Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Ashton St. John & Leander Brown

Aller en bas 
Hello my name is
Maître du Jeu
Autre(s) compte(s) ? : Animé par le staff
Masculin Âge / Classe ou Job : 69 ans
Messages : 177
Hello my name isMaître du Jeu
MessageSujet: Ashton St. John & Leander Brown   7c0856 - Ashton St. John & Leander Brown 1400359500-clockVen 11 Déc 2015 - 19:09
Vous avez été embarqué par ces gens étranges qui se disent cupidons, et, visiblement, téléporté. Vous avez le réflexe de regarder autour de vous - et force est de constater que vous n'êtes pas seul.

(Le lieu où vous avez été téléporté est dans la description du sujet)

Vous pouvez RP à votre convenance à la suite de ce sujet : il n'y a aucun ordre et aucune restriction, vous vous organisez comme vous le désirez.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Ashton St. John & Leander Brown   7c0856 - Ashton St. John & Leander Brown 1400359500-clockMer 16 Déc 2015 - 12:24
ft. Ashton



Sans crier garde, et alors que la fin de la soirée s'annonçait étrangement plutôt sans effluve de sang, je me suis fais.. littéralement kidnapper et téléporter dans un lieu qui n'avait rien à voir avec la soirée. En mode, Yolo bas les steaks, tu vas mourir ici. D'ailleurs, c'est où ici ? Je suis obligé de regarder autour de moi. En fait, ouais, je suis littérallement pomé. Génial. Ils ont crus que j'avais un sens de l'orientation hors du commun et que j'allais, par la force de mon esprit, retrouver le chemin du lycée. Sans déconner.

En plus, j'étais pas tout seul. Y'avait quelqu'un. Si ce.. bonhomme rond était encore vivant. L'était-il? Ah oui, clairement, il bougeait. Je me dirigeais vers lui, presque par reflexe. Le pokant du bout du doigt, pour prévenir de ma présence, j'insistais lourdement avec celui-ci.

« T'es qui, toi ?»

Première question. Je l'avais jamais vu, lui. Alors en plus que ce soir on avait pas nos couleurs, en plus que ce soir, j'étais censé dormir maintenant et ne plus penser à l'affreuse soirée -bien qu'agréablement accompagnée- qu'il se passait.. Je me retrouvais au milieu de nulle part avec.. bonhomme. J'avais pas d'autres mots pour la petite chose rondouillette qui était en face de moi. Je continuais de le regarder de haut, n'était pas réellement rassuré d'être au milieu de nulle part.. en pleine nuit. Mais fierté oblige, je ne montrais rien.

©Riva


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Ashton St. John & Leander Brown   7c0856 - Ashton St. John & Leander Brown 1400359500-clockMer 16 Déc 2015 - 21:19

Invité surprise

La soirée se passait tranquillement, Ashton passant son temps à se pavaner avec sa belle plante et ainsi prouver à tous le pouvoir de l'argent et du prestige, tout en suscitant jalousie mais surtout interrogations.
Et bien évidemment, en engloutissant une palanquée de petits fours, canapés, bonbons, pâtisseries, douceur et autre nourriture festive. Sans parler de l'alcool (il n'avait pas l'âge, mais les règles, c'est pour les autres).
C'est que le petit violet était en pleine croissante (une croissante surtout latérale).

Toujours est-il que l'obèse était en train de dégoiser sur la qualité du champagne (médiocre, même si en cherchant bien ou pouvait trouver quelques bouteilles buvable), un verre à la main tout en réfléchissant s'il y avait un moyen de se procurer du GHB sur cette île (et oui, l'adipeux pervers n'avait pas perdu tout espoir de finir la soirée dans la culotte de Blaze.).
Bah, peut-être que l'alcool suffirait : il devait bien être à l'origine de la moitié des couples de la soirée... Mais c'est que la surveillante avait une sacrée descente !
Même si Ashton avait un moyen de tricher avec ça à l'aide de son pouvoir, il était extrêmement salissant et un poil douloureux...

Se tournant pour contempler la fête avec des airs de propriétaire, Ashton s'octroya une large goulée en réfléchissant à la suite de la soirée. Un frôlement... Il allait houspiller le mécréant maladroit quand...
Il se retrouva dehors, loin de la musique et de la fête, dans le froid.
Génial.
Ils avaient remit ça, avec leurs Téléporteurs incognito.
L'obèse poussa un petit soupir las, mais n'en fut guère démonté en fait. Il adorait, vénérait même, l'imprévu.
Ashton plissa ses petits yeux pour tenter de percer l'obscurité, sa face se faisait de fait encore plus porcine. Des décorations de Noël donnait suffisamment de lumière chatoyante pour qu'il réalise là où l'on avait conduit de force. Les berges du lac. En plein hiver, en pleine nuit. Quelle idée magnifique ! Si romantique !
Il faudrait qu'il retrouve le plaisantin qui l'avait eut et qu'il le noie.
Hummm... A propos de noyade... Et si c'était le mystérieux agresseur de Sonera qui était derrière tout ça, profitant de la fête pour remettre ça ? Surtout qu'Ashton n'avait pas été discret dans ses investigations à propos de l'incident, n'hésitant pas à promettre moult récompense à celui qui lui donnerait le nom du coupable (choux blanc, ce qui avait amené l'obèse à suspecter un S).

Alors qu'il était plongé dans ses réflexions inquiètes (le poussah décadent avait beau prétendre être immortel, la noyade était une des rares faiblesses contre laquelle sa régénération ne pouvait rien, même si personne n'était au courant, normalement), un doigts viola son sacro-saint espace personnel, lui arrachant un sursaut accompagnée d'un petit cri de fillette.

"T'es qui, toi ?" s'enquit un inconnu surgissant des ténèbres.
Le ton et l'absence de politesse déplurent immédiatement à Ashton, tout comme l'apparence du nouvel arrivant, un géant aux épaules carrés à l'aspect de brute.
Cette haine instantanée et viscérale suffit à réveiller pleinement le petit obèse et à lui redonner contenance.
Son cerveau se mit à carburer à plein régime.
L'autre était un jeune homme, probablement guère plus âgé que lui. Un élève donc. Il était probable que c'était son compagnon d'infortune : si c'était comme à la dernière grosse soirée, la téléportation se faisait par couple.

Et quel couple ! Un bellâtre géant à l'air de sportif ou de voyou et lui même, le petit rase-motte grassouillet.
Bah, au moins, lui savait porter un costume sans avoir l'air d'un serveur.
Un mec en plus, alors qu'il s'était démerdé pour venir à la soirée avec une bombe sexuelle (restait à trouver comment allumer ça...) !
Autant dire qu'Ashton respirait la joie de vivre. Si un sourire malsain déformait ses lèvres, c'est qu'il jouissait en anticipation de ce qu'il ferait quand il dégoterait le gars qui avait eut l'idée de leur téléporcouple. Il lui expliquerait le romantisme à coup de pelle.

Le nain obèse lorgna sans ménagement son camarade d'exil hivernal. Que faire ? Ignorer le malpoli, le planter là et essayer de retrouver le chalet magique ? Ou alors être bon joueur, civil, et accepter la situation et faire un brin de causette ?
Qui sait, l'autre allait peut être s'avérer intéressant et son apostrophe brutale pouvait être mise sur le coup de la mauvaise humeur suite à une téléportation impromptu.
Et bon, il jouait au Lord anglais depuis le début de la soirée, alors autant être affable... Enfin plus ou moins.

"Ashton St. John, pour vous servir, monsieur." lança-t-il, ne pouvant s'empêcher de prendre un ton acide plein de morgue. "Et je vous prierais de ne point me toucher sans permission. Je sais que mon physique d'Adonis et mon visage patricien font jusqu'à se pâmer même les damoiseaux, mais je préfère connaître un peu les gens avant d'en venir au contact physique."

Discours ampoulé et un brin moqueur, typique d'Ashton.
N'étant pas particulièrement ravis d'être là en pareille compagnie, il ne put s'empêcher de poursuivre sur la même vaine railleuse.
"Je crois qu'on appelle ça, la politesse... D'ailleurs il ne semble pas avoir bien saisit votre nom, monsieur... ? Vous devez être un des majordomes-stagiaire. Merci de me raccompagner à la fête, mon bon..."

Bien évidemment, avec pareil comportement, il y avait le risque de fâcher l'inconnu, voire de déclencher une petit esclandre, s'il était du genre violent.
Comme si ça allait arrêter ce petit connard immortel d'Ashton.
Rien n'était plus plaisant que de stimuler un peu autrui...

Période Hivernal - Bal de Noël - #7c0856
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Ashton St. John & Leander Brown   7c0856 - Ashton St. John & Leander Brown 1400359500-clockJeu 17 Déc 2015 - 13:48
ft. Ashton



Vraiment étrange. Vraiment très étrange. Je me demande même pourquoi il n'a pas fuis en courant, suppliant sa chère mère de lui venir en aide -comme si elle allait se téléporter-. Il semblait si mignon et inexpressif, que cela en devenait presque touchant. Jusqu'à ce qu'il ouvre la bouche. La clairement, j'avais envie qu'il meurt. Une météorite, qu'il prenne feu ou même qu'il étouffe dans un tutu rose trop étroit pour lui.

C'est vrai qu'au départ, l'envie de rire m'était prise comme une toux qu'on n'arrive pas à guérir. Je souriais niaisement en entendant ses paroles, que j'allais presque esquisser un rire mielleux. Jusqu'à ce qu'il me parle comme si j'étais une chaussette. Pas n'importe qu'elle chaussette. Pas la chaussette toute douce que tu prends pour t'habiller le matin et qui sent bon la rose des prés. Non. La chaussette que tu jettes après ta journée de cours, celle qui pue bien et que t'oublie dans un coin, pendant plusieurs jours, jusqu'à la retrouver ensuite pour la jeter sans amour dans une machine à laver. J'étais actuellement cette chaussette là.

Déjà que ma soirée était tout sauf idylique. Il fallait que monsieur snob se rajoute dans le tableau.Manquerait plus qu'il sache se battre et j'étais bon pour l'asile. Je serrais les dents, le prenant par le col et le soulevant tant bien que mal du sol. J'étais musclé, certes, mais j'avais mes limites. Si bien qu'il ne décolla que de trois ou quatre centimètres.

« Ecoute moi Peter Petigros. Tu vas te calmer tout de suite. Je suis pas un majordome, je suis un élève, comme toi. Maintenant, redescend d'un estrade et on pourra peut-être parler affaire. »

Je le reposais sur le sol, sans délicatesse, bien que vu la hauteur il ne devait pas sentir grand chose. Je ne voulais pas le noyer dans la vase, il semblait avoir un meilleur sens de l'orientation et je ne voulais pas finir mort et retrouvé décomposé cent ans plus tard à coté d'un lac, aussi romantique la scène serait elle.

Stratégiquement, il fallait que je sois plus "gentil" même si mes nerfs étaient réellement à fleur ce soir.

« Tu connais la sortie au moins? Que tu serves à quelque chose dans ta misérable existence, je suppose.. »

Je rentrais les mains dans mes poches et ronchonnait sur mon sort. J'étais probablement moins utile que lui dans ma vie. L'admettre, c'était une autre paire de manche.

©Riva


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Ashton St. John & Leander Brown   7c0856 - Ashton St. John & Leander Brown 1400359500-clockVen 1 Jan 2016 - 20:03

Promenons-nous dans le noir...

C'était à la fois prévisible et follement amusant. Comme prévus (souhaité) par Ashton, l'autre élève répondit à ses provocations puériles de la pire manière qui soit : en le saisissant au col et en le menaçant.
Ce fut étonnamment rapide, le grassouillet s'attendait à devoir malmener un peu plus l'égo de son condisciple avant que celui-ci n'ose s'en prendre physiquement à lui.
C'était donc un sanguin.

"Ecoute moi Peter Petigros. Tu vas te calmer tout de suite. Je suis pas un majordome, je suis un élève, comme toi. Maintenant, redescend d'un estrade et on pourra peut-être parler affaire." tonna le jeune homme, tout en soulevant (péniblement) la grosse carcasse adipeuse d'Ashton.
Bien que tout de même un poil surpris, ce dernier n'en eut cure : les manifestations physiques de menaces et les quolibets glissaient sur sa peau huileuse et son ego démesuré.
Pour tout dire, cela lui plaisait même, à ce sadomasochiste : l'attitude de l'autre élève confirmait ses pensées mesquines.
Un butor, une brute sans cervelle facile à énerver, donc à manipuler. Probablement un E.
Le petit obèse ne répondit pas à la provocation, se contentant de fixer l'autre malotru avec ses grands yeux éberlués, mais sans parvenir toutefois à masquer un petit rictus mesquin et une lueur de mépris.

Ashton hésita, alors que le rustre l'envoyait sans ménagement retrouver le plancher des vaches : que faire maintenant ?
Balancer une répartie cynique et bien sentie, ajoutant de l'huile sur le feu à la colère du jeune homme ? Il y avait de grande chance qu'il passe alors ses nerfs sur le violet... Hummm... Ce serait si plaisant de se faire tabasser un soir de Noël, vivant symbole de la concorde et de l'entente entre les classes... Il serait alors amusant de le balancer à la CPE et/ou de contempler son impuissance quand ses horions disparaitraient comme par magie (ahah) dans une vague de feux-follets. Ah, mais pour se plaindre à Kerstin il faudrait en conserver... Ce ne serait guère plaisant et il risquait en outre d'abimer son costume. Pas facile d'afficher l'assurance et la classe d'un Lord anglais si on avait la dégaine d'un clochard s'étant bagarré avec le tout venant.

Donc, calmer le jeu (enfin, juste un peu), au moins le temps de rentrer. Il se vengerait plus tard, même si le petit poussah n'était même pas certain que ce malotru soit digne de son attention...
Il ne dit donc mot, se contendant d'épousseter son veston avec un dédain manifeste (car il ne fallait pas pousser, il n'allait pas faire la carpette devant un supposé-E).

"Tu connais la sortie au moins? Que tu serves à quelque chose dans ta misérable existence, je suppose.." balança alors le voyou, toujours aussi aimable (mais il faut dire qu'Ashton n'était pas en reste niveau provocation, ce soir).
Le nain obèse leva un sourcil vaguement interloqué.
E. Définitivement E.
Le campus avait beau être colossal, qui ne prenait même pas le temps d'en apprendre le plan, d'y chercher raccourcis, itinéraires discrets (ou non) ou de simples promenades ?
Ou alors, c'était peut-être un nouveau... Ashton n'avait hélas pas le temps de s'intéresser à tout le monde, surtout que ce gars n'avait vraiment rien pour lui en apparence.

"Un moment..." grogna-t-il d'un ton dédaigneux, plissant les yeux pour examiner un peu mieux les alentours enténébrés du lac alors que son méprisable acolyte ronchonnait dans son coin.
Ashton fouilla dans ses poches, prenant tout son temps pour scruter les environs, sortant un cigarillo d'une boite qu'il conservait dans son veston. Il l'alluma avec un élégant briquet trop ostentatoire pour ne pas être en argent véritable. Bien évidemment, il n'alla pas en proposer un à son compagnon d'infortune.
Le violet savait que prendre son temps ainsi pour répondre au butor allait l'énerver. Et bien tant pis ! Voire tant mieux.

"Ok, je vois à peut près où nous sommes par rapport à la fête." fini par annoncer Ashton une fois son cigarillos presque terminé. "Trois solutions s'offrent à nous, messire l'inconnu au parlé de miel et au sens de l'orientation déficient. La première est la plus facile, mais la plus longue : on contourne le lac, on rejoint le campus par les voies normale et on se rend à la cabane magique du bal par un chemin basique. C'est long, mais pas trop de risques de se perdre. Seconde option : on contourne le lac de l'autre coté et on coupe à travers la forêt pour rejoindre la fête avec nos bites et nos couteaux. Bien plus rapide que la première option, mais plus risqué : pas de chemin tout tracés et un éclairage pas fameux..."

L'ignoble adipeux tira longuement une dernière latte sur son infâme mégot avant de poursuivre, avec un grand sourire goguenard.
"La dernière option est follement amusante, je me demande si ce n'est pas ce que veulent les organisateurs de cette petite sauterie... A deux pas d'ici il y a un embarcadère, fruit d'une idée ridicule du Directeur, où les amoureux peuvent louer des embarcations idiote et gnian-gnian, genre cygne blanc à pédale, pour musarder et se bécoter sur le lac. On pourrait en prendre une, mettant de coté le ridicule et le risque de tomber dans l'eau glacée. La traversé du lac serait bien plus rapide et on arriverait assez vite pas trop loin d'un chemin balisé. Une préférence ?"

Une fois que ses solutions eurent été exposées, Ashton ne pu résister à un peu de spectacle grandiloquent pour remettre à sa place le sauvage.
D'un geste qui semblait négligent, il écrasa son cigarillos sur sa propre main, un petit grésillement et une odeur de chair brûlée troublant alors le silence et la fraîcheur de la nuit de Noël.
Et quelques instant après, d'étranges et hypnotiques flammèches bleu-vert léchèrent la brûlure, la dévorant et la faisant promptement disparaître.

"Oh, et je te prierais de modérer tes ardeurs, élève comme moi." persifla-t-il après sa petite (et malsaine) démonstration de régénération. "Tu as beau avoir beaucoup plus de muscles que moi et une belle gueule, j'ai quelques atouts amusant dans mes manches, notamment ma résilience. Alors dégonfle les biceps et arrête de jouer au mâle alpha. ça marche pas sur moi. Comportons-nous en gentilshommes, même si c'est beaucoup demander, et tirons-nous d'ici plutôt que de se tirer dans les pattes."

Ashton conclut son discours en balançant sciemment les restes de son mégot dans le lac, un peu trop dans la direction du jeune homme pour être honnête, attendant que l'autre est choisit un des options possibles (et se demandant intérieurement s'il allait oser la quatrième : tabasser l'odieux poussah malgré tout).
Un sourire torve commençait à poindre sur les babines du petit obèse. La vie n'était décidément intéressante que vécue pleinement, dangereusement, sur le fil du rasoir et avec son lot d'imprévus et d'incertitudes.

Période Hivernale - Bal de Nöel - #7c0856
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ashton St. John & Leander Brown   7c0856 - Ashton St. John & Leander Brown 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Ashton St. John & Leander Brown
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zeratul ~ LMS d'Ashton St. John
» Is Starvation Contagious? By John Maxwell
» John Lewis accuse Mc Cain d'attiser la haine contre Obama
» Quand un simple verre tourne à l'humiliation - Ashton ♥
» John Madden signe a Chicago

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P :: Cupidons-
Sauter vers: