Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Cookie time ~

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockDim 13 Avr 2014 - 16:18




Cookie time
Ruthel s'ennuyait ferme dans son grand bureau où une odeur de cramé flottait. Il venait de rater toute une tournée de cookies et se serait mis à pleurer à chaudes larmes s'il n'avait pas été observé par Tartiflette. Ce lézard était fourbe et attendait le moindre signe de faiblesse de la part de son maître pour le mordre. C'était un reptile terriblement gros et intelligent, malgré la lueur d'incompréhension éternelle qui habitait son oeil morne.

Le directeur ouvrit la fenêtre et jeta un coup d'oeil à l'extérieur en soupirant. Combien de temps encore j'aurais à regarder ce paysage changer jour après jour... Personne ne connaissait ces pensées, pas même les lecteurs de pensées du pensionnat. Ruthel apprenait à les cacher, on ne sait jamais. Non, pour tout le monde, il était Monsieur Lourd, Monsieur PédoRuthel, Monsieur Chiant, Monsieur Câlins&Cookies, tout ça tout ça. Il se recomposa un visage joyeux et niais et se dirigea vers l'interphone qui trônait sur son bureau. Combien de fois il avait pu s'en servir... Et encore une fois, il l'utiliserait pour se divertir.

« BABYLON ANARCHY LIBERTY-DESTINY SCARLET ET WARREN ANDERSEN, MON CHOUCHOU CHERI, VOUS ETES ATTENDUS DANS MON BUREAU, ON VA PREPARER DES COOKIES TOUS LES TROIS ! »

Voilà ce que purent entendre tous les élèves de l'école à ce moment là. Car l'interphone du bureau était relié à tous les haut-parleurs. Comme celui de Kerstin, comme celui de l'administration en général. C'était bien plus drôle ainsi ! Avec un grand sourire, il rappuya sur le bouton pour recommencer la communication et fit un bruit de bisou dans le micro.

« JE TIENS A DIRE AUSSI QUE JE VOUS AIME TOUS SANS EXCEPTION, ET QUE QUAND ON AURA FINI NOS COOKIES, PARCE QUE J'AI RATE LES MIENS - PAUVRE DE MOAAAAAAA !!! - ON VOUS EN GLISSERA SOUS VOS PORTES DE DORTOIRS. COEURS, COOKIES ET TENDRESSE A VOUS TOUS ♥ »

Oui, Ruthel aimait ses élèves, ils étaient tous un peu ses enfants. Ceux qu'il n'aurait jamais biologiquement parce qu'il était un vieux avec une apparence de jeune homme, parce qu'il ne voulait pas vivre avec une femme mortelle, parce que... Parce que c'était égoïste et qu'il vivait très bien ainsi, en donnant de l'amour à chaque élève de Prismver.

Le jeune (?) homme se détailla dans un miroir qui traînait là et se rendit compte qu'il était seulement en slip léopard sous son tablier. Peut-être devait-il s'habiller décemment ? Oh au pire, au Diable la décence, vive la décadence ! Mais c'était surtout parce que Ruthy s'était déjà affalé dans un canapé en mangeant un cookie raté et qu'il avait oublié qu'il devait se changer. Ou au moins mettre quelque chose sur ses jolies petites fesses. Mais non, il resta là, couvert seulement par son slip ridicule et son tablier où trônait un adorable petit canard en plein milieu. C'était son tablier préféré ! Il était trop chou, trop parfait, et ce petit canard lui donnait envie de prendre un bain mousseux avec un petit canard jaune en plastique qui couinait quand on le pinçait au niveau du croupion. So much cuteness he's dying.

En attendant Anarchy et Warren, Ruthel s'amusa à jeter les cookies ratés sur Tartiflette, qui les gobait au vol. Ce truc - parce qu'il n'y avait pas vraiment d'autre mot pour qualifier le lézard énorme du directeur - mangeait tout et n'importe quoi, c'était comme un cochon à écailles.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockMar 15 Avr 2014 - 12:30


Tartiflette


Assis sur une chaise dans la salle de cours des E, un phoque tentait avec beaucoup de difficultés de suivre la leçon. Ce n'était déjà pas facile pour Warren de comprendre ce qu'essayait d'expliquer le professeur ; et sous sa forme animale, c'était encore pire. Rester en équilibre sur une chaise, alors que ses deux jambes avaient été changées en une grande nageoire, se révélait impossible — surtout pour lui. Finalement, après tant d'efforts, il glissa et s'affala dans un fracas sur son pupitre. Maudit don. Même en étant habitué, Warren le maudissait chaque jour, le détestait plus que tout au monde et rageait intérieurement. Il finit par se dire qu'il allait rester comme cela jusqu'à la fin de sa transformation. Personne ne prêtait réellement attention à lui lorsqu'il se changeait en phoque, habitués, exceptés quelques E amusés par ses péripéties. Dans un long soupir, il reprit enfin son apparence humaine, muni de l'uniforme, à moitié couché sur sa table. Il se préparait à reprendre une position normale, cependant on put entendre l'interphone émettre un petit bruit, présageant une annonce via interphone, et il dirigea son regard vers les hauts-parleurs.

▬ BABYLON ANARCHY LIBERTY-DESTINY SCARLET ET WARREN ANDERSEN, MON CHOUCHOU CHERI, VOUS ETES ATTENDUS DANS MON BUREAU, ON VA PREPARER DES COOKIES TOUS LES TROIS ! entendit-on des hauts-parleurs.

Cette voix. Ruthel. Malheur. Warren n'avait pas du tout envie d'y aller, craignant le pire une fois arrivé au cinquième étage. Néanmoins, les ordres du directeur étaient indiscutables, et s'il tenait à sa peau, le jeune délégué devait y aller. Réflexion. S'il s'y rendait, il avait des chances de se faire manger par Tartiflette ; s'il ne s'y rendait pas, il y avait beaucoup plus de chances de se faire manger par Tartiflette. Et sous cet angle, il préférait la solution où il pourrait éventuellement être sauvé. Conséquemment, il se leva tranquillement en fixant son enseignant, qu'il lui fit signe qu'il avait le droit de s'en aller. Un regard vers Anarchy cette fois-ci, avant de s'apprêter à quitter les lieux en laissant son sac dans la pièce.

▬ JE TIENS A DIRE AUSSI QUE JE VOUS AIME TOUS SANS EXCEPTION, ET QUE QUAND ON AURA FINI NOS COOKIES, PARCE QUE J'AI RATE LES MIENS - PAUVRE DE MOAAAAAAA !!! - ON VOUS EN GLISSERA SOUS VOS PORTES DE DORTOIRS. COEURS, COOKIES ET TENDRESSE A VOUS TOUS ♥ conclut Ruthel.

Il quitta la classe avec Anarchy, observés par le reste des élèves qui le foudroyaient du regard, très certainement parce que Ruthel l'avait appelé "mon chouchou chéri." Des regards noirs qui voulaient tout dire, remplis de haine qui le faisaient trembler malgré son léger sourire forcé au coin des lèvres. Tout le monde connaissait la suite alors qu'il cherchait la signification de ce signe menaçant de leur part : il se ferait massacrer à la sortie des cours en se faisant traiter de fayot. Prévisible, sauf pour lui.

Il fallait encore marcher et gravir les étages pour rejoindre Ruthel. Inquiet, il essayait de trouver en Anarchy de l'assurance, elle qui agissait souvent comme une mère pour lui. Cette fille le protégeait après tout, il n'y aurait rien à craindre, mais cette fois-ci c'était différent.

▬ Anarchy... tu crois que tout va bien se passer ? demanda-t-il, avec des yeux dévoilant son inquiétude.

Il n'arrivait pas à sortir le lézard géant de son esprit. Impossible. Et contre lui, la jeune E ne pourrait rien faire.

▬ Parce... parce que... Frisson. Il paraît qu'il y a Tartiflette... murmura-t-il.

Nouveau frisson, accompagné d'un gémissement étouffé que l'on pouvait à peine entendre. Sa peur devenait de plus en plus grande, il arrivait de moins en moins à la contenir.

▬ Et si l'on se faisait manger ?! Je. Je veux pas imaginer ! Ce n'est pas une bonne idée d'y aller ! déclara-t-il, effrayé par sa propre question.

C'était affreux. Il était en train de s'imaginer devant ce dinosaure, s'approchant de lui avec sa mâchoire pleine de dents tranchantes, prête à s'ouvrir et à l'engloutir tout entier, pendant qu'il continuait d'avancer, avec une angoisse grandissante. Il se rendit compte qu'ils étaient déjà en train de monter les marches accédant au dernier étage. Une fois arrivés, Warren prit une grande inspiration, toqua timidement à la porte du bureau et se permit de l'ouvrir avant d'entendre une quelconque réponse. À l'intérieur se trouvait bien entendu Ruthel Prismver, habillé d'un slip léopard et d'un tablier — on se demandait pourquoi on le surnommait PedoRuthel après. Le E s'avança un peu, en essayant d'oublier que son directeur était étrange.

▬ Bonjour, Monsieur le direct- salua-t-il en se stoppant net.

Choc. Il avait seulement tourné un petit peu la tête et vit un énorme lézard en train de dévorer quelque chose.

▬ GNIIIIIIIIIIIIIHHHHH[...]HHHHHHHHHHHH cria-t-il en atteignant un record de décibel.

Il sortit d'un bond pour se plaquer contre le mur en face de la porte. Le souffle saccadé, le cœur s'affolant, les yeux écarquillés, il observait le directeur en levant les bras en l'air.

▬ J'AI. J'AI RIEN FAIT, JE VOUS JURE ! PITIÉ ! hurla-t-il.

Sanglotant et tremblant de plus belle, il restait pétrifié devant Anarchy et Ruthel. À moins d'être forcé à entrer, il était absolument hors de question de venir. Hors de question.
Voilà voilà
(c) Ethylen/Ether Cohen codage pour Warren don't copy




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockSam 19 Avr 2014 - 17:39


OKAY MISTER PRISMVER I HOPE YOUR MONSTER WON'T EAT MY SON AND ME 'CAUSE I DON'T WANNA DIE.
N'importe qui de normalement constitué a peur de Tartiflette. Surtout quand on n'a pas l'impression que monsieur le directeur l'en empêcherait. Mais voilà, Anarchy est tout sauf normalement constituée. Donc elle a presque pas peur de ce gros truc. Presque, faut pas exagérer.

Huit heures du matin, Baby' dort. Comme un bébé, affalée dans son lit. Son chaton calé contre l'épaule, la fourrure toute douce chatouillant sa tête. Se lever tôt était une véritable épreuve, surtout quand on avait passé la soirée à violer une souris pour one shot ses ennemis. Donc elle bouge pas, elle écoute le réveil sonner pendant une minute. Et elle le lance contre le mur. Ce truc en ferraille supporterait un choc à 80km/h, donc elle a plus peur de le faire exploser. Une fois recouchée et endormie, elle cherche même pas quel jour on est et pourquoi ça a fait touit-touit, son cerveau est encore trop... Mou.

Donc elle se réveille vraiment à treize heures, en poussant un hurlement si aigu qu'il en ferait péter les vitres. Coup de griffes de Chaton et soleil dans laggle, combo ultime du réveil de merde. Si quelqu'un se ramène et lui lance un sceau d'eau glacée dans la tronche elle sera pas surprise. Bref, une douche et deux pains au chocolat, et voilà une brune mal coiffée qui court jusque dans sa classe. En temps normal elle s'excuserait, elle s'écraserait dans un siège pris au hasard et elle bougerait plus jusqu'à la sonnerie. Mais là, y a un phoque affalé sur une table, alors elle se braque. Elle se pose à côté de lui, envoie des regards noirs (enfin bleus - ouais, elle a pas eu le temps de mettre ses lentilles) aux élèves qui se marrent.

BABYLON ANARCHY LIBERTY-DESTINY SCARLET ET WARREN ANDERSEN, MON CHOUCHOU CHERI, VOUS ETES ATTENDUS DANS MON BUREAU, ON VA PREPARER DES COOKIES TOUS LES TROIS !

Omg oui. Mains jointes, l'américaine remercie mentalement les dieux de lui permettre de louper quelques heures de cours en compagnie de son fils et de ce cher Ruru. Et elle se lève, lançant un grand sourire bien joyeux au professeur. Le genre "HAHA DANS TAGGLE ESPECE DE CONNARD JE SECHE LES COURS POUR CUISINER BIIIIM". Elle choppe la main de Warren sans lui demander son avis, renvoies les regards tueurs aux gens qui osent foudroyer de leurs yeux SON Warrou. Et au passage elle leur offre un joli majeur bien dressé, en particulier vers un mec. Ses propres lèvres bougent silencieusement, histoire qu'il lise dessus.
Regarde-le encore comme ça et j't'enfonce ce doigt dans un endroit que le soleil a jamais atteint.

Ouais bon, vu sa gueule elle a pas trop envie de mettre ses menaces à exécution mais voilà quoi. Claquant tranquillement - sisi - la porte derrière elle, elle lâche pas les doigts de Warrou et commence à marcher, rangeant quand même son lecteur pour pas se faire engueuler - on sait jamais.
Anarchy... tu crois que tout va bien se passer ? Parce... parce que... Il paraît qu'il y a Tartiflette... Et si l'on se faisait manger ?! Je. Je veux pas imaginer ! Ce n'est pas une bonne idée d'y aller !

Elle sourit et serre les doigts du petit, amusée. T'inquiète Warrou, ce gros lézard touchera pas un de tes cheveux. Très rassurante ouais, elle fait tout pour en tout cas. Bon, ils arrivent devant la porte. Le délégué rentre en premier, elle glisse juste derrière lui.

Plusieurs trucs chez Ruthel sont assez étranges. Pas le fait qu'il prenne ses élèves pour ses enfants, ou celui de pas avoir été gobé par son lézard. Non, c'est surtout sa tenue présente, en l'occurrence un slip... léopard. Rire. Ce mec vend du rêve à Anarchy, tellement qu'elle en oublierait son statut de directeur. Tout serait allait bien si Warrou n'avait pas poussé un hurlement de film d'horreur.

... Aussitôt suivi par Nana, pur réflexe. Entendre quelqu'un gueuler d'un coup ça fait peur, ok ? Elle reprend son souffle et lance un regard surpris à Warren, se demandant un quart de secondes ce qui l'effraie. Jusqu'à apercevoir le monstre écailleux, elle a pas réagi, tout simplement. Mais là, elle éclate tout simplement de rire. Et elle s'avance vers le garçon, les bras grands ouverts.
Viens là, faut pas avoir peur de lui. B'jour m'sieur Prismver, au fait !

Anarchy le prend dans ses bras et le guide doucement vers la porte, plaquant une main contre ses yeux. Ne pas regarder Tartiflette, ne pas regarder Tartiflette. Un grand sourire en direction du grand blond, même si elle est intérieurement choquée de le voir en sous-vêtements. Bon euh, vous pouvez ranger le dinosaure et prendre un pantalon à la place ? ♥


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockSam 19 Avr 2014 - 23:42
Cookie time ~
Bientôt il ne resta plus aucun cookie dans l'assiette, Tartiflette les avait rattrapés et avalés un par un, méthodiquement, d'une seule traite sans mâcher. Ruthel se prenait à penser que ce lézard était vraiment un monstre des fois. Heureusement qu'il était bien élevé ce bon gros patapouf, sinon tout le pensionnat aurait un problème. Mais ce reptile, il l'avait depuis le début du pensionnat, depuis qu'il était tout bébé (Tartiflette, pas Ruthel hein.) Alors l'animal le considérait comme un ami, comme un frère. Mais si le directeur l'avait eu plus tard... Non, n'imaginons pas ça, il vaut mieux.

Il en était là de ses pensées quand un coup discret fut frappé à la porte de son bureau et il éleva la voix pour les inviter à entrer. « Bonjour, Monsieur le direct » Ruthel se leva à ses mots, l'assiette pleine de miettes dans les mains, qui partit rapidement valdinguer à quelques mètres de là, le hurlement de terreur de Warren l'ayant surpris. Le sursaut de l'homme blond fut assez théâtral, certes, mais c'était tout lui. Et le cri d'Anarchy suivit, plus aigu (quoique...), qui lui vrilla les oreilles. Le garçon avait malheureusement posé les yeux sur Tartiflette. Le directeur soupira et se prit la tête dans la main, le rire de la jeune E lui arrachant un sourire.

« Mon Tartiflette d'amour, sors s'il te plaît. Va te balader dans les couloirs. » Regard énigmatique vers le gros lézard. « Et ne mange personne s'il te plaît. » Il fit un petit clin d'oeil à Anarchy, qui cachait les yeux de Warren sous sa main. Ruthel était comme ça, il aimait bien embêter les gens en leur faisant peur ou juste en les collant. Pour le délégué des E, c'était la peur qui fonctionnait, et il le savait. Hohoho que je suis vil ! Je mériterai presque une punition. Owi owi une tape sur les... Hum... Une fois que le dinosaure eut fini de sortir (parce qu'il mit quand même trois bonnes minutes à bouger ses grosses fesses écailleuse, temps qui parut infiniment long, surtout avec les couinements craintifs de Warren). Pauvre chou, j'espère que Tartiflette ne lui a jamais rien fait... Puis il ferma la porte en faisant un petit pas de danseuse étoile, mettant à nu sa cuisse droite jetée en l'air avec autant de grâce qu'un hippopotame.

« Bon euh, vous pouvez ranger le dinosaure et prendre un pantalon à la place ? ♥» Ruthel avait déjà oublié qu'il était seulement en slip léopard et en tablier SO CUUUUUTE et baissa son regard sur son propre corps en rigolant à gorge déployée.

« Haha ! Mais oui que je suis bête haha ! C'est juste que... J'aime faire la cuisine dans cette tenue. Je me sens proche de la nature ! » Vous trouvez que ces paroles n'ont aucun sens ? Elles n'en ont en effet aucun. C'était bien souvent le problème de Ruthel. Il sortait des trucs qui n'avaient pas vraiment de lien, comme la nature et la cuisine. Certes Mère Nature donnait les ingrédients nécessaires pour cuisiner mais... Nous en resterons là de ce cours philosophique et biologique. Il enfila un legging aux formes géométriques, tout en restant torse nu, et se dirigea vers Anarchy et Warren en ouvrant grand ses bras, comme s'il voulait porter la Terre en son sein.

« Mes chériiiiiis ! Haaa je suis tellement heureuuuux que vous soyez venus me voir ! ♥ J'ai raté mes derniers cookies, c'est Tartiflette qui les a tous mangé... Le grand glouton ! » Et il les serra dans ses bras tendrement comme une seule personne. En dehors de l'image de Directeur qui aime ses élèves comme ses enfants, Ruthel appréciait ces deux là. Warren était un garçon calme et gentil, peut-être trop pour être délégué des E, mais les élèves rouges semblaient tout de même l'apprécier. Et puis Anarchy, c'était un petit bonheur et quand elle se sentait mal ou triste, elle venait le voir, lui qui était toujours joyeux. Et plus que tout, Ruthel aimait rendre les gens heureux et souriants. C'était un plaisir personnel, qu'il prenait très à coeur. Il resta un bon moment plongé dans ses pensées, les deux camarades toujours dans ses bras puis il se reconnecta à la réalité en faisant un immense sourire.

« Bon alors les enfants, on les fait ces cookies ? Vous pourrez en ramener en classe, comme preuve que vous en avez bien fait. »

Et il se dirigea vers le coin cuisine de son bureau en se trémoussant les fesses de manière assez indécente. Eh, il avait le sens du rythme, il fallait qu'il se déhanche ! Un air de « I'm a Barbie Girl, in a Barbie World, life in plastic, it's fanta... » lui trottait dans la tête, et apparemment sur les lèvres aussi. Il se retourna vers Anarchy et Warrou, l'air ahuri. « J'ai chanté tout haut là ? OH ET PUIS ZUT ! You can brush my hair, undress me everywhere ♫ »

Vous imaginez votre propre directeur vous chanter du Aqua en slim moche, torse nu, un tablier orné d'un canard et qui dansait un truc genre indécent, vous ? Eh bien, les deux élèves le vivaient en direct live.

Je blablate en grey ♥
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockJeu 24 Avr 2014 - 14:01


Cuisine et Lézard


Anarchy cria à son tour en le suivant un peu hors du bureau, apparemment elle aussi effrayée par la situation. D'une certaine manière, Warren en était très content, tout simplement parce qu'elle avait vu le danger et, de ce fait, ils s'en iraient. Loin. Très loin. Le plus loin possible, maintenant qu'il avait la preuve que Tartiflette existait réellement. Cependant, alors qu'il se préparait à lui dire qu'il fallait déguerpir, la jeune fille jeta un coup d'œil dans la pièce, et finit par rire, et non un rire nerveux. Il stoppa toute secousse à travers son corps, fixant Anarchy en clignant des yeux, complètement déboussolé. La jeune fille s'approcha de lui en ouvrant ses bras.

▬ Viens là, faut pas avoir peur de lui. B'jour m'sieur Prismver, au fait ! rassura Anarchy.

▬ Mais... mais... bégaya-t-il doucement.

Il ne comprenait plus rien. Il y avait un énorme lézard dans ce bureau qui dévorait quelque chose de non-identifié et elle lui demandait de ne pas avoir peur malgré tout. Durant quelques secondes, il se demandait si elle avait bien conscience du danger que représentait ce reptile capable d'engloutir un humain sans difficulté. Non. Peut-être pas.

▬ Mais... tu l'as vu pourtant ! continua-t-il.

Anarchy posa une main sur ses yeux pour les cacher ainsi que de l'obliger à avancer, sans l'écouter. Warren suivait sans savoir où il allait, intérieurement il sentait son cœur cogner violemment sa poitrine à cause de la panique, et il tentait de se débattre, mais tellement faiblement que ce fut en vain.

▬ Bon euh, vous pouvez ranger le dinosaure et prendre un pantalon à la place ? ♥ proposa gentiment Anarchy.

▬ Mon Tartiflette d'amour, sors s'il te plaît. Va te balader dans les couloirs. Et ne mange personne s'il te plaît. ricana Ruthel en lui envoyant un regard suspicieux.

Oui, ce serait mieux. Ce que venait de mentionner Monsieur Prismver confirmait les soupçons du jeune garçon : Tartiflette mangeait donc bien les gens — il ne le connaissait uniquement sous forme de rumeur. Les échos étaient tous vrais, malheureusement. Sa fin était proche. Des bruits de pas très lourds se firent entendre. Le lézard se déplaçait, où exactement, il l'ignorait ; cependant il le sentait approcher, le faisant gémir de plus en plus fort comme s'il était sur le point de pleurer à tout moment. Sa fin était très proche. Il se demandait si fuir était encore possible avec la distance actuelle qui le séparait du monstre, vu qu'il ne pouvait rien voir ; de toute façon, l'horreur l'avait pétrifié.

Ce fut les trois minutes les plus longues et affreuses de sa vie — avec beaucoup d'autres en réalité.

Lorsque les bruits s'éloignèrent enfin, la main de la jeune fille s'enleva pour le laisser ainsi découvrir la salle, sans le dinosaure cette fois-ci. Il eut comme réflexe de juste vérifier derrière lui l'éventuelle présence de la bête ; mais il n'y avait rien. Soupir de soulagement.

▬ Haha ! Mais oui que je suis bête haha ! C'est juste que... J'aime faire la cuisine dans cette tenue. Je me sens proche de la nature ! rit Ruthel.

Warren se sentit incroyablement bête de ne pas comprendre le lien entre la nudité et la nature, cherchant machinalement pourtant. Si bête qu'il n'osa pas demander. L'adulte enfila une espèce de pantalon déjà plus décente à son grand bonheur — le E était très pudique — et revint vers les deux élèves, les prenant dans ses bras.

▬ Mes chériiiiiis ! Haaa je suis tellement heureuuuux que vous soyez venus me voir ! ♥ J'ai raté mes derniers cookies, c'est Tartiflette qui les a tous mangés... Le grand glouton ! déclara Ruthel.

Le délégué fit un sourire forcé, bien qu'il appréciait encore le directeur, entendre les mots "Tartiflette" et "manger" dans la même phrase ne lui plaisait pas du tout. Il restait sans ses bras, sans résister, habitué à toutes ces marques d'affection de sa part après tant d'années. Une longue minute avait passé dans le silence avant que Ruthel ne réagît à nouveau.

▬ Bon alors les enfants, on les fait ces cookies ? Vous pourrez en ramener en classe, comme preuve que vous en avez bien fait. demanda Ruthel gaiement.

Le directeur les libéra de son étreinte pour se diriger vers sa cuisinière avec une gestuelle assez indécente qui fit détourner le regard du jeune garçon. Puis, il se rendit compte d'un tout petit détail qui avait tout de même une importance capitale : il ne savait pas cuisiner. Pire que cela : en cuisine, on pouvait se couper un doigt, se brûler au troisième degré, se blesser gravement, ou encore provoquer un incendie. Et encore une fois, il l'avait réalisé sur le moment, parce que c'était le genre de personne qui n'arrivait pas à réfléchir correctement — déjà qu'il ne le faisait pas très bien — quand il avait peur.

▬ I'm a Barbie Girl, in a Barbie World, life in plastic, it's fanta... J'ai chanté tout haut là ? OH ET PUIS ZUT ! You can brush my hair, undress me everywhere ♫ chanta Ruthel joyeusement.

▬ Euh monsieur, je suis désolé de vous décevoir mais je ne sais... pas cuisiner... je risque plus de gêner qu'autre chose. déclara-t-il assez timidement mais aussi d'une manière assez paniquée, le rendant peu crédible malgré que ce fût la vérité.

Une part de vérité. Une grosse part d'excuse pour s'en aller et éviter de soit se blesser en cuisinant, soit se faire manger par le lézard dont sa grande paranoïa le faisait croire qu'il était toujours dans les parages, à guetter le moment parfait pour les dévorer. Monsieur Prismver avait beau lui avoir dit de ne manger personne, cela restait un animal, une bête sauvage qui n'obéissait qu'à l'instinct et à ses désirs égoïstes. Il s'agissait des raisons pour lesquelles Warren ne le porterait jamais dans son cœur.
5 jours pour répondre... désolée ;-; les animes m'avaient captivée mais je suis là Hihi ♥
(c) Ethylen/Ether Cohen codage pour Warren don't copy




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockVen 30 Mai 2014 - 1:13

 
 
Quand je penses à toi, je suis patate, quand je penses à nous, je suis patate...
  Anarchy ignore Warren et sa peur maladive, se concentrant sur l'explosion de joie qui émane de Ruthel. Mon Tartiflette d'amour, sors s'il te plaît. Va te balader dans les couloirs. Bonne idée monsieur, ce foutu lézard fait que traumatiser les élèves... Elle soupire en prenant soin d'éviter de regarder vers ledit Tartiflette, peu désireuse d'être aussi terrifiée que le petit brun dans ses bras - plus grand qu'elle, soit dit en passant. Haha ! Mais oui que je suis bête haha ! C'est juste que... J'aime faire la cuisine dans cette tenue. Je me sens proche de la nature ! Elle rit légèrement, plus par politesse que parce qu'elle a compris - à vrai dire elle ne voit pas le rapport, mais passons ce détail.

Mes chériiiiiis ! Haaa je suis tellement heureuuuux que vous soyez venus me voir ! ♥ J'ai raté mes derniers cookies, c'est Tartiflette qui les a tous mangés... Le grand glouton ! Nouveau rire, un peu plus franc. Le grand glouton, oui... S'il s'approche d'un seul pas elle lui écrase la mâchoire et saute par la fenêtre - plutôt mourir défenestrée qu'entre les crocs de ce truc ! Et il les serre dans ses bras, elle se blottit brièvement contre lui, surveillant du coin de l'oeil Warren pour être sûre qu'il ne panique pas pour x raison. Bon alors les enfants, on les fait ces cookies ? Vous pourrez en ramener en classe, comme preuve que vous en avez bien fait.

Elle meurt d'envie de répondre qu'elle s'en fiche de prouver quoi que ce soit, qu'ils la croient ou non lui importe peu. Mais finalement elle ne dit rien, elle gratte son oreille et lèche distraitement l'un de ses croc, un nouveau réflexe dont elle n'arrive pas à se détacher. Détournant le regard en dirigeant ses gratouilles vers sa joue en voyant le directeur se déhancher, elle se racla légèrement la gorge, lançant un regard amusé à Warren.

I'm a Barbie Girl, in a Barbie World, life in plastic, it's fanta... J'ai chanté tout haut là ? OH ET PUIS ZUT ! You can brush my hair, undress me everywhere ♫ Imagination, life is your creation... Argh, la musique s'infiltre déjà dans la tête de la brunette, qui arque un sourcil. Avec ses cheveux blonds et son air de joyeux benêt, cette musique sied parfaitement à monsieur Prismver, du moins de l'avis d'Anarchy, même si elle ne fait toujours aucun commentaire. Euh monsieur, je suis désolé de vous décevoir mais je ne sais... pas cuisiner... je risque plus de gêner qu'autre chose.

Clignement d'oeil, elle éclate subitement de rire et passe son bras autour des épaules du délégué des E, le serrant légèrement contre elle alors que son autre main lui ébouriffe gentiment les cheveux. Justement, aujourd'hui tu vas apprendre ! Et je refuse que tu partes tout seul, aucune objection ne sera prise en compte ! Large sourire de la brunette, avant qu'elle ne le traîne de force auprès de Ruthel. Elle retrousse ses manches et attrape un saladier, donnant au passage un coup de hanche contre celles du grand blond, sans aucune gêne. Come on Barbie.. ~

Et elle rigole encore, l'étouffant en feignant une toux. Elle se concentre sur le papier de la recette des cookies et se tourne vers le petit brun derrière elle, lui adressant un clin d'oeil discret. Warrou chou, tu veux bien me passer la farine et le sucre, s'il te plaît ? Oh et prends la balance aussi, tu seras un amour. Des paroles mielleuses accompagnées d'un sourire tout aussi mielleux sur ses lippes abîmées, qu'elle se remet presque aussitôt à mordiller.

Prise dans son élan de dirigeante, elle prend un fouet et le pointe vers monsieur Prismver. Passez-moi des oeufs et du chocolat ! On va faire des cookies tout chocolat, parce que le chocolat c'est la vie. Des objections, messieurs ?

Qu'ils osent, et le fouet ne servirait pas qu'à battre la pâte. ♥


 
CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING


DESOLEE DU TEMPS DE REPONSE J'AVAIS COMPLETEMENT ZAPPE LE RP AMOUR SUR VOUS GOMEN GOMEN. <3
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockMar 10 Juin 2014 - 1:57

Cookie time

"CHOCOLAT BLAANC"

Ruthel s'assura que Tartiflette était bien sorti. Il ignorait qui avait répandu la rumeur que son iguane géant mangeait des humains mais cet élève-là ne devait pas vraiment réfléchir. Certes, le reptile en imposait par sa taille et sa face peu avenante mais il n'avait jamais mangé autre chose que de l'herbe et parfois les souris qui passaient dans mon bureau ou dans les jardins. Mon pauvre ami, comme on est cruels avec toi ! L'homme oublia ces noires pensées en se dandinant sur une chanson bien passée de mode qui restait dans la tête.

« - Euh monsieur, je suis désolé de vous décevoir mais je ne sais... pas cuisiner... je risque plus de gêner qu'autre chose.
- Mais non mon petit Warren voyons, je suis là pour t'apprendre ! Tu seras un dieu du cookie après ! En seconde position après moi bien sûr haha ! »

Ruthel partit alors dans un grand rire joyeux en tapotant la tête du délégué. Ah ce petit était si adorable ! Si innocent et si effrayé... C'ETAIT TELLEMENT MIGNOOOOOON ! Il continua de se dandiner alors qu'Anarchy reprenait la chanson avec lui et qu'il répliquait avec un « Let's go Barbie ! » et un coup de hanche en rythme. Ca, c'était un bon tcheck-fesse !

La jeune demoiselle prit alors les choses en main, comme un vrai petit chef. Ruru' aurait presque pu se la couler douce dans son canapé en regardant des dessins animés mais non, il cuisinerait. De toute façon, Warren et lui n'avaient pas vraiment le choix. Il soupira en laissant ses épaules s'affaisser théâtralement et hocha la tête avec des yeux presque humides de larmes.

« J'ai peut-être du chocolat blanc aussi, on peut faire des pépites au chocolat blanc non ? VARIONS LES COULEURS ! »

Ruthel attrapa discrètement un carré de chocolat pâtissier qui reposait sur le plan de travail et donna un léger coup de coude à Warren, lui tendant un second carré. Il lui chuchota quelques mots de manière complice mais assez fort pour qu'Anarchy l'entende.

« Tiens mon petit, notre consolation dans l'esclavage. Puis il eut un grand sourire en direction de la petite brune et lui câlina affectueusement la tête. Vous devriez venir cuisiner avec moi plus souvent, les enfants, ça met de la vie dans ce bureau ! »

Et cela brisait aussi sa solitude.



[HRP : Désolée, c'est court et moche ;w;]
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockDim 15 Juin 2014 - 17:33

FEAT. Ruthel and Anarchy
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING


Ce n'était pas qu'il n'aimait pas Anarchy ou Ruthel, bien au contraire. La E était sa maman de cœur et sa protectrice, une personne importante pour lui ; le directeur, malgré son côté extravagant, était très chaleureux et affectueux. Mais, il espérait vraiment pouvoir partir. Pour éviter le retour Tartiflette. Pour éviter d'empoisonner ses camarades avec sa cuisine. Alors il attendait, avec des yeux de chien battu, la réaction de ses deux interlocuteurs qui le regardaient.

Justement, aujourd'hui tu vas apprendre ! Et je refuse que tu partes tout seul, aucune objection ne sera prise en compte ! s'écria-t-elle en lui ébouriffant les cheveux.

Mais non mon petit Warren voyons, je suis là pour t'apprendre ! Tu seras un dieu du cookie après ! En seconde position après moi bien sûr haha ! continua le directeur juste après Anarchy.

Raté. Le garçon aux cheveux bleus reculait légèrement en imaginant le désastre que seraient ces cookies, bégayant un "mais", entre ses lèvres. Pauvres cookies... Pauvres élèves...

Première erreur : faire confiance à Warren pour la cuisine. Il était connu pour ses deux mains gauches et le fait qu'il ne fût pas du tout habile. Mais c'était trop tard, car Anarchy le traînait déjà vers le blond, en ignorant qu'il essayait de la retenir. Il atteignit finalement la petite table et se positionna devant celle-ci. Plusieurs saladiers de toutes les couleurs étaient empilés à sa gauche, et quelques paquets — de sucre, de farine, de levure... — à sa droite. Il fixa ensuite la brune, sans rien faire d'autre, attendant sagement les instructions.

Warrou chou, tu veux bien me passer la farine et le sucre, s'il te plaît ? Oh et prends la balance aussi, tu seras un amour. demanda-t-elle avec une voix extrêmement mielleuse.

Deuxième erreur : demander à Warren de porter un sac pesant plus d'un kilogramme, et surtout qui contient de la poudre. Si on prenait en compte Warren, ses faibles bras, sa maladresse, un paquet et de la poudre, on constatait que l'accident serait inévitable. Elle se tourna vers Ruthel.

Passez-moi des oeufs et du chocolat ! On va faire des cookies tout chocolat, parce que le chocolat c'est la vie. Des objections, messieurs ? proposa-t-elle.

▬ Euh, non. Le chocolat, ça va très bien.  répondit-t-il, satisfait.

Il se tourna vers le sachet de farine qui se trouvait de l'autre côté de la table, posé à côté du sucre. Il tendit la main pour le prendre, toutefois il était un peu trop loin. Juste un peu. Il se pencha pour se rapprocher, pour le saisir. Toujours trop loin. Alors, il se pencha encore plus, et encore plus pour l'attraper — parce qu'il était trop stupide pour faire le tour de la table. Il essaya de se mettre sur la pointe des pieds, tout en agitant le bras — cela pouvait lui permettre de réussir, enfin selon lui. Au bout d'un moment, il se retrouva pratiquement à plat ventre sur le meuble.

J'ai peut-être du chocolat blanc aussi, on peut faire des pépites au chocolat blanc non ? VARIONS LES COULEURS ! déclara le directeur en haussant les épaules.

Victoire. Il avait enfin attrapé le sac de farine, et il le prit dans ses bras, contre son torse. C'était gros, très gros. C'était lourd, très lourd. Il n'arrivait même plus à voir devant lui, vu que cette chose lui cachait la vue. Ses muscles émettaient de légères secousses, à cause de l'effort. Il reçut un coup de coude qui l'avait surpris. Il couina, avant de poser ses yeux sur le carré de chocolat que Ruthel tenait entre ses doigts.

Tiens mon petit, notre consolation dans l'esclavage. chuchota fortement le directeur.

Troisième erreur : offrir du chocolat à Warren quand il portait un sac pesant plus d'un kilogramme, et surtout quand il contenait de la poudre. Ce crétin était capable de prendre le chocolat et de lâcher ce qu'il avait dans ses bras. Enfin, il n'en était pas capable : il essayait de faire cela. Oui, il sourit amicalement et tenta de s'emparer habilement de la friandise. Il aimait bien le chocolat.

Vous devriez venir cuisiner avec moi plus souvent, les enfants, ça met de la vie dans ce bureau ! proposa le directeur en ébouriffant les cheveux d'Anarchy.

▬ Si vous le dites. Merci en tout cas pour le chocolat. dit-il.

Et pouf. La farine glissa. Un nuage de fumée blanche enveloppa le délégué et le directeur. Ils se retrouvèrent couleur neige, comme une bonne partie du sol. Surtout lui, ses cheveux bleus étant devenus aussi blanc que ceux d'un albinos. Ressemblant à un bonhomme de neige.
Il se tut, le sourire aux lèvres depuis tout à l'heure et le chocolat dans sa main. Il avait mis quelques secondes pour réaliser sa bêtise, et au lieu de paniquer, il prit doucement la balance qui se trouvait près de lui et la tendit vers Anarchy.

▬ ... Tiens... la balance... murmura-t-il timidement.

Il baissa la tête doucement, et un peu de poudre se détacha de ses cheveux.

▬ Désolé... balbutia-t-il.

Irrécupérable.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockVen 20 Juin 2014 - 12:40



I'm a barbie girl in a barbie world


« J'ai peut-être du chocolat blanc aussi, on peut faire des pépites au chocolat blanc non ? VARIONS LES COULEURS ! » Légère pause, durant laquelle tu donnes tes ordres à Warren, te sentant plus comme une tortionnaire qu'autre chose. Et le directeur vient confirmer ta pensée en lui glissant ces quelques mots, probablement en lui tendant quelque chose. « Tiens mon petit, notre consolation dans l'esclavage. » Un sourire pincé se dessine sur tes lèvres, alors qu'il te frotte affectueusement la tête en lâchant joyeusement que vous devriez venir plus souvent pour cuisiner. Hors de question, j'ai pas envie de devoir ramasser Warren à la petite cuillère parce que monsieur Prismver aura laissé traîner sa saleté de dragon.

Mais au fond, ça ne te déplaît pas. Ca te permet de mettre de côté les envies meurtrières que tu nourris envers tes camarades de classe qui martyrisent Warren sans scrupules. « Si vous le dites. Merci en tout cas pour le chocolat. » Alors il lui avait donné du chocolat. Tu ouvres la bouche dans l'intention d'engueuler Ruthel pour avoir osé faire ça, mais un bruit de glissement te coupe la parole, suivi de très près par une éclaboussure blanche. Tu clignes des yeux et observes quelques instants tes deux compagnons, désormais recouverts de farine de la pointe des cheveux à celle des pieds.

Il te tend la balance, que tu prends d'un air désabusé, avant de tout bonnement éclater de rire. Pas un rire moqueur, un rire plein de joie, et d'affection. Si certains auraient traité Warren de boulet, toi tu ne fais que le trouver encore plus adorable, avec ses cheveux tout blancs et sa tête toute triste et gênée. Tu secoues les doigts dans ses cheveux en premier, avant de coller une pichenette sur le front de Ruthel, dans le même état que le petit délégué - plus grand que toi, m'enfin. « C'est ça, de laisser deux E faire la cuisine, héhé.. »

Un nouvel éclat de rire s'échappe d'entre tes lippes, elles-même déjà étirées par un large sourire. Tu poses tes ustensiles et la recette des cookies, tapotant tes mains pour retirer la farine qui s'y est accrochée. Visiblement, les petits gâteaux attendront que Warren & le directeur soient propres. « Secouez-vous, et tapotez sans frotter, normalement ça devrait partir. »

A fond dans ton rôle de dirigeante, tu prends de nouveau en main la situation, non sans un rictus de fierté, et commences à tapoter sur les vêtements du plus jeune des deux. Pas question de toucher Ruthel, avec sa quasi-nudité, tu subirais les foudres du pensionnat entier si ça se savait. Autant se contenter de jouer la maman qui nettoie son enfant maladroit, pas la femme qui tripote les fesses de son mari.




C'EST HYPER COURT DESOLEE. QWQ
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockSam 28 Juin 2014 - 15:23

Cookie time

"CHOCOLAT BLAANC"

Ruthel se demanda pourquoi Anarchy avait ordonné à Warren de prendre le sac de farine, lui qui était si chétif et qui semblait si fragile. Plutôt que de faire le tour, le garçon avait préféré faire une petite sieste sur la table pour prendre le sac, aussi le directeur garda un oeil sur lui, au cas où toute la table se renverserait d'un côté sous son poids. Le délégué n'était pas bien gros mais un seul grain de riz peut faire pencher la balance, un seul alors il valait mieux le surveiller.

L'homme annonça fièrement qu'il avait du chocolat blanc et se serait presque mis à faire la danse de la joie en levant les bras et en courant partout dans la pièce en faisant des pas de chats, pour exhiber son magnifique pantalon - horriblement moche en réalité. Quand Ruthel tendit un carré de chocolat à Warren et que celui-ci chercha tous les moyens possibles pour l’attraper, il ne pensa pas vraiment qu’il allait complètement lâcher le sac de farine. Le garçon le remercia et sans comprendre comment, le sac lui glissa des bras et le bureau du directeur devint un pseudo-repère de cocaïnomanes avec les grains de farine qui voletaient partout furieusement, faisant tousser le grand blond.

Il se plia en deux en riant pour épousseter son pantalon et son tablier qui étaient désormais maculés de blanc, tant et si bien qu’on ne voyait plus le mignon petit canard sur le devant du vêtement. Ce délégué ne manquerait jamais de le faire rire ou sourire, peu importe ce qu’il faisait ! Ce n’était pas de la moquerie, plutôt un goût prononcé pour l’amour de tout. Oui c’était ça, Ruthel aimait tout et tout le monde - ou presque. Il sentit une petite pression sur son front et vit qu’Anarchy venait de lui donner une pichenette.

« - C'est ça, de laisser deux E faire la cuisine, héhé..
- Désolé… ajouta Warren.
- Haaaa pas de problème ! Je m’amuse tellement plus avec vous deux qu’avec ma paperasse ! »

Pour marquer sa joie, Ruthel esquissa une sorte d’arabesque aussi gracieuse que possible, à la manière des danseuses étoiles, traçant des creux dans la farine qui était tombée à terre. Heureusement, il avait toujours un ou deux paquets de tout d’avance, et cette règle était valable pour la farine aussi. Il en sortit un nouveau paquet, d’une taille plus raisonnable, du placard sous le plan de travail.

« Secouez-vous, et tapotez sans frotter, normalement ça devrait partir. »

Prenant l’ordre au pied de la lettre, le directeur se secoua dans un rythme effréné, comme si son corps était possédé par quelque démon de la danse. Cela eut bien pour effet de faire tomber la farine, en effet, ainsi que le faire passer pour un imbécile heureux encore une fois. Mais avec Anarchy et Warren, il se le permettait plus facilement qu’avec d’autres élèves.

« Voilà maman, je suis tout propre ! On commence à faire ces cookies ou vous voulez danser avec moi ? … Non allez, les cookies ! »

Ruthel coupa la quantité de beurre qu’il fallait à vue de nez, le mit à fondre au micro-ondes et versa le tout dans le plat immense, y ajoutant le sucre et les oeufs. Hop, ça c’était fait ! Il laissa donc Warren ou Anarchy prendre le relai avec la pâte.

« Maintenant, on doit ajouter… Hmm… La farine ! Il va falloir de la force hihi ! »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clockLun 7 Juil 2014 - 21:37

FEAT. Anarchy and Ruthel
Codage fait par ©PAINDORE sur APPLE SPRING


Il attendait la réaction de sa maman de cœur ainsi que celle du directeur comme un condamné attendant sa sentence. Anarchy prit la balance sans laisser paraître d'émotion sur son visage, et cela le stressait un peu. Il craignait une explosion de rage, une exaspération totale et son côté paranoïaque présageait une forme d'éloignement, une légère forme de mépris à l'avenir. Et grande surprise, elle rit aux éclats, d'un rire qui n'était pas moqueur, mais d'un rire joyeux et plutôt sincère. Elle fut suivie de Ruthel, qui se retrouvait littéralement plié devant ce qui venait de se passer. Warren les regarda un peu perdu, un peu surpris, et sentit la petite main rassurante de la E tapoter délicatement son cuir chevelu, afin de retirer quelques grains de farine ; puis, elle fit une petite pichenette à l'adulte.

▬ C'est ça, de laisser deux E faire la cuisine, héhé... taquina-t-elle.

▬ Haaaa pas de problème ! Je m’amuse tellement plus avec vous deux qu’avec ma paperasse ! rit le directeur.

Il fut presque ému par la gentillesse dont faisait preuve des deux interlocuteur, et la plus jeune d'entre eux en particulier. Et pourtant il la connaissait, il la connaissait assez bien pour ne pas être si étonné au final. Cependant, il lui était reconnaissant de pardonner ses nombreuses maladresses, ses nombreuses bêtises à répétition qui gênaient beaucoup de monde, lui y compris. Mais pas elle. Elle, elle était la tendresse incarnée pour lui, tout ce qu'était sa mère restée en Australie. Peut-être l'une des seules personnes qui ne le gronderaient pas pour ses quelques stupidités, qui le suivraient malgré tout. Et inversement. Même si quelques bruits négatifs couraient au sujet d'Anarchy, Warren s'en fichait. Elle pouvait se retrouver parmi les plus impopulaires du pensionnat, être détestée par la globalité des élèves, avoir une très mauvaise réputation, il en ferait abstraction et la côtoierait toujours, même s'il se ferait encore plus persécuter par la suite. Il s'en ficherait. Il vivait déjà ce genre d'enfer à cause de son lien d'amitié avec le Ranker.
Il en avait l'habitude.

Un peu perdu dans ses pensées, il se tourna vers Monsieur Prismver, qui tenait un paquet de farine un peu moins imposant. De son côté, Warren frotta un peu son veston afin de se débarrasser de cette couche de poudre blanchâtre.

▬ Secouez-vous, et tapotez sans frotter, normalement ça devrait partir. conseilla-t-elle.

Frotter. Action qu'il était actuellement en train d'exécuter. Génial. De ce fait, il changea de méthode de nettoyage et tapota gentiment ses vêtements, avant que sa maman en E vînt l'aider. Sa bonne action lui arracha un sourire rassuré, et il se sentit dans le besoin de murmurer un mot qui lui tenait à cœur sur le moment.

▬ Merci. balbutia-t-il à travers un sourire.

Ce n'était pas un merci pour la farine qui tombait grâce à elle. Pas pour ce moment en particulier. C'était un merci général pour sa bienveillance, pour son côté maternel. C'était un merci pour sa présence, et pour ce qu'elle était.
Il soupira.

▬ Je pense que j'arriverai à me débrouiller pour enlever le reste, c'est gentil. continua-t-il en plissant les yeux.

Il se mit à tapoter doucement sur sa chemise et son pantalon et fit partir une grande partie de la poudre blanche, même si quelques traces persistaient sur le tissu et ses cheveux. Les E se demanderaient certainement ce qui s'était passé lors de cet "entretien" avec le dirigeant du pensionnat, mais ce n'était pas très important.

▬ Voilà maman, je suis tout propre ! On commence à faire ces cookies ou vous voulez danser avec moi ? … Non allez, les cookies ! répondit le directeur.

Il regarda Ruthel découper du beurre et le faire fondre dans un petit micro-onde présent dans la salle. Sur le moment, Warren fut impressionné de l'équipement du bureau. Une véritable cuisine. Ensuite, Ruthel revint pour verser le beurre fondu dans un grand plat, avant d'y ajouter d'autres ingrédients. Puis, il passa le relai à l'un des deux élèves, et le délégué décida de s'en charger, se jugeant pour une fois capable de le faire.

▬ Je veux bien mélanger. dit-il en commençant.

▬ Maintenant, on doit ajouter… Hmm… La farine ! Il va falloir de la force hihi ! continua Le directeur.

Ah. Très peu pour lui. De toute manière, il était déjà bien assez occupé avec la pâte à cookie. Et il se débrouillait étonnement bien, au point de se permettre de détourner le regard vers le reste du bureau, qu'il détaillait avec insistance. Il hésita à poser une question qui lui eut traversé l'esprit, par simple curiosité ; finalement, il se lança.

▬ En fait, vous avez installé tout ce qu'il faut ici pour faire la cuisine, dans votre bureau ? demanda-t-il en fixant le micro-onde.

Réponse évidente, mais il s'attendait à découvrir encore d'autres choses à part le micro-onde et la cuisinière. S'il connaissait le bureau de Kerstin Schneider à la perfection — vu le temps qu'il y passait en colle —, qu'il était capable de savoir où se trouvait précisément chaque bibelot, le bureau du directeur lui était complètement inconnu.


Cookie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cookie time ~   Cookie time ~ 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Cookie time ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]
» cookies aux chocapic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: