Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 kiss me passionately ∇ FUK

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockLun 16 Déc 2013 - 22:01

Il est débout et il tend une main vers elle. Elle hausse les sourcils qu'est ce qu'il fait ? Elle cligne des yeux. Qu'est-ce qu'il attend d'elle au juste.  Je ne veux pas te forcer à parler. Tes histoires ne me regardent pas. J'avoue ne vraiment rien comprendre à tout ça. Mais ne refuse pas mon aide. De quel droit il lui donne des ordres maintenant. Elle fronce les sourcils maintenant. Fais ton choix. Mets de côté ta fierté et prends ma main, ou enferme-toi avec elle et continue ta descente aux enfers. A toi de voir, Ulysse. Elle tique. Se mord la lèvre en un cul de poule pas très élégant. Ulysse se complaisait en enfer jusqu'à maintenant pourtant. Elle se lève mais ne lui donne pas la main. Elle est un peu plus petite que lui mais la différence de taille n'est pas énorme. Elle se rapproche, continue d'ignorer sa main.

Tu veux m'aider ? Comme c'est mignon. Tu sais les enfers ça fait bien longtemps que je m'y suis installé.

Elle se penche sur lui, ne baisse pas les yeux. Et sans préavis elle glisse sa main dans la sienne. Elle est bien trop curieuse Ulysse. Elle ressert ses doigts entre les siens. Il a de grandes mains, elle les verrait bien se glisser autre part. Elle aura beau ne pas se l'avouer elle est touchée par ce petit geste. Parce qu'elle a pas l'habitude de se reposer sur quelqu'un et pour une fois elle aimerait bien voir ce que ça fait. Elle inspire. Elle est même un peu gênée. Elle détourne le regard. Ulysse a un cœur noir il va en chier avec elle est-ce qu'il en a conscience ?

Et maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockLun 16 Déc 2013 - 22:44




FUK & OMG

this night is sparkling



Elle se lève et se rapproche, ne prêtant aucune attention à ta main. Tu fronces les sourcils, fixant cette dernière en te demandant s'il n'y avait pas quelque chose dessus. Mais non. Elle est proche de toi et tu t'attends à un nouveau baiser. Tu es prêt à reculer si jamais elle essaie. Tu n'aimes pas cette manie qu'elle a à jouer la carte de la séduction.

▬ Tu veux m'aider ? Comme c'est mignon. Tu sais les enfers ça fait bien longtemps que je m'y suis installée.
▬ Bien sûr. Et c'est pour ça que tes yeux appellent à l'aide ? T'auras beau dire ce que tu veux, le corps ne ment jamais, lui.

Et sa main rejoint la tienne. Tu y jettes un coup d'oeil, plutôt surpris. Tu aurais pensé, après ses mots, qu'elle aurait décliné ton aide. Mais non. Tu relèves la tête, esquissant un demi sourire. Elle vient de confirmer tes propos. Elle veut qu'on l'aide. Tu lèves les yeux au ciel. Les étoiles auront eu, en vous, un public bien distrait. Ulysse ne te regarde pas. Gênée ? Impossible à dire. Tu ne vois pas bien son visage avec cette pénombre.

▬ Et maintenant ?
▬ Maintenant ? Qui sait ?

Tu l'entraînes derrière toi, gravissant les quelques marches et rejoindre l'accueil. Il n'y a personne au guichet. Ta main libre dans ta poche, tu te contentes t'entraîner Ulysse sans dire un seul mot. Tu te diriges vers des escaliers dont l'accès est compromis par deux barres reliées entre elles. Mais tu t'en fous, t'es en E toi. Tu courbes le dos, passant en dessous. Tu grimpes les marches jusqu'à destination.

Face à vous, un large espace circulaire donnant sur la voûte céleste, la vraie. Tous les planétariums se ressemblent, penses-tu. Tu emmènes Ulysse prêt des baies vitrées délimitées par des canapés. Tu lâches sa main, t'étirant avant de te laisser tomber sur le dit canapé, le crâne appuyé sur le haut du canapé de sorte à fixer le ciel.

▬ Maintenant qu'on est au calme, tu vas pouvoir être un peu plus sincère. Ne serait-ce qu'avec toi-même. Tu penses pas ?

Tu redresses la tête, plongeant ton regard sur elle.

▬ Tu laisses à penser que tu te complais en enfer. Mais ce n'est pas le cas. Tu veux être aidée hein ? Sinon tu n'aurais pas pris ma main. J'ai tord ?


Citation ; Enchanted

template coded by always and forever of atf

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockMar 17 Déc 2013 - 12:46

Elle lui emboite le pas en silence. Sa main libre sert sa veste contre sa poitrine et elle se contente de le suivre mollement en baissant la tête. Au fur et à mesure qu'ils avancent elle sent son cœur se serrer un peu plus à l’instar de sa main qui sert un peu plus la sienne. Elle a l'impression d'être une petite fille et ça la dérange un peu mais moins qu'elle ne l'aurait cru. Ils arrivent devant des escaliers dont l'accès est barrés. Elle se mordille la lèvre ils n'ont pas le droit d'être là. Il se penche, elle le suit. Elle a toujours aimé cette sensation de liberté qui lui retourne le ventre quand elle brave les interdits – c'est tellement rare pour elle.

Et les voilà sous le ciel. Ulysse lâche sa main et se dirige contre la vitre comme ma magnétisme. Ils ont un vue parfaite de l'ile vu d'ici. Il fait déjà nuit ? Elle s'en étonne qu'à moitié, c'est vrai qu'elle était trop dans ses pensées pour se rendre compte de l'heure. Elle sourit un peu mais son sourire s'envole quand les mots d'Orwenn arrivent jusqu'à ses oreilles. Sa main se ferme sur la vitre. Elle a un regard mauvais dirigée vers son reflet dans la vitre.

Si j'ai pris ta main c'était par curiosité Orwenn. Tu veux que je sois sincère c'est simple... Elle se retourne pour faire face à son regard. Elle prend appuie sur la vites mets ses mains dans son dos. Elle ne faiblit pas même si son regard est aussi inquisiteur que le sien. Je ne sais pas l'être. Elle plisse les yeux, se mordille la lèvre. Elle a l'impression de cracher sur la seule main qui se tend pour l'aider, elle s'en veut à peine. Alors toujours partant pour m'aider ? Je te souhaite bon courage.

Un ange passe avant qu'elle ne se retourne sur la vitre pour replonger son regard vers la ville. Quelque part là bas se trouve une personne qu'elle a blessée plus que de raison. Elle l'a tellement blessée qu'elle s'est blessée elle-même. Elle soupire, chasse cette pensée de sa tête. Elle se concentre sur Orwenn et tout ce qu'elle voit c'est ses grands yeux rouges qui la transperce, une question lui brule les lèvres. Pourquoi tu fais ça Orwenn? Comme un écho à ses paroles à lui. Elle pose son front contre la vitre et ferme les yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockMar 17 Déc 2013 - 14:51




FUK & OMG

this night is sparkling



Par curiosité. Ce n'est pas totalement vrai, tu le sais autant qu'elle. Tu la fixes s'appuyer contre la baie vitrée. Elle est songeuse. Elle te regarde, tu la regardes.

▬ Alors toujours partant pour m'aider ? Bon courage.
▬ Un combat n'est perdu que si on ne se donne pas la peine de le livrer.

Ton grand-père t'a appris tellement de choses en si peu de temps que, malgré ton dégoût pour les livres et l'éducation, tu n'as rien oublié de ce qu'il t'a inculqué. Tu ne la quittes pas des yeux tandis qu'elle replonge son regard dans la ville. Tu regardes, toi, les quelques timides étoiles qui tentent de se frayer un passage à travers les nuages.

Tu tournes la tête vers Ulysse. Elle a l'air si mal à cet instant. Et lorsqu'elle te demande pourquoi tu fais ça, tu hausses les épaules. Tu restes silencieux, y réfléchissant. En réalité, tu ne sais pas pourquoi tu le fais. Par envie. Ou par curiosité. Tu ne sais pas trop. Tu te lèves et la rejoint, te plantant à côté d'elle. Les mains dans les poches, tu regardes le pensionnat au loin.

▬ Je ne sais pas. C'est toi qui m'a demandé de ne pas te laisser seule, non ?

Tu esquisses un sourire, tournant la tête vers elle. Tu hésites un moment avant de te pencher vers elle. Tes lèvres effleurent sa tempe. Un truc que tu n'aurais jamais pensé faire. Un truc vraiment simple, mais qui te fait très légèrement rougir. Tu tournes les talons, retournant t'asseoir sur le canapé.

▬ Bon, on va pas y passer la soirée. Tu sais ce que je pense ? J'pense que t'as besoin d'un truc pour évacuer. Hurle un bon coup, frappe-moi, fais quelque chose quoi. Tu verras ça ira mieux.

Tu te laisses glisser sur le canapé, allongé sans grâce, un pied sur un coussin, le dos de ta main devant tes yeux clos.

▬ Tu trouveras plus facilement le pardon, tu verras.


Citation ; Enchanted

template coded by always and forever of atf

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockMar 17 Déc 2013 - 23:31

Il s'approche d'elle, elle ne le voit pas arriver seule sa voix lui fait rouvrir les yeux. Elle se mord la lèvre ce qu'elle a pu être stupide de lui supplier de ne pas laisser seule. Elle aurait du faire comme à son habitude, se débrouiller toute seule. Elle a envie de partir mais elle n'arrive pas à bouger. Elle sent ses lèvres sur sa peau,  hausse un sourcil relève le visage et l'observe. Qu'est ce qu'il vient de faire là ? Il refuse de lui rendre ses baisers mais il se permet de lui faire un bisou. Elle grogne discrètement, ses lèvres sont douces mais déjà il retourne se vautrer sur le canapé.

Bon, on va pas y passer la soirée. Tu sais ce que je pense ? J'pense que t'as besoin d'un truc pour évacuer. Hurle un bon coup, frappe-moi, fais quelque chose quoi. Tu verras ça ira mieux.

Elle se retourne et le dévisage choquée. Ce garçon est plein de surprises elle ne l'avait pas venu venir celle là. Elle s'approche de lui, un pas après l'autre. Elle murmure. Tu n'es pas gonflée de me dire que je devrais réagir. Référence aux baisers qui lui laissent un goût amère en bouche. Arrivée à sa hauteur elle le dévisage encore mais fait de son possible pour retrouver un visage un tant soit peu normal. Il est si mal élevé, si rustre. Elle croise les bras au niveau de sa poitrine. Tu trouveras plus facilement le pardon, tu verras. Elle tique, fronce les sourcils. Que ce mec l'irrite. Comme si elle allait lui laisser le privilège de la voir craquer.

Désolée Orwenn mais si je te frappe tu ne te relèves pas. Ulysse la provocante. Et si tu veux que j'hurle c'est pas comme ça qu'il faut t'y prendre. Regard entendu. Elle retrouve cependant un semblant de sourire qui pince ses lèvres. Elle se penche pour taper gentiment ses jambes afin qu'il lui laisse de la place pour s'asseoir. Une fois chose faite elle se cale bien droite dans le canapé en total opposition au manque total d'allure d'Orwenn. Elle ne le regarde plus et se concentre sur le ciel. C'est joli ici, on dirait pas comme ça mais en fait t'es un sacré romantique Goodwin. Ulysse la taquine. Elle se détend un peu et pose sa tête sur le canapé, elle soupire et ferme les yeux. Elle devrait lui dire merci d'être aussi patient – même si elle ne lui a rien demandé –  mais elle ne va rien dire parce que ça marche pas comme ça avec elle.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockJeu 19 Déc 2013 - 21:27




FUK & OMG

this night is sparkling



▬ Désolée Orwenn mais si je te frappe tu ne te relèves pas.
▬ Tu veux parier ?

Ce n'est pas vraiment que tu la sous-estimes, mais il est évident qu'avec ton don, si tu frappes le canapé et qu'il explose alors qu'elle est dessus, c'est elle qui ne se relèvera pas. Cela dit, tu n'iras pas prendre le risque de la blesser, voir la tuer.

▬ Et si tu veux que j'hurle c'est pas comme ça qu'il faut t'y prendre.

Ça, tu ne saisis pas vraiment. Enfin, tu as une idée sur ce qu'elle sous-entend, mais tu n'as pas envie d'imaginer quoi que ce soit, et encore moins en parler. Pudique ? Non, pas plus qu'un autre. Seulement, tu préfères aborder ce genre de sujets avec des personnes proches. Et Ulysse n'est pas vraiment dans ton cercle d'amis proches. C'est plutôt... une fille qui use de ses charmes pour faire oublier que c'est une bad girl.

Elle s’approche, tapant tes jambes pour que tu lui laisses de la place. Habilement, tu passes tes jambes sur le dossier du canapé, te retrouvant donc à l’envers sur le mobilier. La tête en bas, tu bats des jambes un moment avant de t’en servir pour éviter de glisser, les calant derrière le dossier du canapé. Les yeux rivés vers la voûte céleste qui commence à ôter son manteau nuageux, tu esquisses un sourire en voyant les étoiles briller timidement.

▬ C'est joli ici, on dirait pas comme ça mais en fait t'es un sacré romantique Goodwin.
▬ Absolument pas.

Tu tends machinalement la main vers les astres, un sourire aux lèvres, le regard rêveur.

▬ Ça me rend nostalgique. A l’orphelinat, on faisait semblant de dormir quand les soeurs venaient d’assurer qu’on était couché. Et après, on se faisait la malle dans la salle commune pour regarder les étoiles avec les autres.

Tu fermes les yeux, ton sourire ornant toujours tes lèvres. Cette époque te manque. Tu n’as plus aucune nouvelle d’eux, ou seulement ce qu’on accepte de t’en dire. Tu ignores si tes plus proches amis ont été adoptés. Certainement… ils étaient tous de bons enfants, pleins de qualités. Ton grand-père adoptif t’a avoué que, le plus souvent, c’était dans ceux qui étaient abandonné qu’on trouvait la plus grande générosité. Tu ne penses pas vraiment être doté d’une telle qualité, mais c’est flatteur.

Tu glisses ton regard sur elle. Les yeux clos, elle semble ailleurs. Perdue dans ses songes peut-être. Tu te redresses et finis par poser ta tête sur ses genoux, un genou plié, l’autre jambe tendue par dessus l'accoudoir. Tu vrilles ton regard sur elle, attendant qu’elle ouvre les yeux de nouveau. Tu ne détournes pas la tête une fois cela fait.

▬ T’es presque adorable quand t’as les yeux fermés, tu le sais ça ? Presque.

Tu te redresses rapidement avant de te prendre un coup, imposant plus ou moins une distance de sécurité. Tourné vers elle, jambe pliée, l’autre rejoignant le sol, tu la fixes en silence. Tu cherches à comprendre. En vain. T’as jamais été très doué pour comprendre les gens qui ne voulaient pas parler, de toute façon. C’était pas faute de vouloir essayer pourtant.

Soudain, un bruit familier te parvient. Tu tournes brusquement la tête vers la cage d’escalier jusqu’à voir un faisceau de lumière s’approcher. Un gardien. Tu pousses un juron à voix basse avant de passer ton bras autour de la taille d’Ulysse pour l’embarquer par dessus le canapé. Tu atterris au dessus d’elle, plaquant ton index sur ses lèvres pulpeuses pour lui intimer le silence. Les pas résonnent et tu restes caché avec Ulysse derrière le canapé. Tu retiens ta respiration lorsque tu entends le gardien s’approcher. Vous êtes foutus. Tu fermes les yeux, par réflexe. Mais rien ne vient. Tu ouvres les yeux, tendant l’oreille. Le gardien s’en va sans raison apparente. Tu attends un peu, passant la tête par dessus le dossier du canapé. Plus personne. Tu arques un sourcil avant de regarder Ulysse sous toi.

▬ C’est toi qui l’a fait partir ? Ou il est juste trop con ?

Tu émets un rire, pas trop fort mais spontané. La tension redescend. Tu te calmes, ton regard se plongeant alors dans celui d’Ulysse. Longuement, silencieusement. Une chaîne s’échappe de ta veste, pendant au dessus du visage de ton acolyte. Ses doigts l’attrapent et tu la fixes, surpris. Elle tire dessus, et tu ne cherches étrangement pas à lutter. Ton visage se rapproche du sien, doucement. Et vos lèvres se retrouvent de nouveau.


Citation ; Enchanted

template coded by always and forever of atf

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockVen 20 Déc 2013 - 0:41

Donc il est orphelin. Ulysse fait la moue bien qu'elle ait de nombreuse fois penser du mal de ses parents pas une seule fois elle ne se serait imaginer vivre sans eux. Elle essaye de s'imaginer ce que ça ferait et se sent soudain un peu triste. Elle ferme les yeux, repensant à tout ça, à sa vie en Grèce, son enlèvement, la psychose de ses parents qui l'a atteinte pendant de nombreuses années. Elle s'enfonce dans sa noirceur, pensive Ulysse. Mais encore une fois Orwenn vient la sortir de son état. Il s'allonge sur elle, elle hausse un sourcil et baisse les yeux vers lui.

T’es presque adorable quand t’as les yeux fermés, tu le sais ça ? Presque.

Ses sourcils se froncent elle sert l'ourlet de sa jupe. Si impoli. Sa machoire se crispe. Quel idiot mais quel idiot. Il s'éloigne avant qu'elle n'ait eu le temps de faire une quelconque remarque. Mais où est passé son sens de la repartie mon dieu ? Surement caché avec sa dignité. Elle soupire, un ange passe.

Un bruit vient ruiner le silence ambiant. Elle se retourne presque instinctivement. Merde un gardien. Ulysse se mord les doigts. Elle panique presque. Ce lieu est interdit ils n'ont pas le droit d'être là. Elle va se faire corriger. Ca va arriver jusqu'aux oreilles de ses parents, ils vont la renvoyer chez elle. Fini ses jours de libertés fini sa vie d’indépendance. Elle est prête à dire que c'est lui qui la entrainé ici elle se tient prête à mentir quand Orwenn l'attrape par la taille pour la flanquer par terre.

Ma..i.. Un doigt sur sa bouche pour la contraindre à se taire. Elle panique de plus en plus. La situation est ambiguë si le gardien les voit il va se faire des idées. Son image est foutue, elle est foutue... Non. Ca ne peut être le cas, pas tant qu'elle sera en vie. Le gardien arrive. Ulysse se concentre de toutes ses forces. C'est encore beaucoup trop dur depuis la dernière fois. Elle plisse les yeux ses poings se serrent. Orwenn a fermé les yeux. Le gardien passe mais ne les voit pas. Pour lui il n'y a personne. Il fait demi tour et s'en va l'air de rien.

C’est toi qui l’a fait partir ? Ou il est juste trop con ?

Orwenn rigole. Elle, elle ne rigole pas. Elle soupire même. C'est toi qui est trop con.. Pourquoi diable a t'il agit de manière si stupide ? Si elle n'avait pas réussi à utiliser son don où si la transmission s'était coupé ils auraient été découvert allongés sur le sol, lui au dessus d'elle. La dominant de tout son être... Elle déglutit, son cœur rate un battement, elle observe ses yeux dont elle a vraiment du mal à se détourner. Quelque chose brise le contact, une chaine en argent s'échappant de sa veste. Ulysse s'en empare et sans vraiment y réfléchir elle tire dessus attirant son visage près du sien. Ses yeux se replongent dans les siens, elle se mordille la lippe avant de s'emparer de nouveau de ses lèvres. Tentation.

Elle garde les yeux ouverts, ne bougent presque pas. Seules ses lèvres l'embrasse mollement et doucement. Un baiser comme une caresse, comme un murmure. Un baiser chaste, innocent et presque discret. Elle vient lui mordiller la lèvre comme à son habitude – on peut sûrement parler d'habitude après 4 baisers non ? Elle sent du sang couler le long de son nez mais l'ignore et ferme les yeux pour se laisser envouter par l'instant même si, une fois encore, il n'y met pas beaucoup du sien. Sa main tremble sur sa chaine. Le baiser se romp. Elle a le souffle court, lui aussi, ils partagent le même air. Est-ce la passion de ce baiser ou bien le contrecoup de son don  qui la mettent de cet état? Elle n'en sait rien mais elle s'en fiche. La seule chose qui occupe son esprit ce sont ses yeux.

Je l'ai encore fait... Elle pose son front sur le sien et ferme les yeux, elle a la tête qui tourne légèrement.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockVen 20 Déc 2013 - 15:09




FUK & OMG

this night is sparkling



Elle mord ta lèvre et tu grognes sous la douleur localisée. Et, une nouvelle fois, tu ne réagis pas, ou très peu. Tu sens sa main trembler sur ta chaîne et le baiser se rompt. Tu te passes la langue sur ta lèvre endolorie, par mécanisme. Aucun saignement de ton côté. Par contre, elle, elle saigne du nez. Tu clignes des yeux, surpris. Vos souffles s'entremêlent encore. Tu déglutis légèrement. Son état t'inquiète quand même un peu. Ses yeux se plongent dans les tiens, et tu ne détournes pas le regard.

▬ Je l'ai encore fait...

Tu hausses un sourcil. En premier lieu, tu pourrais penser qu'elle parle du baiser. Mais tu n'en es pas entièrement convaincu. Tu repenses au gardien et à son départ. Vos fronts se touchent et elle ferme les yeux. Tu t'écartes un peu, passant doucement ta main sur son front, traçant son visage de tes doigts en revenant sur sa joue. Tu la scrutes d'un air inquiet. Qu'est-ce que tu pourrais bien faire ?

▬ Ulysse... ?

Tu te redresses, l'attirant à toi. Assis sur le sol, tu la fais prendre appui contre le dos du canapé. Tu fouilles dans la poche de ta veste, en sortant un petit paquet de mouchoirs. Tu en prends un et tu essuies doucement le sang qui a coulé sur son visage. De la fatigue sans doute... ou peut-être que c'est autre chose.

▬ T'es sûre que ça va ? T'es pâle.

Tu réfléchis, ne sachant pas vraiment quoi faire. De toute évidence, il faut qu'elle se repose dans un lieu plus confortable. Tu te lèves et tu t'éloignes pour aller t'assurer que le gardien ne rôde pas en bas de l'escalier. Puis tu reviens, t'accroupissant devant elle avant d'attraper ses bras pour la hisser sur ton dos. Tu fais passer ses jambes au niveau de tes hanches, les maintenant fermement.

▬ Je vais t'emmener à l'infirmerie du pensionnat. Ça va aller.

Du moins, tu l'espères. Tu descends les marches et tu enjambes la barrière de sécurité, manquant de te ramasser en beauté. Coup d'oeil à droite puis à gauche. Personne. Tu sors donc, grognant contre ce léger froid. Mais ça fait du bien. L'atmosphère est parfois lourde dans les planétariums. C'est l'effet de l'espace, il paraît. Tu avances dans la rue, ne croisant personne.

▬ C'est ton don qui te pompe comme ça ? Pour une A, c'est pas très glorieux d'être dans cet état pour une petite utilisation comme ça. J'en conclus donc que tu as franchi les limites il n'y a pas très longtemps avec ton don. Je me trompe ?

Oui, tu es en E. Mais personne ne te connaît suffisamment pour savoir que tu as eu un professeur très érudit en Amérique : ton grand-père adoptif. Si les études te dégoûtent tellement, c'est pour cette raison. Ta présence ici est comme de longues vacances sans obligation d'étudier. Finalement, tu es plutôt intelligent. Ne jamais se fier aux apparences, comme on dit.

Soudain, un détail attire ton attention. Les jambes d'Ulysse, tes mains sur ses cuisses. Tu rougis légèrement avant de trouver un banc où la faire asseoir. Elle est en jupe après tout. Une partie de ta raison s'envole lorsque tu penses à la partie de son corps qui était contre tes reins. Tu secoues la tête, te foutant une baffe mentale. Tu écartes ensuite une mèche de ses cheveux, la fixant, assis à côté d'elle.

▬ Dis-moi ce que t'as fait. Et ne proteste pas, t'es pas en état de le faire.

Un sourire en coin, rassurant et bienveillant. Qui aurait cru ça de toi un jour ?


Citation ; Enchanted

template coded by always and forever of atf

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockVen 20 Déc 2013 - 18:51

Elle ne se sent pas très bien et ça Orwenn l'a bien remarqué. Il suffit de regarder son visage inquiet pour le comprendre. Il passe une main sur son front, Ulysse rougit, elle est gênée, elle n'a vraiment pas l'habitude de se montrer si faible devant quelqu'un. Elle a toujours été la fille forte comme un roc qui ne faiblissait jamais. On la connaissait comme ça du moins. Mais ce soir il avait fallu qu'elle tombe sur ce mec. Elle était faible et il l'avait vu. Appuyé contre le canapé elle se gratte le front et le nez. Ses doigts sont rouges, elle soupire. Orwenn sort un mouchoir et essuie son visage. Elle se laisse faire sans un mot. Elle n'a pas envie de le repousser.

T'es sûre que ça va ? T'es pâle.
Ne t'en fais pas Orwenn je vais bien.

Mensonge. Mais elle ne se supporte pas dans le rôle de la petite chose à protéger. C'est pourquoi elle ne peut se s'empêcher de grogner quand Orwenn la hisse sur son dos. Mais elle ne le repousse pas non plus au contraire elle glisse son visage sur son épaule et sert un peu ses jambes.

C'est ton don qui te pompe comme ça ? Pour une A, c'est pas très glorieux d'être dans cet état pour une petite utilisation comme ça. Sourcils qui se froncent – elle va finir par avoir des rides avant l'age avec ce mec. Tais toi...
J'en conclus donc que tu as franchi les limites il n'y a pas très longtemps avec ton don. Je me trompe ? Elle déglutit et préfère poser sa joue sur son dos. Secrètement elle espère qu'elle ne croisera personne du pensionnat. Déjà parce qu'elle est accompagné d'un garçon qui la porte sur son dos alors qu'elle est à moitié nue et aussi parce qu'elle n'aura pas la force d'assumer son rôle de petite A modèle. Il l'aide à s'assoir. Elle s'étonne à penser qu'elle aurait bien aimé rester plus longtemps sur son dos ne serait-ce que quelques minutes. Il fait frisquet dehors, elle ressert sa veste contre elle et croisent les jambes. Il écarte une mèche de ses cheveux elle hausse un sourcil. Le voilà bien tactile avec elle tout à coup. En tout cas bien trop tactile pour une homme qui refuse toutes réactions face à ses baisers. Elle baisse la tête.

Dis-moi ce que t'as fait. Et ne proteste pas, t'es pas en état de le faire.
Je ne vois pas en quoi ça te regarde.. 

Elle relève la tête, affronte son regard inquisiteur. Elle a l'impression que quelqu'un joue de la trompette dans sa tête. Elle a bien du mal à se concentrer et à garder une expression autre que l’éreintement. Les yeux rouges d'Orwenn glissent sur sa peau comme un radar. Il analyse, elle le sent. Son cœur se sert à l'instar de ses doigts sur sa jupe. Elle a envie de vomir. Elle se sent fatiguée, coupable, seule et triste. En quoi en parler arrangerait le tout ? Elle a peur aussi. Peur qu'Orwenn s'en aille et la laisse toute seule. Ce qu'elle n'a pas comprit c'est que c'est en ne disant rien qu'elle a le plus de chance de se retrouver seule. Il fronce les sourcils, elle baisse la tête aussi sec. Ne me regarde pas comme ça, n'emploie pas mon propre regard contre moi...

Elle se sent comme sur un fil prête à basculer à tout instant. Je... Elle hésite, rougit un peu. J'ai utilisé mon pouvoir sur quelqu'un... Soupire, elle ne peut plus reculer. C'était soit rien dire, soit tout dire. Maintenant qu'elle a commencé elle ne va pas s'arrêter même si elle a la frousse, même si elle a honte. Je lui ai fais croire des choses qui étaient fausses juste pour le voir souffrir. Juste pour qu'il s'énerve et me fasse du mal. Je voulais qu'il devienne aussi pourri que moi. Qu'il arrête de se noyer dans la lumière quand moi je croupissais dans l'ombre. Elle ne se sent pas mieux de dire ça au contraire ça lui fait du mal. Elle se mord la lèvre, fixe de sol, ses yeux luisent mais il est hors de question qu'elle pleure. Ça n'arrivera pas. Ça n'arrivera plus jamais. Elle déglutit. Hm bref, j'ai abusé de mon pouvoir au point de m'écrouler par terre et de saigner du nez. Et visiblement je ne m'en suis toujours pas remise...

Elle se frotte les yeux, souffle et se tourne vers Orwenn. Elle sourit faiblement. Tu peux partir si tu veux. Comme je te le disais ça fait bien longtemps que je vis en enfer. Elle déteste la tournure mélodramatique que prend cette discussion, un frisson lui parcoure l'échine elle déteste vraiment être honnête.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clockVen 3 Jan 2014 - 15:12




FUK & OMG

this night is sparkling



Tu continues à la scruter jusqu'à ce qu'elle ploie devant toi, commençant enfin à parler. Une femme reste une femme. Qu'elle sache se défendre seule ou non.

▬ J'ai utilisé mon pouvoir sur quelqu'un... Je lui ai fais croire des choses qui étaient fausses juste pour le voir souffrir. Juste pour qu'il s'énerve et me fasse du mal. Je voulais qu'il devienne aussi pourri que moi. Qu'il arrête de se noyer dans la lumière quand moi je croupissais dans l'ombre.
▬ ...je croyais que tu te plaisais en enfer.
▬ Hm bref, j'ai abusé de mon pouvoir au point de m'écrouler par terre et de saigner du nez. Et visiblement je ne m'en suis toujours pas remise...
▬ Visiblement, oui.

Elle gesticule pendant que tu réfléchis un moment. Une personne qui serait son opposé dans l'optique où elle serait noirceur et lui lumière ? Quel type peut être suffisamment heureux et brillant pour se noyer dans la lumière ? Tu réfléchis, mais aucun nom ne te vient à l'esprit.

▬ Tu peux partir si tu veux. Comme je te le disais ça fait bien longtemps que je vis en enfer.
▬ Hm... t'es plutôt contradictoire.

Tu hausses les épaules avant de regarder les timides étoiles dans ce ciel nuageux. Puis tes iris rouges se posent de nouveau sur elle.

▬ Tu laisses à penser que tu affectionnes les ténèbres, et pourtant tu cherches la lumière. Tu cherches une solution pour quitter l’enfer. Mais tu t’y prends tellement mal que ça se solde par un échec.

Tu marques une pause durant laquelle tu te replonges dans tes pensées. Tu repenses à tes longues heures d’études avec ton grand-père. Plongés dans des épais ouvrages, vous passiez des heures à expliquer une simple phrase. En chercher le sens profond. Pas étonnant que, à présent, les études te saoulent autant.

▬ Au fond, tu t’es attaquée à lui parce que tu recherchais quelque chose n’est-ce pas ? T’as voulu lui faire vivre ce que tu vis. Donc quelque part tu veux qu’on comprenne ce que tu ressens et qu’on t’aide, non ?

Tu te lèves, t’étirant en lui tournant le dos. Tes mains rejoignent tes hanches puis se glissent dans tes poches alors que tu pivotes sur toi-même pour la regarder. Un sourire étire tes lèvres, ironique et amusé.

▬ Je savais bien que t’avais besoin d’aide, Ulysse.

Tu lui tends la main, gardant l’autre dans ta poche. Elle semble hésiter mais finit par s’en emparer. Tu la tires pour la forcer à se lever. Un sourire aux lèvres, tu l’entraînes à ta suite, gardant ta main froide dans la chaleur de la tienne. On risque de vous prendre pour un couple, mais ça ne te traverse même pas l’esprit. Ce soir, tu es le sauveur, alors qu’importe les ragots. Tu n’y accordes jamais aucun crédit de toute façon. Qu’importe. Et tu l’entraînes dans l’obscurité, empruntant le chemin menant au pensionnat.


Citation ; Enchanted

template coded by always and forever of atf

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: kiss me passionately ∇ FUK   kiss me passionately ∇ FUK - Page 2 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
kiss me passionately ∇ FUK
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Dessin de Snow'
» The last, but the best
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» Just a kiss, goodnight. [PV ♥]
» Blow me one last kiss (Bliss)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: