Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 blind •• anshu

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: blind •• anshu   blind •• anshu 1400359500-clockMar 13 Jan 2015 - 12:11


Le temps est passé si vite. Trop vite peut-être. Ton arrivée semble remonter à quelques mois seulement... Alors que ça fait déjà prêt de trois ans. Et il s'en est passé des choses en si peu de temps. Ta rencontre avec Cale, tes sentiments pour lui, ta rencontre avec Lys et Heath, avec Gautier, et surtout avec Pytha. Pytha avec qui le courant est passé tout de suite malgré vos provocations perpétuelles. Rivalité et complicité. Deux rocs, deux amis, deux frères.

Puis il y a eu Ève. Adorable, gentille et douce. Un grand bien dans ta vie.
Et ton père est mort.

La douleur est encore présente aujourd'hui, comme un poison sinuant dans ton coeur, dans ton âme. Et pourtant, la présence d’Ève, le soutien de Pytha, tout ça te suffit à garder la tête hors de l'eau, à te détourner de ce précipice devant tes pieds. La vie continue, même si elle est cruelle. Depuis ce drame, tu supportes moins facilement la solitude. Rester dans ton coin, ça nourrit tes démons et tu te sens sombrer. Être seul commence à t'effrayer, à te mettre mal à l'aise.

Le ballon coincé sous le bras, tu es dans les jardins pour pouvoir rejoindre le gymnase plus rapidement. Aujourd'hui, nouvelle confrontation avec ton meilleur ami. Lui comme toi ne vous en lassez pas. Le nombre de défaites et de victoires sont les mêmes pour vous deux. Quand l'un gagne, l'autre finit par rattraper cette victoire au prochain match. Donc le résultat ne change jamais. Disons que c'est le score qui varie.

Faisant rebondir le ballon au sol, celui-ci est alors dévié par un caillou et s'en va plus loin, rebondissant mollement sur l'herbe. Percevant un mouvement sur ta droite, tu ralentis le pas pour éviter de bousculer une énième personne qui regarde pas où elle fout les pieds. Mais tes jambes s'arrêtent, ton regard est vrillé sur cette forme trop familière. Ta main, initialement sur ta nuque, finit par rejoindre le long de ton corps tandis que tes muscles se crispent et que ta mâchoire se serre. Le ballon termine sa course aux pieds de la dernière personne que tu aurais souhaité voir.

Anshu.

Tu émets un grognement, détournant finalement le regard. Dire que tu avais presque oublié cette haine que tu éprouves pour lui... Il faut dire que ça faisait longtemps que vous ne vous étiez pas retrouvés seuls ainsi. Chacun des préoccupations. Mais il a fallu que, aujourd'hui, tu tombes sur cette vermine que tu avais presque oublié malgré son parfum de pourriture.

Mais il faut rester calme. Depuis tout ce temps sans vous être vus, il faudrait éviter une dispute. Vivre sans penser à sa sale petite tronche de prétentieux était fort agréable. Tu soupires, massant ta nuque avant de reposer tes yeux sur lui. Regard étrangement dénué d'agressivité. Pour le moment. Tu désignes ton ballon d'un petit mouvement de menton.

« Reste pas planté là, lance-le moi tu veux ? »

Tu le toises, espérant qu'il ne shoote pas dedans. C'est une insulte au sport que de shooter dans un ballon de basket. Et comme Anshu est un pro de la provocation...

« Ça faisait longtemps que j'avais pas vu ta tronche. Je croyais que t'étais retourné définitivement chez toi. »

Commence pas, Skygge. Ou t'étonnes pas que ça finisse mal.




Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: blind •• anshu   blind •• anshu 1400359500-clockMar 13 Jan 2015 - 19:11
blind •• anshu Large
Its been a while
feat Skygge Natsson



Allongé sur l’herbe encore humide de rosée, il profitait du temps presque doux pour prendre l’air, même si en Irlande et à cette période de l’année la température est plus basse, sans doute un modificateur stupide qui a voulu la changer.

Cela faisait quelques jours que l’incident chez Anarchy s’était produit. En à peine 24 heures, ils sont devenus un des sujets principaux du pensionnat - leurs prénoms étaient à toutes les bouches (du moins, à celles des proches de la E) et on parlait d’eux comme une victime et un meurtrier. Même si c’était pas tout à fait faux, est-ce obligatoire de se mêler des affaires des autres ? Pour une fois que c’était pas Shu qui ébruitait ce genre de trucs.

Ce n’était pas tout. Cela faisait à présent deux jours que son don ne s’était pas manifesté, au départ, il pensait que c’était peut-être à cause de la douleur qu’il a ressenti ce jour-là - il a secrètement espéré que son pouvoir disparaisse tant il était un fardeau -, mais ça semblait plutôt con, un don qui réagissait au ressentis de l’utilisateur et qui décidait de ne plus se manifester pour X raison.
Au fond, Anshu se doutait bien que quelque chose se tramait à l’intérieur de lui, c’était sans aucun doute une modification de don, ou un truc tordu du style. Mais ne plus souffrir comme un chien mourrant en sentant des bouts de métal remuer en lui lorsqu’il bougeait les doigts était plutôt agréable et moins stressant.

C’est après une demi-heure passé dans l’herbe à observer les gens déambuler qu’il décide de se redresser et de se lever en s’apprêtant à retourner chez lui, le monde extérieur lui foutant plus la gerbe qu’autre chose, il pensait même que Nova lui avait foutu une peur panique du type agoraphobie, mais il devenait plus sauvage qu’autre chose - lui qui se sentait presque comme chez lui dans ce genre de lieux calmes.

C’est arrivé, et ça a duré une seconde.

Une seconde pour qu’il sente un ballon rouler jusqu’à ses pieds, alors qu’un grand métisse baraqué apparaissait dans son champs de vision. Quelle mauvaise surprise, quel mauvais timing. Leurs regards se croisent un instant avant de se séparer en même tant, tout deux soudain animés d’un sentiment de répulsion. Un soupir, Anshu l’enchaîne par un bougonnement gamin, observant la balle à ses pieds après les mots de Skygge. Ses yeux se reposent sur ce dernier, il sourit presque, mais la situation le fait encore grincer des dents.

Ahh…? Sinon quoi ? Pas de réaction : dommage, Anshu glisse ses mains dans ses poches avant de donner un vif coup de pied dans le ballon de basket afin qu’il roule jusqu’à son maître, entendant les grognements de ce dernier - ce devait sans doute être déplacé, tant mieux.

Ça faisait longtemps que j'avais pas vu ta tronche. Je croyais que t'étais retourné définitivement chez toi.

Ca sonne presque comme une taquinerie à ses oreilles, ce qui lui redonne l’envie d’être provocateur et narquois.

J’pensais pareil figure-toi… Tu aurais dû rester au Danemark, ça aurait fait du bien à un bon nombre de gens..Moi y compris.

Toujours pareil. Ca part de simple pics avant que ces derniers deviennent toxiques plus du côté de l’égyptien avant que le danois ne s’emporte pour lui casser la gueule. C’est pour ça qu’Anshu l’a toujours considéré comme un gros macaque, parce qu’il répondait toujours à de stupides provocation par la force de ses poings - et car il n’avait pas les capacités physiques pour se défendre, même si Anshu était une des seules personnes qui tenait tête à cette masse de muscle et qui revenait toujours vers lui, et ce même s’il lui brise les os un par un.

Le roi s’approche de l’homme qu’il considère comme un simple pion, lentement, jusqu’à se poser en face de lui et lui accorder un regard presque méprisant. Il détaille son buste, puis son visage, plissant les yeux. Hmm. T’as pas maigri toi ? Skysky serait-il tombé en dépression ? Et un énième sourire qui s’efface au bout de quelques secondes.

Ca faisait si longtemps qu’il ne l’avait pas vu qu’il n’éprouve plus la moindre animosité pour lui. Oui, à présent il était juste quelqu’un d’ordinaire, qu’il aimera cependant toujours provoquer. C’était triste.

Enfonçant un peu plus ses mains dans ses poches, Anshu s’amuse à sautiller autour de Natsson, l’observant de bas en haut en le jaugeant, comme un lion devant son met qu’il jugeait s’il allait le dévorer ou non.

Après un tour complet, il s’arrête, le regard perçant.

Skygge, il articule son prénom j’ai une question un peu con mais qui vaut quand même la peine d’être posée… Son visage s’approche du sien, alors qu’il arborait un faciès sérieux. Tu aimais ton père ou tu joues la comédie du mec qui fait semblant d’être affecté alors qu’il s’en bat les couilles ? Et qu’en est-il de ta mère ? Je connais très peu de choses sur toi alors qu’on se connait depuis pas mal de temps, et j’aimerai en savoir plus. Si tu veux, je te dirais des trucs sur moi aussi même si je pense que tu dois savoir plus de choses que moi je n’en sait.


© Nightmare sur Épicode.
color ; #764a61


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: blind •• anshu   blind •• anshu 1400359500-clockMar 13 Jan 2015 - 21:27


« Ça faisait longtemps que j'avais pas vu ta tronche. Je croyais que t'étais retourné définitivement chez toi. »
« J’pensais pareil figure-toi… Tu aurais dû rester au Danemark, ça aurait fait du bien à un bon nombre de gens... Moi y compris. »

Tu plisses les yeux. En temps normal, tu aurais certainement pu répliquer par un sarcasme de ton cru. S'en serait suivi des provocations supplémentaires de l'égyptien, puis de toi. Et tout aurait fini par tes phalanges s'écrasant sur son visage, comme d'habitude. Tu aurais naturellement gagné cette petite bagarre, mais ça n'aurait été qu'une maigre victoire. Tu as toujours gagné par la force, jamais par l'esprit.

Et tu n'as décidément pas la tête à engager une quelconque bagarre avec lui. Parce qu'il évoque ton pays natal et tu ne peux pas t'empêcher de penser à ton père. A son visage figé, glacial. Un cadavre devant tes yeux, sa peau blanchie par la mort, ses membres raides comme le bois. Tu détournes la tête, fermant un bref instant les yeux, serrant le poing après avoir calé ton ballon maltraité sous ton bras. Pourrais-tu seulement y retourner, au Danemark ? Il n'y a plus personne qui t'attend là-bas. Hormis un morceau de marbre planté dans le sol.

Tu pourrais lui sauter à la gorge et le ruer de coups. Anshu est bien assez influent et bien assez au courant des choses qui se déroulent à Prismver. La raison de ton départ précipité ne lui aura pas échappé. D'autant plus qu'il y a toujours des indiscrétions, et ces dernières ne tombent jamais dans les oreilles des sourds. Anshu sait pour ton père. C'est évident.

Tu inspires profondément, concentrant tes pensées sur Ève.
Ève qui t'apaise considérablement.
La Belle qui calme la Bête, qui l'apprivoise.

Tu ouvres les yeux quand tu le sens approcher. Planté devant toi, il t'observe et tu hausses un sourcil, faisant un pas en arrière. Depuis quand il se permet de telles familiarités avec toi ? Ça te donne la nausée de voir ce chien chien au Ranker être aussi proche de toi ; tu émets alors un grognement.

« Hmm. T’as pas maigri toi ? Skysky serait-il tombé en dépression ? »

Tu ne commentes pas le surnom, plus surpris par son commentaire précédent que par cette affabulation qu'il te colle. Tu glisses machinalement le regard vers ton corps, le jaugeant malgré les vêtements. Maigri ? Toi ? Tes lèvres esquissent une moue perplexe. Tu peux pas avoir maigri. Ou alors Ève et Pytha n'ont pas voulu te le dire.

Tu relèves la tête pour le voir commencer à sautiller autour de toi ; comme un enfant devant un nouveau jouet. Tu restes immobile, levant les yeux au ciel avant de soupirer. Cette étrange rage, cette animosité s'est envolée depuis la dernière fois que vous vous êtes vus. Remplacées par une sorte d'agacement certain et de dégoût. Et le voir te tourner autour te donne simplement envie de le chasser comme on voudrait faire fuir une mouche persistante.

Et il s'arrête. Tu poses ton regard sur lui.

« Skygge. »
« Quoi encore ? »
« J’ai une question un peu con mais qui vaut quand même la peine d’être posée… »
« C'est pas comme si t'avais l'habitude de poser des questions intelligentes non plus. » Son visage s'approche du tien et tu fronces les sourcils, reculant le tien. « Eh, dégage. »
« Tu aimais ton père ou tu joues la comédie du mec qui fait semblant d’être affecté alors qu’il s’en bat les couilles ? Et qu’en est-il de ta mère ? Je connais très peu de choses sur toi alors qu’on se connait depuis pas mal de temps, et j’aimerai en savoir plus. Si tu veux, je te dirais des trucs sur moi aussi même si je pense que tu dois savoir plus de choses que moi je n’en sais. »

Tu écarquilles les yeux ; la surprise est telle que tu en fais tomber ton ballon de basket qui roule mollement à quelques pas. Cette rage endormie, endolorie, commence alors à se réveiller. Tu ne le pousses pas, plantant ton regard sombre dans le sien.

« Ose encore une seule fois dire que je joue la comédie, et je promets que tu vas le regretter. S ou pas, chien du Ranker ou pas, prince ou pas. » Tu marques une pause, t'éloignant de lui en lui adressant un regard empli de dégoût. « T'es le plus mal placé pour accusé les autres de jouer la comédie. Tout le monde est pas aussi hypocrite que toi. »

Tu regardes ailleurs, priant presque pour voir Ève ou Pytha débarquer. Telles qu'elles sont, les choses ne vont pas aller en s'améliorant. Et Ève a beau avoir un effet étrangement bénéfique sur toi, y a encore un boulot monstre.

« Et j'ai pas de mère. J'ai pas besoin d'une sale conne qui abandonne son enfant et le père de son enfant comme des merdes pour retourner se faire déglinguer dans son foutu pays du sud. » Tu te rends compte alors que tu t'ouvres à lui, que tu lui fournis les informations qu'il souhaite ; à nouveau, tu émets un grognement, très agacé. « J'ai pas envie de te raconter ma vie. Et j'ai encore moins envie de connaître la tienne. On est pas potes, et on le sera pas. Alors si t'essaies de m'amadouer, tu oublies tout de suite. »



Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: blind •• anshu   blind •• anshu 1400359500-clockMar 13 Jan 2015 - 23:12
blind •• anshu Large
Its been a while
feat Skygge Natsson



La balle s’écroule au sol, et Anshu l’observe rouler un peu plus loin avant que le regard de Skygge ne capte son attention, il soutient alors son regard malgré leur différence de taille, les bras croisés, un rictus irrité aux lèvres. Des menaces. Le quotidien de Skygge Natsson. Il s’éloigne en même temps que le métisse, se passant nerveusement une main dans les mèches de cheveux qui voilaient son front.

Premièrement, j’suis un Roi maintenant, m’kay ? Tu devrais me traiter meilleur. Un ton enfantin, il tire même la langue. Il se foutait clairement de lui. Mais c’était Skygge, et cet homme était comparable à une statue, 0 humour, rien, nada. Le mec le plus coincé du monde.

Et, finalement, il lâche quelque chose sur sa mère, qu’Anshu prend soin de garder précieusement dans sa tête, l’écoutant silencieusement. C’était donc ça - pas étonnant, ce mec avait une tête à avoir des problèmes, et plus particulièrement ce genre de problèmes. Ils n’ont pas grand chose en commun, peut-être quelques traits de caractères. Mais leur passé n’est pas si différent, même si l’éducation de Natsson devait être de loin plus agréable que la sienne. Peut-être.

Quand il lui dit qu’il veut rien dévoiler sur sa vie, Anshu gonfle les joues - soudainement prit d’une bouffée d’euphorie. Et pourtant, il ne souffle qu’un ricanement moqueur et insolent, comme s’il avait affaire à un parfait imbécile.

Quelle froideur, Skygge. Il pose ses deux mains sur son visage pour se le frotter rapidement, exprimant un visage un peu plus sérieux. J’essaie pas de t’amadouer. Tu donnes déjà la patte quand on te le demande… Raclement de gorge. Tchtttt, ne dis rien, je sens la remarque “Meh, tu obéis au doigt et à l’oeil au Ranker, alors ta gueule, blabla..”, je te répond déjà d’avance… Oui, et alors ? Anshu soupire, s’éloignant un moment pour se pencher en avant et ramasser la balle, la lui posant dans la main sans la lâcher, ses yeux rejoignant les siens.

Cependant, j’aime bien ta mentalité. Je suppose... Oui, après tout, ta connasse mère, peut-être qu’elle est partie faire d’autres gosses dans un autre bled, qui sait ? Il lâche le ballon, sa main glissant mollement le long de son corps. Mais peut-être que c’est ton père qui l’a virée de chez toi à ta naissance. Peut-être que c’est lui le fautif. Peut-être qu’il t’aimait, mais peut-être qu’il te cachait des choses. Non, il te cachait certainement des choses ! Un homme, c’est fourbe et vicieux. Son sourire s’élargit. Il joue encore avec ses nerfs. Mes deux parents sont morts. Et pourtant, je chiale pas. Je me morfond pas dans mon coin. C’est parce que tu es faible que tu réagis comme ça, Skygge. F-a-i-b-l-e.

Il s’éloigne.

Personne ne t’a jamais aimé. Toi et moi, on est peut-être pareils.


© Nightmare sur Épicode.
color ; #764a61


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: blind •• anshu   blind •• anshu 1400359500-clockSam 24 Jan 2015 - 19:08


« Quelle froideur, Skygge. »
« J'ai aucune raison d'être chaleureux avec un gars comme toi. »

Et c'est pas non plus comme si t'étais quelqu'un de nature chaleureuse et très aimable non plus. Donc passons ce détail que personne n'ignore.

« J’essaie pas de t’amadouer. Tu donnes déjà la patte quand on te le demande… »

Tu vrilles ton regard ironique sur lui, et il semble le capter puisqu'il réplique aussitôt sans te laisser le loisir de répliquer.

« Tchtttt, ne dis rien, je sens la remarque “Meh, tu obéis au doigt et à l’oeil au Ranker, alors ta gueule, blabla..”, je te répond déjà d’avance… Oui, et alors ? »
« Je pensais plutôt que tu jouais les monarques alors que t'es pas foutu d'asseoir ton autorité. Alors, qui de nous deux donne le mieux la patte, hm ? Je ne laisse personne me commander, moi. C'est toi le gentil toutou dressé à donner la patte et à rapporter le bâton, Anshu. Pas moi. »

Il s'éloigne en soupirant, allant ramasser ta balle pour te la mettre entre les mains. S'il avait encore une fois shooté dedans, tu l'aurais dépecé. Tu fixes cette sphère orange entre tes mains, et les siennes qui refusent de libérer ton bien. Tu fronces les sourcils, le toisant comme un animal prêt à mordre.

« Cependant, j’aime bien ta mentalité. Je suppose... Oui, après tout, ta connasse de mère, peut-être qu’elle est partie faire d’autres gosses dans un autre bled, qui sait ? »

Il lâche ta balle tandis que tu lèves les yeux au ciel. S'il commence à aborder ce sujet, il finira par parler tout seul au mur. Ou à se prendre un truc dans la tronche. L'une comme l'autre, ses deux options te ressemblent.

« J'm'en fous. C'est son problème, pas le mien. »
« Mais peut-être que c’est ton père qui l’a virée de chez toi à ta naissance. Peut-être que c’est lui le fautif. Peut-être qu’il t’aimait, mais peut-être qu’il te cachait des choses. Non, il te cachait certainement des choses ! Un homme, c’est fourbe et vicieux. »

Les battements de ton coeur semble aux bords de tes tympans, et la voix fourbe d'Anshu te parvient encore. Les doigts crispés sur le ballon, tu es figé ; la rage monte en toi à une vitesse vertigineuse. Manquer de respect à ton père, insinuer des choses à son propos, c'est la dernière des choses à faire. Pour te faire sortir de tes gongs, y a pas mieux. D'autant plus à présent qu'il est mort.

« Tais-toi. »
« Mes deux parents sont morts. Et pourtant, je chiale pas. Je me morfonds pas dans mon coin. C’est parce que tu es faible que tu réagis comme ça, Skygge. F-a-i-b-l-e. »

Non, c'est parce que, toi, t'as été aimé de ton père. Parce que toi, tu as eu l'amour d'un parent, que tu as eu une enfance géniale. Ce n'est pas de la faiblesse, c'est de l'amour, de la tristesse. La douleur de perdre un être cher, pas de la faiblesse. Le regard vrillé au sol, tu encaisses ses mots ; pourtant tu es parfaitement conscient qu'il a tort.

« Personne ne t’a jamais aimé. Toi et moi, on est peut-être pareils. »

Les mots de trop. Ton ballon retourne au sol une énième fois tandis que ta main empoigne cette cravate dorée ; ton poing s'abat dans la mâchoire de l'égyptien. Et il recommence une autre fois, et encore une autre. Et c'est une pluie de coups qui s'écrase avec haine et violence sur le S. Tu finis par t'arrêter, secouant ce pantin en face de toi.

« Toi et moi, pareils ? Ne me fais pas vomir. Quand tu seras capable de pas te cacher dans les jupes de ton Ranker, tu pourras ramener ta gueule sur la faiblesse. Quand tu sauras ce que ça fait de perdre une personne qu'on aime, tu pourras ouvrir ta sale petite gueule de prétentieux. » Tu laisses échapper un rire mauvais. « Oh pardon, j'oubliais Bolton. T'as réagi comment déjà quand on a appris qu'il était, soit-disant, mort ? Tu me parles de faiblesse alors que t'étais plus bas que terre. Tout le monde le sait, tout le monde l'a vu. Alors, franchement, la ramène pas trop vite. »

La haine.
C'est tout ce qu'il y aurait entre vous.
Aucune chance de négocier.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: blind •• anshu   blind •• anshu 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
blind •• anshu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compagnie blindée le poing de GORK!
» Blind Test [Nouveau Jeu]
» Blind-Test du forum - Thématique "Chansons pourries"
» Marquages sur véhiciles britanniques WW II
» Walkers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: