Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 HEADS WILL ROLL • pv ashley

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: HEADS WILL ROLL • pv ashley   HEADS WILL ROLL • pv ashley 1400359500-clockLun 17 Fév 2014 - 1:35



OFF WITH UR HEAD
DANCE TIL UR DEAD


C'était officiel.
C'était inévitable.
C'était la GUERRE, et c'était MAINTENANT.

Zafiro trépignait dans son saroual en imaginant ce qui allait advenir d'ici peut-être, genre, à peu près, allez.... quinze minutes. Oui, quinze minutes. C'était tout ce qu'il accordait à Ashley pour débarquer ici, et c'était déjà généreux.

Assis en tailleur sur un vieux parapet délabré - ah, excusez-moi, il est debout maintenant - ah non attendez il tourne sur lui-même, heu non là il fait l'équilibriste sur les pierres - non il -
La description narrative est juste IMPOSSIBLE AVEC ZAFIRO. Revenons à ses pensées.

En bref il espérait que son crétin de lézard avait accompli sa mission et délivré son message en bonne et due forme. Il n'était toujours pas revenu pointer le bout de sa queue, et son propriétaire le soupçonnait de s'être carapaté dans un endroit sympa où se dorer les écailles sur fond d'instru cubaine. CE REPTILE ÉTAIT INSUPPORTABLE.

Mais beaucoup, beaucoup moins qu'Ashley. Vraiment, vraiment, il ne pouvait absolument et catégoriquement pas tolérer ne serait-ce qu'une seule seconde le fait que la fausse rousse... ne soit toujours pas là. Quinze minutes avait-il dit ? Ça n'en faisait que deux, mais tout le monde sait bien que le tsigane n'a pas la même perception du temps que le commun des mortels.

— RRRRRAAAAH. Okay Bridgestone très bien tu le prends comme ça. Et bien figure-toi que moi je commence mes échauffements SANS TOI. VOILA.

Zafiro ne parlait pour personne. C'était une habitude tout à fait naturelle chez lui. Sa voix s'égrena inutilement au vent, celui qui soufflait comme un funeste hululement dans la rue ouest. Rue qui par ailleurs, selon bon nombre de racontars, était... hantée. Hantée par des esprits malfaisants qui rôderaient derrière les bâtisses, prêts à emporter d'inconscientes proies dans leurs terribles griffes spectrales...

Zafiro comptait probablement parmi elles. Parce que pour sa part, il n'était pas du tout au courant. Il avait donné rendez-vous à la cheftaine du club de danse ici parce qu'il aimait bien le côté vétuste, authentique, un peu séculaire. Ça faisait une scénographie parfaite pour la choré qu'il concoctait dans sa tête, en plein bouillon depuis la matinée. Les fantômes ? QU'ILS VIENNENT. Il leur ferait danser un ballet infernal qui les reconduiraient fissa tout droit dans leurs tombes. Oui, la peur était un concept étranger à la cervelle de feu du bohémien.

Le gitan était déjà perché le haut d'un muret qui bordait une allée. Au-dessus de ses boucles noires, crépuscule s'étalait doucement, épais et violacé - l'heure tournait. Et quand l'heure tourne, c'est comme la crème : C'EST PAS BON.

Inspiration, expiration. La chemise qui se déboutonne. Les mains qui se joignent comme deux vagues et ondulent sous son buste, les jambes qui s'étirent à la perfection, l'échine qui craque un peu sous la pression.

Zafiro se contorsionna quelques instants pour que son corps brûlant se prépare à la déferlante qui suivrait. Il sentait déjà affluer en lui, liquide, le rythme exotique de la musique. Il voyait déjà ses pieds nus esquisser des figures frénétiques et marquer la poussière du sol. Il voyait déjà tout. Un sourire mutin s'étira sur ses lèvres, un sourire qui respirait la joie, l'excitation, et l'incommensurable hâte de retrouver son amie, son Ashley à lui, la seule et l'unique.

ET IL ALLAIT LA BATTRE A PLATE COUTURE.

Alors comme pour donner vie à sa pensée, il prit une grand bouffée d'air du soir, et s'époumona d'un coup à travers toute la rue.

AAAAAAASHLEEEEEEYYYY.

Navré pour les esprits frappeurs.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: HEADS WILL ROLL • pv ashley   HEADS WILL ROLL • pv ashley 1400359500-clockLun 3 Mar 2014 - 19:25






Viens, prends-moi la main et

dansons jusqu'au bout de la nuit.




Zafiro tu me le paieras.

Tu ne prends pas la peine de répondre au lms de ton jeune ami, attrapant simplement un gilet avant de claquer la porte pour t'engouffrer dans cette nuit naissante. 15 minutes, c'était le seul délai accordé. Et tu imaginais déjà sa tête lorsque tu arriverais, pile à l'heure, parce que Zafiro est un jeune homme impatient et tu le voyais déjà entrain de s'exciter sur ton "retard" après seulement trois minutes. Qu'il est idiot ce gitan, mais qu'il est drôle aussi et qu'il t'est plaisant de passer la soirée en sa compagnie. Le sourire te vient doucement aux lèvres tandis que tu accélères le pas, ne voulant plus te priver une minute de plus de sa présence rassurante. En tout cas, plus rassurante que le lieu de votre rendez-vous. La rue Ouest, la rue hantée, celle qui fait peur et qui effraie les enfants en bas âge, et parfois même les plus grands, à cause de toutes ces histoires racontées. Toi tu n'as jamais su sur quel pied danser alors tu as fais semblant de t'y désintéresser totalement. Seulement, la vérité c'est que t'as la frousse de t'y aventurer en pleine nuit. C'est pour cette raison, pour ignorer cette petite voix qui te hurle gentiment de faire demi tour et de rentrer au bungalow, que tu as enfilé tes écouteurs en arrivant dans le coin.

« AAAAAAASHLEEEEEEYYYY. »

Et pourtant ça ne t'a pas empêché de l'entendre.
Non mais quel crétin !

Tu te mords la lèvres inférieure en retirant tes écouteurs avant de les fourrer rapidement dans ta poche. Il braille fort, tu ne le vois pas encore que sa voix résonne jusque toi presque comme s'il jouait à 2 mètres. Et tu l'entends, tu lâches un soupir agacé et continue d'avancer, le sourire soudainement crispé. Parce que si les esprits du coin l'entendent ils vont venir, et s'ils viennent.. Brr. Vaut mieux ne pas y penser. Reprends-toi Ashley, tu vaux mieux que ça. Ton coeur loupe un battement alors que tu crois avoir entendu un cri dans le coin, genre un gosse qui se ferait égorger ou une bêtise comme ça, et tu ris nerveusement. C'est toi, c'est juste ton imagination qui te joue des tours. Ta putain d'imagination oui. Et le stress grimpe doucement alors que la nuit s'empare de ce décor de cinéma. Encore plus malveillant le soir visiblement. Regard furtif à droite, puis à gauche et enfin derrière pour t'apercevoir avec soulagement qu'il n'y a strictement personne. Personne d'autre que toi et cet idiot de Zafiro. Rien à signaler, la voix est libre. Alors tu continues ta marches silencieuse, à moitié rassurée seulement pour enfin te stopper à quelques mètres de cette drôle de chose.

« ZAFIROOOOOOOOOOO NON MAIS QUEL CRÉTIN T'AS PAS IDÉE DE NOUS AVOIR DÉGOTÉ UN ENDROIT PAREIL POUR UN RENDEZ-VOUS ?? »

Bonjour, au revoir, sisi la famille comment ça va, non ? Tu connais pas la politesse quand il s'agit de lui. Parce que monsieur est aussi con que toi et que quelqu'un d'aussi con que toi ne mérite pas de gentillesse. Même si tu l'aimes, assurément. En guise de seule salutation tu parviens à attraper son oreille pour la tirer bien fort et ne la lâcher qu'après une bonne minute après, déblatérant absolument toutes les idioties du monde. Tu fais style de l'engueuler, mais on sait tous ici que t'es frustrée parce que t'as la trouille. Tu grognes comme un ours mal réveillé, un peu comme Skygge en fait (luv ya boy ♥), puis tu te calmes finalement, prenant sur toi pour ne pas te barrer d'ici à vitesse grand V.

« Bon, hormis le fait que t'as toujours des goûts aussi mauvais, y a une raison ? Ou t'avais juste envie de me voir ? Parce que je sais que j'te rends dingue, c'est pas la peine de mentir, mm.. »

Et tu souris, heureuse et fière de toi.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: HEADS WILL ROLL • pv ashley   HEADS WILL ROLL • pv ashley 1400359500-clockMar 4 Mar 2014 - 23:35


HEADS WILL ROLL
ON THE FLOOR


— ZAFIROOOOOOOOOOO NON MAIS QUEL CRÉTIN T'AS PAS IDÉE DE NOUS AVOIR DÉGOTÉ UN ENDROIT PAREIL POUR UN RENDEZ-VOUS ??

QUAND ON PARLE DU LOUP.
Zafiro n'eut pas à lancer de nouveaux hurlements guerriers ; la gazelle était apparue par une opération divine. Et elle était bruyante, très bruyante, presque assez pour couvrir ses propres cris à lui - couvrir les cris de Zafiro, non mais tu te rends compte à quel point c'est carrément pas banal ?

Le tsigane sauta de son parapet aussitôt que la figure de son amie se découpa dans les ténèbres. Il était tellement heureux de la voir ; il irradiait joie et amour comme un diffuseur automatique qu'on aurait oublié de passer sur off. Il eut à peine le temps de se ruer sur elle pour la prendre dans ses bras qu'elle lui avait déjà attrapé l'oreille avec une admirable dextérité.

— AYAYAAAA. Nooooonnnnnnn pas mes oreilles tu sais bien que je m'en sers tous les jours pour écouter des battles de banjo - AYEEE - et ta jolie voix.

Il fit de grands moulinets avec les bras, la voix entrecoupée de hoquets d'une douleur parfaitement mimée.

Lorsque la A consentit enfin à lâcher prise, le garçon se mit à sautiller dans tous les sens, s'agitant comme un fou sous les huées d'Ashley qui piaillait des inepties à n'en plus finir. Et lui il était là à gigoter autour d'elle, renchérissant à qui mieux mieux par-dessus ses grognements, les yeux vert émeraude qui étaient les siens luisant de fougue et de bonheur. Dès que mademoiselle Bridgestone lui faisait honneur de sa présence, il se sentait pousser dans le dos une petite paire d'ailes de paloma des champs : il n'avait plus qu'à s'élancer et se laisser porter par les courants ascendants de la joie.

Ok cette métaphore filée n'a certes aucun sens, mais au moins elle décrit parfaitement la plénitude que ressentait le métisse lorsqu'ils étaient tous deux réunis dans leur folie douce. Quel sacré tableau que ces deux énergumènes s'ébrouant sous le ciel crépusculaire du quartier ouest.

— Bon, hormis le fait que t'as toujours des goûts aussi mauvais, y a une raison ? Ou t'avais juste envie de me voir ? Parce que je sais que j'te rends dingue, c'est pas la peine de mentir, mm..

— Oh bébé, ton air grognon si sensuale me donne des frissons. Tu me rends chèvre, j'te jure - laisse-moi t'emmener vers les étoiles, tu oublieras mon si mauvais goût et tu tomberas raide dans mes bras. On aura sept enfants et ils s'appelleront tous Rodrigo.

Un genou à terre devant sa petite frimousse, les mains liées l'une à l'autre dans une prière implorante, il semblait prêt à lui offrir une sérénade divine. Son sourire éclatait dans la presque-nuit, pourfendant les ombres et les soi-disant fantômes qui rôderaient sournoisement dans leurs dos. Zafiro ne s'inquiétait en tous cas pas une seconde du croissant de lune blond qui s'élevait doucement au-dessus d'eux, et qui les surplomberaient d'ici peu, très peu de temps.

Zafiro se redressa d'un coup, les yeux pétillants, toujours aussi fébrile - si ce n'était plus.

— Si j'ai humblement quémandé ta présence ici ce soir, ma belle, c'est pour te demander une faveur. Tu acceptes ?? C'EST VRAI ?!? Oh merci tu as toute ma gratitude. Oui donc c'est à propos d'une nouvelle choré que j'ai inventée ce matin. Elle manque encore de rythme et d'organisation maaaais je sais, je SAIS qu'elle parlera à ton âme brûlante de présidente du club de poledance - je veux dire danse.

Son speech achevé, il s'empressa de la prendre par la main - et même par les deux, en fait - et de tournoyer comme un fou au beau milieu du chemin en ruines. Une tempête de poussière et de sable gris s'éleva au-dessus de ses pieds nus et des cheveux flamboyants d'Ashley. Zaf' eut une petite mine implorante, cessant doucement de tourner avec elle. Sa force de persuasion était peut-être plus puissante encore que le feu de sa détermination.

On dirait un peu une phrase dans Naruto nan ?

— ALLEZ ALLEZ ALLEZ DIS OUI DIS OUI DIS OUI.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: HEADS WILL ROLL • pv ashley   HEADS WILL ROLL • pv ashley 1400359500-clockJeu 20 Mar 2014 - 14:15



Viens, prends-moi la main et dansons jusqu'au bout de la nuit.
Feat : Zafiro.
« Oh bébé, ton air grognon si sensuale me donne des frissons. Tu me rends chèvre, j'te jure - laisse-moi t'emmener vers les étoiles, tu oublieras mon si mauvais goût et tu tomberas raide dans mes bras. On aura sept enfants et ils s'appelleront tous Rodrigo. »

Et tu ris de bon coeur, abandonnant ta mauvaise humeur parce que tu ne peux pas rester de marbre face à de telles déclarations. Zafiro, il a ce don de toujours te rendre heureuse et de réussir à te faire sourire malgré tes peurs ou le fait que tu n'en ai pas envie. Avouons-le, s'il n'avait pas été là avec ses blagues et son comportement de bambin, t'aurais jamais mis les pieds ici, et au pire, tu en tremblerais encore, pensant à voix haute et grelottante que tu maudis la personne t'ayant emmenée dans le coin. Mais bizarrement ça n'est plus tellement le cas, concernant ton ami. Oh bien sur tu lui feras la peau plus tard, mais à cet instant tu te sens rassurée et en sécurité. Même si tu restes persuadée qu'il n'en mènerait pas large devant un fantôme. ... Le jeune homme tournait autour de toi, papillonnant joyeusement en sautillant dans tous les sens, il jouait, s'amusait, profitait. Profiter de la vie, oui, c'était tout lui ça. Tu arques un sourcil, bras croisés sous ta poitrine et le dos légèrement en arrière, lorsqu'il se stoppe soudain face à toi, ses iris pétillantes de bonheur plongées dans les tiennes. Qu'est-ce qu'il te veut ?

Sa voix s'élève doucement dans les airs, au maximum de son excitation. Et il t'explique, te demande, parle encore et toujours. Il répond à sa propre question, sachant pertinemment que tu ne diras jamais non à son minois plein d'amour et à la découverte d'une nouvelle danse. Zafiro dansait vraiment très bien et tu adorais le voir bouger son corps au rythme de la musique, tu adorais le voir s'imprégner de la danse et la vivre comme personne. Il avait ce don pour t'emballer Zafiro, et tu adorais ça. Mains dans les siennes, vous tourbillonnez gaiement au gré du vent qui se levait tendrement. Et il avait ce regard faussement implorant, celui d'un enfant marchandant de façon très peu correcte quelque chose qu'il voudrait rien qu'à lui. Il avait ce regard d'un homme qui te faisait, sans la moindre once d'hésitation, du chantage affectif. Parce que tout le monde sait que tu ne pourras jamais rien lui refuser.

« Montre-moi donc, j'ai hâte de te voir à l'oeuvre mon cher Zafiro ! »

Souriante, entraînante, tu chantais presque tes mots alors que ton regard océan était plongé dans le sien. Que t'avait-il réservé ?




HRP // Pardon pour l'attente ^^'
Ce rp sert à rien j'suis désolée.

CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Passe la souris sur l'image ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: HEADS WILL ROLL • pv ashley   HEADS WILL ROLL • pv ashley 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
HEADS WILL ROLL • pv ashley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ashley Meredith Rivers
» Women's Championship: Kelly Kelly & Trish Stratus Vs Maryse & Ashley Massaro
» Ashley Massaro parle de retour…
» Debleyaj lan komanse
» BB Code : les tableaux en une lecon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: