Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia

Aller en bas 
Hello my name is
Rinka
Pseudo du joueur : Rinka
Autre(s) compte(s) ? : Lilinn
Personnage sur l'avatar : Kaede Takagaki ; The Idolm@ster: Cinderella Girls

Féminin Âge / Classe ou Job : 27 ans - Prof de théâtre
Messages : 451
Hello my name isRinka
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11275-i-open-my-hands-wide-against-the-wind-caitlin https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t710-little-story-o-aslinn-maija https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11291-trying-to-define-yourself-is-like-trying-to-bite-your-own-teeth-caitlin#165243 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11290-naruto-o-lms

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clockJeu 4 Sep 2014 - 22:22

mind is fickle, mind is weak, mind is weak
© Never-Utopia
Elle était heureuse aujourd'hui, Maija. Un peu. La rentrée venait d'arriver, les élèves - pas nécessairement joyeux de retourner en cours - étaient donc de retour. La bibliothèque reprenait doucement vie; finie la monotonie des jours de vacances. Mais d'un autre côté, Erik aussi était là. De nouveau. Et il l'engueulait déjà pour qu'elle arrête de mettre ses pieds sur son bureau en utilisant son mp3; finie la tranquillité des jours sans Tempête de Gratte-cul.

Alors aujourd'hui, c'est avec l'oeil pétillant - mais pas trop non plus -, le sourire - mais pas trop grand - sur le visage, et la voix enjouée - mais pas beaucoup quand même - qu'elle avait travaillé. Avoir un peu d'animation, même si elle aimait qu'on lui fiche la paix, lui avait manqué, au final. Elle s'était appliqué à distinguer les nouveaux visages des anciens - ce qui n'était pas trop difficile pour elle. Elle a même voulu leur donner bonne impression en s'appliquant à dire bonjour de façon polie. Sans aucun doute, l'"effet rentrée" était là. A dire vrai, il ne durerait probablement pas longtemps... mais pour une fois qu'elle donnait l'image d'être une bibliothécaire modèle !

Tout alla parfaitement bien jusqu'à dix-sept heures, l'heure de fermeture. Là, Erik s'aperçut qu'un élève avait oublié son sac - de cours, ce qui était tout de même relativement embêtant. Sac que son cher collègue se dépêcha de lui refiler sans lui laisser le temps d'en placer une - ce qui relevait du miracle.

Elle avait dit cinq minutes plus tôt qu'elle avait envie de prendre l'air, pour une fois.

Elle aurait dû se taire. Vu qu'elle n'avait prévu de rien faire, autant que ce soit elle qui se charge de ce malheureux oubli, non ?

C'est comme ça qu'elle s'est retrouvée dans le jardin. Armée de son grand chapeau, ses lunettes de soleil, sa veste manches longues, et tartinée de crème solaire. Parce qu'étant albinos, elle n'était jamais trop prudente : le soleil était encore assez dangereux. Elle n'avait pas envie de devenir rouge comme une tomate; voire de faire empirer son état actuel. Et bien sûr, elle devait se trimbaler, en plus du sien, un second sac. Génial.

Le temps était doux malgré le soleil encore présent; l'été commençait déjà à s'en aller lentement. Le jardin était plutôt calme pour une fin de journée, même si elle croisait pas mal d'élèves ne pouvant s'empêcher de la dévisager - faut dire qu'avec son accoutrement... Mais elle devait faire avec, comme toujours. Elle se fichait du regard des autres, après tout. L'albinos se promenait un peu au hasard, faisant une halte au coin "jardin japonais" qu'elle appréciait particulièrement. C'était tellement reposant ! Surtout après une telle journée. Elle en avait déjà marre, de s'appliquer à être l'employée "modèle".

Elle aurait pu apporter le sac au secrétariat, ou carrément l'abandonner devant la cabane de sa propriétaire - elle se souvenait à qui il appartenait, une jeune fille aux cheveux roses pas très discrets nommée Felicia Boström. Elle ne pouvait s'empêcher de faire le parallèle avec le nom de son collègue adoré, Erik Ljungström. Probablement une suédoise, elle aussi. Fantastique.

Mais elle s'était dit qu'elle avait peut-être des chances de la croiser. Maija était de bonne humeur aujourd'hui, et elle n'avait pas envie d'aller jusqu'au secrétariat. Alors elle avait décidé de tenter sa chance.

Et pour une fois, ça marcha. Au hasard de sa promenade, lorsqu'elle aperçut l'élève, elle l'aborda sans préambule :

▬ Hey, c'est à toi ça non ?



_______________________

Can't tell the difference from the truth and a true lie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clockLun 8 Sep 2014 - 19:23
mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia Tumblr_inline_mgssnt9C211rq9ghh

mind is fickle, mind is weak, mind is weak


Elle sautillait, dansait presque au dessus du sol, sourire éclatant aux lèvres, sa crinière dorée flottant au gré du vent - suivant les gracieux mouvements de son corps. Elle tournoyait, sautillait, criait, riait, par une belle journée ensoleillée, profitait de la vie au détriment de ces longues heures de cours derrière un bureau. Elle souriait au soleil comme elle sourirait aux professeurs le lendemain, comme si elle n’avait jamais été absente la veille, comme si elle n’avait pas délibérément manqué les cours le jour précédent. Et pourtant, elle restait elle-même, une pile électrique inarrêtable, une fille éclatante de bonheur qu’on ramenait parfois, avec regrets, à la dure réalité. Mais ça ne l’affectait pas, et elle en revenait toujours plus souriante.

…C’est comme ça que les choses auraient dû se passer.
Seulement, ça n’était pas le cas. Elle avait le teint livide, les yeux effacés derrière un voile de fatigue, cette dernière se marquait de plus en plus de cette cruelle couleur ébène sous les iris de la suédoise. Sourire à peine marqué sur ce visage écorché de fatigue, elle ne prenait même plus la peine de s’occuper de ses cheveux, les attachait en une queue de cheval dans son dos. Trop fatiguée ? Oubli ? En fait, ça aussi, elle l’avait oublié. Elle était incapable de dire ce qu’elle avait fait le matin-même, trop bercée par son propre épuisement. Et pourtant, elle avait essayé de les taire ces voix, elle avait essayé de faire taire les défunts.

Elle soupira, prenant le temps de s’asseoir quelques minutes sur un banc. Elle avait suivi les cours rigoureusement, bien qu’elle ait sans le moindre doute manqué la plupart des informations qu’ils étaient censés lui apporter. Soupir las - et pourtant, Narcisse se donnait à coeur joie de lui enseigner la maîtrise de son pouvoir. Il était gentil de s’investir là-dedans, simplement, c’était presque inutile - son don était bien trop différent pour que son expérience soit à Felicia d’une quelconque utilité. Elle avait appliqué ses conseils, réduit ces affreux maux de tête, mais ça n’était pas suffisant - entre mille et cinq cents voix qui vous explosent le crâne, au final, vous ne faites pas grande différence.

La Miss se releva brusquement, prenant conscience qu’elle n’avait plus son sac de cours. Elle commença les cent pas dans le jardin, la fatigue lui tiraillant le cerveau pendant ses réflexions - où était-elle allée déjà ? Cette seconde douche prise une heure plus tôt allait certainement lui sauver la vie tant elle lui avait éclairci les idées : elle se souvenait avoir lu un conte pour enfants à la bibliothèque. Elle frotta ses yeux déjà embrumés et croisa le regard d’une demoiselle mécontente. caché derrière d’épaisses lunettes de soleil. Il lui fallut un instant pour comprendre qu’il s’agissait de la bibliothécaire albinos, couverte de cette armure anti-soleil, venue lui ramener son sac. Bien sûr qu’il était à elle - elle l’attrapa comme un objet perdu depuis dix ans, soulagée.

▬ Mademoiselle Kaalipäa je… Elle grimaça, sa tête lui faisant l’effet d’une bombe à retardement. Désolée pour le dérangement.

Sourire poli, maladroit, elle enfila son sac sur son épaule et cligna des yeux, sa curiosité reprenant soudainement le dessus. Elle se racla la gorge pour s’éviter une voix trop ridicule et reprit, tentant de faire montre de bonne humeur, comme à l’accoutumée. T’as fait ça toute ta vie, Felicia, tu vas pas craquer maintenant. T’as déjà laissé le mal t’atteindre trop profondément.

▬ Vous… ressemblez beaucoup à votre collègue. Sans le chapeau et les lunettes, je veux dire ! On dirait des jumeaux, parfois. Dire que vous n’avez pas de lien de parenté, c’est presque étonnant.

….Si elle savait.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Rinka
Pseudo du joueur : Rinka
Autre(s) compte(s) ? : Lilinn
Personnage sur l'avatar : Kaede Takagaki ; The Idolm@ster: Cinderella Girls

Féminin Âge / Classe ou Job : 27 ans - Prof de théâtre
Messages : 451
Hello my name isRinka
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11275-i-open-my-hands-wide-against-the-wind-caitlin https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t710-little-story-o-aslinn-maija https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11291-trying-to-define-yourself-is-like-trying-to-bite-your-own-teeth-caitlin#165243 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11290-naruto-o-lms

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clockDim 14 Sep 2014 - 11:29

mind is fickle, mind is weak, mind is weak
© Never-Utopia
Elle s'excusait, bon point pour elle. Manquerait plus qu'elle se soit charrié ce fichu sac pour un élève même pas capable de dire merci. Mais cette fille lui semblait bizarre. Elle avait l'air... fatigué ? Accablée par les problèmes, peut-être ? Quoiqu'il en soit, ce n'était pas les affaires de la bibliothécaire. Elle se préparait à repartir aussi sec, mais la jeune fille la devança :

▬ Vous… ressemblez beaucoup à votre collègue. Sans le chapeau et les lunettes, je veux dire ! On dirait des jumeaux, parfois. Dire que vous n’avez pas de lien de parenté, c’est presque étonnant.

Maija se figea instantanément. La tirade résonna plusieurs fois dans sa tête. Les mots se mélangeaient. Vous… ressemblez beaucoup à votre collègue. On dirait des jumeaux, parfois. Des jumeaux.  Vous… ressemblez... à votre collègue.  Ressemblez ... collègue. Jumeaux.

▬ Tu plaisantes j'espère... Non... même une blague ne serait pas acceptable...

Elle serrait les dents pour ne pas hurler. Heureusement (?) que l'albinos portait des lunettes, ainsi Felicia ne put pas voir le regard haineux qu'elle lui adressa. Quoiqu'elle aura probablement senti ses intentions meurtrières. Et ses poings résolument fermés étaient bien visibles, eux.

Elle essaya de se calmer. Ce n'était pas le moment de faire une scène pour un truc pareil - elle s'était déjà suffisamment ridiculisé devant Elise avec son histoire de poisson rouge. Mais trop tard. Déjà lui revenait en mémoire les instants d'amitié passés avec lui. La belle époque. Et puis La Dispute, les trente-sept minutes qui avaient détruit leur relation et gâché leur vie. Dans sa tête lui apparaissait non l'Erik qu'elle avait aimé, mais l'actuel,  qu'elle ne pouvait s'empêcher de mépriser au plus haut point. Celui qui l'espionne à travers ses jumelles. Qui la critique à longueur de temps. Coincé. Parano. Chiant. Si un jour on devait classer les humains vivants sur cette Terre, elle le placerait tout en bas, dans les tréfonds des rebuts de l'Humanité. Juste après Samuel de Secret Story.

▬ Alors comme ça je ressemble à ce lâche de Tempête de Gratte-cul, hein ? murmura-t-elle.

C'est fou comme une simple phrase peut gâcher une journée.

▬ Ecoute-moi bien, petite. elle enleva ses lunettes et approcha son visage de celui de l'élève. D'un point de vue extérieur, la situation aurait presque pu être comique. Je n'ai absolument RIEN à voir avec ce type. A part nos problèmes de santé, ça, je ne peux le nier malheureusement. Je n'ai rien en commun avec lui. R. I. E. N. Pour preuve...

Tout en parlant elle cherchait mentalement une preuve irréfutable qu'ils ne se ressemblaient pas. Sauf que. Leur goûts musicaux étaient identiques. Les littéraires aussi. Leurs centres d'intérêts étaient les mêmes. Même leur caractère était quelquefois franchement ressemblant à celui de l'autre. Sans parler de leur travail...

▬ ... l'autre abruti se drogue à la caféine alors que moi je bois toujours du chocolat chaud !

C'est fou comme une simple phrase peut décrédibiliser une personne.

Ceci dit, son regard ne permettait aucune moquerie. A moins que l'on n'ait des tendances suicidaires, évidemment.



_______________________

Can't tell the difference from the truth and a true lie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clockLun 15 Sep 2014 - 15:17
mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia Tumblr_inline_mgssnt9C211rq9ghh

mind is fickle, mind is weak, mind is weak


Elle cligna des yeux, mit plusieurs secondes avant de comprendre que la remarque avait été mal pris. Dans sa tête, ça ne ressemblait pas à une offense, d’autant que l’autre bibliothécaire était loin d’être désagréable. Relou, maniaque, étrange avec son pouvoir de télékinésie, mais tout de même sympathique. La suédoise trouvait que Maija était exactement dans ce don-ci : bizarre, excentrique de part ses réactions inattendues, amusante -ou tout du moins, si elle avait eu le niveau d’énergie requis pour prendre les choses au second degré- mais pas méchante. Enfin, elle se doutait qu’elle n’était pas la première à lui faire cette remarque - ainsi, soit elle était tout simplement lassée de ce genre de constatation évidente, soit il s’était passé quelque chose entre elle et son collègue.

La suite du dialogue confirma la seconde hypothèse comme étant la bonne. Miss Prismver n’avait peut-être pas la faculté de voir au travers d’épaisses lunettes de soleil, mais elle perçut la crispation de l’adulte au travers de ses poings, de ses dents serrés et de son ton de voix étrange. L’envie de s’excuser lui traversa l’esprit, mais elle agita sa langue dans sa bouche pour se retenir, jugeant qu’elle n’avait rien dit de méchant ou d’offensant. Si la bibliothécaire était tarée, c’était son affaire, pas la sienne. Felicia respira intensément, faisant montre d’un effort monstrueux pour ne pas faire preuve de gentillesse à l’égard de la jeune femme tandis qu’elle marmonnait des insultes incompréhensives à l’égard de son collègue.

Tempête de Gratte-Cul. Si elle n’avait pas passé suffisamment de temps en compagnie d’Ernest pour être habituée aux insultes bizarres (cet élève de B n’avait vraiment pas mérité de se voir surnommer « Melon Fucker »), elle aurait sans doute été étonné d’une telle réaction. Felicia reste silencieuse, jugeant que, peut-être, derrière son allure simpliste, l’autre bibliothécaire pouvait être une horreur de l’humanité qui avait fait les pires bêtises à la finnoise - mais son élan d’empathie s’effaça lorsque l’employée ôta ses lunettes. Elle avait beau faire face à un membre du personnel, la suédoise commençait sévèrement à être agacée et sentir des phrases méchantes lui monter à la tête. Décidément, l’insomnie ne faisait pas bon ménage chez elle - et elle décida de prendre la demoiselle à son propre jeu.

▬ Il faut avouer que le chocolat chaud est un meilleur choix, dit-elle avec un sourire. Mais vous avez le même boulot, la même réputation, la même personnalité. Je suis prête à parier que vous étiez dans la même classe auparavant. Vous êtes les mêmes !

Sourire presque forcé, sa tête recommençant à lui jouer des siennes. Elle glissa sa main dans ses cheveux, cherchant à se calmer, ou ne serait-ce qu’apaiser la douleur. Très franchement, elle était loin d’être en état de chercher les meilleures répliques réconfortantes du monde, elle se contenta donc de marcher pendant quelques instants en espérant faire passer cette douleur et se mettre en position de lui sortir une phrase correcte. Audible, ce serait déjà pas mal, mais en plus, il fallait y ajouter la réflexion. C’est fou comme le soleil vous change la vie, les no-life devraient y réfléchir à deux fois avant de gâcher leur temps de repos.

▬ Il s’est passé quelque chose entre vous ? Je pense que vous êtes deux bonnes personnes, c’est surprenant que vous ne vous entendiez pas avec autant de points communs. D'ailleurs, je suis certaine qu’il pense la même chose que moi.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Rinka
Pseudo du joueur : Rinka
Autre(s) compte(s) ? : Lilinn
Personnage sur l'avatar : Kaede Takagaki ; The Idolm@ster: Cinderella Girls

Féminin Âge / Classe ou Job : 27 ans - Prof de théâtre
Messages : 451
Hello my name isRinka
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11275-i-open-my-hands-wide-against-the-wind-caitlin https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t710-little-story-o-aslinn-maija https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11291-trying-to-define-yourself-is-like-trying-to-bite-your-own-teeth-caitlin#165243 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11290-naruto-o-lms

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clockDim 21 Sep 2014 - 17:16

mind is fickle, mind is weak, mind is weak
© Never-Utopia

▬ Il faut avouer que le chocolat chaud est un meilleur choix.. Mais vous avez le même boulot, la même réputation, la même personnalité. Je suis prête à parier que vous étiez dans la même classe auparavant. Vous êtes les mêmes !

... Il n'y a que la vérité qui blesse, pas vrai ? Maija le savait. Cela ne fit qu'accentuer sa colère. Sa tristesse, aussi. La même réputation ? Non... Pas moyen. Définitivement. Pas. Moyen. Sans parler de la personnalité.

Elle s'en doutait, que les élèves faisaient courir des rumeurs sur eux. Deux albinos bibliothécaires du même âge. Forcément, ce ne pouvait être une coïncidence. Pourtant, c'en était une. Elle n'avait jamais voulu se retrouver dans le même lieu que lui. Mais elle y était maintenant obligée. Tous les jours ou presque.

L'albinos inspira un coup pour se calmer. L'engueuler ne servirait à rien. Pire, cela pourrait aggraver la situation. Ses yeux commençant déjà à la piquer, elle remit ses lunettes de soleil. Maigre protection contre les phrases de l'élève. Contre la dérangeante vérité.

▬ Il s’est passé quelque chose entre vous ? Je pense que vous êtes deux bonnes personnes, c’est surprenant que vous ne vous entendiez pas avec autant de points communs. D'ailleurs, je suis certaine qu’il pense la même chose que moi.

Lui, penser ça ? Haha. Impossible. Il la hait. Elle en est certaine. Ou il est trop lâche pour s'excuser et tenter de "faire la paix". Ce qui, aux yeux de Maija, revenait au même : il ne méritait pas son attention.

Mais malgré ça, elle n'arrivait pas à l'effacer de sa vie. Et son travail n'aidait pas, évidemment. Cependant, hors de question de quitter le métier de ses rêves à cause de lui.

Elle se sentit soudainement très lasse. Marre de cette espèce de guerre froide qui n'évoluait plus depuis des années. Oui, c'était la faute d'Erik. Il l'avait accusée à tord. Il n'était pas venu lui présenter ses excuses. Mais elle, qu'avait-elle fait pour arranger les choses ? Rien. Elle avait même fait exprès de l'ignorer. Pendant tout ce temps...

Ceci dit, elle ne se sentait toujours pas prête à aller lui parler. Il avait fait une erreur, qu'il la répare de lui-même.

▬ Oui, il s'est passé des choses. Que je ne peux pas oublier. Et lui est incapable de faire le premier pas pour arranger notre relation.

Elle n'ajouta rien de plus. D'habitude, elle partait dans un long et magistral discours sur le pourquoi du comment. Elle n'avait pas envie, pour une fois.

Felicia n'avait fait que raviver la douleur d'avoir perdu quelqu'un à qui elle tenait qu'elle essayait tant bien que mal d'enfouir depuis tout ce temps.




_______________________

Can't tell the difference from the truth and a true lie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clockMar 23 Sep 2014 - 15:21
mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia Tumblr_inline_mgssnt9C211rq9ghh

mind is fickle, mind is weak, mind is weak


Il lui fallut quelques instants pour comprendre l’étendue de l’erreur qu’elle venait de commettre. Elle gardait ce sourire positif, presque forcé, pour rassurer la bibliothécaire autant qu’elle-même, nageant dans sa propre idée de facilité. Parlez-lui, mademoiselle Kaalipää. Tout va s’arranger. Elle aurait aimé pouvoir lui dire ça comme elle le faisait d’habitude, se fondre en une gentillesse sans nom et lui redonner le sourire. C’était comme ça qu’elle fonctionnait. C’était ce mensonge qui la faisait vivre. Elle n’avait cesse de mentir, mentir aux gens, mais plus encore, se mentir à elle-même - et cette vérité lui arrivait aujourd’hui en plein visage, maintenant qu’elle avait ravivé la plaie de l’albinos, empirant la souffrance qu’elle avait enterré.

Plus ou moins. Car, Felicia avait beau savoir que rien n’allait, elle continuait sur cette voie. Elle continuait de bercer ses proches dans cette idée de monde parfait, c’était aujourd’hui elle qui faisait face à la cruelle réalité. La souffrance, peinte sur le visage blanc de la finnoise, se répercutait sur elle. Ses dents vinrent mordre sa lèvre inférieure, son visage entier se crispant tandis qu’elle-même doutait de son efficacité et de sa sincérité. Elle avait eu le culot de lui mentir, d’enfiler un masque de remords sur ce qui semblait être un véritable connard. Elle ne connaissait pas le bibliothécaire des étages supérieures, mais c’est l’impression qui lui venait - et ce pincement qui lui vint au coeur acheva cette conclusion.

Regret. Les paroles résonnèrent dans sa tête, bercés par le son de son propre coeur qui cognait follement contre sa poitrine. C’était bien la première fois qu’elle empirait les choses et, il fallait l’avouer, c’était un vrai choc. Un silence gênant s’installa, dans lequel elle croisa le regard écarlate de Maija, maintenant qu’elle avait retiré ses lunettes opaques. Elle repensa à son propre faux sourire. Elle repensa au regard assassin de la finnoise. Elle repensa à son statut d’élève, le poste de bibliothécaire qu’elle occupait. Tout avait beau aller à l’encontre de ça, elle n’y tint plus - ses bras vinrent entourer le corps de Maija en une étreinte chaleureuse.

Elle n’était pas douée avec les mots. Elle aurait dû le savoir. C’est ainsi qu’elle fonctionnait, par les gestes et non par de belles phrases.

▬ Je suis désolée d’avoir parlé de ça. Mais… j’espère que les choses s’arrangeront.

Elle ne trouvait rien de plus à ajouter. Elle s’écarta, affubla la bibliothécaire d’un sourire sincère et s’immobilisant, observant ses pieds, prête à se faire engueuler.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Hello my name is
Rinka
Pseudo du joueur : Rinka
Autre(s) compte(s) ? : Lilinn
Personnage sur l'avatar : Kaede Takagaki ; The Idolm@ster: Cinderella Girls

Féminin Âge / Classe ou Job : 27 ans - Prof de théâtre
Messages : 451
Hello my name isRinka
https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11275-i-open-my-hands-wide-against-the-wind-caitlin https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t710-little-story-o-aslinn-maija https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11291-trying-to-define-yourself-is-like-trying-to-bite-your-own-teeth-caitlin#165243 https://prismver-rpg.forumgratuit.org/t11290-naruto-o-lms

Carte spéciale
Inventaire, objets importants pour le personnage:
MessageSujet: Re: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clockDim 28 Sep 2014 - 12:08

mind is fickle, mind is weak, mind is weak
© Never-Utopia
L'élève la prit soudainement dans ses bras.

...

Hein ?

▬ Je suis désolée d’avoir parlé de ça. Mais… j’espère que les choses s’arrangeront.

Hein ?

Elle la relâcha aussi vite.

Hein ?

La bibliothécaire s'attendait à tout sauf à ça. Que Felicia s'excuse. Que Felicia se montre aussi désolée. Que Felicia se permette de faire quelque chose d'aussi familier.

Maija aurait dû s'énerver. Lui apprendre les bases du respect - on ne consolait pas un adulte de la même manière qu'un de ses potes... non, en fait, normalement, on n'avait jamais à consoler un adulte. Vu que les adultes en question ne laissaient jamais transparaître la moindre peine devant un élève.  L'albinos avait fait un faux pas en lui répondant tout à l'heure. Pourtant, elle n'avait presque pas parlé pour une fois.

Elle aurait dû se comporter en "grande personne responsable". Une personne qui sait se contrôler. Elle aurait dû. Mais, comme avec Elise, elle n'y arrivait pas.

Son fichu pouvoir, sa mémoire, l'empêchait de devenir ainsi. Elle n'arrivait pas à tirer un trait sur son passé. Elle n'arrivait pas à grandir. Pas assez, du moins. Tout était encore tellement vivace.

Elle aurait dû faire tant de choses.

Mais elle fondit en larmes. De peine, de tristesse, de colère, de haine - envers elle-même. De honte.

▬ Je. Je... tenta-t-elle d'articuler.

On aurait dit une gamine que l'on venait de réprimander parce qu'elle avait fait une bêtise irréparable. C'était un peu ça, pour elle, en fait. Les sentiments, les souvenirs, tout se bousculait dans sa tête : un véritable capharnaüm. Impossible d'organiser ses pensées.

▬ C'est impossible. un sanglot. Ça ne s'arrangera jamais, j'en suis sûre.

Pourquoi fallait-il toujours qu'elle se ridiculise devant un élève ? Elle espérait de tout coeur que personne n'assistait à la scène. Mais derrière ses yeux embués, elle ne voyait presque rien.

Elle reprit sa respiration, se calma. Un peu.

▬ Parce qu'il est incapable de changer.

Après un bref silence, elle s'essuya les yeux et elle ajouta dans un murmure :

▬ ... Parce que je suis incapable de changer.

La jeune fille allait probablement se moquer d'elle. Ou se montrer encore plus compatissante; ce qu'elle ne souhaitait pas vraiment. D'une certaine manière, elle aurait l'impression de faillir à son devoir une fois de plus.

Encore un nouvel épisode de sa vie qu'elle souhaitera oublier.



_______________________

Can't tell the difference from the truth and a true lie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clockMer 8 Oct 2014 - 10:05
mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia Tumblr_inline_mgssnt9C211rq9ghh

mind is fickle, mind is weak, mind is weak


Elle aussi, elle paniqua. Elle n’avait pas l’habitude des larmes - la dernière fois qu’elle y était confrontée, c’était elle qui pleurait dans les bras de tonton. Brisée, détruite de culpabilité, elle savait que c’était, d’enfouir sa tristesse au fond de soi pour ne plus y faire face. Elle savait, falsifier ses sourires, faire briller son regard, dissimuler sa honte derrière un masque de bonne humeur. Elle n’était peut-être pas aussi convaincante que la bibliothécaire, mais elle savait y faire, elle savait combien c’était difficile de tenir la barre quand une souffrance lascive vous obligeait presque à virer de votre objectif.

L’impuissance. C’était ainsi qu’elle résumait cette frustration intense et insurmontable - elle avait mûri depuis peu, elle avait compris certaines choses. Elle savait que tout n’était pas rose, mais ça ne changeait rien à son objectif ou à sa mentalité. Le mal existait ? Ca n’y changeait rien. Elle donnerait tant de bonheur aux gens qu’il en serait écrasé - elle brillerait tellement que l’ombre n’oserait plus pointer le bout de son nez. Et, si elle n’était pas capable de consoler la finnoise, elle ne pouvait pas prétendre être Miss Prismver, celle qui accueille les nouveaux et distribue les sourires.

Elle prit une grande inspiration et s’apprêta à enchaîner, immédiatement stoppée dans son élan par la bibliothécaire qui fondit en larmes, lui arrachant une expression de surprise. Elle resta là, plantée, à regarder une adulte pleurer - et elle était bien incapable de savoir quoi faire. Quand on voyait le résultat de son premier câlin, elle peinait à trouver comment réagir pour ne pas la faire fondre en larmes de nouveau - et c’était bien plus dur qu’il n’y paraissait. Ses mains balayèrent frénétiquement l’air, et elle finit par s’immobiliser quand Maija prit la parole.

Il est incapable de changer. Elle éprouva, dans l’instant, une certaine colère envers l’autre bibliothécaire de l’école. Comment pouvait-on se comporter de telle sorte à faire pleurer sa collègue et ne jamais chercher à arranger les choses ? Felicia se mordit les lèvres, cherchant les mots justes, jusqu’à ce que Maija reprenne la parole. Parce que je suis incapable de changer. Coup de poignard - des larmes de rage lui montèrent aux yeux et elle posa ses mains sur les épaules de l’adulte, faisant à nouveau fi de son statut de simple élève avant tout.

▬ C’est faux, je pense que vous pouvez changer. Si vous dites le contraire, c’est que vous en êtes capable. Prouvez-lui que vous valez mieux et que vous êtes capable de changer !

C’est un sourire confiant pour oublier ses larmes, un encouragement idiot peut-être, venant d’une fille ignorante qui ne connait rien à leur histoire. C’est vrai, elle ne connaît pas leur relation, mais elle sait une chose : affronter les problèmes est peut-être douloureux, mais c’est quelque chose qu’on finit par ne pas regretter. Elle, plus que quiconque, l’a apprit et n’a cesse d’en tirer profit.

▬ En plus vous êtes une super bibliothécaire. Pas besoin de pouvoir pour que tout soit en ordre !

Sourire. C'est sincère, une fois encore.
CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia   mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
mind is fickle, mind is weak, mind is weak ✘ Felicia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: