AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les rumeurs ont toujours une part de vraie.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Les rumeurs ont toujours une part de vraie. Empty
MessageSujet: Les rumeurs ont toujours une part de vraie.   Les rumeurs ont toujours une part de vraie. 1400359500-clockLun 16 Juin 2014 - 20:13

Journée traditionnelle, loin du pensionnat. Tu refusais tout simplement de côtoyer des idiots à longueur de journée. Pourquoi fallait-il  sur un événement aléatoire, que tu te retrouves dans cette misérable classe D ? Quoi qu'il en soit, tu préférais te rendre utile en ville, proposant comme toujours ton aide bénévolement. Aujourd'hui tu te retrouvais au service d'une dame âgée s’occupant d'un commerce de bibelots et de porte bonheur. Si les ventes dépassaient un certain stade, elle t'avait promis de te donner un pourboire. Tu ne pouvais donc pas refuser une telle chance de te faire quelques économies. Cependant après quelques heures à attendre sur le stand devant le commerce, tu compris qu'il ne serait finalement pas facile de faire des grosses affaires aujourd'hui. Ni même un autre jour. La rue hantée... Voilà comment de telles rumeurs pouvaient affecter bien des marchants situés dans la rue Ouest. La majorité ayant soit fini par faire faillite, soit fermer boutique pour se délocaliser un peu plus loin en ville.
« Je vous jure... A quel point ces personnes peuvent être naïf ! »
Tu n'allais pas te laisser abattre par cette petite chose. Après en avoir informé la régisseuse, tu quittas le stand pour aller au bout de la rue réfléchir à une solution. Tu partis alors dans une longue quête. Tu étais bien vu en ville notamment par ton aide qui pouvait être très précieuse, c'est pourquoi tu proposas à chaque fois un échange de service. Cela pouvait aller d'un simple tracte sur le bord de leur commerce à une petite pub de bouche à oreille. Jozef ne vous dira pas comment il a fait pour obtenir autant d'aide, gardant cela comme sa botte secrète.
De retour à ton stand, après avoir utiliser ta pause à vagabonder, tu t'installas avec conviction. Sur que ta démarche ne seraient pas inutile ! Tu en profitas aussi pour discuter avec la vieille dame.
« Dites-moi ? Pourquoi dit-on que cette rue est hantée ? »
Celle-ci se mit alors à te raconter l'histoire de l'île tout entière. Apparemment cela avait une lourde importance. Un fait de grande échelle s'était terminé ici. Cependant tu n'avais pas bien compris s'il s'agissait d'un meurtre ou juste d'une capture de fugitif. Après tout, tu avais l'habitude de prendre ces histoire au second degré, donc cela n'avait pas beaucoup d'importance. Les histoires étaient faites pour être embellie, devenant soit glorieuse, soit effrayante, soit même romantique. Mais une chose était sure, c'est qu'il y avait toujours une part de vraie, aussi vrai qu'il existe des personnes contrôlant la magie !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les rumeurs ont toujours une part de vraie. Empty
MessageSujet: Re: Les rumeurs ont toujours une part de vraie.   Les rumeurs ont toujours une part de vraie. 1400359500-clockMar 24 Juin 2014 - 6:34

Les rumeurs ont toujours une part de vraie


Je me suis donc rendue où, moi?

Journée anormale, hors du pensionnat. Ayant un peu marre d'entendre les stupidités des gosses intelligents de sa classe, la Française au sang américain est sortie elle-même du pensionnat hors des A pour pouvoir prendre de l'air. Elle a zappé sa carte qu'elle avait eue à son arrivée à Prismver, donc, en clair, elle s'est perdue elle-même en plein milieu de l'île. Tout ce qu'elle sait, c'est qu'elle est à la rue Ouest... la fameuse rue hantée. Beuh, qu'est-ce qu'on y fait? Alexanne ne croit pas vraiment aux rumeurs lancées. Ou encore "Pour trouver la vérité, faut avoir nos propres impressions sinon ça devient carrément stupide". Sûrement pour faire peur aux plus jeunes!

Marchant tranquillement dans la rue, elle regardait les marchants restants. Ils sont sûrement trop superstitieux! Alexanne n'est pas vraiment le genre de prendre ses pieds à son cou, mais celle qui aurait préféré mener son propre enquête. Avec un air sadique et ses méthodes à la Sherlock Holmes. Mais ça, se sera sûrement impossible pour elle.

Stupides humains.... ils ont peur de rien.... j'ai faim... il y a un truc intéressant quelque part dans la rue soit-disant maudite?

Elle s'ennuyait un peu. Visiter la ville est difficile sans carte. Au moins, elle a le sens de l'orientation. Tout en se maudissant dans sa tête, elle trouve du coin de son oeil un marchant de bibelot et de porte-bonheur. Au moins quelque chose d'intéressant. Elle y vit une dame âgée et un beau jeune homme craquant. Petit rougissement qu'elle cache avec sa main. Mais qu'est-ce qui se passe dans sa tête? Uuuuuuuuuuh....~

Elle s'approche du marchant pour observer les trucs qu'ils vendent. Un porte-bonheur l'intéresse et elle le prend pour l'observer de toutes les angles, observant comme une enfant émerveillée. Puis, en prenant bien soin d'éviter le regard de l'homme pour éviter de rougir et en regardant gentiment la madame, elle demande ;

" Dites, ce porte-bonheur coûte combien? Je tiens à l'acheter... "

Elle leurs offrit un beau sourire angélique. Mais quelque chose tique pour elle. Le garçon. C'est pas vraiment rare pour trouver des jeunes hommes, mais.... il l'intéresse à ses yeux. Serait-il aussi de Prismver? Pourquoi est-il ici? C'est ainsi qu'elle le fiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiixe curieusement, se demandant s'il ne reconnaîtrait pas qu'une élève de la classe A se trouve devant lui.... oh wait, cela devrait être possible ; la Française a son ruban violet qui entoure son cou.


HRP : Oh mon dieu, ma réponse est courte... gomenasai ;W;

∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les rumeurs ont toujours une part de vraie. Empty
MessageSujet: Re: Les rumeurs ont toujours une part de vraie.   Les rumeurs ont toujours une part de vraie. 1400359500-clockJeu 3 Juil 2014 - 14:20

Une cliente ! La publicité devait commencer à faire effet. Tu étais content de ta réussite, mais tu gardais ton calme habituel.  La cliente semblait être attirée par un des objets vu qu'elle en demanda le coût. Même si la question ne t'était pas directement posée, tu pris l'initiative de lui répondre. Tu la fixas, elle était une jeune femme, tu ne lui donnais pas plus de seize ans. Elle était jolie, mais tu remarquas quelques choses d'ennuyant. Elle était étudiant à Prismver, ce coin d'abrutis écervelés. Tu décidas donc d'augmenter le prix de base.
« Ce porte-bonheur coûte 20 prisms, nous pouvons même vous l'emballer. »
Ce n'était pas une augmentation énorme, en soit l'objet ne valait pas plus de 15 prisms, peut-être était-ce une forme de test pour toi afin d'évaluer la personne qui se trouvait en face de toi. Enfin évaluer n'est pas le bon mot. Disons plus catégoriser. Intelligente, soigneuse, avare, dépensière ? Quelle était donc sa personnalité ?
Soudainement tu remarquas qu'elle t'observait à son tour, tu trouvais ça plutôt marrant et intéressant, malheureusement tu n'en connaîtras jamais les raisons. Était-elle en train de te juger et de te classe comme simple roturier vendeur de bibelots ? C'était fort probable. Ce n'était pas la première fois que tu devais subir ce genre d'affront.
« Souhaitez-vous autre chose ? »
Elle n'avait pas encore accepté la dernière offre, que tu enchaînas. Cette manière de faire pression, tu le faisais tout simplement pour le boulot. Un vendeur se doit d'aller de l'avant et d'imposer certain acquis pour déstabiliser les clients. Bien sur, c'était fait sans aucune mauvaise intention et sans aucune agressivité.
En attente de ses réponses, tu te décidas à faire autre chose. Cependant tu gardais un œil sur elle. Si elle était étudiante à Prismver elle devait avoir un pouvoir lequel pourrais ce être ? Mais là n'est pas le plus intéressant, d'où venait-elle ? De sa couleur de peau et son attitude, tu savais qu'elle venait d’Europe, mais tu étais incapable de dire d'où exactement. Avec tes 21 ans et sans ton uniforme, il était simple pour toi de ne pas te faire remarquer. Tu passais pour un villageois quelconque t'évitant souvent bon nombre de problème. Tu n'es donc qu'une personne normale, née sur l’île et sans talent. Ta couverture était parfaite, les seuls à en douter, étaient obligés soit de te traquer, soit de te le demander ouvertement. Pour la première solution, ce ne serait pas simple du tout. Tu fais partit du club d'espionnage, tu connais donc les ficelles du métier. Pour la seconde solution, tu ne cherchais pas à faire de mystère autour de toi, donc tu répondrais tout simplement franchement.

[HS: Il est 14:20, je veux ma punition !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les rumeurs ont toujours une part de vraie. Empty
MessageSujet: Re: Les rumeurs ont toujours une part de vraie.   Les rumeurs ont toujours une part de vraie. 1400359500-clockVen 25 Juil 2014 - 2:58

Les rumeurs ont toujours une part de vraie


" Ce porte-bonheur coûte 20 prisms, nous pouvons même vous l'emballer. "

C'est un peu cher pour un bibelot, non? Ou me niaise-t-il?

Elle rougissait légèrement parce que le jeune homme lui avait répondu en plus de la fixer. Déconcentrée à fond, Alex regarde le bibelot qu'elle voulait toujours acheter. Elle n'est pas vraiment du genre à gaspiller de l'argent, mais comme elle tenait vraiment à l'acheter, elle allait le payer en sortant sa petite pochette où contenait son argent, avant de se faire interrompre dans son action.

" Souhaitez-vous autre chose ? "

" Euh... "

Mal à l'aise, elle réfléchissait. Elle sentait le regard du jeune homme sur elle, malgré le fait qu'il était en train de faire quelque chose, ce qui la stresse encore plus. Inconsciemment, elle prend sa bouteille en main, ouvre le bouchon et boit une gorgée d'eau.... mais pas de la façon humaine. D'un doigt, elle avait contrôlé l'eau pour en mettre dans la bouche. Elle l'avait fait de manière assez rapide. Elle avait définitivement besoin de se calmer. Et d'eau, sans mauvais jeu de mots. Elle donna l'argent à l'homme silencieusement. Puis elle redonne tout un sourire.

" En fait, je me suis perdue : je n'ai pas la carte avec moi donc je ne sais pas vraiment mon trajet jusqu'à mon école, eheh... "

Petit rire nerveux.

Baka Alexanne, tu n'oublies jamais une bouteille d'eau mais t'oublies ta PROPRE CARTE! Quelle élève de classe A suis-je!?

" Voilà l'argent pour le porte-bonheur... et aussi... vous pouvez me dire un peu plus sur ce qu'on dit de cette rue maudite? "

HRP : Tu vas être puni, oui.

∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les rumeurs ont toujours une part de vraie. Empty
MessageSujet: Re: Les rumeurs ont toujours une part de vraie.   Les rumeurs ont toujours une part de vraie. 1400359500-clockLun 18 Aoû 2014 - 16:00




Les rumeurs ont toujours une part de vraie.[Pv: Alexanne]


En fait, je me suis perdue : je n'ai pas la carte avec moi donc je ne sais pas vraiment mon trajet jusqu'à mon école, eheh... "

La demoiselle venait de te donner la monnaie pour acheter son porte-bonheur, une somme de vingts prisms. Tu lui fis un sourire et lui rendit dix prisms pour lui montrer ta gratitude pour cet achat et l'invita à revenir au besoin. Le commerce de nos jours se faisait sur l'honnêteté, la gentillesse et sur l'amitié. Le fait d'établir un lien est important pour le vendeur, puisque c'est que qui permettra à l'acheteur de vous choisir vous plutôt qu'un autre la prochaine fois. Bien sur, outre le bénéfice futur, être en bon terme avec la population est toujours quelque chose de gratifiant et d'appréciable.

« Je me souviens avoir vu des étudiants ayant votre uniforme, vous devez venir du pensionnat Prismver ? Si c'est le cas, je peux vous y conduire, je connais la ville dans les moindre recoin. »

Tu n'avais pas fait attention lorsqu'elle utilisa son don, trop occupé à sourire devant la gérante de cette vente. Cependant, elle était belle et bien une élève de Prismver et il te fallait faire de plus en plus attention. Tu disais avoir reconnu l'uniforme à travers d'autres élèves pour ne pas te faire remarquer, mais tu le portais toi même lorsque tu ne travaillais pas en centre-ville. Pour le moment tu restais sous couverture et tu préférais le rester ! Quoi qu'il en soit, il te fallait premièrement te concentrer sur la rue Ouest. Des ragots tu en avais entendus énormément, la vraie histoire, tu ne la connaissais pas, même si tu avais des doutes quand à l'origine des faits.

« On dit de cette rue, que la nuit tombée, un ombre se rue sur vous pour vous transformer en animal ! Selon certaines sources, ce serait un groupe de commerçant qui aurait vu ce maléfice en plein action. » Tu repris « Mais vous savez, ils devaient sûrement revenir d'une fête se jour là et comme à leur habitude il devait avoir but un verre de trop ! »

En réalité, tu te doutais que cela devait être un pensionnaire qui s'était transformé au mauvais moment au mauvais endroit. Le coup de l'ombre et tout autre fantasy devait être une invention pour rentre l'histoire plus effrayante, car il ne te semblait pas connaître quelqu'un capable de se déplacer ainsi au pensionnat.

I need you ! Stay with me...


© Halloween


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Les rumeurs ont toujours une part de vraie. Empty
MessageSujet: Re: Les rumeurs ont toujours une part de vraie.   Les rumeurs ont toujours une part de vraie. 1400359500-clockSam 8 Nov 2014 - 20:41

Les rumeurs ont toujours une part de vraie


Q..quel gentil jeune homme... il me rend la moitié de mes prisms payés pour le porte-bonheur. Qu'il est mignon aussi...

" Je me souviens avoir vu des étudiants ayant votre uniforme, vous devez venir du pensionnat Prismver ? Si c'est le cas, je peux vous y conduire, je connais la ville dans les moindre recoin. "

Fixant maintenant le jeune homme, Alexanne y mettait tout son attention à ce qu'il dit. Parce qu'elle portait l'uniforme de Prismver, il savait qu'elle y était étudiante. Elle se demande s'il le savait car il y a du monde qui passe par là. Sûrement pas pour la rue maudite. Après qu'il lui a répondu à la première question, il répondit à la seconde.

" On dit de cette rue, que la nuit tombée, un ombre se rue sur vous pour vous transformer en animal ! Selon certaines sources, ce serait un groupe de commerçant qui aurait vu ce maléfice en plein action. "

Depuis que les trucs surnaturels étaient apparus dans la vie de l'étudiante, cette dernière ne s'étonnait pas vraiment de ce genre d'histoire, mais fallait bien trouver ce qui se cache derrière l'histoire en question. Il finit par reprendre :

" Mais vous savez, ils devaient sûrement revenir d'une fête se jour là et comme à leur habitude il devait avoir but un verre de trop ! "

" Cela semble logique. "

Elle se met à rire doucement. L'homme en question l'intéressait bien. Sans savoir que cela tomberait inconsciemment à l'amour propre.

" Ça vous tente d'explorer cette rue avec moi après votre heure de travail? "

Elle se retient de faire les yeux doux mais lui donne un grand sourire. Elle se rend compte que non seulement elle a oublié de faire son mode politesse et de se présenter, sa proposition était un peu déplacé ; c'était un peu comme si elle lui demandait de sortir avec lui!

" Sinon, je m'appelle Alexanne... et vous? "


HRP : Maintenant je peux être punie?

∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les rumeurs ont toujours une part de vraie. Empty
MessageSujet: Re: Les rumeurs ont toujours une part de vraie.   Les rumeurs ont toujours une part de vraie. 1400359500-clock

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rumeurs ont toujours une part de vraie.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi toujours le même club qui signe?
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» Rien ne disparaît pour toujours ~ IlHan
» "Qui sourit n'est pas toujours heureux. Il y a des larmes dans le coeur qui n'atteignent pas les yeux."
» Sam et Frodo ou une amitié malsaine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: