Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 wrong reflect — devonn

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: wrong reflect — devonn   wrong reflect — devonn 1400359500-clockDim 21 Juin 2015 - 21:36
A vrai dire, non. Elle n’était pas de mauvaise humeur. Elle avait simplement passé une matinée assez pourrie.

Revenue la veille assez tard dans une arrivée qui se voulait bruyante à cause de sa réputation et de Shu qui semblait, elle aussi, être de nouveau présente, elle n’avait pas eu un instant pour souffler.
Prise entre certains regards colériques, d’autres admiratifs - c’était comme nager à contre-courant sans pouvoir se retourner et savoir ce qui se tramait derrière ; un bord de falaise ou juste une terre où elle pourrait enfin se poser.

D’habitude, c’était elle qui était toujours survolée - c’est juste qu’aujourd’hui, le moral n’y était pas. Elle freinait chaque envie par une pensée pour son frère, comme un ultime châtiment auto-infligé.
Chaque sourire lui semblait faux, enlaidi par toute sa tristesse et toute l’envergure de cette culpabilité sans nom qu’elle pensait pourtant avoir dissipé. Ça ne lui avait pas semblé difficile - Léocade lui avait bien rendu le sourire avec juste quelques secondes et une remarque pour lui rappeler combien sa voix lui avait manqué.

Seulement non. Seulement, tout ça, cette école, ces souvenirs, elle n’y arrivait pas.
Elle n’avait pas envie de courir rejoindre Victoria ou Hercule pour se consoler, pas cette fois, elle voulait s’en sortir seule. Juste cette fois. Comme une grande, prête à surmonter sa peine - et si les amis étaient là pour ça, cette fois elle savait qu’elle devait y arriver.

Ce n’était pas de la fierté mal placée, juste une envie d’avancer seule, ne serait-ce qu’une fois, une envie de faire fi de ce soutien presque indispensable dont elle était dépendante et qui l’empêchait de briller. Elle était là, étouffée par toute cette gentillesse, lumière filtrée par la froideur de toute cette humanité. Ce n’est pas ce qu’elle voulait, Feli. Pas de limites, pas de reconnaissance - juste de l’endurance pour pouvoir endurer toute cette douleur.

Juste une force sans égale pour être capable de nouveau briller. C’était plus difficile qu’il n’y paraissait.
Ça faisait un moment mais elle restait bêtement à s’observer dans le miroir, rajustant toutes les minutes ses lunettes d’aviation qu’elle portait sur le front. Ce n’était pas du dégoût, juste un refus de croire qu’elle pouvait exister, aussi simplement que ça, alors qu’elle avait perdu son modèle - ce frère sur qui elle se reposait tant.

Elle avait juste envie d’oublier, fermer ses yeux pour penser qu’elle n’était jamais partie - pour oublier toute la douleur des gestes qu’elle n’avait cesse de regretter. Assise en tailleur, le visage presque tranquille, se refusant de laisser filtrer la moindre émotion. Elle ne montrerait rien. Pas cette fois. Elle resterait celle qu’elle a toujours été - ce soleil, éclatant et insaisissable.
pv devonn •• #.E98D64
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: wrong reflect — devonn   wrong reflect — devonn 1400359500-clockDim 19 Juil 2015 - 21:04
•• wrong reflet
J’ai pas envie de bouger…
Alors pourquoi elle continue d’hurler derrière la porte ? Aaah, si chiant. Tais-toi, j’veux dormir. Laisse-moi, dégage de là. Elle n’écoute pas, personne ne m’écoute jamais de toute manière. J’ai l’habitude, hm. Bon d’accord, t’as gagné j’arrive. Mais par pitié arrête de défoncer ma porte ça va me rendre fou, j’ai déjà du mal à reprendre le dessus. Putain.

- Tu veux quoi, Chrissy ?

Je ne la voyais jamais parce qu’elle courait toujours partout, et c’était pas pour me déplaire au contraire. Elle brillait beaucoup trop pour moi, elle était comme cette fille que j’avais invitée au bal l’autre fois. Felicia. Je me demande si elle va bien depuis… Ah. C’est vrai qu’elle est partie sans prévenir, je comprends pas. Je devrais pourtant lui en vouloir alors pourquoi c’est pas le cas ? Et Chrissy qui continue de s’égosiller devant moi, bon sang j’arrive même plus à réfléchir !

- Bon tu m’laisses entrer oui ?

Pourquoi je ferais une telle chose hein, dis-moi. Sérieusement, c’est quoi cette fille. Est-ce qu’elle était comme ça, elle ? Je ne me souviens pas bien, mais je suppose qu’elle devait être un peu plus… Calme. Ouai, sans doute. Chrissy est un cas à part, un peu comme. Tien ? Pourquoi est-ce que mon cœur se sert comme ça ? Ça fait mal, j’ai envie de pleurer. Un peu comme Anarchy, c’est ce que j’allais penser. Je crois. Est-ce qu’elle me manque ? Il est vrai que je me sens vide depuis qu’elle est partie mais de là à dire qu’elle me manque c’est. Bref, tais-toi Devonn, va plutôt te préparer un café.

- Assied-toi hein. Tu veux boire un truc ?
- Non non non j’ai pas le temps pour ça. Faut juste que tu saches un truc énoooooooooooorme, tu vas pas y croire. Hahahaha !

Qu’est-ce c’est que ça. Balance au lieu de me faire attendre comme ça, je déteste attendre. Tout comme je déteste les surprises et les mauvaises blagues. Mais je ne dis rien, j’arrive pas à parler alors je vais juste faire comme si de rien était et me faire mon café. Aller, parle enfin ! Qu’est-ce que tu attends ? Je la rejoins, grincheux, et je m’assois face à elle qui continue de rigoler joyeusement. Comme si t’avais un scoop Chrissy. Mais y a ce truc qui me dérange, outre son rire aigu qui me détruit les oreilles. Elle a l’air sérieuse, même dans cet état. C’est étrange..

- Si tu te dépêche pas j’te mets dehors, peu importe ce que tu as à me dire, compris ?
- Bon d’accord, d’accord j’arrête.

Tant mieux, fait vite maintenant.

- Miss Prismver est revenue.

Quoi ? Miss Prismver... Felicia ? C’est une blague, pourquoi est-ce qu’elle serait revenue ici ? Je reste hébété, immobile et le regard ailleurs quelques instants. Je suis tellement surpris que je sens à peine le café bouillant me brûler les lèvres. Elle est vraiment de retour, c’est sérieux Chrissy ? Et pourquoi je réagis comme ça moi, je la connais même pas. Je comprends pas, je comprends plus rien. C’est ça que tu voulais me dire ? Je t’entends plus parler, pourtant, tu parles parce que t’es lèvres bougent. Mais je fais pas attention, ça tourne dans ma tête. Pourquoi tu me dis ça à moi Chrissy. Pourquoi à moi !

- Elle est où là ?

Je pose la tasse et demande ça la voix basse et plus tremblante que je ne l’aurais imaginé. Comment tu l’as su Chrissy, et pourquoi t’as tourné autour du pot comme ça. Pourquoi t’as mit 10 ans à me le dire et même, pourquoi tu me l’as simplement dit. J’aime pas tes yeux, ils ont l’air peinés. Tu penses savoir ce que je ressens, c’est pour ça que t’es si triste hein ? Mais comment pourrais-tu savoir un truc que même moi je sais pas. Je me sens bizarre, je veux la voir.

C’est la première fois que je sors du bungalow depuis une semaine et c’est pour courir après une fille que je n’ai presque jamais vu. Je suis un gars étrange, je me comprends plus. Pourquoi je fais ça, je sais pas mais je le fais c’est tout. Parce que c’est plus fort que moi, j’ai vraiment besoin de la voir. Peut-être qu’elle pourra m’aider elle, hm. J’en doute, mais bon. Alors... Chrissy m’a dit qu’on l’avait croisée au cinquième étage y a 15 minutes, j’espère qu’elle y est encore. Aller grouille-toi bon sang. Je bouscule les autres sans prendre le temps de m’excuser, désolé les gars mais fallait pas être là. J’ai pas de temps à perdre à vous gueuler de dégager le chemin.
Tch, ils sont horribles ces escaliers, j’aurais dû prendre l’ascenseur. Ouai nan, à tous les coups il serait tombé en panne, vaut mieux ça. J’y suis presque encore un petit effort. Je suis si essoufflé que j’arrive à peine à respirer, ah bon sang qu’est-ce que tu me fais faire ?

J’entre dans la salle des miroirs dans un fracas de porte qui me surprend moi-même et mon regard se porte un peu partout, sur tous les reflets de toi que je suis capable de voir à cette distance. Tu es là, j’ai tellement eu peur de m’être trompé. J’ai plus la force de bouger Felicia, alors regarde-moi s’il te plaît. Regarde-moi, j’suis là. Pour toi.

Mais pourquoi ?

- Salut.

J’arrive pas à cacher le fait que je sois complètement épuisé après avoir couru comme ça, tu dois me trouver étrange non ? Je suis pas normal Felicia, c’est pas normal de vouloir te voir comme ça. Mais j’espère que tu me comprends au moins un peu ou que tu vas essayer de m’y aider. Putain pourquoi mes mains tremblent ? J’avance doucement jusqu’à elle, reste debout parce que j’arrive pas à plier les jambes. Bordel.

- J’ai entendu dire que tu étais revenue alors… Je suis passé par hasard ici pour voir si c’était vrai, haha.

Absolument pas crédible, mais c’est toujours mieux que de lui avouer que je me suis détruit les jambes pour la voir au plus vite. Je suis tellement con parfois. Une main sur la glace pour soutenir mon corps, j’essaie de reprendre une respiration normale. Mais j’y arrive pas, quand je la vois comme ça j’y arrive pas. Elle a l’air d’avoir changé un peu, avant je sais qu’elle souriait tout le temps mais là j’ai l’impression qu’elle s’est assagie. Mais qu’est-ce que je raconte ? Aaaah bon sang j’ai mal aux jambes.

Bon, et maintenant ? Si ça se trouve elle m’a oublié, c’est pas malin d’arriver comme ça j’aurais  dû y penser avant. Elle est jolie, ça n’a pas changé ça. J’ai bien envie de prendre ses cheveux dans mes doigts, juste pour voir s’ils sont aussi doux qu’ils en ont l’air. Mais je peux pas hein, haha. Regarde-moi Felicia, tu as des yeux magnifiques.

Tu m’as… Manqué. Un peu.
Je crois.

Il fait si chaud tout à coup, je détourne le regard avec cette impression agaçante d’être gêné.
Je me sens bizarre et un peu, un tout petit peu perdu. Hm.


Feli jolie •• color : # B9121B

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: wrong reflect — devonn   wrong reflect — devonn 1400359500-clockLun 20 Juil 2015 - 23:50
Elle a les yeux embrumés quand elle les relève pour croiser un regard familier, un sursaut qui la prend au corps de montrer une pareille image à son ami.
C’est le corps qui s’accélère, le mélange de sentiments, une vague de bon sens qui provoque ce tourbillon de soulagement et de culpabilité. C’est la vue de Devonn qui la tiraille, les retrouvailles qu’elle peut pas se permettre de trop aimer, les sourires qui ne se présentent qu’à moitié. Elle l’observe longuement, le détaille, tente de déchiffrer son expression pour savoir comment réagir.

Elle trouve toujours quelque chose ou elle attend, elle sait jamais comment se comporter dans ces cas-là, elle a jamais été trop adroite autrement que dans sa bonne humeur perpétuelle. Mais là c’est différent, c’est elle la coupable, c’est elle qui a fuit sans prévenir, c’est elle qui a quelque chose à se reprocher.
Elle a pas l’habitude Feli’, d’habitude c’est elle qui réconforte et qui se démène pour trouver les mots. D’habitude c’est ses bras qui trouvent les contours des corps dans un geste affectueux - l’emprise du soulagement répétée. C’est elle qui prend les devants, qui se permet, qui pardonne, c’est elle qui rayonne et qui sourit sans la moindre rancoeur affichée.

C’est pas pareil cette fois, c’est lui qui est venu, c’est lui qui a courut, accourant dans le courant de la nostalgie de leur rencontre. Ils se sont presque pas vus, peut-être jamais, elle a les souvenirs gênés par cette tristesse qui la prend à la gorge au point de lui saper cette énergie qu’elle est pourtant si fière d’afficher.
Ils ont échangé assez de messages pour qu’elle le connaisse, et c’est les mots écrits et les papiers qui retrouvent son regard quand elle entend ses paroles maladroites. Elle a eu qu’une photo mais elle est certaine que c’est lui, et sa vision lui donne presque un coup de fouet quand elle croise son regard.

Il l’a vue. Il l’a vue comme ça, si pitoyable, renfermée sur elle-même, se morfondant d’une tristesse qu’elle n’a pas encore la force de surmonter. Elle s’était promit Feli’. Elle s’était dit qu’elle ferait tout pour rester elle-même, qu’elle venait pas ici pour se plaindre ou pleurer dans les bras de tous ces gens qu’elle avait laissé.
C’est pas toi Feli’. Alors relève-toi, redresse-toi, regarde-le. Affronte ce visage que t’as fuit au nom d’une culpabilité maintenant plus forte que jamais.

« Hey. » Elle passe une main dans ses cheveux, se redresse pour le regarder. « Je suis pas présentable. Je viens de rentrer, je me suis pas encore installée. »

Elle a un moment d’hésitation, elle veut formuler une excuse mais elle est pas certaine de pouvoir y arriver. Parce qu’elle s’en fiche au fond. L’image a plus d’importance, la réputation n’a plus d’importance.
Elle a plus envie de se prendre la tête, d’aller poster sur les réseaux ou de continuer à prétendre qu’elle va aussi bien qu’elle en a l’air. Elle a prit conscience des choses Feli’. Elle veut plus se soucier de l’inutile si c’est pour perdre ce qui est important.

« Désolé d’être partie sans prévenir. » Elle le regarde dans les yeux, sérieuse, sans sourire, sincère. Elle veut pas d’excuse, pas de pitié. Elle veut assumer ses choix Feli’, et c’est pas en profitant des autres qu’elle le pourra.
pv devonn •• #.E98D64
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: wrong reflect — devonn   wrong reflect — devonn 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
wrong reflect — devonn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: