Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 En pleine filature

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: En pleine filature   En pleine filature 1400359500-clockLun 18 Nov 2013 - 13:56
En pleine filature Hetalia_Sealand_by_Nekobakashinigami

En pleine filature

Feat : Evangeline Stark

Encore une fois, tu étais monté trop haut mais... Pour une fois, tu avais une excuse valable. Enfin tu pensais que ça marcherait comme excuse. Disons que tu avais commencer à grimper les marches qui menaient à l'étage de ta classe mais lorsque tu as entendu un camarade dire que vous aviez cours de maîtrise de pouvoir, tu as commencé à trembler.
Oui, non pas que tu n'aimais pas cette matière puisqu'elle était importante pour toi mais c'était... Oui, c'était le professeur le problème :

Max : « Je pourrais jamais rentré dans la classe... Il me fais trop peur le grand monsieur... J'ai pas envie ! J'irais pas ! »

Tant pis pour toi alors, le Professeur Wargrave allait certainement te marquer absent mais tu ne pouvais tout simplement pas rester dans la même pièce que lui parce que, depuis que tu l'as vu punir un élève assez sévèrement, tu avais peur de lui alors qu'il ne faisait que son travail c'est à dire essayer de faire régner l'autorité dans son cours. Cependant, il fallait que tu fasses vite avant qu'il ne te voie. Malheureusement, petit Max, tu voulus partir à l'instant même ou le professeur monta les escaliers pour arriver en classe. Aussitôt, ton petit corps se figea, comme paralysé alors que le professeur te regardais sans vraiment comprendre.
Vite, une idée ! Tu réfléchis rapidement, pour finir par répondre, lâchant la première excuse que tu avais trouvé :

Max : « Je... Ba... J'ai laissé Maxi dans mon cabanon et faut que je le prenne parce que... Ba... J'aime pas le laisser seul... »

Mais le professeur ne sembla pas t'avoir entendu et rentra dans la classe avec les élèves qui étaient bien rangés derrière lui. Tu eus un soupir de soulagement mais tu pris soudainement peur lorsque le professeur te demanda d'entrer dans la salle, parce que son cours n'attendait que toi pour commencer. Sans comprendre pourquoi – disons que la peur t'avais donné des ailes – tu as couru de toutes tes petites jambes, serrant ta peluche en forme de lapin bleu – le fameux Maxi – tout contre toi sans savoir que tu montais les escaliers pour arriver à l'étage supérieur, c'est à dire au quatrième étage.
Là, tu t'arrêtas essoufflé, les mains sur les genoux, soufflant fortement, pour essayer de reprendre une respiration correcte. Tu entendais ton petit cœur frapper fortement contre ta poitrine comme s'il essayait, lui aussi, de se sauver. Plusieurs minutes plus tard, tu réussis à te calmer et tu regardas tout autour de toi :

Max : « Oh... Mince ! Je suis à l'étage des classes A et B... Je crois que j'ai trop couru... »

En plus, tu étais tout seul et cet étage était vraiment impressionnant pour toi. Heureusement, la plupart des élèves étaient en cours donc personne ne pouvait voir que ce n'était pas ton étage et que, logiquement, tu n'avais rien à faire ici. Cependant, voyons le bon coté des choses : au moins tu pourrais observer comment les élèves de la classe B travaillaient.
Non parce que, encore une fois, tu avais cette classe en admiration totale ce qui était assez étrange puisque la logique aurait voulu que ce soit la classe A – la meilleure en somme – qui te fasses rêver mais, au contraire, les élèves de cette classe te faisaient peur, un peu comme le professeur Wargrave en quelques sortes. Alors, lentement, tu avanças dans les couloirs vides lorsque soudain tu entendis des bruits de pas. Mince ! Quelqu'un arrivait par ici !
Aussitôt tu te cachas contre un mur et, heureusement, la fille qui passa par là fit demi tour. Doucement, tu sortis ta tête puis tu avanças lentement, la suivant pour t'apercevoir qu'elle était rentrée dans une classe. La porte était ouverte certes, mais tu n'osas pas y entrer donc, te cachant de nouveau dans un recoin d'un mur, tu l'observa timidement, priant pour qu'elle ne t'ai pas repéré
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: En pleine filature   En pleine filature 1400359500-clockMar 19 Nov 2013 - 20:38


De la chaleur moite de la salle de cours au froid mordant du couloir, le contraste la saisit. Même la différence de lumière vient chiffonner ses pupilles. Sortie peut-être trop rapidement de cette atmosphère bouillonnante, elle presse le pas, comme pour accélérer le temps et être déjà dans la salle de musique qu’elle sait libre à cette heure-ci. Mais non, à cet instant, elle sent qu’il lui manque l’essentiel. Demi-tour toute. Et entre-temps, la salle s’est vidée. Dire qu’elle avait oublié la moitié de ses affaires ainsi que son violoncelle qu’elle n’avait pas eu le temps de déposer avant. L’esprit juge et parti, s’accorde sur cette journée bien trop longue.

Elle soupire, fait du grabuge entre les tables et chaises. Aucune place pour la discrétion avec un instrument pareil. Et là, alors que sa liberté était sur le pas de la porte, elle s’évapore pour mieux laisser apparaître sa prison méritoire qui lui bloque méchamment la route. Entre-deux, dans l’entrebâillement, le professeur étourdi monologue sur son incompétence. « Un article important. Une référence en son genre. D’une utilité capitale pour la suite de vos études ! » Et pourtant, il a oublié de nous le donner. Même plus ! D’en faire des copies pour chaque élève. Sommes-nous réellement censés recevoir la meilleure éducation dans ce pensionnat ? Il y aurait parfois bien des raisons de remettre en cause cette promesse. Elle n’en pensait pas moins, mais ne disait mot. Abandonnant, ses livres et son violoncelle, Evangelyne accompagne l’homme distrait. Impossible de ne pas noter qu’il pourrait se perdre rien qu’en changeant de salle. Boulet. Quelques copies et LMS plus tard, la négligence fut réparée. Les 6-A auraient de la lecture en cas d’insomnie cette nuit.

De plates excuses en remerciements, les rôles semblaient inversés entre les deux protagonistes. La jeune fille ne réagissait presque pas, réduisant même ses phrases à de simples « Mmh… » pour que la situation tourne court. Et cela ne fut qu’après cinq longues et ennuyeuses minutes que le calvaire prit fin. Retour en salle, rien n’avait bougé. Encore heureux. Le violoncelle en bandoulière, les livres dans les bras, rien ne l’arrêterait maintenant, c’était sûr. Le pas gracile, la démarche confiante. A l’horizon, la distraction n’a pas sa place, pas même les quelques salutations polies de certains qu’elle ignore royalement. Et enfin, elle arrive à destination. Première fausse note : l’agitation perceptible derrière les murs. Deuxième erreur : la porte entrouverte. Et troisième faute : la présence du… d’un… club de musique ? L’exaltation s’empare de certains qui se lèvent, interrogeant haut et fort « Un nouveau membre ? ». Ce à quoi elle répond par un simple claquement de porte.

Des bâtons dans les pattes ? Une farce du destin ? Cela n’avait rien de drôle, tandis que l’agacement pointait le bout de son nez… Qui plus est lorsque son instinct tilt sur une ombre importune. Hallucination ?

Retour à la case départ, n’oubliez pas de passer par l’administration pour consulter le planning. Tout ça pour ça ? La salle d’où elle venait était libre… Au grand damne de son temps et de son énergie qu’elle se plaît à économiser. Elle rebrousse chemin, son nouvel oasis de paix en tête. Mais c’était sans compter sur cette persistante sensation. Elle se stoppe, se retourne quelques fois. Mais rien. Ou du moins, juste une impression…

Pressentiment. Espionnage en cours du soir ? Il y aurait-il une nouvelle matière enseignée à Prismver ? Et dire qu’on ne lui a rien dit…


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: En pleine filature   En pleine filature 1400359500-clockMer 20 Nov 2013 - 15:26
En pleine filature Hetalia_Sealand_by_Nekobakashinigami

Non, c'est pas vrai ! J'espionnais pas !

Feat : Evangeline Stark

Toujours bien caché, tu observais silencieusement la jeune fille. Tu te demandais si tous les gens de la classe A étaient aussi bizarres que ta camarade de cabanon qui, pour le coup, te faisais vraiment peur même si ce n'était pas de sa faute.  Non, la jeune fille que tu observais ne semblait pas lui ressembler et cela te rassurais quelque peu même si  tu la trouvais tout de même impressionnante alors tu continuais à l'observer le plus discrètement possible.
Apparemment, ça devait marcher puisque la jeune fille ne te remarqua pas. Quel suspens ! On dirait un détective privé en pleine enquête ! Quelque part ça te plaisais mais en même temps, il fallait apprendre à gérer le stresse de cette « filature » et c'était quelque chose de nouveau pour toi. De plus, il fallait toujours veiller à être silencieux et ne surtout pas te faire repérer.
Serrant Maxi contre toi, comme si ta peluche était une présence rassurante pour toi, tu te mis sur la pointe des pieds pour essayer de l'observer plus en détails mais... :

Max : « J'arrive pas bien à voir ce qu'elle fait... »

Petit curieux, il fallait que quelqu'un t'apprenne que c'était mal d'espionner les gens comme ça, surtout que tu n'avais pas de mauvaises intentions certes, mais ton geste pouvait être mal interprété par la jeune fille que tu observais sans sa permission. En même temps, vu ta timidité, il ne te serais jamais venu à l'esprit de l'aborder, en sachant que c'était une élève de classe A
En plus tu l'observais sur son lieu de travail, dans sa classe. Tu ne savais pas vraiment pourquoi mais cette jeune fille t'intriguais . À un moment donné, tu pensais bien à utiliser ton pouvoir mais... Il ne passait vraiment pas inaperçu pour le coup : en effet, il y avait plus discret qu'un Griffon, surtout en plein dans la salle de la classe A, n'est ce pas ?

Max : « Je devrais peut être partir d'ici... J'ai rien à faire ici en fait mais... J'ai pas envie de redescendre en sachant que je pourrais croiser le méchant Monsieur... »

Pour ceux qui n'avaient pas suivi, pour toi, le « méchant Monsieur » était tout simplement le professeur Steven Wargrave qui enseignait pourtant une matière importante : la maîtrise du pouvoir. Cependant, ce professeur te faisais tellement peur que, moins tu le voyais, mieux tu te sentais. Cependant, il allait falloir que tu prennes vite une décision car s'il décidait de monter pour faire cours à la classe B ou même à la classe A, quelle excuse lui sortiras tu cette fois ? Que tu devais prendre Maxi laisser seul dans ton cabanon ? Hum... S'il prenait le temps de t'observer en détails, le professeur remarquerait sans doute que tu serrais ta peluche contre toi donc cette excuse ne sera pas valable.
Alors que tu étais en pleine réflexion sur ce que tu devais réellement faire, tu ne remarquas pas que la jeune fille n'était plus à sa place. Malheureusement, quand tu le remarquas enfin, c'était trop tard. Mais où était elle passée ? T'avait elle repérée ? Paniqué, tu te mis à regarder partout devant toi mais... Il n'y avait aucune trace d'elle dans sa classe, un peu comme si elle avait disparue.
Était ce à cause de son pouvoir. Était elle comme toi, c'est à dire pouvait elle se transformer en un animal volant ? D'accord, toi tu étais plutôt une créature mythologique mais tu volais sous ta forme de Griffon donc tu pouvais être considéré comme un animal volant. Timidement alors, tu passas ta tête à travers la porte, en murmurant, pour toi même :

Max : « Mais elle est passée où ?... Je l'ai pas vu sortir pourtant... »

Si jamais j'avais un conseil à te donner ce serait : regarde derrière toi. Cependant, tu ne pensais pas à une telle chose
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: En pleine filature   En pleine filature 1400359500-clockMer 27 Nov 2013 - 18:44


Un p’tit tour, des p’tits tours, encore des p’tits tours.
De retour dans sa classe, ce petit manège l’avait sévèrement exaspéré. Mais à présent, il ne tenait à un fil qu’elle puisse enfin s’adonner à l’un de ses passe-temps. Un fil ? C’était même peut-être trop espéré. Car oui. Finally. Elle avait raccroché le réel à sa sensation. Être suivie lui avait pourtant semblé si ridicule. Par qui ? Un « E » ? Un hater ? Un lover ? Un mouton à la solde du Ranker ? Impossible ! Pour quoi ? Quel intérêt il y aurait-il à la suivre ? Aucun. Car même si pour les quelques heures à venir, son programme la ravissait. Il ne s’agissait là que d’une activité un peu routinière et qui ne soulève pas grand intérêt pour les non-initiés. Le reste de sa vie n’étant bien souvent que d’un ennui mortel.

Mais là, elle semblait avoir piqué la curiosité de quelqu’un. Si d’ordinaire, elle aurait continué à ignorer sa présence. Aujourd’hui avait déjà bien été déplaisant pour accepter en plus de se coltiner un voyeur. Curieux ? Voyeur ? Espion ? Peut-être était-ce là de bien grand mot pour désigner un simple pot de colle un peu trop zélé. Mais après tout, cette personne ne l’avait pas lâché d’une semelle. Ou presque. Alors autant se débarrasser du trublion, avant d’entreprendre quoi que ce soit. Parce que Evangelyne ne prête pas assez attention aux signes. Elle ne se résoudra pas à abandonner ce qu’elle voulait faire, même si tout se met en branle pour l’en empêcher. Arrogante obstination.

Pour quelques minutes, elle fait mine de s’installer. Fait un peu de place. Sort l’instrument de son étui de cuir. Feuillette quelques partitions, faussement concentrée sur sa recherche. Puis s’éclipsa de sa ligne de mire, faisant confiance à son instinct. Il était là, juste là. Petit. Blond. Et au vu de sa cravate, un « C ». Sa conscience ne put s’empêcher de lâcher un vulgaire « Tsk. Un môme… ». Agacement assuré qui pointe déjà son nez. Autant renvoyer ce petit phénomène directement de là où il vient. Aucune stratégie n’est envisagée. Accentuons ce qui fait que les autres gardent leurs distances. En somme, soyons juste un peu plus naturelle que d’ordinaire ♥

__ Mais elle est passée où ?... Je l'ai pas vu sortir pourtant...

L’envie de répondre « Bouh ! » lui démangea les lèvres. Mais au lieu de cela, elle préféra se rapprocher. Par derrière et juste assez pour qu’il sente sa présence… Comme dans tous bons films à suspense.

__ Qu’est-ce que tu fais ici ? Bes
*« Besoin d’aide peut-être ? » Et puis quoi encore ? Fichue éducation !* Elle se mord la langue, préférant le ton implacable de sa voix et son regard sévère faire leur effet. Elle pourrait pourtant en dire des choses. « Qu’est-ce que tu veux ? Tu devrais être en cours. Dégage. » Bref. Elle pourrait. Mais pour l’instant, elle se contente d’avancer vers lui plus féroce que d’ordinaire. Est-ce ainsi que l’aigle fond sur ses proies ? L’ironie de la situation n’est pas perçue. Du moins pas encore.

HRP : Désolée pour le retard >.< J'autorise Max à se venger irp. Enfin, si il y arrive 8B[/strike]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: En pleine filature   En pleine filature 1400359500-clockMer 25 Déc 2013 - 18:42
En pleine filature Hetalia_Sealand_by_Nekobakashinigami

Tu m'as fais peur !

Feat : Evangeline Stark

Non, rien à faire, tu ne l'a voyait plus. Peut être avait elle complètement disparue ? Peut être était ce son pouvoir ou avait elle un pouvoir d'invisibilité ou quelque chose comme cela. Quoi qu'il en soit tu te demandais bien ce que tu allais faire puisque tu n'étais pas dans ton étage.
Soudain, tu ressentis une étrange présence mais tu te dis que ce devait sûrement être ton imagination donc tu fis comme si rien n'était mais la sensation continuait de persister et tu commença à t'inquiéter jusqu'à ce que tu entendes une voix derrière toi te demandant ce que tu faisais ici.
Aussitôt, tu eus un violent sursaut en te retournant et en remarquant que la jeune fille était apparu derrière toi. Essayant de reprendre un souffle correct et une respiration normale, tu baissas la tête pour répondre, timidement, tout penaud :

Max : « Je suis... Je suis désolé je... En fait je... Je me suis perdu d'étage je... Je ne suis pas là depuis longtemps... »

Ce n'était pas totalement faux mais ce n'était pas totalement vrai non plus. Tu n'étais certes pas là depuis longtemps mais assez pour que tu saches que ta classe se situait dans les étages inférieurs. Cependant, apparemment, la jeune fille en face de toi ne semblait pas être réellement très coopérative.
En effet, tu pus remarquer son regard féroce qui se faisait menaçant à ton égard. Elle s'avança lentement, dangereusement, comme un prédateur qui voudrait fondre sur sa proie. Tu ne faisais pas ton malin loin de là même :

Max : « Hem je... Je crois que... Je vais partir alors... »

En effet, maintenant c'était tout ce que tu voulais : partir d'ici parce que tu sentais bien que la jeune fille que tu avais voulu observé ne semblait pas trop vouloir jouer la gentille donc il serait peut être plus que temps pour toi de retourner dans ta classe même s'il y avait toujours ce professeur de maîtrise de pouvoirs qui te faisais peur.
D'ailleurs, à choisir entre lui et cette jeune fille, franchement, on ne pouvait pas faire choix plus difficile....
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: En pleine filature   En pleine filature 1400359500-clockMer 1 Jan 2014 - 19:23


Ooh, il s’est perdu. Pauvre chou… Tch. Et puis quoi encore ?! Il l’avait plutôt bien suivi à la trace, non ? Alors à d’autres ! Sous ses airs penaud se cachait certainement un menteur culotté et vil qui plus est. Il se fichait de qui sérieusement ? Il n’avait même aucun scrupule à jouer de son physique relativement mignon-tout-plein. Il n’a pas honte ?!

À l’intérieur, toutes ses frustrations de la journée bouillaient et c’était bien une des rares fois où l’on pouvait sentir se dégager d’Evangelyne une aura similaire à « les mouches, ça s’écrase vite fait bien fait ». Mais en réalité, il ne s’agissait là effectivement que d’une mauvaise journée couplée à son aversion pour les enfants. Lorsqu’il se mit à bégayer, la brunette se ressaisit. Elle lui avait peut-être vraiment fait peur. Qui pourrait l’assurer si elle fait face à un menteur invétéré ? Toutefois, jouer les tyrans n’est pas dans sa nature bien qu’elle ait une large tendance à devenir autoritaire. Et traumatiser les mouflets encore moins. Evangelyne soupira comme pour expirer toutes ses tensions négatives. Ses traits du visage s’adoucirent très légèrement lorsqu’elle s’accroupit au niveau du petit garçon.

__ Ton étage est juste en-dessous de celui-ci. En revanche, je n’y suis jamais allée. Alors je ne peux pas t’aider là-bas. Tu devras demander à quelqu’un d’autre.

Regard droit dans les yeux. Quelques phrases directives… Elle se redressa pour rejoindre sa classe. Arriverait-elle enfin à faire résonner quelques notes de musique ?

__ L’escalier est juste au coin, au bout du couloir devant toi. Si tu as cours, dépêches-toi d’y aller avant d’être sanctionné.

Encore des mots, cette fois-ci peut-être soufflés dans le vide.
Elle était déjà dans la salle, elle ne s’était pas retournée pour les lui adresser. Non, elle se contenta de chercher véritablement la partition qu’elle voulait jouer. Fatiguée.

Et puis, il n’y avait pas écrit « Mère Theresa » sur son front. Elle lui avait déjà indiqué une partie du chemin, qu’il se prenne un peu par la main, non mais ! Habituée à la politique peut-être aveugle et obstinée du « tu veux quelque chose, donnes-toi les moyens de l’obtenir », Eva’ fait encore toujours peu attention aux autres et à leurs différences. Pas que cette méthode soit la meilleure, elle ne saurait le dire. Éducation quand tu nous tiens, tu nous ancres parfois bien bas dans des abysses indésirées…


HRP : J'ai failli pas voir que tu avais répondu ^^" Et désolée, c'est un peu court. Avec un perso comme Eva', nouer des relations sociales ça peut vite tourner court 8B
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: En pleine filature   En pleine filature 1400359500-clockSam 22 Fév 2014 - 13:24
Où en est ce rp ?
Merci d'ignorer ce message si vous souhaitez continuer ce topic.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En pleine filature   En pleine filature 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
En pleine filature
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» La tête pleine (pv Evangéline)
» Piège sous la pleine lune [PV Eowen Sauloon] terminé
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Quand on vous dérange en pleine lecture. [Heaven]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: