombie et de toutes nouvelles Nikes Airs blanche. Tout ce qui était cher et de marque, il l'achetait. C'était comme un hobbies, un passe-temps. Puis il ébouriffa sa crinière mi-longue teintée en rouge pour tenter de lui donner de l'allure. Raté. Le jeune homme vérifia que son rubis 28 carras soit à sa place, sur son oreille droite. Puis il hésita à mettre une paire de lunette de soleil pour cacher ses yeux vairons mais il se ravisa. Il comptait ce rendre dans un endroit désert à cette heure-ci, alors pas besoin. Yohan n'aimait pas ses yeux. L'un vert et l'autre bleu. Cela lui rappelait trop son enfance et son passé inconnu. D'où venait-il? Qui était-il réellement? Lui-même ne le savait pas, alors. Enfin, après avoir rabattue sa capuche sur son visage et enfouit ses mains dans les poches, il sortit enfin.

  Arrivé au parc, Yohan contempla la pelouse verte déserte. Personne ni sur les bancs, ni sur les sentiers. Parfait. Il fallait dire qu'à onze heure du mat', alors que tout le monde était censé être en cours, personne ne pensait à venir au parc. Sauf Yohan. Il passa à côté d'un groupe de paons qui le regardèrent de travers et dépassa sans s'arrêter une aire de jeux pour enfants. Son objectif était tout autre : la pelouse. Si le gardien le voyait, il allait le tuer. Mais ça, il s'en fichait. Le jeune homme sourit devant la pancarte 'Pelouse interdite' et s'allongea sur le dos juste derrière, les bras derrière la tête. Il ouvrit sa veste et ferma pendant quelques instants les yeux, profitant du soleil. L'herbe lui chatouilla un instant le visage puis il s'habitua rapidement au contact frais des brins contre sa peau. Quelques oiseaux chantaient par-ci, par là. Yohan leva les yeux vers le ciel. Celui-ci était d'un bleu si clair qu'il en paraissait irréel. Les nuages filaient à toute vitesse dans ce ciel d'azur. Le spectacle était à couper le souffle. Enfin, un bruit détourna l'attention du jeune homme et il décrocha ses yeux de ce spectacle pour chercher la source du bruit, sans toutefois se relever.

Soudain, il la vit. Pendant un instant, il ne put décrocher son regard de sa silhouette, gracieuse et sensuelle. Une femme, carrément bien foutue, était là, dans le parc. Elle aussi semblait irréelle, comme en porcelaine. Oui, une poupée en porcelaine. Les trais de son visage étaient fins et reflétaient de la douceur, peut être même trop. Ses grands yeux l'interpellent. Rouges. Oui, des lentilles. Et puis ses cheveux. Lâchés jusqu'en bas de son dos, ils sont colorés. Fushia, violet, blanc, rouge. Un mélange de couleurs pâles. Elle était petite, 1m65 tout au plus. Voilà, ça c'était une femme. Il fallait que toute les gamines de quinze ans qui se croient irrésistibles la voit au moins une fois, pour comprendre ce qu'est réellement que la beauté. Elle était belle, oui.

Mais qui était-elle?




©BlackSun
Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Lun 23 Fév 2015 - 23:30
avatar
Invité
Invité



Promenons nous dans le parc...
avec Yohan K. Elarabi



Après une trop longue heure trop ennuyante à son goût, Myosotis avait eut l'envie de quitter l'enfermement des salles de classes pour profiter de l'air frais. Laissant son sac en classe, elle avait seulement pris son livre et avait profité d'une sonnerie et d'un prétexte stupide pour s'éclipser. Elle avait l'habitude de ne pas se faire remarquer en classe, alors y avait même des chances que le prof ne remarque pas son absence.
En quelques minutes, Myosotis s'était pris le luxe de passer à sa chambre pour se changer. Elle avait pu quitter ses habits chauds du matin en une petite robe légère et courte, des bottines, et un perfecto. Assez pour la mettre en valeur sans trop en faire. De toute façon, elle n'avait pas prévu autre chose qu'une heure agréable de lecture à l'ombre d'un arbre. À cette heure là, elle ne risquait absolument pas de croiser quelqu'un alors bon. Elle avait même eut l'idée folle de mettre de l'ordre dans sa tignasse colorée...

Une fois le bâtiment quitté, la jeune fille inspira une grande bouffée d'air frais et se dirigea vers le parc, l'esprit dans le livre qu'elle avait déjà dévoré à moitié. Les yeux balayant les alentours, elle parcourait les allées désertes du parc en se dirigeant vers un petit étang qu'elle avait déjà remarqué. Assise depuis un moment à l'ombre d'un arbre, elle senti le poids léger d'un regard posé sur elle. Elle détaché son regard des pages de son livre pour chercher la provenance de ce regard.
À quelques mètres d'elle s'était allongé un grand et très charmant jeune homme à la chevelure rougeoyante qui lui tapa dans l'oeil. Le rebel inconscient s'était paisiblement posé dans l'herbe, au pied d'un panonceau annonçant justement l'interdiction de piétiner la pelouse.

Un sourire se dessina sur ses lèvres. Ce jeune homme était particulièrement agréable à regarder, ça, il fallait l'avouer. Ses cheveux attiraient l'attention de Myosotis. Elle qui adorait l'extravagance et étant adepte des couleurs flash dans les cheveux, elle ne pouvait que craquer pour sa chevelure. Et il avait ce petit truc dans le visage, un charme de mauvais garçon qui ferait craquer la plus part des gamines et des femmes. Les faisant assez craquer pour qu'elles n'osent pas l'aborder. Il avait ce genre de charisme qui attirait l'oeil et qui pétrifiait. Myosotis l'imaginait bien être du type d'homme à voir les jeunes femmes bégayer face à lui, l'air niais, les joues rosées et les mains tremblantes.
Détaillant son visage, elle observait le jeune homme. Un rayon de soleil farceur venait dissimuler la couleur de l'un de ses yeux alors qu'elle remarquait la beauté du bleu qui teinté le second. C'est au moment où il tourna légèrement le visage qu'elle eut le plaisir le vert qui coloré l'oeil caché. C'est vrai à ce moment que Myosotis comprit qu'elle faisait face à quelqu'un de vraiment spécial. Sérieusement, un homme aux cheveux rouges et aux yeux vairons ? Avec, de ce qu'elle voyait, un physique assez agréable, que demander de plus ?

Elle eut envie d'engager la conversation oubliant même le livre qui occupait toutes ses pensées deux minutes avant. La jeune femme l'observait silencieusement, un léger sourire sur son visage, alors qu'elle venait de lancer le dernier morceau de pain qu'elle avait réservé aux animaux du parc et qu'une petite poule d'eau s'éloignait bruyamment. Myosotis attrapait doucement l'une de ses mèche de cheveux pour l'enrouler sur le bout de son doigt. Tic quant tu nous tiens.

Myosotis était curieuse de découvrir le charmant garçon qu'elle détaillait depuis quelques minutes déjà et lui adressait donc un large sourire, cette fois-ci (après ce jeu de regard et de sourire en coin) comme une invitation à engager la conversation. Elle déposa son livre à côté d'elle.


Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Mar 24 Fév 2015 - 0:16
avatar
Invité
Invité



 
*Rencontre*

Myosotis Morea & Yohan K. Elarabi


 
Appuyée contre un arbre, elle leva enfin les yeux vers lui. Même de loin, il pouvait suivre son regard le détailler, tandis qu'elle souriait. Ses cheveux, son visage et ses yeux. Il savait qu'il aurait du prendre ses lunettes, mais il n'en avait fait qu'à sa tête. Pour lui, ce n'était ni une qualité ni un accessoire de mode. Il n'aimait pas ses yeux. Point. Lorsqu'elle les découvrit, le trouble dût se lire sur le visage de Yohan et il détourna son regard du sien, baissant la tête pour tenter de dissimuler ses yeux. Mais il savait que c'était trop tard et qu'elle s'en était bel et bien rendue compte. Puis, elle jeta un morceau de pain aux oiseaux présents un peu plus loin. Peu de temps après, elle enroula une mèche rosée de ses cheveux délicatement autour de son doigt. Une invitation à parler ou seulement un tic? Elle releva ensuite ses yeux vers lui et lui sourit, déposant son livre près d'elle. Peut être ses yeux ne la dérangeait pas plus que ça après tout. Le message était clair. Elle voulait qu'il entame la conversation.

Le problème, c'est que Yohan et la politesse, ça fait deux. La plupart du temps, lorsqu'il drague une fille, il n'y va pas par quatre chemin. Mais là, c'était différent. Un petit je-ne-sais-quoi c'était glissé là. Il se releva enfin et s'étira doucement, faisant exprès de faire nouer ses muscles sous son tee-shirt. Ça aussi, c'était un de ses atouts. Il se passa plusieurs fois la main dans les cheveux pour y retirer les brins d'herbes, et vérifia que son rubis sois encore à sa place, un tic qu'il avait depuis longtemps, mais quelques unes des brindilles refusèrent obstinément de sortir de sa tignasse rouge. Tant pis. A son plus grand désarroi, il s'éloigna du soleil pour s'approcher d'une démarche assurée du coin d'ombre de la jeune femme. Yohan s'assit en tailleur en face d'elle. Il devait avoir piètre allure avec ses cheveux emmêlés et ses yeux sans lunettes de soleil. Mais bon tant pis, il ferait avec. Il étudia la jeune femme quelques instants puis pris la parole:

-Qu'est-ce qui t'amène dans le parc à cette heure-ci?

Non, sa première question n'était pas de savoir comment elle s'appelait, ni quel âge elle avait. C'était typiquement Yohan, ça. Il était d'une logique imparable. Soudain, un doute l'envahit. Était-elle une élève de classe A? Non. Il l'aurait su si c'était le cas. Soulagé, il se repassa la main dans les cheveux, et vérifia une nouvelle fois que sa boucle d'oreille n'avait pas bougée. Elle était là, tout allait bien. De plus, même si il était en face de la jeune femme, il tentait d'éviter son regard avec ses yeux qu'il considérait comme maudit. C'était en partie eux qui avaient causés sa perte lorsqu'il était jeune. Patiemment, il attendit une réponse de la part de la jeune femme.




©BlackSun
Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Mar 24 Fév 2015 - 1:09
avatar
Invité
Invité



Promenons nous dans le parc...
avec Yohan K. Elarabi



Après quelques dernières secondes de jeux de regards, Myosotis eut l'agréable plaisir de voir le jeune homme se lever de sa place. Instinctivement, elle espérait le voir se diriger vers elle et elle ne perdait aucun de ses mouvements. Au moment où il s'étira, elle eut même le plaisir de pouvoir admirer ses muscles dévoilés par son t-shirt qui s'était légèrement relevé sur son torse. Des spectacles comme ça, Myo aurait apprécié en avoir plus souvent...
Pendant quelques secondes, il avait cherché à retiré les brins d'herbes qui s'étaient accrochés à ses mèches de cheveux rebelles. Ne quittant pas sa mèche, la jeune femme continuait de l'enrouler et de la dérouler autour de son doigt avec un plus léger sourire. Le mystère était à son comble, allait il se diriger vers elle ? Allait il juste tourner les talons ? Une petite agitation animait Myosotis mais l'inconnu était justement entrain de répondre à ses questions. D'un pas sûr de lui, il s'avançait dans sa direction, pour le plus grand bonheur de la jeune femme qui ne regrettait déjà pas d'avoir sécher les cours.

Silencieusement, il venait de s'assoir en face d'elle et se regardait tout deux du coin de l'oeil avec un léger sourire. Elle hésitait à lancer la conversation mais préférait profiter de ces quelques instants de mystères qui régnait entre eux.
L'inconnu prenait la parole, d'une voix extrêmement agréable. Le genre de timbre de voix que Myosotis se voyait bien entendre tous les jours et p'tête même certaines soirées. Mais sa question la sortie de ses projections infondées.

» - La même chose que toi j'suppose. Mon heure de cours s'étirait trop, ma voisine étant particulièrement lourde et avec ce livre et ce soleil, j'ai pas résisté à l'envie de profiter du parc. Et toi ? Ça t'arrive souvent de venir narguer les panneaux ? » Lança t-elle en référence au petit panneau devant lequel il allait entamer sa sieste ou son occupation.

Myo l'observait avec un léger sourire en coin alors qu'il semblait éviter son regard. Profitant d'un moment où il ne la regardait pas dans les yeux, elle se redressa sur les genoux en se penchant en avant pour s'approcher de lui et d'un geste agile de la main, elle retira deux brindilles qui s'accrochaient encore aux cheveux rouges de son interlocuteur.  
Elle croisa son regard quelques secondes qui suffirent à faire s'allumer dans ses yeux un éclat de fascination pour la couleur des siens. Elle eut l'impression de lui mentir avec ses lentilles, elle qui dissimulait la noirceur de ses yeux puisqu'elle ne l'aimait pas.
Myo se contenta de montrer la brindille qu'elle avait coincé entre ses doigts en veillant à ne pas lui tirer une mèche de cheveux (elle savait mieux que n'importe qui comme cette sensation était désagréable) avant de reprendre sa position initiale, appuyée contre le tronc de l'arbre.

» - Ou bien... Tu viens ici dans le but de trouver des jeunes filles à faire tomber sous ton charme ? » Ajoutait-elle d'un ton mi provocateur, mi amusée alors qu'elle lui avouait de façon assez sous entendu qu'elle lui trouvait un certain charme. Allait-il le remarquer ?


Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Mar 24 Fév 2015 - 10:33
avatar
Invité
Invité



 
*Rencontre*

Myosotis Morea & Yohan K. Elarabi


 
L'inconnue semblait calme et douce. Le style de fille qui, habituellement, n'aurait pas attiré l'attention du jeune homme. La plupart du temps, il aimait bien martyriser les filles trop sages. Mais si, vous savez les premières de classes avec leur lunettes sur le nez et leurs livres de cours bien serrés contre elle? Mais cette fois-ci, c'était différent. Même si elle avait l'air gentille, elle n'avait rien à voir avec toutes les autres. C'était le jour et la nuit. Enfin, elle répondit d'une voix apaisante:

- La même chose que toi j'suppose. Mon heure de cours s'étirait trop, ma voisine étant particulièrement lourde et avec ce livre et ce soleil, j'ai pas résisté à l'envie de profiter du parc. Et toi ? Ça t'arrive souvent de venir narguer les panneaux ?


Vous voyez? C'était loin d'être une première de classe qui ne sècherai jamais aucun cours de sa piteuse vie. Après la référence sur les panneaux, Yohan jeta un coup d’œil derrière lui. Ah oui, c'était vrai en plus. Il s'était couché juste à côté d'un panneau lui donnant l'interdiction de marcher sur la pelouse. Il sourit, mais garda tout de même sa tête baissée. Soudain, la jeune femme se mit sur ces genoux et approcha délicatement la main de ses cheveux. Surpris, le jeune homme leva les yeux vers elle et croisa son regard. Il était chargé de fascination, et il sût que c'était pour la couleur de ses yeux. Pendant un instant, il restait là, à fixé les siens, recherchant leur véritable couleur. Une chose était sûre, ils étaient foncés. Très foncés. Noir, ou peut être même marron? Enfin, elle lui montra fièrement une brindille coincée entre ses doigts, qu'elle venait de lui retirer de sa folle tignasse. Puis elle repris sa position initiale, contre l'arbre. Yohan la regarda faire, un sourire au coin des lèvres.

- Ou bien... Tu viens ici dans le but de trouver des jeunes filles à faire tomber sous ton charme ?

Était-ce un compliment ou seulement une réflexion? Évidemment, il prit ça comme un compliment et plongea une nouvelle fois ses yeux dans les siens. Peut être qu'elle les aimait bien, ses yeux au final. Il se rapprocha d'elle et un sourire narquois se dessina sur son visage. Il releva un sourcil en signe de défi et lui répondit:

-Oh, tu sais, je n'ai pas besoin d'aller les chercher. C'est elles qui me trouvent toutes seules.

Eh oui, Yohan et la modestie ça faisait mille. Dans certains moments, il était tellement prétentieux que ça en était soûlant. Mais il ne s'en rendait pas compte, le problème était là. Non, ce n'était pas une excuse. Néanmoins, ce n'était pas vraiment sa faute. Suite à sa réponse, il effleura du bout des doigts une mèche violette qui descendait le long du visage de l'inconnue. C'était vraiment fascinant, comme couleur de cheveux.

-T'es pas vraiment ordinaire comme fille. 'Fin, des filles comme toi, on en croise pas dans tout les coins de rues. T'es en quelle classe?

Oui, ça aussi c'était important pour lui. Même si il doutait fortement qu'elle soit en classe A, on ne savait jamais. Ces pourritures pouvaient se cacher n'importe où. Yohan avait de la haine pour eux. Sous prétexte qu'ils avaient une cravate violette, ils vous prenaient pour de la sous-merde. Ah, nombreux étaient ceux qui avaient goûtés au poing du jeune homme. Et il avait encore oublier de lui demander son prénom. Vraiment, il était irrécupérable ce gamin.




©BlackSun
Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Mar 24 Fév 2015 - 13:42
avatar
Invité
Invité



Promenons nous dans le parc...
avec Yohan K. Elarabi



Le jeune homme venait d'approcher son visage de celui de Myosotis qui continuait à la regarder avec le même air provocateur. Il avait ce petit truc en plus qu'elle n'avait pas encore remarqué chez les autres élèves du bahut... Et fallait avouer qu'elle se plaisait à détailler son visage, ses yeux fascinants et sa couleur de cheveux extraordinairement beaux.
Il venait de lui répondre soit avec un gros lot d'ironie, soit avec une bonne grosse confiance en lui. Dans tous les cas, ça lui plaisait bien cette assurance et cette absence de modestie. Elle se mordit le coin inférieur d'une lèvre en souriant alors qu'elle rapprocha encore un peu de lui.

Un fin compliment s'échappait des lèvres du charmant inconnu. Comme ça, Myosotis était différente ? Ça l'amusait comme remarque. Ça changeait des compliments maladroits des gamins exclusivement portés sur le physique...

» - Tu parles des filles qui sèchent les cours pour profiter du soleil ? C'est vrai que ça se fait rare ici... Ce bahut regroupe le plus grand nombre de coincés que j'ai jamais vu... J'suis en E. Et toi ? » Avait elle lancé en baladant ses yeux sur le visage de son interlocuteur.

Une multitude de question traversait l'esprit de la jeune fille. Quelle groupe de musique aimait-il ? Quel sport faisait-il ? Que prenait il au petit déjeuné ? Aimait-il danser ? Était-il du genre à partir sur un coup de tête pour passer une soirée n'importe où dans la ville ?
Mais surtout. Avait-il ce petit truc ? Ce petit grain de folie qui plaisait tant à Myosotis ? Elle avait envie de le défier. Là tout de suite maintenant.

» - Et toi ? J'suis presque sûre que t'es pas du genre à être Monsieur Tout le monde non plus non..? » Lançait Myosotis en se relevant alors qu'elle fixait le jeune homme droit dans les yeux.

Elle lança un regard vers l'étang. Puis vers le parc. Ce dernier était vide et le premier suffisamment isolé. Myo lança un regard vers le ciel : Bleu. Saurait-il lire l'idée qu'elle avait en tête ? Là ? Tout de suite ?
Ça c'était bien son truc à elle. Avoir des idées étranges et insoupçonnées dans un moment de la journée qui d'habitude aurait été ennuyant. Elle détestait s'ennuyer et était à l'affut de toute occupation qui pourrait faire d'une journée banale une journée passionnante et inoubliable. C'est avec ce genre de mentalité qu'elle s'était retrouvée à barboter dans une fontaine municipale en sous vêtement, à la piscine en robe de soirée ou encore à une soirée habillée vêtue en très très très court.
Elle fixait son interlocuteur avec un regard qui voulait dire « Surprends moi ?»


Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Mar 24 Fév 2015 - 14:59
avatar
Invité
Invité



*Rencontre*

Myosotis Morea & Yohan K. Elarabi


Plus Yohan parlait, plus la jeune femme se rapprochait de lui, ses beaux yeux toujours plantés dans les siens. Il était bien là, à l'ombre du parc avec une parfaite inconnue super canon. Les trucs comme ça, ça arrivait qu'à lui et il ne s'en plaignait pas. Franchement, qui l'eût cru? Lorsqu'il s'était réveillé ce matin il était bien loin de s'imaginer ça. Heureusement d'ailleurs qu'il avait décidé d'aller au parc. Sinon, tout ça ne se serait jamais passer.

- Tu parles des filles qui sèchent les cours pour profiter du soleil ? C'est vrai que ça se fait rare ici... Ce bahut regroupe le plus grand nombre de coincés que j'ai jamais vu... J'suis en E. Et toi ?

Il était d'accord avec elle. Bien sûr, il y avait quelques filles qui savaient s'amuser, mais elles étaient très rares. Ces salauds de A commençaient à déteindre sur tout le monde ... Et voilà, les seuls qui savaient réellement s'amuser étaient les E, la preuve. Ils étaient tous les deux là, à profiter du bon temps tandis que tout les autres se cassait la tête en cours. Ceux-là n'avaient vraiment rien compris à la vie.

- Et toi ? J'suis presque sûre que t'es pas du genre à être Monsieur Tout le monde non plus non..?

Un autre de ses sourires narquois apparut sur son visage. Lui? Monsieur Tout le monde? Cela se voyait qu'elle ne le connaissait pas réellement. L'inconnue se releva et regarda tour à tour le lac, le parc puis le ciel. Le message était passé. Pour couronner le tout elle lui lança n regard provocateur qui voulait tout dire.
Se relevant à son tour, Yohan n'hésita pas une seule seconde. Avec force, il souleva la jeune fille et la posa sur son épaule, la tête à l'envers tandis qu'il riait en son for intérieur. Puis il partit en direction du lac et sans hésitation, sauta avec la jeune fille encore sur son épaule. Quand ils retombèrent, ils firent un vacarme pas possible. L'eau était fraiche et Yohan adorait nager. Il sortit sa tête à la surface et secoua sa tignasse rouge pour enlever les gouttes d'eau qui tombaient dans ses yeux.

-Faut croire que les E sont les seuls à vraiment savoir s'amuser!

Yohan se retourna pour parler à la jeune fille. Mais celle-ci était en piteuse état et le jeune homme ne put que rire. Tout son maquillage avait coulé, elle était trempée de la tête au pied et ses longs cheveux multicolores flottaient autour d'elle. Il rigolait, mais il devait être dans le même état. Inquiet, il effleura son oreille pour vérifier que son rubis était toujours là. Au contact froid de la pierre, il soupira de soulagement. Lorsque vous vous promenez avec un rubis 28 carras à l'oreille, normal que vous avez peur de le perdre.

-C'est quand même un truc de dingue! J'suis en train de barboter dans un lac, en plein dans une journée de cours avec une parfaite inconnue!


Yohan rigola à nouveau face à la situation. Ce n'était pas tout les jours que ça lui arrivait, alors autant en profiter.







©BlackSun
Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Mar 24 Fév 2015 - 16:00
avatar
Invité
Invité



Promenons nous dans le parc...
avec Yohan K. Elarabi



Quelques secondes de silences et de défis s'écoulaient avant que la jeune fille n'arrive sur l'épaule de l'inconnu. C'était amusant de voir comme il l'avait soulevé avec force mais en même temps avec douceur. Ayant atterri avec une certaine vitesse sur l'épaule elle n'avait pourtant rien senti si ce n'est là chaleur de ses mains sur son corps. Elle se débat surtout par principe en fait avant de le sentir se soulever et de finir dans l'eau.

La fraicheur de l'eau sur sa peau... Qu'est ce qu'elle raffolait de ça. Surtout par cette chaleur. Elle garda la tête sous l'eau quelques secondes avant de ressortir face au charmant jeune homme. Un large sourire sur ses lèvres et un rire amusé s'échappa. Elle devait presque faire peur avec son maquillage mais elle s'en fichait largement. Après tout, c'est lui qui les avait jeté à l'eau comme ça non ? Et même si ça n'avait pas était le cas, elle n'était absolument pas du genre à faire attention à son maquillage. P'tête qu'elle aurait quand même eut l'idée d'enlever sa robe histoire de venir à l'eau en sous vêtement. Mais les dès étaient jetés et elle se trouvait à présent à barboter avec ce bel inconnu.

Myosotis glissa ses mains sur son visage et effaça les coulures de maquillage par la même occasion, enfin la plupart. Elle continuait de regarder le garçon qui lui faisait face avec ce même sourire amusé. Décidément, elle adorait le déroulement de cette journée. En même temps qu'il parlait, Myo attira sa masse de cheveux rose en arrière.

» - C'est pas faux... Mais c'est ce genre de journée dont tu risques de te souvenir plus tard non ? » Lança t-elle en lui lançant un large sourire en coin.

Elle avait sûrement d'autres idées en tête et aimait profité de l'instant présent c'est donc tout naturellement qu'elle s'approchait de l'inconnu. Fallait pas oublier que du haut de son mètre soixante cinq, elle n'effleurait même pas le fond du lac. Elle avait l'idée de chercher à le couler comme vengeance.
D'un geste rapide, elle s'avança jusqu'à lui et passa ses mains autour de son cou avant de se propulser en l'air dans le but de lui mettre la tête sous l'eau. Pendant quelques secondes, elle y arriva et profita de cet instant où ses petits bras appuyaient les larges épaules de sa cible.

Un mot qu'il avait prononcé lui revenait à l'esprit alors qu'il sortait sa tête de l'eau. C'est vrai qu'elle ne connaissait rien de lui a part son charme fou. Mais elle désirait profiter de cet instant étrange mais tellement agréable. Après tout, ça n'arrive pas tous les jours de se baigner habillée dans un lac avec un homme aussi beau et aussi... Attirant.

» - En tout cas... J'adore l'idée que tu as eu. On dirait que tu as lu dans mes pensées. » Lançait-elle restant près de lui alors qu'elle zieutait l'eau couler sur sa peau.





Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Mar 24 Fév 2015 - 20:05
avatar
Invité
Invité



*Rencontre*

Myosotis Morea & Yohan K. Elarabi


Pendant qu'il parlait, la jeune femme rassembla sa masse de cheveux sur le côté. Elle avait beau avoir son maquillage dégoulinant et être trempée, elle restait d'une beauté à coupé le souffle. On aurait dit que rien ne pouvait faire obstacle à cette beauté. Malgré tout, elle essaya d'arranger ses yeux et essuya du revers de la main son maquillage.

- C'est pas faux... Mais c'est ce genre de journée dont tu risques de te souvenir plus tard non ?

Ah ça, pour s'en souvenir, il s'en souviendrait. Puis, elle s'approcha docilement de lui, cet air provocateur toujours collé sur son si beau visage. Ce n'est que lorsqu'elle fut tout près que Yohan remarqua qu'elle était toute petite. Néanmoins, elle réussit à placer ses bras autour du cou du jeune homme, celui-ci plissant les yeux en sentant le coup fourré. En effet, la jeune femme appuya de tout son poids sur ses épaules pour le couler. Il finit par capituler et se retrouva sous l'eau pendant quelques instants, créant des bulles à force de rigoler. Il finit par remonter, ne s'arrêtant toujours pas de rigoler.

- En tout cas... J'adore l'idée que tu as eu. On dirait que tu as lu dans mes pensées.

En même temps, le message n'était pas dur à déchiffrer. Il fallait vraiment être un idiot ou avoir fait exprès, pour ne pas comprendre ce que la demoiselle voulait. Au fond, elle devait le savoir elle aussi. Mais c'était sympa de faire croire qu'il l'avait deviner tout seul. Mais une chose était sûre, il ne comptait pas en rester là.

-Qui sait? J'suis peut être médium.


Sur ces mots, il attira encore plus la jeune femme à lui. Pendant quelques instants il la regarda dans les yeux, une expression déchiffrable sur le visage. Soudain, avec un regard moqueur, il la saisit par la taille et l'entraîna sous l'eau avec lui. Il ouvrit légèrement les yeux pour la regarder à nouveau, mais dans l'eau cette fois-ci. Elle était collée à lui et c'était loin de lui déplaire. Malgré la situation, il lui adressa un nouveau sourire qui donnèrent naissance à une dizaine de bulles qui remontèrent à la surface. Puis, délicatement, Yohan lui effleura de sa main droite le visage avant de remonter à son tour à l'air libre, extirpant avec lui la jeune femme. Lorsqu'ils sortirent leurs têtes de l'eau, le jeune homme secoua sa tignasse rouge pour arrosée sa camarde, encore collée à lui. Il avait garder ses mains sur ses hanches et ne comptaient pas les enlever de sitôt.

-T'as entendu parler de la fête de ce soir, au lac? Il paraît qu'elle va être démentielle. T'iras, toi?

Espérant qu'elle ait compris qu'il voulait qu'elle vienne, il lui lança un regard en biais, tout sourire. Peut être qu'ils pourraient se revoir ce soir, qui sait?




©BlackSun
Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le Mer 25 Fév 2015 - 13:03
avatar
Invité
Invité



Promenons nous dans le parc...
avec Yohan K. Elarabi



Après une réponse amusante de la part de son interlocuteur, Myo se senti attirée vers lui d'une main ferme autour de sa taille. Cette approche directe et la chaleur de ses mains sur sa peau était quelque chose d'agréable qui arracha un petit rire et un large sourire à la jeune fille. Ni une ni deux, ils se retrouvaient plongés, la tête sous l'eau face à face. Elle ouvrit les yeux et déposait ses deux bras autour du cou du charmant garçon dont les cheveux flottaient au dessus de lui.
C'était dingue, sous l'eau, la couleur fascinante de ses yeux semblait être mise en valeur d'une façon assez incroyable. Une dizaine de bulles  s'échappa des lèvres de l'étudiant alors qu'il adressait à Myosotis un beau sourire. Comme un instant figé dans le temps, elle profita de cette vision alors qu'il glissait ses doigts sur son visage.

Puis rapidement, il remontait à la surface entrainant par la même occasion la jeune fille qu'il avait dans ses bras. Ses mains sur ses hanches, ses yeux dans les siens. Le large sourire ne quitta pas le visage de Myosotis jusqu'à ce que l'étudiant secoue sa tête et envoie une giclée d'eau en pleins dans son visage. Amusée, elle lança une volée d'eau à l'aide de sa main sur son visage alors qu'elle venait de sentir une pression sur ses hanches. Son interlocuteur la serrait donc contre lui et ce n'était pas pour lui déplaire. Elle reposait sa deuxième main autour de sa nuque et du bout des doigts s'occupait à jouer avec l'une de ses mèches.

Il venait d'ouvrir la bouche, une proposition qui amusait bien la jeune fille mais elle ne le laissa pas paraître. C'est vrai qu'elle n'avait pas signé les invitations quand elle les avait déposé partout, alors normal qu'il ne savait pas qui organisé cette petite fête. Elle s'amusa à laisser place au mystère plutôt que de jouer franc jeu, elle trouvait ça plus amusant.

» - Démentielle ? Moi qui pensais qu'il y avait peu d'invitations... Mais évidemment que je serai là. Faudra se masquer et bien s'habiller en plus... J'ai hâte de voir ça. » Lança t-elle en passant ses doigts sur son cou en suivant le col de son haut avec un sourire en coin et un regard pleins de sous entendus.

Myosotis observait autour d'elle, un bruit venait d'alerter son oreille. D'après elle, quelqu'un était en train d'arriver, et se faire prendre à deux dans un étang aussi serré l'un à l'autre. D'un geste rapide, elle glissa sa main dans l'eau pour attraper celle de son interlocuteur, et d'une nage gênée par ses vêtements, elle se dirigeait vers les rives envahies par les roseaux et les plantes marines.
Elle ne lâcha pas la main du bel inconnu et se contenta de se réfugier à l'abris des regards, derrières les buissons.

» Eh les gamins ! J'vous ai vu ! Sortez de l'eau ! » Lançait une voix grave de fumeur alors que les deux étudiants étaient déjà sorti de l'eau et avaient parcouru quelques mètres. S'il voyait quelque chose ça pouvait être beaucoup de chose, mais pas eux en tout cas.



Message Dans Re: Promenons-nous dans le parc. [feat/Myosotis] | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: Poubelle ! :: RPs :: R.I.P-