Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Fire meet Gasoline - Anshu -

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Fire meet Gasoline - Anshu -   Fire meet Gasoline - Anshu - 1400359500-clockSam 30 Aoû 2014 - 2:41


And we will rise, rise more dark now than the sky

Rouge sur blanc, les tâches s'étendent, et Narcisse suffoque. L'odeur devient insupportable. Sang. Et la bile lui monte à la gorge. Anarchy pourrait crever, il en aurait rien à faire. Peut être un peu de mal sur sa conscience. Non, ce qui l'embête c'est ce sang. Tout ce sang. Et il frotte frotte, tout le long du chemin jusqu'à sa chambre. Il frotte jusqu'à s'irriter la peau des mains, la peau du torse. Il a l'impression que c'est le sien qui coule le long du coton, que c'est son rouge à lui qui tâche goutte par goutte son uniforme de soumission.
Il flanche Narcisse, dans le noir, le long des couloirs. Il aimerait pleurer. Mais il n'y a que les garçons qui font ça, et Narcisse est un homme, grand, mature, responsable. Responsable. La culpabilité écrite en lettres de sang sur son front, comme une tâche indélébile.

« Idiot »

Ca sort tout seul, devant la porte. Anshu doit être derrière, ou bien devant, à côté, quelque part. Disparu. Narcisse étouffe. Peur panique. Il avait cherché un peu, pour comprendre ce que Nova réveillait chez lui.

« Bordel »


Il frappe la porte, incapable de serrer la poignée dans sa main. Il tremble. Pitoyable Narcisse. Ton père rigolerait bien s'il te voyait. Tu parles d'un chef, qu'il dirait. Un chef mon cul. Juste un larbin bon à chialer, bon à se faire marcher dessus, bon à jeter. Et la prote cède enfin. Il se précipite à l'intérieur et l'odeur rassurante de son territoire le rassure un peu. Rageux il arrache sa chemise souillée qu'il jette au sol, partant à la recherche de quelque chose à enfiler, quelque chose de blanc ou de noir, mais pas de rouge par pitié. Il finit par dénicher un débardeur gris bien trop large, et la tension se calme peu à peu.
Adossé contre son lit il l'observe. Anshu. Il devrait en avoir peur. Mais s'il y a bien quelque part où la peur ne l'atteint plus c'est bien chez lui. Peut être parce que Narcisse pense avoir tout vu. Peut être parce que Narcisse pense avoir tout compris. Il l'aime bien Anshu. Malgré ses tournants déplacés, malgré son comportement irrationnel. Malgré tout ce sang. Trop de sang. Mais pas le sien. Et ça c'est rassurant.

« Promet moi que tu me mordra jamais comme ça. Ou préviens avant. »

Maigre sourire, Narcisse espère afficher un visage tout en couleur. Mais il sait que du sang, il n'en a plus dans le visage. Et qu'actuellement c'est un fantôme à qui il doit ressembler.
Il se lève, inspire, expire, tâtonne pour mettre la main sur une bouteille d'eau à moitié vide, eau qu'il vide en partie sur sa tête pour se ramener à la réalité. Le froid le fait sursauter et quelques claques sur les joues, ses idées sont déjà bien plus précises.

«Tain je suis tellement claqué... Elle était bien cachée la Scarlet. »


Il n'arrive pas à s'excuser Narcisse. Demander pardon pour être aussi pathétique. Il aimerait pouvoir se tenir droit comme toi Anshu, il aimerait pouvoir sortir complètement vainqueur. Mais à la place de ça Narcisse fait son cirque, se pavane pour faire oublier, que là, maintenant, derrière son masque doré, y  un gamin blessé.

« Merci. »

Yeux dans les yeux, Narcisse sourit lentement. Pathétique. Apprécie ta victoire complète Anshu, Car Narcisse t'offre sur un plateau d'argent sa gratitude. En un mot il aurait pu en dire cent. Préférant la simplicité, pour ne pas plus s'enfoncer. Mais Merci. Merci d'être là quand il aurait pu flancher. Merci d'assurer quand il n'y arrive plus. Et Narcisse grimace en se jetant sur son lit. Exténué par la journée.

« Putain, on pourra dire ce qu'on veut, mais on bosse dur chez les S. »

Dernière blague pour tenter de rattraper les dégâts.  Il a jamais été fort sur ce terrain là.
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline - Anshu -   Fire meet Gasoline - Anshu - 1400359500-clockSam 30 Aoû 2014 - 17:43
sorry



Slave by Autumnblaze on Grooveshark



Le goût du sang envahit son palais et sa gorge, il a déjà tâché sa langue et sa peau halée. Malaise. Anshu ne savait pas quoi penser de cette soirée, la mission a été un total succès, mais il n’a pas vraiment envie de penser à ce succès, ce soir. Son corps était fatigué, il peinait à suivre Narcisse qui semblait tendu - ses épaules étaient crispées, il ne semblait pas tendu, il l’était. Pas étonnant. Il aurait pu tout faire, achever Anarchy de ses propres mains, l’amocher jusqu’à ce qu’elle aille à l’hopital durant des mois s’il aurait voulu. Et pendant quelques secondes, il y avait pensé, à lui péter le bras contre le rebord du bassin, ou la noyer lui-même. Mais c’était la démence qui lui faisait penser ce genre de chose, et c’est pour ne pas y succomber qu’il a demandé une telle chose à son partenaire, ou peut-être parce qu’il avait peur des conséquences.

Depuis que Nova était là, il ne se sentait plus le même. Et il savait que c’était sa faute si il était comme ça - si Narcisse était comme ça.

Anshu supporte en silence les jurons de Narcisse, il reste silencieux, les yeux difficilement ouverts par la fatigue. Il ne fait rien pour le rassurer - de peur de faire une bourre, alors il reste muet en attendant le moment opportun pour placer un mot. Les deux ne jouaient qu’une pièce de théatre, leur rôle état de jouer les méchants qui s’amusaient à faire tourner en bourrique les douces ingénues, mais quand le rideau tombe, c’était leurs propres tourments qui les faisaient tourner en bourrique. Frustrés.

Il n’a même pas remarqué qu’il se trouvait dans la chambre de Jun - c’est sa voix qui le sort de sa torpeur. Ses yeux trouvent les siens de longues secondes, Anshu plisse les yeux en détournant les yeux autre part.

C’est sale. Je ferais plus jamais ça - et encore moins à toi, j’étais pas dans mon état normal… Un soupir las. Cette Nova.

Il le détaille rapidement - Narcisse était déjà plutôt blanc, mais à l’heure actuelle, il avait l’impression de voir un mort. C’est fou ce que ça pouvait mettre mal à l’aise, non le fait de le voir ainsi, mais le fait de se sentir coupable de le voir ainsi. Peut-être que ça lui plaisait pas vraiment de pousser Scarlet dans la piscine mais qu’il l’a fait sans réfléchir, pour pas décevoir ou par simple honneur, mais depuis ça, ça ne semblait plus aller. Ou peut-être était-ce à cause de Charlie qu’il a dû serrer de sa poigne de fer - dans tous les cas, c’était les demandes d’Anshu, et il a obéit - c’est d’autant plus frustrant.

Il ne répond pas à ses prochains mots, tentant d’essuyer le sang sec qui avait perlé le long de son visage mais repose ses yeux sur lui lorsqu’il le remercie. Merci de quoi, Narcisse ? D’avoir doré un peu plus ton blason - ton honneur ? Il n’avait rien fait de bénéfique, au contraire, il se pense même coupable de l’état dans lequel il est maintenant. Alors même si ça fait plaisir de recevoir la grattitude de quelqu’un d’ordinaire si imbu avec les autres, il n’arrive pas à savourer pleinement ce qui effleurait ses oreilles.
Cependant, il sourit - un sourire franc, mais retenu.
..Merci à toi. Un soufflement éphémère. Il suit Narcisse du regard quand il s’allonge, en profitant pour aller faire un tour dans la salle de bain histoire de se rincer la bouche, le goût du sang mélangé à sa salive ne devenant que plus désagréable au fil du temps. Il se regarde quelques secondes dans le miroir, les doigts agrippés au marbre immaculé.

Anshu retourne dans la chambre du blond après avoir entendu sa voix, lui jetant un bref regard.
C’est presque du bénévolat, ce qu’on fait. C’est vrai quoi, on est même pas rémunérés pour tout ce qu’on fait… Haha. Pourtant, cette situation lui convenait parfaitement. Il ne supportait pas d’être au même niveau hiérarchique que les autres élèves - que les autres A. Ses valeurs étaient toutes autres - il était un Roi, et un Roi digne de ce nom refusait de cotoyer le peuple crasseux.

Après quelques instants de silence, il s’assied au bord du lit et croise les bras, les yeux posés sur Narcisse.

Je sais que t’aimes pas lever la main sur quelqu’un ou brutaliser autrui. Ses doigts contre la couverture se crispent. Comme tu as pu le constater, j’ai… essayé d’éviter que tu te salisses, ce soir. Un sourire étire ses lèvres. J’ai échoué. J’espère que tu m’en veux pas, haha.

Il regarde devant lui et laisse tomber sa tête en arrière, sa longue chevelure ornant les draps pour pendre dans le vide.

Mais je pense que tu sais que chez les S, on doit se salir les mains un jour ou un autre. T’as de la chance d’être tombé avec moi, pour cette mission. Ces merdes de Jozef et Niko t’auraient sans doute demandé de frapper Scarlet. J’pense. Et tu l’aurais sans doute fait, pour conserver ton honneur, non ? Peut-être qu’il se trompait, mais en essayant de se mettre à sa place, il l’aurait fait, lui. Pour garder cette image impériale.

Sa main se balade sur sa peau, il ne l’observe pas et décide donc d’y aller à tâtons, il touche son haut et sent sa clavicule sous ses doigts - remontant jusqu’à son cou puis sa joue qu’il caresse doucement, reposant ses iris sur son visage, un fin sourire aux lèvres. Anshu était exécrable de nature, mais dans les profondeurs de son coeur se cachait un côté infime, une parcelle de lumière, puisant le peu de bienveillance qu’il avait sur les personnes qui le méritait vraiment.

Dis-moi non la prochaine fois que je te demande une telle chose.




hrp : #764A61
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline - Anshu -   Fire meet Gasoline - Anshu - 1400359500-clockSam 30 Aoû 2014 - 23:30


And we will rise, rise more dark now than the sky

Il a l'air à bout, Anshu, avec ses yeux cernés de noirs, autant que Narcisse l'est maintenant. Tombé de rideau, on respire, on expire, la scène est terminée mais la douleur est bien là. Présente. Comme un serpent, s'insinuant lentement, malicieusement, dans chaque replis du cœur. On a encore le goût de l'action dans la gorge, ce goût rance de la honte et de la haine, de la soumission.
Narcisse ferme un instant les yeux et le monde semble se renversé. Ce n'est que lorsqu'Anshu ouvre enfin la bouche, qu'il se rattrape à la réalité.
Etat normal cette expression n'a plus aucun sens depuis quelques temps. Tout déconne, tout, fout le camp. A chaque contact malsain, la folie gratte un peu plus dans le crâne et Narcisse comprend.

« Ca commence à t'atteindre toi aussi ? »

Il essaye de rester détaché, mais les frissons reviennent au grand galop. Et ça claque dans sa tête, et il a l'impression de sentir la morsure glacée de la boucle sur son dos. Narcisse caresse machinalement une vieille cicatrice sur son ventre et la douleur fantôme se moque de lui. Si faible.
« Merci à toi » les mots soufflés par l'egyptien le poignarde en plein cœur. Merci pour quoi ? Pour avoir agit de façon si pitoyable ? Merci de reconnaître son infériorité ? Merci pour rien. Narcisse essaye de trouver quoi répondre, mais Anshu disparaît et le jeune homme panique. Va-t-il le laisser là ? Partir ? Oh, si tu savais Anshu combien il a besoin de toi, là, maintenant. Mais il ne l'avouera pas. Il regardera la porte se fermer avec résolution, se cachera sous ses draps et attendra que le mal passe.
Et puis c'est la voix qui revient, mélodie brisée. Narcisse lache un rire fatigué à la remarque du jeune homme. Rémunéré ? Bon dieu ce qu'il en a rien à foutre de l'argent, il n'est pas ici pour ça, mais pour quelque chose de bien plus précieux à ses yeux. Mais ça, pas besoin de le préciser, tout le monde l'a compris depuis bien trop longtemps.
Quand Anshu s’assoit  à ses côtés, yeux dans les yeux, Narcisse lui adresse un pâle sourire. Purgé de leur sang, il ne restent plus que les démons. Hantant leurs têtes, soufflant, sifflant. Quand il ouvre à nouveau la bouche pour parler, ce sont... Des excuses  ou un truc du genre qui sortent. Il sait tout Anshu, de sa haine, de sa peur, des troubles qui le tourment un peu plus chaque soir. Il sait et il a essayé. Essayé de l'aider. Un rire le parcourt alors qu'Anshu se crispe.

« T'as pas échoué Anshu. T'as fait que réussir. C'est toi qui a tout pris. Pas moi. »


Il ferme les yeux Narcisse, inspirant profondément pour ressentir l'instant.
Oui, il le ferait. Si on lui demandait de frapper, il frapperait. Si on lui demandais de noyer, il appuierait la tête sous l'eau. Il s'exécuterait sans y penser. Puis se détesterait. Oh bon dieu ce qu'il se détesterait. Ca le rendrait malade, ça le détruirait. Mais ne dit-on pas tel père tel fils ?

« Ouai..Tu commence à bien me cerner. Faut que je fasse gaffe...Enfin de toute façon, je compte pas faire duo avec quelqu'un d'autre... Ca me dégouterais tellement. »

Les yeux fermés, il sent. La main glacée contre son torse, le fait sursauter. Puis frisonner. Et quand Anshu atteint finalement son visage pour y déposer une caresse, Narcisse ouvre les yeux. Pour rencontrer les siens. Sérieux. Doucement le jeune homme se redresse pour se mettre à la hauteur de l'Egyptien, posant sa propre main sur la sienne, il lui offre un sourire, sincère, pour une fois.

« Non. »

Définitif. Il se rapproche un peu plus pour poser sa tête sur l'épaule d'Anshu, apaisé par la chaleur, par l'odeur, par la familiarité de la situation. Au loin les démons battent faiblement en retraite, attendant leur heure avec impatience.

« J'ai pas à te laisser tout faire. C'est injuste tu ne trouve pas ? »


Il murmure, lèvres contre peau, il laisse échapper un léger rire, le dernier, aussi bref que désespéré.

« Ca ne me dérange pas tu sais, ne te sacrifie pas pour moi. On fera ça à deux, comme toujours, pour toujours. »
© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline - Anshu -   Fire meet Gasoline - Anshu - 1400359500-clockLun 1 Sep 2014 - 4:18
anorexic



Cynical Skin by Get Scared on Grooveshark



Non.

Il hausse les sourcils. Comment ça “non” ? S’il n’aimait pas ça,, ça devrait l’arranger qu’Anshu lui dise de refuser ses demandes. Les lèvres entrouvertes, il s’apprête à répliquer mais reste coi lorsqu’il appuie sa tête contre lui, il décide de porter une main, légère et rassurante jusqu’à sa chevelure, emmêlant ses doigts dans cette masse capillaire blonde. Il ferme les yeux quelques secondes pour profiter d’un infime moment de calme, les rouvrant quand Narcisse entrouvra une seconde fois les lèvres.

L’égyptien sourit, amusé, ses doigts glissant jusqu’à la naissance de sa chevelure au niveau de sa nuque.

Je fais pas tout, la preuve. Tout seul, je sais pas si je réussirai à faire ça. Même si c’est mal, j’ai l’impression que ta présence m’aide un peu plus à faire du mal aux autres sans avoir le moindre remords. Il détourne les yeux. L’humain est faible, seul.

Un frisson traverse son échine lorsque Jun poursuit - son souffle tapant contre sa peau, étrangement apaisant, envoûtant. Le dos de ses ongles effleurent sa nuque, alors qu’il se blottissait un peu plus contre lui, si ça pouvait l’aider à aller mieux.

Ce n’est pas un sacrifice. Il fait une légère pause durant laquelle il soupire. Je n’ai rien à perdre, tu sais. Parce que j’ai tout perdu. Alors maintenant, même si je dois me salir les mains un peu plus à ta place, je m’en fiche. Je veux te préserver le plus possible de cet enfer.

Même s’ils étaient la même personne, Anshu se considérait nettement moins pire que Narcisse, qui, malgré ce côté acerbe et détestable avait gardé une once d’humanité en lui, entre autre à cause - grâce à son passé.

Sa main libre se glisse dans son dos, exerçant une pression sur ce dernier pour le ramener un peu plus contre lui. Rire jaune.

..C’est pas vraii, je vais commencer à être niais, je déteste ça.

Malgré ça, il était bien contre Narcisse, et cette pensée lui arracha un petit sourire qu’il essaya de retenir le plus possible. Même s’ils étaient drôlement proches pour des amis, honnêtement, Anshu s’en tapait pas mal. Il lui portait juste une grande affection - il n’y avait pas spécialement d’amour. Anshu avait encore Drew encré au plus profond de son coeur, et même après autant de mois sans lui et tentant de s'y faire, il continuait de l'aimer. How can I be so stupid like that.

Sa main qui était restée blottie contre sa nuque remonta pour effleurer une seconde fois sa joue, son auriculaire se glissant sous son menton pour soulever ce dernier lentement afin que leurs visages soient à la même hauteur. Il plisse les yeux, posant son front contre le sien - son regard pénétrant le sien.

T’as les yeux rouges. Britney-machin serait pas contente. Sourire moqueur. T’sais, les lentilles, ça sert à rien - t’es attirant avec ou sans.

Il décolle son front du sien, approchant cependant davantage son visage pour compenser. Inclinant la tête sur le côté pour effleurer l’aile de son nez, Anshu souffla doucement. Je te le dis une seconde fois ; dis-moi non la prochaine fois que je te demande une chose pareille. C’est pas une suggestion, mais une obligation. Clair..?

Si le Roi exige - il faut lui obéir. Et pour lui empêcher la moindre réplique, il scelle ses lèvres des siennes sans attendre. Langoureuse, sa langue alla s’aventurer doucement entre ses lèvres pour effleurer sa dentition et bientôt s’enrouler à sa jumelle de chair, gardant les yeux entrouverts pour observer son visage durant ce sensuel moment.

Il rompt le baiser après quelques instants, se décollant également de lui en un sourire bien distinct. Bien, le sujet est clos.

Anshu se lève et se glisse une main sur le visage puis dans les cheveux, baillant de fatigue. Tu devrais aller prendre une douche ou un truc du genre, ça te ferait du bien… T’as mauvaise mine.

Il observe droit devant lui, soufflant d’une voix calme.
Je t’attends. Je resterai avec toi ce soir - cette nuit, si ça te fait plaisir.



hrp : #764A61
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline - Anshu -   Fire meet Gasoline - Anshu - 1400359500-clockMar 2 Sep 2014 - 0:45


And we will rise, rise more dark now than the sky

Il ronronnerait presque, si la situation était différente, il le ferait. Quand les doigts d'Anshu vont et vient dans sa chevelure décolorée, Narcisse retient un sourire, sentant peut à peu sa détresse s'apaiser. Il se demande comment il va réagir à ses mots, à ses paroles, à ce refus pour prouver sa supériorité à l'humain lambda. Mais Anshu réplique, Anshu répond, il lui explique les fondements de la cohabitation. La solitude n'est qu'une faiblesse, on finit traqué par une meute plus nombreuse et on se fait bouffer sans ménagement.

« Tant mieux si je te suis utile, c'est déjà ça de pris »

Le crissement léger des ongles sur sa peau et le rapprochement presque complet lui font oublier un instant la scène qu'ils sont censés jouer. Et quand l'Egyptien réplique, Narcisse se sent redevenir gamin. Protège le Anshu, protège le de la dureté de votre monde, de la terreur de la vie. Il ne sait que trop bien ce qui l'attend Narcisse. Et il en a peur. De cet enfer que tu semble arpenter depuis si longtemps. Protège le Anshu car Narcisse n'est qu'un gosse dans des vêtements d'adulte, un peu trop suffisant et pas assez mature.
Il essaye de répondre Jun, mais sa voix se brise dans sa gorge et l'ébauche de phrase s'envole. Il ne sait pas quoi dire, il ne sait pas quoi faire. Le remercier ? Cela semble inapproprié. Alors il se contente de hocher la tête, aussi sérieux qu'il peut l'être.
Quelques instants après il sent qu'Anshu l'attire contre lui encore plus, par réflexe il l'entour à la taille et se colle à lui. C'était toujours un jeu de contact entre eux, de sensation, peau contre peau on ne peut pas mentir, on n'échange que la vérité. Il aimait ça, Narcisse, pouvoir assouvir son addiction sans compter, sans penser, avoir sa dose de chaleur humaine. En cet instant il se sentait bien plus vivant, bien plus puissant.

« Niais ? Toi ? Putain, mais que fait la police ?? »

Mais il ne dira rien Narcisse, parce que ce sourire qu'il t'offre Anshu, c'est un peu pour les mêmes raisons. Il pense à une nouvelle phrase, quelque chose pour relâcher la tension. Mais c'est la main de l'Egyptien contre sa joue qui reprend le contrôle de la discussion. Et Narcisse en oubli un instant de respirer. Front collé au sien, Narcisse ne détourne pas le regard quand il croise celui de son coéquipier. Sa remarque au sujet de Britney le faire rire, ouai, qu'est-ce que dirait Britney?Pas grand chose sans doute. Narcisse cogne légèrement son front contre celui d'Anshu avant de répliquer.

« Pff c'est l'hôpital qui se fout de la charité non ? »

Il montre les pupilles rougies d'Anshu du doigt avant de reprendre.

« J'aime bien. Ca donne un air un peu différent...Mais c'est sacrément fatiguant à porter, surtout après une journée comme celle-ci »

Il parle Narcisse, pour cacher les véritables raisons. Parce que les lentilles déshumanisent son regard, sapant les émotions visibles. C'est bien plus facile pour tricher.
La discussion qui semblait close reprend, et Narcisse perd son sourire. C'est qu'il lui donne des ordres maintenant Anshu. Et pourtant il ne répond rien. Laissant couler, il préfère savourer leur proximité corporelle. Tu sais Anshu, si ça avait pas été toi, il l'aurait démolit. Pas avec ses poings, mais avec des mots assassins, poison. Mais toi, il te laisse ordonner, étrange sentiment de calme quand ça arrive.
Lorsqu'Anshu détruit la dernière distance les séparant, Narcisse sent son cœur battre un peu plus vite. Lèvres contre lèvres il répond avec avidité au baiser, enserrant un peu plus la taille de l'Egyptien. C'est comme une libération, une purification et Narcisse est presque déçue quand la chose s'achève. Il voudrait continuer, un baiser ce n'est pas assez pour tout effacer, le sang, les cris, la haine et les pleurs.

«C'est toi qui commande. »

Narquois il tapote le torse du jeune homme pour lui montrer qu'il se range de son côté.

« Ouai. Jvais passer une tête sous l'eau, ça me changera les idées...Et j'y peux, la fatigue et le stresse c'est mauvais pour le teint »


Décidé, il jette son haut au sol ainsi que son pantalon. Sans complexe ni honte. Entre temps il entend Anshu qui lui dit qu'il restera pour la nuit si Narcisse le veut Ca le fait rire doucement et le jeune blond se retourne pour le regarder, pour lui montrer à quel point il est reconnaissant. Il n'aimait pas être seul lorsqu'il était comme ça.

«Ouai...Je veux bien...Merci. »


Et sans un autre mot il se dirige vers la douche. L'eau glacé sur son corps finit de le réveiller. Narcisse frotte, frotte, frotte encore avec le savon pour se débarrasser de l'odeur de chlore, de traces de sang pouvant se trouver la, entre ses ongles, entre ses doigts.
Quelques minutes plus tard il sort de la douche pour enfiler son bas de pyjama et retourner dans la chambre, l'air victorieux. Il voit déjà plus clair et le confort des lieux le rassure. Passant à côté d'Anshu, il se vautre sur son lit, faisait voler les draps.

« Putain. Ca fait du bien. »

Et maintenant ? Il se redresse pour observer le jeune homme et lui adresse un de ces sourires qu'il maîtrise si bien, presque sincère, presque honnête, on y croirait. Gamin insupportable, Narcisse connaît son rôle sur le bout des doigts.

« Si tu veux un truc à bouffer y a dans le frigo ou le placard et si tu veux de quoi te changer ou autre.. Bref fait comme chez toi, même si je pense que j'ai pas besoin de le préciser, depuis le temps. »


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Fire meet Gasoline - Anshu -   Fire meet Gasoline - Anshu - 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Fire meet Gasoline - Anshu -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ahem.. Please to meet you ?.
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» Close to my fire [Keane]
» [DC] You wanted fire? Sorry, darling. My specialty is ice.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: