Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 they say love is blind |Sonera

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: they say love is blind |Sonera   they say love is blind |Sonera 1400359500-clockMer 22 Oct 2014 - 23:51
Oh baby you're so blind


Entrer sans frapper ? Narcisse hésite. Tête collée contre la porte il inspire un bon coup. Son cœur bat un peu trop vite, un peu trop irrégulièrement.
Il s'est fait beau Narcisse, il a enfilé une chemise en soie noire et un pantalon ajusté. Il a refait sa teinture et ses cheveux sont parfaitement dressés sur son crâne. Il est beau. Il le sait. Mais ce soir encore plus. C'est pas pour rien. C'est jamais pour rien.
Inspire. Expire.
Le froid du bois lui monte au crâne. Narcisse panique un peu. C'est nouveau pour lui tout ça. C'est tellement nouveau. Cette soif, ce besoin, ce désir. Putain de merde. Son poing s'abat contre le mur et la douleur parcourt son bras. Il lâche un juron étranglé et porte sa main à sa bouche. C'est plus possible.

« Sonera, je peux entrer ? »


Non. Oui. Tant pis. Sans attendre la réponse, il ouvre la porte et la referme derrière lui.
Elle est là. Sur son lit. A s’abîmer ses jolis yeux en jouant à sa stupide console. Et Narcisse sent son ventre se serrer. Lentement, il s'avance, et s’assoit à ses côtés, attrapant une mèche dorée qu'il enroule autour de son doigt.

« Ca fait longtemps Princesse.... »


Oui. Longtemps. Depuis l'autre engueulade. Cette fin un peu amère lui avait laissé un arrière goût dans la bouche. Et impossible de le faire partir. Il retire sa veste pour la poser délicatement sur le lit avant de laisser sa main glisser le long du dos de la jeune fille.
Désir.
Sonera ne lui a jamais cédé. Sonera a toujours refusé. Et un accord tacite s'est mis en place entre eux deux. Accord qui convenait à Narcisse Jusqu'à dernièrement. Il était frustré Narcisse. Il en avait marre Narcisse. Il en pouvait plus Narcisse. Doucement il dépose un baiser puis deux dans sa nuque, avant d'y niquer son nez, fermant les yeux. Il laisse son odeur apaiser toutes ses peines. Toutes ses peurs. Si tu savais comme ça va mal en ce moment Sonera. Si tu savait comment tout fout le camp dans sa vie maintenant. Il en peux plus. Il étouffe tellement. Alors il entour sa petite taille avec ses bras, il la plaque contre lui, embrassant ses oreilles, ses épaules, le sommet de son crâne. Et les larmes se mettent à couler. Il se déteste Sonera. Il se déteste tellement. Parce qu'il sait qu'il va te blesser. Il sait qu'il va te détruire. Et même connaissant cela, il ne peut s'empêcher de continuer.

« Aide moi Sonera. Aide moi. Je suis entrain de me noyer. »
∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: they say love is blind |Sonera   they say love is blind |Sonera 1400359500-clockVen 24 Oct 2014 - 2:29
Love me tender
C
ombo bottes en fer et marteau et paf dans la gueule du dragon de feu. Sonera martelait les touches de sa 3DS alors qu’elle tentait de battre un boss dans Ocarina of Time et que son dernier coeur battait en couinant à temps régulier. Bip. Bip. Bip. Le glas sonnait pour elle et elle le savait, alors elle s’énerva encore un peu plus. Jusqu’à ce que quelqu’un décidât de frapper une quelconque porte dans le bungalow. Pytha ? La blondinette haussa les épaules en retournant à son écran qui affichait game over et jouait une petite musique triste. R.I.P. Link, ta mort sera honorée.

La porte de sa chambre s’ouvrit sans qu’elle ne s’y attendit et elle sursauta quand Narcisse y entra. En vérité, Sonera était tellement absorbée dans son jeu qu’elle n’avait pas remarqué que c’était sa propre porte qu’on avait frappé violemment. Elle le regarda sans comprendre. Que venait-il faire ici ? Cela faisait un bout de temps qu’ils ne s’étaient pas reparlés, pas depuis qu’il l’avait faite pleurer, qu’il l’avait apeurée. Comme à chaque fois, Soni se prépara à toutes les éventualités et l’observa jouer avec une de ses mèches en or blanc.

Salut Jun. Je voulais pas te déranger, donc je suis pas venue te chercher.

C’était en partie vrai, même si ça lui manquait ces instants doux avec lui. Ces instants où Narcisse revêtait un autre de ses nombreux masques. Lequel enfilerait-il aujourd’hui ? Douceur ou tombeur, à en juger par la main qu’il passa dans son dos. En regardant dans ses yeux, Soni sentit que quelque chose n’allait pas. Et pourquoi était-il habillé si chic ? Encore plus que d’habitude, en fait. L’Italienne n’eut pas le temps d’y penser plus que ça car il glissa deux baisers sur sa nuque, laissant une trace frissonnante sur sa peau.

Elle referma sa console et la posa sur le côté de son oreiller et revint vers le Singapourien, qui l’attrapa fermement par la taille. Que voulait-il vraiment ? Sans se poser plus de question que celle-ci, Sonera entoura les épaules de Narcisse de ses bras et le laissa faire, goûtant à nouveau à ces moments qui lui manquaient. Jusqu’à ce qu’il se mette à pleurer. Elle desserra son étreinte, interdite et l’observa l’espace d’un moment, qu’elle aurait voulu infini. Même en pleurant, il était beau...

Aide moi Sonera. Aide moi. Je suis entrain de me noyer.

Sonera… Il ne l’appelait comme ça que quand ça n’allait pas. Soni le prit à nouveau dans ses bras et lui embrassa doucement le front, étonnée de le voir craquer devant elle, lui qui prenait toujours soin de rester stoïque.

Jun… Qu’est-ce qui va pas ? C’est ton père ? Les S ? J’peux aller leur botter le cul si tu veux.

Elle racontait des conneries, la p’tite Soni, parce qu’elle voulait pas voir pleurer Narcisse. Ca lui écrasait le coeur dans un étau, ça lui faisait mal de le voir comme ça. Et surtout de ne rien savoir. Elle n’avait pourtant pas entendu parler d’un quelconque problème grave alors pourquoi craquait-il ? Pourquoi se noyait-il ? Pour tenter de le rassurer et de le calmer, la jeune femme lui caressa doucement les cheveux en le berçant. Oh oui, il était beau Narcisse et ses lèvres rougies par le sel lacrymal l’appelaient plus que de raison, mais elle devait se retenir. Elle n’était pas une profiteuse, même si lui ne se serait peut-être pas dérangé pour si peu.

Je t’aime Jun. Et elle frissonna.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: they say love is blind |Sonera   they say love is blind |Sonera 1400359500-clockSam 6 Déc 2014 - 19:58
Oh baby you're so blind


Elle ne voulait pas le déranger. Alors c'était comme ça ? Narcisse prend les mots comme une attaque. Accusant du mieux qu'il peut il lui offre un sourire grimaçant. C'est qu'il est fatigué Narcisse, c'est qu'il est crevé. Il a plus envie de se battre, laisser tomber les faux semblants, les masques. Arrêter de tenter de rattraper la réalité.

« Tu ne me dérange jamais. »

Et c'était vrai. Il pourrait être entrain de baiser Madona qu'il la jarterait pour faire une place à ses côté à Sonera. C'était étrange ces nouveaux sentiments, cette impression que quelqu'un d'autre que lui comptait. Un petit peu. Amitié, amour ou obsession, il ne savait pas et ne voulait pas savoir. Et si les choses devenaient trop encombrantes, il les écraserait. Comme on aplatit un moustique contre le mur.
Contact.
Narcisse a envie de plus. Bien plus. Pour étouffer sa soif, pour faire taire ce vide qui grandit un peu plus en lui. Il voudrait dévorer chaque partie de son corps, ne plus rien laisser d'elle, aspirer jusqu'à la moelle de ses os. Parce qu'il est comme ça Jun. Dévastateur. Horrible. Mauvais. Il est comme son père, toujours à attendre plus du reste du monde, alors qu'il n'arrive même pas à se satisfaire lui même. Alors quand les larmes explosent, quand Sonera lui offre un baiser papillon, lui promettant milles violences contre ses maux, quelque chose craque en lui.
Main derrière sa nuque il l'attire contre lui, plus rien entre eux il l'embrasse. Ce n'est pas innocent ; C'est bien plus. C'est violent, salé, honteux. Il se déteste pour franchir la seule limite qu'il s'était imposé. Mais se détruire une nouvelle fois et entrainer Sonera dans sa chute est délicieux.

« Pardon »

Menteur. Tu n'as même pas envie de t'excuser. Tu en profite pas vrai Jun ? Tu en profite parce que tu sais qu'elle ne va pas te repousser. T'en profite parce que tu le sais depuis longtemps non ? Que Sonera est un peu comme toi.
Il mordille sa lèvre inférieure avant de descendre, déposant des baisers le longs de son cou, de son épaule droite. Arrêt. Putain Jun. Qu'elle connerie t'es encore entrain de faire.
Passant une main dans ses cheveux pour leur redonner leur tenue défiant toute gravité, il s'écarte légèrement. Quelques centimètres. Peut être. Juste assez pour que le prochain mouvement soit joué par elle. Mais si Sonera ne le fiche pas dehors dans les minutes qui suivent...
Il attend Jun. Observant ses joues rougies par le moment, son visage si pur, porcelaine au milieu de l'horreur. Elle est une poupée, Sonera. Une véritable poupée qu'il a soudain peur de briser. Un geste trop brusque et elle pourrait se fissurer. Il le sait. Et ce genre de fissures ne se réparent pas. Il a déjà essayer de recoller les siennes, de les scotcher. Sans succès. Il n'a juste réussi qu'à les camouflé sous des couches d'encres et de symboles idiots. A la mode.
Narcisse attrape sa petite main, douce, parfaite. Et la pose contre son torse. Il veut qu'elle sente. Il veut qu'elle touche. Qu'elle comprenne à quel point il est cassé. Et que si elle s'obstine à rester, elle finira comme lui.

« C'est moi qui ai sauté Sonera. J'avais juste oublié que je ne savais pas nager. »
∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: they say love is blind |Sonera   they say love is blind |Sonera 1400359500-clockDim 7 Déc 2014 - 13:44

We'll falling down together.


C’était tellement violent et inattendu qu’elle eut à peine le temps de finir sa phrase. Ou plutôt finir ses questions débiles. Narcisse ne répondait que rarement quand ça n’allait pas, pourquoi il changerait maintenant ? Et ce fut une fois de plus la règle qui s’appliquait bêtement et méchamment. Soni eut le souffle coupé quand il l’attira contre lui, main derrière la nuque pour emprisonner sa tête. Il pensait vraiment qu’elle tenterait de s’échapper ? Oui…  Au début c’est bien ce qu’elle tenta de faire mais ce genre de baiser venant de la part de Jun, elle en crevait d’envie depuis des lustres. Son coeur battait à tout rompre alors qu’elle approcha sa main des cheveux décolorés du jeune homme et quand ils se posèrent enfin dans la masse presque aérodynamique, ses doigts se crispèrent. Son coeur aussi. Pourquoi ils en arrivaient là ? Mais cette question fut rapidement balayée par le flot de l’instant. Les lèvres salées de Jun, les larmes qu’elle sentait couler et cette violence entre eux…

▬ Pardon.

Ce fut jeté comme ça, à la fin. Comme un point final ou un poing sur la gueule au moment où on s’y attendait le moins. Ta gueule Jun, ta gueule parce que t’es pas désolé. C’est ce qu’elle aurait voulu lui dire Sonera, sauf qu’au vu de la situation, ce genre de paroles pouvaient entraîner des conséquences plus… Graves encore. Elle se contenta juste de le regarder, de le dévorer des yeux alors qu’il creuse à peine la distance entre leurs deux corps. Et elle en profitait tout autant que lui, de cet interdit brisé. Chaque geste, chaque souffle chaud que l’un d’eux exhalait rendait fou son petit coeur trop mou. Elle se laissait faire bêtement, toujours une main emprisonnée dans les cheveux de Narcisse. Pourquoi est-ce qu’il faisait ça ? Qu’il bravait cet interdit qu’ils s’étaient imposés ? Est-ce qu’il commencerait à s’intéresser à quelqu’un d’autre que lui ? Dans la tête de la blonde, ça sonnait presque comme un canular C’était impossible, parce qu’on parlait de Narcisse là.

La main de Soni glissa le long de la nuque du jeune homme, parcourut sa mâchoire jusqu’à arriver à ses lèvres, abîmées par le sel et les baisers déchaînés qu’il avait du offrir à d’autres avant elle. Tous ces autres là, est-ce qu’eux aussi avaient ressentis ça ? Est-ce qu’ils avaient idée de ce qui se tramait dans l’esprit du S ? Cette même main qui découvrait le visage de Jun, il s’en saisit et la porta à son torse, sur son col ouvert, dévoilant trop de peau pour la décence commune. Au début, elle ne comprit pas ce qu’il voulait. Qu’elle comprenne qu’il avait un coeur finalement, qui battait sous cette montagne de rancoeur et d’égocentrisme ? Elle l’avait déjà entendu. Puis ses doigts parcoururent un des tatouages à peine masqués par le tissu, et au lieu de se confronter à une peau lisse et sans défaut comme elle s’y attendait, les doigts de Sonera rencontrèrent un mince défaut sous l’encre. Une fine ligne qui s’étendait sur quelques millimètres, quelques centimètres peut-être même.

▬ C'est moi qui ai sauté Sonera. J'avais juste oublié que je ne savais pas nager.

Les yeux de l’italienne se reportèrent sur ceux de Jun, encore brillants de larmes et ce fut à son tour de franchir la frontière prohibée. Une main sur sa joue, l’autre sur son torse, elle réduit la distance entre eux, déjà trop mince, et l’embrassa doucement. Oh il n’allait pas aimer ça, il allait prendre ça pour de la pitié ou de la compassion et quelque part, c’était le cas, mais c’était une nouvelle façon qu’elle avait trouvé pour lui dire qu’elle comprenait. Bien sûr que Sonera compatissait, parce que c’était elle justement et que faire autrement n’était pas envisageable, mais elle ne le dirait pas à haute voix. Son coeur voulait se faire la malle avec sa raison et son souffle, même lorsqu’elle se détacha à contrecoeur du jeune homme. Ce n’était même pas de l’amour, c’était une adiction trop violente. Du moins c’est ce qu’elle se forçait à croire. Et enfin, avec un petit sourire en coin, elle parla.

C’est un peu malavisé de parler de noyade avec moi, tu sais… Entre celle d’Anarchy et la mienne, c’est un sujet sensible.

Oui il y avait un peu de cruauté dans le petit bout de femme que Sonera était, à mettre sur le tapis les propres actes de Jun. Il ne culpabiliserait sûrement pas mais il avait levé la main sur sa meilleure amie et aussi gentille fut-elle, elle oublierait difficilement. Elle fit courir à nouveau le revers de son index sur la mâchoire du jeune homme en le noyant elle-même sous ses deux pupilles océan, se demandant ce qui se tramait sous son crâne. Il n’avait finalement pas répondu à sa question, pas précisément en tout cas.

Qu’est-ce qui se passe vraiment ? T’as fait des conneries dont tu peux pas te défaire ?

Question conne, parce que ce ne serait pas la première fois que ça arriverait après tout. Il avait usé de violence sur d’autres, lui qui la craignait tant. Il avait du recommencer et ça le tracassait. Sinon, Soni ne voyait pas de quoi il pouvait s’agir. À moins que ce ne fut elle, le problème de Jun, lui qui se pensait inatteignable et le seul digne de sa propre attention. Elle pouvait bien être sa bouée de sauvetage percée, et ils couleraient tous les deux. Elle l’observa attentivement, comme si ses yeux ou son visage allaient lui donner la réponse, la main toujours sur son torse à parcourir une cicatrice du bout du doigt.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: they say love is blind |Sonera   they say love is blind |Sonera 1400359500-clockMar 16 Déc 2014 - 22:19
Oh baby you're so blind


C'est trop tard pas vrai ? Le processus est enclenché. Celui qui les détruira tous les deux. Celui qui fera d'eux des moins que rien, brisés, cassés par leurs sentiments distordus. Quand elle passe sa main dans ses cheveux, Narcisse sait qu'il ne résistera pas bien longtemps. Il a toujours été très mauvais à ce jeu, impatient, toujours à vouloir tout tout de suite et au maximum. Y avait qu'avec Sonera qu'il arrivait à se retenir. Parce qu'ils avaient conclu un pacte. Mais aujourd'hui, Narcisse n'avait qu'une envie : le détruire.
Lorsque les petits doigts fins de la jeune fille le touchent, Narcisse doit se contenir pour ne pas craquer. Pas maintenant. Pas tout de suite. Pas en pleine discussion sérieuse. Il lui offrait quelque chose d'important, quelque chose que peux de gens savaient. Anshu peut être, le seul qui avait vraiment pris le temps pour observer. Les autres ne cherchaient pas plus loin que l'encre marquant sa peau. Ouai Soni, toutes ces conneries qu'il avait gravé sur son corps, c'était pas un effet de mode. Nan. C'était camoufler sa honte, la dissimuler au reste du monde.
Narcisse essaye de dire quelque chose, pour détendre l'atmosphère peut être, pour reprendre son rôle de mec qui en branle pas une, désintéressé de la vie. Mais c'est sans compter les lèvres de Sonera. Surpris il ferme les yeux, un instant, par réflexe peut être, goûtant à ce moment avec satisfaction. C'était bien trop tard pour reculer Sonera. T'avais franchis la barrière pour le rejoindre. Maintenant fallait assumer tes actes. Silence, il la laisse prendre la parole sourire de prédateur lorsqu'elle le reprend sur le terme de noyade. C'est vrai, Scarlet était sa meilleure amie, meilleure amie qu'il avait poussé de son plein gré dans la piscine. Et Sonera avait elle même été victime de ce genre d'agression par Faust. Du moins c'est ce qu'il avait réussi à deviner.

« Pardon. C'était pas voulu. J'avais oublié sur le moment »


Ouai. T'avais oublié Jun. Comme t’oublies tout le reste quand ça tourne pas autour de toi. Égoïste, égocentrique, narcissique. Alors pour étouffer un peu ce remord grandissant, il mordille l'index qui quelques instant plus tôt s'amusait sur sa mâchoire. Mains autour de sa taille de poupée, il l'attire contre lui et commence à déposer un baiser sur son décolleté, remontant petit à petit jusqu'à son oreille droite qu'il garde entre ses lèvres un instant.

« T'as pas envie de savoir je pense. Si tu savais les conneries que je fais actuellement tu me détesterais.  D'ailleurs tu devrais »

Murmure-t-il.
Tu sais Sonera, là, maintenant il va te donner une bonne de raison de le faire.
Et c'est à nouveau qu'il l'embrasse. Un baiser qui ne laisse plus place au doute quant aux intentions du jeune homme. De toute façon Sonera, tu peux plus reculer maintenant. Lui non plus. Et sa main se glisse sous son débardeur, remontant doucement, lentement, dessinant des cercles du bout des doigts.

«Sauf que là maintenant tout de suite. J'ai pas envie. »


De baisers en baisers il descend le long de son corps jusqu'à embrasser son nombril .

« Si tu me dis non Sonera. Je disparais. Seulement si tu me dis non. »

La balle est dans ton camp maintenant. Princesse.
∆ RadioEuphoria for Prism
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: they say love is blind |Sonera   they say love is blind |Sonera 1400359500-clockJeu 1 Jan 2015 - 23:56

Pourquoi je refuserais ?


Elle s’attendait à quoi comme réponse au juste ? Est-ce qu’il allait se confier à elle ? Non, bien sûr que non, parce que Sonera n’était pas psy et qu’est-ce qu’il aurait bien pu lui raconter ? Ses conneries avec ses petits copains en S ? Elle l’aurait arrêté bien vite, alors à quoi bon tenter de lui extraire ça du coeur, ça ne servait strictement à rien. Pourtant elle s’inquiétait quand même, toujours, un petit peu. Et voilà que Jun l’attire à lui sans demander son reste, séducteur, tentateur. Combien de temps elle aura résister à ça, la prude et naïve Sonera ? Trop longtemps à leur goût. Le sien, celui de Jun. Oui, beaucoup trop longtemps.

Les baisers qu’il laissa sur sa peau lui firent battre le coeur un peu plus fort, alors qu’elle s’accrochait au cou de Narcisse, se foutant bien des conséquences désormais. Elle baissait les armes, il avait gagné.

▬ T'as pas envie de savoir je pense. Si tu savais les conneries que je fais actuellement tu me détesterais.  D'ailleurs tu devrais.
Oui, je devrais… répondit-elle sur le même ton, d’une voix déjà perdue trop loin dans un labyrinthe de désir.

Elle devrait, sauf que c’était tout l’inverse qui se produisait. Il avait presque noyé sa meilleure amie, était dans un groupe de gens qui se considéraient comme l’élite alors qu’ils n’avaient rien de légitime, foutait la merdre gratuitement dans le pensionnat et pourtant, Soni en était venu à l’aimer. Elle-même ne savait pas vraiment comment elle en était arrivée là mais entre la haine et l’amour, la passion qui vous brûlait restait la même, ce n’était que le moyen de détruire l’autre qui changeait.

L’italienne répondit au baiser de la même manière, de la façon de ceux qui en voulaient toujours plus, jusqu’à l’overdose. Les doigts crispés dans les cheveux bien sculptés de Jun et se foutant bien de le décoiffer, Soni se donnait comme butin de guerre au vainqueur de celle-ci. Elle aurait pu continuer longtemps à dire non mais elle n’avait plus la force, tant pis. La montagne se ployait face au vent. Un vent qui se faisait caressant et qui donnait la chair de poule à la jeune fille. Depuis combien de temps voulait-elle ça ?

▬ Sauf que là maintenant tout de suite. J'ai pas envie.

Moi non plus, j’veux pas. Oui elle aurait du le détester, mais c’était un peu tard pour y penser. Elle pourrait y songer quand leurs corps se seraient consumés et qu’il l’abandonnerait pour une autre. Ou un autre. Mais à ce moment-là, Soni ne sentait que les lèvres du Singapourien contre sa peau, qui descendait petit à petit, la laissant rougissante au possible, passive. Jusqu’à ce qu’il n’arrêtât sa course pour la mettre en garde.

▬ Si tu me dis non Sonera. Je disparais. Seulement si tu me dis non.

Un petit sourire amusé vint fleurir sur les lèvres sobrement maquillées de la demoiselle, qui sentait enfin son temps arriver. Elle obligea Narcisse à revenir vers elle, vers son visage et l’embrassa longuement, passionnément. Pour finalement s’écarter très légèrement et commencer à déboutonner ce qu’il restait de la chemise du jeune homme. Lentement, méthodiquement et un sourire en coin toujours grandissant. Quand elle eut fini la tâche, ses petites mains vinrent caresser doucement cette peau stigmatisée par la violence, avec tendresse, comme si ses gestes pouvaient effacer les cicatrices de Jun. Puis elle releva son regard vers lui, fascinée par tout son être. La tentation était trop grande...

Pourquoi est-ce que je dirais non ?

... Et elle y céda.

Hrp : Fini. c: Frustrant hein ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: they say love is blind |Sonera   they say love is blind |Sonera 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
they say love is blind |Sonera
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: Fini m'dame-
Sauter vers: