Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich

Aller en bas 
Hello my name is
Faust A. Tennant
Pseudo du joueur : Narratroll
Autre(s) compte(s) ? : Casimir / Merlin / Hamlet / Galahad
Personnage sur l'avatar : Togami & "Twogami" Byakuya @ Danganronpa / Irl Dan Cohen

Masculin Âge / Classe ou Job : 20 S/A 9
Messages : 396
Hello my name isFaust A. Tennant
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7456-fit-the-crown-to-my-head-but-i-was-only-a-kid-fat https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7524-i-ll-never-wear-your-broken-crown-golden-lion#120418 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7508-monarchy-vs-the-world

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich   Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich 1400359500-clockJeu 25 Mai 2017 - 11:08

Si le temps est au beau fixe en ce moment ( Chose rare sur cette île tant habituée au ciel gris. ), Faust est pour sa part d'une humeur maussade. Pourtant, tout se déroulait présentement selon ses plans : les Adler tiennent en ce moment-même une manifestation - pour ne pas dire propagande - afin de faire valoir les droits des mages à travers le monde et convertir de nouveaux adeptes... Mais quel dommage, voilà que les " sans don " faisaient savoir qu'ils ne l'entendaient pas de cette oreille et ce d'une manière tout sauf pacifique. Comme c'est vilain.

Mais tout cela arrange bien les affaires du doré, et pour cause : il était à l'origine du message anonyme expédié aux anti-mages contenant l'information du lieu servant de point de rendez-vous, à savoir le clocher. Il lui suffit par la suite de titiller l'animosité des humains normaux pour mettre le feu aux poudres et ainsi faire monter d'un cran les tensions sous-jacentes.

Bien sûr, savoir qu'une fois la nouvelle répandue, la réaction des Voltors ne se ferait pas attendre ( Faust espère d'ailleurs une contre-attaque dès la nuit tombée. ) tout en ridiculisant encore une fois l’idéologie stupide des Colombes n'était que la cerise sur le gâteau.Néanmoins, le lion s'ennuie ferme. C'en est presque trop facile.

En lançant son appel aux Adler, il pensait pouvoir retrouver l'excitation de l'époque dorée où il n'avait qu'à se laisser aller pour vomir sa rage sur la gueule du monde, mais rien à faire : il manquait quelque chose. Peut-être parce que Ruthel est toujours aussi passif, sans parler de la vieille Staunton, beaucoup trop absorbée par son petit projet  qu'est PUMA . Plus problématique encore, le camp d'en face n'est pour l'instant composé que de niaiseux barbant à en crever la gueule ouverte.

Sérieusement, ces hippies n'avait personne de mieux en stock pour en arriver à placer cette cruche de Leann dans le rôle de leader ? Qu'allait-il bien pouvoir faire d'un tel paillasson ? Hum... Avec un peu de chance, s'en prendre à elle pourrait exciter Joshua, mais Faust avait beau être orgueilleux, il n'était pas prêt à courir ce risque :  le brun est loin d'être stupide et, surtout, sa magie est une plaie à contrer.

De plus, bien que libre ses mouvements, le lion n'en restait pas moins contraint de faire profil bas et tout en déplaçant ses pions sans entrer directement dans la partie, car il n'était pas dupe : les professeurs l'avaient clairement dans le collimateur.

Ceci étant dit, tout n'était peut-être pas perdu, car voilà que pendant que le lion observe humains et élèves s'exciter à quelques rues de là, un recruteur ramène avec lui un bien étrange nouveau membre. Cheveux bordeaux en pétard, cernes marquées, tenue ignoble à en faire hurler Jean-Paul Gautier : pas de doute, c'est bien le démon rouge qui se tenait devant lui, comme au bon vieux temps... Problème : aux dernières nouvelles, Hadès était amnésique. Et quelque peu porté disparu, aussi. Le lion a donc là toutes les raisons du monde d'être instigué, mais après quelques secondes à scruter les vestiges du démon rouge, le lion ne décela pas cette lueur si particulière brûlant jadis dans les yeux ambres de Hadès. Conclusion : soit le no-life était vraiment bon acteur, soit sa mémoire n'était toujours pas fonctionnelle.

Alors, toi qui te fait appeler Hadès, sache que Faust est las. En effet, tu as beau en avoir l'apparence, tu n'es pas, ou plus, le démon qu'il appelle de ses vœux. Une pâle copie, au mieux, un jouet cassé, au pire. En somme, tu n'es plus celui qu'il a toujours vu comme un rival. En l'état, tu n'es qu'un boss glitché attendant un patch correctif. Faust ne cherche même pas à masquer son amertume sous l'un de ses masques d'acteur, c'est dire à quel point tu l'agaces. Et le pire, c'est que toi, tu n'en as très certainement rien à foutre. Quel égoïste tu fais, Hadès.

— Ainsi, Monsieur Stone s'en vient rejoindre les Adler ? Eh bien... Je ne vous imagine pourtant pas homme de conviction. N’y-t-il pas la moindre sortie notable dans le paysage vidéoludique pour vous occuper ?

Le ton est âpre, le regard aigre, en somme, ce ne sont pas des retrouvailles chaleureuses, loin de là... Bien que dans ton cas, on devrait plutôt parler de rencontre, n'est-ce pas ?


hrp : j'ai réussi à faire un rp court, donnez-moi un cookie.
©Gau



_______________________

If we're gonna fly, we fly like eagles
If we're gonna walk, we walk as lions

Compte à la retraite conservé pour faire joli
Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich 1480347716-791
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich   Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich 1400359500-clockMar 30 Mai 2017 - 15:46
La nouvelle ne t'avait surpris qu'à moitié, en grande partie parce que tu étais déjà conscient de l'infinie stupidité de l'administration. L'autre raison, c'est parce que tu le connaissais, que tu te rappelais de sa façon d'être, de cette manière si habile de toujours arriver à ses fins. Le fait que Faust soit le leader du groupe Adler était étonnant, du fait de son statut de S et de ses nombreux antécédents, et qu'il puisse se maintenir à un tel niveau de crédibilité politique malgré sa réputation était impressionnant. Plus tard, tu avais appris qu'il avait même fondé ce groupe, et cette information t'avait étonné quant à ce que tu savais de son intérêt pour le monde - mais il faut croire que, tout comme toi, il arrivait un moment où la stupidité générale le gonflait assez pour qu'il se décide à agir. Faust Tennant. Tu n'avais pas besoin de forcer sur tes souvenirs récemment revenus pour connaître les détails de son identité : vous n'aviez jamais été proches. Il rôdait une indéniable rivalité entre vous deux, surplombée d'innombrables sentiments divers - et elle s'affichait notamment au travers d'Isalynn. Sa relation avec Faust avait toujours été indéchiffrable, et bien que tu te moques des fréquentations de ta filleule, un nuage de dangerosité planait au-dessus d'elle. Tu n'aimais pas plus cette idée que la situation indécise dans laquelle elle se trouvait, et ces sentiments, si non-assumés qu'ils soient, avaient créé l'ombre d'une animosité des deux côtés.

Pour autant, tu n'avais jamais détesté Faust : malgré vos divergences d'opinion, il était d'agréable compagnie et vos talents s'égalaient sans conteste. Tu le battais aux jeux vidéo, il était meilleur aux études. Tu maîtrisais mieux ton pouvoir mais il savait user le sien de manière bien plus pertinente. S'il y avait bien quelqu'un qui savait divertir, c'était Faust - et tu n'étais pas mécontent de le revoir. Docile, tu avais suivi le recruteur qui t'emmenait jusqu'au chef des Adler : tu avais rapidement suivi le conflit et donné ton point de vue sans chercher à intégrer un quelconque groupe, mais Adler avait sauté sur l'occasion. Comme il n'était pas question d'envoyer un élève à la clinique dès le moment de ton retour, tu avais accepté de le suivre sans grand intérêt - un facteur qui avait changé à l'entente du nom de Faust. S'il était le dirigeant, c'était différent. Traînant des pieds, à moitié endormi après ta nuit blanche, c'est un bien piètre bonhomme qui se présenta au chef du groupe extrémiste. Ce qui était certain, c'est qu'il n'était pas content de te voir ici - ce qui se comprenait, étant donné votre absence de communication durant des mois.
Ce n'était pas tant ton départ mais le manque total d'intérêt pour les conflits que ton amnésie avait créé ; tu t'étais enfermé dans un égoïsme que tu ne regrettais pas le moins du monde, peu importe le degré de déception qu'il avait pu entraîner. Le retour n'en était que plus satisfaisant, et puis, cette "pause" n'avait pas été désagréable.

"Je t'ai si peu manqué, Archi ?"

Tu clignas des yeux et la fatigue sembla s'en envoler, dévoilant ce regard d'antan que tant craignaient de croiser. Durant un temps, certains gens croyaient que tes iris rouges étaient créateurs d'illusions et évitaient tes yeux - et ce préjugé t'avait si longtemps amusé que tu en cherchais le contact visuel. Faust était loin de faire parti des impressionnables, mais tu avais gardé ce tic corporel depuis.

"Alors, dis-moi, chef, que fait-on aujourd'hui ?"

Avec un maigre sourire, tu attendis les instructions. Tu n'avais pas l'intention de te perdre en de larmoyantes retrouvailles - ce n'était pas votre genre et il comprendrait par lui-même que tu avais retrouvé tes souvenirs. Il n'avait pas besoin de mots. Dans tous les cas, aujourd'hui n'était pas dédié à la discussion - vous alliez agir pour les Adler, car tu avais beau dire, tu soutenais les idées de ce groupe.
ft. Faust •• Mai (cycle 3)
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Faust A. Tennant
Pseudo du joueur : Narratroll
Autre(s) compte(s) ? : Casimir / Merlin / Hamlet / Galahad
Personnage sur l'avatar : Togami & "Twogami" Byakuya @ Danganronpa / Irl Dan Cohen

Masculin Âge / Classe ou Job : 20 S/A 9
Messages : 396
Hello my name isFaust A. Tennant
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7456-fit-the-crown-to-my-head-but-i-was-only-a-kid-fat https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7524-i-ll-never-wear-your-broken-crown-golden-lion#120418 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t7508-monarchy-vs-the-world

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich   Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich 1400359500-clockSam 10 Juin 2017 - 16:40

— Je t'ai si peu manqué, Archi ?

Les sourcils du lion se soulevèrent furtivement, d'abord à cause de cette question mais, surtout, à cause de ce diminutif qu'il n'entendait que très rarement. Même Isalynn, qui était de très loin la personne la plus proche de lui sur cette île, ne l'appelait jamais par son second prénom... Alors que ce soit Hadès qui se montre aussi familier, vous imaginez bien que ça le déconcertait, d'autant plus qu'il ne se doutait pas que le démon rouge avait recouvré sa mémoire - et plus encore. Mais la surprise ne s'arrêtait pas là pour le doré : en l'espace d'un clignement, le regard de Hadès se métamorphosa pour retrouver son éclat d'antan et c'est en scrutant les yeux du démon que le déclic se fit chez le lion : cette saleté de nolife possédant le don de lui taper sur les nerfs en parvenant à se faire plus malin que lui était de retour... Ou tout du moins, son arrogance naturelle. Et c'est sans vraiment qu'il ne le réalise qu'un semblant de sourire prit possession des lèvres du chef des Adler.

— Alors, dis-moi, chef, que fait-on aujourd'hui ?

— Non seulement tu ne réponds pas aux questions, mais en plus tu te permets de m'en soumettre d'autres à la place ? Tu es véritablement un indécrottable pignouf.

Oui. J'ai utilisé le terme de pignouf. Vous avez un problème avec ça ? Eh beh je m'en cogne, parce que j'en suis un aussi. M'enfin, passons mes extravagances et revenant-bon à nos deux asociaux de service. Faust se rapprocha de la nouvelle recrue sans plus attendre et une fois face à lui, décrocha son badge. Il attrapa alors le t-shirt de son rival et le lui accrocha avec tout le manque de délicatesse dont il pouvait faire preuve.

— Voilà qui est mieux. Avec ça, je pourrais presque croire que tu es vraiment l'un de mes subordonnés. Oh et, au passage... Il dépose sa main sur l'épaule de Hadès, un sourire maintenant beaucoup plus franc sur le visage. Tu n'as pas idée à quel point ton pouvoir m'a manqué, Hadès.

Faust recula de quelques pas et après un rapide coup d’œil aux alentours, il se concentra pour matérialiser un autre monde autour d'eux. Le sol se recouvra alors d'un large tapis blanc aux motifs floraux bleus. Les murs, eux, devinrent noirs comme l'ébène. Dans le même laps de temps et non loin de nos protagonistes, des pantins sans âme portant costume trois pièces et masque d'aigle se matérialisèrent. En face, d'autres humains, sans visages et à la tenue beaucoup moins sophistiqué, apparurent. L'ensemble de ces figurants semblaient, pour le moment, inactifs.

— Maintenant que la mise en scène est prête, à défaut de te montrer ce que l'on va faire dans l'immédiat, voici un aperçu de l'objectif que j'ai en tête. Faust claqua des doigts.

L'instant d'après, les marionnettes prirent s'activèrent il ne fallut que quelques secondes de plus pour voir les "aigles" fendre sur les pantins sans visages avec une rare violence. La minute d'après, le tapis auparavant blanc était maintenant recouvert de rouge et les pantins au masque de rapace continuaient à s'acharner sans relâche sur leurs proies, combien même celles-ci étaient "inactives". La scène s'effaça ensuite progressivement pour redevenir la ruelle lambda originelle. L'acteur épongea de sa manche la sueur perlant sur son front tout en desserrant sa cravate mêlant l'or et le violet zinzolin.

— Bien sûr, tout ceci n'est qu'une métaphore pour dire que je compte bien écraser ceux se mettant sur notre chemin. Je n'ai pas l'intention de lancer une vague de violence... Du moins, pas sans une bonne raison nous obligeant à nous défendre par la force. Son sourire devint malsain et, dans sa voix, le lion insuffla un ton pleinement ironique. Toutefois, ce n'est que purement hypothétique.

Il déposa ses yeux sur Hadès une dernière fois avant de s'avancer vers le point de rendez-vous qui baignait dans une ambiance de plus en plus tendue. D'après l'un des Adler en retrait, des coups avaient déjà été échangés mais, conformant aux ordres, les mages n'avaient pas répliqué en usant de leurs pouvoirs. Le blond reporta son attention vers son nouveau "collègue" et, faussement déçu, exprima sa déception envers les non-mages.

— Il est vraiment compliqué de maintenir un climat de paix avec de tels barbares dans les rues... Je me demande s'ils se calmeraient dans le cas où, par hasard, il existerait un monomageia assez puissant pour leur infliger la peur de leurs vies sans toutefois leur porter atteinte physiquement...

Il soupira, prétendument décontenancé, en jetant un regard sur les mages et humains faisant montre d'une tension de plus en plus palpable. Les mots d'oiseaux fusaient de part et d'autres, au grand dam du bienveillant leader des Adler.

— Quelqu'un capable de les expédier dans un monde semblable à l'enfer, par exemple.
©Gau



_______________________

If we're gonna fly, we fly like eagles
If we're gonna walk, we walk as lions

Compte à la retraite conservé pour faire joli
Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich 1480347716-791
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich   Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich 1400359500-clockJeu 15 Juin 2017 - 18:25
Un badge collé à tes habits, une main sur l'épaule, tu eus une seconde d'hésitation pour réaliser si la situation valait véritablement toutes tes souffrances, mais lorsque tu vis ce sourire éclairer le visage de Faust, la réponse te parut évidente. Ce n'était pas une douleur, c'était de l'impatience et votre rivalité était de retour. Faust avait immédiatement compris et il n'attendit pas une seconde pour user de son pouvoir sur toi, une manœuvre qui t'aurait sûrement dérangé à l'époque, mais dont tu te moquais à présent. Qu'il le prenne - Faust n'était pas ton plus grand ennemi, tu en venais même à te demander s'il en était un. Auparavant, c'était peut-être le cas mais votre rivalité avait pris des teintes de sympathie que sa relation avec Isalynn avait renforcé. À présent, tout cela te paraissait clair, tout te paraissait clair comme si tes sentiments prenaient une nouvelle tournure depuis que ta mémoire était revenue.
Et c'était le cas.
Ta compréhension des choses était totale, et tu ne te voilais pas la face avec des excuses ridicules. Faust n'était pas un ennemi, et tant que sa relation avec Isalynn durait, et si sa relation avec le lion doré s'amplifiait, ce fait ne changerait pas. Tu étais bien trop proche d'elle pour détester véritablement quelqu'un qui prétendait à un futur sérieux qu'il partagerait à ses côtés. Et toute cette réflexion, ces possibilités, elles te trottaient dans la tête depuis que tu avais croisé son regard, ce sourire si particulier, depuis que tu avais pensé à tout ce que vous pourriez faire et qui ressemblait maintenant à ce que tu étais incapable d'accomplir. Il y avait de la gentillesse en toi, peut-être. Et elle était indéniable quand il s'agissait de ton ex-filleule - mais tu ne pouvais pas simplement annoncer ça. Vous en étiez tous les deux conscients ; et cette donnée flottait dans l'air, indémodable, car malgré ses contraintes, aucun de vous deux, pour des raisons respectives, ne semblait en vouloir la fin. Peut-être que Adler était une bénédiction, au final. Un moyen d'agir ensemble, de trouver un amusement justifié, indépendamment de vos vies personnelles - un moyen de se divertir au nom des autres. Tu t'étais toujours demandé s'il y avait mieux que de te mesurer à lui, si, en cherchant d'autres façons d'occuper tes journées, tu pourrais trouver une manière différente de combler à tes envies. À vrai dire, ça te semblait possible. Quand tu voyais ce qu'il te montrait via son don, tu y croyais.

Quand tu voyais cette image, sa motivation, tu te disais que, peut-être, suivre son plan était une bonne idée. Tu te disais que peut-être, t'en remettre à lui, aux Adler, pouvait combler tes journées d'amusement.
Quand il s'agissait d'un divertissement, tu lui faisais confiance.

"Bien sûr, pourquoi pas." répondis-tu légèrement.

Tu t'étais engagé dans les Adler et tu t'y tiendrais. Faust ne s'en doutait sûrement pas, et tu le comprenais - il y avait toujours des affaires de fierté, dissimulées dans les comportement - mais tu étais un homme de parole. Faust le savait. Cette qualité ne te quitterait jamais, quoi qu'il advienne de ta mémoire, et tu partageais le point de vue d'Adler.
Tu étais un véritable subordonnée - certainement pas un laquais qui écouterait aveuglément les décisions, ça, il le savait - mais tu pouvais bien donner un peu de toi pour une cause que tu partageais.

"Je suis prêt à participer à ton plan, mais avant de l'écouter, j'ai une question à te poser. Comment tu as pu créer et mener ce mouvement avec une réputation comme la tienne ? Je pensais que tu te ferais démonter assez aisément par les médias."
ft. Faust •• Mai (cycle 3)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich   Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Goodbye Apathy - PV Hadoudou sous fond de 4ième Reich
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous fond de musique techno (PV Nathanaël J. Collins)
» A l'eau ! Fuite à fond de cale !
» Fin du rp: On finira forcément sous le gui {OK}
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» Sous le soleil de la plaine...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: