Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 SOS › Hélios Reynolds

Aller en bas 
Hello my name is
Némésis Argyre
Pseudo du joueur : Nem
Personnage sur l'avatar : Dazai Osamu (Bungou Stray Dogs)

Masculin Âge / Classe ou Job : 14 ans, classe C, 3ème année
Messages : 56
Hello my name isNémésis Argyre
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12421-nemesis-argyre-britney-spears-greak-beige https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12426-netflix-chill-nemesis https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12424-viserion-nemesis

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: SOS › Hélios Reynolds    SOS › Hélios Reynolds  1400359500-clockMer 22 Aoû 2018 - 9:40
Le dernier message reçu de Hélios était toujours entre ses mains, il hésitait à le jeter ou le garder, après tout c’était un morceau de feuille diddle collector. Ne sachant pas très bien quoi faire, Némésis jeta juste la missive sur son bureau en désordre. Rapidement il quitta - à moitié- son pyjama pour juste échanger son t-shirt large et troué contre un de ses célèbres beige, restant en jogging pour plus de confort optimal. Du coin du l’oeil, il surveillait néanmoins ses camarades de chambrée qui dormaient comme des angelots ( ou alors des démons en plein espionnage pour certains ). Sortant discrètement, faisant attention à ne pas faire trop grincer la porte de la cabine, le grec sortit du cabanon. La chaleur de l’extérieur le heurta en plein visage, lui procurant un bien fou, peu adepte de la saison froide dû à ses origines méditerranéennes, la sensation brusque osa même provoquer une chaire de poule.

La nuit noire l’enveloppait comme une grosse couverture, dans laquelle il se blottit avec joie, accompagné tout de même d’une lampe torche pour ne pas tomber dans un ravin ou se défigurer le visage en trébuchant et découvrant des bouts de verre sur le sol. Malgré ça Némésis était content. Hell l’invitait chez lui, sur son territoire, chez les D. Ça voulait dire qu’ils étaient amis, le garçon en était sûr, maintenant ils étaient très amis. Il ne le connaissait pas depuis longtemps mais le blond avait réussi à capter toute son attention, de plus il n’avait plus à se soucier constamment de sa forme physique à ses côtés, ça le soulageait. Physiquement, mentalement. Dramatiquement. Constamment. Tant de mots finissant en “ment” qui pouvait catégoriser son calme intérieur.

La salle commune se trouvait maintenant qu’à quelques pas de son corps. Excité d’entrer par effraction, l’adolescent s’autorisa une roue qui en ferait grincher plus d’un, en marmonnant la bande son de Mission Impossible. Petite roulade, il se retrouva près de la porte. Que devait-il faire maintenant ? Achever la porte d’un coup de talon ? Briser une fenêtre ? Aucune indication n’avait été indiquée. Alors Némésis préféra juste toquer avant d'entrer. Porte ouverte, évidemment, comment les D allaient accueillir les invités de fête sinon ?  Le salon était grand, chaleureux, quelque peu bancale, mais l’univers du cosy était respecté à la perfection. Quelques lumières étaient allumées mais le vide et le silence battaient pourtant de leur plein.

Highway to Hell ? tenta Némésis face à la solitude latente.
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Helios Reynolds
Pseudo du joueur : Phae
Autre(s) compte(s) ? : not yet
Personnage sur l'avatar : Finny (Black Butler)

Masculin Âge / Classe ou Job : 14 ans, classe D, 3ème année
Messages : 59
Hello my name isHelios Reynolds
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12423-helios-reynolds-you-are-the-sun-and-i-am-just-the-planets#175118 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12483-highway-to-helios-rps#175532 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12436-helios-reynolds-j-ai-beau-etre-matinal-j-ai-mal https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12431-titi-helios

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: SOS › Hélios Reynolds    SOS › Hélios Reynolds  1400359500-clockMer 22 Aoû 2018 - 15:54
Le papier de Nem avait été tellement plié entre mes doigts nerveux qu’il partait presque en poussière. Le petit accordéon de post-it tâché de sang avait les lettres quasiment effacées sous les arêtes usées. Illisible. Avec un soupir, je le rangeai tout de même dans ma poche arrière, puis tournai le visage vers le ciel. Il paraissait que les étoiles filantes, c’était en ce moment. J’avais beau essayer, je ne réussissais quasiment jamais à en voir. Pas la patience nécessaire, ni la nuque assez solide, pour garder la tête levée aussi longtemps. Ce soir ne ferait pas exception ; il était temps de retourner à la salle commune.
Quand j’étais sorti tout à l’heure déjà, les autres avaient déserté les lieux. Le moment où les lits présentaient plus d’attrait que les dernières discussions était passé depuis longtemps. Mais je ne m’étais pas résolu à y céder moi aussi. Retourner dans ma chambre était à la fois une bonne et une mauvaise idée, alors je retardais ce moment le plus possible. C’est pour ça que j’avais envoyé ce stupide mot à mon ami.

Et il avait aussitôt répondu présent, comme je pouvais le constater en distinguant une silhouette exécuter une roue bancale un peu plus loin devant moi. J’étais vraiment content qu’il ait accepté aussi facilement, c’était plus que rassurant d’avoir quelqu’un sur qui compter pour de vrai. Des fois, je regrettais un peu que Nem ne soit pas en D. Mais l’entendre fredonner la bande son de Mission Impossible valait bien la déception de ne pas être dans la même classe que lui. Vraiment quelque chose à ne pas rater.

Silencieusement, je me rapprochai en attendant qu’il ouvre. J’étais sorti quelques minutes plus tôt, dans l’espoir d’un peu d’air frais extérieur, mais seule la moiteur chaude de la nuit m’avait accueilli. L’air ambiant ne m’offrait aucun réconfort. Retourner à l’intérieur m’était parfaitement égal, et ça me perturbait, parce que c’était plus rassurant d’avoir des avis tranchés que cette indifférence insupportable. Parce que j’avais mal et que ça prenait peu à peu le pas sur le reste.

Bouh, dis-je platement dans le dos du brun.
Je posai la main sur son épaule pour le contourner, avançai de quelques pas et me laissai tomber sur les coussins. L’un deux se retrouva serré contre mon ventre, tel un ersatz de doudou pour remplacer la peluche informe qui m’attendait dans mon lit. Je tapai du plat de la paume la place à côté de moi pour lui signifier de se mettre à l’aise.
Merci d’être venu, Tom Cruise. T'as un talent discutable pour les cascades, lâchai-je avec un sourire. Je ne serais peut-être pas d’excellente compagnie ce soir, mais je pouvais au moins essayer de faire illusion.
Je ne savais pas trop pourquoi je lui avais demandé de venir. Il ne pouvait pas vraiment m’aider ; c’était pas une plaquette d’antalgiques, mais un être humain. Alors c’était sans doute juste l’envie d’être avec quelqu’un qui m'avait motivé, pour me faire penser à autre chose. Puis, c’était bien la seule personne avec qui je ne risquais rien.

Alors, sans savoir quoi ajouter de plus, je me contentai de garder le silence. Le sourire avait disparu et lorsque je croisai son regard, j'espérai qu'il comprenne que j'étais sincèrement soulagé de sa présence ici.
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Némésis Argyre
Pseudo du joueur : Nem
Personnage sur l'avatar : Dazai Osamu (Bungou Stray Dogs)

Masculin Âge / Classe ou Job : 14 ans, classe C, 3ème année
Messages : 56
Hello my name isNémésis Argyre
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12421-nemesis-argyre-britney-spears-greak-beige https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12426-netflix-chill-nemesis https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12424-viserion-nemesis

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: SOS › Hélios Reynolds    SOS › Hélios Reynolds  1400359500-clockJeu 23 Aoû 2018 - 0:54
Le silence transpirait des murs. Son souffle semblait si bruyant tout d’un coup, dans cette semi-noirceur qui n’attendait qu’on achève sa douleur en éteignant les ampoules jaunâtre. La salle commune des D semblait tellement triste et sans vie par rapport au caractère des élèves. Par rapport au caractère de Hélios. Qui était introuvable. Peut-être dormait-il ? Némésis s’en voulait de venir le réveiller en pleine nuit, mais était tout de même excité à l’idée de voir sa tête grincheuse du réveille. Il était décidé à sortir et re-traverser les lieux pour se gambader vers le cabanon de son ami. Seul, dans la pénombre. Bouh. Sursaut de peur immédiat. Main sur le coeur. Shot d’adrénaline parcourant ses veines. Les deux onyx rencontrèrent des émeraudes. C’était lui, c’était Hell. Sourire instantané. Finalement, il était heureux de le voir et de ne pas avoir eu à parcourir l’école une seconde fois. Pas froussard, il lui semblait pourtant que du coin de l’oeil, des ombres bougeaient.

Le blond s’était assis sur un canapé, enlaçant un coussin, enroulant tout son être autour du calmant en coton. D’une main évasive, il tapota un endroit près de lui, et il n’en fallut pas plus à Némésis pour s’y jeter à corps et âme perdu, savourant chaque recoin du confort de la salle commune des D.

Merci d’être venu, Tom Cruise. T'as un talent discutable pour les cascades.
Got a secret, can you keep it ? Tom Cruise me jalouse, moi et mes cascades.

Mots perdus, noyés dans la nuit, dans le vase bleu, au détour du canapé, derrière les lampes allumées, près des pieds du babyfoot.
Petit sourire de la part du D qui s’effaça néanmoins bien vite. Action vive et peut-être banale, mais qui titilla l’arrière de sa tête comme un sonar. Ils étaient deux, dans cette grande salle qui semblait les avaler de ses ténèbres. Que voulait Hélios ? En pleine nuit ? Son sourire disparut aussi. L'inquiétude montait doucement, véritable eau sur le feu, prête à bouillir et jaillir de la casserole pour brûler à vif n’importe quelle main qui passerait sur son chemin. Leur début de conversation si éloignée, si éphémère, tant le silence régnait en maître dans la maison des adolescents joyeux. Langue coupée, les élèves avaient arrêtés de parler. Reynolds avait la langue arrachée. Regard vitreux, froissé, découpé, sectionné, vers la table basse qui accueillait avec banalité un vase aux couleurs normalement criardes qui semblaient fade à la lueur des lumières jaunes.

Hélios leva la tête. Leurs yeux se croisèrent. Leur âme aussi. L’eau bouillait. Pour une fois, ses prunelles noirâtre contenaient plus de vie que le vert sapin de leur semblable. Le liquide augmenta de volume. Ils étaient arrivé à ce point de leur rapprochement, où un simple regard pouvait exprimer tant de choses. Pourtant Némésis n’arrivait qu’à voir son propre reflet sur les surfaces de l’Emeraude.

You seem so far away though you are standing near.


Y’a quelque chose qui va pas ? murmura le grec.
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Helios Reynolds
Pseudo du joueur : Phae
Autre(s) compte(s) ? : not yet
Personnage sur l'avatar : Finny (Black Butler)

Masculin Âge / Classe ou Job : 14 ans, classe D, 3ème année
Messages : 59
Hello my name isHelios Reynolds
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12423-helios-reynolds-you-are-the-sun-and-i-am-just-the-planets#175118 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12483-highway-to-helios-rps#175532 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12436-helios-reynolds-j-ai-beau-etre-matinal-j-ai-mal https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12431-titi-helios

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: SOS › Hélios Reynolds    SOS › Hélios Reynolds  1400359500-clockJeu 23 Aoû 2018 - 14:32
Dans les livres que je lisais, j’avais l’habitude de voir les narrateurs parler, à un moment ou à un autre, des silences. Après tout, c’était le genre de chose qui arrivait toujours entre deux personnages, qu’on en parle pendant trois paragraphes ou qu’ils tiennent en une phrase. On ne s’y attardait jamais vraiment. On passait à la suite. Mais leurs descriptions diverses et variées avaient de commun le fait qu’elles faisaient ressortir deux catégories distinctes : les silences gênants, et les silences confortables.
Le silence de ce moment avec Nem, j'avais beau réfléchir, il ne correspondait ni aux uns, ni aux autres. Je devais peut-être inventer ma propre classe. Un truc à part, un truc spécial. Un truc comme, les silences semi-malaisants. À moitié naturels et à moitié forcés. À la fois légers et chargés de non-dits. Bizarres. Aussi bizarres que ce moment, aussi bizarres que nous.

Pour le coup, c’était de ma faute s’il s’était instauré. Je n’étais pas assez d’attaque pour badiner insouciamment, pas plus que je ne comptais lui déballer comme ça tout ce qui n’allait pas. J’aimais bien me plaindre, c’était vrai ; mais c’était plus facile quand il s’agissait de mauvaises notes, d’une mine de crayon cassée ou d’une flemme monumentale.
Là, se lamenter perdait de son attrait. Les solutions étaient moins simples. Et encore. Si seulement elle étaient tout court, ce serait bien.

Puis nos regards s’étaient croisés et ma conviction avait flanché. Tremblotante comme la flamme d’une bougie sous le souffle de son inquiétude coite. L’esprit qui grésille, la lumière qui vacille, s’exprimer n’avait jamais été aussi difficile. Pourtant, tout m’y encourageait. La pâle pudeur de mes secrets inutiles ne pouvait pas résister longtemps sous les assauts pacifiques de ses yeux soucieux.

Non ça va, prétendis-je tout de même en ricanant. Je ne sais pas si j’espérais le tromper lui ou m’y tromper moi, mais il n’eut pas l’air convaincu. Pour un mec qui faisait du théâtre, j’étais un bien mauvais acteur. Nem imitait mieux Tom Cruise que je ne m’imitais moi-même. C’était presque aussi pathétique que ma situation.

Le calme si particulier retomba. L’instant à bascule ne se faisait pas sans accroc ; c’étaient toutes les réticences de ma conscience que je faisais grincer. Sa sollicitude sincère s’insinuait à travers mes barrières et arrachait par lame ce silence auquel je tenais tant. Déclic final. Il avait gagné une bataille qui n’avait même pas eu lieu.

Inspiration, expiration. Le coussin était compressé contre ma cage thoracique comme pour serrer un peu plus mon cœur.
Bon, bro, commençai-je d’une voix enrouée. Ce qu’on ne dit pas ne disparait pas, ça le rend juste moins réel. Mais si quelqu’un pouvait m’aider à affronter cette réalité, c’était sans doute lui. Alors, vaincu, je lui racontai tout.

La douleur sourde qui s’était installée dans mes membres, qui se tapissait dans mon corps. La douleur épuisante qui ne m’oubliait pas plus que je ne l’oubliais. La douleur souveraine qu’il ne ressentait plus du tout. C’était un peu idiot de se plaindre de quelque chose qu’il souhaitait sans doute avoir un peu. On en avait pas vraiment parlé jusqu’à présent, mais bon, c’était pas difficile à deviner. Cependant, pour tout dire, je n’y pensais pas à ce moment-là. J’avais juste besoin de lui dire et d’espérer qu’il comprenne.
J’avais pas juste mal. Je souffrais. Je ne me souvenais plus de comment ça avait commencé, mais ces derniers temps, c’était pire que d’habitude. Parce que plus j’avais mal, plus j’étais fatigué. Et plus j’étais fatigué, moins bien je contrôlais mon pouvoir. Donc, plus j'avais mal. J’étais devenu une éponge à douleur en train de tourner en rond dans un cercle vicieux, comme au tout début. Et les plaquettes d’antalgiques qui s’entassaient dans ma poubelles étaient le seul témoin visible de ce qui se tramait.

Ce fut en substance ce que je lui racontai. C’était sans doute bien plus embrouillé et bien moins clair, mais pour tout dire, j’oubliais les mots au fur et à mesure qu’il étaient prononcés. Parce que déjà, j’attendais sa réaction. Et peu importe ce qu’elle allait être, tout me convenait. Je ne voulais juste pas que ma catégorie de silence se réinstalle.
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Némésis Argyre
Pseudo du joueur : Nem
Personnage sur l'avatar : Dazai Osamu (Bungou Stray Dogs)

Masculin Âge / Classe ou Job : 14 ans, classe C, 3ème année
Messages : 56
Hello my name isNémésis Argyre
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12421-nemesis-argyre-britney-spears-greak-beige https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12426-netflix-chill-nemesis https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12424-viserion-nemesis

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: SOS › Hélios Reynolds    SOS › Hélios Reynolds  1400359500-clockLun 27 Aoû 2018 - 1:32
Non ça va, prétendait-il tout de même en ricanant. Il ne savait pas si le blondinet espérer le tromper lui ou se tromper lui-même, mais Némésis n’avait pas l’air convaincu.

Le brun savait pertinemment que l’autre mentait. Le blond craquait comme de la porcelaine, des fissures commençaient à apparaître sur son visage pâle, les arabesques bleutées de ses veines sous la peau fine de ses joues le rendaient plus fragile que jamais, déjà des interstices se faisaient voir. De l’autre côté ? Une noirceur solitaire. Moite, humide, brûlante, intoxicante de solitude. Chaque fois que son torse se soulevait, Némésis pouvait le sentir enfermer dans la porcelaine. Enfermé dans son propre corps.

Bon, bro


Et cela ne faisait que se confirmer. Sa voix commençait à résonner dans le vide, retentir dans la nuit, résonner dans l’âme de Némésis. Tantôt elle semblait s'éclater en dix mille morceaux, tantôt les sanglots s’emparaient de sa gorge pour la serrer comme un étau mortel. Ne prenant pas ses informations en compte, il continuait à développer. Expliquer. Monologuer. Flotter dans l’océan d’émotions. Hélios allait se noyer. Ou peut-être était-ce même déjà le cas ? Se noyait-il en ce moment même dans ses abysses pavés de douleur ?

Le Grec ne savait pas quoi faire. Il était aussi perdu que l’anglais. Ils ne se connaissaient pas depuis longtemps, et même si cela semblait faire des années, ils ne savaient finalement pas grand-chose l’un de l’autre. Némésis ne voulait pas se retrouver à devoir se soucier des gens, se soucier de leurs problèmes ou de leur santé. Il avait déjà beaucoup à faire tout seul. Mais pourtant Hélios l’avait aidé, soutenu, empêché de se blesser. Serait-il temps qu’il se préoccupe enfin des autres ? Que le matin en se levant, la première chose qui lui passe à l’esprit est le fait de connaître la santé mentale de son ami ? Seul enfant de sa grande maisonnée, l’attention s’était toujours portée sur lui, et en tant qu’adultes, le petit Némésis n’avait jamais eu à réconforter ou porter plus d’attention que nécessaire à sa famille.

Ça devait être le karma au final qui les avait réunis tous les deux. Ils étaient pourtant si différents. Si semblables. Comparable mais incomparable. Assimilés mais jamais confondus. Oui c’était définitivement le karma, les ondes avaient été positives, Tante Achille lui avait donné des portes bonheurs avant de partir. Hélios était devenu son porte-bonheur.
Qu’importe finalement que le brun ne soit plus seul dans sa vie. Hélios et lui ne formait plus qu’une entité maintenant, il ne faisait que veiller sur une part de lui-même.

Savant que les mots ne pouvaient pas tout régler, Némésis avança son buste vers l’autre garçon, entourant de ses bras le corps du plus petit. Le tenant couvert de toute intempérie dans le salon sombre. Le menton calé dans le creux de son cou, aucun mot ne voulait venir. Alors il se contenta de le serrer plus fort. De se serrer plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Helios Reynolds
Pseudo du joueur : Phae
Autre(s) compte(s) ? : not yet
Personnage sur l'avatar : Finny (Black Butler)

Masculin Âge / Classe ou Job : 14 ans, classe D, 3ème année
Messages : 59
Hello my name isHelios Reynolds
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12423-helios-reynolds-you-are-the-sun-and-i-am-just-the-planets#175118 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12483-highway-to-helios-rps#175532 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12436-helios-reynolds-j-ai-beau-etre-matinal-j-ai-mal https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t12431-titi-helios

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: SOS › Hélios Reynolds    SOS › Hélios Reynolds  1400359500-clockDim 2 Sep 2018 - 19:01
Je n’attendais pas de mots en particulier. Je n’avais pas besoin de paroles de réconforts vides de sens ou des encouragements sans fondements. Je ne voulais pas que l’on pose des syllabes supplémentaires pour exprimer des excuses qui n’avaient pas de responsables.
Je ne demandais rien de tout ça, mais en réalité, je ne le savais pas. Tout à ma peur du silence, je ne le réalisai que lorsqu’il se mit à me serrer dans ses bras.

C’était étrange, pourtant : inhabituel entre nous. Nos contacts physiques se limitaient usuellement à du basique ; c’est-à-dire moi, l’empêchant de se blesser, ou soignant ses blessures. Aujourd’hui, c’était lui qui s’occupait des miennes. Cette inversion des rôles suscitait des émotions contradictoires en moi. D’un côté, j’étais content qu’on s’occupe de moi, de l’autre, j’aurais volontiers cédé ma place. Mais ce dont j’étais certain, c’était que ce simple contact était plus apaisant que n’importe quel discours. Et il avait sans doute bien plus de sens.
Ce qu’il voulait dire, dans ma tête, c’était que nous n’avions même plus besoin de nous parler pour nous comprendre. Il avait pris la place des mots entre nous, avec aisance, comme s’ils ne signifiaient rien qui ne pouvait être résolu. C’était étonnamment rassurant.

À l’abri dans le noir comme dans son étreinte, je finis par passer mes bras autour de lui à mon tour. Sécurité, chaleur, réconfort. J’avais l’impression de redevenir un enfant. Mais ce dont il me protégeait n’était pas un monstre sous le lit, c’en était un dans ma peau qui rongeait mes sens et ma vitalité. Je fermai les paupières dès que ma vision commença à se brouiller et me concentrai sur les battements de cœur que je sentais contre ma cage thoracique.

So when you're near me can't you hear me SOS
Il m'avait entendu mieux que je ne l'aurais souhaité. Et je m'étonnais moi-même de penser ça. Je ne sais plus ce que j'avais espéré en lui envoyant un message toute à l'heure, mais ce que j'avais obtenu répondait sans conteste à mes attentes informulées. La confiance entre nous ne m'avait jamais parue à la fois si solide et si importante.
Nothing else can save me SOS

Si Nem arrivait à me parler sans mots, je n’étais pas sûr d’avoir ce talent. Je lui avais confié bien des paroles, ce soir, mais en cet instant particulier, je crois bien que j’étais prêt à lui confier ma vie. J’avais encore assez de fierté pour ne pas prononcer ça à voix haute. Alors je me contentai de murmurer un simple merci, conscient que ma voix tremblotante lui charrierait tout ce que j’impliquais derrière ces cinq lettres. Je n'avais jamais autant pesé le sens de ces syllabes que ce soir-là.

Fin du rp le s
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: SOS › Hélios Reynolds    SOS › Hélios Reynolds  1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
SOS › Hélios Reynolds
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: