Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 ha la psycologie

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockMar 11 Déc 2012 - 16:26
En cette journée neigeuse de décembre, Ethan était parti travailler à la bibliothèque. L'objet de ses efforts était les livres de psychologie. Il pensait qu'utiliser son pouvoir c'est bien, mais pouvoir faire croire au gens qu'on ne l'a pas utiliser c'est mieux. Et quel meilleur endroit que la bibliothèque afin de faire des recherches ? Les livres y étaient légion et on y trouvait de tout.

Au fils des années, il avait appris à maitriser son pouvoir pur. Il l'utilisait avec talent, peu lui résistaient. La volonté afin de se défendre augmenté au fur et à mesure, mais il était toujours facile de comprendre qu'on avait était forcé d'obéir si on avait deux sous de jugeote.

Ethan y passa de nombreuses heures tranquille. Si bien qu'il ne remarqua qu'il eu sauter le déjeuner. Les bouquins s'accumulaient sur le coin de table qu'il s'était approprié. Les notes s'engouffraient dans un de ses carnets afin de remplir sa soif de savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockMar 11 Déc 2012 - 21:18
J'adore lorsque les paysages sont enneigé. J'adore d'ailleurs regarder par les fenêtres, tomber la neige, recouvrir le sol, et voir les gens tomber par maladresse , n'ayant pas vu qu'il allait marcher sur une plaque glissante. Bref une journée de décembre.
Je ne savais pas quoi faire réellement, j'allais donc me rendre à la bibliothèque. Pour Etudier? Vous avez vu ma tronche?! Non non, Fin si il faudrait quand même que je regarde comment maîtriser le temps mais bon c'est une autre affaire vous en saurez plus après. Je me rendais donc à la tour annexe, pour ensuite rentrer dans la bibliothèque, il n'y avait que très peu de personne, Deux en bas et Trois en haut, après je vis qu'il y avait deux personnes dans les rayons, et la personne qui s'occupait de cette bibliothèque n'était pas là en tout cas. Bref, après avoir fait le tour de cette bibliothèque, je m’asseyais à une table, je n'avais pris qu'un seul livre. Je ne sais pas si allait m'avancer beaucoup ou non.

A mes côtés, il y avait un garçon, je remarquais d'abord ,ses cheveux violet. Puis je remarquais que son visage était doux, fin et agréable. Je ne pouvais voir ses yeux pour l'instant car il était rivé sur le livre qu'il avait entre les mains. Je remarquais par la suite sa couleur. Je lâchais un petit " ah.. mouais c'est mort.." Un A .. J'imaginais déjà les préjugés , qui d'ailleurs me saoul totalement. Mais je n'eus pas le temps de penser à quoi que ce soit d'autre d'ailleurs qu'un garçon des E arrivaient, d'un air tout à fait énervé. Il tapa sur la table et me regarda pour me dire: " Ca t'a fait rire J'imagine non?!!" Je rejète mes cheveux long et de feu en arrière pour croiser les bras et le regarder. " Hmm, Rafraîchis moi la mémoire un peu s'il te plait". Je cru qu'il allait s'énervé et me frapper. Je comptais bien sûr sur mon côté rebelle, mes poings.. Et les gens autour de moi, si il en venait aux mains.
" Tu te fous de ma gueule! Ce que tu m'as infligé , ou transmis je ne sais pas!" D'un coup je me suis mise à rire ! " Ahh oui! ça! Alors c'est arrivé au bout de combien de temps? Apparemment, t'as vomi pendant Une heure et demi c'est ça?" Et Il tapa du poing sur la table et rapproche sa tête de la mienne. Je n'avais aucun des membres qui bougeaient, c'était une grosse brute mais il ne me faisait pas peur. Il me dit énervé: " Tu Crois que moi ça m'a fait rire. Tu fais ton héroïne mais le jour où tu es toute seule, je t'éclate! "
Je me suis redressé et j'ai essayé de le toucher, mais il a reculé sa main. Ne disant rien à propos de cela , je lui dis " Et toi tu crois que c'est marrant d'emmerder une A, juste parce qu'elle est A?! Je l'ai aidé parce que je trouvais ça juste,tu n'avais pas à la brutaliser comme ça! " Il parlait de plus en plus fort pour me dire : " Quoi, tu as la rage parce que t'aurais du être A?! " Regardant autour de moi, je lui attrape le cou , pour quelques petites seconde , mais une intensité plus forte que celle de la dernière fois avais été transmise. Je lui souris et lui dit " Maintenant, compte avant que ça t'arrive, tu vas encore plus t'en souvenir." Pris D'une panique total, il s'est mis à courir partout et à partir.

Énervée par ce qu'il venait de dire, je marmonnais dans mon coin, tout du moins, je pensais marmonner: " Mais quel abrutis celui là.... La rage.... Mais j'aurai du être A! Si j'avais été moins conne... Si j'avais pas gâché le test juste parce que je ne voulais pas qu'on mette les gens dans des cases... " Soupirant à plusieurs reprises, je repris mon livre et le feuillette. " Juste la maîtrise du temps, il me faut juste la maîtrise du temps, et je saurais le contrôler parfaitement, mais j'y arrive pas bordel!"
Je n'arrêtais pas de parler, et je pense que ça devait agacer la personne à côté de moi, mais je m'en fichais, j'allais lui parler. " Ça ne t'énerve pas toi, qu'on nous mette dans des cases. Tout ça pour dire que les E sont des abrutis de première?! On a pas besoin de couleur pour le savoir, la preuve avec cette brute plus débile poisson rouge. " Je regarde ce jeune homme sans qu'il ai le temps de me réponse, : " Mais tu es un A, ça tombe , tu ne vas même pas m'adresser la parole... Ou juste pour me dire de la fermer..."
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockMer 12 Déc 2012 - 0:10
Une Verte viens s'assoir prêt de Ethan. Habituellement, le jeune garçon n'y aurait pas portait attention. A vrai dire, il ne l'a pas fait. Il fallut attendre l'arrivé d'une rouge, d'un putain de rouge, pour dérangeait la tranquillité sacré de la bibliothèque. La querelle entre les deux dura peu de temps, heureusement pour eux. Car dans l'autre hypothèse Ethan aurait été ravie d'apprendre le respect à ces sans-gêne.

Après avoir écouter, par "obligation" leur conversation, Ethan appréciait légèrement le comportement de la verte. Enfin jusqu'à son flot injustifié de paroles raisonnant dans la bibliothèque. "contrôler le temps", "rater le test" ... des choses qui ne voulait rien dire au final. Ce qui compter le plus, c'était la manière d'user de son pouvoir. S'il elle était suffisamment douer pour s'en prendre facilement à des B on aurait plus de mal à contredire son niveau. Mais bon de toute façon les classes sont mal faites, ça c'était sûr.

Les derniers mots de la jeune fille l'inspirèrent. Arguant un sourire fière et carnassier, il regarda la jeune fille et ordonna :

"aussi longtemps que tu sera dans la pièce, tais toi !" Puis il continua en déchirant un bout de papier pour le tendre, accompagné d'un stylo, à la demoiselle. "Si tu veux me parler, il faudra utiliser ça ou m'entrainer au dehors de la bibliothèque."

Puis il s'approcha d'elle. La démarché était sure, mais lente, comme pour donner de l'importance à son être. Ou alors, cella avait juste pour but d'empêcher toute interruption des ses actes. Ethan avait une idée en tête, et il voulais l'appliquer. Le sourire toujours aussi carnassier, il se posa une de ses mains sur l'épaule de la jeune femme en se penchant. Puis il lui chuchota à l'oreille :

"Ne te centre pas sur une seule évolution de ton pouvoir. Et n'ai crainte, les classes changeront de fonction un jour. Je vais finalement partir. M'aidera tu à rangeait mes livres ? Je t'en serai reconnaissant."

Puis il se retourna, sans regarder la jeune fille. Si elle l'aidait, Ethan se ferai une joie de discuter avec elle a la sortie de la salle. Sinon Il rentrerai tranquillement chez lui, il avait suffisamment étudier. Maintenant il voulait se détendre...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockMer 12 Déc 2012 - 0:38
Il ne répondait pas à mes questions. Mais à vrai dire est-ce que c'était réellement des questions en fin de compte. Pas vraiment. Il n'eut qu'un sourire fière qui me fit froid dans le dos, ses yeux marrons qui me faisaient tout aussi froid dans le dos me regardèrent. Cependant, son visage doux, rendait ses traits et son regard beaucoup moins dur. Juste un frisson parcourait mon corps tout entier. Je me disais simplement dans ma tête: Qu'est ce qu'il va me faire?!

Il eu ces mots qui résonnèrent comme un ordre. "Aussi longtemps que tu sera dans la pièce, tais toi !"
Quoi?! Il est sérieux ?! Il me dit de me taire?! Mais là ça ne se passera pas comme ça. A ce moment là, J'eus envie de l'ouvrir, Normal venant de moi. Mais ... Problème.. Je ne pouvais pas parler.. Pas un son ne sortait de ma bouche, rien , quedal! NADA! Mais qu'est-ce qu'il se passe?! Je ne paniquais pas, je n'en ai pas eu le temps en fait, car il s'est mis à déchirer un bout de papier et me le tend avec un stylo , pour ainsi me dire que je devais écrire pour lui parler tant que j'étais dans la bibliothèque.

Ah bah celle là , je ne m'y attendais pas! Quel Culot! Me retirer la parole! Si ça ne tenait qu'à moi! Je le toucherais et lui infligerait mon touché du démon! Mais son visage doux ne me donnait pas envie de le faire. Vous savez , nous les filles, quand on voit un beau garçon, qu'on devient gaga comme des bébés. Bah c'était un peu pareille, sauf que je ne le montrais pas, du moins j'espère. Il s'approchait de moi lentement, je ne savais pas quoi faire.. Je le regardais d'un air ahuri. C'était ça son pouvoir?! Oh Gosh! Il ordonnait ce qu'il veut en une simple phrase et c'est bon?! Hmm.. Pratique dans certain moment. Bon revenons en à nos mots!

Ce garçon venait près de moi, et ainsi me pose une de ses mains sur mon épaule pour se pencher et me chuchoter à l'oreille, que je ne devais pas me centrer sur une seule évolution de mon pouvoir... Il parlait du temps? Mais il ne peut pas savoir comment c'est troublant! J'aimerai tellement pouvoir le jaugé ce temps de ... Biiiip! Nan sérieusement, c'est vraiment trop gênant. J'arrive seulement à ne pas faire plus de 30 minutes de délais entre quand je touche la personne et quand les symptômes sont provoqués. C'est beaucoup trop.. J'aimerai bien le contrôler , que ce soit maintenant ou dans dix minutes. Pour l'autre garçon j'aurai essayé de jaugé quand il sera dans les couloirs pour une grosse honte bien forte! Ouh que je me sens démoniaque!

Les classes changeraient de fonction un jour, ce serait tellement bien, mais attends ça veut dire qu'il est d'accord avec moi?! Ah enfin quelqu'un d'accord qui trouve que c'est totalement bien fait. Il allait finalement partir et me proposa de l'aider à ranger ses livres. Je mis deux seconde à réfléchir à savoir si c'était un ordre ou non, Et non! J'étais libre de mon choix. Et.. Bah j'allais l'aider hein hihi! Il n'avait pas attendu que je lui dise.. Écrive.. Quoi que ce soit. J'avais même pas le temps d'écrire d'ailleurs! Je pris des livres et les ai rangé pour l'aider. Arrivé devant lui , je lui écrivais un mot : " Alors comme ça je parle trop et tu me fais ça?! T'abuses! Ce n'est pas gentleman! Et ça risque de m'énerver! " N'empêche que je trouvais ça amusant, mais c'était assez gênant .. Non seulement le fait de ne pas parler. Mais surtout, que je ne pourrais pas me venger sans lui faire de mal. Fin si je pourrais lui donner un petit pincement au coeur, comme celui qu'on a quand on est stressé.. Ou quand on est amoureux aussi, ah bah attends ça doit être le même en fait!

Nous avions tout les deux rangés les livres qu'il avait pris, j'avais oublié de ranger le mien, mais je comptais le prendre pour l'étudier dans ma chambre, je ne sais pas ce qu'il m'arrivait , ce n'était pas dans mes habitudes de prendre quelque chose pour étudier, je ne faisais que de la pratique quasiment. J'avais croisé les bras. C'était vraiment une situation embarrassante de ne pouvoir s'exprimer comme on le veut. Je lui écrivais un autre mot: " C'est vraiment chiant, tu sais que je trouverai un moyen de me venger!" Cela m'exaspérait, et ça se voyait. Même si ça m'amusait un peu, je ne faisais que monter que ça m'embêtais au plus haut point.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockMer 12 Déc 2012 - 12:04
Elle était venu aider Ethan, et il en était très content. Avec tous ces livres, il en aurait pour pas mal de temps à tout ranger seul. En plus, et malgré l'ordre d'Ethan, elle le faisait avec entrain comme si elle appréciait. Peut-être était-ce du au livres de psychologie, mais il est plus probable que ce soit a cause du caractère de la jeune fille. Il était trop pour qu'Ethan le sache. En plus il aurait fallut observer le cobaye pendant des jours pour connaitre son comportement en temps normal.

La jeune femme lui écrit un mot. C'était amusant de la voir se débrouiller pour écrire sans vrai support, mais le mot écrit l'était encore plus. Alors comme ça Ethan n'était pas gentleman ?

Bon, d'accord, il ne l'était pas du tout. Il considérait que c'était soit un abaissement de la femme, une non reconnaissance de ses capacités, soit un pure exploitation de l'homme par une victimisation abusée de la femme, en fonction des cas. Comprenez par là que si l'homme était macho, alors Ethan plaignez la femme, mais si c'était la femme qui était profiteuse, alors il plaindrait l'homme.

Pendant qu'il avait lu, son interlocutrice avait pris un air boudeur, les bras croisés. Avant d'écrire un second mot, qui attendri Ethan. Se venger, hein ? C'est peut-être pas l'idée du siècle. Ethan sourit tendrement à la jeune fille.

"Allons soit raisonnable, je ne fais que t'obliger a respecter le silence sacré d'une bibliothèque. Aller on va sortir, tu pourra parler." Puis en commençant à marcher, il vu que la jeune fille avait laissé un livre sur la table, certainement le sien... Le sang d'Ethan ne fit pas un tour, qu'il avait déjà une idée en tête.Il se retourna et ébouriffant un peu les cheveux de l'adolescente, il ordonna : "Va m'attendre dehors, tu pourra pester autant que tu le désir. "

Il la laissa sortir, puis se dirigea vers le livre. Il le pris et inscrit soigneusement son emprunt dans le registre. Deux minutes plus tard il sorti le livre à la main, fière de pouvoir satisfaire sa curiosité. Car en connaissant la lecture d'une personne, ne peut-on pas savoir qui elle est?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockMer 12 Déc 2012 - 13:03
Je lui avais gentiment rangé les livres et tout cela et lui prenait un malin plaisir à me commander! C'est vr aiment pas gentil! Après avoir lu mes petits mots que j'étais contrainte d'écrire pour pouvoir m'expliquer clairement! Il n'eu que pour réponse, de me dire que c'était pour m'obliger à Respecter le silence de la Bibliothèque! Mais il n'y avait que nouuuuuus! Fin bon non! Mais c'est pas comme si j'avais crié! Bon, après réflexion, j'avais parlé assez fort avec le zozo là, la grande brute qui se croit tout permi que j'avais encore envie de faire vomir les tripes!

Revenons en à ce jeune homme, dont je ne connais toujours pas le nom d'ailleurs! J'appréciais , pas mal le fait qu'il ne faisait pas d'histoire comparé à notre différence de classe. Ca montrait déjà qu'il en avait pas mal dans le ciboulot. Et d'ailleurs au niveau de ses lectures , ça le montrait encore plus. Il me dit alors qu'on allait sortir et je pourrais enfin ouvrir ma bouche et laisser sortir ma voix crystaline. Je vais même lui casser les oreilles en chantant! Bon je sais que ça ne casse pas les oreilles généralement, on m'en redemande même sans me vanter. Et d'ailleurs, je n'oserais pas chanter.. On me dit tout le temps que j'ai une voix magnifique et du coup je n'ose plus chanter de peur qu'on me dise que je me vante de ma voix alors que non... Je chante tout le temps. Absolument tout le temps, parce que j'adore ça et parce que.. Oui je le sais , j'ai une voix hors du commun! Arf! Comment dire ça sans que ça parraisse de la vantardise... Bref voilà, je ne chanterai pas donc.. Sauf si il m'y oblige ..

Nous avions commencé à marcher jusqu'à un moment, où il m'ordonn après m'avoir ébourrifé mes cheveux rouge. Ce qui ne m'a pas plu! J'avais envie de crier Quelque chose du genre " Maiiiyeuh mes cheveuux!" Mais je ne pouvais pas... Il m'ordonna donc, de l'attendre dehors et que je pourrais pester autant que le désir! Bah ouais je vais en profiter pour déblaterrer tout ce que j'ai sur le coeur. Je sortais, sans m'en rendre compte d'ailleurs.. Je ne pouvais m'y opposer donc bon, c'est donc les bras croisé que je sortais , boudant telle une gamine! Deux minutes plus tard , il sorti le livre à la main que j'avais pris à la bibliothèque, j'avais oublié de le ranger mais maintenant je me dis que si il l'a pris pour moi , je vais être obligé de l'étudier.
Je lui dis " ça te fait rire de m'obliger à faire des choses n'est-ce pas?! "

Avant qu'il sorte , je me disais que j'allais le pester comme jamais! Mais lorsque je vis son visage doux et lumineux, je n'ai pu le faire... Je suis resté... Gaga... Après je vu donc ce fameux livre. " Ah... Ca y est! Tu es là... Pourquoi tu as pris mon livre?!"
Pourquoi il l'avait pris? Pour me forcer à travailler mon pouvoir? Même si j'étais tellement obstinée à maîtriser le temps concernant mon pouvoir, je n'aimais pas étudier et préférait de loin la pratique.. Je préfère la pratique en ce qui concerne énormément de chose à vrai dire... Mais bon. J'avais encore les bras croisés en le regardant. Un air de peste sur le visage. Je ne me laissais pas faire et je cogitais une vengeance en moi même si ce n'est pas facile avec mon pouvoir de faire en sorte que ce ne faisait pas trop mal. Même si je restais sur le fait que quelque petits pics au coeur de stress, serait bien. Avec des bouffées de chaleur et des vertiges! Oh Gosh.. Il faut que je me calme.. Mais je ne savais pas si il savait ce qu'étais mon pouvoir, et qu'il se transmettait par le touché d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockJeu 13 Déc 2012 - 11:24
Tout se déroulait dans de bonnes conditions. Ethan pouvait donc commencer à faire des plan afin de voir jusque où utiliser son pouvoir ne dérangerait pas cette jeune fille. Alors,la première chose à tester... ça serait... de voir s'il pouvait se faire inviter chez la jeune demoiselle. Logique, non ? Pouvoir rentrer chez quelqu'un dénote toujours quelque chose : une faiblesse, une attirance, un manque, la solitude ... A vrai dire, Ethan n'y trouver un intérêt uniquement grâce à la possibilité de s'amuser.

Ignorant totalement la première phrase de l'adolescente, Ethan se contenta de répondre : " je l'ai pris pour pouvoir l'étudier, son contenu m’intéresse grandement." Il esquissa un sourire en se rapprochant de la jeune fille. Puis il dit d'un taquin : " Cependant si tu veux pouvoir le lire, tu peux le prendre quelque heures.... Mais il faudra me prendre avec lui. Il faut me comprendre, le livre est emprunté sous mon nom. J'en suis responsable."

Bien que la demoiselle avait apparemment décidé de garder les bras croisés et un air de peste, Ethan était plutôt content de son petit effet. Mais, il manquait encore plusieurs choses : il ne savait pas le nom de la jeune fille, son niveau de maîtrise de pouvoir, tout qu'englober son pouvoir et si elle connaissait des personnes du club anti ranker. C'était épuisant de chercher ce club. Et d'un autre côté, c'était rassurant. Une fois dedans, on pourrait s'exprimer sans avoir peur de taupe...

Et puis finalement, pourquoi ignorer une seule phrase de la jeune fille ? Soit disant qu'Ethan forçait la jeune demoiselle a faire ce qu'il voulais... donc d'accord, c'était un tout petit peu vrai, mais juste un peu. Il se rapprocha de la jeune encore plus... suffisamment prêt pour .... pouvoir mettre ses lèvres à proximité de son oreille et lui susurrer sensuellement : "Des choses comment ?"

Ethan était conscient qu'il prenait le risque de se faire frapper. Mais en même temps, c'était vrai a chaque fois qu'il usait de son pouvoir. Et cette fois ci, il ne l'utilisait que pour jouer aux dépends d'une autre... La pauvre, elle était à plaindre...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockJeu 13 Déc 2012 - 12:52
J'avais toujours les bras croisés mais j'avais peur qu'il croit que je ne veuille pas lui parler ou que je veuille qu'on se " sépare" et que l'on parte chacun de notre côté mais non. Malgré qu'il me fasse tourner en bourique, je voulais le connaître plus. Oui, Oui.. Je crois que je suis maso les amies, vous avez raison. Il n'avait même pas prit la peine de me répondre à la première question et il me répondit simplement, qu'il avait pris le livre pour pouvoir étudier son contenu qui l'intéressait. Et puis il s'approcha de moi. Mes yeux s'agrandir, commençant à avoir les joues un peu rosées. Il me disait que si je veux l'étudier , je pouvais le prendre mais qu'il fallait le prendre avec car il l'avait emprunté sous son nom et qu'il en était responsable. Je me suis mis eà rougir un peu plus. Regardant par terre , puis en haut , je n'osais pas le regarder.

A croire qu'il le faisait exprès! Je ne savais quoi dire et je bégayais pas mal " Hum Hum.. Euh.. Eh Bien.. Oui.. En effet.. Je m'étais mise en tête de l'étudier.. . Mais..Comme tu l'as.. Emprunté.. Je l'emprunterai Après!! Nippah"
Nippah, J'étais tellement gaga , que je sortais des petites choses sortant des mangas. OMG , Mais faut que je me calme! J'avais chaud tout d'un coup , mais waw..
Puis il reprit ma première question. Il s'est avancé vers moi , très très prêt. Et me susurra à mon oreille ces mots, me demandant qu'elles genre de choses j'étais en train de parler.Je me suis sentie devenir encore plus rouge qu'avant. Bégayant encore , je me disais que je perdais mes moyens et qu'il fallait que je reprenne les choses en main. Mes rougeurs me trahiraient surement , mais peu importe, mes paroles seraient vraies. Je pris une grande respiration et soulevait mon regard vers le sien, les yeux assez sûre d'elle mais trahissaient quand même sa gêne. " Et bien c'est à toi de me le dire". En lui disant cela, j'avais attrapé un bout de son haut pour le garder un peu entre les doigts et je le lâchais directement pour prendre le livre qu'il avait emprunté.

" Et maintenant , j'ai la possession de ce livre et que vas-tu faire ?" Je m'étais retournée et commençait à marcher pour descendre de la tour annexe et me diriger vers ma chambre et je m'arrêtais. Je tournais la tête et le regardais " Ah oui, tu m'avais dit que si je voulais le lire il faudrait que je le prenne, mais que toi aussi, mais là je l'ai le livre, comment dois -ton procéder? "J'étais totalement retournée vers lui le livre collé sur la poitrine , je le regardais d'un air mesquin et enjoué. J'étais contente de ce que j'avais réussi. Même si son regard posé sur moi me faisait me sentir chose , comme on dit, j'avais un peu repris de cette situation. Comment allais-t-il réagir à cela? Allait-il encore me faire faire des choses avec son pouvoir, et quel genre de chose? Il avait l'air de vouloir rester avec moi en tout cas voir même de s'inviter dans ma chambre .
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockVen 14 Déc 2012 - 17:15
Elle rougissait, amusant ainsi Ethan. Le jeu était mieux que ce qu'il avait espéré. Il fut donc obliger, selon lui, à en profiter davantage. Logique imparable, non ? Oui bon, Ethan n'est qu'un profiteur. Mais il pratiquait ainsi son pouvoir et ça pourrait sauver les deux jeune gens un jour... ou juste Ethan...

Puis la jeune fille piqua le livre d'Ethan, et parti en courant. L'espace d'un instant, Ethan fut déçu et se demanda quand il la reverrai. En tout cas, avant la fin d'emprunt du livre, sinon il la tuerait. Il n'avait pas la moindre envie de courir. Le sport faisait suer, et la sueur enlevait toujours de la prestance à son propriétaire. Puis la jeune fille s'arrêta et le nargua. D'un coup, Ethan retrouva le sourire. Ils étaient deux finalement à s'amuser. Elle lui demanda comment procéder. Soit, il leva le bras pour dire haut et fort :

"N'éloigne pas le livre à plus d'un mètre de moi !"

Ethan sourit, se rapprochant doucement de la jeune fille.

"J'espère que ma manière de procédé convient à la jeune fille que vous êtes. "

Ethan passa devant la jeune fille et continua à descendre les marches s'arrêter. Après tout, soit elle lâcher le livre, soit elle était obliger de suivre Ethan, et ça n'importe où. La question était justement où aller. Chez lui ? Hum mauvaise idée, même les élèves studieux ne rangent pas forcement leur coin de vie. Chez elle ? c'était toujours mieux, mais trop entreprenant. Et si on tenter une demande polie, pour changer un peu ?

"Et si, tu nous indiquais où aller en marchant légèrement devant moi ? J'apprécierai grandement en découvrir plus sur toi et sur tes goûts."

Ethan était parfaitement au courant des sous entendus pouvais être vu dans ses phrases. D'ailleurs s'était même fait exprès, juste par jeu. Puis la jeune demoiselle lui permettais pas mal de choses, autant en profiter jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockVen 14 Déc 2012 - 17:47
C'est bizarre mais je m'amusais malgré qu'il me disait ce que je devais faire. Ce qui est étonnant , parce que je déteste qu'on me dit ce que je dois faire! Mais .. Je sais pas.. C'était peut être son pouvoir qui m'amusait. J'avais remarqué avant de me retourner qu'il ne disait plus rien , puis lorsque je me suis arrêté et que je me suis retournée vers lui, j'observais ce sourire qui s'affichait sur son visage doux et lumineux. Après ma question , il leva le bras et m'ordonna de ne pas éloigner le libre à plus d'un mètre de lui. Et encore un ordre! Ah bah je te jure!

Il avança doucement vers moi , le sourire toujours aux lèvres. Et en passant à côté de moi il me dit qu'il espérait que sa manière de procédait me convenait. Je lui souris et ne disais rien, Haussant les épaules. Il passait devant et continuait à descendre les escaliers de la tour annexe. Je n'eu pas d'autre choix que de le suivre. Mais dans tout les cas, je n'allais pas le lâcher pour l'instant. J'allais le suivre. Mais il se retourna pour me parler à la suite de cela. Il me dit que j'allais indiquer le chemin où aller légèrement devant lui. Qu'il apprécierait découvrir plus de choses sur moi et sur mes goûts. Mais où est-ce que j'allais l'emmener?! Je lui fis alors la remarque :

" Bah dis donc.. C'est moi qui choisit? " Je me suis mise à réfléchir. " Personnellement, si je m'écoutais je t'amènerais chez moi........!" Je me suis coupée.. Je voulais d'ailleurs m'arrêter mais mes jambes me disaient de continuer. Par contre mon visage est devenu d'un rouge éclatant, que même ma couleur métissée ne pouvait dissiper. Je me retourne même si j'ai le visage rouge et je le regarde " Désolée.. C'est sorti tout seul ...Hawa... Ca ne donne peut être pas une bonne image de moi..." Bah ouais.. Je passe pour une grande perverse qui pense qu'à ça , alors que... Bah si un peu, mais pas tant que ça. " Bon je suppose que tu veux ton livre tout de suite et partir " Dis-je en riant. J'étais sérieuse, j'ai dû lui faire peur quand même!

Sur ces émotions émotives ( sans blague O.O) J'ai failli tomber. D'ailleurs voilà que la dernière marche est arrivée! Je regardais en face de moi et marchait. Je me retournais de temps en temps pour le regarder , jusqu'à cette fois, " nan mais t'es sérieux, c'est moi qui décide?" Le livre toujours collé contre moi , je faisais la moue, essayant de lui faire changer d'avis, car mes jambes l'emmenaient à ma chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockVen 14 Déc 2012 - 18:49
Ethan était content qu'elle fut étonné de pouvoir choisir. Il avait sous évalué la marge du nombre d'ordre dont elle lui laissait la liberté. Il nota ça dans un coin de sa tête pendant que la demoiselle réfléchissait. après quoi, il n'eut a attendre que quelques secondes avant de se voir proposer une destination attrayante : la demeure de la demoiselle. Bien, bien il ne fallait pas laisser filer cette occasion. Encore quelques autres secondes d'attentes, et il pu admirer un visage rougissant d'une demoiselle perdue. Elle s'excusa maladroitement. C'était décidé, si elle continuait ainsi, elle aurait le droit à la protection d'Ethan, mais aussi d'être la cible de ses jeux peu classiques.

"Ethan souriait de plus belle, et fit passer sa main dans le dos de la demoiselle afin de l'amener devant lui. Hé bien, ouvre la marche. Je te suis de près ne t'inquiètes pas."

Il retira sa main avant de marquer une pause, hésitant à taquiner encore plus la jeune fille ou à la rassurer. La première solution était tentante, la deuxième était largement plus sécuritaire. Plaisir immédiat ou plaisir distillé sur le temps ? Hum... La deuxième, et puis il était enfin invité dans la chambre d'une fille... Il ne s'y était jamais intéressé. Et la curiosité était arrivé avec la majorité. Bien qu'il préférai attendre la bonne, un peu de curiosité ne le tuerait pas si ?

"J'ai plusieurs question à te poser. La première concerne ton nom. Si je dois rentrer chez toi, j'aimerai savoir comme s'appelle mon hôte. La deuxième concerne ce que tu as dit. En quoi inviter une personne chez toi donnerai une mauvaise image de toi ? a moins, que tu invite souvent les jeunes hommes à peine rencontrer chez toi ?"

Ethan espéré que la réponse à la dernière question soit non. Sinon c'est qu'il se serait tromper sur la personne et qu'il ne pourrait pas jouer longtemps avec...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockVen 14 Déc 2012 - 19:16
Ethan me souriait. Moi, j'étais rouge comme une pivoine. Les yeux baissé je n'osais pas le regarder et je continuais à marcher , pour l'instant je ne sais où... Il passait sa main dans mon dos et m'amena devant lui pour ainsi me dire , d'ouvrire la marche et qu'il était ben derrière moi, que je n'avais pas à m'inquiéter... il retira sa main de mon dos et je commençais à avancer donc vers ma chambre à petit pas. Il me demanda donc quelques petites chose par la suite. Mon nom, d'une. il est vrai que nous ne nous étions pas présenter comme il fallait, nous ne connaissons aucun des noms de chacun. Ce a quoi nous allons remédier immédiatement. Puis après , il pensait que j'avais l'habitude de ramener des jeunes hommes chez moi.

Oubliant complètement la première question , je me retourne et m'arrête, le regardant dans les yeux très sérieusement, Secouant mes mains devant lui , en rougissant même. " MAIS NAN, MAIS NAN! Pas du tout , je ne suis pas comme ça! Je.. Je.. JE.. Mais non! Ne pense pas que je suis comme ça , s'il te plait , je ne le suis pas!!." J'avais un air si paniqué dans mes yeux que j'avais arrêté de marcher.. Juste après avoir réagit comme ça , je me retourne et me met à marcher à nouveau vers ma cabane, morte de honte. Puisqu'il était derrière moi , je lui dis mon nom. " Je m'appelle, Hayden... Hayden Mayuli..." Je n'osais pas lui demander et lui. J'avais honte de ce qu'il pouvait penser de moi. Nous arrivions très bientôt chez moi. Espérant que les filles, Ange-Marie, Diana & Lisbeth ne soient pas là. Et d'ailleurs, c'est sûr qu'elles ne sont pas là. Elles ne sont quasiment jamais là.

Je lui dis par la suite: " Ma cabane c'est la numéro 14. Nous sommes quatre normalement, mais là je sais bien qu'il n'y a personne, elles doivent être parties.. Généralement , je suis seule donc bon..." Je regarde par terre et , lorsque je relève la tête j'aperçois la porte de chez moi. Je me mets devant et Ouvre. Et je dis d'un ton triste. " J'espère que tu ne penses pas ce que tu as dit tout à l'heure.. Je ne suis pas comme ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clockVen 14 Déc 2012 - 20:31
La jeune fille se retourna. Ethan se stoppa. Elle réagi de vive voix, mais Ethan se tut. Il n'avait pas anticipé une réponse aussi vive et ne savait pas quoi répondre. Bien qu'Ethan comprenais que son silence n'arrangerai rien. Mais pour être douer avec les filles, savoir les réconforter, il aurait fallu qu'il s'y intéresse avant. La psychologie était déjà dure, c'était sans comptais la barrière des sexes. Un homme aurait toujours plus de mal à comprendre une femme qu'un autre homme.

Les deux reprirent la marche. Ethan était gênait, il aurait du trouver un autre moyen de s'assurer ne pas être avec une prédatrice. Peut-être en demandant s'il elle avait déjà eu des hommes dans sa vie. Cependant, c'était le genre de question qui aurait pu amenait une autre risque : qu'elle croit qu'il était intéressé par ses fesses... Ethan était intelligent, manipulateur, mais surtout immature et sans expérience sentimentalement parlant. Bien sûr, qu'avec une relation stable, il grandirait plus vite de ce côté là que d'autre, grâce à sa capacité de réflexion. Sauf que voilà, il avait toujours était célibataire.

Pendant la longue descente des escaliers, seule la présentation vînt rompre le silence. Elle s'appelait Hayden. Il lui répondit :" jolie prénom. Je m'appelle Ethan Valtena." Et le silence revînt, tel un lourd voile, revêtir l'atmosphère.Ils dépassèrent la sortie. Le silence les suivi, formant ce coup ci une bulle les isolant du monde extérieur.

Puis ils arrivèrent aux cabanes. Ethan écouta Hayden et la suivi. Au moment d'ouvrir la porte, La jeune fille dit quelque chose à la laquelle Ethan sut trouver une réponse : "je n'ai jamais pensé ça. Je voulais juste m'assurer ne pas me tromper..."

Ethan ramena son bras droit derrière sa tête, passant sa main à l'arrière de sa nuque. Puis il dit doucement" Parfois, je suis si maladroit. Rarement, mais quand ça arrive j'ai toujours du mal a rectifier." Il repris un air plus sûr, bien que ne faisant pas totalement illusion. Le ton devint plus énergique lorsqu'il repris :"T'as intérêt à profiter, je montre rarement ma faiblesse aux autres. Je préfère continuer mon chemin quitte à blesser." Il ne plus s'empêcher d'avoir un regard curieux vers l'intérieur. Et d'un ton enjoué, il dit :

"Maintenant qu'on est là. Tu veux toujours de moi à l'intérieur ? "

[hrp] voilà sauf si tu me lasse à la porte, je pense que tu peux commencer un nouveau sujet dans ta cabane non?[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ha la psycologie   ha  la psycologie 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
ha la psycologie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: