Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 La musique adoucit les moeurs

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockSam 30 Nov 2013 - 21:12
La musique adoucit les moeurs
Feat : Ashley E. Bridgestone


    Irish m'étais revenu en ce jour. Tranquillement, il déposa la feuille de papier qu'il avait dans la gueule, sur mon bureau et grimpa sur mon épaule comme s'il était curieux de savoir ce qu'elle pouvait contenir. Il s'agissait de l'écriture d'Ashley qui me répondais. En effet, ne sachant pas comment réagir à l'annonce de son pouvoir, je n'avais pas agis correctement avec elle alors qu'elle voulait m'aider à la base.
    Rempli de regrets, j'avais décidé de lui envoyer un message pour l'inviter au restaurant un de  ces jours, selon ses disponibilités mais... Je n'avais pas pensé à ce que les mauvaises langues pouvaient raconter sur la jeune fille et je ne voulais pas entendre parler d'une rumeur du genre : « la fille qui sort avec son prof pour avoir des bonnes notes » ce qui, évidemment, n'était absolument pas vrai.
    D'ailleurs, en parlant de cela... Non... Je poussais un soupir ne souhaitant absolument pas me rappeler de mes situations compliqués. En gros, je lui avais renvoyé un message pour lui dire que je préférais la voir dans la salle de musique puisque nous faisions partis, tous deux, du même club. Elle me répondais qu'il n'y avait aucun soucis à cette « sortie » et j'en fus ravi.
    Cependant :

    Lloyd : « Devrais je emmener mon étui à violon ou ma mallette ? À ton avis, Irish ? »

    Le lézard vert me lança un drôle de regard et après quelques instants, alla tranquillement s'allonger près de mon étui à violon. D'accord, je prendrais les deux dans ce cas : pourquoi choisir ? En plus, je venais justement de finir mes cours donc j'avais du temps libre pour réviser une ou deux partitions et ce serait plus sympathique de pouvoir réviser à deux que tout seul, n'est ce pas ?
    Pourtant, j'avais toujours la même appréhension. Si jamais nous n'étions que deux dans la salle de musique ? Pas que je doutais de mon équilibre, non, mais je pensais toujours à Ashley. Je ne voulais tellement pas lui poser de problèmes... Déja que je me ramenais, sur mes grands sabots, avec les miens... Je ne voulais vraiment pas lui en rajouter.
    Enfin bon, je secouais la tête :

    Lloyd : « Inutile de panique, on va simplement se vider la tête en révisant »

    Encore une fois, Irish me lança un regard du genre « mais pourquoi tu te prends la tête comme ça ? » et j'eus un sourire. Oui, après tout, ce n'était pas la peine de m'en faire pour si peu. Me donnant un dernier coup de brosse, je verrouillais la porte de mon studio pour me rendre au premier étage du pensionnat, ma mallette et mon étui à violon dans les mains.
    J'avais également commencé à pratiquer le piano mais un tel instrument n'était pas pratique à transporter donc autant se reporter au violon qui pouvait plus facilement se tenir dans un étui. Durant le trajet, je me demandais si Ashley avait finalement décidé de ne pas venir... Non, bien que je ne connaisse pas la jeune fille, cela m'étonnerais qu'elle me « pose un lapin ». Elle aurait certainement prévenu par lézard si jamais elle avait un empêchement de dernière minute.
    Ce fut avec encore une légère appréhension que j'arrivais finalement à destination. Le couloir n'était pas spécialement vide mais pas de trace d'Ashley pour l'instant et la salle de musique était fermée à clé :

    Lloyd : « L'avantage du métier c'est qu'on a accès à tous les trousseaux »

    Me connaissant, j'avais étiqueté chaque clé donc je m'y retrouvais facilement. J'entrais alors dans la salle, la laissant entrouverte au cas où Ashley viendrait et je m'assis directement sur une chaise au fond de la salle pour sortir ensuite mon violon de son étui, commençant ainsi à faire quelques notes tout en l'attendant  
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockMar 24 Déc 2013 - 20:12
4 mots sur un piano, 2 en chanson

Mardi. Tu n'as pas bougé de ton lit de toute la journée. T'as rien mangé, pas envie. Flemme de te mettre debout, flemme d'aller jusque la cuisine. Flemme de faire-ci, de faire ça. C'est pas très bon pour toi tout ça. Tu te remémores cette soirée à la plage, tous ces gens plus ou moins heureux autour de toi. Cale, Gautier, James, Nemesis et Betsabe, Sarah et Anshu. Le positif, rien que le positif. Oublie Jim quelques instants, ce baiser entre lui et Morgan. Oublie Selwyn et sa tristesse contagieuse, Levy, Maryne et tout ce qui aurait pu faire de cette fête un cauchemar. Tu peux pas. Bien vite tous ces mots qu'il a prononcé à Cale te reviennent en tête, ton poing dans sa figure aussi. Ça t'avait fait tellement de bien sur l'instant! Mais à présent que tout est passé, ça fait mal. Juste mal. Bien comme il faut, là où il faut.

Ton coeur rate un battement, tu suffoques. Reste calme Ashley. Tu réussi finalement à te lever, chancelante, pour te diriger jusqu'au l'évier dans la salle de bain. Tu te sens tellement mal... Tu tournes le robinet, observe l'eau couler. Ton regard se perd, tu divagues un court instant avant de passer tes mains sous l'eau glacée pour te mouiller le visage. Ça fait du bien, tellement que tout devient soudain plus clair. Je vous y attendrai après votre dernier cours, mardi prochain. T'avais oublié. Idiote. Tu te précipites dans la pièce à vivre, fouillant ton armoire rapidement pour en ressortir les premiers vêtements qui te viennent. Short marron, top sans manches blanc et converses couleur bois. Hop ça c'est fait, tu enfiles rapidement le tout, passe de nouveau par la salle de bain pour te coiffer et t'attacher les cheveux avant de partir, et de claquer la porte.

Tu te presses dans les couloirs, passe l'entrée, monte les marches. Quatre par quatre, oui oui. T'es déjà en retard et ça t'emmerde alors tu voudrais éviter de le faire attendre encore plus. Tes pas deviennent plus lents au fur et à mesure que tu te rapproches de la salle de musique, tu tends l'oreille pour écouter le son qui émane de celle-ci. Du violon. Ainsi donc il est déjà là. Depuis quand ? T'as pas vraiment envie de le savoir, mais politesse oblige, tu lui demanderas.

Un sourire gêné étire doucement tes lèvres tandis que tu pousses la porte pour entrer dans la pièce.

Bonsoir. J'suis vraiment désolée pour le retard, erm.. Vous êtes là depuis longtemps ? Tu fermes la porte et t'avances jusqu'au piano devant lequel tu prends place, vrillant ton visage vers ton professeur.



HRP // J'suis tellement désolée pour l'attente.. QAQ
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockJeu 26 Déc 2013 - 19:41

LE Le meilleur moyen d'oublier est encore de jouer
Feat : Ashley E. Bridgestone


La musique de mon violon s'envolait dans l'air de la salle de la musique alors que j'attendais Ashley qui devait arriver mais qui était, présentement, un peu en retard. Enfin, je n'allais pas lui en tenir rigueur parce que nous n'étions pas dans le cadre d'un cours officiel puisque je lui avais demandé de venir après ses heures de cours.
Elle pouvait donc prendre son temps sans que je ne lui dise quoi que ce soit. D'ailleurs, quelques instants plus tard, j'entendis des pas arriver dans ma direction et la jeune fille arriver. Elle s'excusa de son retard et j'eus un petit sourire en répondant :

Lloyd: « N'ayez aucune inquiétude Miss Bridgestone, je ne vous en tiendrais pas rigueur et vous n'avez pas besoin de justifier votre retard auprès de moi. Je m'échauffais simplement, vous n'avez rien manqué »

Autant la rassurer sur ce point puisque, en effet, elle n'avait rien manqué d'important. Pendant que je parlais, le son de mon violon diminua jusqu'à s'arrêter totalement, plongeant la salle dans un étrange silence qui, au départ, pouvait paraître courtois mais qui allait bien finir par devenir embarrassant s'il continuait longtemps.
Elle s'inquiétait également de savoir si j'étais là depuis longtemps et je secouais légèrement la tête. Non vraiment, cela faisait à peine dix minutes que j'attendais la jeune fille puis, lentement, je me relevais et tendis la main vers un piano qui semblait fièrement trôner dans un coin de la pièce en demandant à la jeune fille :

Lloyd : « J'ai entendu dire que vous chantiez au club de musique. Pourquoi donc ne pas échauffer votre voix pendant que je vous accompagnerais au piano ? Nous pourrions commencer par réviser vos gammes si cela vous conviens. Autant commencer par reprendre les bases n'est ce pas ? »

J'eus un petit sourire avant de tendre galamment la main à Ashley pour l'accompagner vers le piano qui semblait sagement nous attendre. En même temps, nous n'étions que tous les deux à cette heure de la journée. Une fois notre destination atteinte, je m'assis au piano laissant mes doigts courir presque inconsciemment sur les touches juste histoire de produire un son quelconque avant de reprendre mon sérieux.
Je regardais ensuite Ashley, les mains posées sur le piano attendant sagement, patiemment que la jeune fille daigne commencer à chanter pour que je puisse l'accompagner comme je le lui avais promis.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockMar 31 Déc 2013 - 14:28
4 mots sur un piano, 2 en chanson

Tu n'avais pas vraiment l'intention de te justifier de toute manière, alors tant mieux. Il y eut ses paroles si sages et ce silence. Légèrement pesant. Tu n'oses pas le rompre, tu as peur de quelque chose sans vraiment savoir de quoi il s'agit. Ça t'attriste réellement, de savoir que tu n'es plus la même. Tu essayes de faire face, et même si tu ne vas plus en cours, même si tu sais que tu vas assurément planter tes examens de fin d'année à cause de ça et être reléguée en C ou en D, tu ne fais rien de plus qu'essayer d'aller mieux. Sauf que tu sais très bien que ça n'est pas comme ça que ça marche, Ashley. Il se lève, désigne ton instrument de prédilection en t'adressant quelques mots. Il veut t'aider, te tend la main. La prendras-tu ? Ou bien décides-tu de laisser filer cette chance inconsciente qu'il t'offre sans même s'en apercevoir. Tu veux fuir, fuir et ne plus jamais revenir ici. Tu veux retrouver ton père et ton frère que tu n'as pas vu depuis trois ans, tu veux rester avec Cale, Anshu et Crystal. Tu veux jouer au basket avec Gautier, danser avec James, chanter avec .. Avec qui ? Pas d'importance, tu veux juste chanter, chanter et ne jamais cesser.

Vous avez raison.

Tu attrapes sa main et le suit jusqu'au piano sur lequel il s'assoit, attendant que tu débutes quelques vocalises afin de te rejoindre ensuite. Tu inspires doucement, t'as mal au coeur ces temps-ci mais est-ce seulement physique ? Tu ne dis rien et te contente de fermer les yeux pour enfin commencer à chanter. Un simple lalala, accompagné de douces notes de piano. Rien de bien compliqué, tu souris tout en continuant, la tension s'apaise. Et vous restez ainsi quelques minutes, entre chant et piano. Harmonie parfaite, ton regard se pose dans le sien, tu souris. Tu te sens mieux, vraiment. Seulement tu sais que tout recommencera une fois la sphère brisée, que ça ne tient qu'à toi de changer mais que tu n'y arriveras pas. Dernière note, vous laissez le silence reprendre son droit un instant.

Dites, professeur. Vous m'autorisez à chanter un morceau, comme ça ? J'ai vraiment besoin de me changer les idées. Puis erm... Vous n'aurez qu'à me dire si je fais des erreurs. Hésitation. ... Si vous acceptez,... Bien entendu. Tu esquisses un sourire discret, gêné.



HRP // C'est pas très long excuse-moi ♥ ée
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockMar 31 Déc 2013 - 17:25

Laissons la musique s'exprimer sans penser à rien d'autre

Feat : Ashley E. Bridgestone





Je sens que quelque chose ne va pas ? Je ne suis pas devin certes, mais l'avantage avec la musique, c'est qu'elle est authentique et qu'elle est également un véritable détecteur de mensonges mais je ne dis rien. Je suis son professeur certes, mais je n'ai aucun droit sur la vie d'Ashley et je ne me permettrais pas de la juger.
Je la vois hésiter lorsque je lui tends la main pour l'accompagner jusqu'au piano. Hésiter comme si elle réfléchissait à quelque chose. Comme si elle pesait le pour et le contre de quelque chose qui m'échappais totalement. Pourtant, finalement, elle osa faire le premier pas et me prendre la main, me laissant ainsi l'accompagner jusqu'au piano, instrument devant lequel je m'assis.
Une nouvelle fois je lui proposais de l'accompagner au piano pendant qu'elle ferait ses vocalises au chant. Elle accepta de commencer et les notes s'élevèrent. Touchant les notes, j'essayais au mieux de l'accompagner la sentant, avec une fierté non feinte, se détendre à chaque nouvelle note qu'elle chantait. Quelques minutes plus tard, elle s'arrêta et me demanda l'autorisation de chanter un morceau, comme ça, car elle voulait se changer les idées.
Me décalant du piano, je lui posais la question, pour être sûr d'avoir bien compris sa remarque :

Lloyd : « Je vous en prie, Miss Bridgestone, vous avez évidemment le droit de chanter le morceau que vous souhaitez. Je fais certes parti du corps professoral mais je ne me prétend aucunement être professeur de musique alors je ne me permettrais pas de juger votre performance car cela ne fait pas parti de mes compétences. Cependant, histoire que je comprennes bien, pouvez vous me dire si vous souhaitez chanter en solo ou si je garde mon accompagnement au piano ? »

Je me permettais de demander des précisions histoire d'être absolument certain des souhaits de la jeune fille. Si elle souhaitait chanter en solo, je lui laisserais la place et me contenterais sûrement de me mettre dans un coin pour l'écouter chanter. Après tout, la musique avait également l'avantage de mettre des mots sur le silence, sur ce qu'on ne veut pas dire oralement mais que, en même temps, on ne veut pas totalement garder pour soi.
Chanter... Je me souvenais avoir dis à Blaze, au club de musique, que je ne chantais pas et pourtant... Je devais avouer que j'avais menti. Disons que je ne me sentais pas la carrure pour chanter devant un public tout simplement. Alors peut être que... Devant Ashley... Pour le savoir il fallait que je pose la question :

Lloyd : « Vous savez Ashley, au club de musique j'ai prétendu ne pas chanter et n'avoir que des performances pour le piano et le violon. En fait... La vérité est que je m'étais essayé au chant, il est vrai. Cependant... J'ai prétendu le contraire parce que j'avais peur de chanter en public et... Hum... Si je vous dis tout cela c'est uniquement pour vous demander si je pouvais vous accompagner au chant et au piano »

A mon tour à présent d'hésiter et d'être sur le point de rougir. C'était quand même paradoxal venant de moi qui devait être un modèle d'assurance pour les élèves


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockSam 4 Jan 2014 - 20:46
4 mots sur un piano, 2 en chanson

Il n'était pas un professeur de bonnes manières pour rien, toujours à s'assurer par x ou y demandes très longues et souvent contournées que les exigences de la personne à laquelle il s'adresse sont également celles qu'il comprend. Ce comportement t'arrache un léger sourire, il est rare que tu réussisses à garder ton sérieux bien longtemps avec lui et tu trouverais ça presque mignon, s'il n'était pas ton professeur. Quoiqu'en général, tu le considère plus comme une sorte d'ami-confident que comme un professeur. Néanmoins pour cette fois tu veut te fixer une barrière, parce que tu te sais fragile et capable de déraper à n'importe quel moment. Et tu ne veux pas de ça, tu as bien trop peur de la suite envisagée pour te permettre un acte pareil. Alors tu l'écoute, silencieuse comme toujours, te demander s'il faut t'accompagner ou non au piano.

À vrai dire je n'sais pas trop. C'est vous qui voyez, en fait. Non tu n'sais pas. Et tu ne sauras jamais.

De toute façon qu'importe, le voici déjà partit dans un autre discours qui, ma foi, m'a l'air beaucoup plus intéressant que le premier. Tes yeux s'ouvrent un peu plus lorsque tu l'entends dire qu'il sait chanter. C'est une belle surprise, toi qui croyait que presque aucun garçon ne chantait dans ce Pensionnat. Tu es ravie, absolument ravie. Parce que chanter pour toi, c'est comme la danse, c'est sacré. Alors tous ceux qui le font avec leur coeur, aussi nuls soient-ils, tu les vénèrerais presque. Seulement, l'air embarrassé qu'il affiche t'oblige à ne pas sauter de joie face à cette révélation. Non non, tu préfères jouer la demoiselle curieuse cherchant à savoir si c'est véridique ou totalement faux. L'innocente, en somme.

Ow, vous chantez. Vraiment ? J'ai hâte de vous écoutez, dites-moi... Demi Lovato, vous connaissez ? Ou même Adele, il y a dans les titres de ces femmes de formidables duos qui n'attendent qu'à être découverts. Je suis à vous, si vous me permettez bien entendu, d'entamer le morceau de mon choix, au piano. Si jamais vous ne connaissez pas, je tâcherais de vous apprendre ma culture, et j'adorerais en savoir d'avantage sur la votre ensuite. Tu souris. C'est un peu mélangé mais c'est en gros tout ce dont tu souhaites lui faire part. Cela vous convient-il ?

Il semble t'accorder cette faveur d'un signe de tête, se décalant un peu pour que tu puisses t'asseoir près de lui. Tu lui adresses un regard doux, le remerciant de te faire ainsi confiance et de t'aider, même s'il ne le sait pas vraiment. Enfin tu supposes. Tes doigts effleurent le piano, tu soupires. Il y a bien longtemps que tu n'avais plus chanté pour quelqu'un, la dernière fois devait remonter à avant que tu n'entres dans le pensionnat. Depuis, personne n'avait prit la peine de t'écouter réellement. Tu esquisses un faible hochement de gauche à droite, tu ne dois pas te prendre la tête pour ça, Lloyd est là lui. Il n'attend que ça, t'écouter. Alors tu joues la première note, puis la seconde, lançant un regard entendu à ton partenaire avant de commencer à chanter.

The day I first met you
You told me you'd never fall in love
But now that I get you
I know fear is what it really was
[...]


Et les notes s'envolèrent, aussi légères que le vent.


HRP// À toi de voir s'il décide de la rejoindre ou non ♥
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockSam 4 Jan 2014 - 22:22

Rien qu'un instant de gloire

Feat : Ashley E. Bridgestone


Essayer d'inspirer aux autres de la confiance, voilà ce que j'essayais de faire et j'étais fier de me rendre compte que, quelque fois, cela fonctionnais. D'ailleurs, avec Ashley cela semblait être sur la bonne voie. La jeune fille s'excusait alors que je lui répétais qu'il n'y avait pas de quoi. Nous n'étions pas dans un cours officiel et je n'étais absolument pas professeur de musique donc je n'avais rien à dire sur sa prestation.
Cependant, je n'étais pas tellement avancé. Comme vous voulez m'avait elle répondu alors que je lui avais demander si elle désirait faire un solo sans que je l'accompagne au piano. Mon regard se fit perdu quelques instants avant que je ne toussote de manière embarrassée lorsqu'elle décida de jouer sa demoiselle curieuse.
Hum... Peut être n'aurais je pas dû avouer que je savais chanter parce que Ashley en profita pour me citer le nom de chanteuses en  me disant qu'il y avait sûrement des duos à découvrir. À partir de là je dû me contenir pour ne pas me laisser aller à rougir. Elle me propose ensuite de commencer à chanter et que, si je ne connaissais pas sa culture musicale, elle me promettais de lui apprendre pendant que je lui apprendrais la mienne.
J'acceptais donc dans un hochement de tête légèrement hésitant il fallait avouer :

Lloyd : « Je vous laisse donc commencer avec plaisir Ashley. Pour le moment, je me contenterais de vous accompagner au piano mais je pense vous suivre en chantant après votre prestation »

Non pas qu'un duo avec la demoiselle me répugne mais il est vrai que je préférais commencer après elle pour une question de pudeur. Je m'installe donc près du piano et je la regarde faire, constatant qu'elle avait décidé de s'accompagner elle même au piano. Après tout, n'étais je pas là pour écouter sa prestation ?
Sa voix s'éleva alors dans les airs, douces et envoûtante, tellement que je dû faire un réel effort pour ne pas me laisser aller aux larmes. Je fermes alors les yeux, posant mes mains sur mes cuisses. D'ailleurs, mes doigts commencèrent à pianoter doucement mais je ne dis rien. Je ne l'avais pas accompagné au chant parce que cela n'aurait servi à rien.
Finalement, lorsque la jeune fille cessa de chanter, je trouvais cela bien dommage même s'il me fallu encore quelques minutes pour rouvrir les yeux. Une fois que ce fut fait, je pris la parole :

Lloyd : « Je vous félicite, Miss Bridgestone, ce fut vraiment une très belle prestation. Malheureusement je ne pourrais pas encore la qualifier de parfaite mais je peux vous assurer qu'elle s'en rapproche »

Pendant ce temps, j'étais allé cherché un violon que je pris près de moi. Maintenant c'était à mon tour de chanter mais, étrangement, je me surpris à ne pas attendre ce moment puisque j'étais persuadé qu'après la prestation d'Ashley la mienne serait dérisoire

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockMar 14 Jan 2014 - 0:46
4 mots sur un piano, 2 en chanson

Dernière note, ta voix s'éteint doucement suivant l'instrument s'en allant dormir quelques temps. Puis instinctivement ton regard se reporte sur lui, ton professeur, ton camarade. Car aujourd'hui en effet, à cette heure et en cette salle, Lloyd Scott Aaron n'est pour toi qu'un camarade, très bon camarade, avec qui tu souhaites partager tes connaissances musicales. Et, avide de curiosité, toute tristesse désormais envolée, tu lui souris, attendant sa réaction. Puis sa démonstration. Tu l'attendais d'ailleurs bien plus que ces remarques qu'il te fait le plus honnêtement du monde. Un sourire. Heureusement qu'elle n'est pas parfaite, rien n'est parfait. Et rien ne le sera jamais. Tu accordes à ce compliment -car c'en est un malgré tout- un hochement de tête des plus ravis, observant d'un œil malicieux l'homme prendre son violon. Il en joue si bien. Tu laisses ton esprit divaguer un court instant, le temps à Lloyd de se préparer tranquillement. Seulement le temps passe et le son ne vient pas. La pièce reste sombres et les notes malades et endormies. Qu'y a-t-il, Lloyd ? Pourquoi ne joues-tu pas ? Tu joues pourtant si bien... Envoûtant, tu l'es. Ne doute pas, ne doute jamais de ça. Jamais.

Avez-vous peur ? Vous ne devriez pourtant pas, votre est un art, monsieur. J'le sais. Faites-vous confiance et envoûtez donc la pièce, je sais que vous pouvez le faire. Ta voix se veux douce et rassurante.

Calme. Parce que tu te savais comme ça aussi, avant. L'appréhension que l'autre n'aime pas, la peur de se foirer. Tout ça tu connais, mais tu ne l'as jamais montré à personne. Parce que ça n'est pas comme ça que l'on avance bien au contraire. Tu ne cesses de le regarder sans pour autant le dévisager, ce serait diablement impoli. Ton regard se veut tendre, tu veux qu'il comprenne qu'il n'a pas à avoir peur de jouer. Parce que peut importe qu'il soit bon ou mauvais -et malgré que tu ne connaisses que tu son violon tu sais à quel point il se débrouille comme un chef-, l'important est de se laisser aller et de tout oublier l'espace d'un instant. S'encrer dans la chanson, dans le présent et ne penser qu'à ça.

Vous en faites pas, j'suis sûre que vous chantez très bien. Puis au pire c'est pas le plus important vous savez. Doux sourire en sa direction.




HRP// J'ai pas pu faire plus long ♥ ée
En tout cas tu sais où me trouver si jamais y a un soucis (;
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockDim 19 Jan 2014 - 11:29

Le conseilleur devenant conseillé

Feat : Ashley E. Bridgestone


Fatalement, il fallait que cela arrive. Le moment où la jeune femme finit sa démonstration de chant et qu'elle me propose de chanter après elle. En même temps, c'était de ma faute à lui avoir avouer que je savais chanter. D'accord, ce n'était pas faux mais cela faisait tellement longtemps que je n'avais pas travaillé ma voix que... J'avais fatalement peur des mauvaises notes.
Enfin je me rassurais en me disant que personne n'était parfait et puis j'entendais également Ashley me conseiller, me disant qu'il ne fallait pas avoir peur même si, sommes toute, l'appréhension, dans ce genre de situation était normale. D'ailleurs, je me fichais une claque intérieure : mais qu'étais je donc entrain de faire ?!
Hochant silencieusement la tête au conseil d'Ashley, je me dirigeais lentement vers le piano, m'asseyant derrière et échauffant un instant ma voix par des vocalises. Puis, mes doigts frôlèrent les touches de l'instrument pendant quelques secondes avant que les premières notes ne s'élèvent. J'avais choisi d'interpréter une Chansonà consonance religieuse sans trop savoir pourquoi. Peut être tout simplement parce qu'elle était douce :

Lloyd ;
« Amazing Grace, how sweet the song
That saved a wretch like me

I once was lost
But now i'm found

Was blind
but now, i see »


Ma voix s'éleva alors en même temps que la musique du piano qui emplit l'air. J'avais fermé les yeux, ayant tout oublié de mon environnement. Je ne savais plus où je me trouvais ni avec qui je me trouvais. J'étais seul dans un domaine que je connaissais mais que j'avais oublié depuis longtemps. De temps en temps cependant, ma voix dérailla et je n'arrivais pas à tenir une note ou deux mais je me rassurais en me disant que c'était par manque d'entraînement.
Cependant, il fut un moment où il fallu que le rêve se brise et que je revienne à la réalité. À la fin de la chanson, mes mains arrêtèrent elles même de frôler les touches et le silence revint dans la salle, me laissant légèrement frissonnant si bien que je dû haleter un instant et que je devais reprendre mon souffle, un peu comme si j'avais couru un marathon ce qui était loin d'être le cas.
L'émotion commença même à me gagner mais je réussis à la contenir en me disant que je n'étais pas seul et qu'il y avait encore Ashley de présente dans la salle de musique. Bien que je ne connaisse rien en matière de religion, cette chanson m'avais vraiment touché si bien que je ne me croyais pas aussi sensible :

Lloyd : « Veuillez excuser les trémolos que je garde encore dans la voix, Miss Bridgestone... Je n'aurais jamais pensé être aussi sensible... »

Comme quoi la musique faisait réellement tomber toutes les barrières...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clockLun 3 Fév 2014 - 23:05
4 mots sur un piano, 2 en chanson

Et c'est sa voix qui s'élève dans les airs, à la fois douce et forte, telle une mélodie enchantée. Ses doigts glissent sur le piano, ils appuient les touches et guident ce chant religieux qu'il te propose, à ta plus grande surprise. C'est pas vraiment ton registre, toi ce genre de chose tu préfères de loin les éviter, tu trouves ça malsain. Seulement ce qui est bien, c'est qu'à l'instant tu oublies tous tes préjugés pour ne prêter oreille qu'au son que tu entends. Douce mélodie, il chante si bien. Malgré les quelques fausses notes que tu mets sur le coup de l'émotion, tu te laisses lentement bercée et, lorsqu'il s’arrête soudain, tu souris. Un sourire des plus sincères, terriblement attendrit. Tu veux le féliciter, lui dire à quel point tu trouves sa voix superbe et tu aimerais lui conseiller de chanter au club, lorsqu’il est avec tout le monde, mais tu t’abstiens. Tu ne dis rien parce que tu le sens encore chamboulé et que tu ne juges pas l’instant opportun, puis ça n’est pas à toi de lui dire ce genre de chose. Non non, c’est à lui d’en prendre conscience. Il a une jolie voix, à lui de voir ce qu’il veut en faire.

Vous avez toutes les raisons d’être sensible, monsieur.  C’était magnifique. Seul compliment que tu t’autorises, des plus vrais. Vous voulez un peu d’eau pour vous.. Remettre de tout ça ? Y a une fontaine dans le couloir, bougez pas.

Tu te lèves sans vraiment lui laisser le choix, traversant rapidement la pièce avant de te retrouver à l’extérieur. Fontaine sur ta droite en fond de couloir, tu fais au plus vite pour ne pas qu’il s’impatiente trop et, baam. Fracas. Collision. Qu’ils sont beaux les petits oisillons qui tournent en rond autour de ta tête. Te voilà trempée et assommée dans les bras d’un pauvre garçon n’étant visiblement pas dans un meilleur état. Hm. Tu t’éclipses soudainement pour courir te réfugier dans la salle de musique, claquant la porte sous le regard surpris de Lloyd.

Finalement… On repassera pour l’eau si vous le voulez bien.. Sourire gêné, tu te masses la nuque en signe d’agacement.



HRP // C'est nul, pardon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La musique adoucit les moeurs   La musique adoucit les moeurs 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
La musique adoucit les moeurs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La musique adoucit les moeurs
» [FB 1617] La musique adoucit les moeurs, dit-on. {Sören}
» halina △ la musique adoucit les mœurs
» Une musique que j'aime bien....
» Recherche d'hébergeur gratuit pour musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: