Familles à l'honneur
Prédéfinis forum
Prismver
Course des maisons
Hamamelis
Dracunculus
Vinca
Mini News
23.12 Horoscope magique disponible ici
RP libres
Ajouter mon RP - Pas de RP en cours

Partagez
 

 Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]

Aller en bas 
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockLun 3 Aoû 2015 - 3:39
Foutre un sourire sur ta face de pet

Il faisait beau et chaud, mais l’ambiance était pesante, silencieuse… Normalement ce serait la fête, tout le monde serait dehors à jouer de la musique, faire des batailles d’eau, je ne sais quoi… Mais compte tenu de la situation, les élèves avaient trop peur de sortir.
J’enfilais un tshirt et un jean, et je filais en direction des locaux de l’école avec une petite idée derrière la tête. J’avais fouillé un peu partout dans l’école pour trouver de quoi amuser les élèves, les faire un peu sourire en ces temps sombres. C’était le week-end et je venais d’arriver, j’avais prévu de convoquer tous les E dans la salle commune demain, aujourd’hui je prenais la température.

Au-dessus de mon épaule je tenais un sac rempli de bouteilles de soda vides, de bouts de plastiques et de cartons ainsi que des cutters, colles et ciseaux. Et dans mon autre main se trouvait une pompe à vélo… Vous voyez où je veux en venir ?
Je « posais » tout dans un coin tranquille pas trop exposé dans les dortoirs. C’était mon endroit de prédilection, quand j’étais môme, pour faire des conneries. Et c’est dans le plus grand des calmes que je commençais à découper et à construire des fusées à eau, l’aérodynamisme etc… J’ai de l’expérience en « aéronautique ».

Mes fusées étaient prêtes à semer la panique. Mais avant toute chose, il fallait créer un climat de sérénité pour que les gens se décoincent. Je m’étirai avant de fermer les yeux et de me concentrer, du bout des doigts je tentais de palper la magie autour de moi, de tous les élèves dans les dortoirs.
Je pris une profonde inspiration, je me mis à pianoter dans le vide comme pour être sûr de ne pas oublier un élève.
Plus un geste, j’en ai oublié de respirer. D’un coup, je tape dans mes mains et toute cette magie environnante disparue soudainement. J’expirai longuement. « Voilà qui est fait, offrons un peu de répit à ces gosses. »

Je n’avais pas encore donné un seul cours, mais être prof me plaisait déjà énormément. Je regardais autour de moi. Vous savez pourquoi cet endroit était l’un de mes coins préférés pour lancer des fusées d’eau ? On pouvait atteindre les studios des adultes, et accessoirement des S, d’ici sans être vu.
Apparemment l’autre professeur de maîtrise était Steven Wargrave, c’était un A, il était plus âgé que moi, mais j’ai eu des échos à son propos. Je ne l’aime pas. Il représente tout ce qui me fait gerber chez les hommes et les profs. Hautain, méprisant, et violent verbalement et psychologiquement avec les élèves qu’il ne juge pas digne. Lui aussi aura le droit à un cours particulier d’ici peu de temps. On ne s’en prends pas à mes E impunément.

En attendant je peux lui rendre service en le refroidissant afin qu’il garde la tête froide, et quoi de mieux que de belles fusées d’eau pour ça ? Je posais l’embout de la pompe sur la rampe de lancement improvisée, j’y déposais une bouteille que j’avais préalablement remplie d’eau avec le tuyau d’arrosage que j’avais tiré jusque mon petit campement.
En foutre un peu dans la gueule des oppressant donnera aux élèves l’envie de sortir et de jouer un peu. Je commençais à pomper pour augmenter la pression dans la bouteille, il fallait être vigilant car si on remplit trop la bouteille d’air, elle nous explose à la face.
Je continuais tout en gardant un œil sur la bouteille, puis je me stoppais net, et la bouteille s’envola à toute vitesse, c’était plus lent dans mes souvenirs… J’espère que ce Steven garde ses fenêtres ouvertes…
Droit et fier je regardais ma fusée s’éloigner et voler de ses propres ailes. Je sentis la présence d’un petit curieux qui s’approchait discrètement de moi, je fis mine de ne pas le remarquer avant de lâcher dans un ton dramatique au possible. « Prends ton envol Rick, quitte le nid familial. » puis au paroxysme de mon monologue dramatique j’essuie une larme de joie inexistante. Je me retournais vers cette ombre dans mon dos. « Tu veux essayer ? »




HRP : La quarantaine est toujours active. Luke est arrivé à Prismver hier soir. Il fait beau et chaud, cette ambiance pesante l'emmerde, il a envie de redonner le moral aux élèves et leurs offrir un instant de répit en annulant tous les pouvoirs des élèves dans les dortoirs et en essayant d'attirer le plus d'élève dans son atelier de lancement de fusée.

Un petit RP rigolo et relax qui sent bon l'été. Il est dit « Partiellement ouvert » car les RPs ouverts ne marchent jamais vraiment, donc si vous voulez passer, juste pour un RP et repartir pas de soucis, prévenez-nous par mp (Gau ou moi) et ça sera bon !
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockLun 3 Aoû 2015 - 16:09

Définitivement, et sans débats possibles, ce professeur était génial. Il entrait à juste titre dans le cercle de mes adultes préférés, et pourtant, mademoiselle Moller était vraiment dure à égaler.

Aussi, lorsque j'enfilais mon maillot de bain en guise de shorts pour compléter la tenue à une pièce que composait jusque là mon t-shirt de Fall Out Boy, je ne pus m'empêcher de penser que je devais être en train de rêver. Je n'avais jamais vu de professeur susceptible de m'épauler dans ce genre de bêtises, alors vous vous doutez bien que j'en ai profité.
De toute façon, je l'aurai fait.
Je ne l'ai pas précisé, mais ce n'était pas mon idée.

J'ai beau adorer la gloire, je ne vole pas celle des autres - et lorsque Rick décolla, j'arrivais à l'encontre du cerveau.
Anthony dans les bras, je m'approchais de la fenêtre contre laquelle je calais mon cher et tendre, me tournant vers l'enseignant.

« Vous dites ? Qu'est-ce que c'est ? »

Comme il n'avait pas posé la question, j'étais bien obligé de combler les silences - triste vie, mais je tenais à mon effet de style.
Tournant la tête brusquement vers Luke, retirant mes lunettes inexistantes, je prononçais d'une voix qui se voulait pitoyable et non pas stylée:

« Le lance-patates. »

Clic. Clic, et pas clac.
Clic. Attends. Je connais ce bruit.
Ce connard vient sérieusement de se bloquer ?

« Merde, attends. 'fin, attendez. »

Je baisse les yeux vers les mains du professeur, constatant que j'ai oublié de pomper pour remplir la bouteille. Forcément. Anthony ne peut pas décoller si je ne lui donne pas de carburant.
Je pompe sous le regard sévère et moqueur de Luke.
Franchement, je ne croyais pas dire ça un jour - même s'il doit être difficile de tricher dans une matière comme la sienne.

Terminant mon oeuvre, je prends un peu de recul et lâche la bouteille qui part à l'assaut de nos pires ennemis - j'aurai bien voulu taper un highfive au professeur, mais son regard était rivé sur les autres personnes en approche.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockLun 3 Aoû 2015 - 17:05
Des journées entières laissaient libre court à l’imagination de Nate pour combler son temps. Sa réaction : dormir. Qui dit mieux. Nate et la quarantaine ça fait deux, enfermé par la peur dans une simple cabane pour quelques jours et son pouvoir ne tarde pas à lui faire comprendre qu’il vaut mieux rester couché. Une envie de sucre motiva ses jambes. Sur son passage, trop d’objets, il s’efforce de ne pas penser à songer (oui) qu’ils viendraient se coller à son beau cul moelleux. Trop tard, il y pense. Mais cette fois-ci, rien. Pas même une cuillère dans l’oeil. Macaron en bouche, il reste muet quelques secondes, observant ce qui l’entoure. Il pense que ce pot de fleurs va voler et s’écraser sur sa pauvre tête fragile. Rien.
Déjà dehors.

Nate court, arborant un sourire totalement ridicule, un peu celui qu’aurait ton petit cousin de deux mois en te regardant t’écraser une banane en pleine gueule. Il sait pertinemment que la disparition de son pouvoir est due à quelqu’un. Et ce quelqu’un se verra couvert d’or et de paillettes.

C’est lui. Le professeur et ses fusées. Quelqu’un d’autre à ses côtés, Nate se réjouit davantage en voyant une sorte de… Il n’en sait rien, mais ça lui plaît. Donc il se réjouit, qu’importe c’que c’est, c’est drôle à voir. Il félicite le mec en question, ébahit devant son invention, qu'importe à quel point elle soit redoutablement étrange. Il ne sait même pas ce qu’il se passe, c’est d’autant plus excitant. Il s’approche, ne remarque pas le moins du monde que d’autres personnes sont en approche derrière lui.

▬ So cooool. J’peux essayer ? Comment on fait... J’peux la faire voler où je veux ? J’peux péter une vitre avec ? J’peux essayer sur moi ?!

L’enthousiasme le gagne encore une fois trop rapidement. Des étoiles dans les yeux, un demi-ricanement un peu trop flippant, et le tour est joué. Il tripote les ingrédients pour son ragoût légèrement indésirable : il crée une sorte de fusée. Une sorte, puisque lorsque celle-ci atteint la face de l'autre mec en maillot de bain, il se dit que cette chose aurait pu être plus prometteuse. Il s'excuse, dans le plus grand malaise, se grattant l'arrière de la tête. Et pis p'tain, comme si ça suffisait pas, il continue à créer des monstres qui partent en vrille dans tous les sens. Il ne sait pas comment faire, il joue simplement avec tous les outils à sa disposition et essaie de faire quelque chose de concret. Au moins, ça vole. Pas droit, mais ça vole. Nous avons là un petit surdoué Watson.

Quand il s’agit de conneries, il est toujours là quelque part, dans l’ombre : ou carrément sur le devant de la scène. Dans son cas, là, il est carrément le personnage principal. Personne ne peut le rater. Il a juste oublié son t-shirt, le voilà en short et chaussons. Il se disait bien qu’il avait oublié quelque chose en sortant. Et voilà comment passer pour un dégénéré sorti tout droit de l’asile du coin. Après tout il fait chaud, non ?

Nate ne se préoccupe ni des autres personnes qui pointent le bout de leur nez à sa suite, ni de sa tenue plus ou moins dérangeante. Il se dit que plus il montre aux autres qu'il a remarqué et que ça le gêne, plus vite les remarques surviendront. Alors, il ferme sa gueule et se contente de rougir, c'est tout pour lui, c'est gratuit.
pv open •• #FFCC00
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockVen 14 Aoû 2015 - 18:10

Foutre un sourire sur
ta face de pet
BAAM!
Elle ne pensait pas que le choc aurait été si grand. La tête dans le derrière et le corps à l'envers, Chrissy avait des étoiles plein les yeux. Et c'est le dos qui tiraille quand après s'être lamentablement encastrée dans le mur elle essaie de se relever. Où de s'asseoir au moins. Ça faisait longtemps, et pour cette fois au moins elle pouvait affirmer n'y être pour rien, elle y mettrait sa main au feu pour peu qu'elle doive le jurer à Dieu. Sauf que Dieu n'existe pas, 'fin bon, au pire elle s'en fichait complètement.

Douloureuse grimace. Elle porte une main à son nez, se tâte un peu partout pour vérifier que rien n'est cassé avant de pousser sur les bras pour se remettre à l'endroit dans un couinement de souris assez craquant, faut l'avouer. Légers vertiges, elle est un peu paumée là Chrissy, les murs elle a l'habitude, pourtant ça n'a jamais eu cet effet là sur elle. Peut-être parce que celui-là n'était pas prévu et qu'elle n'avait pas eu le temps de se protéger. Parce que tout allait bien avant que son pouvoir ne disparaisse et qu'elle s'encastre dans... Où ça au fait ?

▬ What. The. Fuck.

Les dortoirs, aucun doute. Elle avait tourné la tête à gauche, puis à droite. En haut aussi, alors c'était forcément ça. Mais ce qu'elle ne comprenait pas c'est ce qu'ils foutaient tous ici et pourquoi, accessoirement, elle avait juste envie de les rejoindre. Sans les engueuler non non. Y avait des machines chelou et des bouteilles en plastiques qui volaient. Des fusées ? Classe, trop classe. Bordel c'est comment qu'on fait pour avoir les même ? Elle veut en être. Absolument persuadée que c'est pas un truc légal au sein du pensionnat mais elle s'en fou complètement, c'est pas grave les colles et les punitions, même pour elle. Donc donnez-lui une bouteille quoi, soyez cool.

Même si avant ça y a quelques détails à régler.

▬ On peut m'expliquer pourquoi j'ai faillis mourir en me prenant un mur ? J'ai flippé moi, la vache ! En fait elle avait pas vraiment eu le temps d'avoir peur mais c'est un détail sans importance qu'elle leur épargnerait. Ça l'arrangeait bien pour cette fois. Oh, fais attention avec ta bouteille j'ai faillis me la prendre dans le visage.

Lança t-elle à son homologue blond en short (aka Nate) après s'être balancée à droite pour esquiver l'objet. Faudrait voir à pas trop l'amocher, elle a déjà un gros bleu sur le front la pauvre.

▬ Sinon j'veux bien essayer, ça a l'air marrant. On peut viser quelqu'un précisément d'ici ?

Réveillée Chrissy, motivée aussi.
Pardon c'est caca, mais en gros Chrissy volait tout près des dortoirs et s'est faite avoir quand Luke a supprimé les pouvoirs. Du coup elle se mange à coté du groupe et la suite c'est dans le rp. (normalement ça passe mais si jamais faites-moi signe blbll)
PS : Y a un overflow


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockSam 29 Aoû 2015 - 8:54
C'EST TOI LA FACE DE PET



Je suis arrivée là complètement par hasard. Enfermée depuis un peu trop longtemps à cause des voix dans ma tête qui me menaient la vie dure ces temps-ci j'avais fini par sortir le temps de faire des provisions de sucreries et autres cochonneries. J'avais besoins de manger, c'était impulsif, comme si ça allait m'aider à ne plus penser, comme si j'allais plus rien entendre.

Bref on s'en fout, j'suis pas là pour vous parler de ça. J'suis revenue vers les dortoirs avec un max de trucs mauvais pour mes cuisses et mes fesses de jeune femme sortant doucement de l'adolescence, sauf que quelque chose avait changé. C'est arrivé d'un coup.  Et c'était ni la superficie de mes fesses ni le tour de mes cuisses, malheureusement.

Les voix. Elles se sont arrêtés, tout simplement. Mais c'est pas normal, c'est pas naturel, elles sont pas censés s'arrêter d'un coup, comme ça.  

Un coup d'oeil à droite, un coup d'oeil à gauche. Y a un truc qui cloche et j'en suis convaincue. Je remarque plus loin un attroupement de quelques élèves autour de... bah je sais pas, j'vois pas. Bien que je préfèrerais retourner dans ma chambre pour m'étaler sur mon lit et ingurgiter tout ce que je viens d'acheter jusqu'à avoir envie de vomir mes tripes je décide d'aller voir ce qui se trame plus loin. Simple curiosité, histoire de voir comment le commun des mortels tue son temps vous voyez. Puis peut-être qu'ils savent ce qu'ils se passent avec la magie par ici.

Des fusées. Je lève mon sourcil gauche d'un air blasé en voyant le responsable de tout ce bordel. C'est qui c'guignol ?? Pas un élève en tout cas, il m'a l'air un peu vieux. Un nouveau prof peut être ? Sans doute. J'aime pas sa gueule.

T'es qui toi ???

Oui, je le tutoie, il m'agace déjà. Il essaye de nous soudoyer avec ses fusées pour qu'on l'aime, mais moi j'suis pas trop d'humeur alors ça me donne envie de le frapper.

J'imagine que c'est toi le responsable pour les pouvoirs aussi.

Quoique pour le coup je peux pas dire que je suis pas contente de ne plus être harcelée psychologiquement par des personnes décédées. Pour exprimer ma reconnaissance je décide de rester plus longtemps et de m'attarder un peu sur les fusées que mes camarades ont l'air d'avoir très envie de tester.

Moi aussi... je grogne, refoulant l'excitation que suscitait l'idée de faire moi aussi mumuse avec ces fusées Moi aussi je veux essayer

Grosse envie d'envoyer ces trucs dans la face d'un A ou d'un S. J'dirais même grosse envie de tous les exterminer à coup de fusée dans la gueule.


HRP ; dsl c nul g sommeil voilà bisous
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockSam 29 Aoû 2015 - 15:31
Foutre un sourire sur ta face de pet

Un « petit » brun, je l’observai de haut en bas, il avait l’air d’être un bon petit gars, son t-shirt m’indiqua qu’il ne pouvait être mauvais. « C’est Sébastien Rick Hunter, il vient de prendre son envol. ». Il mima le retrait de lunette imaginaire, j’hausse un sourcil, intrigué, et d’une voix inqualifiable il marmonna quelque chose que je ne pus comprendre. Un truc de jeune sûrement, je ferai des recherches sur internet une fois de retour sur le continent.
Il s’apprêta à lancer sa fusée, mais elle se bloque. « C’est normal que ça ne vole pas, sans carburant. Lieutenant… Quel est ton nom ? … Ko…slow..ski… Ton prénom ? … Tu es à partir d’aujourd’hui mon lieutenant. Lieutenant Orest. Ce sera plus simple pour tout le monde. » Et surtout moi, je reculai d’un pas pour lui laisser accès à la pompe. Un sourire au coin des lèvres, je l’observais attentivement.

Les bras croisés je regarde sa fusée s’envoler avant de sentir un interrupteur éteint s’approcher, je tourne la tête ; un petit blond torse nu. Il était assez excité, toujours les bras croisés, je l’écoutais, tout en gardant un œil sur Orest. « Tu peux, c’est là pour ça, mais on va éviter de “péter“ des trucs avec hein, on ne va pas se faire remarquer alors que je suis arrivé hier sur Prismver. Ce serait sympa. » dis-je en riant légèrement. « Essayer sur toi ? Tu ne veux pas faire ça crois-moi. En plus d’être affreusement douloureux tu pourrais te casser un truc, et encore une fois, je n’ai même pas donné un cours, ce serait con de me faire virer avant même d’avoir commencé. » je lui secouai les cheveux, avant de lui montrer la rampe de lancement avec la pompe à vélo du pouce.

Je me place à côté d’Orest, et je lui chuchote « Ils sont tous survolté comme ça ici ? ». J’observe le jeune blond se mettre au travail « Au fait, c’est quoi ton nom ? » fallait bien commencer à apprendre les noms des gosses tôt ou tard.
Trop concentré il ne m’entendit pas. Et brutalement, un réflexe dont je pris conscience quelques secondes plus tard, je donnais un violent coup de poing écrasant, Fumi-Zuki pour les initiés, sur la première fusée de la pile électrique, la bouteille s’écrasa au sol avant d’exploser sous la pression. « Ça va Orest ? » on venait de frôler la catastrophe. Je ne m’énervai pas pour autant. La seconde s’envola loin malgré une trajectoire douteuse, je devais l’arrêter.
Il s’apprêtait à en lancer d’autres après s’être excusé. Je m’approchais de lui et je posai ma main sur son épaule. « Il vaudrait mieux que tu regardes les autres et que tu comprennes comment ça marche avant de tuer un élève. » et je le guide, subtilement de la main, pour l’éloigner de la rampe de lancement. Un bruit sourd, je cherchais du regard sa provenance, je ne vis qu’une jeune élève se relevant, étourdie.

Elle se fit rapidement entendre. « On peut m’expliquer pourquoi j’ai faillis mourir en me prenant un mur ? J’ai flippé moi, la vache ! Oh fais attention avec ta bouteille j’ai faillis me la prendre dans le visage. » … J’aurais dû arrêter le blondinet dès la première fusée… C’est un vrai danger.
« Avec ce qu’il se trame ici soit heureuse d’avoir été mis en danger par une bouteille et non ton pouvoir. C’est dangereux de voler comme ça avec, imagine tu perds le contrôle en plein vol, tu pourrais finir à plusieurs kilomètres d’altitude. » je soupirai « M’enfin bref... » je lui lançai une bouteille vide, « Remplis la, et place la bien sur le socle, puis tu pompes, suffisamment pour qu’elle s’envole mais pas trop pour éviter qu’elle ne nous explose au visage. »

A peine eu-je finis qu’une autre élève fit son entrée. Elle était un peu plus blasée que les autres. Mais je sentais que c’était de la mauvaise foi et que ça blesserait son égo que de se montrer enthousiaste à l’idée d’être libérée de son pouvoir qui déraille. Je ne répondis pas à ses questions.
Je me dirigeai vers mon sac et je sortis un second socle et une deuxième pompe à vélo, que je posai pas loin de la première. « Viens, je vais t’expliquer... Remplis la fusée d’eau avec l’arrosoir, environ un tiers, tu la fermes avec le bouchon, tu raccordes la pompe à vélo au bouchon après l’avoir posé sur la base de lancement, une fois que tout tiens bien, tu pompes, la pression de l’air exercée sur l’eau va la faire s’envoler, et une fois vide, la bouteille retombera.. »

Je les regardais à l’action, préparant leurs fusées, les lançant, ils s’amusaient, et je ne pouvais m’empêcher de me sentir fier. Quelques minutes plus tard je tapais dans mes mains. « Il faudrait peut-être que je me présente. Je suis arrivé hier sur l’île, j’étais comme vous, un élève de Prismver, mais cette fois-ci je serai votre professeur de maîtrise de pouvoir et s’il y a des E parmi vous, je serai votre professeur principal également. Luke Parker, pour vous ce sera professeur Parker, ou monsieur Parker. Et pour d’autres… » je lance un regarde vers Orest « Ce sera Général Parker. Et vous, qui êtes-vous ? Juste vos noms, et votre pouvoir si vous voulez le partager, les classes je m’en fous, ce qui compte c’est qui vous êtes. »





Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockDim 30 Aoû 2015 - 2:50
Foutre un sourire sur ta face de pet
Lieutenant. Ça sonne bien. J'approuve l'idée.

Pas les autres, visiblement.
Les fusées volent dans tous les sens et je préfère m'écarter vers le fond de la salle pour éviter d'en prendre une autre dans la gueule tout autant que parce que je prenais à coeur cette nomination. Ok, ça ne voulait rien dire, mais vous savez, il en faut peu pour me flatter.

Les pornos, par exemple, marchent très bien.

Je suis un vendu. Et j'assume.

Suivant les indications du Général Parker pendant la moitié de sa démonstration, je fus ensuite forcé de détourner le regard pour une cause tout à fait noble - l'arrivée d'une demoiselle. Les yeux rivés sur son derrière, j'aurai été incapable de dire si elle était blonde ou brune. Il me fallut prendre conscience que j'étais en pleine divagation pour daigner cligner des yeux et m'approcher à nouveau du groupe.

Une nouvelle fusée dans les mains, je mis deux fois moins de temps à la confectionner à présent que j'avais les explications en tête et, accueillant le terme de sa fabrication avec un sourire amusé, je fis un clin d'oeil au général pour qu'il constate l'envol de mon nouveau bébé.

Wait. Une seconde.

Je retournais ma casquette pour la mettre à l'envers, soucieux.

Là ok. Tout pouvait commencer.

Je lâchais Apollo-69 qui, imprévisible, décidait d'échapper totalement aux directives que je lui avais réservé afin de se diriger vers la fenêtre de cours de Mr. Wargrave. Cette dernière à moitié ouverte, la fusée s'y engouffra pour exploser sous l'incompréhension de toute une classe presque accablée par le sérieux quelques secondes plus tôt. Mission réussie.

Je m'écartais vivement de la fenêtre.

Mr. Parker serait accusé, moi pas.

Je ne me souciais pas vraiment de ça, mais je préférais encore limiter mon nombre d'ennemis autant que possible - déjà que le prof' de physique-chimie m'en voulait. Je préférais limiter la casse, d'autant que j'avais des antécédents... bien qu'effacés.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockLun 31 Aoû 2015 - 13:05
Je m’écarte docilement de la rampe de lancement, dirigé par la main de M. Cool, qui m’accuse subtilement de pouvoir tuer quelqu’un, c’est drôle, même sans pouvoir je reste un danger public. Merveilleux. Quelques fusées, je veux juste faire encore quelques fusées, histoire de m’entraîner. Qui ne tente rien n’a rien, et puis, une fusée ça fait un bleu, ça tue personne. Genre la fille qui semble s’être fait assommée et qui gueule dans tous les sens, là, en se demandant ce qu’il se passe présentement. Et voilà qu’elle s’y met aussi, comme quoi, la tentation est trop forte pour pouvoir passer à côté de cette opportunité : faire chier les gens, s’amuser, sans pouvoir, sans contraintes. On peut profiter dans une sérénité hors du commun, pour quelques instants dans nos misérables vies depuis l’apparition de nos capacités. Et c’est grâce à lui, le vieux pas si vieux que ça, juste ici. Mais combien de temps encore va-t-il contenir nos dons ?

Une fois son dos tourné, je m’empresse de saisir de nouvelles fusées, et je m’entraîne. Comme il l’indique, je faisais très attention à la dose. Je retiens des mains innocentes qui ne demandent qu’à bâcler le truc afin de voir cette chose prendre son envol, le plus vite possible, et me concentre. Une fusée parfaite, réussie, grâce à ses explications. Je la lance, elle s’envole, et la voilà qui retombe au bout de quelques instants, dans un coin - personne n’a été touché, j’ai géré mon coup cette fois. J’en suis fier. Alors je recommence. Encore, et encore. Trop concentré, trop à fond, j’en fais une autre, puis une autre. Ah, une nouvelle. Je m’arrête un instant à la venue d’une élève, blasée, mais bien tentée par notre petit divertissement. Il lui explique alors, cet inconnu pourtant déjà bien intégré, comment marche la chose. A croire qu’il en est passionné. La passion pour la connerie, je l’aime déjà. Je détourne le regard, confectionnant une nouvelle fusée, mieux réussie que les précédentes.

▬ « Il faudrait peut-être que je me présente. Je suis arrivé hier sur l’île, j’étais comme vous, un élève de Prismver, mais cette fois-ci je serai votre professeur de maîtrise de pouvoir et s’il y a des E parmi vous, je serai votre professeur principal également. Luke Parker, pour vous ce sera professeur Parker, ou monsieur Parker. Et pour d’autres… » il lance un regard vers le mec au lance-patate « Ce sera Général Parker. Et vous, qui êtes-vous ? Juste vos noms, et votre pouvoir si vous voulez le partager, les classes je m’en fous, ce qui compte c’est qui vous êtes. »

Moi c’est Nate, Nate Delaney, Sir ! Télékinésie mortelle. Votre premier jour, et vous vous amusez déjà avec des fusées ? C’est géant.

Je regarde Orest, ou plutôt, sa fusée. La voilà qui débute une danse incertaine, et s’engouffre dans une salle de classe. Je la reconnais, cette fenêtre, c’est celle dont je rêve quand je me retrouve avec ce prof, je rêve de sauter par là. De sauter, de m’écraser comme une merde en bas avec un sourire et de plus jamais revoir sa face cauchemardesque. Et une explosion retentit. Je retiens un rire, un grand rire, un fou rire même. L’excitation me prend, et je laisse - au moins - paraître un sourire satisfait. J’aurais tellement aimé m’y retrouver, et voir la gueule qu’a tiré ce sado sur pattes. Je regarde Orest, je regarde M. Parker. C’est tout, voilà, c’est trop. Je me rapproche d’Orest et lui tend discrètement quelques paroles.

M. Parker va avoir des problèmes, mais toi, t’es mon idole maintenant.

J’efface mon sourire, et me contente d’observer la scène. J’ai lâché ma fusée en cours de préparation lors de l’explosion, plus de fusées pour moi, j’attends la foudre de Luke, alors autant ne rien toucher.



HRP : je sais c'est nul gerbez sur ce post et faites pas iech. D':
pv open •• #F3DA5B
©Gau
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
InvitéInvité
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clockVen 4 Sep 2015 - 5:51

Foutre un sourire sur ta face de pet      



Let's
rock

▬ TG j'sui bogoss mwa

Il faisait bon ce soir, c'est ce que Swann se disait, calé, en short, sur le toit du bungalow, sur lequel il n'avait strictement rien à foutre, mais personne n'était là pour le réprimander. Même pour quelqu'un de perché comme lui, les tensions étaient bien palpables et il savait qu'elles étaient la cause de ce calme plat, et ennuyeux. Il était donc en train d'observer d'un regard las le ciel, en écoutant de la musique, se demandant ce qu'il pourrait bien faire pour occuper cette soirée, quand il aperçu un loin un truc voler. Oui un truc, parce que bon, même s'il a une bonne vue, notre Swann chéri c'est pas un aigle. Le dit truc fut bien vite suivi d'un second. Notre blondinet leva donc son joli cul pour aller voir d'où ça venait, prêt à gueuler si c'était ses potes qui s'amusaient sans lui.
En avançant, il parvint à identifier le troisième projectile. Des fusées, des putains de fusées à eau. Bordel, comme celles qu'il faisait en colonie l'été. Un sourire étira ses lèvres, et notre gamin de service retrouvait déjà son enthousiasme.
C'est donc d'un pas déterminé qu'il se dirigea vers la base spatiale improvisé, pour voir qui avait eu la génialissime idée de partir à la conquête du ciel. Une fois arrivé, il remarque qu'y en fait pas mal de monde, surtout des gens que notre abruti connait pas. Sauf un.

▬ Putain Orest t'es sérieux, tu t'éclates sans moi ? T'aurais au moins pu m'envoyer un sms..

M'enfin, c'est pas comme s'il était vraiment capable de lui en vouloir, juste que bon, il se serait fait chier un peu moins longtemps si le brun l'avait prévenu. Il fit circuler son regard sur le groupuscule et remarqua qu'il y avait des filles... C'est p't-être pour s'laisser une chance d'en choper enfin une qu'il l'avait pas prévenu en fait Orest. Fallait dire qu'avec Swann comme concurrence.. Tu vois quoi. Même les mecs il les attire. Oui bon c'est pas très objectif comme commentaire, j'concède.
Le prof', un certain Parker, sûrement un nouveau, demanda ensuite leur nom, et il apprit donc celui d'un blondinet absolument surexcité, puis son meilleur ami se présenta, et ce fût son tour d'ouvrir sa gueule.

▬ Swann, m'sieur, aka branleur professionnel, j'peux contrôler le papier, c'est vraiment naze, mais c'est sympatoche.

Alors qu'il se présentait, il observa Orest, qui s'était foutu près de la base de lancement, et qui semblait concentrer sur la trajectoire de son jouet. Swann pouffa, se demandant si son pote parviendrait à faire en sorte que sa fusée décolle. Puis tout s'enchaîna, l'engin en plastique s'envola, passa la fenêtre d'une salle, Swann qui donna une tape amicale dans l'dos de son meilleur ami, qui venait de réussir le coup du siècle, alors qu'il se tordait de rire. Il en faut peu pour être heureux comme on dit, surtout pour un débile comme not' blond. Il avait même pas capté les problème que ça allait créer.
Puis pas préoccupé le moins du monde par la suite des événements, ni par la présentation des autres, il partit prendre du matériel pour faire une fusée. Il colla des ailerons de requins sur sa bouteille, trois, à peu près équidistants, pour l'aérodynamisme et tout ça, la remplit au tiers donc, puis s'approcha de la pompe, mais soudain une idée de génie germa dans sa petite tête de con.

▬ Dis m'sieur, vous croyez que j'peux accrocher mon lézard à la bouteille ?

Pauvre Bonsoiiiiiir, récolter un tel maître, m'enfin, c'est pas comme s'il était sérieux non plus, il haussa les épaules en lâchant un ''Nan, quand même..'' puis alla poser sa bouteille sur la base.

▬ Bon, j'vise quoi moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]   Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert] 1400359500-clock
Revenir en haut Aller en bas
 
Foutre un sourire sur ta face de pet - [Partiellement Ouvert]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission D] - Pile, Chat Saignant. Face, Chat Saignant Epicé
» AZAZEL ◭ Pile tu meurs, face je te tue !
» Faire face à soi-même. (Pv Nala' )
» Une image pour faire sourire
» Peter ♣ N'oublie pas ton sourire, car il fera plaisir aux gens que tu aimes et il emmerdera ceux qui te détestent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: «blah blah blah :: RPs :: R.I.P-
Sauter vers: