Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu

Aller en bas 
Hello my name is
Kamyl T. Wolff
Pseudo du joueur : Alice
Autre(s) compte(s) ? : Andy & Cha & Tyler
Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!

Masculin Âge / Classe ou Job : 18 ans - 7E
Messages : 389
Hello my name isKamyl T. Wolff
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11145-back-to-black#163660 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12085-pour-un-monde-rempli-de-chat-kamyl#172579 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12085-pour-un-monde-rempli-de-chat-kamyl https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11156-zulu-lms-kamyl

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu   Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu 1400359500-clockMar 13 Juin 2017 - 20:06


Jude A. Hartmann & L. Athena Bottero & Yu A. Wagner
Dimanche 25 Juin 2017


Paintball d'intérieur.

Très sincèrement, il ne savait absolument pas qui avait eu l'idée de poser un quartier général ici. Il ne savait même pas s'il devait trouver l'idée géniale ou débile. Ou amusant pour les cas plaisantins. Il n'empêche que le chemin pour y venir ne sent pas la rose. Du tout. Puis, il n'y a pas que ça qui gêne Kamyl. Le temps pour y aller, l'éclairage, l'allure à mi-chemin entre le sombre et le macabre. Ou plutôt le sombre et le répugnant. Ouais voilà, le terme convient mieux. Quoiqu'il en soit, ça n'incite pas à y venir.

C'est donc avec une idée brillante qu'il se pointait ici aujourd'hui. Le métis allait rendre ce lieu un peu plus accueillant. Ce qui n'est pas une mince affaire. Néanmoins, il en a conscience. C'est un bon début. En fouillant dans les différents coins réservés au personnel, l'adolescent a réussi à dénicher plusieurs pots de peinture qu'il a finis par entasser dans sa piaule. Et il faudra au moins ça pour faire une première couche de blanc. Faut illuminer un peu ce bordel. Cependant, il y a un autre problème à son petit projet. Tout seul, il allait mettre des plombes à tout peindre. Il lui a fallu trouver des volontaires. Là se posait un autre problème. Qui ? Parce que bon, Voltors quoi... Et il en avait mis du temps à trouver des gens. Bon ok, pas des gens, mais deux personnes. Mais eh ! C'est déjà un miracle deux volontaires. Vraiment. S'il ne savait pas grand chose sur le gars, il en connaissait en revanche pas mal sur la demoiselle. Il était d'autant plus ravi qu'Ezio ne soit pas de la partie. Regrettant par contre que Min ne puisse se libérer. Mais advienne que pourra. Trois, c'est déjà pas mal.

À présent, il ne lui restait qu'à transporter les pots de peinture de sa chambre jusqu'au QG. Kamyl allait galérer comme un mal propre. Mais genre, vraiment. Faire plusieurs allers-retours pour trois énormes bidons de peinture, c'est mort. Cependant, réfléchir, c'est mort aussi. Là tout de suite, il n'a clairement pas envie de se torturer les méninges. Puis envoyer un message via Zulu pour que les autres se pointent, c'était mort aussi. Déjà, il ne savait pas où se trouvait sa fidèle amie. Puis juste non.

Cruelle la vie qu'il mène. La blague.

En se posant à côté de ses bidons problématiques, Kam se traita mentalement de con. Il n'avait qu'à prendre le diable du jardinier. Ce dernier n'y verrait que du feu, et au pire, il trouvera bien une excuse sur le moment s'il se fait prendre.

Sur ces belles résolutions, l'apprenti peintre qu'il allait devenir, se mit en route. Il lui fallut une bonne demi-heure pour trouver un diable, charger sa cargaison, se rendre à destination, et surtout poser son cul par terre. Parce que merde. Il en avait déjà marre. Kamyl semblait en grand manque de motivation aujourd'hui. Quelle idée de vouloir faire de la décoration en de telle circonstance un dimanche après-midi.

Ce n'est qu'après ces tergiversations mentales, que le E se rendit compte qu'il était le dernier arrivé et que les deux autres semblaient l'attendre. « Salut. » C'est qu'il est poli le petit. Quelle ironie.




_______________________

Warriors
As a child you would wait ; And watch from far away ; But you always knew that you'd be the one ; That work while they all playIn youth you'd lay ; Awake at night and scheme ; Of all the things that you would change ; But it was just a dream !

Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
L. Athena Bottero
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Personnage sur l'avatar : Amy Pond (Doctor Who) + red head girls || Karen Gillan (IRL)

Féminin Âge / Classe ou Job : 24 ans • Libraire
Messages : 254
WandererL. Athena Bottero
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11372-in-between-being-young-and-being-right-you-were-my-versailles-at-night-label https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#166044 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11398-you-and-i-were-fire-fire-fireworks https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12502-we-are-like-young-volcanoes#175750

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu   Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu 1400359500-clockMer 19 Juil 2017 - 12:06
Hrp : Désolée pour le retard ._.
Acronyme "VOLTORS" en gras dans la citation du militaire (défi).

Paintball d'intérieur
athena & kamyl
jude & yu
Sinners in the Hands of an Angry God Δ un sermon de  Jonathan Edwards

Colère. Comme de la gangrène, telle une graine qui grandit, qui me grappille grammes par grammes, telles des grimaces qui gravitent et qui grouillent, qui grognent et qui gueulent « la guerre la guerre la guerre ». Mais stop. Mes poings aussi rouges que mes cheveux me font dire que c’est assez. Que la maladie qui me ronge et me tord, n’est qu’un songe qui a tort.
Est-ce que tout ça a un sens ?
Je n’aime pas réfléchir, je n’aime pas penser, je n’aime pas mon esprit qui veut me noyer. Je préfère la force, la vraie, la brute. Celle qui est claire et qui décide en une fraction de seconde : tu gagnes ou tu perds. Quand tu réfléchis, tu ne gagnes jamais : tu stagnes. Alors je refuse l’immobilité et m’éloigne à petites foulées de mes victimes encore au sol à gémir.  
Je les laisse faner, baignant dans un champ de coquelicots éparpillés.
Les militaires vont arriver et je ne veux pas qu’ils me chopent : je risque la case prison alors que je suis celle qui a raison. Je ne suis juste pas dans le bon camp… j’ai un gène de trop et je les gêne bien trop.

Mais on n’insulte pas les mages en ma présence.
Et on ne s’attaque pas à plus petits que soi en croyant à sa chance.

Tiens… je me demande où est passée la jeune D : elle ne s'est pas faite répéter deux fois quand je lui ai dit de se barrer. Elle ne devait pas avoir un don défensif… ou bien maîtrisé… Enfin... face à trois « touristes » dont un faisait deux fois sa taille, l’autre deux fois son poids et un dernier qui avait un petit taser venu de nulle part, elle était en mauvaise posture, avec ou sans don.
Dommage pour eux : avec ou sans don, je peux quand même donner une bonne leçon.
J’arrive aux alentours du Pensionnat et me dirige vers un des accès aux égouts. Je pourrai aller à la salle commune des rouges – que je squatte toujours – mais c’est un autre QG que je vise. Je ralentis la cadence dans les couloirs nocturnes et nauséabonds et finis par atteindre les portes qui donnent accès à la planque des Voltors. J’enclenche le mécanisme avec la rapidité de l’habitude, entre dans la petite salle et me dirige vers l’évier de la cuisine.

Je serre les dents au contact glacé de l’eau sur mes mains à vif, fixant la teinte rouge qui s'écoule en repensant aux non-mages. Ma mâchoire se contracte d’autant plus. Je ris jaune au souvenir d’il y a trois semaines quand je m’étais frittée avec des touristes qui harcelaient des élèves pour qu’ils emploient leur dons devant leur téléphone « It's for Youtube! Come on, you weirdos, don't be that selfish! ». Je n’avais pas été aussi virulente qu’aujourd’hui mais j’aurais pu… Les militaires étaient juste intervenus à temps : chassant les élèves « Don't hang around here, back to class now! » (le dimanche bien sûr) et guidant poliment les touristes « Straight on, you will find the Great Place where - i assure you - you could make great clips for your Tube. ».
Et j’étais restée. Je voulais juste entendre leur pseudo-argumentaire qui justifiait que des élèves soient alpagués ainsi – parfois violemment – mais que les « touristes » ne soient jamais inquiétés.

« Nous sommes là pour calmer les tensions… Les touristes sont tout à fait sympathiques à votre égard…  Alors que vous… les sorciers… monomages oui, c’est pareil… Vous Osez Les Troubler Or Rien Semble vous autoriser à le faire… Mais si ! Si, vous les dérangez ! Ils visitent l’île tranquillement et vous leur imposez votre présence ! … Je m’en fiche que vous n’ayez pas choisi l’emplacement de l’école… C'est normal d'être curieux de vos trucs-là mais vous... Vous vous restez dangereux ! … On est très tolérant, vous savez ! … Nous, on est déjà trop gentil ! »

Sur un dernier rire méprisant, je les avais planté là. « Gentils » ? Ha. Bah voyons. Je ne dis pas que nous sommes tous des gentils pour notre part… Mais si je commence à être « méchante », ils sont plus que responsables. Ils viennent nous chercher : ils nous trouvent, c’est tout.
Je relâche un peu la tension en me mettant de la crème apaisante sur mes bleus et des bandes sur mes mains. Je m’affale sur un pouf et dors pendant une petite heure.  J'avoue que c'est bon d'avoir mon jour de repos : ce n'est pas au Planétarium que j'aurais pu pioncer. Quand je m’éveille, d’autres Voltors sont venus, certains sont repartis. Je salue d’un petit signe de tête Jude. Des restes d’un gâteau traînent sur la table et j’en grignote une part.
Je regarde ma montre : Kamyl voulait repeindre le QG cette après-midi et ne devrait pas tarder. Au final, il y a peu de volontaires pour cette activité. Beaucoup doivent avoir la flemme… Je l’aurais eu si je n’avais pas pu voir plus loin que cette opération « D&CO ».
Pour moi, c’est l’occasion d’échanger entre Vautours et d’agir.
Ce que j’ai vécu ce matin… mes actions de plus en plus importantes depuis la création de ce groupe… ne me font conclure qu’une chose : il faut s’organiser pour être efficace. Et frapper fort.

C’est à cette pensée que la porte s’ouvre et dévoile mon pote Kam accompagné de gros bidons de peinture. Je souris, le salue à mon tour « Yo ! » et lui fait un shake, refusant une grimace quand nos poings se frappent là où mes phalanges rougissent encore. « Feeling good? » je lui demande comme un réflexe mais surtout une invitation à entrer.
Je me détourne ensuite pour ranger la bouffe restante dans un placard, sortir d’un tiroir une paire de ciseaux et un gros scotch marron ainsi que ramener au centre de la pièce un rouleau de bâche appuyé jusque là dans un angle.
Va falloir bouger les meubles et protéger tout ça : à moins de vouloir donner un style plus grunge et je-m’en-foutiste à tout le mobilier, via des éclats de peinture. Je bâille ouvertement – comme souvent au réveil –, m’étire et piétine sur place pour m'éveiller et m'activer.
J’espère que cette aprèm sera plus que productive.


sunday 25 june 2017 Δ ©️ GASMASK



_______________________

- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu   Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu 1400359500-clockDim 23 Juil 2017 - 17:37


Paintball d'intérieur
ft. ATHENA & KAMYL
JUDE & YU


Yu descendit de son arbre. Les militaires avaient finalement dégagé la place et n'avait pas aperçu le jeune homme perché dans un arbre non loin. Bien heureusement pour lui. Il ne tenait pas à se faire attraper à sortir du domaine de l'école alors que les touristes semblaient avoir été victime d'une attaque.

Victimes.

Il rit, seul, faisant s'écarter un couple de passant. Un adolescent, c'est quasiment à coup sûr un élève de l'école. Alors si il rit seul, autant changer de trottoir. Après tout, les monomaegias, ils ont bon dos. C'est toujours de leur faute.

Les dents du garçon grincèrent. Il avait prévu de passer un après-midi détente en ville mais la présence des militaires et des touristes avait gachée son humeur, étrangement joviale.

Autant rejoindre le QG des voltors, quitte à être dehors.

Ainsi, il prit la direction des égoûts, se souvenant du chemin que l'on lui avait montré une fois. A peine arrivé à Prismver, son seul comportement vis à vis des militaires et ses paroles crues avait scellé son groupe pour tout ceux l'entourant. Un Voltor. Non pas un Adler, ne prônant pas la suprématie des mages. Mais un gamin violent, ne comprenant pas le rejet dont il souffrait et dont souffrait ses proches.

Son dernier passage au fight-club lui avait offert un bras bleu et légèrement tuméfié. Rien de grave, ça avait seulement tapé un peu plus fort qu'habituellement. Juste assez pour qu'il évite de trop s'en servir.

Finalement, il pénétra dans la dernière partie du dédale sombre, s'amusant à créer des illusions d'ombres et de monstres, rien que pour lui et son plaisir. Pour s'occuper. Il fut cependant intrigué par les traces qui le précédait. Des roues ? Quelqu'un avait amené quelque chose.

Habituellement, il aurait fait demi-tour et se serait abstenu. Il ne connaissait pas énormément de monde et était nouveau à Prismver. Bien qu'il ne refuse pas d'ouvrir la bouche, il préférait ne pas se faire trop remarquer dès le départ.

Pourtant, aujourd'hui, sa curiosité naturelle prit le dessus et il pénétra dans le QG, tombant nez à nez avec trois de ses aînés et de la peinture.

Son visage, naturellement malicieux, vit ses sourcils se hausser dans une moue perplexe. Il y avait beaucoup de peinture et bien peu de personnes.

Bah, s'était l'occasion de se faire bien voir par son groupe, même si ils ne se souvenait sûrement pas de sa frimousse.

▬  Hey... Besoin d'un coup de main ?



©Neah

Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Kamyl T. Wolff
Pseudo du joueur : Alice
Autre(s) compte(s) ? : Andy & Cha & Tyler
Personnage sur l'avatar : Kuroo Tetsurou - Haikyuu!!

Masculin Âge / Classe ou Job : 18 ans - 7E
Messages : 389
Hello my name isKamyl T. Wolff
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11145-back-to-black#163660 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12085-pour-un-monde-rempli-de-chat-kamyl#172579 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12085-pour-un-monde-rempli-de-chat-kamyl https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11156-zulu-lms-kamyl

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu   Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu 1400359500-clockVen 11 Aoû 2017 - 22:41


Jude A. Hartmann & L. Athena Bottero & Yu A. Wagner
Dimanche 25 Juin 2017


Paintball d'intérieur.

Un shake dans la main d'Athe plus tard, le métis lui accorda une réponse typiquement de lui. « J'en ai déjà marre. Mais ça le fait. Et toi ? » Pas qu'il veuille se mêler de la vie privée de la miss, néanmoins, les bandages sur ses mains l'interpellèrent. D'un mouvement de la tête, il les lui indiqua. « Un problème ? » Probablement réglé. Connaissant l'oiseau, elle n'aurait pas laissé quelque chose impliquant des blessures physiques sans le finir. Elle y met un terme ou... Kamyl ne préfère pas penser à l'autre solution. Les défaites ne sont pas bonnes pour le moral. Et actuellement, ils ont grandement besoin d'avoir le moral.

La miss semblait d'ailleurs plus organisée que lui puisqu'elle préparait déjà de quoi protéger tout le mobilier du QG ainsi que le sol. Kamyl allait proposer de commencer par pousser les meubles quand une voix qu'il ne connaissait pas leur proposa de l'aide. Il se tourna pour observer qui donc faisait preuve d'autant de générosité envers de pauvres Voltors. Un autre Voltor forcément, qui d'autre pourrait entrer dans le QG... Ce qu'il pouvait avoir des réflexions débiles des fois...

Dans l'entrée, se trouvait un adolescent brun que Kamyl ne se souvenait pas avoir déjà vu quelque part. En même temps, il n'est pas connu pour sa mémoire. Puis si Athe n'a encore rien dit, c'est qu'il ne doit pas le connaître. Son résonnement lui convenant parfaitement, il haussa les épaules. « Ce serait pas de refus. On est pas vraiment en surnombre. » Il n'avait pas vraiment l'autorité pour exiger la présence de tout le monde. Mais personne ne l'avait vraiment. Pas même bras-Ezio-droit. Puis comme personne ne sait qui est à la tête des Voltors, ce n'est pas plus mal. « Si on veut finir ce soir, faut pas qu'on traîne. » Tout en disant ça, il se dirigea vers le coin cuisine. Jaugeant ce qui nécessitait d'être déplacé et ce qui ne pouvait pas l'être. « Soit on pousse les meubles au milieu de la pièce et on les bâche en gros, soit on les bâche un par un en les éloignant de quelques centimètres du mur. » Il ne savait pas trop ce qui irait le mieux. « Vous en pensez quoi ? » Il se tourna vers Athe pour avoir son avis. Ne dit-on pas que les femmes sont mieux organisées que les hommes ?

Les trois Voltors furent interrompus par Jude qui prétexta une urgence avant de partir. Kamyl fronça sévèrement les sourcils. Détestant particulièrement les gens qui n'ont aucune parole. Il ne fallait pas qu'il s'engage celui-là s'il ne voulait pas transpirer un peu. « Pfff... » Retour à la case départ. Les voilà de nouveaux à n'être seulement trois pour un travail de titan. Bon pas exactement. Néanmoins, hyperboliser aide à relativiser.

Désignant les bâches, Kam reprit là où ils en étaient. « On fait comment du coup ? » De plus, ils vont devoir utiliser des chaises en guise d'escabeau. Pas qu'il n'y ait pas pensé, mais... Ok, il n'y a pas du tout pensé. Puis quand bien même. Où donc en aurait-il trouvé un ? Probablement au même endroit que les pots de peinture. Kamyl se sent de mauvaise foi envers lui-même. C'est un sentiment assez étrange. Quoiqu'il en soit, il ne pouvait pas tout prendre. Même avec un diable. Puis franchement, pourquoi se prend-il la tête avec ça... Ils ont des chaises. Ce n'est pas comme si c'était les pinceaux qu'il avait oublié. Ceux-là, il y avait pensé. Malheureusement, il n'a réussi à avoir qu'un seul rouleau. Ils vont devoir jouer à Shifumi pour savoir lequel d'entre eux aura l'immense honneur de pouvoir l'utiliser.




_______________________

Warriors
As a child you would wait ; And watch from far away ; But you always knew that you'd be the one ; That work while they all playIn youth you'd lay ; Awake at night and scheme ; Of all the things that you would change ; But it was just a dream !

Indisponible pour RP

Revenir en haut Aller en bas
Wanderer
L. Athena Bottero
Pseudo du joueur : Lily
Autre(s) compte(s) ? : Lexi, Songli, Wolfy † Niniels
Personnage sur l'avatar : Amy Pond (Doctor Who) + red head girls || Karen Gillan (IRL)

Féminin Âge / Classe ou Job : 24 ans • Libraire
Messages : 254
WandererL. Athena Bottero
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11372-in-between-being-young-and-being-right-you-were-my-versailles-at-night-label https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t9555-we-re-all-stories-in-the-end-make-it-a-good-one-eh#166044 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11398-you-and-i-were-fire-fire-fireworks https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12502-we-are-like-young-volcanoes#175750

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu   Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu 1400359500-clockDim 1 Oct 2017 - 21:35
HRP : L'irl me bouffe mais un tel retard n'a pas d'excuse.
J'espère avoir fait avancer le rp au moins, même si ce n'est pas brillant.

Paintball d'intérieur
athena & kamyl
jude & yu
L'Armée des ombres Δ une fiction historique de Joseph Kessel

Amusée. Je hoche la tête à la réponse de Kamyl, accompagné d’un léger haussement d’épaules. Il n’est pas le seul dans cette situation. Tous les ados et jeunes adultes y stagnent et dès qu’ils tentent de s’en défaire, se sont les plus vieux qui les y remettent.
Face à l’autorité, tu finis soit blasé soit révolté.
Et j’aime à faire entendre à mon pote que la deuxième version est plus intéressante… et notre groupe d’oiseaux le sous-entend bien. Comme mes actions un peu plus tôt, aisément évoquées par mes bandes ensanglantées. Je réponds à sa première question par un simple « The same, bud. » ; à sa seconde, je fixe ma main droite une seconde, dans un arrêt comme une absence, avant de lâcher en me dirigeant vers un couteau qui traînait encore sur l’évier « The same as always. »
Je range le couvert et ne développe pas plus ma matinée. J’aurais l’occasion de le faire le moment venu… moment qui pourrait arriver sous peu mais que je repousse peut-être. Non par honte, encore moins par peur. Juste que mes allocuteurs soient plus en état de m’écouter.

Je me retourne à l’arrivée d’un nouveau Voltor dans notre petit QG. Et le nouveau volatile est adapté à l’espace général au vu de son jeune âge et de son gabarit fin. Mais que ce soit moi qui suis prudente dans mon jugement - je ne paye pas de mine de prime abord non plus - ou que ce soit son regard d’un bleu foncé visiblement chargé en expériences, je sais déjà qu’il n’est pas un vautour pour rien.
Un petit tour dans mon mind palace ne se fait pas des plus concluants mais suffisants : arrivé sûrement récemment, vu au gymnase et au fight club surtout, se débrouille bien, une cravate rouge et le tempérament qui va avec.
Mes yeux perdent leur voile de mes plongées mémorielles et je revois la réalité.
Et un sourire semble naître sur mes lèvres : mon instinct me dit que c’est une recrue intéressante et à surveiller… à utiliser même. Je suis donc heureuse que Kamyl accepte son aide et tend mon poing vers le cadet « Hey. Athena. And this is Kamyl. And Jude. » Je fais un peu les présentations, espérant que ça le mette en confiance. Mes yeux bleus s’attardent sur la dernière personne présentée, la seule encore assise dans un coin et je dois froncer des sourcils malgré moi. Je ne supporte pas cette flemme...

Je reviens sur Kam et observe les meubles suite à sa réflexion. Mais la théorie laisse comme souvent place à la pratique et ma prudence me fait tirer le meuble à côté de l’évier, que je soupçonnais - à raison - trop lourd pour être déplacé autant.
C’est à peine si j’accorde un regard à Jude qui nous laisse, posant ma main sur l’épaule de mon ami pour qui se recentre. « Ignore him. Better a good trio than a bad quatuor. J’indique de l’index le vide au milieu de la pièce et je poursuis : I guess it’s better to push everything in the middle. Saauuuf for this one, - je pointe du pouce derrière moi vers l’évier - we’ll lose our energy for nothing. Ha and… the chairs too. To climb on it. So… we pack these alone and the rest together. Let’s go? »
Je tape dans mes mains pour activer mes camarades, exprimant - comme souvent - que quand je décide, je fais… et mes questions s'avèrent majoritairement rhétoriques. On commence à repousser le canapé, ajoutant dessus les poufs : ce n’est pas si lourd ni compliqué à trois. Décaler du mur le meuble de la cuisine est plus complexe mais étant sportifs, nous arrivons à le déplacer juste de quoi le bâcher et repeindre le mur derrière.

Vient alors l’étape protection plastique. Si nous avions échangé des banalités et indications « to the right, the left, a little more-- », je sens qu’il faudrait vraiment en profiter pour discuter entre Voltors. Je débute, avec un ton badin mais un regard attentif qui le nie bien : « So… Did you receive any indications… informations by Ezio? Or by the leader? If he… he or she has showed him/herself once... » En vrai, je comprends pourquoi notre chef se fait discret : le choper mettrait fin à notre activité, tout comme le Ranker avec les dorés je suppose.
Mais en attendant, nos actions sont éparpillées et n’ont donc pas autant d’impact qu’espéré. Mes actions du moins. Et je dois, comme Kamyl l’a exprimé plus tôt, en avoir marre à présent. Je lâche en français : « Parce que moi non ! … Nothing at all. And I’m tired of waiting… And… actually, I’m already acting. But I think we can do more! »
Je soulève le rouleau pour que Kamyl le tienne et commence à le dérouler après avoir donné la paire de ciseaux au nouveau. « And it’s like… like what we’re doing right now. Be organised. Be together. It’s not because we don’t have all the same vision we can’t work together. I think I’m not the only one who hate the soldiers and want to show them a real response to their unfair behavior against us. »
Un petit soupir alors que je finis d’entourer le canapé et les poufs de la bâche et je lâche, pour eux mais surtout pour moi-même, parlant français : « Leur faire entrer dans le crâne que oui : les mages ne sont pas à prendre à la légère… »


sunday 25 june 2017 Δ ©️ GASMASK



_______________________

- Memories turn into daydreams
Baby we built this house On memories Take my picture now Shake it till you see it And when your fantasies Become your legacy Promise me a place In your house of memories I think of you from time to time More than I thought I would You were just too kind And I was too young to know That's all that really matters I was a fool × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu   Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Paintball d'intérieur. | Jude & Athena & Yu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: