predefinis

mini news
19.08 Du changement dans le système de prédéfinis !

28.02 Déménagement de la Chatbox !


intrigue
rps libres
RP CONTINU •• infos ici

Utopie ♦ Colombe V. Spam

Danse Macabre ♦ Sven V. Pszaniawski

ajouter le mien ?
à l'honneur

infos en +



www. CHATBOX
www. annexes
www. animations
www. annonces des membres
www. casiers
www. event 4 mois
www. libre service
www. libre-service
www. liste des clubs
www. listings & recensements
www. partenariat
www. questions & suggestions
www. évènements
www. top-sites
PUNAISE ! [PV délégués]




Partagez | 
 


 PUNAISE ! [PV délégués]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message Dans PUNAISE ! [PV délégués] | le Mer 11 Nov 2015 - 17:18
avatar
Invité
Invité


PUNAISE !


Ce n'était pas aussi facile qu'elle le pensait. Elle pensait qu'elle se tiendrait dignement à cet instant, qu'elle annoncerait, comme un tyran bienveillant en tenue d'une réforme parfaite pour son peuple, que les choses se passeraient de la façon dont elle l'avait décidé car c'était mieux pour eux. Mais non. Ça ne s'était pas fait comme ça.
Déjà, après un bref repas en compagnie des autres délégués, ils avaient tous passé une annonce : un rassemblent au parc se ferait, où chaque délégué, décidé à présenter ses excuses, inviterait sa classe - de toutes années - à s'y rendre. Au final, aucune indication n'avait été donnée pour tout ça, autre qu'un lieu, si bien que lorsqu'ils se retrouvaient avec cinq délégués en face d'eux, le rassemblement de mille élèves fut sceptique. Jugeant qu'il tenait déjà du miracle qu'ils ne se tapent pas les uns sur les autres, Felicia attrapa le micro que les délégués étaient allés chercher pour l'occasion.
Elle tapota le bout pour en vérifier l'état et se racla la gorge, le coeur battant à tout rompre.

Respire Felicia. C'est ton moment. VOTRE moment. Respire.
Tu as tous les délégués avec toi - mais prendre l'initiative n'a jamais semblé être si difficile.

« Vous voyez ? Vous êtes capables de rester les uns auprès les autres sans avoir à vous battre. Ça ne fait que quelques minutes mais si vous le pouvez pendant ce temps, pourquoi pas pendant toute votre scolarité ? » Elle inspira un grand coup. « C'est pour ça que nous sommes là, vos délégués. Pour proposer l'union entre nos classes. Pour arrêter les conflits. Vous n'êtes pas fatigués de cette guerre incessante ? »

Elle entendait déjà des cris, des insultes, des ricanements - avec une telle troupe d'élèves, difficile de le leur reprocher. Ne voulant pas rester silencieuse trop longtemps pour éviter que les cris ne deviennent trop envahissants, elle enchaîna.

« Nous savons que vous voulez l'égalité, mais à quoi rimerait-elle si nous continuons à ne pas nous entendre ? C'est pourquoi nous sommes là pour nous excuser. Et c'est pourquoi je suis là : pour m'excuser au nom des D. » Elle s'inclina devant la foule. « À tous les classes, je suis désolée pour tous ce que les D ont fait. Et si ça ne vous suffit pas, si vous avez quelque chose à reprocher à un des élèves de ma classe, vous pouvez vous en prendre à moi, ça ne me  dérange pas, alors s'il vous plaît, arrêtez vos conflits. »
Message Dans Re: PUNAISE ! [PV délégués] | le Mer 11 Nov 2015 - 19:45
Anything but ordinary
avatar
Autre(s) compte(s) ? : R. Orion Petrichor •• † (Ansel, Piers, Phoebus, Calliope, Agata & Murphy)
Féminin Personnage sur l'avatar : Perséphone ~ Hadès' Holiday // Luca Hollestelle
Âge, classe & année : • 17 ans • E • 6ème •

Prism' : 1778

Messages : 540
Date d'inscription : 20/03/2015

Anything but ordinary
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


PUNAISE !


Depuis qu’il était sur cette estrade il n’arrêtait pas de ce demandé pourquoi il faisait ça. Il voulait essayer de se convaincre qu’il fallait qu’il le fasse, qu’il prouve quelque chose à sa classe et à lui-même au passage.
Ansel jeta un furtif regard à ses camarades… ils ne semblaient pas dans un meilleur état que lui. Ce n’était pas rien de parler devant une foule aussi importante, seul dans un micro. Il inspira un grand coup alors que Felicia s’approchait du micro. Elle introduit plutôt bien le sujet, faisant remarquer un point à l’assemblée… personne n’avait encore essayé de s’entre-tuer, c’était déjà pas mal, mais peut-être trop beau pour être vrai.
Justement, ça y est, ils se mettaient à brailler. Ansel soupira, se disant que c’était pire que d’essayer que de communiquer avec des singes, mais Félica trouva rapidement des mots à dire. Il fallait leur parler, tout leur dire, de façon claire et fluide, pour éviter d’embrouiller leurs petites têtes.

Sa camarade avait presque fini, il essayait en vain de se préparer son discours en silence, mais tout s’embrouiller dans son cerveau. Le stress avait envahi son esprit, il s’était même mit à trembler légèrement.
Soudain il réalisa qu’on lui tendait le micro. Ansel devait le faire, il devait le faire avec le plus d’assurance possible… il devait oublier le tambourinement de son cœur dans sa tête. Ce n’était pas le moment de tomber dans les pommes juste pour un petit instant de panique. Il inspira un grand coup et fit un pas en avant, clignant des yeux avant de commencer calmement.

« Au début j’y croyais pas vraiment, j’avais du mal à m’imaginer une alliance possible entre toutes les classes. Je ne pensez même pas réussir à m’entendre avec eux tous » Il désigne les autres délégués et suppléants de sa main libre. « Pourtant j’y suis arrivé. J’ai pris conscience de tout ce qui pouvait arriver quand un système est fondé sur de mauvaises bases. Ne croyez-vous pas qu’il est temps de faire table rase ? De recommencer à zéro ? De tourner la page et en commencer une nouvelle. Blanche. »

Il se tue un instant, le temps d’arracher la cravate de son col et de la laisser tomber lentement au sol.

« Arrêtons de nous diviser et ne faisons plus qu’un. Arrêtons de nous sentir étranglé par nos couleurs respectives. Que le blanc devienne notre symbole de neutralité et d’union. Que cette alliance représente notre égalité et notre force. Je vous invite à retirer vos cravates en attendant que de nouvelles blanches les remplacent. Je vous invite à vous joindre à nous. »

Ansel marqua un arrêt avant de s’incliner comme Felicia l’avait fait avant lui. Il se redressa, adressant un fin sourire à la foule tout en posant sa main libre sur le côté gauche de sa poitrine.

« Je m’excuse pour les E auprès de toutes les classes. Oui je m’excuse pour Entropy, pour RED et aussi de nos actions durant la GdC. Je m’excuse et prends sur mes épaules toutes les fautes que nous avons pu commettre nous les E. Donc si quelqu’un n’est pas satisfait, qu’il soit un E ou non, qu’il vienne me trouver. Il faut que nous arrêtions de nous détruire mutuellement, maintenant. »

Il inclina la tête avant de se retourner pour passer le micro au prochain délégué.


i am poison.
un scorpion avec une rose à la place du dard.


Dernière édition par Ansel J. Grimm le Jeu 19 Nov 2015 - 21:57, édité 1 fois
Message Dans Re: PUNAISE ! [PV délégués] | le Jeu 12 Nov 2015 - 14:51
avatar
Invité
Invité


PUNAISE !


Soni n'avait jamais été trop impressionnée par la foule mais voir un tapis d'élèves réunis devant l'estrade où les délégués et suppléants se tenaient, à siffler, ricaner ou montrer leur accord pour certains, ça ne la mettait pas en confiance pour la suite. La blondinette était même admirative de voir que Félicia avait pris la parole en première devant cette marmite bouillonnante et elle s'en était vraiment bien sortie. Puis ce fut au tour d'Ansel, à qui Sonera aurait bien murmuré des mots d'encouragement mais il était déjà en train de parler. Quand le jeune homme eut pratiquement terminé, elle s'avança et attendit patiemment qu'il lui passât le micro pour commencer à parler, devant une foule maintenant bien agitée, que ce soit positif ou négatif envers les paroles des représentants de chaque classe.

Elle lança un petit sourire à ses deux collègues déjà passés pour se donner un peu de courage et ouvrit finalement la bouche.

Malheureusement, la guerre des classes ne date pas d'hier puisque j'ai bien entendu des professeurs anciens élèves ici en parler, plus d'une fois même. Mais aujourd'hui, ça prend beaucoup trop d'ampleur, surtout avec les trublions qui nous y encouragent. Je ne citerais pas leur rang, vous aurez compris de qui je parle. Seulement, ça peut plus durer comme ça : on va finir par avoir des blessés graves ou même des morts sur les bras.

Un étudiant dans la foule cria en riant que Soni exagérait mais elle le fusilla du regard et reprit.

Non j'exagère pas. La nana qui a manqué de se noyer dans le lac, celle qui a été mentionnée dans les Breaking News, c'était moi. J'ai failli y rester parce qu'un S m'a poussée dans l'eau alors non, j'exagère pas. Et ils profitent de notre manque d'unité : ils savent qu'ils auront toujours la main haute sur nous parce qu'on ne s'entend pas et qu'ils peuvent semer la discorde comme ils veulent. Ca sert à rien de se taper dessus entre différentes couleurs, vraiment.

Comme son camarade de E avant elle, Sonera détacha son noeud-papillon bleu - parce que les noeuds-pap c'est cool, alors pas de cravate pour elle - et le laissa tomber à terre, à bout de bras.

Ansel et Félicia l'ont bien dit : soyons égaux. Plus de couleur, plus de guerre. Juste du blanc et la paix qui représenteront notre unité.

Ses cheveux cascadèrent dans le vide, alors qu'elle se penchait en avant pour s'incliner, puis elle reprit la parole, on ne peut plus sérieuse.

Au nom de tous les B que je représente, je tiens à m'excuser de toutes nos actions qui ont pu blesser chacun d'entre vous. Si vous avez des plaintes contre nous, je suis prête à les entendre calmement et les régler avec quiconque le souhaitera.

D'un petit signe de tête et d'un sourire, elle remercia les étudiants qui l'avaient écoutée, retourna vers l'arrière et passa le micro au suivant.
Message Dans Re: PUNAISE ! [PV délégués] | le Sam 21 Nov 2015 - 13:31
On the top of your world
avatar
Autre(s) compte(s) ? : Théa ; Olivia ; Tatiana
Masculin Personnage sur l'avatar : Hiruma Yoichi ◊ Eyeshield 21
Âge, classe & année : 20 ans ◊ 10A ◊ Informatique

Prism' : 7426

Messages : 485
Date d'inscription : 30/10/2013

On the top of your world
Voir le profil de l'utilisateur

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:


punaise !
Pas d'appréhension, seulement l'excitation qui grandissait toujours plus. Et mélangée à tout ce sérieux, ça lui donnait envie de bouger, à Chrissy. Tout ces élèves massés à leurs pieds, cette tension qui grimpait doucement. Y avait des pour et des contre, y avait des neutres et des esprits qui s'échauffaient.

Est-ce que ça va marcher ?
Pas le choix.

Après tout, ils demandaient du changement, alors ça ne pouvait pas foirer. Ecoutant les paroles de ses camarades, elle esquissa un sourire léger, empreint d'une pointe d'amertume à l'écoute de Sonera. Elle avait raison, si rien ne cessait y aurait bien plus que des blessés. Tout ce foutoir allait beaucoup trop loin.

« Bon bon bon ! » déclara t-elle en attrapant le micro des mains de Sonera à la volée. Le sourire aux lèvres Chrissy, toujours avoir le sourire aux lèvres. « Salut à vous ! Moi c'est Chrissy, mais pour la plupart j'pense qu'vous le savez. Certains doivent le penser, mais on n'est pas là pour rigoler. Si on est ici devant vous aujourd'hui c'est pour vous dire qu'on n'a pas abandonné. Eeeet non toujours pas ! C'est plutôt une bonne nouvelle nan ? »

Si excentrique que la foule se tut pour la laisser continuer, parce qu'elle n'avait jamais été aussi sérieuse, même avec autant de bonne humeur.

« Le problème c'est que seuls on n'arrivera à rien. Et par "seuls" j'entends les délégués et les suppléants, on a besoin de vous. C'pas une campagne de recrutement comme on en voit à la télé, on vous demande pas de prendre les armes mais de croire en nous. Et si vous croyez en nous, de nous suivre, pacifiquement. »

D'un geste habile elle dénoua sa cravate d'une main, levant haut le bras pour que tous puissent la voir. Puis elle reprit la voix claire et forte, convaincue et déterminée.

« La guerre des classes est un fléau et je remercie toutes les personnes qui ont lutées contre elle pendant toutes ces années, et ceux qui le font encore mais qu'on oublie. Mais même dans cette lutte il y a eu trop de violence, je suis contre la violence ! Alors après réflexion on n'a trouvé une nouvelle approche, de nouvelles idées qui feront qu'avec du temps et de la patience on y arrivera. Faut y croire ! Et seulement alors on pourra tout mettre en oeuvre pour faire cesser ces barbaries. »

« C'est un peu gros de dire qu'ce sont des barbaries ! » s'exclama une élève sous le regard sévère de Chrissy.

« C'est pas gros, c'est la réalité. Tu veux vraiment que j'te fasse un résumé de toutes les personnes blessées physiquement ? Gravement blessées ? De celles qui auraient pu mourir, comme Sonera, de toutes les autres atteintes psychologiquement aussi ? Y en a par dizaines, j'ai presque envie de dire par centaines, des élèves tranquilles, qui se pointent ici en espérant pouvoir contrôler leurs pouvoirs et reprendre leur vie, mais qui finissent transformés à cause de cette guerre complètement débile ! Y en a des dizaines qui sont partis parce qu'ils ne le supportaient plus, d'autres qui ont attenté à leur vie pour cette même raison. J'dis pas que tous les maux de cette école viennent de ça ou même du système qu'on voudrait voir changer, mais j'dis et j'affirme haut et fort devant vous tous ici que pour la plupart c'est bel et bien le cas. »

La blonde laissa tomber sa cravate sur le col en promenant son regard pétillant à travers la foule de nouveau silencieuse. Elle s'emportait, il fallait qu'elle se calme maintenant. Inspire, expire, doucement.

« J'veux plus de ça. Et je suis peut-être mal placée pour vous le dire, même en tant que déléguée, parce que je suis toujours à courir après les S, toujours à chercher des noises aux personnes qui m'provoquent, j'suis comme ça et je pense pas pouvoir changer. Mais j'ai décidé de faire des efforts pour cette égalité justement, alors si moi, aussi chiante que je suis j'peux le faire, vous le pouvez aussi. Zéro violence, juste du blanc et de la paix. C'est les seules armes, si j'puis dire, qu'on vous demande d'emporter avec votre détermination. » Légère pause, nouvelle inspiration. Elle reprit. « Lundi aura lieu un White Day, et ce jour sera le début d'une grève qui durera autant de temps qu'il le faudra. Une grève ou aucun n'élève n'ira en cours, ou le règlement et les inégalités de Madame Schneider ne seront plus respectées. Pour les élèves qui souhaiteraient continuer à apprendre, je me porte volontaire pour vous aider, même pendant la grève. Mais l'essentiel c'est de mener votre vie tranquillement, de rire avec vos amis et de vous mélanger. Mélanger les classes et créez du blanc ! Beaucoup de blanc, et nous invitons toutes les personnes qui le souhaitent, élèves comme professeurs ou membres du personnel quel qu'il soit. Venez tous en blanc lundi, retirez vos cravates et passez une belle journée. Pour terminer j'aimerais m'excuser au nom des C comme tous les autres l'ont fait avant et pour repartir sur de bonnes bases. »

Elle s'inclina alors longuement et prononça ses dernières paroles.

« Je m'excuse de tout le tort que nous aurions pu vous causer et je suis prête à en subir les conséquences quel quelles soient. Aussi si vous avez de quelconques réclamations je suis prête à vous écoutez. Alors cessez vos querelles et suivez-nous, s'il vous plaît ! »

Se redressant, elle donna le micro à Shaad, le gratifiant d'un sourire et d'une tape derrière la tête pour l'encourager avant de s'aligner avec les autres. Soyez fiers délégués !

La révolution est en marche.
©Gau


Comète sauvage et électrique qui s'éclate au fond des cœurs. Solaire et implacable vérité qui vous guide sans un mot prononcé, happé par les joies de la vie qui s'offre à lui.
Gamin bienheureux aux responsabilités bien trop grandes, défoncé par les coups qu'il rend par deux cents.
Message Dans Re: PUNAISE ! [PV délégués] | le Lun 23 Nov 2015 - 12:43
avatar
Invité
Invité






Punaise !


Tu es resté silencieux, les yeux clos. Tu as ecoutés tes camarades dans le calme le plus absolu extérieurement, alors qu'au fond de toi, un trac monstre était né. Tu as écouté tes camarades, et t'amuses de leurs discours. Ils te semblaient tellement...Naïf et plein de bon sentiments. Ils y croient vraiment à leur discours, ou essayait-il juste d'attendrir l'assemblée ? Si tu avais été un élève de la foule, tu aurais ris aux éclats. Malheureusement, si toi-même tu te mets à plus croire en la naïveté, ce pensionnat est définitivement dans la merde. Quel dommage que tu sois le représentant d'une bande de génie complétement obnubilé par eux mêmes, car tu aurais aimé faire un tel discours, mais malheureusement, tu n'avais pas cette possibilité. Chrissy en fini avec son discours, ça revient à toi. Tu te léves et approche la demoiselle qui semble vouloir te donner un peu de courage à travers son sourire et sa tape amicale. Malheureusement, tu restes impassible. Désolé Chrissy, mais plus que de réconfort, j'ai besoin de réfléchir à comment avancer mon discours. Tu prends le micro, un peu surpris par toute cette foule, mais pas intimidé,  et commence ton discours.

-  Bonjour à tous, et encore merci de vous être tous réunis pour nous écouter. Je vous rassure, je serais le dernier à passer. Tu reprends bien ton souffle, ça allait être long. Certains d'entre vous doivent être surpris, de me voir, moi, Shaad Skyel, en tant que délégués des A, vu la réputation que je me traine au sein du pensionnat, mais j'y reviendrais tout à l'heure. Tu marques un temps d'arrêt, pour bien marquer le changement de sujet. Si nous nous tenons tous ici devant vous, malgré le trac qui nous habite, c'est pour participer à la White Day que nous organisons ce Lundi. Pour ma part, je tiens à parler aux A. Mes chers camarades, je dois me douter de la question qui vous habite en ce moment même, concernant cette histoire d'égalité : Pourquoi devrions-nous y participer ? Quelle est notre intérêt ? Et bien ces simples, aucun. Malheureusement, il n'est pas une question d’intérêts, mais d'idéaux. Mes amis, êtes vous vraiment aussi attaché à un titre aussi futile qu'élite supposé de ce pensionnat ? Sommes-nous vraiment des personnes pensant être des êtres supérieurs aux autres, parce que nous avons mieux réussi  un examen ? Sommes nous aussi snob ? Tu te stoppes de nouveaux, laissant le temps de l'outrage passer, et reprendre de plus belle. Pardonnez-moi, laissé moi reformuler ça : Sommes-nous si manipulable ? Sommes-nous les pantins de Kerstin ? Car oui, ces fichues cravates ne sont là que pour nous diviser pour quelles tiennes les rennes de ce pensionnat en l’absence de Ruthel. Et si j'ai été nommé délégué après le départ de la précédente déléguée, c'est pour continuer cette main invisible qu'elle a sur nous. j'ai été nommé uniquement pour ma paresse légendaire et donc la possible inactivité dont j'aurais fais preuve, mais malheureusement pour eux, tout comme vous, j'ai de l'orgueil, et refuse cette main mise sur nous. *Tu t'arrêtes de nouveau pour reprendre ton souffle. Il était temps pour les excuses, mais pas question de courber l'échine pour toi, plutôt crever.* Alors je demande pardon. Non pas pour notre orgueil, car cravate ou pas, celui là restera le même, c'est naturel, mais bien pour l'aveuglement donc nous avons fais preuve. Je m'excuse pour les anciens délégués qui ont acceptés d'avoir une main au dessus de leurs têtes, et demande donc à tout les élèves A de me joindre dans cette lutte pour l'égalité, et l'indépendance que nous voulons pour tous ! Je retire ma cravate, et la laisse tomber devant moi.Plus jamais, je refuse de rester un pantin de Kerstin.  Tu te calmes d'un coup, toute cette excitation, c'est fatiguant.* Malheureusement, je sais que certains, voire beaucoup d'entre vous seront sans doute pas conquis par cette annonce. Je vous prie donc de venir à moi pour obtenir des réponses à vos questions, je serais là où vous me trouverais constamment là où vous aurais besoin de moi. En espérant que ce discours vous aura ouvert les yeux, et vous mènera à nos cotés. Merci à tous.

Tu as fini ton discours et retourne aux cotés de tes camarades délégués, et te replace dans le rang, l'air déterminé et fermé, pas question de montre un quelconque soulagement, car ce discours, à tes yeux, n'étaient que le début d'une refonte possible de ce pensionnat. Il en faudrait plus, beaucoup plus, et le relâchement ne sera pas toléré.

©Gau
Message Dans Re: PUNAISE ! [PV délégués] | le
Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Sujets similaires

-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-