Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockVen 15 Nov 2013 - 19:12


    Tour de manège.
   
feat. Linkouneeet.

   
▬ GRIMPE LA-DESSUS, NOM DE DIEU !

C'est rare qu'elle gueule, Nana. Mais quand ça arrive, ça s'entend et c'est très fort. Faut dire que Link, il est assez chiant, quand il s'agit des murets. Pas capable de grimper dessus et il veut sauver le royaume d'Hyrule ? C'est comme si elle, là, Anarchy Kyara Scarlet, voulait devenir la présidente du club de sociabilité ! Invraisemblable, impossible et surtout pitoyable. Enfin pitoyable, elle l'est tout le temps, donc c'est pas vraiment étrange.

Dans un soupir d'une profonde lassitude, la brunette ferme la DS. Zelda attendrait, elle fait que ça, de toute façon. Il lui reste une heure, quinze minutes et exactement trente secondes pour se préparer à aller dans la Grande Place. Le stress serre sa gorge, comme d'habitude. La pauvre petite n'aime pas les lieux publics. Trop de danger pour sa petite personne. Trop de gens pour son petit coeur.

Tellement de scénarios imaginables ... Un pédophile qui choppe par malheur Nana, l'emmenant dans une rue sombre pour lui voler ce qu'elle garde précieusement. Un malade mental qui l'égorge sur place, au risque de terminer en prison pour le restant de ses jours. Une fille qui arrive soudainement et la kidnappe pour faire les boutiques, laissant Anarchy servir de porteuse pendant qu'elle essaye des vêtements sans intérêt.

Chaque pensée réduit un peu plus sa motivation, jusqu'à ce qu'elle perde toute envie de bouger ses petites fesses. En plus, Gautier n'a pas été des plus clairs. Réunion stratégique, qu'il a dit. Ca la stresse, ça quitte plus sa tête. Si un oiseau se ramène à cause de ça et qu'elle n'écope que d'une fiente sur l'épaule ? Est-ce qu'elle survivrait à l'humiliation ? Si elle s'évanouissait, qu'est-ce qu'il ferait, lui ?

Elle n'en sait rien. D'ailleurs, elle sait rien du tout, ça va plus vite et c'est vrai. Devant sa glace, elle se mord le pouce, observant désespérément les cernes sous ses yeux. Ils seraient beaux, si y avait pas tout ce noir, toutes ces poches ... Elle serait presque jolie, non ? Seule la chance lui a permis de pouvoir se préparer sans qu'un seul des pensionnaires partageant sa cabane ne soit présent. Profitant de cette solitude aussi rassurante qu'oppressante, la jeune anglaise tente de se rendre plus jolie.

Duck face, rides du front accentuées, lunettes pour cacher un peu ses cernes ... Mon Dieu, le résultat est si ignoble qu'elle craint que le miroir n'explose. Soupirant, elle finit par garder seulement les montures, les posant sur l'évier le temps de se doucher.

Par sûreté, elle a prévu de partir une demi-heure avant l'heure de ... La réunion. Une fois prête, Anarchy attrape son sac et sort des dortoirs, arrivant dans le hall. Trop. De. Monde. Il faut qu'elle traverse sans se faire remarquer, qu'elle sorte de cette foule sans hyper ventiler. Elle prend donc son courage à deux mains ... Et s'enfuit avec par les côtés.

Elle .. Elle a réussi. Elle est dehors. Et vivante. SEHFEIOAZEUHDUERYGYUEZ. HALLELUJAAAAAAAAAAAAAAAAAAH. Fière d'elle, elle court, elle fonce vers la Grande Place. Une réussite pareille ne se fête qu'avec un grand bol d'air et, bon Dieu, jamais elle s'est sentie aussi forte.

Arrivée devant les Manèges, la brune regarde autour d'elle, la panique l'envahissant de nouveau. Pourquoi elle a fait ça ? Pourquoi elle a pas demandé à Gautier de la retrouver à la sortie du Pensionnat ? Pourquoi est-ce qu'elle est venue toute seule là, perdue au milieu des autres ?

Si ça se trouve, il va pas la voir. Et il va partir en pensant qu'elle l'avait lâché. Buhuhuhuhuhu. Il faut qu'elle le trouve.

   
© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia - modifié.
   
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockSam 16 Nov 2013 - 14:34

DLFHIFOZRFYGZFUOGZ

C'était peut-être l'idée la plus idiote que j'avais eu de ma vie. Un rendez-vous stratégique. Non vraiment, je n'avais pas eu mieux comme idée ? L'intérêt, à la base, c'était d'aller voir Anarchy et l'aider à surmonter sa phobie des gens. Jusque là, je m'étais contenté de l'aider dans ses situations périlleuses, me disant qu'elle pouvait se débrouiller seule, que ce serait mieux - et négativement, que j'avais d'autres chats à fouetter. Vraiment, ce n'était pas fin de ma part. Mais aujourd'hui ! Aujourd'hui, j'étais déterminé à faire preuve d'humanité, de solidarité, et de tous ces trucs qu'on nous rabâche sans cesse et qui est sûrement aussi présent dans la société que les panda roux. Pardon aux écologistes pour la comparaison .

Je m'étais levé assez tôt pour me préparer sans être vu - rares étaient les jours où je prenais le temps de passer sous la douche et de buger plus de 10 secondes devant mon armoire. D'ordinaire, la porte s'ouvrait et je chopais deux trucs au hasard - j'aurai pu prendre un t-shirt rose avec un pantalon couleur caca que ça m'aurait été égal. Cette fois-là, je m'étais équipé d'un t-shirt CJ23 -fan spotted je sais- et un pantalon noir habituel. Oui, mon t-shirt préféré après le Forever Alone... bon d'accord j'arrête. Tout était prêt. À vous les stud/AVION/ Je n'avais plus qu'à me rendre sur le lieu du rendez-vous, et en toutes ces années, j'arrivais toujours à me paumer - ce qui plaçait cette tâche en tête des choses les plus dures de la journée.

Oubliant mes chaussettes, je ressortis puis revenais, ayant oublié mes chaussures, et arrivais enfin à sortir du pensionnat. Personne ne me vit - heureusement. Manquerait plus que Cale ou Djez me voient sortir un minimum bien habillé en direction de la ville. Inutile de préciser ce qu'ils en penseraient - et j'aurai sûrement droit à quelques remarques jusqu'à l'an prochain. Pour l'instant, tout allait bien. Je m'enfonçais rapidement dans la ville, me fondant bien vite parmi la foule - comme quoi, prendre un minimum de temps pour se revêtir d'habits corrects avait quelques avantages. Encore heureux qu'il n'y ait que mes habits de surprenant, en général. Certaines personnes s'arrêtaient quelques fois pour regarder ma cicatrice - signe peu courant et bien voyant du fait qu'elle se situait sous mon oeil, mais peu m'importait.

J'arrivais sur place et balayais les alentours du regard - cherchant Anarchy parmi la foule. Elle était sûrement tétanisée à la vue de tant de monde. À voir ses réactions, on se demandait comment elle pouvait survivre dans une salle de cours avec ses camarades. Elle était sûrement au fond, ayant reculé son bureau de trois ou quatre mètres pour se coller au mur du fond - ou en mode ninja collée au plafond ; bref, loin des autres. Je la cherchais près des manèges, lieu le moins fréquenté puisque à cette heure-ci, les gamins dormaient encore. Elle n'était pas très remarquée, elle tentait toujours de paraître discrète. Je tentais de me hisser un peu plus haut et la remarquais, effrayée, au milieu de la place, scrutant les alentours tout comme moi. Je lui souris légèrement, m'arrêtant devant elle, tout aussi gêné.

▬ Hey, t'es en avance. Tu veux faire un tour ?

Je pointais les manèges du doigt. Moi-même, je n'aurai su dire si c'était une blague.

▬ Sinon, on peut aller boire un truc. Je connais un café où il y a peu de monde. On va parler amour !

Cette fois c'en était une.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockSam 16 Nov 2013 - 15:34


Tour de manège.
Feat Linkounet.

▬ Hey, t'es en avance. Tu veux faire un tour ?

Sursaut qui ébranle toute sa frêle carcasse. Elle le regarde, incapable de répondre. Les questions, ça la stresse. Elle ne sait jamais si c'est sérieux, si ça demande vraiment une réponse, si elle doit tout faire pour paraître intelligente ... TROP. DE. PRESSION. Sa gorge se bloque, comme pour l'empêcher de dire quelque chose de si stupide que même Gautier aurait honte de rester en sa compagnie.

▬ Sinon, on peut aller boire un truc. Je connais un café où il y a peu de monde. On va parler amour !

Beaucoup de mots pour le cerveau d'Anarchy. Lentement, elle analyse la phrase. Plusieurs possibilités, donc. Soit aller "faire un tour" de manèges, ce qui lui semblait trop .. Trop ellesaitpasquoi pour le faire. Soit aller boire un café, ce qui lui donne l'impression d'être une meilleure idée.

... Wait. La dernière phrase. Les quatre mots de la fin. Surtout le quatrième, en fait. S'ils faisaient que parler, ça la dérangerait pas. Mais .. Mais ... A-a-a... Non, non, non pas possible il a pas dit ça elle l'a imaginé, c'est ça ? Oui oui voilà. Mais pourquoi elle aurait imaginé ça ? Pourquoi ce genre de phrases ? C'est pas son genre. Bon ok, au fond d'elle, au plus profond, en-dessous même de son désir refoulé d'être enfin sociable, voire même populaire, elle a toujours voulu tomber amoureuse, toussa.

Mais pas maintenant, pas là, pas avec lui. C'est pas tant qu'il est moche hein, non non. Ou même qu'il est bizarre. Ca, c'est marrant même. Et puis bizarre, y a pire quoi. Enfin voilà quoi, elle veut pas et puis c'est tout ! Sauf qu'elle sait pas comment le dire. Elle sait pas si elle l'a imaginé, en plus. AHH TROP DE STREEEEEEEEEEEEESS.

Okay. On inspire, on expire. Doucement mais sûrement, elle relève les yeux. Elle s'était même pas rendue compte qu'elle avait baissé la tête. Elle a une idée. Subitement, comme ça, claquement de doigt et Padoum pshit. Du mieux qu'elle peut, elle sourit, son visage carrément cramoisi par la gêne.

▬ A-allons .. F-faire u-un tour !

Presque. Presque bien dit. La brunette se gratte l'arrière du crâne, comme s'il l'avait entendu penser. Elle a dû rêver, et voilà. Pas assez dormi, et encore à moitié coincée avec Link. La prochaine fois, elle se débrouillerait pour lui faire passer ce muret avant de sortir de la cabane.

D'un autre côté, elle a bien envie de boire du .. Non, non si elle boit du café, c'est la fin, the end, l'appocalypse. Elle serait trop excitée, un peu comme si on droguait un gamin avec une boite entière de vitamines. Impossible de le tenir après, pas vrai ? Eh bah voilà, c'est pareil pour elle.

Stressée à mort, Anarchy tente de marcher, de dépasser Gautier. l'avoir en face d'elle, c'est trop stressant. Passer à côté de lui, ça lui donne l'impression de mourir sur place. Mais elle y arrive. Elle se retourne simplement, lui fait signe de venir, et se dirige vers les manèges.

Elle est pas sûre d'avoir rêvé, en fait. Mais au pire, c'est pas grave. Elle a rien entendu.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia - modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockDim 17 Nov 2013 - 4:55

DLFHIFOZRFYGZFUOGZ

Un myope qui observait la scène à 100 mètres de distance aurait pu comprendre sans problème qu'Anarchy était dans un état de panique. Tellement stressée qu'il n'y avait même pas de mot pour décrire ce à quoi elle ressemblait. Ma simple arrivée semblait l'avoir déstabilisée - et ma question l'avoir achevée. Comment pouvait-on être ainsi après une seule demande ? Et puis, ça n'avait rien de spécifique - je lui demandais juste de faire un tour, ce n'est pas comme si elle n'avait jamais marché avec quelqu'un. Je la fixais, les yeux plongés dans les siens - pas bien longtemps parce qu'elle détourna le regard au terme d'une fraction de seconde - si rapidement qu'une caméra n'aurait su photographier l'instant - et elle sembla chercher un moyen de fuite, une solution pour éviter le stress.

L'action m'arracha l'ombre d'un sourire imperceptible, chose que je n'aurai jamais osé afficher en face de la demoiselle pour éviter qu'elle ne croit à une moquerie. Anarchy ne l'aurait de toute façon pas remarqué. Elle était dans un état si désolant que je n'aurai même pas osé la déranger même pour l'avertir d'un apocalysme imminent. Non, au lieu de ça, je m'étais contenté d'une blague. Une blague qui n'avait fait qu'empirer les choses. On aurait dit qu'elle avait reçu une dizaine de coups de massue sur la tête avant d'être traînée dans un chaudron d'eau bouillante - ou quelque chose du genre, s'il existait quelque chose capable de lui affliger un choc pareil. Je me sentis un peu coupable - puis observais ses réactions.

Elle me répondit en balbutiant, perturbée, marchant en mode robot - c'est-à-dire aussi détendu qu'un tueur à gages en plein service. Une réaction qui me fit sourire - et j'entamais la marche vers une destination inconnue, jetant un regard en arrière. Anarchy ne tarda pas à me dépasser, sans pour autant se détendre, confirmant mes doutes quant à son caractère. Elle avait vraiment besoin de calmants. Elle s'inquiétait sûrement pour rien - elle pensait trop et n'arrivait même plus à se comporter correctement. À bien y réfléchir, j'étais dans ce même cas quelques années plus tôt, lorsque j'étais arrivé au pensionnat - et j'avais beau tenter de le nier en assumant une totale asociabilité qui n'était plus vraiment d'actualité, j'avais changé. Je connaissais beaucoup de personnes et le temps que je passais seul était généralement voulu - au gymnase par exemple.

Je regardais Anarchy qui marchait juste devant moi. Vraiment, c'était la même situation. Je me sentais un peu coupable de n'avoir pas de réponse à lui donner pour surmonter ça, une astuce magique ou autre. J'étais bien placé pour ça, pourtant ; mais au fond, j'avais changé naturellement et sans l'aide d'un remède spécifique. Je jetais un coup d'oeil bref aux alentours et pointais un train fantôme du doigt, la poussant presque à l'intérieur de la cabine et tendis deux pièces aux dirigeants. Il me sourit, actionna l'attraction et bien vite, nous projetant dans le noir. Un rêve d'enfance - le train fantôme. Frisson d'impatience.

- Pourquoi t'es si stressée pour rien ? T'as jamais eu l'occasion de parler avec quelqu'un ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockDim 17 Nov 2013 - 13:42


Tour de manège.
feat. Linkouneeet.

Elle aurait pu trébucher, se rétamer par terre et se transformer en une petite chose au visage trempé de larmes. La peur qui serre sa gorge, qui tétanise ses bras et surtout qui la tend comme un string. Et en même temps, l'excitation d'aller s'amuser, pour une fois en compagnie de quelqu'un. Mais avant qu'elle ne puisse se diriger vers un manège rassurant, des mains la poussent vers ... Le train fantôme.

HEIIIIIIIIIIIN ?! LE TRAIN FANTOME, IL EST SERIEUX ?! Les yeux écarquillés, Anarchy se voit obligée de monter dedans, affalée sur son siège comme si elle avait vu la mort. Sauf que la mort ... Elle allait la voir, si elle continuait. Réfléchir, vite, bien, très fort. Risque de crise cardiaque > Supérieur à 10%. Jamais elle n'a eu aussi peur, alors que bon Dieu, le petit train n'est même pas parti.

Retenant difficilement le hurlement qui chatouille ses lèvres à l'instant où la poignée est actionnée, elle s'accroche à ce qu'elle peut, en l'occurrence un bras de Gautier et la rampe de sécurité. Terrifiée, elle attend la fin, sa fin. C'est sûr, elle va se briser les cordes vocales dans ce manège.

▬ Pourquoi t'es si stressée pour rien ? T'as jamais eu l'occasion de parler avec quelqu'un ?

Si, des milliers de fois. Le matin-même, elle a gueulé sur Link. Ca compte, non ? Stessée à mort, elle n'ose pas le regarder, fixant désespérément le vide noir qui l'entoure désormais. Si elle ferme les yeux, si elle se bouche les oreilles et qu'elle braille des "LA LA LA", est-ce qu'elle aurait moins peur ? Est-ce que Gautier l'aiderait à ne pas se faire pipi dessus ? Est-ce qu'elle va mourir d'une crise cardiaque ici, dans cet endroit, juste là, dans les minutes qui viennent ?

Encore une fois, trop de questions. Encore une fois, trop de stress. Si elle avait des griffes, elles seraient présentement plantées dans la chair de Gautier et auraient crissé contre la rampe. Combien de temps ça dure, les manèges comme ça ? Deux secondes ? Quatre ? Plus de dix ? Elle réfléchit trop, tellement qu'elle a failli ne pas lui répondre.

▬ J-je ... J-j'ai .. En-enfin tout .. C-ça fait peur, voi-voilà !

Parler en bougeant, c'est pas facile. Parler en essayant de pas trop crier, d'est difficile. Si on ajoute à tout ça l'incertitude d'avoir entendu le "on va parler amour" du brun à côté d'elle, parler c'est presque impossible. Surtout quand on est Anarchy Kyara Scarlet, la traumatisée inutilement.

Le premier tournant. La première mort cérébrale. Un squelette, un rire de sa part. C'est censé être classique, si elle avait été seule, elle aurait peut-être pas eu aussi peur. Mais le savoir, LUI, à côté d'elle, ça la terrifie presque plus que le truc en plastique abîmé. Alors elle couine, comme un chiot apeuré.

Et elle s'accroche à lui. Sa vie en dépend. Heureusement qu'elle s'est coupé les ongles, il aurait souffert, sinon. A la limite de pleurer, elle cache ses yeux, elle refuse de regarder. Au départ, elle pensait qu'elle s'amuserait, rien qu'un peu. Mais là, non, non & putain non. amener une flippée comme elle dans un train fantôme, c'est comme emmener une petite fille chez Pedobear. C'est d'un sadisme horrible.

Elle souffle, murmure, chuchote. En espérant que Gautier l'entende, quand même.

▬ J-je ... S-suis dé-désolée ...

Oui, elle s'excuse. Quand même. Elle s'accroche à lui en mode chauve-souris, elle crie dès qu'un bruit suspect retentit. Qui n'aurait pas envie de la jeter par-dessus bord et de la laisser mourir d'une crise d'effroi ?

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia - modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockMer 20 Nov 2013 - 17:37

DLFHIFOZRFYGZFUOGZ

C'est lorsque je fis le mouvement pour monter dans le wagon du train fantôme que je mesurais toute l'étendue de ma stupidité. Il y avait des milliers d'attraction - du stand de tir à la grande roue en passant par le manège habituel aux chevaux qui tournent, mais j'avais pris le pire d'entre eux. Pour ma part, je n'étais pas réellement effrayé par ce genre d'attractions enfantines - mais quand on a quelqu'un comme Anarchy avec soi, il vaut mieux rester du côté 5-10 ans. Vous auriez pu lui lancer une peluche de licorne rose du stand de tir sur la tête qu'elle aurait fait un bond de trois mètres - une théorie qui restait à vérifier mais son comportement semblait, pour l'heure, témoigner de l'exactitude de cette hypothèse.

Elle semblait toujours stressée. Je savais qu'elle avait des difficultés à parler avec les autres - il suffisait de me voir quelques années plus tôt, mais de là à se comporter de cette façon, n'importe qui aurait pu penser que ses réactions étaient exagérées. Je savais que ce n'était pas le cas, la connaissant suffisamment pour savoir qu'elle n'était pas du genre à se faire remarquer, bien au contraire. Si elle aurait pu s'enterrer six pieds sous terre pour échapper au regard d'autrui, elle l'aurait fait. D'où ma question - parce que, même parmi les personnes les plus timides, c'était vraiment surprenant. Une phobie peut-être ? Je n'aurai su le dire.

Je m'accrochais au rebord du wagon en cas de secousse inattendu alors qu'Anarchy serrait violemment mon bras, m'arrachant presque la peau avec ses ongles. C'est si effrayant ? Regard bref pour les alentours, le squelette ridicule qui pendait au plafond et les décors mal faits - non, c'est bien ce que je pensais. Elle crie, couine, se cache, pleure presque - un sentiment de culpabilité pour le choix de cette attraction ridicule, alors qu'elle balbutie une réponse à ma question bien vite suivie d'une excuse. Elle s'accroche, sursaute à chaque bruit, serrée contre moi. Je déglutis silencieusement, puis me décide à prendre les choses en main. Tout du moins, essayer.

- Ne ferme pas les yeux, regarde, ce sont des attractions ridicules. Essaie de penser à autre chose.

Facile à dire, oui. Pour la rassurer, je l'enroule maladroitement d'un de mes bras, sans conviction. Comme si ça allait changer quelque chose. Je tire mon portable de ma poche - j'ai pris l'habitude de le garder avec moi, bien qu'il n'y ait pas de réseau. Il a encore une certaine utilité : je pioche dans mon répertoire et allume la musique à fond pour couvrir les bruits ridicules de l'attraction. Don't worry de Bob Marley devrait aller - c'est relaxant en plus de bien convenir à la situation. Je range mon portable dans ma poche et lui passe mon second bras dans le dos en gardant mes yeux fixés sur elle, dans l'attente d'une réaction. Espérant qu'elle se calme. D'ici une ou deux minutes, on sortira du train.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockSam 30 Nov 2013 - 8:58


Tour de manège.
feat. Linkouneeet.

▬ Ne ferme pas les yeux, regarde, ce sont des attractions ridicules. Essaie de penser à autre chose.

Aha. Lol. Mdr. Elle rit. Intérieurement. Penser à autre chose ? Impossible. Tout ce qui trotte dans sa tête de zombie, c'est les sons. Les images. Les sensations. En bonne soumise, elle ouvre quand même les yeux. Le flot de larmes auquel elle s'attendait ne vient pas. La surprise remplace la peur. Il la tient contre elle, il la serre pour la rassurer. Alors elle écoute.

La musique, ses paroles. Son coeur bat si vite qu'elle a l'impression de mourir sur place, d'avoir une crise cardiaque ; mais elle n'a pas peur. Elle est juste .. Elle est juste bien. Et ça fait bizarre. Tellement habituée à flipper, elle se pelotonne contre lui, elle cherche plus à comprendre. Elle sait pas ce qui lui prend. Peut-être que Bob Marley est un faiseur de miracles. Elle qui, d'ordinaire, se serait évanoui au premier contact, elle qui, normalement, aurait sauté du wagon pour s'enfuir en pleurant toutes les larmes de son misérable corps.

Finalement, les manèges terrifiants, c'est pas si mal.

Le train ralentit. Ils sortent, tous les deux. Aussitôt, Anarchy se détache, tellement rouge qu'on aurait pu croire que tout son sang s'est canalisé dans son visage. Elle se gratte la tête, elle balbutie. Mentalement. Incapable de prononcer un mot, elle se contente d'éviter son regard. Après une grande inspiration, elle finit par tout débiter, d'une voix si ténue qu'elle est même pas sûre qu'il entende ce qu'elle raconte.

▬ Je sais pas pourquoi j'ai réagi comme ça, je sais pas ce qui m'a pris. J'ai peur de tout et de rien, même de toi. Je comprends pas pourquoi tu m'as pas tué dans ce manège. Je sais pas pourquoi t'es comme ça, pas plus que je sais pourquoi moi je suis comme ça. Mais je ... Enfin je ... Merci.

Ca n'a pas voulu sortir. C'est resté coincé dans sa gorge, comme une boule, comme quelque chose qui l'empêcherait de respirer. Elle a envie de pleurer, de se barrer en courant, de plus jamais le revoir. Encore une fois, son rythme cardiaque s'affole, ses joues s'embrasent, ses membres se tendent. Elle a du mal à faire venir l'air dans ses poumons. Comme si elle était dans l'eau, comme si elle nageait sans air depuis des siècles, et qu'elle s'était toujours pas habituée.

Elle lève les yeux vers lui, elle le fixe. Pour la première fois, elle baisse pas le regard. Elle est pas capable de parler, alors elle se contente de regarder, d'observer, de déduire. Il a pas l'air si méchant. Alors pourquoi il lui fait si peur ? Pourquoi elle se sent si conne ? Parce qu'elle l'est.

Au bout d'un moment, elle ferme les yeux. Elle respire, le plus calmement possible. Elle a peur de passer pour une folle, pour une dégénérée, pour une barj. Mais il faut qu'elle demande, il faut qu'elle sache. Sinon, elle va mourir par manque d'air. Alors elle lâche, dans un soupir, dans un murmure à peine percevable. Y a plus personne, à part elle, à part lui.

▬ Pourquoi ... Pourquoi tu as dis "on va parler amour" ?

La boule s'en va presque. L'envie de vomir disparaît. Mais elle le regarde pas. Elle garde les pupilles vrillées sur le sol, sur ses pieds tremblants. Elle peut pas les lever, elle peut pas bouger. Toute sa carcasse s'ébranle d'appréhension. Comme un coup de tonnerre, comme si elle était en train de toucher un fil électrique. Elle a juste peur, peur de tout casser, peur de le faire fuir, comme elle a fait fuir tellement de gens.

Parce que putain, demander ça, c'est pas intelligent. Anarchy, t'es la chose la plus stupide au monde. Mais t'as pas balbutié. Donc sois fière. Pleure pas. Dans dix secondes, tu pourras te barrer. En courant.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia - modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockVen 6 Déc 2013 - 23:12

DLFHIFOZRFYGZFUOGZ

C'était comme s'endormir après une pensée heureuse - ou comme rêver d'une façon tellement réaliste, dans un contexte si merveilleux qu'on finit par perdre toute notion et se confondre avec la réalité. Clairement, un instant que je n'aurai jamais imaginé partager avec quelqu'un en vrai - le fait de protéger une personne. Je restais silencieux quelques instants, extérieur à toute parole - savourant ce sentiment que je n'avais jamais eu l'occasion de goûter jusqu'à maintenant. Jusqu'à présent, ce n'était qu'un petit jeu pour rire - une illusion que je me donnais avant de décamper avec Anarchy pour nous planquer quelque part. Cette fois, pour la première fois, ça me semblait authentique - et non pas une simple mise-en-scène.

J'entends ses cris, ressentais ses frissons, mon corps se secouait à chacun de ses sursauts et mes mains caressaient machinalement sa chevelure pour la rassurer, un geste frénétique qui se rapprochait du réflexe. Des paroles prononcées sans réflexion particulière, et dès à présent, une impossibilité totale de prendre la parole sans cet étrange sentiment de paraître ridicule à ses yeux. Qu'aurais-je dit, après tout ? Que ses réactions étaient idiotes ? J'avais beau le penser un peu, au fond, du fait que je trouvais cette attraction d'un ridicule absolu, je ne m'offris pas le loisir de lui faire part de ma pensée et attendis simplement la fin du voyage.

Je descendis, pensif, remettant correctement mon t-shirt froissé sans y prêter réellement d'attention, j'enregistrais les paroles d'Anarchy. Des mots sincères, une décision de franchise qui ne manqua pas de me toucher, bien que le fait que je lui fasse peur m'arrache une grimace. Il n'y avait pas plus improbable dans le genre - haut comme trois pommes et une tête de gosse, qui pouvait bien me craindre ? Elle ne finit pas sa phrase, l'étouffant à moitié dans ses lèvres crispées mais j'avais compris ce qu'elle voulait dire. Je lui adressais un sourire assez léger, encore un peu secouée par ses mots auxquels je ne m'étais pas préparé.

- Je sais pas non plus, mais tu sais je... je pouvais pas te laisser pleurer comme ça sans rien faire, tu vois.

Et ça aussi, c'était sincère. À l'instant, je n'avais rien ressenti de plus qu'un fort sentiment de culpabilité par ce que j'avais moi-même causé - et les pleurs de la demoiselle ne m'avaient pas laissé insensible, je me sentais obligé de réagir pour l'aider. Elle l'avait sûrement compris - dans son regard, je ne lisais rien de plus que de la reconnaissance. Bien, parfait. Je n'avais pas envie de la décevoir au cas où elle me prenne pour le héros du siècle. Puis elle posa l'ultime question. La question qui manqua de me faire sursauter, auquel ma première réaction fut un rire d'imbécile lorsque je me rendis compte qu'elle n'avait pas compris le second degré.

- C'était une blague, enfin, une façon de dire qu'on allait parler de choses sérieuses. Si tu vois ce que je veux dire. Rien à voir avec l'amour, hein ! À propos de, euh... pourquoi tu évites les gens de cette façon.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockVen 20 Déc 2013 - 18:13


Tour de manège.
feat. Linkouneeet.

▬ Je sais pas non plus, mais tu sais je... je pouvais pas te laisser pleurer comme ça sans rien faire, tu vois.

L'envie de faire demi-tour avec cette simple réponse titille la petite brune, qui se tortille un peu sur ses pieds. Elle est stressée, malgré tout. Et peut-être un peu traumatisée, pour le moment. Trop d'émotions, de peur, de questions. Y a trop, beaucoup trop de choses dans son crâne. Une migraine ponte déjà le bout de son nez, fuck.

▬ C'était une blague, enfin, une façon de dire qu'on allait parler de choses sérieuses. Si tu vois ce que je veux dire. Rien à voir avec l'amour, hein ! À propos de, euh... pourquoi tu évites les gens de cette façon.

Une blague. C'était juste une foutue blague. Anarchy déglutit en tripotant nerveusement ses doigts. Pourquoi elle évite les gens ? Il vient de répondre à cette question. Elle pousse un soupir, et ravale une nouvelle fois sa salive. Il faut qu'elle s'assoit, où elle va s'évanouir. Sans un mot, d'un simple geste, elle l'invite à se placer sur un banc, et prend l'initiative.

Elle n'en a parlé qu'une fois, de ça. Et Gautier n'est pas un psychologue. Gautier ne comprendrait pas. Personne ne peut comprendre Kyara. Triste existence.. Alors qu'elle est capable de définir les sentiments de chaque personne qui la touche, elle est dans l'incapacité de se faire comprendre. Cette simple pensée réussit à plomber son humeur, bien qu'elle n'en laisse rien paraître.

▬ .. Pourquoi j'évite les gens..?

Sa voix est si faible que lui seul pourrait l'entendre. Prenant une grande inspiration, l'adolescente tire légèrement sur sa jupe, essayant vainement de trouver ses mots.

▬ Pour faire.. Court.. Je suis juste asociale, enfin.. J'aime pas.. Quand ils sont trop nombreux.. Et puis..

C'est trop dur, de raconter ça. Si sa mère ne l'avait pas laissée avec cet instituteur effrayant, si elle était venu la chercher comme promis, si elle avait été là, comme une mère doit être là... Anarchy serait peut-être plus ordinaire. Son regard est rivé sur le sol, un caillou immobile, comme sa carcasse.

▬ Bref.. Ils me font tous peur.

Maigre résumé que voilà. Elle se force à sourire, à lever les yeux vers lui, un court instant. Il ne lui fait vraiment peur, il l'intimide juste. Avec son mètre vingt - les bras levés -, elle se sent en sécurité, et en même temps en danger. Son côté parano, certainement. Plusieurs scénarios se creusent dans sa tête, plus horribles les uns que les autres ; il pourrait faire comme Mei, la forcer à faire des choses qu'elle n'aurait jamais voulu faire, un suicide aérien, pratiquement.

Stop. Ne pensons pas à des choses si.. Négatives. Elle s'appuie contre le dossier, ses petites jambes si serrées que le sang aurait dû se bloquer. Elle a juste envie de s'amuser, pour une fois qu'elle est dans un parc d'attractions.

▬ .. Tu voulais juse savoir.. Ca ?

Histoire qu'elle soit fixée, qu'elle sache si ça vaut la peine de rester. Elle pourrait s'enfuir sans lui jeter un regard. Mais en faisant ça, elle écraserait toutes ses chances de rester amie avec lui, et ça, c'est extrêmement négatif.

Bref, tout dépend de lui.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia - modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockMar 24 Déc 2013 - 13:09

DLFHIFOZRFYGZFUOGZ

La question est posée. Sûrement la pire pour elle. C'est pas comme demander à l'intello de la classe les devoirs du jour ou sa moyenne à l'année au pire cancre du pensionnat, c'est pire encore. Abordez une fille dans la rue et demandez-lui de se foutre toute nue - c'est comme ça que je me sentais. Au fond, je me sentais un peu mal de la questionner sur elle, d'autant qu'elle n'avait pas l'air très encline à en discuter avec quelqu'un. En elle, je me revoyais quelques années plus tôt, passant par les couloirs les moins peuplées, enfilant mes écouteurs pour ne pas avoir à entendre les discussions ou les commentaires sur mon chemin, les yeux rivés sur mon écran de mp3 sans avoir rien à y faire, simplement pour éviter les regards.

J'étais bien content d'avoir changé. Au fond, peut-être avais-je simplement envie de l'aider parce qu'elle me ressemblait sur ce point. Je l'écoute, elle répète la question d'une voix faible, comme craignant qu'une autre personne en vienne à écouter la conversation. Tout comme moi, ne me confiant qu'à une poignée de personnes. Lysander autrefois. Elle parle et je l'écoute attentivement - ne pouvant me résoudre à revoir son regard paniqué, j'écoute malgré tout, surpris de ne trouver aucune raison à ce comportement. Peut-être ne veut-elle pas en parler. Rien que de m'imaginer l'entendre confirmer cette pensée en me contant les aventures d'un psychopathe qui l'a effrayée ou autre, je me sens mal. Mieux vaut ne rien ajouter.

- Je voulais juste savoir ça, mentis-je.

J'attends quelques instants avant de reprendre, balaie rapidement les alentours du regard. On se tient debout dans l'allée, personne ne fait vraiment attention à nous. Les gens sont au plus proches à quelques mètres, sur une attraction. Des rires d'enfants, des voix de parents fâchés, des pleurs quelques fois. J'y songe, je me questionne - que faire ? Je prends une inspiration, plonge mes yeux dans ses iris émeraudes et d'une voix plus ou moins assurée, balance toute la vérité.

- J'étais comme ça avant. J'étais asocial. C'était tellement ridicule que même toi, tu aurais ris en me voyant. J'évitais tout le monde, je passais toujours par les couloirs les moins peuplés, je mettais mes écouteurs pour ne pas entendre les autres, je faisais semblant de changer la musique de mon mp3 pour ne pas avoir à affronter les regards des autres. Je ne voulais pas m'isoler, mais j'avais peur de m'approcher des autres. Et puis au final... j'ai eu de la chance en me faisant des amis. J'en ai pas pas mal, maintenant ! Je pourrai te les présenter, si tu veux.

Je laisse à nouveau un blanc. Je l'observe, en quête d'une réponse. Il n'existe personne qui voudrait passer sa vie seule, même si elle ne peut rien y faire. On m'a aidé, et aujourd'hui, je veux aider aussi. OUI OUI JE SAIS, on va me charrier genre je suis un héros ou un preux chevalier mais non, n'est-ce pas juste humain ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockVen 27 Déc 2013 - 1:23


Tour de manège.
feat. Linkouneeet.

▬ Je voulais juste savoir ça.

Menteur. Elle sourit, prenant ce mensonge d'une bonne façon. Il ne veut juste plus l'incommoder avec ses questions, et l'épargne. Rien de bien méchant. Le soulagement envahit la petite brune, comme une brise qui l'enserre doucement. Elle a l'impression que ses épaules se détendent, que plus rien de mauvais ne peut lui arriver aujourd'hui.

Menteuse.

▬ J'étais comme ça avant. J'étais asocial. C'était tellement ridicule que même toi, tu aurais ris en me voyant. J'évitais tout le monde, je passais toujours par les couloirs les moins peuplés, je mettais mes écouteurs pour ne pas entendre les autres, je faisais semblant de changer la musique de mon mp3 pour ne pas avoir à affronter les regards des autres. Je ne voulais pas m'isoler, mais j'avais peur de m'approcher des autres. Et puis au final... j'ai eu de la chance en me faisant des amis. J'en ai pas pas mal, maintenant ! Je pourrai te les présenter, si tu veux.

Elle cligne des yeux, surprise. Elle le fixe, perdue comme un chiot sans sa mère. Et puis elle comprend, elle sursaute, elle se mord la lèvre inférieure. Des amis ? Se faire des amis ? Elle n'en a pas assez ? Il lui en faut toujours plus ? Pourquoi voudrait-elle rencontrer d'autres personnes ? Il n'a pas compris qu'elle se sentait bien sans trop de monde ?

▬ G-Gautier... Je.. Je suis agoraphobe, au cas où.. Tu n'avais pas compris..

Et s'il ne sait pas ce que ça veut dire ? Elle se racle la gore, serre les poings. Sa respiration se fait plus lente, plus posée, plus calme. Elle doit juste rester calme, et s'expliquer comme elle le peut. Son regard se rive sur le sol, à ses pieds. Le regarder serait impossible, maintenant.

▬ J'ai peur des grands espaces et.. Par ricochet, des foules. Ces manèges ne sont pas rassurants.. Ils sont si gros, si l'un d'eux me tombe dessus, je pourrais..

Sa voix s'éteint, une nouvelle fois. Les larmes coulent, sans qu'elle puisse s'en empêcher. Elle recule de trois pas, toujours sans le regarder. Son coeur bat trop vite, bien trop vite. Bon Dieu, il faut qu'elle se calme. Prenant une profonde inspiration, elle lève finalement les yeux. Il a l'air si calme, si.. Si rassurant. C'est pas possible, d'avoir peur de lui.

▬ Tu sais, quand je touche les gens.. Je ressens tout comme eux. Ils aiment pas ça, c'est normal.. Donc j'ai peur d'eux. Alors.. Je pense.. Que je serais pas capable de rencontrer tes amis...

Elle lâche tout, inutilement. Elle n'a pas besoin de lui parler de son don, mais elle le fait, comme une blessure indélébile, qu'on souhaite cacher à tous sauf à quelques personnes. Ce pouvoir, cause de toute cette peur qu'elle ressent. Elle touche sa propre joue, du bout des doigts.

Et elle lui sourit.

▬ Gautier... On est.. Amis, pas vrai ?

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia - modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockSam 28 Déc 2013 - 20:34

DLFHIFOZRFYGZFUOGZ

Gros blanc.
C'est quoi ça, agoratruc ? Je clique des yeux. Une fois, deux fois. Je tente de fouiller dans ma mémoire, tente de trouver un mot qui s'apparenterait à celui-ci, un mot que je connaisse déjà. Omnibulé dans un combat intérieur, je reste silencieux à ses mots, ne lui réponds pas. Je reste de marbre, le regard pensif, l'expression neutre. Au cas où je n'avais pas compris, le fait étant que je comprends encore moins qu'avant. Il fallait qu'elle me sorte un mot encore plus compliqué qu'elle ne l'était elle-même. Je n'étais pas une lumière, au cas où elle, n'aurait pas compris. Je grimace, soupire, lui faisant comprendre mon incompréhension. Elle semble tilter puisque aussitôt, elle explique, cette seule description semblant l'effrayer.

J'écoute, silencieux, attentif. J'écoute les mots qui viennent me saisir à la gorge, me rappeler ma volonté de la socialiser, la raison de notre présence ici, et la raison, au fond, de sa peur actuelle. Si je ne l'avais pas invitée, tout aurait été parfait. Elle aurait pu rester dans sa chambre, s'amuser avec ses amis, peut-être avec moi, si jamais, sans porter un regard craintif sur les alentours et fondre en larmes. Si seulement, me dis-je. Mais rien ne sert de culpabiliser, je le sais bien. Je déglutis, me reprends, ravale les excuses qui me brûlent la gorge et l'écoute.

Elle enchaîne, elle s'explique, me parle dans le même temps de son don. J'acquiesce de la tête, réceptif au fait d'avoir un pouvoir qui fonctionne de façon automatique. À la différence près que le mien est avantageux, ceci dit. Je réfléchis, tente de trouver les mots justes. Je ne veux pas la bousculer alors je reste prudent, calme, rassurant. Je veux parler, mais c'est elle qui prend la parole. Une question, cette fois. Une question qui me fait chauffer les joues, m'arrache un sourire et me met mal à l'aise. Cette fois, pour une seconde, les rôles s'inversent.

- Bien sûr que nous sommes amis ! QUELLE QUESTION !

Je lui souris, m'avance pour la regarder dans les yeux, tente de la rassurer. La mettre à l'aise, dans un sens - bien que dit comme ça, avec Anarchy, ça semble un peu ridicule. Que faire d'autre, de toute façon ? Un câlin ? Sûrement, mais c'est comme envoyer une fille arachnophobe dans un bocal plein de mygales, vous me verrez jamais chercher de l'affection physique par moi-même. Je réfléchis un instant, puis décide de laisser tomber les calculs. Je soupire un grand coup et plonge mon regard dans le sien, et exprime ma pensée.

- Je ne prétends pas le faire aussi bien que toi, mais je pense que je savais ce que les gens pensaient à l'époque aussi. Sûrement qu'ils riaient de moi, qu'ils s'énervaient, je ne saurai dire... mais au fond, tu as juste à ne pas y penser, non ? Et puis, je suis sûr que tu peux rencontrer des gens géniaux, qui ne te feront ressentir que du bonheur.

La dernière phrase est à double sens, et pourtant, c'est involontaire. En guise d'exemple, je lui tends mon bras, prenant le risque de lui faire peur. Sonde-moi, dit ce geste.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockLun 30 Déc 2013 - 10:28


Tour de manège.
feat. Linkouneeet.

Elle est surprise. Surprise d'avoir eu le courage de poser cette question. De l'avoir posée en souriant. D'avoir sourit en le regardant. C'est la première fois qu'elle a autant de couilles qu'une personne normale. Mais encore plus surprise de sa réaction à lui. Ses joues qui deviennent légèrement roses, ses lèvres qui s'étirent d'un air gêné. Jamais elle n'a réussi à faire rougir quelqu'un, de toute son existence. Ca n'a rien de spécial, mais c'est quand même encourageant.

▬ Bien sûr que nous sommes amis ! QUELLE QUESTION !

Elle serre les dents, elle ne bouge pas. Elle a des amis, elle n'est pas toute seule. Mais il ne faut pas qu'elle laisse ses propres émotions affluer, ou elle pleurerait à coup sûr. Déglutissant, elle reste immobile, même en le voyant s'approcher. Se faisant encore plus petite qu'elle ne l'est, Anarchy se tend, de nouveau. Mais elle ne détourne pas le regard, fixant ses yeux sans même fléchir.

▬ Je ne prétends pas le faire aussi bien que toi, mais je pense que je savais ce que les gens pensaient à l'époque aussi. Sûrement qu'ils riaient de moi, qu'ils s'énervaient, je ne saurai dire... mais au fond, tu as juste à ne pas y penser, non ? Et puis, je suis sûr que tu peux rencontrer des gens géniaux, qui ne te feront ressentir que du bonheur.

Des gens géniaux ? Elle plonge quelques instants dans ses pensées. Haven est gentille mais.. Elle est trop protectrice pour être considérée comme une amie en soit. Lenzo. Lenzo est son amie, la plus grande amie qu'elle a dans ce pensionnat. Bretzel aussi, en un sens...

La brune revient à la réalité, sursautant. Il est plus proche que ce qu'elle pensait. Légèrement stressée, elle le regarde, le bras tendu. Elle ne comprend pas, pendant plus longs instants. Et puis ça tilte. Elle écarquille les yeux, se mord la lèvre inférieure. Si ça se déclenche pas ? Ca ne marche pas à tous les coups. Elle inspire profondément, sort sa main de la poche où elle l'avait caché. Si ça marche, elle va se perdre.

▬ Ca.. Ne marche pas toujours.

Elle ferme les yeux, et pose enfin sa main sur son bras. Elle se tend, comme une minuscule onde de choc fait frémit ses doigts. Et puis elle tombe, mentalement. Tout arrive en elle. La compassion, l'affection, tout. Son coeur bat plus vite, elle serre instinctivement. Ce qu'elle cherche n'y est pas, ce dont elle a peur n'a jamais été présent. Elle en est sûre maintenant, il l'apprécie.

Au bout de quelques minutes, elle le lâche, rouvrant les yeux. Ses joue sont rouges, sa respiration un peu saccadée. Ca pompe l'énergie, en plus de se déclencher aléatoirement. Un léger sourire se peint sur son visage, elle range sa main.

▬ Okay.. Maintenant, dis-moi.. Pourquoi tu voulais ça..?

Elle a besoin de le savoir, plus qu'autre chose. Son rythme cardiaque refuse de ralentir, c'en est presque douloureux.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia - modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockVen 3 Jan 2014 - 12:10

DLFHIFOZRFYGZFUOGZ

Je regrette mes mots immédiatement après les avoir prononcés. Je réfléchis plusieurs fois à mes phrases, me frappe la tête, me mords la langue et cherche un endroit où m'enterrer. Qu'est-ce que je fiche, vraiment ? Je ne peux pas me permettre de lui faire la morale. Si elle est incapable de changer, il n'en restera que des critiques, de la déception... la soutenir n'était pas mieux ? De cette façon, elle aurait pu avancer davantage. Se faire un nouvel ami, par exemple - ou tout du moins, poser une certitude sur cette amitié déjà existante. Mentalement, je me frappe la tête sur un mur, et décide finalement de me reprendre.

Elle s'approche pour me sonder et je décide de mettre ces remords de côté, pour me morfondre plus tard. Je pense à elle, uniquement elle - me concentre sur notre relation, nos moments vécus ensemble, nos paroles échangés, ce tour dans le manège... je me sens bien durant quelques secondes, comme si quelqu'un partageait mes doutes, mes souvenirs, mes sentiments. Comme si quelqu'un me comprenait totalement. Je ne suis pas énervé, au contraire, ça me fait du bien. Enfin, ce sentiment s'éloigne, la déception se peint en moi et je cligne des yeux, revenant alors à la réalité, sa question me prenant de court. Pourquoi ?

- Pourquoi hein... en vérité, je sais pas du tout.

Je la regarde dans les yeux - le regard qui fout toute personne sérieuse hors de rage. Pas ma faute si j'ai un air imbécile dans les yeux, si je suis incapable d'avoir l'air d'un type qui porte ses couilles pour dire ce qu'il pense vraiment. Moi, je suis comme ça. Au fond, je ne suis pas encore sûr de ce que je pense alors je ferme les yeux et prends le temps d'y songer. Durant quelques secondes, je reste silencieux, je fais le tri. Je ressors tous ces pensées qu'elle vient d'explorer, je fais face à la réalité. Et puis, j'arrête de réfléchir. Je la regarde et je me concentre sur elle, laissant ma bouche parler d'elle-même.

- C'est parce que tu es comme moi, parce que j'ai beau en rire, je ne veux pas voir quelqu'un d'autre être dans une telle galère. Et aussi, depuis tout ce temps, je suis beaucoup attaché à toi. J'ai pas envie de... que tu restes toute seule.

Tout est dit. Je soupire, expirant toute la pression. Première fois que je parle aussi clairement à un proche... en face. Putain, mais comment fait Cale ?

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clockMer 8 Jan 2014 - 15:38


Tour de manège.
feat. Linkouneeet.

▬ C'est parce que tu es comme moi, parce que j'ai beau en rire, je ne veux pas voir quelqu'un d'autre être dans une telle galère. Et aussi, depuis tout ce temps, je suis beaucoup attaché à toi. J'ai pas envie de... que tu restes toute seule.

Tu es comme moi. Premier pic dans le coeur. Elle serre les dents. Non, ils ne sont pas pareils. Lui il a réussi à changer, il a évolué et il n'a pas l'air de régresser. Ils sont différents, ils sont si différents.. Il a tort, il ment pour lui faire plaisir, il..
Elle sait bien qu'elle-même est en train de se mentir. Il le pense vraiment, de la même manière qu'elle se juge inutile et sans espoir. Déglutissant, elle soutient du mieux qu'elle le peut son regard, l'impression d'être brûlée au fer rouge rien qu'à la vue de ces yeux lui donnant la subite envie de tourner les talons.

Un long silence s'installe, le temps qu'elle fasse le tri dans ses pensées. Comment interpréter ce qu'elle ressent, comment lui faire comprendre ce qu'elle essaye désespérément de dire ? Prenant une grande inspiration, elle tourne la tête, incapable de le fixer pour s'exprimer.

▬ Et si... Si j'étais bien, comme ça ? J'veux dire.. Si je voulais pas changer, être entourée constamment de gens que je connais pas vraiment, ça me plairait peut-être pas. Tu dis.. Qu'on est pareil, que je suis comme toi. Mais c'est pas totalement vrai, tu sais ? Enfin... J'ai jamais dis. J'ai jamais dis que je voulais avoir pleins d'amis.

D'accord, elle s'emporte un peu. Elle dit peut-être des trucs qui faut pas, mais ça sort tout seul, c'est impossible à retenir. Alors elle continue, son ton devenant à chaque respiration un peu plus triste.

▬ J'ai pas envie de changer, qu'on ne me remarque pas, ça me va très bien... Soupir.
▬ D'accord, je mens très mal... Mais.. Enfin, vu comment tu le dis... Sois honnête. Je te fais pitié, pas vrai ?

Sourire. Sans aucune joie. Juste un sourire, même pas sincère, un sourire qu'elle esquisse simplement pour masquer sa raideur, et pour ignorer la boule dans sa gorge. A quoi elle s'attendait ? Qui n'aurait pas pitié d'un petit truc invisible et frissonnant dans son coin ? Qui n'aurait pas envie de la tirer de l'ombre, ou même de l'y enfoncer encore plus ?

Elle ne dit plus rien, elle serre les poings. Si elle n'avait pas posé de question, certainement qu'elle se serait enfui après avoir prononcé sa dernière phrase. Tête basse, les bras ballants mais les phalanges blanchies, elle attend.
Elle attend qu'il lui enfonce un nouveau pic dans la poitrine.

© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia - modifié.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥   Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥ 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Terminé. || DLFHIFOZRFYGZFUOGZ. (sisic'estuntitre) | Pv Linkounet. ♥
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Caution : Chemical hazard. [Terminée.]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» [Validée]Saya Nishikata [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: