Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]   Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE] 1400359500-clockDim 24 Mar 2013 - 13:21

Wilhelm & Glen


*Ça y est les cours venaient ENFIN de se terminer. Je venais de donner un cours aux A... C’ÉTAIT TELLEMENT ENNUYANT DE DONNER UN COURS AUX A. A CES LÈCHES BOTTES. Heureusement qu'il y a Alec chez les A... MON ALECNOUNET KRR KRR. Sérieusement, sans Alec, les A ça serait vraiment de la daube... Bon c'est déjà de la daube mais voilà. Alec il est tellement, beau, classe, intelligent, toussa que ça rattrape les autres débiles qui croient que faire du lèche-bottisme leur fera réussir leur vie. BREF. Ce cours est enfin fini, c'est le principal. Je soupirais alors d'un air blasé en marchant dans les couloirs. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir faire maintenant ? Dessiner ? Manger des Galettes ? Stalker Hiroki ? Stalker Alec ? Ou un autre élève qui pue la classe ? Je sais paaaaas. Je continuais alors de marcher dans les couloirs, regardant devant moi avec mon air blasé habituel, une mallette à la main. Mallette qui renfermait mes cours, mes crayons et tout le tralala bien entendu. J'SUIS PAS JAMES BOND QUOI. Bref. J'étais au rez de chaussée. Je m'arrêtais un instant dans le grand hall regardant un peu autour de moi. Mon air blasé de larve débile collé au visage comme d'habitude. Et là, en voyant la porte des toilettes, il me vint une idée.... UN DESSIN. OUI.*


Je suis un vrai génie.... huhu ahah.


*Je fis alors un sourire de psychopathe en disant ses mots. Quelques élèves passant par là à ce moment là me regardèrent bizarrement. BAH QUOI ? TU VEUX MA PHOTO ? TSUUUUH. Je reprenais mon air narmol, oui celui qui était tout blasé tout agaçant, celui qui donnait à certaines personnes l'envie irrésistible de me foutre une bonne droite dans la gueule. Alala, que je m'aime... enfin pas autant que Hiroki krr krr. BREF. Je me remets donc en marche vers les toilettes cette fois, avec un but précis. Une fois arrivé devant la porte des toilettes j'y entre tout fier de mon idée, je regarde un peu autour de moi, ça va y a personne, pour l'instant... J'ouvre donc la porte du cabinet de toilette qui se trouve en fasse du lavabo. Je monte ensuite sur le lavabo pour m'assoir dessus en tailleur. Entre temps quelques élèves entrent pour faire leur besoins naturels, me regardant bizarrement encore... Qu'est ce qu'ils ont tous ces gamins pré pubère là ? Bande de keunnards foutez moi la paix. Je soupirais une fois bien installé sur le lavabo, sortant de ma mallette une feuille et un crayon. Un élève voulu alors aller dans le cabinet, je me mis alors à crier.*

T'AS PAS VU QUE C’ÉTAIT OCCUPE MALOTRU. Y A PLEINS D'AUTRES CHIOTTES ALORS TU CHOISIS UNE AUTRE CABINE. CACAPROUT.


*Bien sur je disais cela en criant mais sur mon visage, pas un soupçon de colère, c'était le calme plat, la blasittude habituel quoi. Enfin bon. L'élève ne voulant pas s'attirer les foudres de la galette que je suis préféra quitter les toilettes. Je souris alors légèrement d'un air satisfait, prenant mon crayon de papier et ma gomme avant de fixer un instant la cuvette qui se trouvait à quelques mètres de moi. Je tendais mon crayon vers elle en fermant un oeil puis je posais mon regard sur ma feuille encore blanche pour commencer à dessiner la cuvette en chantonnant doucement. Les élèves continuant d'entrer est sortir des toilettes, certains venant aux toilettes juste pour m'observer. Je comprenais pas trop pourquoi m'enfin...*


© lou
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]   Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE] 1400359500-clockMar 26 Mar 2013 - 1:55



We're normal.


Quand on est jeune, on trouve les cours super longs. Et on se dit que ce prof qui nous retient une plombe après la sonnerie est vraiment un connard sadique. On ne se doute pas qu’en plus, il est maso.
Oui, Wilhelm était sadomasochiste. Parce que lui aussi, il trouvait certaines de ses heures de cours AFFREUSEMENT longues à donner. Genre celle qui "venait" de s’achever. Une classe random, des C lui semblait-il, qui étaient incapables de conjuguer quatre malheureux verbes et de se taire plus de trois minutes. Saloperie. Pourquoi ils avaient choisi l’option allemand si c’était pour ne pas écouter avec ATTENTION, ADMIRATION et ENVIE le moindre de ses mots ? Bande de gamins malappris, mal-élevés, malotrus.
Bref, ce cours s’était révélé atrocement long. Monsieur Hartmann avait passé les ¾ du temps à remettre en place ce petit insolent de Wilson Braxils. Quelle tête de con celui-là. Aussi têtu et sarcastique qu’il l’était lui-même. Pauvre type. Tcheu.

Mais non content de trouver ce cours aussi long et chiant à donner qu’il l’était à recevoir pour ses élèves, Wilhelm avait joué les prolongations durant 5 bonnes minutes après la sonnerie, menaçant de ses éponges trempées le moindre de ces sales gosses qui aurait eu l’outrecuidance de défier son autorité pour tenter de quitter la salle. C’est sans doute pour cette raison que les sales gosses passaient leur vie à le maudire, lui et la langue moche en plus d’être compliquée qu’il enseignait, mais alors qu’il déambulait de son pas sautillant dans les couloirs bondés en cette heure de pause dans son emploi du temps, il s’en fichait comme de sa première dent.
Fusillant du regard tous les élèves qui avaient la malchance de croiser son chemin comme pour leur dire « te devrais être en cours, sombre crétin, si tu reste dehors à rien foutre tu vas rater ta vie et ca sera bien fait » -alors que lui-même avait séché un incroyable nombre d’heures de cours durant sa médiocre scolarité…- le prof cherchait désespérément une activité digne de ce nom lorsqu’un éclat de voix capta son attention.

-«… TRE CABINE. CACAPROUT. »

Tiens, tiens. Il se passait un truc intéressant dans les toilettes. Cette impression qu’avait Wilhelm fut confirmée par le visage blême de l’étudiant qui quittait précipitamment les lieux, avec en prime une superbe expression de perturbé de la vie. Le prof d’allemand lui poka la joue au passage, histoire que ce pauvre garçon ait vraiment une excellente raison de consulter un psy, avant de rentrer à son tour dans les toilettes. Cet éclat de voix était bien trop intéressant pour que le roux passe à côté.
A sa grande surprise, il y avait dans ces malheureux toilettes un attroupement tel qu’il eut du mal à circuler. Il dut jouer des coudes avant d’arriver finalement jusqu’à l’attraction principale, celle qui était au centre de l’attention, mais qui était également son meilleur pote…

Glen.

Assis en tailleur sur un lavabo, captivé par une cuvette de toilettes lambda, le crayon à la main et son air blasé habituel malgré son précédent éclat de voix. Ouais, c’était tout lui ça. Je gueule mais je continue à faire la gueule. Il semblait bien à Wilhelm que la voix qu’il avait entendue jusque dans le couloir lui était familière. C’était Glen dans toute sa splendeur, quoi.
Le prof d’allemand avait un peu de mal à comprendre pourquoi tous ces élèves idiots étaient pendus à ce spectacle comme si leur vie en dépendait.

-« Dégagez la place, bande de nazes. Vous devez vraiment avoir des vies lamentables pour ne rien avoir d’autre à foutre qu’un attroupement dans des toilettes moches qui puent. » ordonna-t-il avec toute la sécheresse qu’on peut imaginer donner à un ton aussi méprisant que celui qu’il avait choisi.

Probablement effrayé par l’affreuse paire de psychopathes que Mister Brown et Herr Hartmann représentaient, les élèves quittèrent rapidement les lieux dans un désagréable brouhaha perplexe. Wilhelm ricana d’un air satisfait. Ah là là, il était petit et maigre, et il réussissait à imposer sa volonté à des grands gaillards qui auraient pu lui exploser la tronche d’un seul doigt. Il s’aimait, il était trop fort. Hu hu hu. Une petite gorgée de vodka pour se féliciter.
Wilhelm s’approcha de l’homme étrange qui lui servait de collègue et posa sa bouteille pour s’asseoir à côté de lui. Il fixa d’un air perplexe le panorama que devait avoir Glen. Une cuvette de toilette. Point. Il jeta un regard sur la feuille, et vit… Un début de cuvette de toilette.

-« Qu’est-ce que tu fous, la galette ? Tu veux que j’aille pisser dans cette cabine pour me dessiner en pleine action ? Ca ajouterait un attrait supplémentaire à ton oeuvre. »

Oui, l’homme qui venait de parler était sérieux. Oui, il avait 25 ans. Oui, il avait bac +7 et il enseignait. Vous comprenez maintenant quand on vous dit que les élèves de Prismver qui avaient choisi l’option allemand étaient bien à plaindre, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]   Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE] 1400359500-clockSam 6 Avr 2013 - 9:50

Wilhelm & Glen


*Les élèves continuait d'affluer en grand nombre dans les toilettes, mais moi je restais calme et je continuais de dessiner cette magnifique cuvette de toilette, se dressant devant moi. L'envie de m'énerver était là, mais j'avais un peu la flemme, puis j'étais tellement captivé par cette cuvette et mon dessin... je me demande bien à qui je pourrais offrir ce dessin... Je verrais bien quand je l'aurais fini, je trouverais bien quelqu'un à qui l'offrir huhu. Puis soudainement, alors que les élèves étaient très occupé à me regarder en parlant dans mon dos, tandis que moi j'étais à fond dans mon dessin, j'entendis une voix bien familière crier.*

« Dégagez la place, bande de nazes. Vous devez vraiment avoir des vies lamentables pour ne rien avoir d’autre à foutre qu’un attroupement dans des toilettes moches qui puent. »


*Luke.... C'EST MON LUKE GNIIII, AUCUN DOUTE. Mais je peux pas regarder... NON. Je dois rester concentré sur mon dessin, si je ne reste pas concentré dessus, je vais perdre le fil et je vais plus réussir à continuer mon dessin... MAIS Y A LUUUUKE. JE VEUX FAIRE UN CÂLIN A MON LUUUUK JQLKDSJFQKFJG..... MAIS JE DOIS CONTINUER MON DESSIN.... GLEN REPRENDS TOI BOURDEL. Toutes ces pensées se bousculaient en moi, mais je continuais de dessiner avec ce même air blasé sur le visage. Personne n'aurait pu deviner à quel point dans mon esprit c'est le big bordel je crois... J'entends les élèves sortir des toilettes dans le silence le plus complet alors qu'il n'y a pas cinq minutes, avant l'arrivée de mon (merveilleux) Luke ces mêmes élèves, faisaient un brouaha horrible. J'entendais par la suite une bouteille, à coup sûr d'alcool, se poser puis je sentais Luke monter sur le lavabo à mes côtés. Je ne le regardais cependant pas, je ne devais pas me laisser distraire, alors je restais concentré sur cette cuvette, magnifique cuvette, la dessinant avec soin sur ma feuille. Puis la voix de Luke finit par attirer mon attention.*

« Qu’est-ce que tu fous, la galette ? Tu veux que j’aille pisser dans cette cabine pour me dessiner en pleine action ? Ça ajouterait un attrait supplémentaire à ton œuvre. »


*A ces mots je ne pouvais résister plus longtemps, je relevais mon regard vers Luke. Un regard inspiré et admiratif, un regard qui me rendait encore plus effrayant que d'habitude. J'adressais alors à Luke un large sourire soleil qui me donnait carrément l'air, en plus du reste, d'être un malade échappé de l'asile.*

C'est vraiment une bonne idée... avec toi sur mon dessin, ça sera le plus beau dessin que j'ai jamais fait... surtout avec une cuvette... Mais quelque chose me gêne...


*dis-je en soupirant légèrement, regardant les toilettes puis te regardant. Comme tu étais un homme si tu faisais pipi tu allais être dos à moi.... et ça, ça me gênait BEAUCOUP. ET LA, UN ÉCLAIR DE GÉNIE. J'AI LA SOLUTIOOOON GNIIII.*

...Tu veux pas plutôt faire caca, Luke ?


*C'était LA solution. Un dessin de toi, dans les chiottes, qui fais caca. LE PLUS MERVEILLEUX DE TOUT LES DESSINS QUE J'AI JAMAIS FAIT. Je te regarde avec mon air habituel, mais au fond de moi je te supplie de dire oui, je te supplie tellement fort que tu l'entends sûrement. JE VEUX TE DESSINER EN FAISANT CACAAAAA-EUUUUUH. SDFQJSLKJFDSG. Je pourrais t'offrir le dessin même après, ça serait chouette, je pourrais même te fabriquer un zolie cadre pour que tu puisses mettre mon dessin à l'intérieure huhuhu.*


© lou
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]   Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE] 1400359500-clockJeu 11 Avr 2013 - 19:51



100% normal.
Oui, tout ce qui se passe est 100% normal.

Même pas qu’il l’aurait regardé quand il était arrivé, en plus. Alors que dans l’immense amour qu’il portait à son pote, Wilhelm avait fait dégager tous ces élèves d’un irrespect total. Et il avait même pas droit à un regard. Pas une miette d’attention. RIEN. Non, Glen avait gardé son air blasé habituel, on aurait dit qu’il n’était pas là. C’était EXTREMEMENT frustrant. Le professeur d’allemand en aurait été jaloux d’une cuvette de toilettes.
Il jeta d’ailleurs un regard assassin à celle-ci, tout en se tortillant parce que le lavabo était quand même un endroit assez inconfortable quand il s’agissait de s’asseoir. Saloperie de cuvette. Glen il la préférait à lui, c’est ça ? Ouh, Wilhelm avait le cœur brisé.
Heureusement qu’au lieu de pleurer toutes les larmes de son corps en ramassant les miettes de son myocarde, il avait fait une proposition qui, si elle n’était pas des plus intelligentes, avait eu le mérite de ramener l’attention de son collègue sur lui.

WOUHOUUUUUU, GLEN L’AVAIT REGARDE, ILS ETAIENT TOUJOURS COPAINS, LA CUVETTE N’AVAIT PAS REUSSI A LES SEPARER BUA HA HA HA DANS TA FACE BIATCH DE CUVETTE.

En plus c’était un regard trop bien, genre Glen il était en admiration totale itou itou. Il y en avait qui disait qu’il était flippant quand il avait cette expression, encore plus maintenant qu’il l’avait couplée avec un sourire soleil, vous savez, ce genre de sourire là ; /人◕ ‿‿ ◕人\, qui prouve à lui tout seul que Kyubey c’est un fourbe méchant. Mais Wilhelm, il n’avait pas peur. C’était un bonhomme, un vrai, pas comme tout ces bébés trolls effrayés par leur ombre.
En vrai, le roux, il était content que Glen le regarde comme ça. Juste parce qu’il avait proposé de lui servir de modèle en train de faire pipi. Il avait l’impression d’avoir trouvé l’idée du siècle. C’était très flatteur pour son égo. Ku hu hu.

Mais quelque chose me gêne...

Comment ca, quelque chose te gêne ? Elle est parfaite mon idée, eukay ? Pour qui tu te prends, d’abord ? Wilhelm prit une grande gorgée de vodka pour empêcher les mots de franchir ses lèvres. C’était pas une façon de parler à son Glenounet de n’amour.
Sourcils froncés, il regarda celui-ci dont les yeux alternaient entre toilettes-lui-toilettes. Comme s’il cherchait quelque chose. L’espace d’un instant, le suisse eut peur qu’il ne réfléchisse auquel d’entre eux il préférait. Il n’était pas sûr de gagner le combat.
Mais il fut bientôt rassuré.

...Tu veux pas plutôt faire caca, Luke ?

Luke. Glen était le seul à l’appeler Luke. Il lui faisait la blague "LUKE. JE SUIS TON PERE" 15 fois par jour. C’est pour ça qu’ils étaient potes, quelque part. Tant qu’il ne l’appelait pas Walnuss, il était content.
Vous remarquerez que Wilhelm tiquait sur le nom qu’on utilisait pour s’adresser à lui, pas sur l’expression d’une neutralité complètement inappropriée de son collègue, ni sur la demande saugrenue de celui-ci. Sans doute parce qu’il ne la trouvait pas saugrenue.
Quoique…

-« Que j’aille faire caca ? »

Wilhelm s’absorba dans une profonde réflexion. La question était… Est-ce qu’il avait envie de faire caca ? Hmmmm… Vaste interrogation.
Hmmmm… Il entendait presque Glen l’implorer d’accepter. Il le connaissait suffisamment pour ouïr les choses qu’il pensait, à condition qu’il le fasse assez fort. Et là, il le faisait très trèèèèès fort autant que lui-même devrait forcer quand il irait faire caca.
Pourquoi c’était aussi important ? Pipi ou caca, sur le dessin, ca revenait au même non ? De toute façon, on ne le verrait pas, puisqu’au final, l’un comme l’autre serait au fond des toilettes.




AH MAIS SI. (ceci est un éclair de génie, comme le prouvent les yeux écarquillés de satisfaction de Wilhelm)

-« Aaaaah ! Tu veux que je te regarde, c’est ça ? »

Bon. Wilhelm n’avait pas très envie de faire caca. Il avait pris ses précautions avant de venir en cours, et deux heures, c’était pas un temps de latence suffisant, il était pas une pisseuse de gonzesse. Mais bon, c’était Glen qui lui demandait, quand même… Pour lui, il ferait un effort.
Il lui poka la joue avec un petit OK de circonstance, avant de descendre du lavabo pour se diriger vers sa rivale.
LA CUVETTE DES TOILETTES.
Mais alors qu’il lui faisait face, il fut pris d’une soudaine inspiration et, sa braguette à moitié ouverte, il se retourna brusquement vers Glen.

-« J’te préviens si tu me castres, je serais pas content. Je ferais un caca nerveux et tout et tout. Hu hu hu hu, t’as compris le jeu de mot ? »

Stupéfait par son propre génie, monsieur Hartmann se figea dans son mouvement d’ôtage –ou est-ce qu’on disait "ôtement" ?- de pantalon pour ricaner comme l’abruti qu’il était. Qu’il était drôle, ha ha ha. Et il n'avait même pas fait l'école du rire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]   Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE] 1400359500-clockDim 26 Mai 2013 - 11:16

Wilhelm & Glen




...Tu veux pas plutôt faire caca, Luke ?


*De toute les idées que j'avais eu jusqu'à ce jour, c'était de loin la meilleure. C'était l'idée du siècle. Te dessiner pendant que tu faisais caca. Le plus beau de tous mes dessins, c'est sûr. Je te regardais donc, mon air neutre habituel et en même temps tu pouvais sans doute lire dans mes yeux qu'intérieurement je te suppliais d'accepter. J'avalais doucement ma salive en attendant une réponse comme si ma vie en dépendait (et elle en dépendait sisi). C'est là que tu disais « Que j’aille faire caca ? » Je continuais alors de te fixer en acquiesçant doucement. Je t'observais avec une grande attention tandis que tu entrais dans une phase de réflexion, c'était une décision cruciale pour moi. Allais-tu accepter de poser pour moi en faisant caca ? Ou allais-tu rester sur ton idée de faire seulement pipi ? RAAAAH L'ATTENTE EST INSUPPORTABLE. Après quelques minutes d'intense réflexion, ce fut comme si tu venais d'avoir un éclair de génie, tu me disais alors « Aaaaah ! Tu veux que je te regarde, c’est ça ? » ....TU ES MERVEILLEUX. TELLEMENT INTELLIGENT. TELLEMENT BEAU. TELLEMENT TROP CLASSE. MON LUUUUUUUUUUUUUUUUKE A MOI GNIII.*

OUIIIII. Ça serait beaucoup mieux si on voyait ton visage tout ça, tout ça... ÇA SERA LE DESSIN DU SIÈCLE !


*Déclarais-je alors en te fixant toujours, mon air neutre au visage avec cependant une once d'impatience et de stresse dans le regard. Allais-tu dire oui ? ......Et.....OUIIIII. IL A DIT OK. IL M'A POKE LA JOUE. OMG. IL M'A POKE LA JOUE EN PLUS. JE VAIS MOURIR. MON CŒUR BAT TROP VITE IL VA DISJONCTER. LUKE M'A POKEEEE. GNIIII. Je te regarde te diriger vers la cuvette alors que j'ai la bouche entre ouverte, mes yeux toujours aussi neutre, je ne bouge plus. Je suis sur un petit nuage. Je ne me laverais plus la joue. Plus jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. Jamais. JAMAIS. Je finis cependant par redescendre de mon petit nuage lorsque tu te retournais brusquement vers moi pour me dire « J’te préviens si tu me castres, je serais pas content. Je ferais un caca nerveux et tout et tout. Hu hu hu hu, t’as compris le jeu de mot ? » Je te fixais un instant sans rien dire, refermant ma bouche. Puis je pouffais doucement de rire.*

Bien envoyé Luke ! Mais...t'en fais pas, je risque plus de te violer que de te castrer ~


*Je prenais un air quelque peu pervers en te fixant, me léchant doucement les lèvres. J'avais plus qu'à dire "Bonjour, Robert, 58 ans, camionneur, enchanté." et pouf, je passais pour le pire des pervers.... ou je passe déjà pour le pire des pervers. BWAH ON S'EN FOUT ON EST ENTRE POTOS. Je te fixe un instant puis je repose mon regard sur ma feuille, mon crayon à la main, réfléchissant un instant tout en reprenant la parole.*

T'inquiète, je rigole. De toute façon tes fesses seront à l'abri dans la cuvette.


*Je disais ça comme si c'était naturel, tout à fait narmol, le même air neutre qui me collait au visage depuis tout à l'heure. Je relevais ensuite mon regard vers toi, attendant sagement que tu t'installes sur les toilettes, impatient de commencer à te dessiner.*

Si t'es sage t'auras le droit à une photocopie du dessin avec un autographe en prime. Huhu.




© lou
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]   Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE] 1400359500-clockMer 29 Mai 2013 - 16:32



OLOL.
Entre pas, c'flippant.

-« OUIIIII. Ça serait beaucoup mieux si on voyait ton visage tout ça, tout ça... ÇA SERA LE DESSIN DU SIÈCLE ! »

Le dessin du siècle, à qui le dites-vous. En imaginant qu’il se retrouve à circuler dans les couloirs, ce sera au moins le dessin de la décennie, celui dont on parlera sur deux générations. Un vrai buzz prismverien ; la célébrité n’était pas si difficile à obtenir, en réalité, suffisait de s’avoir s’y prendre.
Une cruche avait bien réussi à troller tous les médias avec en téléphonant avec sa propre main.
Wilhelm rit d’un air content ; figurer sur le dessin du siècle sera vraiment un immense plaisir. Non, il ne trouve rien d’étrange dans l’histoire. D’autant que Glen a pouffé à l’entente de sa petite blague ; ce serait sans doute le seul à pouvoir le faire, vous m’direz.

-« Bien envoyé Luke ! Mais...t'en fais pas, je risque plus de te violer que de te castrer ~ »

Poker face. Le prof d’allemand fixe son collègue qui prend un air, mais plus pervers que ça, tu meurs. Il ferait peur à n’importe qui, monsieur Brown ; n’importe qui, sauf Wilhelm.

-« Tu pourrais dessiner et me violer en même temps ? T’es drôlement fort, dis donc ! »

PAU-VRE CRE-TIN. Des adultes responsables dans la pièce ? Ou ca ? Qu’on me donne l’histoire de quelqu’un d’autre à raconter, par pitié, ca devient dur pour mes nerfs.
Notre demi-roux (puisque j’peux pas l’échanger en magasin, on va rester avec) acquiesce d’un air vaguement déçu tandis que l’autre remet les points sur les i. Dommage ; mais l’art passe avant tout, n’est-ce pas.

-« Si t'es sage t'auras le droit à une photocopie du dessin avec un autographe en prime. Huhu. »

Promptement déshabillé, et ce sans la moindre pudeur, le principal concerné s’installe sur le trône avec empressement et un air ravi collé sur sa face d’abruti. UNE PHOTOCOPIE. AVEC UN AUTOGRAPHE. IL VA MOURIR DE JOIE.

-« Je suis toujours sage, tu sais bi… »

Il entend la porte d’entrée couiner ; réaction immédiate.

-« C’est occupé, dégage CONNARD. »

Wilhelm a une fierté relativement (très) limitée ; ce n’est pas pour autant qu’il n’apprécie pas d’avoir sa tranquillité de temps à autre. Il y a des toilettes à chaque étage ; qu’ils se démerdent pour aller ailleurs. Surtout que là, c’était quand même un instant privilégié avec SON Glen. Il allait lui servir de modèle quoi ! Et en plus. Le mieux dans l’histoire. C’est que comme il était assis dessus. ON NE VERRAIT PRESQUE PLUS C’TE SALETE DE CUVETTE. Il serait tout seul au premier plan. C’était fantastique. Vraiment.

Heureusement, la porte claque ; l’élève s’est enfui sans demander son reste. Sans doute s’est-il posé des questions, mais trois minuscules secondes suffisent pour comprendre qu’il se passe des choses anormales dans cette salle. Une voix adulte, masculine et surtout virile qui surgit d’une cabine ouverte face à laquelle se tient un prof d’anglais ; pas besoin d’avoir les capacités de déduction des meilleurs A pour comprendre que c’est louche. Le pauvre garçon se fera surement des plans d’enfer, et des rumeurs improbables courront dans les couloirs demain.
Le demi-roux esquisse un sourire. Démanteler les rumeurs, c’est sa grande passion dans la vie ; remonter à la source est encore plus drôle. Pas la peine de s’inquiéter, donc.

-« Je suis censé prendre une pose particulière ? Genre… »

Wilhelm se pencha en avant, coude sur le genou et menton au creux de la main droite. Toute ressemblance avec une sculpture déjà existante n’est PAS fortuite. Même s’il fallait la remarquer ; entre les deux, la silhouette du sujet différait grandement. A titre de comparaison, on pourrait citer un poussin et un aigle.
Le suisse releva finalement les yeux sur l’artiste des lieux, s’étant appliqué au maximum pour pallier ces menues différences –non, vraiment, 30 kilos de muscles en moins, c’était pas grand-chose…

-« Le caca penseur ? Ou bien… Un truc cool pseudo-BG ? »

Monsieur Hartmann ne sait pas jouer au beau gosse ; et pourtant il essaie. Le résultat est assez pathétique. Espérons cependant que son collègue l’apprécie suffisamment pour, à défaut de ne rien voir, ne pas faire la moindre remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]   Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE] 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cuvette de wc attaque doux parfum. C'est super efficace. [PV LUKE]
» Scénario Premier : " Le Parfum de la Veuve Amoureuse "
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» La fédération Belge de la fourrure attaque GAIA en justice
» Une attaque imprévue !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: